Passer au contenu principal

Expositions passées 2015

Collection d'art de la Ville d'Ottawa – Nous voici maintenant

Ajouts à la Collection d’art de la Ville d’Ottawa

« L’art et la culture ne sont pas des frivolités de l’existence. Ils sont l’essence même de la vie civilisée. L’art est souvent une représentation des choses qui sont vues avec profondeur, connues concrètement et réalisées avec imagination et dans leur entièreté. » ~ Pat Durr et Jane Pane, Propositions pour l’avancement de l’art et de la culture dans la région d’Ottawa-Carleton, septembre 1980 [traduction]

Pour célébrer le 30e anniversaire du Programme d’art public, cette exposition présente une sélection d’œuvres acquises pour la Collection d’art de la Ville d’Ottawa en 2014 et en 2015 au moyen de commandes, de dons et d’achats. L’exposition Nous voici maintenant présentera une sélection d’œuvres provenant de deux donations importantes faites à la Ville d’Ottawa en 2015 par le Conseil des arts du Canada et par la succession d’Ann Darbyshire.

En reconnaissance de la contribution des artistes de nos communautés, Nous voici maintenant sera offerte à trois endroits dans la ville. Visitez la galerie la plus près de chez vous ou pourquoi pas les trois!

Dates et lieux de l'exposition

Galerie d’art Trinity | Centre des arts Shenkman
Du 28 novembre au 4 janvier 2016
Vernissage : le dimanche 29 novembre de 13 h à 15 h

Galerie de l’Atrium | Place-Ben-Franklin
Du 1er décembre 2015 au 5 janvier 2016
Vernissage : le mardi 1er décembre de 18 h à 20 h

Galerie Karsh-Masson | Hôtel de ville
Du 10 décembre 2015 au 17 janvier 2016
Vernissage : le jeudi 17 décembre de 17 h 30 à 19 h 30
Discours d’ouverture par le maire Watson

Liste d’œuvres acquises en 2014 et en 2015

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Donation par le Conseil des arts du Canada

Toutes les images représentent des détails. La présence d’un astérisque (*) indique l’œuvre d’art illustrée.

A

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Barry Ace, Kitchi Zibi Omàmìwininì and Samuel de Champlain (Nepean Point), 2013, perles de verre sur cuir, corde de coton, piquants de porc-épic et plumes, 44 x 33 cm (chacun), 2014-0004

Barry Ace, Intersection, 2014, transfert photo, acrylique, piquants de porc-épic et perles de verre sur papier, 76 x 56 cm, 2014-0005

*Melanie Authier, Meander reprise, 2015, aquarelle et encre sur papier, 41 x 31 cm, 2015-0004

*Derek Aylen, Champlain, sans date, bois gravé sur papier, 61 x 91 cm, 2014-0098, don de Janet Evans et Paul Wright

Derek Aylen, Philemon Wright 1800, sans date, bois gravé sur papier, 61 x 91 cm, 2014-0098, don de Janet Evans et Paul Wright

[ haut ]

B

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Maureen Ballagh, vessel 1, 2014, soie, coton et cire d'abeille, 30 x 32 x 22 cm, 2014-0006

Maureen Ballagh, disk, 2013, ortie, herbe et cire d'abeille, 70 x 70 x 11 cm, 2014-0007

*Jessica Bell, Traffic 11, 2013, techniques mixtes sur papier, 76 x 56 cm, 2015-0005

*Karina Bergmans, Gallbladder Stones, 2013, techniques mixtes, 134 x 61 x 46 cm, 2014-0008

Glenn Bloodworth, Old Equipment & Storage Garages, 2013, épreuve numérique sur papier, 76 x 91 cm, 2014-0009

*Glenn Bloodworth, Old Basketball & Tennis Courts, Former CFS Foymount, 2014, épreuve numérique sur papier, 76 x 91 cm, 2014-0010

*Bhat Boy, L’esprit d’OC Transpo, 2015, acrylique sur toile, 2015-0001, œuvre commandée pour 1500 boulevard St. Laurent, Édifice administratif d’OC Transpo  

*Brian Burnett, Hanlans, 1984, acrylique sur toile, 229 x 305 cm, 2014-0104, don de Lori Loeb Taller et Marvin Taller

[ haut ]

C

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Réal Calder, The Atlantic Series – Muddy Shore, 2012, huile sur panneau, 76 x 61 cm, 2014-0011

Kay Campbell, Spring River, Hog’s Back, Ottawa, Ontario, 1963, huile sur panneau, 57 x 71 cm, 2015-0065, don d’Audrey Thibault en souvenir de son mari, Joseph E, Thibault

*Kay Campbell, Prelude to Winter – Road to Almonte, 1963, huile sur panneau, 71 x 88 cm, 2015-0066, don d’Audrey Thibault en souvenir de son mari, Joseph E, Thibault

*Bertrand Carrière, Près de Krasnodar, Russie, octobre 2012, 2012, épreuve numérique sur papier, 61 x 76 cm, 2015-0006

*Véronique Chagnon-Côté, Feu, 2012, acrylique sur toile, 168 x 283 cm, 2014-0003, don de Mark Leibner

Lisa Creskey, Hydra, 2013, céramique, 60 x 45 x 10 cm, 2014-0012

*Lisa Creskey, This Is Us Now, 2014, céramique et crin de cheval, 35 x 50 x 25 cm, 2014-0013

[ haut ]

D

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Ann Darbyshire (1926 - 2007), 117 œuvres sur papier, dates variées, 2015-0186 à 2015-0302, don de la succession d’Ann Darbyshire

*Shayne Dark, Champ de blocs erratique, 2015, acier de cor-ten, 2015-0003, œuvre commandée pour le projet d’élargissement du chemin Trim

*Saman Deilamani, Untitled 3, 2014, épreuve numérique sur papier, 51 x 71 cm, 2014-0014

*Tim desClouds, Prenez le temps de vous asseoir dans le jardin pour regarder le défilé, 2014, acier enduit de poudre, 2014-0122, œuvre commandée pour le parc McNabb

Jim des Rivières, Virgin Tiger Moth (Grammia Virgo), 2007, épreuve numérique sur papier, 61 x 91 cm, 2014-0015

*Jim des Rivières, Virginian Tiger Moth (Spilomsoma Virginica), 2007, épreuve numérique sur papier, 61 x 91 cm, 2014-0016

Jim des Rivières, Polyphemus Moth (Antheraea polyphemus), 2005, épreuve numérique sur papier, 61 x 91 cm, 2014-0017

*Jennifer Dickson, Be-ing, 1974, photogravure teintée à la main, 61 x 91 cm, 2014-0101, don de Janet Evans et Paul Wright

Jennifer Dickson, The Sorceress, sans date, gravure sur papier, 46 x 34 cm, 2015-0304, don de la succession d’Ann Darbyshire

*Colin Muir Dorward, Prairies Powerlines, 2013, aquarelle sur papier, 56 x 76 cm, 2014-0018

Colin Muir Doorward, Mealtime, 2012, huile sur toile, 214 x 214 cm, 2015-0007

Colin Muir Doorward, Marjory, 2014, huile sur toile, 137 x 117 cm, 2015-0008

Maura Doyle, Pink Tshirt Barricade, 2008, gouache, crayon et encre sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0009

Maura Doyle, Mapped beaver pond, Gatineau, Que, 2008, gouache, crayon et encre sur papier, 64 x 97 cm,2015-0010

*Maura Doyle, mons pubis, 2014, céramique, 46 x 23 x 23 cm, 2015-0011

*Josée Dubeau, Poussières, 2015, huile sur papier, 56 x 76 cm, 2015-0012

Annie Dunning, Foolproof Four poster (balloons), 2011, épreuve numérique sur papier, 120 x 90 cm, 2015-0013

Annie Dunning, Foolproof Four poster (broadcast balloons), 2011, épreuve numérique sur papier, 120 x 90 cm, 2015-0014

*Annie Dunning, Foolproof Four poster (robot balloons), 2011, épreuve numérique sur papier, 120 x 90 cm, 2015-0015

Annie Dunning, Foolproof Four poster (thought balloons), 2011, épreuve numérique sur papier, 120 x 90 cm, 2015-0016

[ haut ]

E

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Magida El-Kassis, Maysa (diptych), 2014, épreuves numériques sur papier, 20 x 30 cm, 2014-0019

*Vera Elnitskaya, 14 peintures sans titre, 1993, 2014-0106 à 2014-0119, don de l’artiste

[ haut ]

F

Détails d'une sélection des œuvres présentées

Rosalie Favell, Barry Ace, Ottawa, ON, 2009 de la série Facing the Camera, 2009, épreuve numérique sur papier, 51 x 41 cm, 2014-0020, don de l’artiste

