Passer au contenu principal

L'allaitement maternel

L'allaitement maternel

Allaitement et les méthodes contraceptives

Allaiter à votre travail ou à l'école

Découvrir comment continuer l’allaitement maternel une fois que vous avez recommencé à travailler ou recommencé l'école.

Devenir une bénévole Amie-allaitement

En savoir plus sur ce programme de soutien à l’allaitement maternel entre mères.

Expression du lait maternel

Apprenez-en plus sur l'expression manuelle, la conservation, la manipulation et la provision du lait maternel.

L’allaitement maternel dans les lieux publics 

Nutrition et allaitement

Positions d'allaitement 

Obtenir des conseils pratiques pour se préparer à l'allaitement, sur la posture à adopter et la façon de soutenir le sein.

Rudiments de l'allaitement

En savoir plus sur l’allaitement.

Allaitement et les méthodes contraceptives

Vous pouvez utiliser l’allaitement comme méthode de contraception si les conditions suivantes sont remplies :

  • votre bébé a moins de six mois;
  • vos règles ne sont pas réapparues;
  • votre bébé est exclusivement ou presque exclusivement nourri au sein.                       

Si l’une de ces conditions n’est PAS remplie, utilisez une autre méthode de contraception. Continuez à allaiter aussi souvent que possible : c’est bon pour la santé de bébé.

  • Un bébé nourri exclusivement au sein ne reçoit que du lait maternel.
  • Un bébé nourri presque exclusivement au sein* reçoit, en plus du lait maternel, mais peu souvent, des vitamines, des sels minéraux, du jus, de l’eau ou d’autres aliments (au maximum une ou deux gorgées ou bouchées par jour).
  • Chez un bébé nourri exclusivement ou presque exclusivement au sein, l’intervalle entre les tétées ne doit pas dépasser quatre heures pendant la journée et six heures pendant la nuit.

Cette méthode de contraception s’appelle méthode de l'allaitement maternel et de l'aménorrhée (MAMA).
M = méthode
A = allaitement
M = maternel
A = aménorrhée (absence de règles)

Pour pouvoir utiliser la MAMA efficacement, vous avez besoin d’information supplémentaire. Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette méthode ou sur les autres, appelez Santé publique Ottawa au 613-580-6744 ou visitez ottawa.ca/sante.

Si vous allaitez et que vous ne souhaitez pas tomber enceinte, vous avez plusieurs solutions. Trouvez celle qui vous convient le mieux avec votre fournisseur de soins de santé. Chaque méthode de contraception a des effets secondaires qui lui sont propres. On n’a pas prouvé que les hormones associées aux méthodes hormonales aient des effets sur le nourrisson. On recommande d’attendre de 6 à 8 semaines avant de prendre des contraceptifs à base de progestérone et jusqu’à 6 mois avant la prise de pilules combinées (oestrogène et progestérone). L’efficacité d’une méthode dépend de son utilisation (utilisation typique [T] ou utilisation parfaite [P]). (SOGC)

Méthode de contraceptionEffet
sur l’allaitement
Efficacité

L’allaitement comme méthode de contraception (méthode de l'allaitement maternel et de l'aménorrhée ou MAMA). Efficace seulement si :
1. Les règles ne sont pas réapparues;
2. Le bébé est, exclusivement ou presque exclusivement nourri au sein;
3. Le bébé a moins de six mois.

Effet positif98 %
Préservatifs masculins
Mince membrane en latex ou en polyuréthane que l’on déroule sur le pénis en érection pour empêcher que les spermatozoïdes ne pénètrent dans le vagin.
Aucun effet
T = 85 %
P = 98 %
Préservatifs féminins
Membrane en polyuréthane qui recouvre le vagin pour empêcher les spermatozoïdes d’y pénétrer.
Aucun effet

T = 79 %
P = 95 %

Spermicides (mousse, gel, film, éponge)
Contiennent des produits chimiques qui détruisent les spermatozoïdes; il faut insérer le produit dans le vagin avant les rapports sexuels.
Aucun effetT= 68 %-71 %
P= 80 %-82 %
DIU (dispositif intra-utérin ou stérilet)
Petit dispositif en plastique, généralement recouvert d’un fil de cuivre, inséré dans l’utérus pour empêcher que les spermatozoïdes atteignent les ovules. Le DIU doit être posé par un fournisseur de soins de santé.
Aucun effet99.1 %
SIU (système intra-utérin)
Petit dispositif en plastique contenant une hormone (progestérone) qui épaissit le mucus cervical, empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule et pourrait empêcher la libération de l’ovule. Doit être posé par un fournisseur de soins de santé.
Aucun effet néfaste sur la production de lait une fois qu’elle est bien établie99.8 %
Méthodes naturelles (méthodes basées sur la connaissance de la fécondité)
Nécessitent un enseignement spécial et sont difficiles à utiliser avant le retour des règles.
Aucun effetT= 80 %
P= 91 %-99 %
Méthodes contraceptives hormonales combinées (contraceptif oral, timbre contraceptif, anneau vaginal contraceptif)
Des hormones (progestérone et œstrogène) empêchent la libération mensuelle de l’ovule et épaississent le mucus cervical. « La pilule » est prise par voie orale, le timbre est appliqué sur la peau et l’anneau est inséré dans le vagin.
Selon des études, l’œstrogène pourrait réduire la production de lait.T= 92 %
P= 99.7 %
Pilule microdosée
Pilule contenant de la progestérone, hormone qui épaissit le mucus cervical et peut empêcher la libération de l’ovule.
Aucun effet néfaste sur la production de lait une fois qu’elle est bien établieT= 92 %
P= 99.7 %
Contraceptif injectable (Depo-Provera)
Hormone administrée par injection tous les trois mois par un fournisseur de soins de santé. Contient de la progestérone qui épaissit le mucus cervical et peut arrêter l’ovulation.
Aucun effet néfaste sur la production de lait une fois qu’elle est bien établieT= 97 %
P= 99.7 %
Vasectomie (stérilisation de l’homme)
Incision, par un médecin, des canaux transportant les spermatozoïdes à partir des testicules. La vasectomie peut se faire dans le cabinet du médecin. Méthode permanente.
Aucun effet99.9 %
Ligature des trompes (stérilisation de la femme)
Incision ou blocage des trompes par lesquelles l’ovule passe dans l’utérus. Chirurgie effectuée par un médecin. Se fait à l’hôpital. Méthode permanente.
Aucun effet99.5 %
Pilules contraceptives d’urgence
Ces pilules se prennent le plus rapidement possible, dans les 5 jours (120 heures), qui suivent les rapports sexuels non protégés. Contient de la progestérone. Méthode d’urgence.
Réduction temporaire possible de la production de lait. Efficacité variable
Diminue avec le temps

Renseignements fournis par la Société des   obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC).
Adapté avec la permission de Toronto Public Health

Format PDF à primer [3.15 Mo]

Positions d'allaitement

Il y a plusieurs positions que vous pouvez utiliser pour allaiter votre bébé. Cliquez sur les liens situés à gauche pour prendre connaissance de quelques techniques qui pourraient être utiles dans votre situation. Nous encourageons les mères à se familiariser avec plusieurs positions et à alterner régulièrement.

Pour commencer

position de la mère

 

Vérifiez les points suivants chaque fois que vous vous préparez à allaiter :

  • Vous êtes confortable et détendue, vous avez une bonne posture et votre corps est bien aligné;
  • Votre dos et vos bras ont un bon appui – utilisez un oreiller pour votre dos, au besoin; 
  • La tête et le corps du bébé sont bien supportés;
  • La tête du bébé est à la hauteur de votre sein;
  • L’oreille, l’épaule et la hanche du bébé sont en ligne droite;
  • Votre bébé et vous êtes poitrine contre poitrine;
  • Le nez de votre bébé fait face à votre mamelon et son menton touche votre sein.

