Passer au contenu principal

Planification et consultations

Plan relatif aux personnes âgées - Vue d’ensemble

Plan relatif aux personnes âgées

Selon le recensement de 2011, Ottawa compte 116 600 aînés (65 ans et plus), qui composent 13,2 % de la population, et on s'attend à ce que ce nombre fasse plus que doubler au cours des 20 prochaines années, pour atteindre 250 000. En 2031, plus d'un résident sur cinq aura plus de 65 ans.

Comme plusieurs grandes villes du Canada et du reste du monde, la Ville d'Ottawa s'adapte à ces changements démographiques en prenant des mesures pour devenir un endroit plus convivial pour les aînés.

Le 28 octobre 2015, le Conseil municipal d'Ottawa a approuvé le Plan relatif aux personnes âgées 2015-2018 (PRPA), qui met en place une vision à long terme d'une communauté qui valorise les personnes âgées et leur qualité de vie et qui leur offre du soutien. Le Plan contient 51 mesures visant à répondre aux besoins des aînés d'Ottawa dans huit domaines relatifs au bien-être des personnes âgées :

  • Espaces extérieurs et bâtiments de la Ville 
  • Transport et mobilité 
  • Logement 
  • Communication et information 
  • Participation sociale, récréative et culturelle 
  • Participation citoyenne et bénévolat 
  • Soutien communautaire et services de santé
  • Respect et inclusion sociale

Le Plan repose sur les réalisations du Plan relatif aux personnes âgées 2012-2014. 

Pour nous joindre

Le Plan relatif aux personnes âgées est le fruit d'une recherche préliminaire approfondie et de consultations avec les personnes âgées d'Ottawa.

Pour en savoir plus sur le Plan relatif aux personnes âgées ou obtenir des rapports résumant les recherches, les analyses démographiques et les résultats des consultations, écrivez à personnesagees@ottawa.ca

Plan relatif aux personnes âgées [ PDF - 3.1 Mo ].

 LISTE DES RÉALISATIONS - PLAN RELATIF AUX PERSONNES ÂGÉES DE 2012-2014

Espaces extérieurs et bâtiments de la Ville

  • 18 installations de la Ville très fréquentées par les personnes âgées ont été adaptées grâce à des ouvre-portes automatiques et des barres d’appui pour les salles de bains. La bibliothèque de Carlingwood a été adaptée. 
  • Les normes de conception accessible de la Ville ont été révisées et mises en œuvre. Trois nouvelles sections y ont été ajoutées : Accessibilité pendant les travaux de construction, Conception des arrêts d’autobus et des abribus (voir la mesure du Plan relatif aux personnes âgées) et Visitabilité des logements. 
  • Dans les secteurs de la ville à forte concentration de personnes âgées, 34 bancs supplémentaires ont été achetés et / ou installés. 
  • 12 intersections supplémentaires ont été dotées de signaux pour piétons. Travaux publics s’est engagé à installer deux signaux pour piétons chaque année en utilisant les fonds actuels. Une feuille d’information a été créée pour promouvoir l’utilisation sécuritaire des signaux. 
  • Le Programme d’évaluation de la sécurité des piétons a été élaboré pour établir les priorités concernant l’amélioration de la sécurité des piétons lorsqu’ils traversent les intersections munies ou non de signaux pour piétons. 
  • Un nouveau formulaire de déclaration d’un danger sur les trottoirs a été élaboré pour que les personnes âgées puissent signaler les trottoirs en mauvais état à la Direction du service des routes. Les problèmes signalés à l’aide de ce nouveau formulaire seront la priorité, lorsque ce sera possible. 
  • Dans les secteurs de la ville à forte concentration de personnes âges, 55 bacs de gravillon jaunes ont été mis en place. 
  • Une feuille de route a été préparée, incluse en annexe du Manuel d’aménagement des parcs et sentiers et publiée sur ottawa.ca.

Transports

  • Des changements ont été apportés au tarif pour les années en 2012, afin de rendre les transports plus abordables pour eux. Par exemple, les personnes de 65 ans et plus peuvent toujours voyager gratuitement les mercredis et n’ont plus à payer le supplément demandé par Para Transpo après 9 h.
  • Des directives adaptées aux personnes âgées ont été élaborées pour la conception et l’emplacement des arrêts d’autobus et des abribus et seront examinées en vue de leur intégration aux normes de conception accessible de la Ville d’Ottawa. 
  • Un examen opérationnel concernant le déneigement autour des abribus a été réalisé. De nouvelles ententes de communication ont été conclues entre le Service des travaux publics et le Service de transport en commun pour simplifier le déneigement autour des abribus.
  • Un examen technologique (pour informer les clients de Para Transpo de l’heure d’arrivée approximative de leur véhicule) a été réalisé, et les options sont évaluées par le personnel du Service de transport en commun.
  • Les consultations et l’examen de procédure (en lien avec les réservations) sont terminés, et les résultats ont été transmis à la Commission du transport en commun et au Conseil.
  • Cinq organismes pour les aînés supplémentaires offrent désormais le Programme de formation sur les déplacements.
  • Le financement du Programme de coupon de taxi a été augmenté de 250 000 $ et a été approuvé par la Commission du transport en commun et le Conseil en 2013. L’information sur les modifications a été transmise lors de plus de 30 activités de sensibilisation.
  • Une Carte guide du cycliste à jour est en conception en partenariat avec la CCN, la Ville de Gatineau, Tourisme Ottawa et Tourisme Outaouais; elle comprendra une liste des installations mises à la disposition des aînés, comme des toilettes.
  • Douze activités de sensibilisation sur la courtoisie dans les sentiers et la circulation à vélo sur les trottoirs ont été organisées. Un panneau sur la courtoisie dans les sentiers a été conçu puis installé dans 55 emplacements.
  • 200 personnes âgées ont participé à un événement sur la sécurité, nommé « Shifting Gears », qui a eu lieu en septembre 2014 et qui comportait des présentations données par la Police d’Ottawa, CAA, le Conseil sur le vieillissement, OC Transpo, l’Hôpital d’Ottawa et un pharmacien de la région.

Logement

  • Pus de 80 intervenants ont participé à une table ronde sur le logement abordable, organisée en partenariat avec la SCHL en novembre 2014.
  • Le volet Rénovations Ontario a aidé 55 personnes âgées et 19 personnes âgées handicapées à faire des rénovations dans leur maison pour en améliorer l’accessibilité.
  • Un logiciel a été acheté et déployé pour suivre les données en lien avec les besoins de rénovation dans les immeubles de logements sociaux.
  • De l’information sur l’accessibilité est transmise en continu aux exploitants de centres d’accueil.
  • Les normes des centres d’accueil sont en révision afin d’assurer leur conformité aux nouvelles normes provinciales et seront présentées au Conseil pour approbation durant le premier trimestre de 2015.
  • 12 séances de formation ont été offertes par le Réseau Fierté des aîné(e)s d’Ottawa aux membres du personnel afin de les sensibiliser à la question des personnes âgées lesbiennes, gaies, bisexuelles ou transgenres. Un projet d’affiches à l’intérieur des foyers de soins de longue durée de la Ville d’Ottawa a été mis sur pied et des points ont été ajoutés à l’ordre du jour des réunions ordinaires du personnel ou du Service. 
  • Une enquête sur les besoins particuliers en matière de services des personnes âgées qui utilisent des refuges a été réalisée.

Communication et information

  • Plus de 800 résidents aînés ont assisté à 7 événements Découvrez les Services de la Ville d’Ottawa.
  • On compte 2 500 visites par mois à un portail des aînés sur ottawa.ca, qui sert de source centrale d’information.
  • 800 personnes abonnées ont reçu 25 bulletins d’information sur les programmes, les services et les événements de la Ville qui peuvent intéresser les personnes âgées grâce à une liste de diffusion pour les personnes âgées.
  • 6 500 exemplaires du Guide des services et programmes pour les personnes âgées ont été créés et distribués. 
  • Un document d’une page sur les services municipaux a été élaboré pour les personnes âgées ayant un faible revenu et distribué par le personnel de la Ville.
  • Une nouvelle application Web appelée JOINDREOttawa, qui offre un guichet unique contenant tous les renseignements sur les activités et les programmes récréatifs de Parcs, Loisirs et Culture, de la Bibliothèque publique d’Ottawa et des centres pour aînés, a été lancée.
  • Un nouveau Portail des bénévoles a été lancé sur ottawa.ca pour fournir aux personnes âgées un moyen facile de chercher et de choisir des possibilités de bénévolat. 
  • Trois projets pilotes de comptoirs de centres de service à la clientèle (dans deux bibliothèques et une installation de loisirs) offrant l’accès à des renseignements et des services en personne ou en libre-service ont été menés.
  • Des articles de connaissances et des FAQ ont été ajoutés ou mis à jour pour permettre au personnel du 3-1-1 et de la Direction des services à la clientèle d’aider les personnes âgées à faire des recherches sur le Web pour s’inscrire à des activités récréatives et de loisirs et trouver des possibilités de bénévolat.
  • Un volet sur les personnes âgées a été ajouté au modèle du plan de communication.