Rosalie Favell, Bear Witness, Ottawa, ON, 2009 de la série Facing the Camera, 2009, épreuve numérique sur papier, 51 x 41 cm, 2014-0021, don de l’artiste

*Rosalie Favell, Ariel Smith, Ottawa, ON, 2010 de la série Facing the Camera, 2010, épreuve numérique sur papier, 51 x 41 cm, 2014-0022, don de l’artiste

Rosalie Favell, Frank Shebagaget, Banff, AB 2008 de la série Facing the Camera, 2008, épreuve numérique sur papier, 51 x 41 cm, 2014-0023, don de l’artiste

Rosalie Favell, Jeff Thomas, Ottawa, ON 2009 de la série Facing the Camera, 2009, épreuve numérique sur papier, 51 x 41 cm, 2014-0024, don de l’artiste

Rosalie Favell, Leo Yerxa, Ottawa, ON 2012 de la série Facing the Camera, 2012, épreuve numérique sur papier, 51 x 41 cm, 2014-0025, don de l’artiste

Rosalie Favell, Rosalie Favell, Banff, AB 2008 de la série Facing the Camera, 2008, épreuve numérique sur papier, 51 x 41 cm, 2014-0026, don de l’artiste

*Susan Feindel, Perforated Map #4 World Map Gore, 2008, encre de Chine sur papier percé, 57 x 76 cm, 2014-0027

*Tony Fouhse, Memorial, 2014, épreuve numérique sur papier, 56 x 70 cm, 2015-0017

[ haut ]

G

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Marc Gagne, Untitled, 2013, techniques mixtes sur panneau, 61 x 46 cm, 2014-0028

Martin Golland, Greenhouse, 2013, huile sur toile, 18 x 23 cm, 2014-0029

*Martin Golland, Obélisque, 2013, huile sur Mylar, 61 x 46 cm, 2014-0030

*Adrian Göllner, Vase with Sound of Summer Rain, 2013, céramique, 45 x 19 x 19 cm, 2014-0031

*Abigail Gossage, Victory Home 1 to 9, 2013, épreuves numériques sur papier, 31 x 31 cm (chacune), 2014-0032

Abigail Gossage, Victory Home 10 to 18, 2013, épreuves numériques sur papier, 31 x 31 cm (chacune), 2015-0018 à 2015-0026

John Graham, Entertaining Doubts, 2005, gravure sur papier, 23 x 23 cm, 2014-0033

*John Graham, Anima Amica, 2009, bois gravé sur papier, 100 x 75 cm, 2014-0034

*Jerry Grey, Tanay, 2005, acrylique sur toile, 30 x 30 cm, 2014-0001, don de Doug Ward

*Christopher Griffin, Les tortues mouchetées des hautes terres de South March, 2014, béton, 2014-0103, œuvre commandée pour la succursale Beaverbrook de la Bibliothèque publique d’Ottawa

[ haut ]

H

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Petra Halkes, Experimental Farm Greenhouse, 2011, huile sur toile, 119 x 71 cm, 2014-0035

*Michael Harrington, Red Chair, 2012, huile sur toile, 25 x 20 cm, 2014-0036

Michael Harrington, Long Motel, 2007, huile sur toile, 51 x 244 cm, 2014-0037

*Stephen Hutchings, Bush, Reflection and Bridge, 2008, huile et fusain sur toile, 91 x 91 cm, 2014-0038

[ haut ]

I

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*John Ikeda, 3 Tiles, 2013, céramique, 110 x 36 x 3 cm, 2014-0039

John Ikeda, 3 Tiles, 2013, céramique, 110 x 36 x 3 cm, 2014-0040

Naz Ikramullah, The intersection of timeless moments, 1983, gravure sur papier, 62 x 57 cm, 2015-0303, don de la succession d’Ann Darbyshire

[ haut ]

J

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Geoffrey James, The King at Quyon, 2013, épreuve numérique sur papier, 36 x 53 cm, 2015-0027

Geoffrey James, Boatyard and Lake Steamer, Kingston, 2013, épreuve numérique sur papier, 36 x 53 cm, 2015-0028

Olivia Johnston, Susanna (Katelin) (diptyque), 2013, épreuves numériques sur papier, 41 x 51 cm, 2014-0041

Olivia Johnston, Lot’s Daughters (Clara and Emma) (diptyque), 2013, épreuves numériques sur papier, 41 x 51 cm, 2014-0042

*Olivia Johnson, Detritus (cosmetic pads), 2015, épreuves numériques sur papier, dimensions variées, 2015-0029

[ haut ]

K

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*David Kaarsemaker, Porch, 2014, huile et fusain sur papier, 51 x 51 cm, 2014-0043

David Kaarsemaker, Airport Hotel, 2014, huile et fusain sur papier, 41 x 51 cm, 2014-0044

*Freeman Keats, livestock 1, 2013, épreuve numérique sur papier, 83 x 107 cm, 2014-0045

Freeman Keats, livestock 4, 2013, épreuve numérique sur papier, 83 x 107 cm, 2014-0046

Freeman Keats, livestock 8, 2013, épreuve numérique sur papier, 71 x 109 cm, 2014-0047

*Stuart Kinmond, locomOtion, 2015, aluminium, feuilles réfléchissantes et acier inoxydable, 2015-0184, œuvre commandée pour le projet d'expansion de l'O-Train

*Marcus Kucey-Jones, Gauntlet, 2012, calcaire, 2014-0102, œuvre commandée pour le parc de sculptures du Complexe récréatif Richcraft, don de Taggart Parkes Foundation

[ haut ]

L

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Patrick Lacasse and Alisdair MacRae, Optical Theremin, 2013, bois et composants électroniques, 19 x 55 x 7 cm, 2014-0066

*Sébastien Lafleur, Périphéria, 2014, techniques mixtes, 79 x 91 cm, 2014-0048

Jennifer Lefort, Converging Signs (Yellow and Pink), 2014, huile sur Mylar, 61 x 76 cm, 2014-0049

*Jennifer Lefort, Converging Signs (Black and White), 2014, huile sur Mylar, 61 x 92 cm, 2014-0050

Whitney Lewis-Smith, What came in with the flowers, 2014, épreuve numérique sur papier, 140 x 112 cm,2015-0030

*Whitney Lewis-Smith, Death of the moth, 2014, épreuve numérique sur papier, 140 x 112 cm, 2015-0031

*Gavin Lynch, Lake of the Woods, 2014, huile sur toile, 76 x 102 cm, 2014-0051

Gavin Lynch, Dad, Circa 1984, 2011, huile sur toile, 51 x 41 cm, 2014-0052

[ haut ]

M

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Andrzej Maciejewski, Weather Report number 20, 2003, épreuve numérique sur papier, 76 x 61 cm, 2014-0053

Andrzej Maciejewski, Weather Report number 30, 2003, épreuve numérique sur papier, 76 x 61 cm, 2014-0054

Andrzej Maciejewski, Weather Report number 37, 2004, épreuve numérique sur papier, 76 x 61 cm, 2014-0055

Ramses Madina, Interior No. 12, 2013, épreuve numérique sur papier, 66 x 102 cm, 2014-0056

*Ramses Madina, Interior No. 19, 2013, épreuve numérique sur papier, 66 x 102 cm, 2014-0057

Ramses Madina, Arctic No. 98, 2014, épreuve numérique sur papier, 60 x 102 cm, 2015-0032

Ramses Madina, Interior No. 20, 2014, épreuve numérique sur papier, 60 x 102 cm, 2015-0033

Ramses Madina, Interior No. 71, 2014, épreuve numérique sur papier, 60 x 102 cm, 2015-0034

Ramses Madina, Interior No. 4, 2014, épreuve numérique sur papier, 60 x 102 cm, 2015-0035

Ramses Madina, Interior No. 29, 2014, épreuve numérique sur papier, 60 x 102 cm, 2015-0036

Deborah Margo, Branch, 2015, laine, fil et peinture sur papier, 23 x 15 cm, 2015-0037

*Deborah Margo, Schmata #1, 2015, laine, fil, peinture et crayon sur papier, 23 x 15 cm, 2015-0038

Deborah Margo, Schmata #3, 2015, laine, fil et peinture sur papier, 23 x 15 cm, 2015-0039

*Mark Marsters (1962 – 2002), Craze (Wurm Gallery), 1999, sérigraphie sur papier, 61 x 46 cm, 2014-0096, don de Janet Evans et Paul Wright

Mark Marsters (1962 – 2002), Salmon Arm, 1994, aquarelle sur papier, 21 x 30 cm, 2014-0097, don de Janet Evans et Paul Wright

Natasha Mazurka, Phylogenic II, 2014, papier sulfurisé gaufré, 32 x 20 cm, 2014-0058

