Passer au contenu principal

Les précédents lauréats

Prix 2011-2012

Maison Butler

Butler HousePrix d’excellence, Restauration

Construite en 1964 pour John Butler et sa famille par l’architecte d’Ottawa Brian Barkham du bureau d’architectes Schoeler et Barkham, la maison Butler est un bel exemple du style international à Ottawa. La famille Butler a vendu la maison à ses propriétaires actuels en 2009. Quant à sa restauration, le jury était d’avis qu’il s’agissait d’un « modèle d’intervention de conservation minimale réfléchie sur une maison moderne de la moitié du siècle dernier et d’une heureuse combinaison d’approches de restauration, de conservation et de remise en état ». Le réaménagement des composants mécaniques et la conversion de l’étage inférieur en vue de nouvelles utilisations ont été menés de concert avec la restauration d’éléments clés dont les fenêtres et les portes en bois. Le bâtiment conserve ainsi sa valeur patrimoniale et maintient un rapport harmonieux avec son emplacement unique.

Contributions par:
John Donkin, John Donkin Architect
Danielle Jones, Designer
James Laish, Designer

Conservation du kiosque du parc Hog’s Back

Hog's Back ParkCertificat de mérite, Restauration

Le kiosque de rafraîchissements du parc Hog’s Back a été conçu par Abra et Balharrie. Sa construction date de 1955. Le kiosque est coiffé d’un ample toit polygonal en forme de parapluie sous lequel se trouvent également des toilettes publiques. Les deux bâtiments sont des édifices fédéraux du patrimoine reconnus. Selon les membres du jury, il s’agit « d’un bel exemple de respect du concept original, quelle que soit l’envergure ou le type de projet. La restauration minutieuse de ses surfaces peintes et de sa charpente légère respecte l’architecture festive des années 1950 qui caractérise le kiosque. La mise à niveau aux normes contemporaines assurera l’utilisation continue de cet abri public dans le respect de sa conception originale et de son étroit rapport avec son emplacement ». 

Contributions par:
Commission de la capitale nationale, propriétaire
Edward J CuhaCI and Associates Architects
Jumec Construction Inc.

Maison Captain Fraser

Captain Fraser HousePrix d’excellence, Rajout

Datant du début du 19e siècle, la maison Captain Fraser a été l'une des premières maisons construites dans le village de Kinburn. Le capitaine Thomas Fraser, un Loyaliste de l'Empire-Uni, y avait reçu 800 acres en reconnaissance des services rendus durant la Guerre de 1812; il devint ultérieurement député. La maison a été désignée en vertu de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario en 2000. Le rajout à la maison Captain Fraser respecte les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada, en ce qu'il s'intègre harmonieusement à la construction originale par son échelle et ses retraits, tout en étant manifestement un ouvrage contemporain. Le jury s'est dit « impressionné par un aspect du projet qui va au delà du simple rajout, soit le réaménagement paysager à proximité du bâtiment et du rajout. Il est encore possible de reconnaître la cour de ferme traditionnelle même si les espaces extérieurs sont plus fonctionnels et répondent mieux aux besoins contemporains, alors que les places de stationnement ont été éloignées du bien patrimonial ».

Contributions par:

Sandra and Chris Van Barr, propriétaires
Richard White, Richard White Architect
Neil Stewart Carpentry
Rob Dougherty, Dougherty Stone Masonry
Denis Seguin, Custom Metals

Serres cérémoniales de Rideau Hall

Rideau HallPrix d'excellence, Autre

La serre à palmiers construite en 1926 est la pièce maîtresse du complexe composé de six serres à Rideau Hall. Elle est également un élément clé du lieu historique national du Canada Rideau Hall et un édifice fédéral à valeur patrimoniale classé. Les membres du jury ont noté « l'exceptionnel travail de génie patrimonial ainsi que de restauration et de mise en valeur de l'aménagement paysager ». Les défis de génie, dont le poids colossal des nouvelles vitres, ont été abordés dans le plus grand respect de l'empreinte au sol, de la hauteur, du volume et des qualités esthétiques originales de la serre à palmiers et du complexe de serres.

Contributions par:
Commission de la capitale nationale
KWC Architects Inc.
Halsall Associates Limited
Greenhouse Engineering
Rogers Greenhouses
Horticultural Management Services Inc.