Participation sociale, culturelle et récréative 

  • Six résidences Vieillir chez soi de Logement communautaire d’Ottawa et 31 sites dans la collectivité ont accueilli des séances du programme de prévention En force, en équilibre! En 2014, près de 700 aînés ont profité des ateliers En force, en équilibre!; 97 % d’entre eux s’en sont déclarés satisfaits.
  • 1 111 aînés ont suivi un cours d’initiation à l’informatique et un cours sur la sécurité dans Internet pour les personnes âgées élaborés par la Bibliothèque publique d’Ottawa.
  • Cinq ordinateurs portatifs supplémentaires et quatre ordinateurs de bureau ont été installés dans trois centres pour aînés exploités par la Ville et dans trois centres communautaires.
  • Un cours de certification de deux jours sur les personnes âgées, offert par le Canadian Centre for Activity and Aging, a été suivi par 20 employés à temps partiel du Service des parcs, des loisirs et de la culture. Un des participants a été choisi pour participer au programme de Formation des formateurs, afin d’accroître la capacité du personnel du Service. 
  • Quatre éditions d’un guide d’activités sociales, récréatives et culturelles pour les personnes âgées ont été imprimées et distribuées (pour un total de 56 000 copies).

Participation citoyenne et bénévolat

  • Un dépliant visant à encourager le bénévolat chez les employés de la Ville qui partent à la retraite a été rédigé et traduit. Le Centre d’apprentissage a ajouté ce dépliant dans la trousse de planification de la retraite qui est remise lors des cours sur la retraite. 
  • Les possibilités de bénévolat ont été diffusées dans les événements municipaux Découvrez les Services de la Ville d’Ottawa et les foires des bénévoles dans les succursales de la Bibliothèque ainsi que par la liste d’envoi aux personnes âgées. 
  • Le site Web sur les services des bénévoles a été mis à jour et mis en ligne en décembre 2013. La fonction de recherche améliorée et l’inscription en ligne figurent parmi les changements apportés. 
  • Un programme de reconnaissance du bénévolat a été élaboré et approuvé pour le Service des parcs, des loisirs et de la culture. 
  • Un sondage a été réalisé auprès des aînés bénévoles de la Ville d’Ottawa pour déterminer les intérêts précis de ce groupe. Les résultats ont été transmis à tous les coordonnateurs des ressources bénévoles.
  • Des lignes directrices sur l’engagement du public qui comprend une section sur les points à considérer pour favoriser la participation des personnes âgées ont été rédigées (en se basant sur les résultats d’une consultation et d’un groupe de discussion avec des personnes âgées). 

Soutien à la collectivité et services de santé

  • 443 ménages ont reçu une aide dans le cadre du Programme d’aide Snow-Go durant l’hiver 2013-2014. 266 ménages ont participé au Programme Snow-Go, une augmentation de 4,3 % par rapport à 2012-2013. 
  • 49 récipiendaires ont été reconnus comme anges des neiges lors d’une activité de reconnaissance en novembre 2014. 
  • Les programmes réguliers de Santé publique Ottawa (SPO) sont offerts dans cinq nouveaux emplacements.
  • Un Forum des aidants naturels s’est tenu en 2012, et un Guide de ressources à l’intention des aidants et des modules de formation virtuelle ont été élaborés.
  • 525 aînés ont participé à un nouveau programme de formation en réanimation cardiorespiratoire (RCR) (et un programme de formation des formateurs) spécialement conçu pour les personnes âgées, offert à cinq emplacements différents.
  • 1 321 personnes âgées vulnérables et à faible revenu ont reçu un examen dentaire gratuit de l’Unité du service d’hygiène dentaire de Santé publique Ottawa. Santé publique Ottawa a aussi nettoyé 279 prothèses dentaires et fait 506 applications de fluor gratuitement. 396 personnes âgées vulnérables et à faible revenu ont aussi reçu des soins dentaires d’urgence gratuits. 
  • Le programme Connexion communautaire a permis de former 2 947 résidents pour qu’ils puissent repérer les personnes âgées isolées. De ce nombre, 1 620 étaient des employés de la Ville, des membres de Santé publique Ottawa et des pompiers. Le programme Connexion communautaire s’est fait recommander 349 personnes; 54 % des aiguillages concernaient des résidents de plus de 65 ans. 
  • Un outil d’évaluation du « bien-être » des personnes âgées a été créé en collaboration avec divers services de la Ville. Il sera utilisé par le personnel qui visite les clients à leur demeure pour repérer les problèmes et recommander du soutien supplémentaire; la formation du personnel visé sera faite en mars 2015 et la mise en œuvre de la procédure commencera le 1er mai 2015. 
  • Un projet pilote pour offrir des visites à domicile régulières de paramédics chez les résidents qui appellent souvent pour demander de l’assistance a été mis en place. Le programme a été annulé en septembre 2013 en raison de coupures dans le financement du RLISS. 
  • Le processus de traitement des demandes a été simplifié grâce à l’utilisation du « seuil de faible revenu » en vigueur pour les programmes d’aide financière au Service des parcs, des loisirs et de la culture et aux Services sociaux et communautaires. Un projet pilote est terminé et sera mis en vigueur pour les aiguillages faits directement par les Centres de soutien sociale et communautaire au programme Ottawa main dans la main, lorsque les demandeurs sont éligibles et demandent un aiguillage. 

Respect et inclusion sociale

  • Une journée de sensibilisation à la situation des personnes âgées, à laquelle environ 100 gestionnaires et superviseurs de la Ville ont participé, a eu lieu le 4 novembre 2013. L’événement a été conçu pour les sensibiliser aux problèmes rencontrés lors de la prestation de services aux personnes âgées, dans l’objectif d’améliorer la satisfaction de cette clientèle. 
  • La terminologie relative aux personnes âgées utilisée dans la Ville a été révisée, et des recommandations ont été approuvées par les services pour harmoniser les termes et les définitions.
  • Les données de recensement (2011) ont été évaluées, et les faits saillants ont été résumés dans différents documents qui seront distribués dans les services de la Ville.
  • Une Table ronde des aînés a été créée afin de recueillir des commentaires sur la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées et de faire ressortir les problèmes prioritaires.
  • Un groupe de travail composé de membres du personnel a été créé pour coordonner la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées et surveiller les nouvelles tendances et les nouveaux problèmes.
  • La ville d’Ottawa a été nommée membre du Réseau mondial des Villes-amies des aînés.

Le Sommet sur les aînés

Le maire Jim Watson a tenu un Sommet sur les aînés le 3 octobre 2011, à l’hôtel de ville, pour honorer une promesse électorale. Environ 175 aînés ont participé à l’événement, qui comportait une période de questions avec le maire Watson, des discussions en groupes restreints, diverses présentations ainsi qu’une foire sur les ressources des services municipaux.

Le maire Watson a également annoncé la candidature de la Ville d’Ottawa à titre de membre du Réseau mondial des villes-amies des aînés de l'Organisation mondiale de la santé.

Le Sommet sur les aînés avait pour objectif général d’offrir une tribune aux aînés ainsi qu’aux représentants élus et au personnel de la Ville d’Ottawa, afin de leur permettre de discuter d’enjeux prioritaires et de solutions pratiques en matière de services clés pour les aînés.

Les commentaires recueillis lors du Sommet sur les aînés seront intégrés dans un Plan relatif aux personnes âgées (insérer lien vers la page du Plan), que le personnel de la Ville d’Ottawa élabore actuellement. 

Résumé des discussions en groupes restreints

Les aînés présents ont fait part de leur expérience personnelle et ont proposé des améliorations dans six catégories de services clés. Vous trouverez ci-dessous un résumé des principales priorités définies par les aînés participants. Ces renseignements serviront à documenter le Plan relatif aux personnes âgées de la Ville, en cours d’élaboration.

