Passer au contenu principal

Tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU)

Aperçu du projet

vue panoramique de la rivière des Outaouais

À propos du projet

Le projet de tunnel de stockage des égouts unitaires est l’un des plus importants du Plan d’action de la rivière des Outaouais (PARO) et une feuille de route que la Ville d’Ottawa s’est donnée afin de protéger la rivière des Outaouais pour les générations futures. 

Le tunnel de stockage des égouts unitaires permettra de réduire considérablement la fréquence des surverses dans la rivière des Outaouais pendant des tempêtes et aidera à protéger la rivière. Durant de fortes averses de pluie, ces tunnels pourront retenir jusqu’à 43 000 m3 de trop plein d’égout, soit une capacité équivalant à approximativement 18 piscines olympiques. Une fois les averses de pluie passées, cette eau sera ensuite traitée, puis renvoyée sans danger dans la rivière des Outaouais. 

En plus de réduire les surverses dans la rivière des Outaouais, ce projet présente d’autres avantages tels que :

  • la diminution du risque d’inondation des sous-sols pour plusieurs basses-terres dans le secteur Glebe et O’Connor;
  • l’augmentation de la flexibilité opérationnelle et de la redondance vers les grands collecteurs.

Le projet comprendra la construction de deux tunnels, un tunnel est-ouest (TEO) passant par le cœur du centre-ville, allant des plaines LeBreton au parc New Edinburgh, et un tunnel nord-sud (TNS) longeant la rue Kent à partir de l'avenue Chamberlain jusqu'à l’infrastructure existante, juste en arrière de la Cour Suprême. Les tunnels, qui mesureront au total six kilomètres de long et approximativement trois mètres de diamètre, seront aménagés à une profondeur de 10 à 31 mètres. Le projet de tunnel de stockage des égouts unitaires prévoit également la construction d’installations de soutien, dont des installations de contrôle des odeurs.

Les travaux de construction se dérouleront entre l’été 2016 et la fin de l’été 2019, sur à peu près neuf sites clés. Le tunnel de stockage des égouts unitaires, qui entrera en service en 2020, permettra ainsi de réduire énormément la fréquence des surverses dans la rivière des Outaouais.

Partenaires du projet

Le tunnel de stockage des égouts unitaires est un projet de 232,3 millions de dollars d’investissement qui s’inscrit dans le cadre du Plan d’action de la rivière des Outaouais. Le financement provient du gouvernement du Canada, du gouvernement de l’Ontario et de la Ville d’Ottawa. Le gouvernement du Canada et la province de l’Ontario versent chacun 62,09 millions de dollars, et la Ville d’Ottawa s’est engagée à apporter 108 millions de dollars.

La coentreprise Dragados Tomlinson a été sélectionnée en tant qu’équipe de construction responsable de bâtir le tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU). L’équipe de construction aménage présentement le chantier et les travaux commenceront sous peu.

        

Les faits du projet

Les faits du projet TSEU [ PDF 1.321 MB ]

  • Une des mesures les plus importantes du Plan d'action de la rivière des Outaouais, qui aura pour effet de réduire considérablement la fréquence des surverses dans la rivière des Outaouais pendant les orages.
  • Deux tunnels de captage des eaux usées interreliés (tunnel est-ouest et tunnel nord-sud) de 6,2 km de long.
  • Grands puits d'accès - y compris 5 chutes et 6 chambres de dérivation des débordements - et 4 systèmes d'élimination des odeurs  
  • Volume de stockage de 43 000 m3 et un tuyau d'un diamètre de 3 m.
  • Capte des eaux usées mixtes qui autrement se déverseraient dans la rivière des Outaouais par temps pluvieux.
  • Les eaux usées captées seront acheminées pour être traitées à l'usine de traitement des eaux usées.
  • Augmente la flexibilité opérationnelle et la redondance vers les grands collecteurs d'égout du centre-ville.
  • Aide à diminuer le risque d'inondation des sous-sols dans le secteur central de la ville.
  • La construction débutera au cours de l'été de 2016 et se poursuivra jusqu'à la fin de 2019; le tunnel de stockage des égouts unitaires sera mis en service en 2020.

Nos coordonnées

Si vous avez des questions sur le calendrier des travaux de construction, ou leurs répercussions, veuillez envoyer un courriel à l’équipe chargée du projet à l’adresse TSEU@ottawa.ca.