Parc de Hintonburg

Hintonburg ParkCertificat de mérite, Autre

Le parc de Hintonburg a été créé par la Ville d'Ottawa en 1973 à l'intérieur des murs de pierre construits par les Capucins en 1902. Ces murs entouraient l'église St-François d'Assise originale – l'église actuelle a été bâtie en 1914-1915 – le monastère et le jardin des Capucins. Effondrés en partie, les murs ont été reconstruits en 2010. Le jury a conclu qu'il s'agissait « d'une remise en état judicieuse d'une aire jadis encloisonnée en fonction de son utilisation actuelle et des besoins contemporains. Les travaux de conservation ont porté tant sur la stabilisation d'éléments historiques que sur l'adaptation des murs sur la périphérie, entourant des espaces paysagers la plupart nouveaux et rénovés ». Il a noté par ailleurs que le parc rénové joue un rôle important au niveau de la cohésion sociale dans le quartier – aspect qui ne constitue pas un élément d'appréciation de la valeur de la conservation patrimoniale dont le jury tient compte.

Contributions par:

Ville d'Ottawa
James B. Lennox and Associates Inc.
Len Ward Inc. Arts and Architecture
D&G Landscaping
Keystone Traditional Masonry

Bâtiments du parc Vincent-Massey

Vincent Massey ParkCertificat de mérite, Utilisation adaptée

Dans les années 1950, l'architecte Hart Massey a reçu la commande de concevoir un série de bâtiments de services pour le parc Vincent-Massey d'Ottawa notamment un auvent d'entrée, un kiosque pour un concessionnaire et un abribus. Les ouvrages conçus par Massey figurent parmi les premiers exemples du style international à Ottawa. Dans ses commentaires, le jury a signalé que « la conservation en question est un bel exemple du respect que l'on peut témoigner à l'égard d'un complexe moderne bien conçu dans une mise à jour répondant aux besoins actuels ». L'utilisation adaptée, la remise en état et la restauration de l'ensemble de ces bâtiments de parc ont contribué à préserver leur apparence originale tout en les rendant plus fonctionnels pour l'avenir.

Contributions par :
Commission de la capitale nationale
Edward J CuhaCI and Associates Inc.
Thomas Fuller Construction Co. Limited

Prix d’excellence, Rajout

Lauréats des prix 2012-2014

Le Prix de la conservation de l'architecture d'Ottawa vise à souligner l'excellence dans la préservation du patrimoine architectural de la ville. Des candidatures ont été soumises dans les catégories suivantes : restauration (opération consistant à redonner à un édifice à valeur patrimoniale sa forme, ses matériaux et son intégrité initiaux), adaptation (opération consistant à modifier une ressource patrimoniale en fonction des normes contemporaines, tout en en conservant le caractère historique), ajout (ajout à des édifices historiques), construction intercalaire (construction neuve dans un cadre historique) et autres (préservation de travaux d'ingénierie, de jardins et d'éléments paysagers). Un jury constitué de trois professionnels du patrimoine a étudié les candidatures et décerné des prix d'excellence et des prix du mérite dans les cinq catégories.

Maison Simard, 31 avenue Sweetland, Prix d’excellence, volet résidentiel et commercialMaison Simard

Prix d'excellence, volet résidentiel et commercial
Catégorie : Restauration
Adresse : 31, avenue Sweetland

La maison Simard (1884) est un exemple rare de maison modeste de style Second Empire désignée aux termes de la partie IV de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario. La restauration de cette structure à l'aide de matériaux d'époque et selon des preuves historiques est une réalisation majeure vu sa grande dégradation. Commentaires du jury : « L'ajout s'harmonise bien à la structure existante et montre que, lorsqu'on est attentif aux détails, aux matériaux et à l'échelle de la structure, on augmente de façon marquée et durable la valeur de la propriété sans que les coûts immédiats soient beaucoup plus élevés. La création de cinq appartements dans une structure assez petite tient compte à la fois des préoccupations relatives au district de conservation du patrimoine et des exigences provinciales en matière de densification. Ce projet de restauration prouve que les structures patrimoniales peuvent être sauvées et qu'elles devraient l'être. »

Contributeurs
Fernando et Albertina Martins, propriétaires
Douglas Hardie Architects Inc.
A.F. Martins Construction

Serre tropicale de la Ferme expérimentale centrale, Prix d’excellence, volet institutionnelSerre tropicale de la Ferme expérimentale centrale

