Passer au contenu principal

Témoins du changement: images des photographes de chez Andrews-Newton

Les photographes de chez Andrews-Newton ont fixé sur pellicule la croissance d’Ottawa et tous les changements qu’elle a entraînés. Des années de l’après-guerre à la fin des années 1950, les employés d’Andrews-Newton ont travaillé en tant que photographes officiels du journal Ottawa Citizen, croquant des images de tout, des évènements d’envergure aux catastrophes en passant par des portraits et des fêtes communautaires.

Les images de la collection Andrews-Newton vous feront revivre une période trépidante de l’histoire d’Ottawa, une époque qui a façonné l’aspect actuel de la ville et le rôle qu’elle joue aujourd’hui.

Entre 1945 et 1960, Ottawa traverse une période d’énormes changements. Avant la fin de la Seconde Guerre mondiale, la capitale du pays est une petite ville qui effectue la transition d’une économie de guerre à une économie de paix. Après s’être réfugiée durant des années à Ottawa, la famille royale des Pays-Bas retourne en Europe, et les troupes revenant de la guerre doivent se trouver un toit et un emploi. Le gouvernement fédéral embauche alors un urbaniste français, qui est chargé d’élaborer un plan d’aménagement pour la ville en pleine croissance.

En 1960, l’incertitude du temps de guerre persiste; en effet, la guerre froide s’intensifie.

Titre/Description : Place du marché By, vue de l’angle de la rue George. Le marché By est la plaque tournante des affaires à Ottawa. Les résidents des régions rurales viennent y vendre leurs produits et ceux de la ville peuvent y acheter le nécessaire pour subvenir à leurs besoins quotidiens.
Photographe 
: Newton
Date 
: 15 mai 1954
Source 
:Fonds Andrews-Newton Photographers/Archives de la Ville d’Ottawa/MG393-CA-004266-003
Droits d’auteur 
:Archives de la Ville d’Ottawa

Les photographies : témoins du passé

La photographie constitue un support de choix pour fixer des moments historiques importants qui se produisent souvent une seule fois dans une vie. Une seule photo peut susciter toute une gamme d’émotions, dont l’amour, la haine, l’angoisse, l’admiration, la peur et la nostalgie.

Après plusieurs siècles d’histoire, la photographie continue d’évoluer avec l’arrivée de la technologie numérique. Ce média en pleine croissance est de plus en plus populaire et accessible. En effet, la photographie est pratiquée aujourd’hui plus que jamais auparavant.

En 1888, George Eastman transforme le monde de la photographie lorsqu’il invente l’appareil photo Kodak. En déboursant environ 25 dollars, le consommateur moyen pouvait acquérir un appareil photo contenant une bobine de film. Après avoir utilisé l’ensemble du film, les clients envoyaient leur appareil photo à Kodak. La compagnie développait alors les photos, insérait une nouvelle bobine et retournait l’appareil au client avec les tirages. Cet appareil photo était léger, abordable et très facile d’utilisation (Willsberger 4). Au cours des quatre premières années de production, plus de 90 000 appareils photo Kodak ont été vendus.

Dès lors, des clubs et des sociétés de photographes amateurs font leur apparition partout au Canada, et un nombre croissant de gens utilisent la photographie pour fixer leur vie sur papier.

De nouveaux modèles d’appareils photo produits en série succèdent au Kodak, dont le Cambier Bolton (1898), le Leica (1912, 1924), le Rolleiflex (1929) et le Polaroid (1947). À la fin des années 1940 et au cours des années 1950, le Speed Graphic 4 x 5 pouces devient la norme pour la photographie de presse, et l’entreprise Newton Photographic utilise exclusivement ce type d’appareil.

Vue panoramique de l'usine Dufresne

Titre/Description: Vue panoramique de l'usine Dufresne. Les Newton faisaient principalement de la photographie pour les journaux et des portraits en studio, mais ils faisaient également de la photographie pour location/vente comme des paysages.
Photographe:
Inconnu.
Date:
3 mai, 1959.
Crédit
: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-AH-000147-001.
Droit d’auteur:
Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Construction et expansion

Ottawa connut une période de croissance extraordinaire dans les années 1940 et 1950, alors que les gens commençaient à s’ouvrir décidément à la vie urbaine.

