Passer au contenu principal

Art public

L’art public apporte de la couleur, de la beauté et de l’imagination à différents secteurs de la ville. Que ce soit une murale à une station du Transitway ou une sculpture sur le trottoir, l’art public est devenu une partie intégrante du tissu de notre ville - servant d’inspiration aux résidents et aux visiteurs.

Appels aux artistes et annonces

L’art public arrive près de chez vous! Les commandes d’œuvres d’art accompagnent les grands projets d’immobilisations comme la Ligne de la Confédération. Un pourcentage du budget total de ces projets est réservé à la commande d’une œuvre d’art destinée à un lieu public prédéterminé. La réalisation de l’œuvre est assurée par un artiste choisi d’après la recommandation d’un comité d’évaluation par les pairs. Une fois terminées, les œuvres d’art public commandées sont intégrées à la Collection d’art de la Ville d’Ottawa.

Inscrivez-vous à la Liste d’envoi du Programme de commandes. Les appels aux artistes et les annonces sont envoyés par courriel aux personnes inscrites.

Demande de propositions — Conseiller/conseillère en art pour le Programme d'art de l'Étape 2 du TLR

Publié le 18 octobre 2017

Demande de propositions (DP) 01317-9607-P01 — Conseiller/conseillère en art pour le Programme d'art de l'Étape 2 du TLR

Exigence :

La Ville d'Ottawa est à la recherche de propositions pour fournir des services-conseils professionnels en art dans le cadre du Programme d'art de l'Étape 2 du train léger sur rail (TLR).

Le Programme d'art de l'Étape 2 du TLR commencera vers la fin de 2017 et se terminera en 2023. Le projet de l'Étape 2 du TLR prolongera de 40 km le réseau de l'O-Train de la ville et y ajoutera 23 nouvelles stations.

Pour plus de renseignements sur les demandes de propositions

Numéro d’appel d’offres : 01317-96207-P01

Numéro de référence dans MERX : 68794

Échéanciers de la DP et autres dates importantes :

Les dates suivantes peuvent être modifiées à la discrétion exclusive de la Ville.

Activité Date et heure locale
Date de publication de la DP

Le lundi 16 octobre 2017

Fin de la période de questions entourant la DP Le lundi 30 octobre 2017
Fin de la période de création d'addendas Le mardi 2 novembre 2017
Fin du processus de la DP Le lundi 13 novembre 2017à 15 h, heure locale
Évaluation des propositions Novembre 2017
Attribution du contrat Décembre 2017

Les propositions doivent être parvenues à la Ville au plus tard à 15 h, heure locale, le lundi 13 novembre 2017.

Autorité contractante :

Pour de plus amples renseignements au sujet de la présente DP, veuillez communiquer avec l'autorité contractante :

David Baird, agent aux achats
Services de l'approvisionnement
Téléphone : 613-580-2424, poste 25118
Courriel : David.Baird@ottawa.ca

Veuillez noter que toutes les communications avec la Ville relativement à la présente DP doivent être adressées directement et uniquement à l’autorité contractante et de préférence par courriel.

REPORTÉ : Soirée de lancement de l’appli Sonicity

Publié le 17 octobre 2017

Sonicity réinvente nos transports en commun et les transmue en une riche bande sonore de musique originale

Veuillez noter que l’activité prévue le 21 octobre au Centre d’innovation dans les cours Bayview, 7, chemin Bayview, est annulée et sera prochainement reporté.

Restez à l’affût du nouvel horaire et des détails!

Sonicity réinvente nos transports en commun et les transmue en une riche bande sonore de musique originale inspirée par la ville. Téléchargez l'application dès aujourd'hui et faites l’expérience d’un trajet en autobus d’un tout nouveau type. Écoutez six morceaux que des musiciens d'Ottawa ont composés pour leur circuit d'autobus d'OC Transpo préféré.

Pour de plus amples renseignements :
publicartprogram@ottawa.ca
613-244-4261
Sonicity

Promenade artistique avec Artengine

Publié le 22 septembre 2017

Image: Ludic Fields, Loop, Cloud (detail). Courtesy of Artengine.

Artengine, le centre de production et de diffusion d’arts médiatiques dirigé par des artistes et basé à Ottawa, a mis en place trois installations d’art public uniques et interactives dans cette ville.

Venez admirer des œuvres d’art ludiques et interactives faisant appel à la lumière et aux médias, appelées respectivement Champs ludiques, Loop et Cloud au cours de cette passionnante visite à pied. Vous entendrez l’équipe de créateurs d’Artengine raconter la naissance de ces œuvres, et constaterez comment l’art public peut égayer et animer les espaces publics.

Soyez des nôtres!
Date : Le mercredi 27 septembre
Heure : 9 h  
Lieu : Place Ogilvy, à l’angle des rues Rideau et Nicholas

Le conseiller municipal Mathieu Fleury donnera le coup d’envoi de cette visite guidée à la place Ogilvy, site de l’œuvre Champs ludiques réalisée par Artengine et commandée par le Programme d’art public. Les visiteurs se rendront ensuite voir Loop, une œuvre d’Olivier Girouard, Jonathan Villeneuve et Ottoblix installée dans le marché By. La visite se terminera par Cloud, de Caitlind r.c. Brown et Wayne Garrett, située au Centre national des arts.

Mettez vos chaussures de marche et habillez-vous selon le temps qu’il fera! La promenade couvrira un peu moins d’un kilomètre.

Pour en savoir plus :
Programme d’art public
programmedartpublic@ottawa.ca

Image : Champs ludiques, Loop, Cloud (détail).  Courtoisie de Artengine.