Appuyer la durabilité environnementale ottawa

Mise à jour des activités de construction

Pour en savoir plus au sujet des sites de la TSEU, et pour accéder aux matériaux d’information. L’équipe du projet fournira régulièrement des mises à jour sur les travaux de construction. Pour recevoir régulièrement le bulletin électronique distribué automatiquement avec des mises à jour sur les travaux de construction, leur incidence et leur état d’avancement, veuillez vous inscrire à Ottawa.ca/cyberabonnements.  Continuez à lire pour en savoir plus sur chacun des sites actifs de la CSST, y compris des informations et du matériel spécifiques au site.

En savoir plus

Le tunnelier

Le tunnelier

Ron de Vries Photography

Le tunnel sera excavé par forage, ce qui signifie que les travaux à la surface seront limités à des endroits précis situés le long du tracé de chaque tunnel où des puits ou des points d’accès seront construits, sur des terrains publics.

Le tunnelier

On se servira d’un tunnelier pour construire le tunnel. Le devant de cette machine est doté d’une tête de forage rotative qui, en avançant, brise la roche en morceaux de différentes tailles, allant de celle d’un petit gravier à la grosseur d’un poing. Ceux-ci sont ensuite envoyés par convoyeur vers l’entrée du puits pour y être évacués. Au fur et à mesure que le tunnelier creuse, des couches de béton manufacturé sont étalées en segments derrière lui et des joints sont ajoutés pour sceller le tunnel de façon permanente.

Cette technique est couramment utilisée dans les projets de tunnel. À Portland, OR, une technique similaire a été utilisée pour la construction de leur tunnel de stockage des SEU. Vous trouverez une vidéo traitant de ce projet et donnant davantage d’explications sur cette technique sur le site Web de la Ville de Portland. 

Le tunnelier

Foire aux questions - TSEU

Q1 : Qu’est-ce que le tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU)? En quoi ce projet est-il nécessaire?

R1 : Le tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU) est une initiative stratégique prévue dans le mandat du Conseil, est l’un des plus importants du Plan d’action de la rivière des Outaouais (PARO). Cette stratégie à long terme de la Ville d’Ottawa vise à parfaire la gestion des eaux pluviales ainsi qu’à améliorer et à protéger la santé de la rivière des Outaouais.

Le TSEU comprendra la construction de deux tunnels, un tunnel est-ouest (TEO) passant par le cœur du centre-ville, allant des plaines LeBreton au parc New Edinburgh, et un tunnel nord-sud (TNS) longeant la rue Kent à partir de la rue Catherine jusqu’à l’exutoire d’égout pluvial vers la rivière des Outaouais, au nord de la rue Wellington.

Le TSEU permettra de réduire considérablement la fréquence des surverses dans la rivière des Outaouais; durant de fortes averses de pluie, il pourra retenir jusqu’à 43 000 m3 de trop-plein d’égouts, qui pourront être traités, puis renvoyés sans danger dans la rivière des Outaouais. En plus de réduire les surverses pénétrant dans la rivière des Outaouais, le projet de TSEU présentera également d’autres avantages tels que : la diminution du risque d’inondation des sous-sols pour plusieurs basses-terres dans le secteur Glebe et O’Connor; et l’augmentation de la flexibilité opérationnelle et de la redondance vers les grands collecteurs du centre-ville.

Q2 : S’agit-t-il d’une nouvelle technologie permettant de contrôler les surverses d’égouts unitaires (CSO)?

R2 : Le concept de TSEU n’est pas nouveau, d’ailleurs plusieurs grandes villes d’Amérique du Nord l’utilisent. En effet, des tunnels semblables ont été construits et sont en service notamment à Portland, OR, à Boston, MA, à Milwaukee, WI, à Rochester, NY, à Providence, RI, à Washington, DC et à Cleveland, OH. Certaines municipalités canadiennes possèdent aussi un réservoir pour le contrôle des stockages des égouts unitaires.

Q3 : Quelle est la grosseur du tunnel? Y aura-t-il des travaux de construction dans les rues?

R3 : Le diamètre intérieur du tunnel fini sera de trois mètres. Le tunnelier mesurera un peu plus de quatre mètres de diamètre.

Le tunnel sera aménagé à une profondeur d’environ 10 à 31 mètres.

Le tunnel sera excavé par forage, ce qui signifie que les travaux à la surface seront limités à des endroits précis situés le long du tracé de chaque tunnel et où des puits ou des points d’accès seront construits, c’est-à-dire sur des terrains publics.

Q4 : Comment construira-t-on le tunnel?

R4 : On se servira d’un tunnelier pour construire le tunnel. Le devant de cette machine est doté d’une tête de forage rotative qui, en avançant, brise la roche en morceaux de différentes tailles, allant de celle d’un petit gravier à la grosseur d’un poing. Ceux-ci sont ensuite envoyés par convoyeur vers l’entrée du puits pour y être évacués. Au fur et à mesure que le tunnelier creuse, des couches de béton manufacturé sont étalées en segments derrière lui et des joints sont ajoutés pour sceller le tunnel de façon permanente.