Prix d'excellence, volet institutionnel
Catégorie : Restauration

La serre tropicale se trouve sur le lieu historique national de la Ferme expérimentale centrale, où elle est un édifice public marquant depuis près d'un siècle. La restauration de la serre, très endommagée par la chaleur et l'humidité très élevées qui y sont maintenues à l'année, s'est faite selon les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada. Commentaires du jury : « La restauration de la serre Lord & Burnham Co. est fondée sur des recherches historiques fiables et l'utilisation de matériaux et techniques d'époque qui ont permis de lui rendre son allure de bijou. Les travaux ont été faits tout en finesse, de sorte à mettre en valeur toute l'élégance de la structure d'origine. »

Contributeurs
Allan Teramura, Watson MacEwen Teramura Architects
Craig Sims, restaurateur de boiseries et de fenêtres
Ed Bowkett, restaurateur de métaux
Steve Larouche, Heritage Grade

Édifice 94, Ferme expérimentale centrale

Édifice 94, Ferme expérimentale centrale, Prix d’excellence, volet institutionnelPrix d'excellence, volet institutionnel
Catégorie : Adaptation
Adresse : 901, promenade Prince of Wales

L'édifice 94 a été construit en 1936-1937 comme lieu de conception, de fabrication et de mise à l'essai de machinerie agricole spécialisée pour le ministère de l'Agriculture. La rénovation, la réparation et l'adaptation de l'édifice 94 a permis d'en faire un centre d'apprentissage ultramoderne pour le Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada. Les espaces rénovés accueillent une exposition permanente, des salles à dîner, une salle de réunion polyvalente, des bureaux et trois laboratoires d'apprentissage. Le design met en valeur l'histoire de l'édifice à titre de lieu d'expérimentation, de recherche et d'ingénierie. Commentaires du jury : « Les qualités des espaces muséaux modernes s'appuient sur les qualités industrielles de la structure d'origine. »

Contributeurs
GRC Architects
Baird Sampson Neuert Architects
Canada Science and Technology Museums Corporation
John G. Cooke and Associates
Jumec Construction Limited

Alice's Village Café et appartements sur le chemin Carp

Alice’s Village Café et appartements sur le chemin Carp , Prix d’excellence, volet résidentiel et commercialPrix d'excellence, volet résidentiel et commercial
Catégorie : Construction intercalaire
Adresse : 3773, chemin Carp

Le nouvel édifice de brique rouge polyvalent accueille Alice's Village Café et deux appartements au deuxième étage. Il est situé dans l'ancien jardin du presbytère St. James, construit en 1905. Commentaires du jury : « Ce projet de construction intercalaire répond à toutes les attentes en matière d'excellence et aux objectifs du Plan de conception communautaire (PCC) pour le village de Carp. Le nouvel édifice propose de nouveaux services commerciaux au cœur du village dans des installations polyvalentes qui respectent le contexte historique tout en demeurant on ne peut plus modernes. La forme et la taille du nouvel édifice, de même que ses matériaux, s'harmonisent aux structures patrimoniales environnantes et son faible retrait par rapport à la rue perpétue l'aménagement traditionnel des propriétés commerciales dans les petites collectivités, tant du point de vue de la circulation piétonnière qu'automobile. »

Contributeurs
Malcolm Wildeboer B.Arch OAA MRAIC, Vandenberg & Wildeboer Architects Inc.
Shawn Argue, président, Argue Construction LTD
Greg Winters, MCIP RPP, Novatech Engineering Consultants Ltd.
Crystal Therrien, Alice's Village Café – propriétaire
Gregory LeBlanc & Sallie Storey, Carp Retirement Properties – propriétaires



Greg Winters, MCIP, RPP, Novatech Engineering Consultants Ltd.
Crystal Therrien, Alice's Village Café, 

32, avenue Cameron

32, avenue Cameron, Prix d’excellence, volet résidentiel et commercialPrix d'excellence, volet résidentiel et commercial
Catégorie : Ajout

La maison située au 32, avenue Cameron, a été construite vers 1887 et désignée aux termes de la partie IV de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario en 1981. Il s'agit d'une maison à étage et demi en brique sur bois, à deux pignons aux bordures ornementales et à une véranda de plain-pied rehaussée de boiserie. L'ajout moderne derrière la structure respecte la hauteur, l'échelle et les matériaux du corps de la maison. Il se distingue de la structure d'origine et a été conçu et placé de sorte à être à peine visible de la plupart des points de vue. Commentaires du jury : « Le projet montre de quelle façon les édifices résidentiels peuvent être agrandis sans compromettre leur apparence ou le lien entre la maison et la rue ».