Natasha Mazurka, Phylogenic III, 2014, papier sulfurisé gaufré, 32 x 20 cm, 2014-0059

*Natasha Mazurka, Index V, 2014, papier sulfurisé gaufré, 42 x 30 cm, 2015-0040

*Reid McLachlan, Keyhole Patina, 2013, graphite sur papier, 56 x 49 cm, 2014-0060

*Meryl McMaster, Ancestral 10, 2008, épreuve numérique sur papier, 102 x 76 cm, 2014-0061

*Paula Murray, Tondo #3, 2014, céramique, 91 x 91 x 10 cm, 2014-0062

[ haut ]

N

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Erik Nieminen, Character 1, 2013, graphite sur papier, 59 x 33 cm, 2014-0063

Erik Nieminen, Character 3, 2013, graphite sur papier, 59 x 33 cm, 2014-0064

*Christine Nobel, Arizona, 2014, huile sur panneau, 76 x 183 cm, 2014-0065

*Patti Normand and Lesley Buxton, You Were Bad, 2014, techniques mixtes, dimensions variées, 2014-0067

Patti Normand and Lesley Buxton, Gone, 2014, techniques mixtes, dimensions variées, 2014-0068

Patti Normand and Lesley Buxton, Trailer, 2014, techniques mixtes, dimensions variées, 2014-0069

[ haut ]

O

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Andrew O’Malley, Voie communautaire, 2014, DEL et panneaux acryliques, 2014-0105, œuvre commandée pour le Centre Bronson

[ haut ]

P

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Danielle Potvin, Promenade du Portage, 2013, laine, 43 x 39 cm, 2014-0070

Danielle Potvin, Vieux Hull 2025, 2013, laine, 37 x 26 cm, 2014-0071

*Art Price (1918 – 2008), Untitled (Roller Rink Woman), 1979, encre et aquarelle sur papier, 91 x 91 cm, 2014-0100, don de Janet Evans et Paul Wright

Michèle Provost, The New Yorker, September 24, 2001, 2008, fil de coton sur toile, 56 x 49 cm, 2014-0072

*Michèle Provost, Sports Illustrated, May 1970, 2008, fil de coton sur toile, 56 x 49 cm, 2014-0073

[ haut ]

R

Détails d'une sélection des œuvres présentées

Bozica Radjenovic, Pieta 3, 2013, épreuve numérique sur papier, 94 x 61 cm, 2014-0074

*Bozica Radjenovic, Pieta 1, 2013, épreuve numérique sur papier, 94 x 61 cm, 2014-0075

*Ren Hui, Bird on Post, 2012, gravure sur bois, 42 x 62 cm, 2014-0076

*Uta Riccius, Plate VIe Various species of Periphylla (jelly fishes), 2014, épreuve numérique sur papier, 38 x 32 cm, 2015-0041

Uta Riccius, Plate IX various species of Semaesostomeae, 2014, épreuve numérique sur papier, 48 x 32 cm, 2015-0042

Uta Riccius, Map nest Package deals, 2014, épreuve numérique sur papier, 90 x 70 cm, 2015-0043

Uta Riccius, Plate VIII various species of Rhizostomaeae, 2014, épreuve numérique sur papier, 48 x 32 cm, 2015-0044

*Herman Ruhland, Untitled (set of three), 2014, bois peint, dimensions variées, 2015-0045

[ haut ]

S

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Eliane Saheurs, Enchanted Space III, 2013, acrylique sur toile, 130 x 165 cm, 2014-0077

*Michael Schreier, Untitled, 2014, épreuve numérique sur papier, 38 x 51 cm, 2014-0078

Peter Shmelzer, the sentient, 2005, huile sur panneau, 36 x 31 cm, 2015-0046

*Peter Shmelzer, Grumpy Cat, 2015, huile sur papier, 89 x 56 cm, 2015-0047

*Sanjeev Sivarulrasa, Cygnus Nebulae, 2012, photo sur aluminium, 91 x 91 cm, 2014-0079

Richard Skrobecki, Pulse, 2013, céramique, 37 x 17 x 17 cm, 2015-0048

*Richard Skrobecki, Intersections, 2014, céramique, 59 x 15 x 15 cm, 2015-0049

Richard Skrobecki, Wavelength, 2014, céramique, 57 x 16 x 16 cm, 2015-0050

Richard Skrobecki, Code, 2014, céramique, 58 x 16 x 16 cm, 2015-0051

Ryan Smeeton, From the Produce Aisle, 2013, acrylique et huile sur toile, 102 x 81 cm, 2014-0080

*Ryan Smeeton, Leftover Valentines, 2013, acrylique et huile sur toile, 81 x 66 cm, 2014-0081

*Gerald Smith, Portrait of John Mlacak, 2003, huile sur toile, 168 x 122 cm, 2014-0121, don de Kirsten Mlacak et Yvan Delisle

*Jennifer Stead, Petite histoire, 2015, acier, 2015-0183, œuvre commandée pour le projet de réfection de l'avenue Churchill

Cindy Stelmackowich, SLICED, 2013, éprouvettes, transparents anatomiques, acier inoxydable et Plexiglas, 76 x 51 cm, 2014-0082

Cindy Stelmackowich, Books and Bone, 2015, papier, verre et porcelaine, 8 x 17 x 17 cm, 2015-0052

*Cindy Stelmackowich, Fat and Flesh, Muscular, 2015, papier et verre, dimensions variées, 2015-0053

[ haut ]

T

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Norman Takeuchi, After the Bath, 2013, acrylique sur toile, 102 x 152 cm, 2014-0083

Norman Takeuchi, Slinger, 2014, conté, fusain et graphite sur papier, 77 x 114 cm, 2015-0054

Naiko Tcherno-Ivanenko, Back as an Insect, 2013, huile sur toile, 61 x 61 cm, 2014-0084

Naiko Tcherno-Ivanenko, Fantasy Ball, 2012, huile sur toile, 165 x 145 cm, 2014-0085

*Naiko Tcherno-Ivanenko, Prince, 2012, huile sur toile, 122 x 91 cm, 2014-0086

*Jeff Thomas, Plate 736 Return the Gaze, Emily General and Two Zuni Girls, 2014, épreuve numérique sur papier, 51 x 102 cm, 2015-0055

Jeff Thomas, Plate 739 My Father was a Factory Maintenance Painter, 2013, épreuve numérique sur papier, 59 x 213 cm, 2015-0056

*Mark Thompson, Cube, treillis, sphère et vague, 2015, verre, DEL programmables et acier, 2015-0185, œuvre commandée pour le projet de Rénovation de la rue Rideau

*Stanzie Tooth, Seven Veils, 2014, acrylique et huile sur toile, 61 x 61 cm, 2015-0057

*Guillermo Trejo, Studies of Representation, 2011, transfert de papier carbone et gouache sur papier, dimensions variées, 2015-0058

*Gerald Trottier, Portrait of John A. MacDonald, 1974, graphite, fusain et aquarelle sur carton, 29 x 25 cm, 2014-0120, don de Marc Trottier

[ haut ]

V

Détails d'une sélection des œuvres présentées

Christopher Varady-Szabo, Portable landscape no.1, 2013, épreuve numérique et fusain sur papier, 89 x 120 cm, 2014-0087

*Christopher Varady-Szabo, Portable Landscape no.3, 2013, épreuve numérique et fusain sur papier, 86 x 120 cm, 2014-0088

[ haut ]

W

Détails d'une sélection des œuvres présentées

*Carol Wainio, What to do, 2015, acrylique sur toile, 122 x 102 cm, 2015-0059

Carol Wainio, The Way Back, 2015, acrylique sur toile, 122 x 91 cm, 2015-0060

Angela Walker, Plate #11 Apple, 2013, cire et épreuve numérique sur papier, 20 x 25 cm, 2014-0089

Angela Walker, Plate #10-02 Papaya, 2013, cire et épreuve numérique sur papier, 20 x 25 cm, 2014-0090

Angela Walker, Plate #17 Pomegranate, 2013, cire et épreuve numérique sur papier, 20 x 25 cm, 2014-0091

*Angela Walker, Plate #8-02 Pear, 2013, cire et épreuve numérique sur papier, 20 x 25 cm, 2014-0092

*Becca Wallace, Grey Stack No. 1, 2012, épreuve numérique sur papier, 76 x 44 cm, 2015-0061

*Tavi Weisz, Catch it before it gets out of control, 2012, huile sur toile, 122 x 183 cm, 2014-0093

Tavi Weisz, Damn you, damn you, why did you have to do this?, 2013, huile sur toile, 122 x 244 cm, 2014-0002, don de l’artiste

Justin Wonnacott, Necessary Pictures, 2012, épreuve numérique sur papier, 40 x 60 cm, 2014-0094