Transports 

  • Amélioration des communications à l’interne et à l’externe :

    • davantage de visibilité pour le service 2-1-1;
    • entre les services;
    • entre les usagers et la Ville;
    • information diffusée aux aînés.
  • Utilisation d’autobus de plus petite taille sur des circuits plus courts et avec un nombre de passagers moins élevé.

  • Amélioration de la sécurité publique par l’augmentation du temps alloué pour traverser les passages pour piétons automatisés. Actuellement, le temps alloué n’est pas suffisant pour permettre aux piétons aînés de traverser en toute sécurité.

  • Des études et des discussions plus approfondies ainsi que des consultations au sujet des modifications au service et des modifications des circuits d’autobus sont nécessaires. Il faut aussi encourager plus de gens à utiliser le transport en commun et non l’inverse.

  • La priorité d’OC Transpo devrait être l’augmentation du nombre d’usagers des services existants et non la réduction des services offerts.

  • Logement

Immeubles sécuritaires réservés aux aînés.

  • Augmentation des services d’aide à la vie autonome et du nombre d’établissements de soins de longue durée.

  • Davantage de logements abordables sécuritaires et de divers types où l’on offre des services.

  • Maintien du nombre actuel de logements sociaux.

  • Aide aux couples dont l’un des conjoints est atteint de la maladie d’Alzheimer.

  • Soutien accru pour permettre aux aînés de vivre en groupe dans des résidences pour aînés tout en bénéficiant d’aide communautaire.

  • Besoin de plus de services d’aide à la vie autonome que de soins de longue durée.

  • Stratégie coordonnée et équilibrée en matière de logement pour les aînés :

    • soutien communautaire pour pouvoir rester à domicile;

    • augmentation du nombre de logements abordables;

    • quartiers conçus pour permettre aux aînés de vieillir à domicile;

    • aide financière pour permettre aux aînés de rester chez eux.

  • La Ville d’Ottawa devrait élaborer un plan détaillé, inclusif et réaliste visant à offrir des services de logement qui tiennent compte des exigences des aînés par rapport au français. 

Participation citoyenne et bénévolat

  • La Ville devrait établir un mandat et une politique (recommandations prioritaires) et confier à un haut gestionnaire la responsabilité de diriger un programme de bénévolat à l’échelle de la Ville.

  • Élaboration d’un « programme de bénévolat officiel » qui permettrait aux aînés de faire du bénévolat n’importe où dans la ville.

  • Mise à jour, simplification et mise en œuvre de la Politique en matière de participation publique de 2003.

  • La Ville devrait faciliter la formation en informatique.

  • La Ville pourrait fournir de meilleurs renseignements sur les possibilités de bénévolat qu’elle offre.

  • Reconnaissance et promotion de la participation citoyenne et du bénévolat à un jeune âge compte tenu des défis inhérents au multiculturalisme.

  • La Ville doit reconnaître l’utilité du bénévolat.

  • Création d’une carte de bénévole et vérification rapide du casier judiciaire.

  • Création d’un service pour les bénévoles (indépendant de Parcs et Loisirs).  

Soutien communautaire et services de santé

  • Infrastructures et financement équitables pour les francophones et les anglophones.

  • Amélioration des services offerts en français aux aînés et aux nouveaux arrivants francophones.

  • Mise en place d’un guichet unique exploité par la Ville pour offrir des services aux aînés francophones.

  • Équité – français et anglais.

  • Équité en matière de financement des centres pour aînés francophones.

  • Communication avec les agents immobiliers, les bureaux de location, les groupes confessionnels, les journaux communautaires, les bureaux de médecin, les cliniques sans rendez-vous et les CASC dans les centres commerciaux pour que ceux-ci puissent distribuer de l’information sur les services aux aînés (quelque chose comme les programmes Welcome Wagon).

  • Tenue de groupes de discussion chaque année dans les centres d’aînés de la région pour faire le point et formuler des commentaires à la Ville sur les initiatives et services offerts.

  • Amélioration de l’accès à un système complexe :

    • élimination des obstacles;

    • cours d’informatique;

    • autres moyens qu’Internet pour accéder aux services;

    • élimination des obstacles relatifs à l’équité et à la diversité;

    • partenariats avec des organismes de service aux aînés;

    • intégration des fournisseurs de soins de santé;

    • sessions d’apprentissage dans des centres de santé locaux;

    • consultations continues avec les aînés et les organismes de service aux aînés;

    • mise en relief les lacunes;

    • amélioration des services d’approche;

    • augmentation du nombre de chargés de cas;

    • augmentation du financement.

  • Augmentation du nombre de services municipaux destinés aux aînés (plus de formation, évaluation, plus de soins à domicile).

  • Augmentation du financement destiné aux programmes visant à contrer l’isolement des aînés de façon à permettre l’embauche d’employés (dans les organismes sans but lucratif), et diminution du coût des programmes municipaux.

  • La Ville devrait plaider en faveur d’un système permettant de mettre en contact avec des médecins de famille les patients qui ont besoin d’un médecin.

  • Amélioration des communications, de l’accès, de la continuité des services et de la coordination des soins entre la Ville et les secteurs bénévole et privé, et mise en place de programmes importants :

    • ligne téléphonique pour les aînés;

    • centres pour aînés partout dans la ville – sur le modèle du Coin amical;

    • soutien à domicile, au besoin;

    • promotion de la santé.

  • La Ville devrait faire preuve d’initiative dans la coordination des services et des renseignements publiés pour aider les aînés à rester à la maison.

  • Offrir des services plus efficaces. Bureau central – guichet unique.

  • Retour du programme d’infirmières en santé publique pour travailler étroitement avec les aînés et faire le suivi.

  • Amélioration des communications avec les aînés. Ceux-ci doivent connaître les services municipaux, savoir ce qu’offrent les organismes et les différents ordres de gouvernement. Un point de contact unique.

  • Création d’un service destiné aux aînés (il existe une Direction des services à l’enfance : pourquoi pas une pour les aînés?).

  • Communication au sujet des services municipaux, éducation et promotion :

    • renseignements disponibles sur papier, dans des dépliants, des brochures, à la télévision communautaire, à la radio et sur Internet;

    • meilleur accès aux conseillers pouvant répondre aux questions des aînés;

    • plus de communication continue avec les gens;

    • plus de sensibilisation aux services 2-1-1 et 3-1-1.

Services sociaux et récréatifs

  • L’accès aux programmes sociaux et récréatifs est tributaire d’un bon service de transport pour les aînés, le jour et la fin de semaine.

  • Amélioration de l’accessibilité aux programmes et des centres récréatifs et de leur visibilité, et augmentation du nombre de programmes offerts :

    • promotion du programme « Ottawa main dans la main »;

    • publicité pour les programmes ou les centres;

    • espace financé par les fonds publics;

    • encourager les jeunes bénévoles.

  • Accès à des programmes adaptés à l’âge dans des installations adaptées aux aînés à des coûts raisonnables.

  • Trouver des renseignements sur les programmes et les services sans utiliser d’ordinateur; inscription en personne.

  • Transport simple et accessible pour se rendre aux services.

  • Promotion efficace des programmes et services – conserver les moyens technologiques en place et améliorer les autres moyens de communication (envois postaux, dépliants, appels téléphoniques, etc.).

  • Système de tarification à plusieurs paliers pour les aînés et les programmes récréatifs en fonction des revenus (subventions?).

  • Semblable au crédit d’impôt pour l’inscription d’enfants à des programmes d’activité physique pour faire la promotion de modes de vie sains et lutter contre l’obésité.

  • Les recherches sont sans équivoque : la pratique de l’activité physique par les aînés favorise la santé; des incitatifs fiscaux peuvent donc être utilisés pour aider les aînés à faible revenu à accéder aux programmes récréatifs.

Sécurité publique

  • Besoin d’une présence policière accrue (visible) dans les quartiers et de plus de communication entre les intervenants et les services de police. Augmentation de la présence policière et des patrouilles dans des secteurs stratégiques.

  • Amélioration de l’éclairage des rues.

  • Création de programmes de surveillance de quartier intégrant les aînés ou modification de ceux-ci pour y intégrer des aînés.

  • Amélioration de la communication entre les intervenants et les services de police.

