Passer au contenu principal

Le rapport du personnel met en lumière la vigueur de l’économie locale et du marché de l’emploi

12 septembre 2017
Nouvelles du Conseil

La Ville d’Ottawa continue d’être dotée d’une solide économie, d’un vigoureux marché de l’emploi et d’une conjoncture économique généralement stable, selon le Rapport annuel sur l’aménagement 2016 de la Direction générale de la planification, de l’infrastructure et du développement économique, qui donne dans ce rapport un aperçu des statistiques démographiques et économiques.

Ce rapport a été déposé aujourd’hui auprès du Comité de l’urbanisme dans le cadre d’un exposé présenté par le personnel de la Ville. Voici un aperçu des frais saillants du rapport :

  • La population d’Ottawa a augmenté de 0,8 % en 2016, pour se chiffrer à 968 580 résidents selon une estimation.
  • La migration a été un facteur important de cette augmentation, puisque la Ville a accueilli plus de 5 800 résidents.
  • Sur un marché porté par la hausse du nombre de maisons jumelées et de maisons en rangée construites, plus de 5 000 logements ont été mis en chantier à Ottawa, pour permettre à la Ville de s’adapter à la croissance de sa population.
  • La Ville a considérablement dépassé sa cible de densification dans les cinq dernières années, puisque 51,4 % de l’ensemble des logements nouvellement construits l’ont été dans des secteurs urbains et de banlieue établis. Cette cible s’établissait à 38 %.
  • Le taux de chômage d’Ottawa n’a pas changé, à 6,3 %, ce qui est inférieur au taux provincial (6,5 %) et au taux national (7 %).
  • En 2016, les prix moyens des maisons en revente à Ottawa ont progressé de 1,7 % pour s’établir à 371 000 $.

Afin de permettre de réduire les retards et les coûts dans la réparation et la reconstruction des bâtiments endommagés par les inondations, le Comité a approuvé des changements au Règlement de zonage pour éviter d’avoir à autoriser des dérogations mineures dans les travaux menés pour réparer ou reconstruire des bâtiments endommagés pendant les inondations de mai. Grâce à ces changements, les propriétaires qui souhaitent reconstruire des bâtiments à un endroit plus élevé sur leur terrain pourront plus facilement le faire. Ils pourront également accroître légèrement la hauteur des bâtiments, pour mieux se protéger contre les inondations éventuelles. Le Conseil municipal discutera de ces changements à sa réunion du mercredi 13 septembre 2017.

Le Comité a également approuvé une modification d’ordre général du Règlement de zonage, qui comprend une nouvelle définition pour les établissements de prêt sur salaire. Cette nouvelle définition, qui est conforme à la loi provinciale récemment adoptée, permettra de faire la distinction entre ces établissements et les autres institutions financières comme les banques.

La loi provinciale qui devrait entrer en vigueur en 2018 donnera aux municipalités plus de pouvoirs relativement aux conditions à adopter pour les établissements de prêt sur salaire.

On procède actuellement à un examen des meilleurs moyens à adopter pour réglementer ces établissements. Au terme de cet examen, le personnel de la Ville devra toutefois mettre sur pied une structure-cadre à étudier par le Comité des services communautaires et de protection. Le Comité de l’urbanisme se penchera alors sur tous les changements à apporter au Règlement de zonage et découlant de l’examen du personnel.

Les autres changements apportés à la modification d’ordre général étudiée aujourd’hui par le Comité de l’urbanisme ont pour effet de préciser le libellé, de corriger des erreurs mineures, notamment des erreurs de cartographie, et d’assurer l’uniformité des articles du Règlement de zonage.

Le Comité a également approuvé l’intégration de propriétés dans le Registre des biens à valeur ou à caractère patrimonial de la Ville. Toutes ces propriétés se trouvent dans les quartiers du Vieil Ottawa-Est et du Vieil Ottawa-Sud.

À l’heure actuelle, le personnel de la Section du patrimoine de la Ville réalise le Projet d’inventaire patrimonial : cet inventaire regroupera toutes les propriétés d’Ottawa qui ont une valeur sur le plan du patrimoine culturel. Il s’agit du deuxième lot de propriétés intégrées dans le Registre, puisque 237 propriétés de la Basse-Ville et de la Côte-de-Sable avaient été intégrées dans l’inventaire en avril.

En établissant un registre complet et à jour des biens à valeur ou à caractère patrimonial, la Ville entend préciser la situation patrimoniale de certains biens pour les propriétaires, les associations communautaires et les promoteurs et mieux faire connaître le riche patrimoine culturel d’Ottawa. Les propriétaires des édifices inscrits dans le Registre doivent donner à la Ville un préavis de 60 jours avant de procéder à des travaux de démolition ; ils sont cependant toujours libres de modifier ces édifices.

Au moment d’approuver les ajouts, le Comité a donné instruction au personnel d’étudier des façons de réduire le temps nécessaire pour examiner les demandes de retrait du Registre lorsqu’un propriétaire souhaite démolir sa maison. Le personnel examinera aussi plus attentivement les ajouts proposés qui ont été contestés par les propriétaires et formulera une recommandation au sujet de ces propriétés au Sous-comité du patrimoine bâti, au Comité de l’urbanisme et au Conseil.

Sauf précision contraire, les points approuvés à la réunion tenue aujourd’hui par le Comité de l’urbanisme seront soumis au Conseil municipal le mercredi 27 septembre 2017.

Pour plus de renseignements sur les programmes et les services de la Ville, veuillez visiter ottawa.ca ou composer le 3‑1‑1 (ATS : 613‑580‑2401). Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

Grand public

311

Médias

613-580-2450