*Justin Wonnacott, Orange Kiosk, 2014, épreuve numérique sur papier, 61 x 76 cm, 2015-0062

Justin Wonnacott, Patterned Kiosk, 2005, épreuve numérique sur papier, 61 x 76 cm, 2015-0063

Justin Wonnacott, Yellow Kiosk, 2011, épreuve numérique sur papier, 61 x 76 cm, 2015-006

*Andrew Wright, Untitled Photograph #6 (Edge), 2013, épreuve numérique sur papier, 50 x 67 cm, 2014-0095

[ haut ]

Y

Détails d'une sélection des œuvres présentées

Daniel Young & Christian Giroux, M. Kurokawa, 2015, contreplaqué, aluminium, acier, verre et résine phénolique, 2015-0002, œuvre commandée  pour le Complexe récréatif Minto - Barrhaven

[ haut ]

Donation par le Conseil des arts du Canada

Détails d'une sélection des œuvres présentées

Barbara McGill Balfour, Paradoxial Vision, 1986, lithographie sur papier, 91 x 64 cm, 2015-0067

Richard Banks, Untitled, 1983, graphite sur papier, 46 x 61 cm, 2015-0068

John Benn, Reflections in Vowles Lake, 1983, gravure sur papier, 52 x 74 cm, 2015-0069

*Jean-Claude Bergeron, Paradis Perdu, 1972, lithographie sur papier, 28 x 28 cm, 2015-0070

Miguel Berlanga, A tort et à travers (teepee), 1985, photographie sur papier, 122 x 174 cm, 2015-0071

Marion Bordier, (porc pret pour la livraison) Abattoirs, Ergué – Armel, 1984, photographie sur papier, 36 x 28 cm, 2015-0072

Marion Bordier, Chapelle de Lomaria An Hent (la commode du presbytère), 1989, photographie sur papier, 38 x 28 cm, 2015-0073

Marion Bordier, Lieux de travail 84, 1984, photographie sur papier, 36 x 28 cm, 2015-0074

*James Boyd, Sesame, 1973, sérigraphie, gravure et relief en plastique, 51 x 48 cm, 2015-0075

James Boyd, 432 B, 1974, huile sur bois, 4 x 184 cm, 2015-0076

Bertrand Carrière, Sans titre/Tchécoslovaquie, 1989, photographie sur papier, 40 x 50 cm, 2015-0077

*Karl Ciesluk, Dragon Fish (from Reflective Fish), 1992, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0078

David Clarkson, Toronto Public Works, Drawing #5, 1985, pastel à l'huile sur papier, 115 x 89 cm, 2015-0079

David Clarkson, Magnification (No Escape), 1986, acrylique sur toile, 244 x 244 cm, 2015-0080

Claire Cloutier, l’arbre de vie, 1980, gravure sur papier, 56 x 46 cm, 2015-0081

Rebecca Cowan, Five-Year-Old Rescues Sister, 1994, intaglio et transfer xérographique sur papier, 64 x 58 cm, 2015-0082

Rebecca Cowan, Family Formation (from Terms of Confinement), 1989, gravure sur papier, 32 x 22 cm, 2015-0083

Rebecca Cowan, Material Instinct (from Terms of Confinement), 1989, gravure sur papier, 32 x 22 cm, 2015-0084

Chris Crabtree, Stones, 1972, gravure sur papier, 79 x 59 cm, 2015-0085

Chris Crabtree, All Night Party, 1981, sérigraphie sur papier, 57 x 78 cm, 2015-0086

Chris Crabtree, This Way Up, 1980, sérigraphie sur papier, 68 x 92 cm, 2015-0087

Chris Crabtree, Page Game, 1980, sérigraphie sur papier, 63 x 52 cm, 2015-0088

Chris Crabtree, Waves I, 1972, gravure sur papier, 58 x 80 cm, 2015-0089

Betty Davison, Migration, 1980, acrylique sur papier moulé, 20 x 15 cm, 2015-0090

Betty Davison, Nesting, 1982, acrylique sur papier moulé,   20 x 15 cm, 2015-0091

Betty Davison, Chipping Sparrow’s Nest, 1982, acrylique sur papier moulé, 20 x 15 cm, 2015-0092

Betty Davison, Paper Roses, 1974, acrylique sur papier moulé, 30 x 40 cm, 2015-0093

Eugenie Defayette, red snapper, 1987, gravure sur papier, 12 x 28 cm, 2015-0094

Jennifer Dickson, Entering Shadowed Time, 1973, sérigraphie et aquarelle sur Plexiglas, 62 x 52 cm, 2015-0095

Jennifer Dickson, Lady Emily’s Gateway, Pusey House, 1991, gravure coloriée à la main sur papier, 66 x 50 cm, 2015-0096

Jennifer Dickson, Strata, 1974, gravure sur papier, 78 x 56 cm, 2015-0097

Jennifer Dickson, The Stripping of Masks, 1976, gravure sur papier, 56 x 78 cm, 2015-0098

Jennifer Dickson, The Lovers ascend/descend the staircase II, 1972, gravure sur papier, 57 x 78 cm, 2015-0099

Jennifer Dickson, Rise, moon, above the beauty of the High Priestess, 1972, gravure sur papier, 78 x 56 cm, 2015-0100

Jennifer Dickson, Goats bleat: feet on porous rock, sharp: and the bruised smell of leaves, 1970, sérigraphie et gravure sur papier, 74 x 56 cm, 2015-0101

Jennifer Dickson, Six Vedute’s of lake Mendota, 1972, gravure sur papier, 78 x 57 cm, 2015-0102

Jennifer Dickson, Three Mirrors to Narcissus - Death by Water: Five (Submerged), 1978, gravure sur papier, 80 x 58 cm, 2015-0103

Jennifer Dickson, Il Ridotto, 1972, gravure sur papier, 78 x 56 cm, 2015-0104

Jennifer Dickson, Dream of the Captive, 1976, gravure sur papier, 80 x 58 cm, 2015-0105

Jennifer Dickson, Tryptich for Life Ensnared, 1976, gravure sur papier, 56 x 78 cm, 2015-0106

Jennifer Dickson, Tarot for the High Priestess, 1972, gravure sur papier, 57 x 78 cm, 2015-0107

Jennifer Dickson, The Secret Garden, 1976, gravure sur papier, 56 x 79 cm, 2015-0108

Jennifer Dickson, A secret landscape of the mind, 1972, lithographie sur papier, 76 x 50 cm, 2015-0109

Jennifer Dickson, Sometimes the Lotus Opens, 1972, gravure sur papier, 78 x 57 cm, 2015-0110

Jennifer Dickson, I am black but comely, O ye daughters of Jerusalem, 1969, gravure sur papier, 80 x 58 cm, 2015-0111

Jennifer Dickson, Tempo Antica: I (Venus), 1981, sérigraphie sur papier, 78 x 99 cm, 2015-0112

Jennifer Dickson, Tempo Antica: II (Venus), 1981, sérigraphie sur papier, 78 x 98 cm, 2015-0113

Jennifer Dickson, Three Mirrors to Narcissus - Death by Water: Two (Repose), 1978, gravure sur papier, 80 x 58 cm, 2015-0114

Jennifer Dickson, The Watcher Observed, 1976, gravure sur papier, 78 x 56 cm, 2015-0115

Judith Eglington, Untitled/Sans titre, 1984, photographie sur papier, 40 x 150 cm, 2015-0116

Judith Eglington, Untitled #1, 1981, photographie sur papier, 50 x 40 cm, 2015-0117

Judith Eglington, Untitled #3, 1981, photographie sur papier, 50 x 40 cm, 2015-0118

Wendy Ennes, Rendering, 1990, huile sur photographie, 50 x 70 cm, 2015-0119

*Lorraine Gilbert, Mario dans le studio, 1987, photographie sur papier, 50 x 40 cm, 2015-0120

Lorraine Gilbert, Louise avec cassettes, 1987, photographie sur papier, 50 x 40 cm, 2015-0121

Richard Gorman, Untitled/Sans titre, 1965, sérigraphie sur papier, 66 x 51 cm, 2015-0122

Lorne Greenberg, Victims of the Colonial Regime, 1988, photographie sur papier, 14 x 36 cm, 2015-0123

*Lorne Greenberg, Untitled #7, 1990, photographie sur papier, 20 x 25 cm, 2015-0124

Lorne Greenberg, Harvest of Revolution, 1987, photographie sur papier, 14 x 36 cm, 2015-0125

Sandra Gregson, Mamma, 1994, gouache et graphite sur papier, 23 x 31 cm, 2015-0126