En savoir plus

Personnalités de la scène politique

De nombreuses personnalités de la scène politique, que ce soit le maire d’Ottawa ou le premier ministre ou la gouverneure générale du Canada, ont eu une grande influence sur la ville et sur le pays au complet.

En savoir plus

Célébrations et événements importants

La période qui suit la Seconde Guerre mondiale est caractérisée par le changement, tant à l’échelon local qu’à l’échelle nationale.

En savoir plus

Les Newton: portrait d'une entreprise familiale

La collection Andrews-Newton compte quelque deux millions d’épreuves et de négatifs, qui couvrent la période s’étendant de1946 à 1993.

Contexte

La collection de clichés Andrew-Newton compte environ deux millions d’épreuves et de négatifs.

En savoir plus

Ils ont été vus à Ottawa

Après la guerre, la ville d’Ottawa a connu une période de croissance et d’expansion extraordinaire. Au fur et à mesure de son essor à l’échelon national et international, elle est devenue un endroit attrayant pour les artistes professionnels.

En savoir plus

Les Sports

Les sports ont toujours été une partie importante de la vie communautaire à Ottawa. Que ce soit le base-ball ou le hockey, ou toute autre activité sportive, les résidents de notre ville sont toujours aussi captivés par les sports.

En savoir plus

Activités et organismes communautaires

Ouverture de la pataugeoire au parc St. Luke, à l'angle des rues Elgin et Gladstone.

Titre/Description: Ouverture de la pataugeoire au parc St. Luke, à l'angle des rues Elgin et Gladstone. Bon nombre d'enfants profitaient de cette pataugeoire.
Photographe: Ernie McNulty.
Date: 30 juin 1955.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-037460-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Au cours de l'après-guerre et jusqu’en 1960, la ville d’Ottawa a accueilli des dizaines d’activités. Allant des défilés à l’exposition annuelle, les activités communautaires proposaient un changement très intéressant à la vie quotidienne en plus de contribuer à cimenter les collectivités.

La ville d’Ottawa a eu l’honneur d’accueillir l’Exposition du Canada central. L’Ex, comme on l'appelle, a suscité l’intérêt de tous les membres de la communauté, le défilé ayant attiré des foules évaluées à plus de 200 000 personnes.

Au cours des années 1950, des organismes de service d’Ottawa organisaient régulièrement des soirées de bingo, comme activités communautaires de collecte de fonds.

En 1955, les clubs Lions, Kinsmen et Richelieu avaient amassé plus de 500 000 $ en organisant environ 35 soirées de « Super bingo » chaque année. Avec plus de 250 000 participants venus tenter leur chance dans de vastes arénas intérieurs, ces soirées de bingo sont devenues les plus importantes du Canada. Les recettes ont permis de financer des programmes de bienfaisance comme le soutien à l'éducation des enfants et la construction de centres de traitement du cancer ou de centres récréatifs.

Bien que controversé, le jeu a été autorisé à Ottawa en raison du libellé du Code criminel selon lequel les endroits qui n’étaient pas des maisons de jeu étaient autorisés à organiser des jeux « de façon occasionnelle », si les recettes étaient remises à des organismes de bienfaisance. La mairesse Charlotte Whitton était réticente face à ce qu’elle considérait comme une forme de jeu, même licite, et des groupes comme les clubs Kiwanis et Rotary ont refusé d’en organiser.

Par la suite, la police a découvert une série de cas frauduleux de gagnants de véhicules automobiles, ce qui a justifié l’opposition au jeu. La mairesse Whitton a menacé d’interdire le jeu, contraignant ainsi les organismes de service à offrir des cartes de bingo dotées de numéros de série pour en prévenir la falsification.

Au cours des années 1950, on a prétendu que le jeu de bingo constituait la plus importante activité sociale à Ottawa, après la consommation d'alcool et les repas. Puis, au cours de la décennie, les clubs ont dû créer de nouveaux prix pour attirer les participants et réaliser des profits raisonnables, alors que les coûts commençaient à grimper. Or, en dépit de la mauvaise publicité, la collecte de fonds au moyen du bingo a généré des bénéfices considérables.

Soirée de bingo monstre organisée au parc Lansdowne.