Appel aux artistes : Demande de qualifications
Projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) et de réaménagement de la Cour des arts

Date limite :              Le mardi 14 novembre 2017, à 16 h (HNE)

Budget :                   385 000 $CAN, plus la TVH

Renseignements :   Melissa Black, agente d’art public
                                melissa.black@ottawa.ca 1-613-244-4261

La Ville d’Ottawa invite les artistes et collectifs d’artistes à se qualifier pour participer à un concours visant la conception, la fabrication et l’installation d’une œuvre d’art permanente adaptée au site et destinée au projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) et de réaménagement de la Cour des arts. Ce concours en deux étapes est tenu conformément à la Politique d’art public.

Introduction
En 1985, la Ville d’Ottawa a créé le Programme d’art public, l’un des premiers au pays, pour faire connaître et apprécier les arts visuels dans la ville en collectionnant et en commandant des œuvres d’art, pour ensuite les mettre en valeur. La nouvelle politique d’art public intègre les forces des dernières décennies à Ottawa et réaffirme les objectifs de la Ville en matière de commande d’œuvres originales d’artistes professionnels destinées à des espaces publics. Un pour cent des fonds alloués à chaque aménagement municipal est réservé à ce programme, dont l’objectif est d’embellir les espaces publics et de rendre l’art accessible à tous.

Admissibilité
La présente demande de qualifications est ouverte également à tous les artistes et collectifs d’artistes professionnels locaux, nationaux et internationaux qui ont de l’expérience dans la création d’œuvres d’art public permanentes. Les employés de la Ville d’Ottawa ne sont pas admissibles.

La Ville d’Ottawa appuie les activités culturelles inclusives qui sont représentatives des diverses communautés d’Ottawa, y compris des personnes dont l’ascendance, les capacités, l’âge, le pays d’origine, la culture, le sexe, le revenu, la langue, la race et l’orientation sexuelle sont variés. La Ville d’Ottawa reconnaît la nation algonquine Anishinabeg comme nation autochtone hôte d’Ottawa. Les propositions d’artistes et de représentants d’origines diverses, y compris les Inuits, les Métis et les membres des Premières nations, sont les bienvenues. La Ville d’Ottawa entend accorder les mêmes droits, statuts et privilèges aux groupes des deux langues officielles.

Mise en contexte
Le projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) et de réaménagement de la Cour des arts s’inscrit dans le cadre d’une vision à long terme de revitalisation du centre-ville d’Ottawa. En plus de permettre à la GAO de faire peau neuve, il fera mieux connaître la Cour des arts en tant que centre artistique du centre-ville d’Ottawa situé sur l’avenue Daly, au cœur du quartier des commerces, des arts et des spectacles du centre-ville Rideau, entouré par l’Université d’Ottawa, le Centre Rideau et le Centre des congrès, et à quelques pas du canal Rideau, du Centre national des arts, du marché By et des nouvelles stations du train léger sur rail.

Ce projet de construction municipal vraiment unique se traduira par une GAO aux normes muséales sur un terrain dont la Ville d’Ottawa est propriétaire, et son intégration à un projet d’aménagement et d’investissement complémentaire du secteur privé. Nous rénovons également les espaces de la Cour des arts pour fournir à nos organisations artistiques locales et au Théâtre de la Cour des arts des installations modernes et plus spacieuses, en plus d’en améliorer l’accessibilité pour le public.

Le projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts est un projet d’aménagement public et privé.

Les composantes public incluent :

  • La construction d’une nouvelle GAO, qui inclut des salles d’exposition et de conservation à atmosphère contrôlée, des installations pour la tenue d’activités et l’enseignement, ainsi qu’un café et une boutique-cadeaux (surface de plancher hors œuvre brute de 5 860 m2)
  • La construction d’une salle de spectacle de type boîte noire de 120 places pour le département de théâtre de l’Université d’Ottawa et de 4 salles de cours (surface de plancher hors œuvre brute de 1 481 m2)
  • Une salle multifonctionnelle de 250 places dotée de sièges rétractables et d’une cabine de projection de films traditionnels et numériques pour la tenue de conférences et autres activités
  • Une terrasse sur le toit et trois cours extérieures, y compris un café au rez-de-chaussée, à l’entrée de l’avenue Daly
  • Une nouvelle entrée principale accessible sur l’avenue Daly, de nouveaux quais de chargement et des ascenseurs reliant la GAO, le département de théâtre de l’Université d’Ottawa et la Cour des arts sur les quatre étages
  • Un lien piétonnier est-ouest amélioré traversant la Cour des arts et reliant la GAO, l’Université d’Ottawa et la future station de train léger sur rail au Centre Rideau
  • La rénovation d’espaces de la Cour des arts qui permettra de disposer de bons locaux pour la création, la production, l’exposition et l’interprétation d’œuvres et de spectacles par certains centres de premier plan d’Ottawa dirigés par des artistes et qui présentent des productions à la Cour des arts, notamment la Galerie SAW, le Club SAW, SAW Video, la Coopérative des cinéastes indépendants d’Ottawa et Artengine (surface de plancher hors œuvre brute de 2 014 m2)
  • Des nouvelles galeries dans la Cour des arts et une cour extérieure rénovée et entièrement accessible qui servira d’espace de prestation
  • L’amélioration esthétique des rues adjacentes, comme le prévoit la Stratégie de conception urbaine du centre-ville d’Ottawa préparée par la Ville
  • L’excellence dans la conception architecturale et le maintien du sens et de la norme et de la qualité d’exécution du concept exemplaire des lieux

Les concepts modèles, qui comprennent un projet privé de tour sur le site, sont le fruit de PKG Joint Venture Architects, un consortium composé de Barry Padolsky Architects Inc. et de KPMB Architects. La construction des volets public et privé de ce projet a été confiée à Régis Côté et associés, architectes.