Contributeurs
Jacques Hamel, Hamel Design
Linda Hancock et Mazen Soubra, propriétaires
Pierre Sirois, Sirois and Sons
Yannick Denis, ing., WSP
David Lashley et Marina Singer, Lashley and Associates
Shane Thomas, SMT Home Improvement

Édifice du Dôme, à Rideau Hall

Édifice du Dôme, à Rideau Hall, Prix d’excellence, volet institutionnelPrix d'excellence, volet institutionnel
Catégorie : Ajout
Adresse : 1, promenade Sussex

L'édifice du Dôme (1877), à Rideau Hall, construit par le ministère des Travaux publics à titre de gazomètre, était utilisé pour entreposer le gaz de houille servant à l'éclairage à Rideau Hall. L'ajout fait à l'édifice du Dôme, qui abrite aujourd'hui des espaces à bureaux, et les travaux de restauration connexes ont permis une restructuration qui répond mieux aux exigences des programmes offerts et assure un accès facile, sans modifier le caractère d'origine de l'édifice. L'ajout est conforme aux Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada, puisque les nouveaux éléments sont compatibles physiquement et visuellement avec la structure patrimoniale d'origine et qu'ils s'y intègrent bien tout en s'en distinguant. Commentaires du jury : « Le projet respecte en tous points les volumes d'origine de l'édifice, son aspect extérieur et ses matériaux, l'emplacement des fenêtres d'origine et la forme des plaques fourreaux de plancher. L'ajout libère la structure d'origine des actifs très encombrants des services modernes; il donne aussi une vue panoramique des installations et aménagements paysagers de Rideau Hall. »

Contributeurs
Robert Martin, Danica Robertson, Scott Dare et James Maddigan, Robertson Martin Architects
Kristina Pompura, architecte, gestionnaire de projet, Commission de la capitale nationale
Lisa Nicol, John G. Cooke and Associates Ltd.

Ruines de la maison Gourlay

Ruines de la maison Gourlay, Prix d’excellence, volet résidentiel et commercialPrix d'excellence, volet résidentiel et commercial
Catégorie : Autres
Adresse : 131, ruelle Gourlay

Quand les propriétaires du 131, ruelle Gourlay, ont fait l'acquisition du site de la maison historique Gourlay dans le lotissement d'Elmwood, les murs étaient gravement détériorés. Plutôt que de démolir la maçonnerie en pierres d'origine, les propriétaires ont décidé de garder les ruines et de les intégrer à l'aménagement paysager. Commentaires du jury : « Le projet de stabilisation des ruines d'une grande maison et de leur intégration dans un aménagement paysager moderne illustre l'excellence du travail de maçonnerie et le respect des ressources existantes qui présentaient un admirable potentiel de conversion. De nouveaux éléments ont été judicieusement intégrés à l'aménagement paysager de sorte à respecter la trame historique des lieux et à la mettre en valeur. Ce site est une ode à la longue histoire du village de Carp et des terres agricoles environnantes. »

Contributeurs
James Reid, Keystone Traditional Masonry Inc., propriétaire
Mark Mallette, Mallette Landscaping, propriétaire
Carole Anne Walsh, Mallette Landscaping, designer
Pete et Sue Chatelain, propriétaires

20, avenue Clemow

20, avenue Clemow, Prix du méritePrix du mérite
Catégorie : Restauration

Werner E. Noffke a conçu la maison du 20, avenue Clemow, en 1913 et y a habité avec sa famille de 1914 à 1923. Le projet comprenait la restauration de toute la maçonnerie, la reconstruction du toit à l'aide des tuiles d'argile rouge d'origine et de tuiles identiques récupérées, la reproduction de gouttières et de canalisations en cuivre ouvragées et non réparables, ainsi que la restauration de l'intérieur, du garage d'origine et du petit entrepôt. Commentaires du jury : « On a porté une attention scrupuleuse aux preuves historiques et à l'utilisation de matériaux d'époque. » La maison du 20, avenue Clemow, fait partie du district de conservation du patrimoine du domaine Clemow Est, qui est désigné aux termes de la partie V de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario.