Soutenir le sein

Placez d’abord vos doigts contre vos côtes, juste au-dessous du sein, à l’angle du sein et du thorax. Avancez légèrement le majeur et l’index pour soutenir la partie inférieure du sein, en vous assurant qu’ils demeurent bien en arrière de l’aréole. Laissez reposer le pouce par-dessus le sein, en le gardant bien en arrière de l’aréole.

La prise du sein initiée par le bébé

« La prise du sein initiée par le bébé est une façon toute simple et naturelle pour le nouveau-né de trouver votre sein... » (Meilleur départ, 2011). Une fois que le bébé a une bonne prise, la mère et le bébé peuvent se repositionner pour être plus confortables.

  • Tenez votre bébé nu sur le ventre peau-à- peau sur votre poitrine nue.
  • Votre bébé commencera à bouger la tête de haut en bas pour chercher votre sein.
  • Supportez son cou et ses épaules avec une main et ses fesses avec l’autre pendant qu’il continue de se déplacer vers votre sein.
  • Votre bébé trouvera votre mamelon et prendra le sein.

La mise au sein

  • Lorsque bébé est en position, chatouillez-lui la lèvre inférieure avec votre mamelon.bébé saisissant le mamelon
  • Positionnez la lèvre inférieure aussi loin que possible du mamelon, pour permettre au bébé de saisir autant de tissu mammaire que possible de sa bouche grande ouverte.
  • Pressez doucement le talon de la main contre les épaules du bébé de manière à ce que sa tête soit légèrement inclinée vers l’arrière quand vous l’attirez contre le sein.
  • Une fois que bébé ouvre la bouche aussi grande que s'il baillait, rapprochez-le rapidement tout contre vous.
  • Le menton et la mâchoire inférieure du bébé atteignent d’abord le sein.

Une fois que bébé a bien saisi le mamelon :

  • Il prend une plus grande partie de l’aréole sous le sein que sur le dessus – le mamelon n’est PAS centré;
  • il est placé de telle sorte que vous voyez une partie de l’aréole au-dessus de sa lèvre supérieure;
  • Ses lèvres sont bien ressorties
  • Son nez et son menton touchent le sein
  • Toute sa mâchoire monte et descend
  • il est calme lorsqu’il tète, il suce de façon bien rythmée et vous pouvez voir et entendre qu’il avale.
  • Le seul son que vous devez entendre est celui qu'il fait en avalant (un petit « ka »).

Lorsque le bébé ne prend pas bien le sein :

  • une douleur persistante peut être un signe qu’il prend mal le sein;
  • il faut retirer le bébé du sein et l’y remettre;
  • pour retirer le bébé du sein,  arrêtez la succion en essayant ce qui suit :
  • glissez votre doigt dans le coin de sa bouche, entre ses gencives;
  • poussez vers le bas, sur la partie de votre sein qui est la plus près de la bouche du bébé;
  • rapprochez le bébé du sein pour que son nez soit recouvert de tissu mammaire;
  • tirez le menton du bébé vers le bas.

Position du « bras opposé »Position du « bras opposé »

Cette position peut très bien fonctionner :

  • Si vous apprenez à allaiter
  • Si vous avez un petit bébé ou un bébé prématuré

Position avant le début de la tétée

  • Tenez le bébé avec le bras du côté opposé à celui du sein que vous lui donnez et de manière à ce que son corps et ses jambes soient contre vous. 
  • Placez le bras inférieur du bébé autour du sein avant de commencer la tétée; le bébé sera plus près du sein. 
  • Le bébé doit avoir les narines (plutôt que la bouche) à la hauteur du mamelon avant de commencer la tétée. 
  • Placez votre bras au tour du bébé pour lui soutenir le dos. 
  • Soutenez le cou et les épaules du bébé à l’aide du talon de la main. 
  • Gardez le pouce derrière l’oreille du bébé et soutenez la mâchoire avec les doigts

Position  assise classiquePosition assise classique

Cette position peut très bien fonctionner :

  • Une fois que vous êtes à l’aise pour allaiter

Position avant le début de la tétée

  • À l’aide de la main qui est du côté opposé où le bébé allaite, soutenez votre sein en plaçant votre pouce et vos doigts loin de l’aréole.
  • À l’aide du bras qui est du même côté où le bébé allaite, soutenez la tête et le corps du bébé en le tenant près de vous.

Position « football »position football

Cette position peut très bien fonctionner :

  • Si vous apprenez à allaiter
  • Si vous avez un petit bébé
  • Si vous avez de gros seins
  • Si vous avez eu une césarienne
  • Si vous allaitez des jumeaux en même temps

Position avant le début de la tétée

  • La mère couche son bébé à côté d’elle. Un oreiller peut être utilisé pour soulever le bébé à la hauteur du sein.
  • Placez les fesses du bébé contre le dossier du fauteuil.
  • Relevez les jambes du bébé derrière votre bras, pour l’empêcher de pousser avec les pieds, placez le mamelon sur le nez du bébé pour vous assurer que la bouche du bébé est bien au-dessous du sein avant de commencer.
  • Placez votre bras au tour du bébé pour lui soutenir le dos.
  • Soutenez le cou et les épaules du bébé à l’aide du talon de la main.
  • Gardez le pouce derrière l’oreille du bébé et soutenez la mâchoire avec les doigts

Conseils utiles

S’il est plus facile de tenir votre bébé d’un côté plutôt que de l’autre, essayez la position « football » quand vous tenez bébé du côté où vous avez plus de difficulté.

Par exemple : s’il est plus facile de tenir le bébé à l’aide du bras droit, servez-vous du bras droit pour soutenir le bébé quand vous lui donnez chaque sein :

  • Quand le bébé prend le sein gauche, utilisez la position du « bras opposé ».
  • Quand le bébé prend le sein droit, utilisez la position « football ».

S’il est plus facile de tenir le bébé du bras gauche, servez-vous du bras gauche pour soutenir le bébé quand vous lui donnez chaque sein :

  • Quand le bébé prend le sein droit, utilisez la position du « bras opposé ».
  • Quand le bébé prend le sein gauche, utilisez la position « football ».

Position couchéeposition couchée

Cette position peut très bien fonctionner :

  • Si vous trouvez la position assise trop douloureuse
  • Si vous voulez vous reposer pendant l’allaitement
  • Si vous avez eu une césarienne

Position avant le début de la tétée

  • Couchez-vous sur le côté, placez-vous un oreiller sous la tête et un autre dans le dos.
  • Tournez bébé complètement sur le côté, sa bouche au niveau de votre mamelon, de sorte que son nez, son menton, son ventre et ses genoux vous touchent.
  • À l'aide de votre main dégagée, soutenez votre sein.
  • Vous pouvez aussi replier l'autre bras sous votre tête ou dans le dos de bébé.
  • Mettez une petite serviette ou une couverture roulée dans le dos de bébé pour le tenir tourné sur le côté.

Positions pour des jumeaux ou des bébés issus d'une naissance multiple

  • Il n’est pas nécessaire de changer de sein durant la tétée, mais c’est une bonne idée d’alterner entre les bébés, d’une tétée à l’autre, selon la capacité de téter de chaque bébé.
  • Il est plus facile de nourrir simultanément deux bébés quand ils sont jeunes et allaités fréquemment. 
     

Position traditionnelle et alternative

Position traditionnelle entrecroisée

 Alternate Arm Cradle Hold

 Cross Cradle Hold

Position « football »

Allaitement maternel au lit

Clutch Hold

Breastfeeding in bed

* Kerkhoff Gromada, Karen. Mothering Multiples: Breastfeeding & Caring for Twins & More. Ligue internationale La Leche, 1999.