Le volet privé du projet comprend ce qui suit :

  • Les copropriétés résidentielles ArtHaus, de DevMcGill, du 15e au 23e étage de la nouvelle tour
  • L’hôtel-boutique Le Germain, du grand hall au 14e étage de la nouvelle tour

Galerie d’art d’Ottawa
La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) est une galerie d’art municipale indépendante sans but lucratif qui se consacre à l’acquisition, à la présentation, à l’interprétation et à la diffusion d’œuvres d’art contemporain au profit de la communauté artistique locale. Abordant un ensemble de problématiques, ses programmes comprennent expositions, causeries, conférences, visites commentées et publications.

La GAO possède une collection en pleine croissance d’œuvres historiques et contemporaines liées à la région. Elle abrite aussi la Collection Firestone d’art canadien. Propriété de la Ville, la Collection regroupe plus de 1 600 œuvres acquises par les collectionneurs ottaviens O.J. et Isobel Firestone du début des années 1950 aux années 1970.

Cour des arts
Logée dans un bâtiment désigné édifice historique, la Cour des arts abrite 25 organisations artistiques indépendantes, dont Artengine, la Galerie SAW, SAW Video, la Coopérative des cinéastes indépendants d’Ottawa, le Centre de danse contemporaine d’Ottawa, le Théâtre de la Cour des arts et le Conseil des arts d’Ottawa. Site historique du centre-ville, la Cour des arts ne cesse d’évoluer comme un centre dynamique pour les artistes et le public.

Artengine est un centre d’artistes autogéré de production et de diffusion en art médiatique. Chef de file du développement en art médiatique dans l’Outaouais, Artengine partage son expertise dans nombre de langages de programmation open source avec les artistes, s’inscrit dans un réseau international d’artistes programmeurs, et fournit des outils et de la formation aux artistes indépendants de toutes disciplines.

La Galerie SAW est un centre d’artistes autogéré qui soutient l’art engagé socialement et politiquement. En plus de ses programmes d’exposition, la Galerie SAW gère un espace multidisciplinaire, le Club SAW, qui accueille chaque année plus de 150 manifestations très variées, dont des activités, concerts, performances, lectures, projections, discussions et réceptions, et attire quelque 30 000 visiteurs.

Le Centre d’art médiatique SAW Video est un centre d’artistes autogéré à but non lucratif en art médiatique. Il favorise le développement des artistes en leur donnant accès à de l’équipement, à de la formation, à du mentorat et à des programmes. Fort de ses 275 membres, SAW Video est le principal centre d’art médiatique de l’Est de l’Ontario.

La Coopérative des cinéastes indépendants d’Ottawa (CCIO) est un centre pour les artistes qui expriment leurs idées, valeurs et expériences sous forme de films. La CCIO fournit, sur le principe d’une coopérative, de la formation, des installations (chambre noire de 9,3 m2), de l’équipement, du financement, des ressources informationnelles et les moyens de présenter des œuvres.

Le Centre de danse contemporaine d’Ottawa (ODD) est un espace de création pour la danse contemporaine qui abrite la Compagnie ODD et SÉRIE DANSE 10. L’ODD est un lieu de création, de performance et de résidence artistiques. L’ODD BOX est une salle de 50 places et un studio de répétitions au plancher souple et élastique qui accueille des artistes locaux, nationaux et internationaux des milieux de la danse et du théâtre.

Le Théâtre de la Cour des arts, géré par le Festival Fringe d’Ottawa, comprend une salle de spectacles multifonctionnelle de 130 places, un studio de type boîte noire polyvalent, et deux espaces de répétitions et de performance informelle. La programmation y est assurée par les organismes de la Cour des arts et des festivals locaux, comme le Festival Fringe d’Ottawa et le Festival international d’animation d’Ottawa.

Le Conseil des arts d’Ottawa est un organisme de regroupement artistique qui défend les intérêts des artistes d’Ottawa et est voué au renforcement de sa base de membres et du secteur artistique et culturel d’Ottawa.

La Cour des arts abrite de nombreux autres organismes artistiques et patrimoniaux essentiels qui soutiennent des projets artistiques et culturels à Ottawa et contribuent à leur promotion.

Vision de l’art public
L’œuvre d’art public retenue pour le projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts doit être emblématique, porteuse de sens et conforme aux normes d’excellence les plus élevées en art contemporain. Elle doit être un pôle d’attraction pour le public, un point de ralliement dynamique qui reflète le rôle prédominant de la GAO et de la Cour des arts à l’échelle municipale et comme centre de créativité, d’expérimentation et de collaboration dans le milieu des arts. L’œuvre doit être novatrice et, dans la mesure du possible, bouleverser les idées reçues en art public et en architecture.

Critères de conception
L’œuvre doit :

  • être conforme aux normes d’excellence les plus élevées en art contemporain;
  • être novatrice sur les plans conceptuel et visuel;
  • être un pôle d’attraction pour les visiteurs;
  • faire écho à la vocation créative de la GAO et de la Cour des arts;
  • être faite de matériaux durables, convenant à l’environnement et peu exigeants en entretien;
  • être sans danger pour le public;
  • être conforme aux codes du bâtiment et de l’électricité et aux règlements de la Ville.

Emplacements
L’œuvre d’art public du projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts doit être installée à l’extérieur des installations. On a désigné des emplacements jugés idéaux. L’artiste peut envisager un autre emplacement, mais celui-ci devra être approuvé par l’équipe de projet. Si une œuvre d’art public doit être fixée à l’édifice de la Cour des arts (façade ou toit), l’approbation de la Ville d’Ottawa est nécessaire, puisque le bâtiment est désigné édifice historique. Les artistes sélectionnés pour participer à la demande de propositions auront l’occasion de rencontrer l’équipe de projet pour revoir les détails des emplacements et poser des questions précises en lien avec leur proposition.

1.  Angle de la rue Nicholas et de l’avenue Daly, à la Cour des arts

  • C’est un emplacement idéal, puisqu’il est visible de la place Ogilvy, du mail piétonnier au nord de la Cour des arts et du pont Mackenzie King, au sud.
  • L’enseigne de la Cour des arts doit être démolie et déplacée. L’œuvre peut donc être installée à sa place.

