Passer au contenu principal

Milieux extérieurs

La Cote air santé

Que respirez-vous aujourd’hui ?

Le saviez-vous ?

Les effets de la pollution de l’air sur vous dépendent de votre état de santé actuel. Les personnes vulnérables, telles que les personnes souffrant de problèmes respiratoires ou cardiaques, sont plus à risque de ressentir à court terme les effets néfastes de la pollution de l’air sur leur santé.
Une exposition de courte durée à la pollution de l’air peut entraîner, surtout chez les personnes vulnérables, l’apparition ou l’aggravation de symptômes respiratoires et cardiaques.

Qu’est-ce que la Cote air santé?

  • la Cote air santé est un outil d’information sur les risques pour la santé associés à la qualité de l’air d’une région ou d’une ville
  • plus la valeur de la Cote air santé est élevée, plus les personnes vulnérables risquent de ressentir les effets néfastes de la pollution de l’air
  • plus le chiffre est élevé, plus le risque pour la santé est élevé
 faible risque 1 à 3, risque modéré 4 à 6, risque élevé 7 à 10, risque très élevé plus que 10

Comment pouvez-vous connaître la valeur de la Cote air santé?

Pour connaître en tout temps la valeur de la Cote air santé, trois services gratuits en français et en anglais s’offrent à vous :

Ministère de l'environnement et le changement climatique de l'Ontario vous permet de connaître en tout temps la valeur actuelle et les prévisions de la Cote air santé.

Si vous êtes vulnérable aux variations de la qualité de l’air, la Cote air santé vous aide à :

  • planifier vos activités extérieures
  • recevoir des conseils santé pour vous protéger de la pollution de l’air
  • vous rappeler d’apporter vos médicaments d’appoint lors de vos déplacements, si nécessaire

Pour en savoir davantage sur la Cote air santé, consultez le site Web www.coteairsante.ca . Vous pouvez communiquer avec Santé publique d’Ottawa au 613-580-6744, ATS : 613-580-9656.

La sécurité au soleil

Protégez-vous des rayons ultraviolets (UV)

Coups de soleil et cancer de la peau : quels sont vos facteurs de risques personnels?

Tout le monde est à risque, mais certaines personnes le sont plus que d’autres. Le risque est plus élevé chez les personnes qui :

  • s’exposent aux rayons ultraviolets du soleil ou des lampes et des lits de bronzage
  • ont le teint clair ou des taches de rousseur, les yeux bleus et les cheveux pâles ou roux
  • brûlent et ne bronzent pas
  • ont beaucoup de grains de beauté
  • travaillent, jouent ou font de l’exercice au soleil pendant de longues périodes
  • ont eu plusieurs coups de soleil vésicants (avec des « cloques ») au cours de leur enfance
  • ont des antécédents personnels ou familiaux de cancer de la peau
  • souffrent de certains troubles médicaux
  • prennent des médicaments qui augmentent la sensibilité aux rayons du soleil

Prenez connaissance de l’indice UV chaque jour

  • consultez votre station de radio ou de télévision locale
  • les prévisions en ligne de l’indice UV dans votre région
  • lorsque l’indice UV est de 3 ou plus, prenez les précautions nécessaires

Couvrez-vous

  • portez un chapeau à large bord qui vous protège le visage, les oreilles et le cou
  • portez des lunettes de soleil enveloppantes qui vous protègent à 100% des rayons UVA et UVB. L’exposition à long terme aux rayons ultraviolets peut causer des dommages aux yeux tels que les cataractes et le cancer de la peau autour des yeux.
  • portez un haut à manches longues et des pantalons longs; ces vêtements devraient être amples et tissés serrés

Restez à l’ombre

  • limitez le temps passé au soleil entre 11 h et 16 h
  • pratiquez vos activités extérieures à l’ombre d’un arbre, d’un parasol ou d’un immeuble
  • créez de l’ombre en plantant des arbres ou en vous servant de toits partiels, d’auvents, de kiosques de jardin (tentes de type gazebo), etc.