Allaiter à votre retour au travail ou à l’école

Maman et bébé tirent tous deux des avantages de poursuivre l’allaitement naturel. En effet, le plus longtemps l’allaitement se poursuit, mieux mère et enfant sont protégés.

Il est recommandé de nourrir exclusivement les bébés au lait maternel pendant les six premiers mois et de continuer à le faire après l’introduction d’aliments complémentaires jusqu’à deux ans ou plus.

Toutefois, plusieurs femmes doivent retourner au travail ou à l’école quelque temps après la naissance de leur bébé. Mais il reste possible de continuer l’allaitement.

Voici quelques conseils qui vous aideront à retourner au travail ou à l’école :

  • Discutez de vos plans et de vos besoins avec votre employeur afin de prendre les arrangements requis.
  • Demandez conseil à votre professionnel de la santé ou à une infirmière en santé publique en ce qui concerne la modification de vos habitudes d’allaitement et la possibilité d’extraire votre lait.

Après votre retour au travail ou à l’école :

  • Donnez le sein à votre enfant dès votre réveil le matin et dès votre retour à la maison après le travail ou l’école.
  • Considérez les périodes d’allaitement comme étant des pauses, particulièrement après le travail et en soirée. Allaitez allongée lorsque vous le pouvez.
  • Selon l’âge de votre enfant, il pourrait être nécessaire de trouver un endroit calme pour extraire votre lait afin de vous soulager, de maintenir votre production de lait ou d’assurer une quantité de lait suffisante pour le lendemain.
  • Conservez votre lait maternel au réfrigérateur ou dans un sac isolant contenant un bloc réfrigérant.

Canaux lactifères bloqués et mastite

Le changement de vos habitudes d’allaitement peut causer l’engorgement des seins, ce qui peut entraîner un blocage des canaux ou une mastite.

Canaux lactifères bloqués : un nodule souvent douloureux, rouge et chaud; à part cela, la mère se sent généralement bien.

Mastite : le sein est rouge, chaud, enflé et douloureux; la mère est fiévreuse et éprouve des symptômes semblables à ceux de la grippe.

Traitement

  • Appliquez une serviette chaude et humide sur le sein et massez délicatement.
  • Allaitez votre bébé fréquemment (toutes les 2 heures ou 2 ½ heures) si vous êtes à la maison, ou tirez votre lait si vous n’êtes pas avec votre enfant en commençant par le sein engorgé, jusqu’à ce que vous ressentiez un soulagement.
  • Reposez-vous davantage.
  • Si vous croyez qu’il s’agit d’une mastite, consultez un professionnel de la santé dans les 6 à 8 heures si les symptômes persistent.

Pour en savoir davantage sur l’allaitement et le retour au travail ou à l’école, veuillez communiquer avec la Ligne info-santé publique Ottawa au 613?580?6744. 

Expression du lait maternel

Toute maman doit apprendre à exprimer le lait maternel.

Expression manuelle du lait maternel

Vous pourriez en effet avoir besoin d’en exprimer pour les raisons suivantes :

  • Votre bébé n’arrive pas à saisir le mamelon parce que vos seins sont trop durs (engorgés);
  • Vous voulez que votre bébé puisse boire du lait maternel quand vous êtes absente;
  • Vous devez stimuler votre production de lait.

Pour favoriser la santé de votre bébé, conservez le lait exprimé dans un contenant propre en verre ou en plastique. Réfrigérez le lait s’il n’est pas utilisé dans les 6 à 8 heures suivant son expression. Si votre bébé est prématuré ou malade, utilisez un contenant stérilisé et réfrigérez le lait dans l’heure suivant son expression.

Expression manuelle du lait maternel :

  1. Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon.
  2. Inscrivez la date sur le contenant avant d’exprimer le lait. Par contenant « propre », on entend un contenant lavé à l’eau chaude savonneuse, rincé à l’eau chaude et séché à l’air libre.
  3. Pour aider le lait à s’écouler, placez une serviette humide tiède sur vos seins pendant quelques minutes ou prenez une douche. Massez-vous les seins quelques minutes.
  4. Placez le pouce, l’index et le majeur à environ 2,5 à 3,75 cm (de 1 à 1,5 po) du mamelon.
  5. Poussez vers votre poitrine avec les doigts.
  6. Glissez les doigts vers le mamelon en appliquant une légère pression.

1. Lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon; 2. Inscrivez la date sur le contenant avant d’exprimer le lait. Par contenant « propre », on entend un contenant lavé à l’eau chaude savonneuse, rincé à l’eau chaude et séché à l’air libre; 3. Pour aider le lait à s’écouler, placez une serviette humide tiède sur vos seins pendant quelques minutes ou prenez une douche. Massez-vous les seins quelques minutes; 4. Placez le pouce, l’index et le majeur à environ 2,5 à 3,75 cm (de 1 à 1,5 po) du mamelon; 5. Poussez vers votre poitrine avec les doigts; 6. Glissez les doigts vers le mamelon en appliquant une légère pression.

  • Répétez les étapes 4, 5 et 6 jusqu’à ce que la quantité de lait diminue, puis passez à l’autre sein. Il vous faudra probablement de 10 à 15 minutes pour exprimer la majeure partie du lait dans chaque sein;
  • Changez de sein chaque fois que la quantité de lait exprimé diminue. Assurez-vous de bien presser les doigts tout autour du mamelon;
  • Beaucoup de mères trouvent qu’il est plus facile d’exprimer le lait le matin, quand leurs seins semblent bien gorgés, ou après avoir allaité;
  • Il est possible que vous n’arriviez qu’à exprimer quelques gouttes à vos premières tentatives. Par contre, avec la pratique, vous arriverez à en obtenir davantage plus facilement.

Allaitement :

  • Évitez d’utiliser des biberons pour allaiter votre bébé dans les 4 à 6 premières semaines, ou jusqu’à ce qu’il tète bien;
  • À la place, vous pouvez lui donner le lait exprimé à l’aide d’une tasse ou d’une cuillère;
  • Si vous le nourrissez à l’aide d’une tasse, ou si vous voulez obtenir la fiche d’information Nourrir son bébé et conserver le lait maternel tiré, veuillez téléphoner à Info-santé publique Ottawa au 613-580-6744 afin de parler à une infirmière en santé publique.

Format PDF à primer [PDF - 292 Ko.]

Conservation et manipulation du lait maternel

Lavez-vous les mains avant d’extraire ou de manipuler du lait maternel.

Conservation

  • Il est préférable de conserver le lait maternel dans des bouteilles en verre ou en plastique dur. 
  • Dans le cas de nourrissons nés à terme et en santé, les bouteilles doivent être lavées dans de l’eau savonneuse, rincées à l’eau chaude et séchées à l’air, puis conservées dans un endroit propre et clos.
  • Les sacs à biberon en plastique ne sont pas conçus pour la conservation du lait maternel à long terme. 
    • Des sacs de congélation stérilisés ont été conçus pour la conservation du lait maternel au congélateur.
    • Le lait maternel tend à perdre certaines de ses propriétés immunitaires lorsqu’il est conservé dans des sacs en plastique, ce qui n’est pas un problème pour les bébés en santé qui sont occasionnellement nourris au lait maternel.

Lait maternel frais

  • Le lait maternel frais peut être conservé à la température ambiante (moins de 25 °C) pendant 6 à 8 heures.
  • Il peut être conservé au réfrigérateur pendant 5 jours, pour les bébés nés à terme et en santé. Il est conseillé de placer le lait au fond du réfrigérateur, là où la température est la plus froide.
  • Une fois refroidi, on peut l’ajouter au lait maternel tiré le même jour.