2.  Entrée de la Cour des arts sur l’avenue Daly

  • L’entrée de la Cour des arts sur l’avenue Daly est un autre emplacement envisagé. L’escalier, les piédestaux, les murs et les zones paysagées adjacentes sont des emplacements potentiels.

3.  Cour de la Galerie SAW

  • La cour paysagée sur la rue Nicholas peut accommoder une œuvre d’art public. Cela dit, comme cet espace est utilisé pour des activités et spectacles, l’œuvre doit tenir compte de sa vocation.

Pour des documents de référence et plans supplémentaires, écrivez à melissa.black@ottawa.ca

Budget
Le budget de la commande est de 385 000,00 $CAN, plus la TVH, ce qui inclut tous les coûts techniques, de conception, de fabrication, d’entreposage, de transport et d’installation de l’œuvre, y compris les fondations et l’électricité.

Sélection
La commande sera attribuée suivant un processus indépendant en deux étapes.

Première étape – Demande de qualifications : Les qualifications seront évaluées par un comité de pairs, formé d’artistes ayant l’expérience de l’art public et de représentants de l’équipe de projet. Cinq artistes au plus seront retenus pour la seconde étape.

Deuxième étape – Demande de propositions : Les artistes retenus (5 au maximum) recevront 3 000 $CAN, plus la TVH, et un mandat détaillant la façon de préparer leur proposition, y compris des modèles 3D ou numériques et une présentation promotionnelle pour cette seconde étape. Un examen technique des propositions sera demandé avant la date de soumission des propositions finales.

Les propositions retenues feront l’objet d’un sondage sur le Web, avec des images et une présentation promotionnelle des œuvres proposées, afin d’obtenir les commentaires du public. Tous les commentaires reçus pendant ce processus seront acheminés au Comité d’évaluation par les pairs.

À la suite des consultations publiques, les artistes rencontreront individuellement le Comité pour une entrevue de 30 minutes au cours de laquelle ils présenteront leur proposition et répondront aux questions. Les entrevues se feront en personne ou à distance, à l’aide de Skype.

Critères de sélection : Première étape 
Toutes les propositions seront évaluées sur la base de l’expérience et des qualifications (curriculum vitæ) des artistes, d’œuvres antérieures (images numériques) et de leur capacité de répondre à la vision de l’art public (déclaration d’intérêt) dans le cadre de cet appel aux artistes.

À noter : La Ville d’Ottawa se réserve le droit de rejeter toute proposition ou partie de proposition, de mettre fin au projet ou de le relancer. La décision du Comité d’évaluation par les pairs est finale.

Exigences de soumission

  • Pour être complète, une demande doit répondre aux exigences ci-après.
  • Les documents exigés peuvent être soumis en anglais ou en français.
  • Les textes doivent être en format PDF, et les images en format JPG.
  • Les participants doivent soumettre une demande complète avec tous les documents exigés enregistrés sur CD, DVD ou clé USB, ou encore téléchargés sur le site WeTransfer.com à l’aide du courriel programmdartpublic@ottawa.ca.

Votre soumission doit être livrée au bureau du Programme d’art public de la Ville d’Ottawa ou téléchargée au plus tard le mardi 14 novembre, à 16 h (HNE). La Ville d’Ottawa n’est pas responsable du matériel égaré ou endommagé. Les soumissions ne sont pas retournées aux artistes.

Formats accessibles et aides à la communication disponibles sur demande.

1.   Déclaration d’intérêt
Expliquez en deux pages au plus pourquoi ce concours vous intéresse. Quel aspect de cette commande d’art public vous inspire? En quoi votre œuvre ou vous répondez à la vision de l’art public mise en avant pour ce projet? Décrivez votre pratique artistique et la démarche que vous comptez suivre pour répondre à cette commande. Parlez-nous de tout autre projet d’art public que vous avez réalisé et de la façon dont vous avez travaillé avec l’équipe de construction, d’autres artistes ou la collectivité. Si vous participez au sein d’un collectif d’artistes, parlez-nous de vos collaborations passées et de la façon dont vous comptez collaborer à la réalisation du projet.

* Les esquisses ou détails du concept proposé ne seront pas acceptés à ce stade, puisque l’appel aux artistes est une demande de qualifications et non une demande de propositions.

2.   Résumé
Résumez en un paragraphe (80 mots au plus) votre déclaration d’intérêt en évoquant les détails pertinents de votre démarche artistique au regard de cette commande. Ce résumé servira d’aide-mémoire pendant les délibérations des membres du Comité d’évaluation par les pairs.

3.  Curriculum vitæ
Joignez à votre soumission un curriculum vitæ à jour de quatre pages au plus faisant état de votre formation artistique, des expositions et des commandes publiques auxquelles vous avez participé, ainsi que de toute autre expérience pertinente au présent concours. Indiquez votre nom, votre adresse postale, votre numéro de téléphone et votre courriel. Si vous faites partie d’un collectif d’artistes, présentez un curriculum vitæ distinct pour chaque membre et identifiez clairement l’artiste responsable pour ce projet.

4.  Références
Veuillez fournir les coordonnées de deux personnes-ressources professionnelles qui peuvent témoigner de votre expérience dans des travaux similaires. Veuillez aviser ces personnes qu’il se peut que la Ville d’Ottawa communique avec elles dans le cadre du processus d’évaluation de la présente demande de qualifications.

5.  Œuvres antérieures
Présentez au plus dix images numériques montrant des exemples d’œuvres d’art public ou autres terminées ou en cours (conception, fabrication ou installation). Les collectifs d’artistes sont aussi limités à dix images. Si vous souhaitez soumettre une vidéo ou un autre support assorti d’une dimension temporelle, ou si vous êtes incapable de fournir un document numérisé de votre travail, veuillez écrire à melissa.black@ottawa.ca ou appeler au 613-244-4261.