Portez un écran solaire

  • choisissez un écran solaire et un baume à lèvres dont le facteur de protection solaire (FPS) est de 30 ou plus
  • choisissez un écran solaire à large spectre qui bloque les rayons UVA et UVB
  • appliquez généreusement l’écran solaire 20 minutes avant de vous exposer au soleil
  • répétez l’application toutes les deux heures et après vous être baigné, essuyé ou après avoir transpiré
  • lisez l’étiquette du produit et suivez les instructions relatives à la fréquence des applications
  • vérifiez la date d’expiration du produit
  • lorsque vous appliquez l’écran solaire en même temps que d’autres produits (p. ex., de l’insectifuge, du maquillage), appliquez toujours l’écran solaire d’abord
  • l’écran solaire ne peut bloquer tous les rayons du soleil. Utilisez-le en plus des autres mesures de protection comme rester à l’ombre, se couvrir et porter un chapeau, et non à la place de celles-ci!

Bébés et enfants

La surexposition aux rayons UV au cours de l’enfance augmente les risques de cancer de la peau.
  • gardez les bébés de moins d’un an à l’abri des rayons directs du soleil, et ce, en tout temps
  • installez un pare-soleil ou un parasol au-dessus de la poussette de votre bébé afin de lui procurer de l’ombre
  • faites porter aux enfants des vêtements les couvrant le plus possible, un chapeau et des lunettes de soleil
  • n’appliquez pas d’écran solaire sur la peau d’un bébé de moins de 6 mois

Appareils de bronzage artificiel

Évitez le bronzage artificiel provenant des lampes et des lits de bronzage. L’intensité des rayons ultraviolets produits par les appareils de bronzage artificiel peut dépasser celle des rayons du soleil.

Une nouvelle loi de l’Ontario interdit aux jeunes d’utiliser les lits de bronzage 

La nouvelle Loi de 2013 sur la prévention du cancer de la peau (lits de bronzage) interdit aux personnes de moins de 18 ans d’utiliser les lits de bronzage; elle vise à protéger les jeunes des dangers reconnus associés à l’exposition aux rayons ultraviolets (UV). Depuis le 1er mai 2014, tous les exploitants de lits de bronzage doivent respecter cette nouvelle loi et tous les emplacements où des traitements ultraviolets sont offerts, notamment les salons de bronzage et les centres d’esthétique ou de conditionnement physique, peuvent faire l’objet d’une inspection.

En vertu de cette loi :

  • les exploitants de lits de bronzage sont tenus de demander à quiconque semble avoir moins de 25 ans de produire une preuve d’âge;
  • les exploitants de lits de bronzage sont tenus d’afficher des avis concernant cette interdiction et les risques que comporte l’utilisation des lits de bronzage pour la santé;
  • les annonces publicitaires et les activités de commercialisation orientées vers les personnes de moins de 18 ans sont interdites;
  • les clients sont tenus de porter des lunettes protectrices lorsqu’ils utilisent un lit de bronzage;
  • les exploitants de lits de bronzage sont tenus de communiquer par écrit à leur bureau de santé l’emplacement et les coordonnées de leur établissement.

Le contrôle de l’application de ces nouveaux règlements sera fondé principalement sur les plaintes et comprendra des amendes imposées aux exploitants de lits de bronzage qui sont en infraction. Les inspecteurs en santé publique sont autorisés à inspecter les établissements et à prendre des mesures pour assurer le respect des règlements.

La Loi oblige les exploitants de lits de bronzage à enregistrer leur entreprise auprès de Santé publique Ottawa (SPO), donc, si vous exploitez un lit de bronzage, vous devez, pour ce faire, communiquer avec SPO en téléphonant à la Ligne info-santé publique Ottawa au 613-580-6744 (ATS : 613-580-69656) ou en envoyant un courriel à healthsante@ottawa.ca.

Pour de plus amples renseignements sur la loi de l’Ontario sur les lits de bronzage, veuillez consulter le site Web de la Ministère de la Santé et des soins de longue durée.

Liens

Société canadienne du cancer
Association canadienne de dermatologie
Santé Canada

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Info-santé publique Ottawa au 613-580-6744.