Bébés prématurés ou hospitalisés

  • Les contenants doivent être stérilisés.
  • Le lait doit être réfrigéré dans les 60 minutes suivant l’extraction.
  • Le lait doit être utilisé ou congelé dans les 48 heures.

Congélation du lait maternel

  • Le lait maternel peut être congelé en petites quantités (2 à 4 oz ou 30 à 60 ml), avec indication de la date.
  • Le lait doit être conservé au fond d’un réfrigérateur-congélateur, sur la tablette du haut (qui reste la plus froide pendant les cycles de dégivrage), de 3 à 6 mois.
  • Dans un congélateur autonome, le lait peut être conservé de 6 à 12 mois.

Décongélation du lait maternel

  • On doit vérifier la date de la portion de lait afin de s’assurer qu’elle n’est pas périmée; choisissez la portion portant la date la plus récente.
  • La meilleure façon de dégeler une portion de lait maternel est de la passer sous l’eau chaude courante. Lorsqu’une portion ainsi dégelée atteint la température ambiante, elle doit être utilisée immédiatement ou jetée. 
  • Le lait peut aussi être dégelé au réfrigérateur; il doit alors être utilisé dans les 24 heures suivant son retrait du congélateur. On ne doit pas dégeler le lait en le laissant à la température ambiante.
  • Quand le lait maternel est décongelé, les matières grasses s’accumulent sur le dessus. Agitez doucement le contenant pour mélanger le liquide. 
  • Le lait maternel ne doit pas être chauffé sur la cuisinière ou au micro-ondes, puisque cela pourrait causer des brûlures à la bouche ou diminuer les propriétés immunitaires du lait. Une bouteille chauffée au micro-ondes qui semble tiède peut contenir des « poches » de liquide très chaud.

Choisir et utiliser un tire-lait

Voici quelques conseils qui vous aideront à choisir le tire-lait le mieux adapté à vos besoins.

Types de tire-lait

Ne choisissez pas un tire-lait doté d’une « poire » en caoutchouc (rappelant un klaxon de bicyclette).

Tire-lait électriques à cycle automatique

  • Ces appareils sont conçus pour permettre d'extraire fréquemment du lait des deux seins simultanément.
    • Ils permettent de continuellement assurer une quantité suffisante de lait maternel.
    • Ils nécessitent toutefois l’achat de votre propre ensemble pour extraction.
    • Ils nécessitent habituellement une prise électrique, quoique certains modèles fonctionnent à piles.

Petits tire-lait électriques ou à piles

  • Ces appareils sont conçus pour de courtes séparations maman-enfant ou pour des utilisations occasionnelles — comme une sortie le soir, une absence à l’heure du boire ou un emploi à temps partiel. Par contre, ils ne peuvent maintenir la quantité de lait maternel nécessaire s'ils sont utilisés durant une longue période de temps.
    • Ils sont offerts à prix moyen (mais non en location), et sont petits et portatifs.
    • Ils fonctionnent selon un cycle automatique (simulation de la succion d’un bébé).

Tire-lait manuels

  • Ces appareils sont simples à utiliser.
    • Ils sont conçus pour être utilisés occasionnellement ou pour de courtes durées. À long terme, ils ne peuvent maintenir la quantité de lait maternel nécessaire. 

Utilisation du tire-lait

  • Lisez et suivez les directives du fabricant concernant la façon d’utiliser et d’entretenir correctement votre tire-lait.
  • Lavez-vous les mains à l’eau et au savon avant de tirer votre lait.
  • Utilisez un embout approprié à la taille de vos mamelons et à la forme de vos seins.
  • Choisissez le degré de succion minimal permettant l’extraction.
  • Éteindre le tire-lait électrique avant de retirer l’embout du sein.

Quelques conseils

  • Les tire-lait électriques doubles permettent d’extraire simultanément le lait des deux seins (jusqu’à la diminution du débit). 
  • Comme les petits tire-lait électriques ou manuels sont conçus pour extraire le lait d’un sein à la fois, vous devez changer de sein lorsque le débit de lait diminue. Vous pouvez aussi passer d’un sein à l’autre à plusieurs reprises, ce qui peut favoriser des réflexes d’évacuation multiples et ainsi augmenter la quantité de lait recueillie. Cessez l’extraction lorsque le débit de lait diminue ou s’arrête.

Location ou achat d’un tire-lait

  • On peut acheter ou louer un tire-lait auprès d’une consultante certifiée en lactation (International Board Certified Lactation Consultant, ou IBCLC) ainsi que dans les pharmacies et les magasins d’articles pour bébés.
  • Le meilleur endroit pour acheter ou louer un tire-lait est en effet un IBCLC puisque le personnel connaît bien le sujet des tire-lait et est en mesure d’offrir de bons conseils quant à leur utilisation. Les hôpitaux peuvent aussi fournir une liste des IBCLC aux nouvelles mamans, ou on peut appeler la Ligne info-santé publique Ottawa, au 613 580 6744, pour obtenir de l’information.
    • Certains régimes d’assurance couvrent les coûts liés aux tire-lait.
    • Les tire-lait qui simulent le rythme de succion des nourrissons (à cycle automatique) sont habituellement les plus efficaces.

Nettoyage du tire-lait

  • Lisez et suivez les directives fournies avec le tire-lait.
  • Rincez les pièces détachables d’abord à l’eau froide, puis lavez-les à l’eau chaude savonneuse, rincez encore et laissez sécher à l’air libre.
  • Si vous ne pouvez pas laver le tire-lait au travail, rincez-le toutefois après chaque utilisation à l’eau froide et lavez-le soigneusement dès votre retour à la maison. Il est conseillé de stériliser votre tire-lait une fois par jour. 
  • Rangez toutes les pièces de votre tire-lait dans un endroit propre et clos entre chaque utilisation.

Autres façons d’offrir du lait maternel à son enfant

Raisons pour lesquelles il peut être nécessaire d’avoir recours à une autre méthode d’allaitement :

  • Un problème de santé chez la mère ou l’enfant. 
  • Une quantité insuffisante de lait en raison d’une blessure aux seins, d’une chirurgie ou d’une insuffisance glandulaire.
  • Une séparation maman-enfant due à une maladie, une chirurgie, etc.
  • Une médication incompatible avec l’allaitement.

Allaitement à la cuillère

Le lait maternel extrait peut être offert au moyen d’une cuillère. Cette méthode fonctionne mieux si elle est dirigée par le nourrisson, c’est-à-dire si c’est ce dernier qui décide du rythme de l’alimentation.

  • Utilisez une bavette pour le bébé puisque du lait maternel pourrait couler.
  • Assoyez le bébé sur vos cuisses, en soutenant d’une main le haut de son dos et son cou.
  • Approchez la cuillère de la bouche du bébé et la pencher légèrement de manière à ce que le lait touche ses lèvres. Ne versez PAS de lait dans la bouche du bébé.
  • Laissez le bébé laper le lait maternel à coups de langue.
  • Donnez au bébé le temps d’avaler avant de remplir la cuillère de nouveau, de manière à lui laisser décider du rythme de l’allaitement.

Allaitement au gobelet

Les bébés de tous les âges peuvent boire au gobelet, même les petits bébés prématurés. On peut offrir du lait maternel à un bébé en utilisant un petit verre en plastique ou en verre, un godet à médicaments par exemple.