Exigences relatives aux images numériques :

  • Format JPG
  • Maximum de 1 240 pixels (côté le plus long)

Les images numériques doivent être sauvegardées sous un nom composé, dans cet ordre, d’un numéro, du titre, de la date, de la technique utilisée, des dimensions (système métrique) et du coût, séparés par un trait de soulignement. Exemple :
01_Titre_date_technique_ hauteur x largeur x profondeur cm_coût$.jpg
02_Sans titre_2014_DEL et résine_1 x 4,5 x 7 m_180 000 $.jpg

Nous n’acceptons aucun document nécessitant un logiciel spécialisé, des modules d’extension ou toute autre forme de fichier exécutable à télécharger ou à installer, ni de documents intégrés dans une présentation, comme un site Web ou un document Word ou PowerPoint.

Liste détaillée des œuvres antérieures
Dressez la liste des images numériques soumises comprenant une description détaillée, à partir du nom donné au fichier en suivant l’exemple ci-dessus.

Précisez le titre, la date, la technique, les dimensions, le budget, le lieu, le processus de fabrication et d’installation et tous autres renseignements pertinents sur les exemples d’œuvres soumis. La liste ne doit pas excéder deux pages.

Date d’échéance et notification
Les soumissions doivent être reçues au plus tard le mardi 14 novembre 2017, à 16 h (HNE). On ne tiendra pas compte du cachet de la poste. Les soumissions livrées après cette date ou incomplètes ne seront pas considérées. Tous les participants seront informés par courriel des résultats de cette première étape du processus de sélection.

Adresse postale ou de livraison :

Agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) et réaménagement de la Cour des arts
a/s du Programme d’art public, Ville d’Ottawa
172, avenue Guigues, 3e étage
Ottawa (Ontario) 
K1N 5H9

Droits d’auteur et droits moraux
L’artiste conserve son droit d’auteur à l’égard des concepts, des dessins et des œuvres finales, ainsi que ses droits moraux. La Ville d’Ottawa demandera l’autorisation de reproduire les images à des fins de publicité non lucratives.
Confidentialité
Les employés de la Ville d’Ottawa et les membres du Comité d’évaluation par les pairs sont tenus de traiter le contenu des soumissions et des délibérations de manière confidentielle. Dans ce but, les membres du Comité rendent intégralement leur exemplaire des soumissions, dès la fin de la réunion d’évaluation, pour déchiquetage.

L’information fournie par les artistes peut être mise à la disposition des employés de la Ville d’Ottawa et des membres du Comité. Les renseignements personnels contenus dans votre soumission sont recueillis conformément à la Politique d’art public approuvée par le Conseil municipal; ils ne serviront qu’à évaluer votre soumission et à administrer le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa.

Demandes d’information
Melissa Black, agente d’art public
meilssa.black@ottawa.ca
613-244-4261

Présentation d’artiste avec Stuart Kinmond – Main2

Publié le 11 septembre 2017

Découvrez de plus près l’œuvre intitulée Main2 en compagnie de l’artiste Stuart Kinmond, du conseiller David Chernushenko et de Melissa Black, planificatrice en art public.

Soyez des nôtres!

Date : Le jeudi 14 septembre à 19 h 00
Heure : 19 h 00
Lieu : Devant l’œuvre située au 223, rue Main, face à l’Université St-Paul.

Venez entendre l’artiste nous expliquer l’inspiration qui est à l’origine de l’œuvre installée rue Main, dans l’ancien quartier d’Ottawa-Est, et découvrez son mode de création et sa signification. Vous en saurez un peu plus sur ce qui est à l’origine de cette œuvre d’art, le processus de création de cette œuvre d’art public et sa raison d’être en tant qu’espace de rassemblement public le long de la rue Main. Au crépuscule, l’œuvre sera illuminée à l’aide de lumières DEL, offrant ainsi une excellente occasion d’admirer les panneaux en verre coloré de l’œuvre.

Image : Stuart Kinmond, Main2, installé sur la rue Main

L’installation Champs ludiques raccorde les arrêts d’autobus dans la ville

Publié le 18 août, 2017

Artengine et le Programme d’art public sont heureux de vous annoncer l’achèvement des Champs ludiques, une installation interactive qui relie des arrêts du transport en commun sur le territoire de la ville. Les sculptures incitent les navetteurs et les piétons à profiter d’un moment dans leur journée et leur nuit pour s’immerger dans un champ de couleurs et de lumières.

Cette série de sculptures immersives, situées à trois emplacements différents dans la ville, notamment sur la place Ogilvy (près du Centre Rideau) et aux stations Baseline et Blair du Transitway, communiquent entre elles au moyen d’un réseau. Les sculptures réagissent et répondent aux mouvements en diffusant des lumières onduleuses qui balaient les sculptures voisines, cascadant sur les surfaces réfléchissantes des œuvres d’art. L’activité à l’un des trois lieux influera sur les lumières des autres lieux, créant des ondulations semblables aux vagues dans un étang. Les sculptures communiquent entre elles par un réseau cellulaire, répondant aux mouvements créés par le public qui se déplace physiquement à l’intérieur et à l’extérieur des champs de sculptures.

Le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa, appuyé par OC Transpo en tant qu’initiative visant à favoriser l’installation d’œuvres d’art public ultramodernes à des lieux importants du réseau du transport en commun, est ravi de présenter de nouvelles œuvres d’art interactives créées par des artistes talentueux d’Ottawa.

Ce projet est le fruit d’une collaboration unique entre Artengine, Lateral Office et Andrew O’Malley.

