Passer au contenu principal

Prévention des blessures

Urgences respiratoires

Les urgences respiratoires, combinées aux urgences associées aux crises cardiaques et aux accidents cérébrovasculaires, représentent la plupart des urgences constituant un danger de mort auxquelles les paramédics répondent. Les personnes souffrant d'asthme, les urgences liées à une suffocation et les personnes ayant des troubles respiratoires en raison d'une insuffisance cardiaque doivent être traitées rapidement.

Clé pour prévenir les maladies respiratoires :

  • Un mode de vie sain.
  • Le port d'un dispositif respiratoire de protection lorsque vous travaillez dans des milieux dangereux.
  • Une bonne communication avec votre médecin.

Veuillez passer en revue les renseignements contenus dans la présente section sur les urgences respiratoires.

Asthme

L'asthme est une maladie respiratoire qui touche les voies respiratoires des poumons. Il se caractérise par un essoufflement et une respiration sifflante. Chaque année au Canada, environ 500 personnes meurent des suites d'une crise d'asthme. Toutefois, de bons programmes de formation, de sensibilisation et de gestion auraient pu prévenir la plupart de ces décès.

Qu'est-ce qui cause l'asthme?

Les crises d'asthme sont souvent déclenchées par des éléments comme la poussière, le pollen, la fumée de cigarette et les parfums. Une crise d'asthme survient lorsqu'il y a inflammation (irritation ou enflure) de la paroi des petites voies respiratoires et sécrétion de mucus. Les muscles entourant les voies respiratoires se contractent, réduisant le débit d'air. Lorsque la personne respire, elle émet un son aigu étant donné que l'air doit passer par de minuscules conduits d'air. C'est ce qu'on appelle une respiration sifflante.

  • Allergies à certains aliments ou animaux.
  • Fumée de cigarette ou autre.
  • Pollen, poussière et moisissures.
  • Activité physique.
  • Infections.
  • Stress.
  • Émanations chimiques.
  • Parfums.
  • Air froid.
  • L'aspirine peut déclencher une crise chez les asthmatiques.

Quels sont les signes et les symptômes de l'asthme?

Une personne qui fait une crise d'asthme peut présenter un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Essoufflement.
  • Respiration sifflante.
  • Sensation de serrement à la poitrine.
  • Respiration rapide et superficielle.
  • Utilisation de muscles respiratoires accessoires (abdominaux).
  • Lèvres et ongles bleuâtres.
  • Difficulté à parler (peut même avoir de la difficulté à terminer une phrase).
  • Toux productive.

Quoi faire lorsqu'une personne fait une crise d'asthme?

  • Composez immédiatement le 9-1-1 et demandez l'aide de paramédics.
  • Si l'on a prescrit un inhalateur à la personne, aidez-la à l'utiliser.
  • Desserrez tout vêtement ajusté près du cou.
  • Si la personne est inconsciente, allongez-la sur le côté et surveillez ses voies respiratoires, sa respiration et sa circulation.
  • Demandez à une autre personne d'attendre les paramédics à l'extérieur.
  • Apprenez la réanimation cardiorespiratoire; ainsi, en cas d'urgence, vous pourrez donner la respiration artificielle si la personne arrête de respirer.

Que font les paramédics à leur arrivée?

  • Ils donnent de l'oxygène à la personne au moyen d'un masque.
  • Ils vérifient ses signes vitaux, c'est-à-dire sa tension artérielle, son rythme cardiaque et son rythme respiratoire.
  • Ils lui administrent des médicaments à l'aide d'une petite boîte ou d'un masque.
  • Au besoin, ils placent un tube dans sa trachée pour l'aider à respirer.
  • Il est possible qu'ils fassent une intraveineuse s'ils ont besoin de lui administrer d'autres médicaments.

Comment prévenir une crise d'asthme?

  • Évitez les éléments qui peuvent déclencher une crise d'asthme.
  • Prenez vos médicaments tels que prescrits par votre médecin.
  • Portez un bracelet d'alerte médicale indiquant votre état pathologique.
  • Si vous fumez, arrêtez! Le tabagisme est la principale cause des maladies pulmonaires, contribuant entre autres au développement de l'asthme.

Étouffement

Une personne s'étouffe lorsqu'un objet ou un aliment se loge à l'entrée des voies respiratoires, empêchant l'air de se rendre aux poumons. Ce sont les jeunes enfants qui s'étouffent le plus souvent. On désigne aussi l'étouffement par « obstruction des voies respiratoires ». L'obstruction peut être partielle ou complète.

Qu'est-ce qui cause une obstruction des voies respiratoires?