  • Utilisez une bavette pour le bébé puisque du lait maternel pourrait couler.
  • Assoyez le bébé sur vos cuisses, en soutenant d’une main le haut de son dos et son cou.
  • Approchez le gobelet de la bouche du bébé et le pencher légèrement de manière à ce que le lait touche ses lèvres. Ne versez PAS de lait dans la bouche du bébé. Laissez le bébé laper le lait maternel à coups de langue.
  • Laissez le gobelet à la bouche du bébé de manière à ce que le lait soit toujours en contact avec ses lèvres, de manière à le laisser décider du rythme de l’allaitement.

Simulation de l’allaitement naturel au moyen d’un biberon

La façon dont un bébé suce une tétine de biberon ou une sucette est bien différente de la façon dont il suce le lait au sein. Voilà pourquoi il est préférable d’éviter tout biberon au cours des 4 à 6 premières semaines de vie d’un nourrisson — cela peut nuire à l’allaitement naturel ainsi qu’à la production de lait maternel.
On parle de simulation de l’allaitement naturel lorsqu’on ralentit le débit de lait afin de simuler le rythme de l’allaitement au sein. Cette technique aide le bébé à conserver des comportements favorables à l’allaitement naturel bien qu’il soit nourri au biberon. Voici comment procéder :

  • Tenez votre bébé de façon à ce qu’il soit en position assise, en soutenant d’une main sa tête et son cou.
  • Il est préférable d’être peau à peau, si possible.
  • Choisissez une tétine à base large et à débit lent.
  • Posez la tétine sur la lèvre supérieure du bébé jusqu’à ce qu’il ouvre grand la bouche.
  • Penchez le biberon à l’horizontale et laissez le bébé tirer la tétine dans sa bouche, de manière à ce qu’il puisse serrer des lèvres la large base de la tétine.
  • La tétine ne doit être que partiellement pleine afin de permettre au bébé de boire à son rythme. Il est normal que les bébés avalent de l’air pendant l’allaitement. 
  • Si le bébé devient tendu ou s’il semble boire à trop grandes gorgées, ralentissez-le en inclinant le biberon de manière à arrêter le débit tout en gardant le contact avec la lèvre inférieure du bébé, afin que ce dernier puisse remettre la tétine dans sa bouche s’il le désire.
  • Les bébés apprennent généralement à prendre des pauses de 3 à 5 secondes après 4 ou 5 succions, ou selon leur goût.
  • Lorsque vous pensez que votre bébé est rassasié, retirez le biberon de sa bouche d’un mouvement rotatif tout en gardant contact avec sa lèvre, tel que décrit précédemment. S’il reprend le biberon, laissez-le boire un peu (5 à 10 déglutitions) puis réessayez d’arrêter l’allaitement. Lorsque le bébé est rassasié, il n’ouvre plus la bouche lorsque le biberon lui est présenté — c’est un signe de satiété qu’il utilise pour indiquer qu’il est n’a plus faim. 
  • Jetez toute portion de lait maternel laissée dans le biberon après l’allaitement.

Nutrition et allaitement

Conseils nutritionnels pour les mères qui allaitent

Il est tout aussi important de bien se nourrir pendant l’allaitement que durant la grossesse. Consommez des aliments nutritifs et variés. Consultez le Guide alimentaire canadien pour obtenir d’autres exemples de portions ainsi que des conseils sur la façon de choisir des aliments sains. Lorsque vous choisissez des aliments des quatre groupes alimentaires, optez pour ceux qui sont préparés avec peu ou pas de sucre, de sel ou de gras ajoutés. Pour assurer leur bien-être, les mères devraient avoir une bonne alimentation et un mode de vie sain.

Privilégiez les légumes et les fruits

  • Sept ou huit portions par jour.
  • Mangez au moins un légume vert foncé et un légume orangé chaque jour. Exemples de quantités d’aliments correspondant à une portion du Guide alimentaire canadien : une demi-tasse (125 ml) de légumes frais, congelés ou en conserve; un fruit de taille moyenne.

Privilégiez aussi les céréales et les pains à grains entiers et d’autres produits céréaliers

  • Six ou sept portions par jour.
  • Exemples de quantités d’aliments correspondant à une portion du Guide alimentaire canadien : une tranche de pain; une demi-tasse (125 ml) de riz cuit ou de pâtes alimentaires; trois quarts de tasse (175 ml) de céréales chaudes; 30 g de céréales pour petit déjeuner.

Choisissez deux portions de lait ou de boisson de soya enrichie chaque jour

  • Exemples de quantités d’aliments correspondant à une portion du Guide alimentaire canadien : une tasse (250 ml) de lait ou de boisson de soya enrichie; trois quarts de tasse (175 g) de yogourt; 50 g (une once et demie) de fromage à pâte dure.
  • Si vous avez 18 ans ou moins, ajoutez une à deux portions supplémentaires de produits laitiers chaque jour.

Choisissez deux portions de viandes et substituts chaque jour

  • Exemples de quantités d’aliments correspondant à une portion du Guide alimentaire canadien : 75 g (deux onces et demie) de volaille, de viande maigre ou de poisson cuit; trois quarts de tasse (175 ml) de légumineuses cuites; deux œufs, deux cuillères à table (30 ml) de beurre d’arachide.

Les femmes qui allaitent ont besoin de calories additionnelles

  • Incluez chaque jour deux ou trois portions additionnelles d’aliments provenant de n’importe quel groupe alimentaire mentionné ci-dessus.
  • Par exemple, mangez un fruit et un yogourt comme collation.
    • Les produits laitiers, comme le yogourt, le fromage et le lait, sont de bonnes sources de calcium. Voici d’autres aliments qui sont également riches en calcium : les sardines, le saumon avec les os, les amandes, les graines de sésame, les haricots de soja cuits et d’autres légumineuses telles les pois secs, les fèves et les lentilles, le tofu qui contient du sulfate de calcium, les légumes tels que le chou vert frisé, le pak-choï et le brocoli, et les fruits secs, plus particulièrement les figues. 

Suppléments alimentaires

  • Les femmes qui allaitent devraient prendre une multivitamine contenant de l’acide folique.

Buvez suffisamment de liquides

  • Buvez suffisamment de liquides, surtout de l’eau, pour étancher votre soif.
  • Plusieurs mères constatent qu’elles ont plus soif qu’à l’habitude. En conséquence, ayez de l’eau à portée de la main lorsque vous allaitez.
  • Buvez de l’eau régulièrement, et plus souvent quand il fait chaud ou que vous êtes plus active.

Huiles et autres matières grasses

  • Consommez une petite quantité, c’est-à-dire de 2 à 3 cuillères à table (30 à 45 ml) de gras insaturés chaque jour. On en trouve dans les huiles utilisées pour la cuisson, les vinaigrettes, la margarine et la mayonnaise. Limitez votre consommation de beurre, de margarine dure, de saindoux et de shortening.

Format PDF [PDF -  747 Ko]

Rappels précieux

  • Limitez votre consommation d’alcool et de caféine. 
    • Limitez votre consommation de caféine à 2 tasses de café par jour au maximum.
    • La caféine passe dans votre lait maternel, on la trouve dans le café, le thé, les boissons contenant du cola, le chocolat et elle peut rendre votre bébé irritable. 
    • L’alcool consommé par la mère passe dans son sang et son lait maternel. Le choix le plus sûr est de ne pas consommer d’alcool lorsque vous allaitez. Si vous choisissez de boire de l’alcool, vous pouvez protéger votre bébé des effets négatifs qu’il entraîne en planifiant votre consommation occasionnelle d’alcool en fonction de l’allaitement. Par exemple, vous pouvez boire de l’alcool après avoir allaité et non avant. Pour en savoir plus, visitez Meilleur départ.

Régimes et allaitement

Les mères qui allaitent ne doivent pas essayer de maigrir en suivant un régime sévère puisque cela peut nuire à la production de lait. L’allaitement maternel devrait vous aider à perdre graduellement une partie du poids que vous avez pris pendant la grossesse. Une mère qui allaite devrait avoir une alimentation saine et faire de l’exercice.