Brian Grison, Impossible to Know, 1972, encre sur papier, 40 x 29 cm, 2015-0127

Brian Grison, Cold Sea Mist, 1972, encre sur papier, 40 x 29 cm, 2015-0128

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Grison Through the Mirror: Scarlet Tribute II - Villa Medicea della Petraia, 1985, photographie sur papier, 36 x 28 cm, 2015-0129

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Shrouded Memories: Chiswick House, 1985, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0130

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Penshurst Place: Spring Rain II, 1986, photographie sur papier, 36 x 28 cm, 2015-0131

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, The Enchanted Orangerie, Weston Park, 1986, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0132

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Penshurst Place: Spring Rain III, 1985, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0133

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Penshurst Place: Spring Rain I, 1985, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0134

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Palladian Noon, Villa Piovene, 1985, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0135

*Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Reflected Amphitheatre, Isola Bella, 1986, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0136

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, Through the Mirror: Silent Procession I - Villa Medicea della Petraia, 1985, photographie sur papier, 36 x 28 cm, 2015-0137

Jennifer Dickson and Howard Weingarden, The Last King's Summer House - Villa Medicea Della Petraia, 1985, photographie sur papier, 36 x 28 cm, 2015-0138

Barrie Jones, Kirk Weiss – Toronto, 1988, photographie sur papier, 53 x 43 cm, 2015-0139

Sharon Katz, Deep Sleep, 1992, huile sur papier, 28 x 38 cm, 2015-0140

Lisa Keedwell, self-portrait no. 1, 1980, crayon gras sur papier de riz, 39 x 36 cm, 2015-0141

Katherine Knight, Marguerite, 1992, photographie sur papier, 172 x 496 cm, 2015-0142

Don McVeigh, Blue Vase, 1982, aquateinte, 55 x 37 cm, 2015-0143

Richard Nigro, Of the Same Heart, 1976, gravure, ruban et dentelle, 56 x 75 cm, 2015-0144

Richard Nigro, Lips are for Kissing, 1977, Xerox sur papier, 22 x 28 cm, 2015-0145

Richard Nigro, First Mask: Baby Face, 1976, gravure sur papier, 56 x 75 cm, 2015-0146

Richard Nigro, Third Mask: Smile, 1976, gravure sur papier, 75 x 56 cm, 2015-0147

Richard Nigro, Sweet Pricked Rose, 1977, Xerox sur papier, 36 x 22 cm, 2015-0148

*Michelle Normoyle, Medallion, 1991, photographies sur Plexiglas, 240 x 250 cm, 2015-0149

Michelle Normoyle, Limbus, 1993, photographie sur papier, 120 x 61 cm, 2015-0150

Anne Orton, The Robe, 1986, techniques mixtes sur papier, 116 x 177 cm, 2015-0151

Denis Rousseau, Ta Ta, 1977, bleu d'architecte, acrylique sur toile, matériaux trouvés, 143 x 154 cm, 2015-0152

Denis Rousseau, Phrase Moléculaire de Claire Foster, 1988, Xerox sur papier, 38 x 29 cm, 2015-0153

Elizabeth Roy, Clinging to an Ideal, 1984, pastel à l'huile et gravure sur papier, 99 x 59 cm, 2015-0154

Michael Schreier, Artist Residence, Winter Feb 13/79, 1979, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0155

Michael Schreier, Window Series Sept 5/79, 1979, photographie sur papier, 20 x 26 cm, 2015-0156

Marc Siegner, (Home Suite) Guillaume, 1986, gravure et sérigraphie sur papier, 43 x 65 cm, 2015-0157

Marc Siegner, (Home Suite) Bachelin, 1986, gravure et sérigraphie sur papier, 43 x 65 cm, 2015-0158

Cheryl Simon, Prom Dress / Back, 1987, photographie sur papier, 76 x 102 cm, 2015-0159

Cheryl Simon, Summer Series 3, 1987, photographie sur papier, 76 x 101 cm, 2015-0160

Cheryl Simon, Summer Series 4, 1987, photographie sur papier, 76 x 112 cm, 2015-0161

Cheryl Simon, She had a way with words, 1992, photographie sur papier, 25 x 20 cm, 2015-0162

Cheryl Simon, Beatrice Boutelier, 1990, photographie sur papier, 51 x 122 cm, 2015-0163

Cheryl Simon, Summer Series 1, 1987, photographie sur papier, 76 x 112 cm, 2015-0164

Cheryl Simon, Summer Series 2, 1987, photographie sur papier, 76 x 112 cm, 2015-0165

Gregg Simpson, The Secrets of Inner Earth, 1973, collage en papier, 19 x 14 cm, 2015-0166

Gregg Simpson, Pollenscape, 1975, acrylique sur panneau, 50 x 40 cm, 2015-0167

*Joan Sutherland, red pool, 1981, sérigraphie sur papier, 77 x 57 cm, 2015-0168

Lawrence Weissmann, Housefront, Ottawa, 1981, photographie sur papier, 26 x 35 cm, 2015-0169

Lawrence Weissmann, Grasses in Snow, Port Hope, Ont., 1976, photographie sur papier, 19 25 cm, 2015-0170

Lawrence Weissmann, Rideau Canal Near 5th Ave, Ottawa, Ontario, 1976, photographie sur papier, 19 x 25 cm, 2015-0171

Lawrence Weissmann, untitled/sans titre, 1980, photographie sur papier, 11 x 16 cm, 2015-0172

Lawrence Weissmann, Ottawa, Ontario, 1976, photographie sur papier, 19 x 25 cm, 2015-0173

*Lawrence Weissmann, Spirit of the River, 1980, photographie sur papier, 11 x 16 cm, 2015-0174

Lawrence Weissmann, Quarry, Cantley Quebec, 1976, photographie sur papier, 19 x 25 cm, 2015-0175

Lawrence Weissmann, The Magic Tree, 1979, photographie sur papier, 11 x 16 cm, 2015-0176

Justin Wonnacott, Painting in the Salon d'or, Chez Henri, Hull, 1985, photographie sur papier, 28 x 36 cm, 2015-0177

*Russell Yuristy, Oh No!, 1984, gravure sur bois sur papier, 56 x 76 cm, 2015-0178

Russell Yuristy, Fifty Years, 1988, gravure sur bois sur papier, 56 x 76 cm, 2015-0179

Russell Yuristy, Man on Tractor, 1989, gravure sur bois sur papier, 98 x 127 cm, 2015-0180

Russell Yuristy, My Cactus, 1990, gravure sur bois sur papier, 128 x 98 cm, 2015-0181

Russell Yuristy, Hippo, 1989, gravure sur bois sur papier, 47 x 64 cm, 2015-0182

[ haut ]

Jason Paradis – Ottawa Night (La nuit d’Ottawa)

Du 22 octobre au 29 novembre 2015

Cette nouvelle installation est constituée d'une série de tableaux s'inspirant des constellations qui seraient visibles par le spectateur si celui-ci pouvait admirer le ciel nocturne depuis la galerie. Reproduisant de manière très précise la position de chaque étoile, ces œuvres résolument abstraites sont reliées par un fil en acrylique à des pierres recueillies dans la région d'Ottawa et disposées en tas, créant ainsi un environnement à la fois essentiel, actuel et futuriste.

Vernissage : le jeudi 22 octobre de 17 h 30 à 19 h 30
Causerie avec l’artiste : le vendredi 23 octobre à 12 h 30

Installation d’une pile de roches et de briques raccordée à des toiles par des centaines de fils acryliques

Night for Day (Evanston) (vue de l’installation), 2014-15, peinture sur toile, fil acrylique, bois et pierre, dimensions variées. Gracieuseté de l’artiste

Tableau abstrait de Winston Churchill avec formes géométriques et étoiles

Ottawa Night (Karsh) II, 2015, acrylique et transfert de l’image sur toile, 46 x 36 cm. Gracieuseté de l’artiste

Extrait du catalogue

Ottawa Night (La Nuit d’Ottawa) est un lieu d’introspection visionnaire, de rêverie et de contemplation. Nous devons tout d’abord nous interroger sur le rôle de la perspective de chacun des éléments et de l’installation dans sa globalité. Sommes-nous les observateurs de constellations célestes? Revenons-nous sur un passé lointain mais familier ou sommes-nous tournés vers un avenir encore inconnu?