Artengine est un centre d’art, de design et de recherche établi à Ottawa.
Lateral Office est un cabinet d’architecture axé sur la recherche, établi à Toronto.
Andrew O’Malley est un artiste son et lumière établi à Ottawa.
Collaboration au design et fabrication par Generique Design, établi à Montréal.

Ce projet est appuyé par OC Transpo et la Ville d’Ottawa dans le cadre de son Programme d’art public.

D’autres renseignements seront transmis sous peu concernant une visite guidée à pied en compagnie de l’artiste et avec Artengine, prévue en septembre.

Remco Volmer, Artengine

Suivez #ludicfields sur Twitter

Installation d’une œuvre d’art public d’Amy Alice Thompson dans la nouvelle aile du Centre récréatif François-Dupuis

Publié le 7 juillet 2017

Almanach, Amy Alice Thompson, 2017. Avec l’aimable autorisation de l’artiste.

Le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa est heureux de présenter Almanach, l’œuvre d’art public commandée à l’artiste Amy Alice Thompson pour le Centre récréatif François-Dupuis qui a récemment été agrandi.

L’œuvre sera présentée à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle aile du Centre.

Date : Le samedi 15 juillet
Heure : 10 h
Lieu : Couloir du gymnase, Centre récréatif François-Dupuis, 2263, boul. Portobello

Venez rencontrer l’artiste lors de la cérémonie d’ouverture à laquelle participeront le maire Jim Watson et le conseiller Stephen Blais.

Les deux panneaux circulaires fixés à un mur représentent la lune à l’état croissant et à l’état décroissant. Dans ces silhouettes lunaires se trouve un dense champ d’étoiles regroupées en des constellations. Ces constellations sont constituées de lignes fluides et tourbillonnantes qui symbolisent le mouvement du vent et de l’eau. On peut aussi considérer que ce sont des traces laissées au sol par des animaux, semblables à celles que le premier peuple à habiter ce territoire aurait pu apercevoir.

Almanach invite le spectateur à contempler notre ciel nocturne, l’histoire de cette région et la place que nous y occupons.

Amy Alice Thompson a étudié les beaux-arts à l’Université York, ainsi qu’à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario. Ses projets d’art et de design expriment des réalités oniriques fortement influencées par des notions de géométrie et des thèmes liés à la nature et à la mémoire.

Image : Almanach, Amy Alice Thompson, 2017. Gracieuseté de l’artiste.

Inauguration du nouvelle œuvre d’art à la piscine Crestview

Flux + Reflux, Dave Kemp et Jonathon Anderson, installé à la piscine Crestview. Gracieuseté des artistes.

Publié le 27 juin 2017

La Ville d’Ottawa invite les résidents et les visiteurs à assister à l’inauguration de la piscine Crestview, qui a été réaménagée, et de son œuvre d’art public intitulée Flux + Reflux, commandée par le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa.

Date : Le samedi 1 juillet 2017  
Heure : De 11 h à 12 h pour l’inauguration
Lieu : la piscine Crestview

Joignez-vous au conseiller Rick Chiarelli Kim Sczygiel, Directeur d'Aquatics pour les programmes spécialisés et urbains pour la ville d’Ottawa et artiste Dave Kemp pour l’inauguration de Flux + Reflux, œuvre d’art public permanente réalisée par les artistes Dave Kemp et Jonathan Anderson.

Grâce aux effets de moiré et à la parallaxe, la sculpture Flux + Reflux produit une illusion de mouvement quand on passe devant. L’œuvre est faite de quatre tôles d’acier dans lesquelles ont été découpés des motifs et qui ont été placées entre des tôles blanches. Les artistes ont conçu cette œuvre en isolant des éléments intéressants de motifs soumis par quatre élèves de la Merivale High School, puis en les regroupant. Ils se sont aussi inspirés du mouvement des liquides et de techniques de visualisation utilisées dans l’analyse de la mécanique des fluides.

Dave Kemp est un artiste visuel qui s’intéresse aux croisements et aux interactions de l’art, de la science et de la technologie.

Jonathon Anderson est un concepteur qui s’intéresse à la façon dont la fabrication industrielle et les technologies de robotique influencent les processus de conception et de construction.

  • Il existe un lien vers une vidéo montrant le modèle à : https://vimeo.com/user65844804
  • Voici un aperçu de Flux + Reflux de Dave Kemp et Jonathon Anderson, installé à la piscine Crestview. Source : Ville d’Ottawa.   

Les fonds pour l’œuvre d’art public proviennent du budget du projet de vestiaire et de bassin à la piscine Crestview. Le nouveau vestiaire abritera des salles pour se changer, des douches extérieures, des casiers, des toilettes, un bureau pour le personnel ainsi que le club de tennis. La piscine a été  remplacée par un nouveau bassin de piscine avec des éléments facilitant l’accessibilité.

Image : Flux + Reflux,  Dave Kemp et Jonathon Anderson, installé à la piscine Crestview. Gracieuseté des artistes.

Présentation de la nouvelle œuvre d'art public sur la rue Main

Publié le 12 juin 2017

Main2_Stuart Kinmond

La Ville d’Ottawa invite tous les résidents à l’inauguration de Main2, la nouvelle œuvre d’Art Public sur la rue Main. 

Date : Le samedi 17 juin 2017
Heure : De 10 h à 14 h
Cérémonies d'ouverture : 11 h à 11 h 20
Lieu : Rue Main, entre les rues Hazel et Clegg

Le concept de cette œuvre d’art public prend racine dans l’importance de représenter les caractéristiques géographiques, historiques et culturelles du Vieil Ottawa-Est, qui, bien qu’elles en soient l’essence même, n’en sont pas moins invisibles à partir de la rue. Ainsi, les fenêtres s’ouvrent sur la rue Main, découvrant du coup ce paysage caché. La place aménagée offre quant à elle un espace de repos et de rencontre.