Contributeurs
Brian et Jodean Tobin
Doug et Cheryl Casey

Église anglicane St. Alban

Église anglicane St. Alban, Prix du méritePrix du mérite
Catégorie : Restauration
Adresse : 454, avenue King Edward

L'église anglicane St. Alban a été conçue par l'architecte de renom Thomas Fuller et réalisée par l'architecte King Arnoldi en 1877. Il s'agit d'un excellent exemple du style néogothique et de l'une des plus vieilles églises d'Ottawa. Dans le cadre du projet, on a effectué des travaux de réparation et de restauration pour maintenir et stabiliser divers éléments extérieurs et intérieurs. Commentaires du jury : « Le projet de restauration a abordé avec doigté un large éventail de problèmes structuraux et liés aux matériaux tout en assurant la conservation de la trame historique, y compris les fenêtres et les portes. À l'intérieur, l'édifice a été rénové à des fins d'utilisation communautaire. » Cet édifice est désigné aux termes de la partie IV de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario.

Contributeurs
Louise McGugan, Barry Padolsky Associates, Inc. Architects
Michael Herbert, directeur des finances, diocèse anglican d'Ottawa
Andrew Cheam, gestionnaire, Centre 454
John Cooke, ingénieur de structures, John G. Cooke & Associates Ltd.
Martha Lush, architecte-paysagiste, Corush Sunderland Wright Ltd.

68, chemin Park

68, chemin Park, Prix du méritePrix du mérite
Catégorie : Construction intercalaire

Cette maison, située au 68, chemin Park, et construite en 1917, était en grand délabrement et demandait une intervention musclée. La nouvelle maison occupe le même espace que l'ancienne résidence de sorte à garder le même rapport avec la rue. La thématique de la maison est semblable à celle de la structure d'origine et rendue avec doigté dans les matériaux d'époque. Commentaires du jury : « Ce projet de construction intercalaire, dans le district de conservation du patrimoine du village de Rockcliffe, s'inscrit dans la vision du district, soit le maintien d'une ambiance de village par le respect des éléments paysagers, comme le retrait par rapport à la rue et les plantes utilisées, et par de nouvelles structures qui tiennent compte des formes bâties, de leurs matériaux et hauteur, de même que de la préférence pour les matériaux naturels. »

Contributeurs
Greg Statler, propriétaire
Dennis Kane, ARC Associates Inc.
Sylvia Grant, S. Grant Design
Stuart Hall, J. Stuart Hall and Associates

73, rue Crichton

73, rue Crichton, Prix du mérite Prix du mérite
Catégorie : Ajout

L'édifice au 73, rue Crichton, est une habitation jumelée de deux étages en brique construite en 1905. Commentaires du jury : « L'ajout est en retrait de la structure d'origine et ne la domine pas. Il se distingue nettement de la structure d'origine par sa conception et ses matériaux. L'ajout enveloppe la maison de manière élégante, la partie prédominante se trouvant dans la cour arrière. » Ce projet visait à améliorer une maison historique, de même que la vue de la rue et la ruelle. Cette habitation fait partie du district de conservation du patrimoine de New Edinburgh, qui est désigné aux termes de la partie V de la Loi sur le patrimoine de l'Ontario.

Contributeurs
Jean-Louis Wallace et Brenda Baxter, propriétaires
James A. Collizza, Colizza Bruni Architecture
Gordon Weima, Gordon Weima Enterprises Inc.
David Hiel, Green Roots Landscaping

Travaux de modernisation des ascenseurs de la Cour suprême

Travaux de modernisation des ascenseurs de la Cour suprême, Prix du méritePrix du mérite
Catégorie : Autres
Adresse : 301, rue Wellington, Ottawa

Ce projet visait la réhabilitation d'ascenseurs publics de style art déco et l'aménagement d'un nouvel ascenseur réservé aux juges fédéraux. On a d'abord effectué des recherches, entre autres grâce à la correspondance entre l'Otis Elevator Company et l'architecte Ernest Cormier. Le nouveau panneau de commande respecte les exigences en matière de conception sans obstacle, comporte toutes les commandes numériques modernes, mais reste fidèle au caractère patrimonial de l'édifice. Le panneau en bronze a été fabriqué selon la méthode de moulage à la cire perdue. Commentaires du jury : « Le projet repose sur des recherches historiques fiables et des preuves physiques qui ont permis la restauration des ascenseurs, une composante structurale qui est souvent négligée en conservation du patrimoine. Ces ascenseurs sont aujourd'hui de petits bijoux au cœur de l'un des édifices les plus nobles du pays. »

Contributeurs
Emily Webster Mason, Watson MacEwen Teramura Architects
Ed Bowkett, restaurateur de métaux
Steve Larouche, Heritage Grade
Phil Grimes, Elevator Cab Renovations