Extrait du texte « Ottawa Night (La Nuit d’Ottawa) » par Ana-Joel Falcón-Wiebe

Biographie

Les œuvres de Jason Paradis révèlent une forme de contemplation des mystères fondamentaux – le résultat de nombreuses séances de camping en milieu sauvage sous le vaste ciel nordique du Canada. Né à Cornwall, en Ontario, Jason Paradis vit et travaille dans la région de New York depuis 1995. Ses œuvres sont exposées un peu partout aux États-Unis et au Canada, y compris à The Cube (Raleigh, Caroline du Nord); à la galerie Dittmar Memorial (Northwestern University, Illinois); à Seed Space (Nashville, Tennessee); au Modern Fuel (Kingston, Ontario); à la Lexington Art League (Kentucky) et au Saratoga Art Center (New York). À l’été 2014, il a été choisi comme artiste en résidence au Watch Hill du Fire Island National Seashore. Jason Paradis a obtenu son baccalauréat en beaux-arts à l’Université Queen’s (Kingston, Ontario), sa maîtrise en beaux-arts à la Stony Brook University (New York) et a participé au programme Artist in the Marketplace (AIM), organisé par le Bronx Museum of the Arts. Il enseigne des cours en atelier à la Stony Brook University et des cours de théorie et d’appréciation de l’art au St. Joseph’s College.

Allyson Glenn – Catalyst (Catalyseur)

Du 16 septembre au 12 octobre 2015

En juin 2012 l'artiste Allyson Glenn, établie à Saskatoon, a découvert un important déversement de pétrole sous sa maison. Catalyst (Catalyseur), seconde série de son projet intitulé « Allegory », explore la manière dont l'artiste a vécu cet événement, dévoilant les répercussions psychologiques de cette contamination ainsi que la signification profonde du rapport qu'entretiennent les personnes avec la nature.

Vernissage : le jeudi 17 septembre de 17 h 30 à 19 h 30
Causerie avec l’artiste : le dimanche 20 septembre à 14 h

Peinture abstraite de Allyson Glenn.

Demolition Tea Party, 2014, acrylique et huile sur toile, 150 x 219 cm. Gracieuseté de l’artiste

Peinture abstraite de Allyson Glenn.

Doris Returns Home Stripped Bare by her Suitors, 2015, acrylique et huile sur toile, 242 x 206 cm. Gracieuseté de l’artiste

Extrait du catalogue

[ ... ] les images trouvent leur origine dans un événement personnel. En juin 2012, le retrait inadéquat d’une chaudière à mazout a laissé des résidus de fioul dangereux sous la maison de l’artiste, découverts après qu’elle et sa famille ont subi des problèmes de santé. Par conséquent, la fondation et la façade ont dû être excavées et reconstruites; l’artiste a vraiment vu le sol se dérober sous ses pieds. La série Catalyst est inspirée de cette expérience subjective émotionnelle et réaliste. Elle estompe le motif réel, ce qui permet aux peintures de dialoguer librement avec chaque personne qui les regarde.

Extrait du texte « Dans le prolongement de l’imagerie dualiste : la série Catalyst d’Allyson Glenn, 2012-2015 »par Deborah Keller

Biographie

Allyson Glenn a obtenu un baccalauréat en beaux-arts de l’Université de l’Alberta en 1998 et une  maîtrise en beaux-arts de l’Université de Calgary en 2000. Elle a reçu trois prix de l’Elizabeth Foundation ainsi que des subventions de l’Alberta Foundation for the Arts, du BC Arts Council et du Conseil des arts du Canada ainsi qu’une bourse du président du CRSH pour faire de la recherche à l’Université de la Saskatchewan. Plusieurs de ses œuvres font partie de collections privées et publiques, notamment celles de l’Université de Calgary et de l’Alberta Foundation for the Arts. Allyson Glenn a exposé des œuvres partout au Canada, aux États-Unis, en Angleterre, en République tchèque, en Inde et en Suisse. Elle vit à  Saskatoon, où elle est professeur adjointe au département d’art et d’histoire de l’art de l’Université de la Saskatchewan.

Stanzie Tooth – Hand to Ground (De la main à la terre)

Candidate à la maîtrise en beaux-arts à l’Université d’Ottawa

Du 1er août au 10 septembre 2015

Les récentes œuvres de Stanzie Tooth explorent les idées d’origine : la mythologie de l’origine personnelle ainsi que l’origine de la peinture et des représentations. Inspirées du roman de Margaret Atwood intitulé Surfacing et de souvenirs de son enfance en Ontario rural, les œuvres de Stanzie Tooth expriment une relation étroite avec la terre. Toutes ces questions d’écologie personnelle sont filtrées à l’aide d’une expression matérielle intense, renforçant ainsi la notion d’origine.

Veuillez noter que la galerie sera fermée le vendredi 7 août de 11 h 30 à 15 h 30 pour une réception privée. 

Réception : le mercredi 19 août, de 17 h 30 à 19 h 30

Peinture abstraite d'une figure dans un paysage.

Familiar Ghosts, 2015, huile sur toile, 28 x 36 cm. Gracieuseté de l’artiste

Peinture abstraite d'une figure dans un paysage.

Trace (Spring), 2015, huile sur toile, 28 x 36 cm. Gracieuseté de l’artiste

Énoncé de l’artiste

Hand to Ground (De la main à la terre) est l’exposition de thèse de Stanzie Tooth, candidate à la maîtrise en beaux-arts du Département d’arts visuels de l’Université d’Ottawa. Influencée par son enfance en campagne ontarienne, Tooth aborde l’écologie intérieure et le sens de l’engagement, voire l’interférence, par rapport à son milieu. Son travail récent illustre divers stades de la morphogenèse; les corps oscillent entre dévolution et évolution, leur forme ultime étant nimbée de mystère. Inspiré du roman Surfacing, de Margaret Atwood, cette œuvre vient brouiller les conventions du paysage dans l’espoir de tirer de la terre des notions identitaires encore inconnues.

Le titre Hand and Ground fait allusion tant aux liens illustrés entre le corps et la terre qu’au processus de création comme tel, soit l’interaction de la main et de la toile. Ces deux interprétations s’inscrivent dans l’intérêt de Tooth pour le devenir, qui s’exprime dans sa façon unique d’explorer les matériaux. Arrêtées à différents stades de développement, les œuvres montrent diverses formes d’émergence. En figeant ainsi le corps et la scène à différents moments du processus de création, on obtient une variété de représentations identitaires. La trace humaine est évidente dans le niveau de maîtrise, d’asservissement ou de communion avec le milieu, ce qui vise à exprimer des visions de soi conflictuelles.

Biographie

Stanzie Tooth est candidate à la maîtrise en beaux-arts de l’Université d’Ottawa. En 2007, elle a obtenu son baccalauréat en beaux-arts de l’Ontario College of Art & Design avec prix d’excellence en peinture. Elle a participé à des expositions solos et collectives partout au pays, dont 60 Painters, au Humber College, un survol ambitieux de la peinture contemporaine au Canada. En 2015, elle a reçu le Prix de la Fondation Joseph Plaskett. Stanzie Tooth est représentée par General Hardware Contemporary, à Toronto. 

En sus de son programme régulier, la Galerie Karsh-Masson est heureuse de s’associer au Département des arts visuels de l’Université d’Ottawa pour offrir un précieux mentorat et une possibilité de perfectionnement professionnel.

Tasman Richardson – Necropolis (Nécropole)

Commissaire : Artengine

Du 11 juin au 26 juillet 2015

Necropolis (Nécropole) est une très grande installation médiatique, un memento mori regroupant au sein d'un environnement tactile et immersif le fruit d'une décennie d'essais vidéo. L'installation comprendra quatre œuvres connectées entre elles dont les espaces contextuels rétrécissent et se mêlent dans l'obscurité. Les œuvres sortent de leurs cadres et transforment l'opacité et la nature intangible des enregistrements de la mort en une expérience spatiale et atmosphérique destinée aux vivants.

Vernissage : le jeudi 11 juin de 17 h 30 à 19 h 30
Discours d’ouverture à 17 h 45
Place-Jean-Pigott, Hôtel de ville, rez-de-chaussée

La vidéo est morte et enterrée : Débat sur la technologie et le film 
le dimanche 26 juillet à 14 h
Salon des conseillers, hôtel de ville d’Ottawa, 2e étage
Présenté par Artengine et la Ville d’Ottawa
Présenté en anglais. Ouverte à tous. Entrée libre.

Installation artistique de deux tubes cathodiques placés l’un en face de l’autre.  Chaque téléviseur joue une vidéo en boucle du visage d’une femme ou d’une fille.

Forever Endeavor (vue de l’installation), 2012, miroir, tube à rayons cathodiques et vidéo, 29 s. (en boucle). Gracieuseté de l’artiste

Installation d’une vidéo immersive projetant deux points de lumière parallèles, simulant l’effet Doppler.

Parsec (vue de l’installation), 2012, projections vidéo, 1 min 25 s. (en boucle). Gracieuseté de l’artiste

Extrait du catalogue

La vidéo est souvent vue comme une archive temporelle, ce qui signifie qu’on utilise ce format pour documenter des faits, en les enregistrant, et les reproduire fidèlement. Cette technique est exploitée pour revisiter le passé avec honnêteté, mais est-elle responsable de son contenu et de son degré d’exactitude? Ou déguise-t-elle plutôt la fiction en réalité grâce à des astuces visuelles comme la représentation de l’honnêteté par des plans taille ou la caméra à l’épaule utilisée dans les documentaires? Les images qui sont imparfaites gagnent en crédibilité : leurs défauts donnent une impression de spontanéité et d’immédiateté.