Résultats des consultations du sommet sur les aînés


La plupart des personnes âgées participantes ont indiqué qu’Ottawa était une ville amie des aînés en ce qui a trait à sa taille, à son environnement et aux activités proposées. Cependant, les participants ont cité le mauvais état de santé des personnes âgées, la baisse de leurs revenus et l’isolement, des réalités qui témoignent des limites de la convivialité de la ville pour les aînés. Les personnes âgées ont souligné l’importance de l’accessibilité des services et des établissements nécessaires à leur santé et à leur bien-être; elles souhaitent avoir un meilleur accès aux renseignements sur les programmes et les services qui leur sont offerts. Plusieurs participants ont également insisté sur la nécessité de mettre en place des initiatives visant à réduire l’isolement sociale. La Ville d’Ottawa a mandaté Nanos Research pour mener des consultations auprès des personnes âgées d’Ottawa dans le cadre du Plan relatif aux personnes âgées. Une partie des consultations a été menée en partenariat avec Ottawa, ville amie des aînés. Les consultations ont eu lieu entre le 3 octobre et le 2 décembre 2011, auprès d’environ 630 personnes âgées et intervenants d’Ottawa.

Les tâches du projet de recherche ont été réparties comme suit : Nanos Research a animé et documenté neuf consultations publiques destinées à la population âgée en général. Ottawa, ville-amie des aînés a pour sa part animé 15 séances de consultation auprès de groupes cibles de personnes âgées, que Nanos Research a documentées. L’animateur a employé un guide qui s’inspirait du Guide mondial des villes-amies des aînés de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La consultation s’est également effectuée par Internet, par téléphone, et par questionnaires papier. Le sondage a été élaboré conjointement par Nanos Research et la Ville d’Ottawa, et ses thèmes ont été tirés du guide de l’OMS.

Les chapitres suivants présentent un résumé des résultats du Sommet sur les aînés, des séances de consultation, ainsi que des sondages remplis en ligne, par téléphone ou sur papier qui ont été soumis pendant la période de consultation.

Veuillez noter que les personnes âgées qui ont participé aux consultations ne constituent pas un échantillon représentatif de la population âgée d’Ottawa, puisque la sélection n’a pas été effectuée de manière aléatoire.

Pour obtenir le rapport au complet, veuillez écrire à lesaines@ottawa.ca.

Principales conclusions - Ensemble des consultations

La vie des personnes âgées à Ottawa

La caractéristique la plus souvent citée par les participants au Sommet sur les aînés et au sondage (n=106) comme contribuant le plus à la convivialité de la ville est « l’accessibilité à l’échelle de la ville » (32,4 % des répondants), suivi par l’« amélioration des services de transport » (20,6 %) et l’« inclusion sociale » (12,5 %). Les participants au Sommet sur les aînés et à la consultation aiment la taille d’Ottawa, son environnement et ses services, comme les bibliothèques publiques, tandis que plusieurs estimaient que le transport, la participation sociale, les rues et les trottoirs, ainsi que l’accès au logement devraient être améliorés. 

Espaces extérieurs et édifices

Les participants au Sommet sur les aînés et à la consultation ont surtout formulé des commentaires positifs sur l’accès aux espaces extérieurs à Ottawa, en particulier aux espaces verts. Cependant, l’entretien et l’état des trottoirs, les entraves à l’accessibilité dans les lieux publics et le manque d’installations destinées aux aînés dans les parcs et les sentiers constituent les principaux obstacles à la convivialité de la ville. On a également mentionné l’hiver comme un facteur d’isolement important. 

Transport

L’opinion des participants au Sommet sur les aînés et à la consultation sur le transport différait en fonction de leur état de santé, de leur lieu de résidence et de leurs revenus. Plusieurs personnes âgées ont indiqué être satisfaites du service des chauffeurs d’autobus et apprécier les journées gratuites d’OC Transpo. Par ailleurs, le coût du transport en commun, ainsi que l’accès aux arrêts d’autobus et à certaines destinations constituaient leurs principales sources de préoccupation. Les participants des zones rurales ont admis qu’ils se sentaient isolés en raison du peu de circuits qui desservaient leur secteur. Ils ont également déploré le prix élevé du stationnement, en particulier près des hôpitaux de la ville. 

Logement

La plupart des participants ont exprimé le désir de rester dans leur maison et leur quartier le plus longtemps possible, près de leurs famille et amis. Ils ont d’ailleurs formulé des commentaires favorables à l’égard des services qui le leur permettaient. Cependant, plusieurs inquiétudes ont été soulevées au sujet des possibilités qui s’offrent aux personnes qui doivent quitter leur maison : pénurie de logements abordables, sécuritaires et bien situés, exiguïté des unités du logement social, et manque d’information sur les services liés au logement.

Respect et inclusion sociale

Lors de la consultation, les discussions sur le sujet ont porté principalement sur le respect intergénérationnel. La plupart des participants ont fait des commentaires positifs sur la manière dont les jeunes les traitaient. Les autobus de la ville constituent un des principaux espaces sociaux où les membres de différentes générations peuvent interagir. Les groupes spéciaux (francophones, immigrants, GLBTQ, résidents du secteur rural) étaient particulièrement sensibles au respect témoigné par les décideurs à l’égard de leurs particularités et de leurs besoins spécifiques. 

Participation sociale

Les participants au Sommet sur les aînés et à la consultation ont indiqué qu’Ottawa offrait des activités diversifiées pour les personnes âgées. Selon plusieurs, les bibliothèques, les centres communautaires, les centres pour aînés ainsi que les églises constituent les meilleurs endroits pour socialiser. Les principaux obstacles à la participation sont le coût des activités et le manque de voies de communication pour les faire connaître. Plusieurs participants ont mentionné qu’ils aimeraient avoir accès à davantage de programmes d’éducation continue et d’activité physique. 

Communication et information

Plusieurs participants à la consultation ont indiqué que le bouche à oreille, ainsi que certains lieux comme les bibliothèques, les centres communautaires ou les centres pour aînés, constituaient respectivement la méthode et les endroits privilégiés pour transmettre ou obtenir de l’information. Ainsi, les personnes âgées isolées qui ne reçoivent pas suffisamment de soutien (notamment les immigrants) forment le groupe le plus susceptible d’ignorer des renseignements importants. Selon plusieurs, la Ville mise trop sur l’Internet, ce qui ne répond pas aux besoins des personnes âgées. Par ailleurs, une proportion importante de participants croit que la Ville devrait mettre sur pied davantage de programmes pour familiariser les personnes âgées avec l’informatique et l’Internet. 

Participation communautaire et travail (rémunéré ou non)

Les participants à la consultation publique estiment qu’Ottawa offre un large éventail d’occasions de bénévolat. Les horaires de travail contraignants et le niveau d’efforts demandé en raison du manque de bénévoles font partie des principaux obstacles mentionnés. Les dépenses personnelles occasionnées constituent un autre frein important. Deux possibilités d’amélioration ont été fréquemment suggérées : faciliter l’accès aux postes de bénévole et offrir des occasions de mentorat. 

Services de soutien et de santé communautaires

Une proportion importante des participants à la consultation avait une perception favorable des centres de santé communautaire, des cliniques, ainsi que des services d’appui à domicile offerts par les centres d’accès aux soins communautaires (CASC) et les organismes communautaires. Cependant, on percevait de manière générale un manque de coordination entre les fournisseurs de soins pour les aînés et les fournisseurs de services de soutien; il est donc plus difficile dans ces circonstances d’aller chercher de l’aide, en particulier pour les personnes âgées isolées. Le coût des services, ainsi que le manque de services et de soutien représentent également des obstacles. 

Sécurité publique et services de sécurité

Les participants au Sommet sur les aînés et à la consultation admettent qu’en général, Ottawa est une ville sécuritaire, mais qu’il est malgré tout nécessaire d’intensifier les efforts de prévention auprès des personnes âgées et d’améliorer le système d’éclairage dans les espaces extérieurs. Lorsqu’on a demandé aux participants au sondage (n=106) de nommer des expériences positives vécues avec le service de sécurité publique et le service de sécurité de la Ville, ils ont mentionné la « rapidité des services d’urgence » (13,2 %), la « disponibilité des policiers en cas de besoin » (8,5 %) et la « prévention efficace » (6,6 %). Parmi les principaux aspects à améliorer, ils ont cité les « problèmes de criminalité et de sécurité » (10,4 %), la « prévention et la sensibilisation au sujet de la criminalité et de la sécurité » et l’« éclairage des rues » (7,5 %). 