Continuez de suivre les recommandations qui se trouvent dans Bien manger avec le Guide alimentaire canadien pendant l’allaitement. Vous perdrez graduellement du poids à mesure que votre corps brûlera des graisses en fournissant l’énergie nécessaire pour produire du lait.

Défi allaitement

Une femme allaitant en plein air

Le Défi allaitement Quintessence a commencé en 2001 dans le cadre de la Semaine mondiale de l’allaitement, la célébration internationale de l’allaitement. Il s’agit d’une compétition amicale qui réunit des mamans du monde entier et dont l’objectif est d’établir le record du plus grand nombre de bébés allaités en même temps.

SPO participe à l’événement depuis 2002. L’année dernière, 4, 569 enfants de 10 pays ont participé au Défi allaitement.

L’allaitement maternel dans les lieux publics 

N’importe où, n’importe quand

Les mères qui allaitent ont le droit d’allaiter n’importe où, n’importe quand. Leur droit est protégé par la Commission ontarienne des droits de la personne. Personne ne devrait vous empêcher d’allaiter votre enfant simplement parce que vous êtes dans un lieu public. On ne devrait pas vous demander de « vous couvrir », d'aller dans un endroit plus « discret » ni vous déranger pendant que vous allaitez.

Si vous estimez que votre droit d’allaiter n’est pas respecté, vous pouvez :

  • Informer la personne, l’entreprise ou l’organisme communautaire de votre droit d’allaiter votre bébé en public;
  • Consulter le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario ou téléphoner au 1 866 598 0322;
  • Communiquer avec des groupes comme La Ligue de la Leche Canada ou INFACT Canada pour obtenir du soutien;
  • Discuter avec une infirmière en santé publique de Santé publique Ottawa au 613-580-6744

Santé publique Ottawa appuie l’allaitement maternel

Santé publique Ottawa (SPO) appuie l’allaitement maternel n’importe où, n’importe quand; toutefois, une autre option est offerte aux mères qui souhaitent avoir plus d’intimité. En effet, tous les bureaux de SPO, y compris les cabinets de dentiste et le Centre de santé sexualité, ont aménagé des endroits, disponibles sur demande, où le personnel de SPO, les bénévoles, les étudiantes et les membres du public peuvent allaiter ou tirer leur lait.allaitement

On reconnaît ces endroits grâce au logo Ami des bébés. 

Dans le cadre de son rôle qui consiste à protéger, à promouvoir et à appuyer l’allaitement maternel, SPO a collaboré avec d’autres services de la ville pour mettre à la disposition du personnel et du public une salle d’allaitement à l’hôtel de ville et au 255, boulevard Centrum.

Rudiments de l'allaitement

breastfeeding basics

L’allaitement

Bon pour bébé :

  • Le lait maternel est le meilleur aliment à donner au bébé, toujours frais et prêt sur demande 
  • Réduit le risque de poids excédentaire et d’obésité
  • Peut accroître la protection contre les maladies, comme le diabète infantile
  • Protège davantage bébé contre les otites, bronchites et gastro-entérites
  • Peut améliorer la protection contre le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN), également appelé mort au berceau
  • Aide à prévenir la constipation

Bon pour maman :

  • Favorise la proximité et le contact avec le nourrisson
  • Aide l’utérus à reprendre sa taille normale après l’accouchement
  • Aide à contrôler les saignements après l’accouchement
  • Accroît la protection contre le cancer du sein et des ovaires
  • Économique : les préparations pour nourrissons sont coûteuses
  • Représente une économie de temps; pas de préparations lactées ni de biberons à préparer
  • Ne produit aucun déchet : pas d’emballages de préparation pour nourrissons et de biberons à jeter

Soins des seins

Prenez soin de vos seins

  • Lorsque vous prenez un bain, lavez vos mamelons et vos seins uniquement avec de l'eau. Le savon peut assécher la peau. 
  • Asséchez vos mamelons doucement après le bain, ou faites-les sécher à l'air libre. Vous n'endurcirez pas vos mamelons en les frottant. 
  • Les glandes dans l'aréole, la partie foncée autour des mamelons, produisent des huiles naturelles qui gardent les mamelons souples et propres. Évitez les crèmes ou onguents qui peuvent nuire à la production d'huiles naturelles, à moins qu’ils ne soient recommandés par votre professionnel de la santé ou votre conseillère en allaitement. 
  • Les premiers jours de l'allaitement, faites sécher le colostrum ou le lait sur vos mamelons. Exposez vos mamelons à l'air pendant plusieurs minutes après chaque tétée. 
  • Beaucoup de femmes se sentent mieux si elles portent un soutien-gorge, même la nuit, car leurs seins sont volumineux et lourds. Choisissez-en un qui s'ajuste bien et dont les bretelles sont larges. Évitez ceux dont les doublures sont en plastique. 
  • Assurez-vous d’avoir les mains propres lorsque vous vous touchez les seins.

Arrêter l’écoulement de lait entre les tétées

Il n'est pas rare que le lait coule lorsque vous commencez à allaiter.
Pour arrêter l'écoulement, appliquez une pression sur le mamelon jusqu'à ce que la sensation de picotement dans votre sein cesse. Servez-vous de vos mains ou de vos avant-bras.
Vous pouvez vous servir de compresses d'allaitement en coton ou en papier (sans doublure de plastique) pour absorber le lait. Changez les compresses dès qu'elles sont humides.

Soulager les seins engorgés

Il s’agit d’un engorgement; il se produit lorsque le lait monte, trois jours environ après l’accouchement et peut durer un jour ou deux. Il peut également se produire plus tard, si vous sautez des tétées.

  • Nourrissez votre bébé au moins 8 fois par jour. Allaitez-le au moins toutes les 3 heures le jour. Continuez de l'allaiter la nuit.
  • Pour ramollir les seins et être plus confortable, essayez de prendre une douche chaude ou d'appliquer des serviettes tièdes et humides sur vos seins avant l'allaitement. 
  • Il sera peut-être plus facile pour votre bébé de saisir votre mamelon si vous le massez doucement et que vous extrayez manuellement une petite quantité de lait. 
  • Des compresses de glace recouverte peuvent vous soulager entre les tétées. 
  • Si vous avez de la fièvre, des symptômes de grippe ou que vous remarquez une zone rouge et douloureuse sur votre sein, il se peut que vous ayez une infection de sein ou une mastite. Reposez-vous le plus possible. Allaitez votre bébé souvent du côté atteint. Si les symptômes persistent, consultez votre professionnel de la santé dans les 6 à 8 heures qui suivent. Vous devrez peut-être prendre des antibiotiques. Continuez d’allaiter votre bébé fréquemment, même si vous prenez des antibiotiques.

Mamelons sensibles

Assurez-vous que votre bébé prend bien le sein pour éviter les douleurs aux mamelons. 

  • Essayez différentes positions d'allaitement. 
  • Commencez la tétée par le sein le moins sensible. 
  • Essayez d’allaiter plus souvent, dès que votre bébé se montre intéressé. (Apprenez à reconnaître les premiers signes de faim qu’il vous donne). Si la douleur persiste ou que votre bébé ne lâche pas le sein à la fin de la tétée, retirez-le du sein en mettant votre petit doigt entre ses gencives pour arrêter la succion. 
  • Ne laissez pas votre bébé dormir au sein. Laissez une petite quantité de lait sur le mamelon après la tétée. 
  • Laissez vos mamelons sécher à l'air après la tétée. 
  • Utilisez uniquement des crèmes ou onguents pour les mamelons qui sont recommandés ou prescrits par un professionnel de la santé ou une conseillère en allaitement. 
  • Changez les compresses d'allaitement lorsqu'elles sont humides. 
  • Demandez à quelqu'un qui connaît bien l'allaitement maternel de vous regarder allaiter votre bébé. Une infirmière en santé publique ou une conseillère en allaitement peut vous donner plus d'information.