Au cœur de cette petite place publique se trouvent trois tours portant des vitraux représentant le canal Rideau, la rivière Rideau et la terre qui les sépare. Les vitraux rappellent l’héritage ecclésiastique du quartier, où se trouvent notamment l’Université Saint-Paul, l’édifice Deschâtelets et d’autres établissements confessionnels.

Chaque installation est constituée d’une suite de trois panneaux de verre, disposés à 45 cm (18 po) les uns des autres, ce qui permet aux piétons, aux cyclistes et aux automobilistes qui passent devant de voir les images s’animer sous leurs yeux. L’artiste a utilisé du verre coloré translucide afin que les couleurs se superposent et se mélangent, et que l’image se transforme en fonction de l’endroit où l’on se trouve. La luminosité changeante au fil de la journée illumine également les œuvres d’une myriade de façons.

Les toits, qui symbolisent l’environnement bâti, offrent de l’ombre aux bancs de forme géométrique qu’ils surplombent. La couleur bleue des bancs situés sous les toits des deux structures des extrémités rappelle le canal et la rivière, tandis que le vert du banc central évoque la terre. La forme ronde de ce dernier s’insère parfaitement au centre des formes semi-circulaires des bancs de gauche et de droite, symbolisant la terre entourée par le canal et la rivière.

La nuit, un éclairage à DEL enchâssé dans les cadres des fenêtres illumine le vitrail. La face inférieure des toits offre aussi un éclairage à l’aire de repos.

L’artiste, Stuart Kinmond, vit et travaille à Ottawa.

Programme de commandes

Les commandes d’œuvres d’art accompagnent les grands projets d’immobilisations de la Ville d’Ottawa, dont un pourcentage du budget total est réservé à la commande d’une œuvre destinée à un lieu public et confiée à un artiste recommandé par un comité d’évaluation formé de pairs. Une fois terminée, l’œuvre est intégrée à la collection de la Ville.

Le financement de Main2 provient du projet de réfection de la rue Main. Le budget alloué à la commande comprenait tous les coûts de conception, de fabrication et d’installation.

En janvier 2014, la Ville d’Ottawa a lancé un concours d’art public en deux étapes pour choisir l’œuvre qui ornerait la rue Main. Après avoir pris connaissance des commentaires du public, un comité d’évaluation par les pairs a choisi Main2, de Stuart Kinmond, en raison de l’excellence et de l’expérience de l’artiste, ainsi que de l’attrait de l’œuvre pour les résidents du quartier et les personnes qui y passent. Le comité était composé d’artistes ayant de l’expérience en art public, d’un représentant du projet de réfection de la rue Main et d’un représentant du quartier Vieil Ottawa-Est.

Image : Stuart Kinmond, Main2, installé sur la rue Main

Inauguration du chandelier Winston, à Westboro

Publié le 24 mai 2017

Le chandelier Winston le jour et la nuit

La Ville d’Ottawa invite les résidents à assister à l’inauguration officielle du chandelier Winston, une sculpture d’art public commandée pour l’aménagement de l’esplanade de la place Winston (sur le chemin Richmond, à Westboro), où elle a récemment été installée.

Date : Samedi 10 juin 2017
Heure : 12 h 30 à 13 h 30
Lieu : Carré Winston, à l’extrémité sud de l’avenue Winston (entre la Légion royale canadienne et le Dairy Queen, sur le chemin Richmond, à Westboro)

Joignez-vous au conseiller Jeff Leiper et à la ZAC du village de Westboro pour l’inauguration officielle de chandelier Winston, une œuvre d’art public permanente réalisée par Joanna Swim et Adrian Göllner pour l’aménagement de l’esplanade de la place Winston. S’ensuivra une réception en présence des artistes.

L’œuvre a été commandée par le Programme d’art public en mai 2014. Le comité de sélection, composé d’artistes, de représentants de la collectivité et de membres de l’équipe d’aménagement, a tenu compte de plus de cinquante commentaires du public, qui avait été invité à se prononcer sur des propositions présélectionnées.

Chandelier Winston consiste en un grand chandelier fait de panneaux en acier inoxydable rouge vif disposés en hexagone autour d’un luminaire. Ces panneaux arborent des silhouettes, découpées au laser, d’espèces animales et végétales présentes à Westboro, dont la tortue ponctuée et l’achigan à petite bouche. L’élégant et audacieux chandelier, suspendu à la représentation d’une branche de sorbier des oiseaux au-dessus de l’aire de repas de l’esplanade, illumine le carré Winston.

L’œuvre a été financée en partie par le fonds du quartier Kitchissippi destiné au règlement financier des frais relatifs aux terrains à vocation de parc, et par une contribution de Domicile Developments, une entreprise de Westboro.

La Ville d’Ottawa commande à des artistes professionnels des œuvres destinées à être exposées dans des espaces publics, œuvres qu’elle finance en mettant de côté un pourcentage des fonds destinés aux projets d’aménagement municipaux.

Image : Joanna Swim et Adrian Göllner, chandelier Winston, installé dans le carré Winston

Nouvelle œuvre d’art public pour la patinoire extérieure couverte du Complexe récréatif Canterbury

Publié le 24 avril 2017

La future patinoire extérieure couverte du Complexe récréatif Canterbury (2185, rue Arch) accueillera l’œuvre Hockey céleste, un ensemble de sculptures inspirées de croquis réalisés par l’artiste, Christopher Griffin, alors qu’il observait des parties de hockey improvisé. Ce dernier explique que « ces dessins à traits simples, qui saisissent les nuances du patinage et les postures de qui le pratique, constitueront la base de sculptures – de véritables “dessins dans le ciel” – représentant deux équipes de hockey qui disputent une joute éternelle sous les chevrons, tout autour de la patinoire ».

Griffin prévoit organiser des rassemblements, où des bénévoles de la communauté prépareront le béton et l’appliqueront à la main. Il espère ainsi créer un sentiment d’appartenance et de fierté à l’égard de l’œuvre.

