Passer au contenu principal

Marianne Wilkinson - Conseillère - Quartier 4 Kanata-Nord

Marianne Wilkinson

Coordonnées

110 avenue Laurier Ouest
Ottawa, ON K1P 1J1
Canada
613-580-2474
613-580-2514
Web

À propos

Originaire d’Ottawa, Marianne Wilkinson (née Berton) a grandi à Ottawa et à Calgary. Après avoir obtenu un baccalauréat spécialisé en géographie du Collège Trinity à l’Université de Toronto, elle a enseigné à Perth, à Hamilton et à Toronto, avant de s’établir à Kanata, plus précisément à March Township, avec son mari Bob et sa famille. Ils ont trois enfants et deux petites-filles.

Peu de temps après son déménagement à Kanata, elle était élue administratrice au sein de l’Association communautaire et, un an plus tard, elle devenait la première femme à siéger au Conseil de March Township. Marianne Wilkinson a été conseillère municipale pendant 17 ans, dont neuf comme chef du conseil à titre de préfète de March Township et de première mairesse de la Ville de Kanata. Durant cette période, en tant que préfète et mairesse, elle a aussi siégé comme conseillère à la Municipalité régionale d’Ottawa-Carleton.

Entre autres réalisations, Marianne a travaillé avec des bénévoles de la collectivité (KanPlan) afin d’élaborer un système de planification qui fournirait un cadre de travail pour le développement futur, notamment en aidant des industries de haute technologie s’établir dans le parc commercial de Kanata Nord. Elle a présidé le Comité de planification régionale et le Comité d’examen des budgets; siégé au Comité des services sociaux, à la Commisson d’OC Transpo, au Comité du transport ainsi qu’au Comité du développement économique. Durant cette période, elle a été élue au Conseil de l’Association des municipalités de l’Ontario, où elle a occupé de nombreux postes, entre autres celui de présidente en 1985.

Elle a amorcé sa carrière comme professeur en études urbaines, a ensuite travaillé pour Parcs Canada, puis comme courtière en immeubles commerciaux et aussi pour plusieurs organisations sans but lucratif. Partisane de l’apprentissage à vie, elle obtenait en juin 2002 une maîtrise en études de gestion de l’Université McGill.

Toute sa vie, elle a été bénévole, mettant généreusement ses talents à contribution à l’échelon tant local que provincial et national. Elle s’est notamment engagée envers sa collectivité en occupant les postes suivants : présidente du comité directeur qui a mis sur pied le Centre de ressources communautaires de Kanata, de Goulbourn et de West Carleton; présidente-fondatrice de la Société chorale de Kanata; et présidente de l’Association communautaire Beaverbrook.

Parmi ses plus récentes activités, citons les suivantes : elle a été administratrice au sein du Conseil des femmes, au niveau local et provincial; présidente du Conseil d’administration d’Ottawa Talent Initiative, un organisme de base populaire dont l’objectif est d’aider les travailleurs en technologie sans emploi; trésorière du Comité d’organisation de la Fête du Canada et aussi de la Fédération canadienne des femmes diplômées des universités de Kanata; administratrice de l’Association communautaire Beaverbrook, poste qui lui a permis de se pencher sérieusement sur les questions de planification; membre du Comité directeur de la Chambre des organismes bénévoles d’Ottawa; présidente du programme d’aide alimentaire Kanata Food Cupboard et présidente de conseil de comté de l’église anglicane St. John, où elle a aussi présidé le Comité en faveur de l’agrandissement de la salle paroissiale, en plus de représenter l’église auprès du Conseil d’administration de la coopérative d’habitation Blue Heron, en cours de construction sur les terrains de l’église.

Véritable pionnière sur la scène municipale, Marianne a mis son expérience à profit afin d’aider les autres et de démarrer de nouvelles organisations et activités. Habile à définir un problème et à inspirer son entourage à travailler en vue d’un but commun, elle a accompli de grandes réalisations en matière de développement de la conscience communautaire. Elle a le don de voir la situation dans son ensemble, sans toutefois perdre de vue la myriade de détails qui sont essentiels quand on peut passer de la vision à la réalité. En 2003, elle a reçu la Médaille du jubilé d’or de la Reine et a remporté, en 2005, la mention Femme de distinction du YWCA pour l’ensemble de ses réalisations.