Impressions générales

Les participants au sondage ont attribué une note moyenne de 5,7 sur 10 pour évaluer leur satisfaction à l’égard des services de la Ville d’Ottawa. Seulement 16 % des répondants ont évalué leur satisfaction à 8,9 ou 10 sur 10, ce qui indique qu’il y a place à amélioration en matière de prestation des services pour les personnes âgées. Pareillement, les participants à la consultation ont attribué la note de 5,5 sur 10 pour évaluer la convivialité d’Ottawa en ce qui a trait aux huit thèmes abordés lors des discussions. À la lumière des commentaires recueillis par les différents modes de consultation, les domaines qui nécessitent le plus d’amélioration sont le logement, les services de soutien et de santé communautaires, ainsi que le transport.

Principaux thèmes des consultations ciblées

Communautés autochtones

De nombreux participants de la communauté autochtone partagent les mêmes inquiétudes que les autres personnes âgées consultées. Le piètre état des trottoirs et l’accès limité au système de transport en commun réduisent l’accessibilité dans toute la ville, selon elles. Un autre thème important qui a été abordé est le manque de respect intergénérationnel et de communication avec les fournisseurs de services, en particulier pour les services de santé. L’accès à des logements abordables et sécuritaires fait également partie des problèmes soulevés par les personnes âgées des communautés autochtones. 

 Fournisseurs de soins

Les aidants bénévoles qui ont participé aux consultations ont mentionné le manque d’accessibilité dans toute la ville, notamment en ce qui a trait aux portes des édifices publics, au transport en commun et au logement. La difficulté pour les personnes âgées d’obtenir des renseignements sur les soins offerts constituait un sujet de préoccupation majeur pour les participants de ce groupe. 

 Communautés culturelles

Les personnes âgées issues des communautés culturelles ont admis que l’accessibilité à l’échelle de la ville représentait une source d’inquiétude majeure. Point à souligner, plusieurs ont indiqué que la difficulté à se trouver un logement abordable altérait grandement leur qualité de vie. L’isolement a également été citée parmi les sources d’inquiétude; plusieurs participants issus des communautés culturelles ont indiqué qu’ils aimeraient avoir davantage d’occasions de socialiser à l’intérieur comme à l’extérieur de leur communauté. Ils ont suggéré l’adoption de stratégies de communication plus efficaces pour transmettre des renseignements utiles et d’intérêt pour la communauté.

Gais, lesbiennes, bisexuels, transgenres et en questionnement (GLBTQ)

Les membres de la communauté GLBTQ se préoccupent particulièrement des problèmes d’inclusion sociale et d’isolement. Plusieurs estimaient que les attitudes homophobes et le fait que les activités sociales s’adressent surtout aux hétérosexuels empêchaient les personnes âgées GLBTQ de se mêler aux autres personnes âgées, et augmentait le risque d’isolement. L’accès à des résidences mieux adaptées à leurs besoins a été proposé comme solution pour améliorer l’inclusion sociale et briser l’isolement des personnes âgées de cette communauté. 

 Personnes à faible revenu

Bon nombre de personnes ont indiqué qu’il était difficile de vivre à Ottawa avec un faible revenu, surtout en raison du coût des médicaments, du transport en commun et du logement, ce qui contribue à limiter leur participation sociale. Il ressort manifestement que ce groupe a peu d’occasions pour participer à la vie sociale, ce qui augmente le risque d’isolement. 

 Francophones

La principale préoccupation de ce groupe de consultation était de pouvoir vivre en français, c'est-à-dire d’avoir accès à des services en français, ou d’assister à des événements sociaux et culturels se déroulant en français. Les personnes âgées qui vivent dans l’ouest d’Ottawa ont indiqué qu’ils avaient peu d’occasions de parler leur langue maternelle et de rencontrer d’autres francophones. L’ensemble des participants de ce groupe avait l’impression qu’il existe une disparité entre les services offerts en français et ceux offerts en anglais. 

 Fournisseurs de services et milieu des affaires

Les fournisseurs de services et les membres du milieu des affaires ont insisté sur le risque d’isolement qui guette les personnes âgées d’Ottawa. Plusieurs ont exprimé leur inquiétude à l’égard du manque d’accessibilité dans les transports et les édifices publics, des éléments qui influencent grandement le niveau de participation des personnes âgées. Le logement représente aussi un problème majeur selon plusieurs, en raison des coûts élevé des loyers et du manque d’installations adaptées à la mobilité et aux problèmes de santé des personnes âgées. Pour assurer la continuité des services de santé et de soutien, plusieurs participants de ce groupe ont souligné la nécessité d’adopter une approche concertée pour la prestation des services et de réduire les obstacles qui entravent l’accessibilité.

Personnes âgées handicapées

Ce groupe de consultation était particulièrement préoccupé par l’accessibilité dans toute la ville. Plusieurs estiment qu’en raison de leur handicap, ils ont des possibilités restreintes en matière de logement, de transport, et de déplacement dans les édifices et les espaces publics. 

 Résidents des secteurs ruraux

Les principales difficultés soulevées par les membres de ce groupe sont liées à l’isolement. Plusieurs participants des secteurs ruraux ont déploré le manque de salles à louer abordables où ils pourraient tenir des événements sociaux, le petit nombre de résidences pour personnes âgées, et l’accès limité au transport en commun. Plusieurs participants ont toutefois souligné qu’ils pouvaient profiter de l’esprit communautaire d’un village, tout en restant à proximité de la ville.

Principales conclusions

Ce qui contribue à la convivialité d’Ottawa

Selon les participants de la consultation, les caractéristiques les plus favorables aux aînés à Ottawa sont les espaces verts, les bibliothèques publiques et l’éventail des activités offertes aux personnes âgées (centres pour aînés, musées, groupes de personnes âgées).

Ce qui nuit à la convivialité d’Ottawa

Plusieurs participants aux prises avec des problèmes de santé et de mobilité ou qui ont subi une perte de revenus soudaine ont eu de la difficulté à obtenir des services, ce qui suscite des inquiétudes concernant les risques accrus d’isolement.

Principales idées d’amélioration des participants

La liste ci-dessous contient les suggestions proposées à maintes reprises par les participants au cours des séances de consultation. La liste complète des propositions se trouve à la fin des chapitres 3 à 11.

Espaces extérieurs et bâtiments

  • Réparer régulièrement les fissures et les trous des trottoirs.

  • Édifices publics : installer et entretenir des portes qui ouvrent automatiquement ou en appuyant sur un bouton. 

  • Installer davantage de bancs publics et de toilettes le long des artères principales et dans les parcs.

Transport et mobilité

  •  Ajouter des circuits dans les secteurs ruraux de la ville qui se rendent aux principales destinations en nécessitant moins de transferts. Veiller à ce que les circuits d’autobus se terminent directement en face d’un édifice, comme un centre d’achats, un hôpital, etc.

  • Uniformiser les tarifs d’OC Transpo : ne pas établir les tarifs en fonction des secteurs.

  • Éliminer ou réduire le prix du stationnement des hôpitaux et des cliniques. Augmenter le nombre de places de stationnement réservées aux personnes âgées près des édifices publics. 

  • Investir dans des plaques de rue et des feux de circulation de plus grande taille et plus visibles.

  • Augmenter le temps de traversée aux intersections.

Respect et inclusion sociale

  •  Augmenter l’offre d’activités pour les hommes âgés dans les centres communautaires, jugée inférieure à celle pour les femmes.

Logement

  •  Construire des logements sociaux abordables pour les personnes âgées; réduire le temps d’attente pour accéder au logement social.

  • Imaginer des solutions de logements diversifiées pour les personnes âgées : répartition dans différents secteurs de la ville, mixité des logements loués et achetés, installations qui répondent aux besoins des résidents handicapés et à mobilité réduite. 

  • Élaborer un plan de communication plus efficace pour informer les personnes âgées des programmes de rénovation des maisons ou des mesures d’aide au déménagement dans des résidences pour personnes âgées ou des foyers de soins de longue durée.

Participation au tissu social

  • Trouver un moyen de réduire le coût des activités et des événements pour les personnes âgées. 

Assurer un soutien financier continu pour les centres communautaires et pour les aînés.

Communication et information 

  • Utiliser toutes les voies de communication (téléphone, radio, télévision, brochure, porte-à-porte et Internet); les personnes âgées n’ont pas toutes accès à un ordinateur. 

  • Mettre sur pied des cours d’initiation à l’Internet et à l’informatique pour les personnes âgées d’Ottawa.