Cette technique est couramment utilisée dans les projets de tunnel. À Portland, OR, une technique similaire a été utilisée pour la construction de leur tunnel de stockage des SEU. Vous trouverez une vidéo traitant de ce projet et donnant davantage d’explications sur cette technique à le site web de la Ville de Portland.

Q5 : Qui exécutera les travaux?

R5 : Le TSEU est un projet de la Ville d’Ottawa. Cette dernière engagera un entrepreneur pour diriger les travaux; le contrat n’a toutefois pas encore été octroyé. La Ville espère être en mesure d’annoncer le nom de l’entrepreneur retenu en mai ou en juin 2016.

Q6 : Est-ce que l’entrepreneur a déjà mené ce genre de projet?

R6 : Comme spécifié dans le processus d’approvisionnement, l’entrepreneur retenu devra fournir plusieurs preuves de son expérience et de son expertise dans la réalisation de ce type de projets et dans la gestion de projets de cette envergure. Les normes d’approvisionnement de la Ville exigent que chaque entrepreneur démontre son expérience et fournisse des références.

Q7 : Sera-t-il nécessaire d’accéder à des propriétés ou à des sous-sols?

R7 : Il ne sera pas nécessaire d’accéder à des propriétés pour les travaux. Ceux-ci auront lieu à une profondeur bien supérieure à celle des maisons et autres infrastructures présentes.

Grâce à la technique de forage utilisée, les seuls travaux de construction du tunnel qui auront lieu à la surface seront les quelques puits d’accès situés ponctuellement le long des deux tunnels, sur des terrains publics.

Selon la distance entre une maison et la zone de construction, l’entrepreneur pourrait communiquer avec ses propriétaires avant le début des travaux pour effectuer une inspection préalable aux travaux. Pour ce faire, il devra accéder à leur demeure pour attester son état. Il s’agit d’une pratique normale pour tout type de travaux de génie civil ou d’excavation.

Q8 : Sentirons-nous des vibrations? Si oui, pour combien de temps?

R8 : La perception des vibrations peut dépendre d’un bon nombre de facteurs et diffère d’une personne à l’autre. En raison de la roche en place dans ce secteur et de la profondeur du tunnel, nous ne prévoyons pas que les résidents ressentent de très fortes vibrations.

De façon générale, les résidents des secteurs situés près du tunnelier en marche pourraient sentir certaines vibrations. Puisqu’il avancera lentement, les vibrations localisées finiront par passer. À l’heure actuelle, compte tenu de la vitesse du tunnelier, les vibrations ressenties par les résidents ne devraient durer que quelques jours tout au plus. Après quoi, la machine devrait s’être suffisamment éloignée pour qu’il n’y ait plus de vibrations perceptibles.

Q9 : L’entrepreneur travaillera-t-il en dehors des heures normales des travaux?

R9 : Afin de réduire l’incidence des travaux de construction et de faire avancer le projet, l’entrepreneur accélérera probablement le forage du tunnel en dehors des heures normales des travaux. Les travaux réalisés dans le tunnel devraient se poursuivre 24 heures sur 24. La plupart des activités en surface se feront en journée durant les heures régulières.

Q10 : Où commenceront les travaux de construction du TSEU?

R10 : Les travaux de construction de tout le projet de TSEU, dont l’entrée en service est prévue pour 2020, se dérouleront entre l’été 2016 et la fin 2019. Les travaux pourraient débuter dès le mois de juin 2016 à l’intersection de la rue Kent et de l’avenue Chamberlain, sur les terrains récemment utilisés pour le remplacement rapide du pont de la rue. L’entrepreneur devrait se servir de ce site jusqu’à l’automne 2018.

L’entrepreneur aura également à sa disposition le site de l’ancien conseil scolaire situé sur Chamberlain entre Bronson et Percy. L’entrepreneur chargé du projet de TSEU sera autorisé à y entreposer le matériel et l’équipement jusqu’à la fin 2018.

Q11 : Comment les résidents seront-ils tenus au courant des travaux de construction? Où-puis obtenir davantage de renseignements?

R11 : Des séances d’information publique seront organisées avant le début des travaux afin de fournir des renseignements complémentaires sur les travaux de construction, le calendrier et les coordonnées des personnes ressources. Des informations sur ces séances seront fournies au cours des prochains mois.

Q12 : Comment les résidents obtiendront-ils davantage de renseignements sur ce projet?