Évitez :

D’utiliser les téterelles sans consulter un spécialiste de l’allaitement. Les téterelles réduisent la stimulation directe des seins et peuvent nuire à la production de lait.

Modifications des seins après l’accouchement

Après l'accouchement, vos seins subiront plusieurs modifications :

  • Au début, vos seins seront souples et produiront du colostrum. Le colostrum est un lait clair jaunâtre, riche en protéines. Il aide à protéger votre bébé contre les infections. 
  • Entre le deuxième et le quatrième jour après l'accouchement, vous sentirez la « montée » d'un lait blanc crémeux. Pendant quelques jours, vos seins seront gonflés et lourds. Au cours des semaines suivantes, le lait blanc prendra une couleur bleutée. Vos seins redeviendront souples et moins lourds. C’est tout à fait normal et ne veut pas dire que vous produisez moins de lait.

Le muguet

Le muguet est causé par un champignon qui se développe dans la bouche du bébé et sur les mamelons de la mère. Les symptômes peuvent se présenter chez la mère et le bébé ou seulement chez l’un ou l’autre.
La mère peut ressentir des douleurs dans le sein durant le boire ou entre les boires et avoir des rougeurs et des démangeaisons aux mamelons. Le muguet peut apparaître chez le nourrisson comme un enduit blanchâtre sur la langue et des tâches blanchâtres dans la bouche. Il se peut aussi que le bébé ait un érythème fessier.

  • Consultez votre professionnel de la santé. 
  • Il faut toujours traiter à la fois la mère et le bébé. Demandez un suivi si vos symptômes ou ceux de votre bébé ne disparaissent pas. 

Pour obtenir plus d’information, communiquez avec la Ligne info santé publique Ottawa au 613 580 6744 afin de parler à une infirmière en santé publique.

Conseils pratiques sur l'allaitement maternel des jumeaux ou des bébés issus d'une naissance multiple

Conseils

  1. Si vous avez de la difficulté à allaiter, obtenez immédiatement de l’aide. Consultez une infirmière en santé publique ou une conseillère en allaitement, elle sera peut-être en mesure de vous aider à régler votre problème.
  2. Une mère peut produire du lait pour deux bébés ou plus. La production de lait est fondée sur le principe de l’offre et la demande. Des tétées fréquentes stimulent la production de lait par les seins pour répondre à la demande.
  3. L’allaitement simultané aide les bébés à adopter le même horaire et permet d’économiser de temps. La plupart des mères de bébés issus d’une naissance multiple allaitent leurs bébés soit simultanément, soit l’un après l’autre. Par leur comportement, vos bébés vous indiqueront la méthode à privilégier.
  4. Changez de seins à chaque tétée. Vous trouverez utile d’avoir un plan qui vous aidera à vous rappeler quel bébé a pris quel sein et à quel moment. Un des bébés peut téter plus fort que l’autre, et donc stimuler le sein différemment; le fait de changer de sein encourage les deux seins à produire du lait.
  5. Il n’est pas rare qu’un des bébés tète plus fort que l’autre. Quand vous allaitez les bébés simultanément, mettez au sein d’abord le bébé dont la succion est plus forte, puis prenez le temps d’installer et de placer le deuxième bébé. La mise au sein du premier bébé déclenche automatiquement le réflexe d’éjection du lait du deuxième sein. L’allaitement simultané permet au deuxième bébé de profiter de l’écoulement automatique de lait et peut l’encourager à bien prendre le sein.
  6. Si vous avez des triplés ou plus. Si vous avez des triplés, un moyen utile d’augmenter la quantité de lait maternel est d’allaiter les deux premiers bébés simultanément, puis de faire prendre les deux seins au troisième bébé. Cette méthode offre des possibilités optimales d’augmenter la quantité de lait pour répondre à la demande. Certaines mères allaitent au sein deux bébés simultanément, et donnent un biberon de lait maternel extrait à l’autre bébé. Il est important de se rappeler quel bébé a reçu un biberon pour assurer que tous les bébés aient des chances égales de prendre le sein. Des notes écrites pourraient être utiles.
  7. Si vous avez besoin de plus de lait, vous pouvez en tirer après les tétées. Recueillez le lait maternel exprimé et faites-le congeler pour pouvoir le donner au biberon. N’oubliez pas d’étiqueter les biberons et d’indiquer la date. Pour de plus amples renseignements sur la conservation du lait maternel extrait, veuillez consulter la page Conservation et manipulation du lait maternel.
  8. Il ne faut jamais réchauffer le lait maternel au four à micro-ondes. Le lait peut être très chaud à certains endroits, ce qui risque de brûler la bouche du bébé. Le lait maternel peut être décongelé rapidement dans un bol d’eau chaude. Le lait ne doit pas être trop chaud, il devrait être plutôt à la température de la pièce.
  • L’utilisation d’un oreiller d’allaitement des jumeaux offre un avantage réel. Ce grand oreiller peut accueillir confortablement deux bébés à la fois.
  • Les bébés ont de nombreuses poussées de croissance. Par conséquent, ils peuvent avoir faim plus souvent, mais cela ne veut pas dire que vous n’avez pas assez de lait. Continuez de nourrir vos bébés selon leurs besoins changeants.
  • Le colostrum est le lait épais offert au bébé pendant les deux à quatre jours qui suivent la naissance. Il contient une grande quantité d’éléments nutritifs et d’anticorps dont le bébé a besoin. Il n’est pas recommandé d’extraire le colostrum avec un tire-lait parce qu’il est épais et pourrait coller aux parois des biberons et des tubes. Allaitez chaque bébé séparément ou, au besoin, tirez le colostrum manuellement dans une cuillère pour le donner au bébé. Même quelques gouttes sont avantageuses pour les bébés.

Adapté d’un texte de Lynda P. Haddon, éducatrice pour naissances multiples.

Où obtenir plus d’information?

Dans le cas de bébés issus de naissances multiples, communiquez avec la Multiple Births Families Association au 613-860-6565 pour obtenir de plus amples informations ou de l’aide.

Quelle quantité et à quelle fréquence?

En allaitant votre bébé souvent, vous augmentez votre production de lait. Plus vous allaitez bébé et plus vous produisez de lait – c’est le principe de l’offre et de la demande. La plupart des mères produisent autant de lait que leur bébé en veut. La quantité de lait produite varie selon la quantité de lait qui sort du sein lors de l’allaitement ou de l’extraction.

Mon bébé se nourrit-il assez?

Les bébés doivent se nourrir souvent parce que le lait maternel se digère rapidement. Au cours des premiers mois, un bébé bien nourri :

  • boit bien au moins huit fois en 24 heures; des boires plus fréquents sont normaux; vous l’entendrez avaler ou faire un petit bruit qui ressemble à « kâ »;
  • a au moins une couche mouillée et au moins une ou deux selles collantes vert foncé ou noires le premier jour;
  • a au moins deux couches mouillées et au moins une ou deux selles collantes vert foncé ou noires le deuxième jour; 

** Il est plus facile de constater la quantité d’urine dans les couches en coton. Si vous n’êtes pas certaine, placez un mouchoir de papier dans les couches jetables.