Participation communautaire et travail (rémunéré ou bénévole)

  •  Élaborer des programmes de mentorat pour les personnes âgées, afin qu’elles puissent transmettre les connaissances acquises au cours de leur vie professionnelle. 

  • Réduire et simplifier les formalités administratives nécessaires pour devenir bénévole.

Soutien à la collectivité et services de santé 

  • Décloisonner la structure des soins offerts aux personnes âgées et veiller à ce qu’elles reçoivent le continuum de soins de santé dont elles ont besoin, qu’il s’agisse de services communautaires, municipaux ou provinciaux.

Sécurité publique

  •  Veiller au bon éclairage des rues, des parcs et des parcs de stationnement le soir. 

  • Renforcer la surveillance aux intersections et faire respecter le Code de la route.

Table ronde des aînés

La Table ronde des aînés a été créée en 2012 pour fournir aux fonctionnaires municipaux de la rétroaction sur la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées 2012-2014 de la Ville d'Ottawa. Elle sera également un mécanisme important utilisé pour retenir l'attention des résidents à propos des questions touchant les personnes âgées. Comme l'indique l'énoncé de mandat, les membres de la Table ronde :

• reçoivent des rapports d'étape et formulent des commentaires sur l'état d'avancement de la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées;
• servent d'intermédiaires auprès desquels les fonctionnaires municipaux peuvent obtenir de la rétroaction sur les nouvelles préoccupations des personnes âgées ainsi que sur les programmes, l'infrastructure ou les services municipaux; et
• mettent au jour les nouvelles préoccupations des personnes âgées et en font état.

En 2016, une Table ronde nouvellement mise sur pied, coprésidée par la conseillère Diane Deans et Clara Freire, gestionnaire, Initiatives avec les partenaires et les intervenants, Services communautaires et sociaux, commencera à se réunir pour discuter de la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées 2015-2018. La Table ronde, qui se réunit tous les trois mois, comprend des personnes âgées représentant divers organismes communautaires. Le compte rendu des réunions antérieures de la Table ronde est affiché ci-dessous.

 

  • Le mercredi 2 mars 2016
  • Le mercredi 18 mai 2016

Table ronde des aînés

Le mercredi 2 mars 2016

De 14 h à 16 h

Hôtel de ville – Salon des conseillers

COMPTE RENDU

OBJECTIFS DE LA RÉUNION

•   Accueillir les membres à la Table ronde des aînés 2016-2018.

•   Passer en revue le Plan relatif aux personnes âgées (PRPA) 2015-2018.

•   Examiner et adopter le mandat de la Table ronde des aînés.

•   Discuter des mesures prévues dans le Plan relatif aux personnes âgées mises en œuvre en 2015.

RÉSUMÉ DE LA RÉUNION

Le maire Jim Watson assiste à la première partie de la réunion. Il souhaite aux membres la bienvenue à la séance inaugurale de la Table ronde des aînés et les remercie de leur présence.

L’une des coprésidentes, la conseillère Diane Deans, prononce le mot d’ouverture, présente brièvement le travail réalisé dans le cadre du premier Plan relatif aux personnes âgées, réitère l’engagement du Conseil par rapport au Plan relatif aux personnes âgées et sa volonté d’améliorer les infrastructures et les services destinés aux personnes âgées, et dit être impatiente de collaborer avec les membres de la Table ronde des aînés au cours de l’actuel mandat du Conseil.

L’autre coprésidente, Clara Freire, ouvre la séance en demandant aux membres d’expliquer ce qu’est, pour eux, une ville-amie des aînés.

Examen et adoption du mandat de la Table ronde des aînés

Le mandat de la Table ronde des aînés est examiné par les participants. Le rôle principal de la Table ronde des aînés est d’examiner et de commenter la mise en œuvre des mesures prévues dans le Plan relatif aux personnes âgées. Elle doit aussi :

•   agir en tant que principal mécanisme de la Ville pour consulter les personnes âgées au sujet des programmes, des services et des infrastructures;

•   définir et faire connaître les enjeux émergents concernant les personnes âgées;

•   donner ses commentaires sur la version provisoire du PRPA 2019-2022.

Les membres proposent de petits changements au mandat, qui est ensuite approuvé par les participants (dans sa version modifiée). La version définitive du mandat sera envoyée aux membres.

Les membres acceptent que leur adresse électronique personnelle soit ajoutée à la liste des membres. Cette liste est fournie à tous les membres de la Table ronde pour faciliter la communication.

Présentation du Plan relatif aux personnes âgées de la Ville d’Ottawa

Un survol du Plan relatif aux personnes âgées est effectué. Les points suivants sont soulignés :

•   Le Plan relatif aux personnes âgées 2015-2018 a été adopté par le Conseil municipal en octobre 2015. Il contient 51 mesures concrètes (qui relèvent de la Ville) s’inscrivant dans huit domaines stratégiques.

•   Le Plan repose sur la recherche, la consultation des personnes âgées d’Ottawa et la participation des services et du personnel de la Ville.

•   Le Plan relatif aux personnes âgées est une initiative stratégique qui s’inscrit dans les priorités actuelles du mandat du Conseil (2015-2018).

•   Le Conseil municipal a approuvé l’affectation de 500 000 $ de son budget de fonctionnement pour la mise en œuvre des initiatives prévues dans le Plan.

Le document de présentation sera remis aux membres.

Rapport d’étape 2015 sur le Plan relatif aux personnes âgées

Le rapport d’étape 2015 inclus dans le dossier de réunion remis aux membres est brièvement présenté.

Les points suivants sont soulevés :

•   2015 a été une année de transition puisque le Plan relatif aux personnes âgées n’a été adopté qu’en octobre;

•   les fonds pour le Plan relatif aux personnes âgées 2015 ont été attribués à 16 initiatives qui respectent les objectifs à long terme du Plan ou qui font avancer les travaux entrepris dans le cadre du Plan relatif aux personnes âgées 2012-2014;

•   le prochain rapport d’étape présentera les progrès réalisés par rapport aux 51 mesures incluses dans le Plan relatif aux personnes âgées 2015-2018.

Les membres de la Table ronde sont invités à poser des questions et à formuler des commentaires sur le rapport d’étape 2015 présenté par le personnel. Celui-ci fera le suivi nécessaire auprès des services concernés pour obtenir les renseignements demandés.

Les questions suivantes sont posées :

•   Pourrions-nous recevoir le dossier de réunion et le rapport d’étape deux semaines avant la réunion pour avoir le temps de les examiner et de consulter les organismes ou groupes concernés?

•   Le programme Rénovations Ontario fait-il partie des réductions annoncées par le gouvernement provincial lors de la présentation de son budget?

•   Comment modifie-t-on le temps de traversée aux intersections? Combien de temps de plus auraient les piétons pour traverser?

•   La langue parlée par les chauffeurs de Para Transpo peut être un obstacle pour certains usagers francophones. Est-ce que Para Transpo demande aux clients dans quelle langue ils souhaitent obtenir des services? La réponse des clients est-elle prise en compte au moment de la réservation?

•   En quoi consiste la nouvelle règle qui oblige les chauffeurs à immobiliser leur véhicule lorsqu’un piéton traverse la rue?

Les membres sont avisés que les rapports d’étape ne seront pas examinés en détail lors des réunions de la Table ronde des aînés en raison de contraintes de temps. Les membres pourront examiner les rapports avant la réunion et poser leurs questions lors de la réunion.

Le prochain rapport portera sur la période du 1er janvier au 31 mars 2016.

Présentation d’Ottawa ville-amie des aînés et dernières nouvelles

Maureen Forsythe, directrice d’Ottawa ville-amie des aînés (OVAA), présente le travail fait par son organisme et souligne le partenariat entre le Conseil sur le vieillissement et la Ville d’Ottawa.

Le document de présentation d’OVAA sera remis aux membres.

Présentation de l’ordre du jour des prochaines réunions

L’ordre du jour des prochaines réunions comprendra les points permanents suivants :

•   Rapport d’étape sur le Plan relatif aux personnes âgées.

•   Discussion sur les mesures prévues dans le Plan relatif aux personnes âgées – Un service de la Ville sera invité à présenter une initiative du PRPA, ou un employé de la Ville utilisera ce point pour consulter les membres de la Table ronde sur des programmes, des services et des infrastructures de la Ville et des services.

•   Table ronde (nouveaux problèmes vécus par les aînés en lien avec les services municipaux) – Les membres devront faire parvenir les enjeux par courriel avant les réunions pour que le personnel de la Ville ait le temps de trouver l’information nécessaire ou des pistes de réponse.