Extrait du texte « Nécromanciecontemporaine »par Tasman Richardson

Biographie

La vie de Tasman Richardson consiste en des vidéos et en leurs nombreuses incarnations expressives. Ses œuvres vont de spectacles en direct à des installations immersives. Le plus souvent, elles prennent la forme d’un collage grâce à un procédé qu’il a établi en 1996, connu sous le nom de JAWA, où des compositions musicales et des narratifs visuels sont complètement créés par le biais de vidéoclips appropriés modifiés de façon rythmique.

Tasman Richardson a exposé ses œuvres sur presque tous les continents, notamment son spectacle en direct intitulé Firing Squad présenté à la London Art Fair (2014), et son exposition solo, Lethe Baptism au Neubacher Shor Contemporary à Toronto (2014). Il a été honoré en tant qu’artiste principal au festival Particle + Wave de Calgary (2015) et deux de ses œuvres font partie de la collection permanente du Musée des beaux-arts du Canada. Il vit à Toronto. 

L’artiste remercie le Conseil des arts du Canada de son soutien. L’an dernier, le Conseil  a investi 157 millions de dollars pour mettre de l’art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays. 

Notez que cette exposition est sombre et a un plancher qui comporte des surfaces irrégulières et un éclairage stroboscopique. Si vous avez besoin d’aide, veuillez communiquer avec publicartprogram@ottawa.ca ou téléphonez au 613-244-3202 pour prendre un rendez-vous.

BioART: Collaborating with Life (BioART : Collaborer avec la vie)

Commissaire : Jennifer Willet

Du 28 avril au 31 mai 2015

Le bioart constitue un art dont les œuvres sont créées à partir de mediums biologiques. Issu d’une longue tradition d’art nature, de taxidermie et de pratiques des arts indigènes, le bioart est un domaine en pleine croissance au Canada comme à l’étranger. Cette exposition de groupe explore les collaborations contemporaines entre des artistes humains et d’autres espèces du laboratoire, la nature sauvage et les villes en vue de créer des œuvres d’art biologiques.  Présentée par Artengine, la Ville d’Ottawa et Scène Ontario du Centre national des Arts

Vernissage : le jeudi 30 avril de 17 h 30 à 19 h 30
Tournée des galeries de la Scène Ontario : le dimanche 3 mai de 13 h à 16 h
Performance par Alana Bartol Forms of Awareness: Ghillie Suit
Causerie avec les artistes Tristan Matheson et WhiteFeather Hunter, artistes en résidence du laboratoire Pelling : le mercredi 20 mai à 19 h
Causerie avec l'artiste Robert Hengeveld (en anglais) le dimanche 31 mai à 14 h

Cette exposition est présentée par Artengine, la Ville d’Ottawa et la Scène Ontario du Centre national des Arts, et est appuyée par le Conseil des arts de l’Ontario.

Installation d’une pelouse qui se tond elle-même, par Robert Hengeveld.

Robert Hengeveld, Kentucky Perfect, 2009, composants électroniques, microprocesseur, moteurs, lumières, tondeuse à rouleau, pompe, gazon, aluminium et divers autres matériaux, 70 x 80 x 310 cm. Gracieuseté de l’artiste et de Mulherin Toronto/New York

Section transversale d’une pomme qui cultive des organismes biologiques.

Daniel Modulevsky et Andrew Pelling, Re-Purposed (détail), 2013, pommes, cellules HeLa, cellules HFF, cellules MDCK, acrylique, boîtes de Pétri en polystyrène et en verre, dimensions variées. Photo : Andrew Pelling

Une sculpture en deux temps, par Jennifer Willet.

Jennifer Willet, NATURAL SCIENCE: Owl Night Light (vues de l’installation), 2013, leurre de hibou, boîte de Pétri conservée et bois, dimensions variées. Gracieuseté de l’artiste. Photo : Arturo Herrera

Extrait du catalogue

L’art biologique, ou bioart, nouveau domaine en plein essor regroupant une vaste gamme de pratiques qu’on retrouve dans les laboratoires, la faune et les villes, utilise les cellules, les microbes, les plantes et les corps (humains ou autres) pour créer de l’art. Dans l’exposition BioART : Collaborer avec la vie, les techniques biologiques élaborées au fil de l’histoire se transforment en médiums artistiques; on y explore la collaboration complexe entre les artistes et les formes de vie pour produire des expressions culturelles. L’exposition, qui regroupe des artistes de l’Ontario qui allient des pratiques variées avec les sciences de la vie et la biotechnologie, invite les visiteurs à évaluer l’aspect bioéthique de la manipulation de la vie à des fins culturelles et humaines.

Biographies

Karen Abel est une artiste et naturaliste de Toronto. Elle crée des installations et des œuvres d’art public qui s’intègrent aux sites en tenant compte de l’écologie et de la biodiversité urbaines du 21e siècle, en la mettant à profit et en s’y adaptant. Ayant à cœur les processus éphémères et l’« art lent » (slow art), l’artiste souhaite contribuer à la culture écologique avec des pratiques axées sur la recherche, les saisons et le temps. Karen Abel détient une maîtrise interdisciplinaire en études de l’environnement de l’Université York (Toronto) regroupant l’art environnemental, la production culturelle et l’art communautaire.

Alana Bartol est une artiste multidisciplinaire, enseignante et conservatrice de Windsor. Ses œuvres individuelles et collectives explorent les concepts de la visibilité, de la transformation et de la survie sous la lunette des relations qu’entretiennent les humains entre eux et avec la nature. Elle possède un baccalauréat en beaux-arts de l’Université de Windsor et une maîtrise en beaux-arts de l’Université Wayne State (Detroit, Michigan), où elle a reçu la bourse Thomas C. Rumble puis a conçu et offert le premier cours en art d’interprétation du département des arts et de l’histoire de l’art. Le travail de Alana Bartol a été présenté partout au pays et dans le monde.

Philip Beesley est professeur à l’École d’architecture de l’Université de Waterloo. Il a étudié en arts visuels, en technologie et en architecture, et travaille aujourd’hui en architecture et en art numérique. Il possède son propre cabinet de design interdisciplinaire à Toronto, PBAI, dont la spécialité est d’intégrer aux immeubles publics des projets inspirés de la conception d’exposition, de la scène et de l’éclairage. Les travaux de Philip Beesley sont une référence dans le domaine en plein essor qu’est la technologie de l’architecture réactive. Parmi ses distinctions, il a vu son travail choisi pour représenter le Canada lors de la Biennale d’architecture de Venise, en 2010, a reçu le Prix de Rome professionnel en architecture et s’est vu décerner deux fois le Prix du Gouverneur général pour l’architecture.

Cass Gardiner est une documentariste algonquine/anishinabée dont les œuvres ont été présentées dans de nombreux festivals du Canada et des États-Unis. Elle possède un baccalauréat ès arts avec distinction (film documentaire) de l’Université de New York et une maîtrise en beaux-arts (film documentaire) de l’Université Ryerson (Toronto).

Robert Hengeveld est un artiste dont les œuvres explorent les frontières de la réalité et de la fiction et la place que nous occupons entre les deux. Il a obtenu sa maîtrise en beaux-arts à l’Université de Victoria (C.-B.) en 2005 et a poursuivi ses études à l’Ontario College of Art and Design (Toronto). Ses travaux ont été exposés partout au Canada et dans le monde, et sont représentés par Mulherin New York (Toronto).

Andrew Pelling est professeur et titulaire d’une chaire de recherche du Canada à l’Université d’Ottawa, où il dirige le laboratoire de biophysique. Il s’agit d’un espace de découverte où les scientifiques, les ingénieurs et les artistes collaborent étroitement, et dont l’objectif est de comprendre les limites des systèmes vivants et les façons de contrôler, de manipuler et de transformer les entités biologiques au moyen d’approches non génétiques et non pharmacologiques. Son travail s’inspire fortement de la biologie, des arts biologiques, de l’art du « faire soi-même » (DIY) et de la culture de la manipulation.