  • a au moins trois couches mouillées pesantes et au moins trois selles brunes, vertes ou jaunes le troisième jour; une couleur rougeâtre à l’occasion est normale pendant les trois premiers jours; 
  • a au moins quatre couches mouillées pesantes et au moins trois selles brunes, vertes ou jaunes le quatrième jour;
  • a au moins six couches mouillées pesantes à mesure que la quantité de lait augmente et au moins trois selles jaunes par jour;
  • a repris son poids de naissance vers l’âge de deux semaines.

Demandez de l’aide en l’absence d’un des signes ci-dessus, ou si :

  • votre bébé est très endormi et qu’il est difficile de le réveiller pour les tétées;
  • vos mamelons sont irrités et ne guérissent pas; 
  • vous avez de la fièvre, des frissons ou des symptômes semblables aux symptômes de la grippe ou un endroit rouge et douloureux sur votre sein. 

Si vous présentez ces symptômes, allaitez souvent, appliquez des linges chauds et humides et prenez beaucoup de repos.
Si, après six à huit heures, vous ne ressentez aucune amélioration, appelez votre professionnel de la santé.

Durée de la tétée

  • Le temps que prend votre bébé à se nourrir au sein dépend de lui seul. 
  • Si votre bébé a bien saisi le mamelon, qu’il suce et qu’il avale activement, il peut téter aussi longtemps qu’il le désire. 
  • Vos seins ne sont jamais vides. À mesure que bébé se nourrit, vous produisez plus de lait. 
  • Nourrissez votre bébé au premier sein jusqu’à ce qu’il semble rassasié, qu’il ralentisse ou qu’il arrête de téter et d’avaler et s’enlève du sein.
  • Offrez-lui les deux seins à chaque tétée. Il se peut que votre bébé soit moins intéressé par le deuxième sein.
  • Lors de la tétée suivante, commencez à nourrir votre bébé par le sein avec lequel vous avez terminé la dernière fois.

Fréquence de l’allaitement

Un bébé doit être nourri chaque fois qu’il semble avoir faim. Au début, le rythme est d’au moins huit tétées par jour. Les tétées de nuit sont aussi importantes. Les premiers jours, il se peut que vous deviez le réveiller pour le nourrir.

  • Entre six et douze semaines, un bébé boit au moins six fois par période de 24 heures. 
  • Entre trois et six mois, un bébé boit au moins cinq fois par période de 24 heures. 

Votre bébé peut commencer à vous indiquer qu’il a faim s’il se réveille, s’il suce son poing ou ses doigts, s’il ouvre grand la bouche et cherche le mamelon, s’il remue les lèvres et s’il pleure. Ces sont là tous des signes qu’il a faim.

En général, il faut nourrir un bébé avant qu’il ne commence à pleurer. Les pleurs sont l’un des derniers signes de la faim.

Surtout en soirée, beaucoup de bébés ont des périodes où ils ont besoin d’être nourris plus souvent, habituellement par une série de tétées fréquentes sur une période de quelques heures. Ce phénomène, qui s’appelle « tétées groupées », est tout à fait normal et peut se produire à n’importe quel moment. Plusieurs mères ont l’impression que leur bébé est irrité ou insatisfait, mais cela ne signifie pas qu’il manque de lait.
Pendant une poussée de croissance, les bébés grandissent vite et ils tètent plus souvent, ce qui fait augmenter la quantité de lait que produit leur mère. Les poussées de croissance surviennent habituellement à trois et six semaines, et à trois et six mois. Ces périodes de tétées plus intenses peuvent durer de 24 à 72 heures.

Gain de poids du bébé

Habituellement, les bébés perdent du poids pendant les premiers jours. 

  • L’allaitement tôt et fréquent permet de réduire la perte de poids. 
  • La plupart des bébés reprennent le poids qu’ils avaient à la naissance vers deux semaines. 
  • Au cours des six premiers mois, les bébés prennent habituellement de 112 à 224 g (de quatre à huit onces) par semaine, de sorte qu’à cinq ou six mois, ils font deux fois leur poids à la naissance. De plus, ils grandissent d’environ 2,5 cm (1 pouce) par mois. 
  • De six à douze mois, le gain de poids est habituellement de 84 à 140 g (de 3 à 5 onces) par semaine. 
  • Vers un an, un bébé pèse habituellement trois fois plus qu’à la naissance. 

La croissance du bébé suit souvent le même rythme que celui des autres membres de la famille.

La vitamine D et votre bébé

Tous les bébés ont besoin de vitamine D pour répondre à leurs besoins nutritionnels. Santé Canada et la Société canadienne de pédiatrie recommandent de donner des suppléments de vitamine D aux bébés nourris au sein.
Il est recommandé que les enfants en bonne santé, nés à terme et exclusivement nourris au sein reçoivent 400 UI de vitamine D par jour. La prise de ces suppléments devrait commencer tôt après la naissance et se poursuivre jusqu’à ce que l’enfant obtienne au moins 400 UI de vitamine D par jour dans son alimentation ou jusqu’à l’âge d’un an.
Pour les enfants qui ne sont pas exclusivement nourris au sein, les doses recommandées varient selon la quantité de préparation commerciale que prend le bébé puisque toutes les préparations pour nourrissons sont enrichies de vitamine D.
Veuillez parler à votre professionnel de la santé pour en savoir plus sur les suppléments de vitamine D dont votre bébé a besoin.

Médicaments et allaitement

La plupart des médicaments sont compatibles avec l’allaitement, mais vous devriez cependant consulter votre professionnel de la santé, un pharmacien ou Motherisk pour être bien certaine que vous pouvez en prendre sans danger pendant l’allaitement. Vous devriez aussi vérifier auprès d’un professionnel de la santé avant de prendre tout médicament en vente libre.

Le tabac et l’allaitement

Même si vous fumez, il vaut mieux que vous allaitiez votre bébé. Des études ont prouvé que les bébés allaités étaient plus en santé que ceux à qui l’on donnait des préparations pour nourrissons, même s’ils absorbent ainsi les produits chimiques que renferme le tabac ou la fumée secondaire.
Il existe des manières de réduire les effets de la fumée sur votre bébé. Voici comment vous pouvez y parvenir :

  • Fumez à l’extérieur : Cela réduit l’exposition à la fumée secondaire.
  • Réduisez le nombre de cigarettes que vous fumez. Plus vous fumez, plus l’impact sur le lait maternel, sur votre santé et celle de votre bébé. La nicotine peut être présente dans votre lait, rendre votre bébé irritable et réduire votre production de lait.
  • Fumez après avoir allaité votre bébé. La quantité de nicotine dans votre lait diminue avec le temps et fumer immédiatement avant une tétée peut nuire le réflexe d’évacuation.

Obtenez de l’aide pour votre allaitement

Carrefours «Être parent à Ottawa» et Centre de soutien à l’allaitement maternel
Ligne info Santé publique Ottawa

Carrefours «Être parent à Ottawa» et Centre de soutien à l’allaitement maternel

Découvrez où vous pouvez obtenir une aide gratuite à propos de l’allaitement.

Ligne info Santé publique Ottawa

La Ligne info-santé publique Ottawa offre des renseignements et des conseils gratuits et confidentiels sur l’allaitement et les soins de votre bébé. Vous avez accès, du lundi au vendredi de 9 h à 16 h, à des infirmières en santé publique qui peuvent vous fournir des renseignements sur :

  • La façon d’améliorer la prise du sein;
  • La façon d’améliorer le positionnement;
  • La façon d’évaluer si votre bébé boit suffisamment;
  • La façon de soulager l’engorgement;
  • De nombreux autres sujets.

Les infirmières peuvent également vous mettre en contact avec d’autres services, comme le programme Bébés en santé, enfants en santé, ou avec d’autres groupes de soutien à l’allaitement qui se trouvent dans la collectivité – appelez le 613-580-6744.