R12 : Plusieurs ressources permettront de tenir les résidents au courant des travaux de construction, de leurs répercussions et de leur état d’avancement pendant la mise en œuvre du projet de TSEU, notamment :

  • un bulletin électronique distribué régulièrement avec des mises à jour sur les travaux de construction, leurs répercussions et leur état d’avancement, que les résidents peuvent recevoir automatiquement en s’inscrivant à Ottawa.ca/cyberabonnements;
  • une page Web Ottawa.ca/TSEU contenant des renseignements sur le projet global, dont des mises à jour;
  • une adresse courriel CSST-TSEU@ottawa.ca pour les demandes de renseignements.

Ces ressources seront lancées avant le début des travaux de construction.

Protection des structures patrimoniales 

Pour aider à comprendre les répercussions que les vibrations découlant des travaux de construction peuvent avoir sur les environs du parc Stanley et du district de conservation du patrimoine de New Edinburgh, veuillez consulter la foire aux questions (FAQ) suivante :

La Ville d'Ottawa permet-elle le dynamitage contrôlé?

On procède à l’excavation du roc lors de projets de la Ville ou sur des propriétés privées par excavation mécanique ou dynamitage contrôlé. Étant donné que l’on retrouve couramment une couche de roc dense près de la surface dans divers secteurs géographiques de la ville, le dynamitage contrôlé est une pratique de construction acceptable et courante dans la ville d’Ottawa. (Le dynamitage peut être nécessaire dans divers projets de construction, y compris la construction ou l’installation de routes, d'égouts, de conduites d’eau principales, de services publics, de fondations, de tunnels, etc.)

Que l’on utilise des moyens d’excavation mécaniques ou le dynamitage, les occupants des propriétés environnantes pourront entendre le bruit et ressentir les vibrations que produisent les travaux. Dans un cas comme dans l'autre, des normes et des règlements s’appliquent en vue de réduire le bruit et les répercussions des travaux et de maintenir les vibrations à un niveau assez faible pour éviter tout dommage aux propriétés adjacentes. Ces normes et règlements portent également sur des points tels que la manière de conduire les travaux, les renseignements à fournir préalablement aux propriétaires des environs, les travaux préparatoires à mener ainsi que les activités de surveillance à organiser avant, pendant et après les travaux.

Vous pouvez en apprendre davantage sur le dynamitage à Ottawa, y compris les normes réglementaires et les spécifications applicables.

Quelles mesures le contractant prendra pour garantir que ma propriété ne sera pas endommagée par les vibrations causées par le projet de TSEU?

Les résidents doivent être conscients qu’ils pourraient ressentir les vibrations produites par les travaux de construction, mais que celles-ci seront bien inférieures aux niveaux susceptibles de causer des dommages. Les plans de l’entrepreneur stipulent que les spécifications énoncées dans la clause spéciale F-1201 de la Ville d’Ottawa seront suivies. Ces lignes directrices définissent les limites imposées au niveau de vibrations afin de protéger les structures à proximité. Le dynamitage contrôlé est conçu pour répondre aux exigences réglementaires, et chaque dynamitage est soigneusement contrôlé par un ingénieur-conseil indépendant afin d'assurer le respect de ces limites.

Conformément au règlement, l’entrepreneur en excavation doit réduire l'ampleur du dynamitage à mesure qu'il se rapproche des structures existantes. Plus la charge de dynamite est faible, plus les vibrations sont faibles, contribuant ainsi à protéger l’intégrité des structures adjacentes. Les spécifications du projet de TSEU réduisent encore les limites imposées au niveau de vibrations énoncées dans la clause spéciale F-1201 de la Ville d’Ottawa.

Ma maison est très vieille et le mur de fondation est en moellons. Le mur de fondation pourrait-il s'effondrer en raison des vibrations?

La qualité des murs de fondation en moellons bien construits n'est pas inférieure à celle des murs en béton coulé. Les bâtiments avec des fondations en moellons, par opposition aux murs de sous-sol rigides en béton coulé, ont tendance à fléchir et à absorber les vibrations qui pourraient autrement se transférer à la partie supérieure du bâtiment.

Quel que soit le type de fondation, les strictes limites de vibration dues à la construction définies dans les spécifications du projet de TSEU contribuent à réduire davantage la possibilité de dommages aux bâtiments existants.

Quel est l'impact du dynamitage contrôlé répété sur ma propriété?

Le Bureau of Mines des États-Unis (USBM) a étudié l’effet des vibrations répétées sur les structures. Ses recherches comprenaient une enquête quotidienne continue sur le dynamitage pendant 28 ans afin d'identifier les effets cumulatifs du dynamitage sur un bâtiment. Il a conclu que si les niveaux de vibration étaient inférieurs aux limites réglementées par l’USBM, il n'y avait aucun effet cumulatif. Les limites de vibration du projet de TSEU sont deux fois et demi inférieures aux limites recommandées par l’USBM.