Johl Ringuette est un chef traditionnel, propriétaire et exploitant de Nishdish Marketeria & Catering, à Toronto. Ayant grandi dans le Nord de l’Ontario, il tient sa connaissance de l’alimentation autochtone de son père, un chasseur, et il s’inspire de la sagesse culinaire de sa mère. En quête d’aliments ayant bercé son enfance – comme le gibier, les poissons d’eau douce, les petits fruits et le sirop d’érable –, il vise à amener l’alimentation des peuples autochtones dans la collectivité urbaine. Les plats offerts sont purifiés par les anciens, une tradition voulant que les herbes médicinales sacrées permettent de purger les énergies négatives d’une personne; un plat spirituel est ensuite conçu pour les ancêtres. En 2013, Johl Ringuette a reçu le prix pour l’homme d’affaires de l’année lors du Toronto Aboriginal Business Association Awards.

Jennifer Willet est une artiste de renommée internationale dans le domaine émergent du bioart. Son travail, à la croisée de l’art et de la science, explore les notions de la représentation, du corps, de l’écologie et des relations interspécifiques propres au domaine de la biotechnologie. Elle a obtenu son doctorat en lettres et sciences humaines de l’Université Concordia (Montréal). Elle travaille actuellement comme professeure adjointe à l’École d’art et d’innovation créative de l’Université de Windsor, où elle a ouvert en 2009 le tout premier laboratoire de bioart du Canada, INCUBATOR: Hybrid Laboratory at the Intersection of Art, Science, and Ecology. 

Magida El-Kassis, Olivia Johnston & Jennifer Stewart – SELFIE (ÉGOPORTRAIT)

Du 17 mars au 19 avril 2015

L'autoportrait tient une place importante dans l'histoire de l'art mais aussi dans la culture populaire. Au cours des vingt dernières années, l'engagement collectif de la société au niveau de la photographie et de l'autophoto a évolué de manière considérable. Les artistes Magida El-Kassis et Olivia Johnston et Jennifer Stewart vont étudier ce phénomène, en recherchant d'abord le rôle que joue l'autoportrait dans la pratique de leur art, puis en prenant part à la discussion sur l'autoportrait dans la culture moderne. 

Vernissage : le jeudi 19 mars de 17 h 30 à 19 h 30
Causerie avec les artistes (en anglais) : le dimanche 12 avril à 14 h  

Autoportrait en photographie de Magida El-Kassis.

Magida El-Kassis, how did the feeling feel to you, 2014, épreuve à la gélatine argentique, 51 x 41 cm. Gracieuseté de l’artiste

Autoportrait en photographie de Jennifer Stewart.

Jennifer Stewart, faceless, épreuve à la gélatine argentique, 7 x 9 cm. Gracieuseté de l’artiste

 Autoportrait en photographie d’Olivia Johnston

Olivia Johnston, i think you need a new pair, 2012, épreuve à jet d'encre, 43 x 56 cm. Gracieuseté de l’artiste

Extrait du catalogue

Dans SELFIE (ÉGOPORTRAIT), nous nous intéressons à l’autoportrait et à sa relation au corps et à l’esprit au moyen de photographies, d’installations et de matériel audio. Notre travail, qui va de la représentation de nos personnes à la conceptualisation plus prononcée de l’autoportrait, laisse libre cours à la compréhension et à l’interprétation de chacun, qu’il soit spectateur ou artiste. Nous affrontons les manifestations de notre corps au moyen de l’autoportrait; le résultat, à la fois personnel et public, remet en question le soi physique et psychologique.

Biographies

Magida El-Kassis est une photographe actuellement établie à Toronto, où elle perfectionne son art. Son imagerie très personnelle explore la question de l’identité et les petits détails de la vie. Ses photos l’ont amenée à beaucoup voyager : en 2010, l’Ambassade de France l’a envoyée effectuer une revue de portfolio à Perpignan, en France; en 2011, elle a fait une période d’essai dans une résidence d’artiste à la Fabrica, un laboratoire créatif d’Italie; et plus récemment, elle a entrepris un voyage au Moyen-Orient financé par une subvention de projet pour artistes professionnels de la Ville d’Ottawa. Le travail de Magida El-Kassis a été publié à l’étranger et ajouté à la Collection d’art de la Ville d’Ottawa en 2012, en 2013 et en 2014. Magida El-Kassis est diplômée de la School of the Photographic Arts: Ottawa (2010).

Olivia Johnston est une artiste et conservatrice vivant à Ottawa. Passionnée d’histoire de l’art et de photographie, elle se penche dans ses œuvres photographiques sur les questions du genre, de la sexualité, de la vulnérabilité et de la justice sociale. Diplômée de la School of the Photographic Arts: Ottawa en 2012, Olivia Johnston étudie actuellement l’histoire de l’art à l’Université Carleton. Son travail a été présenté aussi bien au Canada qu’à l’étranger, notamment à New York, à Portland et à Londres, et on trouve de ses œuvres au sein des collections de La Petite Mort Gallery (Ottawa) et de la Ville d’Ottawa. Les photos de l’artiste sont également parues dans diverses revues – NU Magazine (Montréal), Herd Magazine (Ottawa), Ottawa Citizen, Applied Arts Magazine (Toronto).

Jennifer Stewart est fascinée par la présence physique des images. Elle collectionne les projecteurs Kodak Carousel et les diapositives d’archives qu’elle trouve et qu’elle crée. La nuit, elle développe des négatifs et des épreuves argentiques dans sa salle de bain transformée en chambre noire. Elle construit ses œuvres à partir de l’autoportrait expérimental, tout en interagissant avec les gens en leur parlant de son travail. Jennifer Stewart a reçu son diplôme de la School of the Photographic Arts: Ottawa en 2010. Avant d’étudier la photographie, elle a obtenu un diplôme en psychologie de l’Université d’Ottawa en 2008. Elle s’intéresse actuellement aux supports filmique et audio, à la projection, à l’installation, aux nouveaux médias et à la collaboration dans la région d’Ottawa-Gatineau. Son œuvre fait partie de la collection de la Ville d’Ottawa. 

Sébastien Lafleur – Polymorphisme

Du 30 janvier au 8 mars 2015

Artiste multidisciplinaire, Sébastien Lafleur présente l’exposition Polymorphisme qui réuni ses récents travaux en peinture, dessin et sculpture. S’interrogeant sur la condition du paysage actuel, ses œuvres sont redéfinis par la manipulation des matériaux qu’il récupère en nature et en milieu urbain. S’inspirant autant d’imagerie de l’architecture, du numérique et du biologique, ces compositions traites de l’hybridation entre les éléments naturels et artificiels.

Vernissage : le vendredi 30 janvier de 17 h 30 à 19 h 30
Causerie avec l'artiste (en anglais avec période de questions bilingue) : le dimanche 1er février à 14 h

Ouvre d’art multimédia géométrique

Réfraction Cobalt, 2014, acrylique, bois, contreplaqué et toile, 106 x 114 cm. Gracieuseté de l’artiste

 

Sculpture abstraite réalisée à partir du tronc d’une épinette. Le tronc est fragmenté et peint en bleu.

Xylophage, 2014, bois et peinture, 20 x 30 x 40 cm. Gracieuseté de l’artiste

Extrait du catalogue

Issue d'un imaginaire largement inspiré par les sciences, l'architecture et le numérique, mais également par des éléments et matériaux récupérés lors d'explorations en milieu naturel et urbain, le processus créatif méticuleux et quasi-archéologique de Lafleur génère de nouvelles formes et textures, nourries par une relation antagoniste entre l'homme et la nature. Il explore ici les réalités contemporaines d'un paysage en constante évolution et mutation et propose une exposition aux multiples où peintures, dessins et sculptures s'alternent pour repenser et redéfinir la dichotomie artificielle et naturelle, problématique d'actualité. À travers cette œuvre, Lafleur crée des travaux à la fois organiques et industriels où fusionnent techniques, courants artistiques, mais aussi matières pour finalement donner vie à des œuvres multidimensionnelles qui déconstruisent la linéarité des constructions et de l'habitat humain.

Extrait du texte par Benoit Palop

Biographie

Sébastien Lafleur (n.1985) vit et travaille à Montréal. Il a grandi en Ontario et y a entamé sa formation au Centre d'Excellence Artistique (CEA) à Ottawa avant de poursuivre ses études à L'UQAM à Montréal où il a obtenu un baccalauréat. Son attrait pour la pluridisciplinarité lui permet de développer une pratique atypique et un processus  créatif à travers lequel fusionnent la peinture, le dessin, la sculpture et la vidéo. Inspiré par notre environnement urbain et naturel, Lafleur crée des environnements fictifs composés de multiples matières et objets. Grâce à ses explorations, il documente et questionne les réalités d'un paysage actuel en mouvement perpétuel tandis que ses œuvres s'inspirent d'une esthétique visuelle et symbolique riche issue de l'architecture, du numérique, du biologique, du microscopique et du macroscopique. Son travail a notamment été exposé à Montréal, Ottawa et à Québec et certaines de ses pièces font partie de collections municipales et privées.

Logo du partenaire du Bal de Neige

En partenariat avec le Bal de Neige