Titre/Description: Soirée de bingo monstre organisée au parc Lansdowne. Ces soirées étaient fréquentes et ce, malgré l'opposition de la mairesse Whitton et d'autres organismes.
Photographe: L.R.
Date: 19 juin 1958.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-NP-058108-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Catastrophes

Plusieurs catastrophes de grande envergure sont survenues à la fin des années 1940 et 1950, qui ont laissé des marques permanentes sur Ottawa : une fuite de gaz a provoqué une explosion rue Slater; un incendie dans le marché By a détruit tout un pâté de maisons; un accident industriel a

En savoir plus

Présentations de mode et étalages des magasins

La mode a beaucoup évolué à Ottawa entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et le début des années 1960. Afin de suivre les tendances, les responsables des grands magasins, tels Charles Ogilvy Ltd. et Murphy-Gamble Ltd., modifiaient constamment leurs étalages afin de présenter les vêtements dernier cri. Peu importe l’événement, dévoilement d’une nouvelle vitrine ou encore présentation d’une gamme de vêtements pour enfants ou des nouveaux uniformes du personnel de la Croix-Rouge, les photographes de Newton étaient sur place pour saisir le moment.

Photographies de mode à l'hôtel de ville.

Titre/Description: Photographies de mode à l'hôtel de ville. La mode changeait rapidement dans les années 50 et il y avait souvent des défilés de mode à Ottawa.
Photographe: L et G.D.
Date: 25 août 1958.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-059079-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Chronologie des événements historiques

Le 8 mai 1945 : L’Allemagne capitule et les Alliés (en Europe) déclarent la victoire, ce qui met fin à la Seconde Guerre mondiale.

Le 2 septembre 1945 : Le Japon capitule officiellement après le largage de bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki en août.

Mai 1946 : La Loi sur la citoyenneté canadienne, qui établit une distinction entre les citoyens canadiens et britanniques, est adoptée. Elle entrera en vigueur le 1er janvier 1947.

Août 1947 : Le Pakistan est créé par sécession à la suite de la décolonisation de l’Inde. Les deux pays se voient accorder l’indépendance par la Grande-Bretagne.

Janvier 1948 : Un extrémiste hindou assassine le chef spirituel Mohandes Gandhi.

Le 14 mai 1948 : Israël accède à l’indépendance.

Mars 1949 : L’Organisation du Traité de l'Atlantique Nord est constituée en réaction à la montée du communisme en Europe.

Mars 1950 : RCA conçoit le premier téléviseur à tube trichrome.

Juin 1950 : L’invasion de la Corée du Sud par la Corée du Nord marque le début de la guerre de Corée.

Septembre 1951 : Charlotte Whitton devient la première mairesse d’Ottawa et la première mairesse d’une ville importante au Canada.

Le 6 février 1952 : Elizabeth II devient reine à la suite du décès de son père, George VI.

1953 : La structure en double hélice de l’ADN est découverte.

Juillet 1953 : La guerre de Corée prend fin.

Octobre 1954 : L’ouragan Hazel s’abat sur Toronto, causant la mort de 83 personnes, de graves inondations et des dégâts matériels s’élevant à 250 millions de dollars.

Mars 1955 : Des émeutes éclatent au Forum de Montréal lorsque Maurice Richard, joueur des Canadiens de Montréal, est suspendu pour le reste de la saison 1954 1955.

Janvier 1956 : Une loi canadienne garantissant l’équité salariale entre hommes et femmes effectuant le même travail est adoptée.

Octobre 1957 : L’Union soviétique lance Spoutnik, le premier satellite.

Mai 1958 : Le Canada et les États-Unis signent l’entente du Commandement de la défense aérienne de l’Amérique du Nord (NORAD), maintenant appelée Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord.

1959 : Les ingénieurs américains Jack Kilby et Robert Noyce inventent le circuit intégré.

Janvier 1959 : Menés par Fidel Castro, les révolutionnaires cubains renversent le gouvernement de Batista.

Avril 1959 : La Voie maritime du Saint-Laurent est ouverte à la circulation de navires commerciaux, du lac Supérieur à Montréal.

Août 1960 : Le premier contraceptif oral est commercialisé aux États-Unis.

Septembre 1960 : Après 18 saisons passées au sein des Canadiens de Montréal, Maurice Richard tire sa révérence.

Cartes

Les cartes ci-après, tirées des Archives de la Ville d’Ottawa, illustrent les travaux de construction et l’expansion qui ont eu lieu à Ottawa en 1946, en 1956 et en 1961.

En savoir plus