Pourquoi me demande-t-on de permettre une inspection de ma maison avant que la construction ne commence?

Une inspection préalable aux travaux, destinée à consigner les conditions observées sur place, doit être effectuée à des fins de comparaison au cas où une réclamation pour dommages serait déposée. Cette mesure est prise dans le but de protéger les propriétaires de maisons lors de certains projets de construction. Une inspection préalable aux travaux est exigée pour l’ensemble des bâtiments, des services publics, des structures, des puits et des installations se trouvant à moins de 75 m d'un lieu de dynamitage contrôlé. En plus d'effectuer cette inspection préalable, l’entrepreneur doit aussi être couvert par une assurance responsabilité avant d’entreprendre des travaux.

Quel est le matériel de surveillance des vibrations près de chez moi et que mesure-t-il?

Le matériel installé à côté des bâtiments existants est un sismographe. Un sismographe mesure les vibrations provenant de n’importe quelle source, y compris le forage, le creusement de tunnel, l'excavation à la rétrocaveuse et le dynamitage contrôlé.

Il y a un sismographe installé à côté de la maison de mon voisin. Pourquoi n'y en a-t-il pas un à côté de ma maison?

Les sismographes sont stratégiquement placés par les ingénieurs-conseils en vibrations qui choisissent l’endroit le plus approprié pour enregistrer les vibrations. Les mesures recueillies par un sismographe sont représentatives des niveaux de vibration à cet endroit et aux bâtiments voisins.

Si je ressens les vibrations, est-ce que cela signifie que le bâtiment subit des dommages?

Les gens (et les animaux) perçoivent facilement la moindre vibration. Toutefois, sans un instrument scientifique (sismographe), une personne ne peut attribuer avec précision une valeur au niveau de vibration produit. Le seuil de perception humaine des vibrations est compris entre 0,2 mm/s et 0,5 mm/s (vitesse de crête d'une particule). En comparaison, la vitesse de crête d'une particule acceptée par l'industrie pour les structures résidentielles est de 50 mm/s. Une porte qui claque, un orage et le vent produisent tous des vibrations que nous ressentons, mais que nous ignorons, car ce sont des événements courants. Le niveau de vibration du dynamitage contrôlé n’est généralement pas plus élevé que ces événements courants.

Pourquoi certaines vibrations semblent-elles plus fortes que d’autres?

La position et l’orientation de la source de vibration peuvent faire en sorte que l'on perçoit une vibration comme étant plus forte qu'une autre. Votre emplacement - dans un bâtiment ou à l’extérieur - changera également votre perception des vibrations. Les sismographes sont utilisés pour mesurer avec précision les vibrations.

Existe-t-il un risque de projection de débris en raison du dynamitage?

Les experts en dynamitage contrôlé conçoivent leurs explosions contrôlées avec soin et utilisent un équipement de protection pour éliminer les débris projetés (et garder les vibrations au minimum). Chaque dynamitage est individuellement conçu et calibré pour respecter des paramètres précis en utilisant une série de petites explosions successives afin de réduire l’énergie libérée lors de chacune. En outre, des couches de lourds paillassons sont placées sur la zone de dynamitage.

Pourquoi y a-t-il des fissures dans ma fondation ou dans mes cloisons sèches?

La plupart des gens ne se rendent pas compte des contraintes que subit une maison au Canada. Le Code du bâtiment exige que les maisons soient conçues pour être flexibles afin de s’adapter à ces contraintes. Il y a plusieurs raisons qui expliquent ces fissures : peu de temps après sa construction, des fissures peuvent apparaître dans un bâtiment en raison du séchage des matériaux de construction, et dans de plus vieux bâtiments, des fissures apparaissent souvent en raison des conditions environnementales extrêmes ou simplement du vieillissement des matériaux.

Que doivent faire les résidents s’ils découvrent des dommages qu’ils croient être causés par le projet de TSEU?

Les résidents doivent informer l’équipe du projet de TSEU en utilisant l’adresse courriel dédiée (TSEU@ottawa.ca) afin de résoudre le problème directement et, s’il est impossible de le résoudre directement, pour obtenir des conseils sur la façon de présenter une réclamation à l’entrepreneur.

Nos coordonnées

Si vous avez des questions sur le calendrier des travaux de construction, ou leurs répercussions, veuillez envoyer un courriel à l’équipe chargée du projet à l’adresse TSEU@ottawa.ca.