•   Exposé par l’un des membres de la Table ronde des aînés – Si le temps le permet, un membre de la Table ronde présentera son organisme aux autres.

•   Dernières nouvelles sur Ottawa ville-amie des aînés.

Autres points de discussion :

•   Demande des membres de la Table ronde, qui souhaitent recevoir l’ordre du jour (et les documents de la réunion) le plus tôt possible pour avoir le temps d’en discuter avec leur organisme.

•   Envoi des procès-verbaux aux présidents des différents comités consultatifs de la Ville d’Ottawa.

•   Mises à jour régulières faites aux membres de la Table ronde des aînés par la représentante du Comité consultatif sur l’accessibilité (Adele Furrie).

•   Lors de la prochaine réunion : exposé sur la mesure 7 du volet 1 du PRPA (désignation d’un parc ami des aînés), et discussion sur cette mesure.

MESURES À PRENDRE

•   Le personnel fera le suivi sur les demandes de renseignements présentées par les membres au cours de la réunion.

•   Le personnel fournira la liste des membres, avec leurs coordonnées, aux participants.

•   Le personnel révisera le mandat de la Table ronde d’après les propositions des membres et enverra le nouveau mandat aux participants.

•   Le personnel fera parvenir toutes les présentations aux participants.

PROCHAINE RÉUNION

•   La prochaine réunion aura lieu le 18 mai 2016 à 9 h, à la salle Colonel-By de l’hôtel de ville.

Haut de page

Table ronde des aînés

Le mercredi 18 mai 2016

De 14 h à 16 h

Hôtel de ville ? Salle Colonel-By

COMPTE RENDU

Résumé de la réunion

La coprésidente, la conseillère Diane Deans, souhaite la bienvenue aux membres et leur rappelle que le mandat de la Table ronde des aînés est de surveiller la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées (PRPA), d’agir à titre d’organisme consultatif et de relever les nouveaux problèmes concernant les personnes âgées.

La coprésidente, Clara Freire, lance la réunion en lisant les points permanents à l’ordre du jour.

Clara mentionne aussi que Nadine et elle-même sont disponibles entre les réunions pour soutenir les membres, répondre à leurs questions et leur donner plus de renseignements sur le PRPA.

Les diapositives de la présentation de la réunion du 2 mars, les mandats approuvés et la liste d’abonnement ont été envoyés aux membres par courriel le 10 mars 2016. Une liste de questions et réponses relatives à la réunion du 2 mars a été envoyée aux membres le 11 mai 2016. Clara demande s’il y a d’autres questions à ce sujet. Aucune n’est posée.

Rapport d’étape du T1 de 2016 du Plan relatif aux personnes âgées

Nadine Jodoin fait un bref survol de la structure et du contenu du rapport d’étape du T1 de 2016, distribué dans le dossier de réunion.

On a demandé aux membres d’envoyer leurs questions et leurs commentaires sur le rapport avant la réunion, mais aucune n’a été reçue. Nadine indique qu’il n’y aura pas de discussion approfondie sur le rapport, mais que le personnel répondra aux questions des membres sur les renseignements qui s’y trouvent.

Nadine revient sur deux mesures : la carte interactive des toilettes publiques et la mise à jour du Guide des services et programmes pour les personnes âgées.

Les questions des membres de la Table ronde des aînés sont notées et les réponses seront fournies avant la prochaine réunion.

Présentation et discussion sur les mesures prévues dans le Plan relatif aux personnes âgées

Les membres assistent à une présentation de Kevin Wherry, gestionnaire, Unité de la planification des loisirs et de l’aménagement des installations du Service des parcs, des loisirs et de la culture (SPLC).

• Kevin explique au groupe le processus de planification des parcs à la Ville d’Ottawa et comment la mesure 1.7 (Apporter des améliorations répondant aux besoins des personnes âgées et désigner un « parc ami des aînés » par année) sera mise en œuvre.

• Suivant la présentation de Kevin, on demande aux membres de discuter des avantages et des inconvénients du financement d’améliorations dans un seul parc plutôt qu’une répartition des fonds pour apporter de petites modifications dans de nombreux parcs.

Les recommandations suivantes de la Table ronde des aînés sont consignées :

  • Que le SPLC utilise la liste de contrôle de conception universelle pour les parcs et sentiers, élaborée dans le cadre du PRPA 2012 2014, pour évaluer l’état du parc et déterminer les éléments à inclure dans le projet d’amélioration du parc.
  • Que la mesure 1.7 du PRPA soit considérée comme un projet pilote qui permettra d’évaluer l’application et l’efficacité d’éléments de conception novateurs et inclusifs (visant les personnes âgées) dans un parc donné. Le SPLC apportera donc des améliorations à un seul parc (McCormick) en 2016.
  • Faire une recherche et dresser la liste des éléments conviviaux pour les personnes âgées (ainsi que des coûts associés et des fournisseurs potentiels) qui devraient produire de bons résultats et dont il faudrait tenir compte lors de prochains réaménagements de parcs.
  • Évaluer de quelle façon la politique de renouvellement du cycle de vie peut offrir une certaine flexibilité quant au type d’améliorations permises afin qu’elles soient adaptées à la réalité démographique des quartiers.

• Kevin présentera les améliorations apportées au parc McCormick à la dernière réunion de l’année de la Table ronde des aînés (novembre).

• Le personnel préparera une réponse pour le Comité des services communautaires et de protection en vue de les informer des mesures recommandées par la Table ronde des aînés.

Présentation – Membres de la Table ronde des aînés

Le groupe reçoit de brèves présentations de deux membres de la Table ronde des aînés.

Terry Sing mentionne la Journée internationale des personnes âgées, le 1er octobre 2016, et demande que la déclaration de l’Organisation des Nations Unies soit portée à l’attention du Conseil municipal pour envisager une proclamation et une cérémonie de lever du drapeau. La présidente Deans indique qu’elle s’occupera du dossier. Les membres de la Table ronde des aînés seront invités à participer à la cérémonie, le cas échéant.

Liz Tucker, du Kanata Seniors Council, informe le groupe de la tenue du Far West Fun Fest. L’événement de deux semaines est organisé par le KanataSeniors Council, en collaboration avec différentes maisons de retraite du secteur ouest.

Présentation d’Ottawa ville-amie des aînés et dernières nouvelles

Louise Plouffe donne les dernières nouvelles du dossier d’Ottawa ville-amie des aînés et du partenariat entre le Conseil sur le vieillissement et la Ville d’Ottawa.

• Un exemple de ce partenariat est le projet d’évaluation en fonction des besoins des personnes âgées. L’équipe (qui comprend aussi l’Université d’Ottawa) a élaboré, à partir d’un ensemble de données existantes, un cadre d’évaluation comportant certains indicateurs. Un rapport communautaire présentant ces indicateurs ainsi que les résultats préliminaires sera publié à l’automne.

Ottawa ville-amie des aînés étudie une nouvelle façon de travailler directement avec les quartiers, en collaboration avec la Fédération des associations civiques d’Ottawa-Carleton.

Mesures proposées et questions posées durant la réunion

• La Ville d’Ottawa a-t-elle communiqué avec les établissements commerciaux pour les encourager à autoriser le public à utiliser leurs toilettes?

• Qu’est-ce qu’un Smartburner? Les Smartburner (ou les autres produits similaires) sont-ils offerts au grand public ou réservés aux services des incendies et aux propriétaires?

• Les heures d’ouverture des toilettes publiques du parc Andrew-Haydon pourraient-elles être prolongées?

• Des résidents ont soulevé des préoccupations concernant les conducteurs qui tournent devant les piétons ou avant que les piétons aient terminé de traverser le passage pour piétons. Avez-vous mené des campagnes de sensibilisation (ou prévoyez-vous d’en mener) pour le régler? 

• La Ville a-t-elle des statistiques sur l’utilisation des technologies par les personnes âgées?

• Quels sont les sept endroits où Santé publique Ottawa offre le programme de prévention des chutes?

• Quel est le processus officiel pour que le 1er octobre soit proclamé la Journée internationale des personnes âgées? La proclamation peut-être se faire annuellement?

Le personnel acheminera les questions aux employés ou aux services responsables et fournira les réponses avant la prochaine réunion de la Table ronde des aînés.

MESURES À PRENDRE

• Le personnel fera le suivi des demandes de renseignements présentées par les membres au cours de la réunion.