Christopher Griffin est un visualiste qui travaille surtout avec le béton façonné et sculpté à la main. Au cours des quinze dernières années, il a conçu et monté de nombreuses installations d’art public dans les quartiers d’Ottawa, sa ville de résidence. Son œuvre d’art public Tortues mouchetées des hautes terres de South March, qui se trouve à la succursale Beaverbrook (Kanata) de la Bibliothèque publique d’Ottawa, a remporté en 2015 le Prix de l’excellence pour éléments urbains dans le cadre des Prix de l’esthétique urbaine d’Ottawa.

Les fonds destinés à l’œuvre d’art public de la patinoire extérieure couverte du Complexe récréatif Canterbury proviennent du budget pour la construction de la patinoire même. La Ville d’Ottawa a lancé un concours d’art public en décembre 2016, et un comité d’évaluation par les pairs a choisi Hockey céleste en fonction de certains critères, notamment la solidité du concept proposé et la mobilisation de la communauté de Canterbury. L’œuvre sera installée une fois la patinoire construite, soit à l’automne 2017.

Nouvelle œuvre d’art public sélectionnée pour Barrhaven

Publié le 7 février 2017

Brandon Vickerd a été retenu pour réaliser le projet d’art public du secteur du chemin Greenbank à Barrhaven. Le projet s’intitule provisoirement Monuments imaginés. Le projet commence par un volet résidence artistique au début de 2017. L’artiste compte utiliser le langage et les matériaux de la sculpture d’art public traditionnelle pour relater l’ordinaire du quartier; afin de faire sa recherche pour son œuvre définitive, il va effectuer des visites guidées du quartier et écouter les récits des gens qui y habitent. Il veut que son projet montre que tous les récits et toutes les expériences communes sont dignes d’un monument. Pour en savoir plus, visitez le site web ImaginedMonuments.com.

La résidence artistique sera suivie de la fabrication et de l’installation de l’œuvre d’art permanente le long du chemin Greenbank. Les membres du comité de sélection par les pairs qui ont choisi Brandon Vickerd pour ce projet ont noté « sa façon originale de définir l’art public, sans faire appel à l’histoire ou avoir recours aux objets, mais en validant le vécu collectif dans un contexte contemporain ».

Brandon Vickerd possède une vaste expérience de l’art public. Il a reçu de nombreuses subventions et de multiples prix pour ses sculptures et a été artiste résident en Islande et au Yukon. Il est connu pour ses projets artistiques novateurs, élaborés en collaboration avec des gens qui ne sont pas des artistes, comme des carrossiers ou des grutiers. À la fois pédagogue et artiste, il détient une maîtrise en beaux-arts de l’Université de Victoria et un baccalauréat en beaux-arts de l’université Nova Scotia College of Art and Design. Parmi ses projets antérieurs figurent des sculptures cinétiques, des œuvres de land art et des spectacles publics.

La Ville d’Ottawa lancé un concours d’art public pour le chemin Greenbank en juillet 2016. Les fonds pour l’œuvre d’art public proviennent du budget du projet d’élargissement du chemin Greenbank. Le projet comporte, entre autres, l’élargissement du chemin Greenbank, de deux voies à chaussée unique à quatre voies délimitées par un terre-plein central.

Sélection d’une nouvelle œuvre d’art public pour le parc-o-bus Innovation

Publié le 4 juillet, 2016

Lynda Cronin, Tempus. Proposition pour le parc-o-bus Innovation.

La proposition d’art public de Lynda Cronin, Tempus, a été sélectionnée pour le nouveau parc-o-bus Innovation, sur la promenade Innovation, à Kanata. Tempus sera composée de plusieurs pétales ondulés de taille décroissante qui s’articuleront autour d’une colonne en aluminium. Chaque pétale sera peint d’une couleur différente pour représenter le mouvement de la lumière du lever au coucher du soleil. Le temps, le mouvement et la durabilité, ainsi que le rôle essentiel que jouent le lever et le coucher du soleil dans la détermination des rythmes quotidiens de la nature, constituent les principales inspirations de l’œuvre de Lynda Cronin. Les rythmes des déplacements quotidiens des usagers du transport en commun s’alignent sur la nature et les flèches directionnelles reflètent le système de navigation du transport en commun et les points de départ et d’arrivée. Tempus sera installée à un endroit central, à côté de l’un des quais du parc-o-bus.

Lynda Cronin a décrit sa proposition en expliquant que l’œuvre dégage une sensation organique abstraite reflétant la durabilité des réseaux de transport en commun intelligents puisqu’ils atténuent la pression exercée sur l’écosystème naturel, en transportant de nombreux passagers sur un parcours collectif. 

Née à Dublin, en Irlande, Lynda Cronin a étudié au National College of Art et à l’Université d’Ottawa. En tant qu’artiste pluridisciplinaire, elle utilise un large éventail de techniques et de stratégies de création artistique pour communiquer le sens en faisant référence à la géographie, à la migration sociale et à l’histoire dans ses œuvres. Cette membre active du milieu artistique a reçu plusieurs prix du Conseil des Arts du Canada, Fondation Trillium de l’Ontario, du Conseil des Arts de l’Ontario et d’autres organismes.

La Ville d’Ottawa a lancé en février 2016 un concours d’art public en deux étapes pour le parc-o-bus Innovation. Après avoir examiné les commentaires du public, un comité d’évaluation par les pairs a sélectionné l’œuvre Tempus en fonction des critères établis, notamment l’excellence artistique, la force du concept proposé et la façon dont la proposition s’intègre au style et à la vocation du parc-o-bus.

Tempus devrait être installée en 2017 quand la construction du parc-o-bus sera terminée.

Image: Lynda Cronin, Tempus, proposition pour le parc-o-bus Innovation.