La Ville partage des nouvelles importantes sur les plans pour aller de l’avant avec l’Étape 2 du train léger sur rail

17 février 2017
Annonces et événements

Le maire Jim Watson, le conseiller Keith Egli, président du Comité des transports de la Ville, le conseiller Stephen Blais, président de la Commission du transport en commun, et le personnel de la Ville d'Ottawa ont partagé aujourd'hui des nouvelles importantes sur les plans pour aller de l’avant avec l'Étape 2 du projet de train léger sur rail.

Le personnel de la Ville a également donné une présentation détaillée d’un rapport connexe sur l'Étape 2 du TLR, avant sa présentation au Comité des finances et du développement économique le 24 février, et au Conseil municipal le 8 mars. La réunion d'information comprenait une mise à jour sur les changements significatifs effectués à la portée du projet, des informations sur les modifications finales apportées au tracé, le modèle d’approvisionnement recommandé ainsi que les mesures précises que la Ville prendra afin d'être fin prête à la mise en œuvre de l'Étape 2.

À la suite d'une vaste consultation publique et des études d’ingénierie préliminaires, on propose un élargissement de la portée de l'Étape 2 du projet de TLR afin de prolonger le train léger sur rail plus loin vers l’ouest, le sud et l’est, et ce, plus rapidement :

  • prolongement vers l'ouest de la Ligne de la Confédération : au-delà de Bayshore jusqu'à la promenade Moodie et au sud-ouest jusqu'au Collège Algonquin;
  • prolongement vers l'est de la Ligne de la Confédération : au-delà de la Place d’Orléans jusqu'au chemin Trim;
  • prolongement de la Ligne Trillium jusqu'à Bowesville et Riverside-Sud; et
  • liaison ferroviaire vers l’aéroport depuis la station South Keys sur la Ligne Trillium.

Dans le cadre du prolongement vers l'ouest, une installation de remisage et d'entretien supplémentaire sera construite dans le secteur de la promenade Moodie afin d’accélérer le développement du TLR en direction ouest et la mise en service pour les 8 500 fonctionnaires du nouveau carrefour d'emplois du ministère de la Défense nationale à l’ancien campus de Nortel Networks.

La réunion d’information décrivait également l'approche innovante de la Ville en ce qui a trait au processus d'approvisionnement de l'Étape 2 du projet, qui consiste à continuer de travailler avec le partenaire existant, Rideau Transit Group (RTG), afin d’assurer la mise en œuvre d'un réseau élargi, intégré et cohérent tout en maximisant la quantité de travaux qui fera l'objet d'un nouvel appel d'offres compétitif.

L'Étape 2 du prolongement du réseau de l'O-Train sera entreprise par le biais de deux nouveaux processus d’approvisionnement :

  • un nouvel appel d'offres concurrentiel de 2,5 milliards de dollars de type conception-construction-financement (CCF) pour les prolongements vers l'est et vers l'ouest de la Ligne de la Confédération (y compris la liaison vers l'aéroport, le prolongement jusqu'à Trim, les travaux sur l'autoroute 417 et les travaux municipaux regroupés) et
  • un nouvel appel d'offres concurrentiel de 535 millions de dollars de type conception-construction-financement-entretien (CCFE) pour le prolongement de la Ligne Trillium.

Les contrats du train léger sur rail d'une valeur de 3 milliards de dollars seront regroupés avec d'autres projets d’infrastructure de la Ville afin d’améliorer l’intégration de la construction, de réduire les déviations, d'économiser de l’argent et de réduire les répercussions sur la communauté. Les travaux combinés totalisant plus de 3,6 milliards de dollars créeront plus de 21 000 années-personnes d'emploi.

Une fois ce rapport approuvé par le Conseil, le projet ira en appel d'offres plus tard cet hiver. Un rapport final sera diffusé au début de 2018, décrivant les résultats du processus d'approvisionnement et des activités connexes, jusqu'à la phase de conception finale et au début de la construction. L'Étape 2 du projet prévoira des ouvertures échelonnées dans le temps afin de permettre une conversion plus rapide au service de TLR :

  • prolongement vers le sud de la Ligne Trillium en 2021;
  • prolongement vers l'est de la Ligne de la Confédération, y compris Trim en 2022;
  • prolongement vers l'ouest de la Ligne de la Confédération jusqu'à Moodie d'ici 2023.

Citations

« En 2013, le Conseil a défini un objectif ambitieux pour notre ville : prolonger le réseau de train léger en allant plus loin, plus rapidement, vers le sud, l'est et l'ouest afin que plus d'Ottaviens puissent profiter de ses avantages. Aujourd'hui, le personnel a présenté un rapport qui, une fois approuvé, transformera le réseau de TLR d'Ottawa en un réseau de transport en commun de classe mondiale. J'ai hâte de continuer à collaborer avec nos partenaires fédéraux et provinciaux sur cette importante vision des transports écologiques ».

Maire Jim Watson, Ville d’Ottawa

« Grâce à des investissements en temps opportun des gouvernements fédéral et provincial pour financer le transport en commun et d'autres initiatives écologiques, et l'expérience et les connaissances acquises lors de la construction de la Ligne de la Confédération, nous sommes sur la bonne voie vers la prochaine étape qui consiste à fournir à nos résidents un réseau de transport en commun de classe mondiale. Lorsque l'Étape 2 sera terminée en 2023, nous aurons ajouté plus de 38 kilomètres de rail et 23 nouvelles stations au réseau de transport en commun d'Ottawa. »

Conseiller Keith Egli, président du Comité des transports

« Au cours des prochaines années, notre vision d'un réseau de transport abordable à l'échelle de la ville deviendra réalité, grâce à cet investissement transformationnel dans le train léger sur rail, qui améliorera la qualité et la fiabilité de notre service. De plus en plus de gens opteront pour le transport en commun comme premier choix de transport, et pas seulement pour leurs déplacements quotidiens, mais aussi pour sortir en famille, aller voir un match, aller au théâtre – et pas seulement au centre-ville.

Conseiller Stephen Blais, président de la Commission du transport en commun

Faits en bref :

  • Le Rapport sur la mise en œuvre de l'Étape 2 formule des recommandations qui respectent les directives du Conseil données dans le cadre du « Rapport sur l’évaluation environnementale et la conception fonctionnelle de l’Étape 2 du projet de train léger sur rail (TLR) » approuvé par le Conseil municipal le 8 juillet 2015. S'il est approuvé, il permettra la tenue d'un processus d'approvisionnement concurrentiel pour les trois prolongements de l'Étape 2 ainsi que pour les projets connexes et permettra de concrétiser les projets en respectant l'enveloppe d'abordabilité de la Ville.
  • Le budget de l'Étape 2 du projet de TLR est de l'ordre de 3 milliards de dollars (à l’exclusion du prolongement jusqu'à Trim avec une station à 160 millions de dollars et la liaison ferroviaire vers l’aéroport avec deux stations à 155 millions de dollars).
  • Les prolongements jusqu'à Trim et l’aéroport n’iront de l'avant que s'ils sont entièrement financés par les gouvernements fédéral et provincial. Le 3 juin 2016, le gouvernement de l’Ontario s’est engagé à financer la moitié des coûts d'immobilisations pour ces deux projets.
  • Une fois l’engagement de financement fédéral confirmé, la Ville pourra aller de l’avant avec la diffusion de la demande de propositions pour l’Étape 2.
  • On prévoit que le prolongement jusqu'à la promenade Moodie sera réalisable dans les limites de l'enveloppe budgétaire initiale pour l'Étape 2.

Grand public

311

Médias

613-580-2450