• Le personnel fera parvenir toutes les présentations aux participants.

• Les membres de la Table ronde des aînés sont invités à réviser la dernière version provisoire du Guide des services et programmes pour les personnes âgées.

• La carte des toilettes publiques sera distribuée aux membres de la Table ronde des aînés lorsqu’elle sera publiée.

• Le personnel fera appel aux membres de la Table ronde des aînés au moment d’élaborer la stratégie visant à joindre les personnes âgées immigrantes isolées.

• Le personnel explorera les possibilités pour donner des renseignements sur le nouveau projet collaboratif visant à réduire l’isolement chez les aînés, pour lequel un financement a été octroyé par le gouvernement fédéral dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés.

• La conseillère Deans évaluera la possibilité de proclamer le 1er octobre la Journée internationale des personnes âgées et de tenir une cérémonie de lever du drapeau.

• La conseillère Deans s’informera sur la possibilité que les aînés du Club Casa De Los Abuelos chantent l’Ô Canada lors d’une prochaine réunion du Conseil.

• Louise fera une présentation sur le projet Bâtir une communauté d’entreprises amies des aînés du Conseil sur le vieillissement lors de la réunion d’août de la Table ronde des aînés.

• Ana Maria Cruz-Valderrama et Beryl McKale ont manifesté leur intérêt à faire une présentation lors de la réunion d’août de la Table ronde des aînés.

PROCHAINE RÉUNION

• La prochaine réunion aura lieu le 24 août 2016, de 13 h à 16 h, à l’hôtel de ville (salle Colonel By).

 Haut de page

Table ronde des aînés – Liste des membres

Agence

Confirmed representatives

Le Conseil sur le vieillissement d’Ottawa

Lise Chislett

Centre de services Guigues

Roger Régimbal

Kanata Seniors Council

Peter van Boeschoten

Réseau des centres d’aînés francophones d’Ottawa

Pauline MacDonald

The Good Companions

Beryl McKale

Coalition des services de soutien communautaire d’Ottawa

Margaret Dunn

Coalition des centres de ressources et de santé communautaires d’Ottawa

Arlington Dung

Réseau Fierté des aîné(e)s d’Ottawa

Barry Deeprose

Organisme communautaire des services aux immigrants d’Ottawa

Sheila Denetto

Ottawa Aboriginal Coalition

Jo MacQuarrie

Rural Ottawa South Support Services – ROSSS

Carly Hunt

Réseau de réduction de la pauvreté

Linda Lalonde

The In Community

Teena Tomlinson

VHA Soins et soutien à domicile

À déterminer

Soins continus Bruyère

Joanne Yelle-Weatherall

Attributions de la table ronde sur les personnes âgées

CONTEXTE

En octobre 2012, la Ville d’Ottawa a adopté le Plan relatif aux personnes âgées (PRPA) pour répondre de manière coordonnée aux besoins des résidents âgés d'Ottawa. Le but d'un tel plan est d'avoir, à long terme, une société qui respecte ses aînés et les aide à se prendre en charge pour améliorer leur qualité de vie. Le Plan prévoit 74 mesures concrètes qui seront mises en œuvre à court terme (2012 à 2014) pour atteindre ce but. Il constitue une initiative stratégique du Plan stratégique de la Ville 2011-2014.

Les mesures du Plan sont divisées en huit domaines stratégiques : espaces extérieurs et bâtiments de la ville; transport; logement; communication et information; participation sociale, récréative et culturelle; participation citoyenne et bénévolat; soutien communautaire et services de santé ainsi que respect et inclusion sociale. La mise en œuvre des mesures du Plan repose sur les services municipaux nommés responsables dans le Plan, mais tous les services joueront un rôle à un moment ou à un autre du Plan.

MANDAT DE LA TABLE RONDE SUR LES PERSONNES ÂGÉES

La table ronde sur les personnes âgées a pour mandat d’informer le personnel de la Ville de la mise en œuvre du Plan relatif aux personnes âgées. Elle constituera aussi le principal moyen par lequel la Ville cherchera à engager les résidents sur les questions entourant les personnes âgées.

VISION ET VALEURS

La table ronde agira dans le cadre et le respect de la vision à long terme et les énoncés de valeur du Plan :

Vision : Ottawa est une communauté bienveillante et soucieuse des aînés qui reconnaît la contribution des personnes âgées, leur offre de nombreuses occasions d’adopter un mode de vie actif et leur fournit un soutien adapté à leurs différents choix et besoins.

Énoncés de valeur :

  • Nous reconnaissons que les personnes âgées contribuent à notre communauté, et que toutes ont droit au respect et à l’inclusion, et ce, peu importe leur origine culturelle, leur religion, leur langue, leur orientation sexuelle, leur identité ou expression sexuelle, leurs capacités ou leur situation financière ou géographique.
  • Nous croyons que les personnes âgées ont droit d’avoir accès à des services axés sur la personne, accessibles, abordables, équitables et adaptés à leurs besoins et à leur capacité.
  • Nous croyons que les personnes âgées vulnérables doivent être soutenues et protégées.  
  • Nous reconnaissons le fait que la plupart des personnes âgées préfèrent vieillir dans leur demeure, dans le quartier qui leur est familier.
  • Nous croyons que les personnes âgées doivent prendre part à l’établissement de priorités, à l’élaboration de mesures et à la mise en place de changements.
  • Nous sommes conscients qu’un environnement et une communauté conviviaux pour les aînés profitent à tous les groupes d’âge.

RESPONSABILITÉS DES MEMBRES

Les membres de la table ronde sur les personnes âgées auront les responsabilités suivantes :

  • Recevoir des rapports d’étape et fournir des observations sur l’état de la mise en œuvre des mesures contenues dans le Plan relatif aux personnes âgées.
  • Agir comme forum qui informera le personnel de la Ville d’Ottawa des questions nouvelles d'intérêt pour les personnes âgées ainsi que des programmes, services et infrastructures en place de la Ville.

 COMPOSITION

La table ronde sur les personnes âgées doit être composée d’au plus 15 résidents d'Ottawa répondant aux critères suivants :

  • résident d'Ottawa de 50 ans et plus;
  • résident à l’image de la diversité de la population d’Ottawa (vue sous l’angle de l’équité et de l’inclusion dans la Ville d’Ottawa pour favoriser la diversité au sein de la table ronde);
  • un conseiller municipal comme chargé de liaison.

La table ronde sera présidée par le personnel de la Ville. Les membres auront un mandat de deux ans, de janvier 2013 à décembre 2014.

Le maire d’Ottawa invitera des organismes communautaires qui offrent des services aux personnes âgées à trouver des gens pour siéger à la table ronde comme représentants de ces organismes. Les Services sociaux et communautaires valideront les candidatures des membres en consultation avec le bureau du maire.

AUTRES RESSOURCES DU PERSONNEL DE LA VILLE

Les Services sociaux et communautaires constitueront le secrétariat de la table ronde et lui fourniront de l’aide administrative (état de mise en œuvre du Plan, organisation des réunions, préparation des documents pour les réunions, procès-verbaux bilingues, etc.).

Les représentants des principaux services (Santé publique Ottawa; Bibliothèque publique d’Ottawa; Travaux publics; Services sociaux et communautaires; Parcs, Loisirs et culture; Services de transport en commun; Services de protection et d’urgence; Service Ottawa; Service communications générales) devront parfois assister aux réunions pour faire le point et donner de l’information à la table ronde au besoin.

PRISE DE DÉCISION ET RESPONSABILITÉ

Les décisions doivent être prises par consensus lors des réunions de la table ronde. En cas d’impossibilité d’en arriver à un tel consensus, il faudra procéder par vote majoritaire.

Le personnel des services assurera le suivi des progrès de la mise en œuvre du Plan, et les Services sociaux et communautaires en rendront compte à la direction supérieure et au conseiller municipal à des intervalles réguliers. Les observations de la table ronde seront considérées dans ce processus.

Les attributions de la table ronde seront révisées à la fin de chaque mandat.

STRUCTURE DES RÉUNIONS

La table ronde sur les personnes âgées se réunira quatre fois par année. Il est possible de créer des sous-groupes (permanents ou temporaires) qui se pencheront sur certaines questions entre les réunions.

Les communications, notamment le suivi sur les mesures mises en place, se feront par courriel entre les réunions.

Toutes les réunions auront lieu à l’hôtel de ville d’Ottawa au 110, avenue Laurier Ouest.

Les participants pourront s’exprimer en français ou en anglais.