Même un objet ou aliment de la taille de votre petit doigt peut se loger dans les voies respiratoires. Chez les enfants, un objet ou aliment aussi petit qu'une arachide peut entraîner une obstruction complète des voies respiratoires. Les causes les plus fréquentes d'obstruction des voies respiratoires sont :

  • les petits jouets ou aliments (souvent chez les enfants);
  • les réactions allergiques graves (inflammation de la gorge ou de la langue);
  • l'écrasement des voies respiratoires (trachée), comme la strangulation.

Signes à surveiller lorsqu'une personne s'étouffe

  • Lorsqu'une personne s'étouffe, elle peut initialement chercher à quitter l'endroit où elle se trouve. Suivez-la pour vous assurer qu'elle va bien.
  • Son visage peut devenir bleuâtre.
  • Une personne qui s'étouffe se prend la gorge.
  • La personne qui s'étouffe est incapable de parler ou de crier pour obtenir de l'aide.
  • La personne peut tousser (pour essayer d'expulser l'objet ou aliment).

Quoi faire lorsqu'une personne s'étouffe?

  • Composez immédiatement le 9-1-1 et demandez l'aide de paramédics.
  • Exécutez la manœuvre de Heimlich.
  • Donnez-lui quatre tapes dans le dos.
  • Pratiquez quatre poussées thoraciques.
  • S'il s'agit d'un enfant, placez-le sur votre bras ou couchez-le sur le ventre sur vos genoux, en lui plaçant la tête plus bas que le corps.
  • Vous pouvez retirer l'objet seulement si vous le voyez.
  • Si cela ne fonctionne pas, répétez la séquence jusqu'à ce que vous parveniez à déloger l'objet.

Que font les paramédics à leur arrivée?

  • Ils exécutent la manœuvre de Heimlich ou les poussées thoraciques de réanimation cardiorespiratoire.
  • Il est possible qu'ils utilisent des instruments spéciaux pour retirer l'objet causant l'obstruction.
  • Une fois que les voies respiratoires de la personne sont dégagées, ils lui administrent de l'oxygène au moyen d'un masque pour l'aider à respirer, puis vérifient ses signes vitaux, c'est-à-dire sa tension artérielle, son rythme cardiaque et son rythme respiratoire.
  • Il est possible qu'ils fassent une intraveineuse pour administrer des médicaments.

Comment prévenir l'étouffement?

  • Mastiquez toujours bien vos aliments.
  • Ne mangez jamais en marchant ou en courant.
  • Lorsque vous donnez à manger à des enfants, assurez-vous que les aliments sont assez petits pour qu'ils puissent les avaler.
  • Rangez tout objet pouvant causer une obstruction qui est à la portée des enfants.
  • Interdisez à vos enfants de manger dans un véhicule en mouvement ou en parlant.

Protéger votre ouïe

Évitez les bruits trop forts, trop près ou qui durent trop longtemps

La perte auditive due au bruit est un trouble de l’ouïe provoqué par des bruits excessifs tels

qu’écouter de la musique forte sur votre lecteur mp3, à un concert, à une discothèque, à un party ou à la maison au moyen d’une chaîne audiophonique.

La perte auditive due au bruit peut être provoquée par un événement ponctuel ou par une exposition continuelle à des bruits excessifs sur une longue période.

Qu’est-ce qu’un bruit excessif?

Lorsque vous entendez quelqu’un crier

Le niveau sonore environnant

Vous courez un risque important de perte auditive permanente si vous êtes exposé à un tel niveau

un mètre de vous

dépasse probablement 85 dBA

pendant huit heures par jour ou plus

à 30 cm de vous

dépasse probablement 95 dBA

pendant environ 45 minutes par jour ou plus

dans les oreilles

dépasse probablement 105 dBA

pendant seulement cinq minutes par jour

Voici des exemples de niveaux sonores typiques.

Quels sont les symptômes de la perte auditive due au bruit?

• Sons déformés ou étouffés

• Difficulté à entendre une simple conversation

• Sonneries, bourdonnements, tintements ou grondements dans l’oreille

Si c’est ce qui vous arrive, communiquez avec votre médecin.

Prenez les mesures suivantes pour protéger votre ouïe

  • Limitez la période de temps que vous êtes exposé au bruit excessif;
  • Mettez des protecteurs d’oreilles bien ajustés tels que des oreillères. Consultez un audiologiste au besoin.
  • Lorsque vous assistez à un concert, éloignez-vous loin des haut-parleurs;
  • Passez du temps dans un endroit paisible après avoir été exposé à un bruit excessif afin de permettre à vos oreilles de se rétablir.

Complément d’information :

Règlement municipal sur le bruit et demande d'exemption des dispositions du règlement sur le bruit
Votre guide pour ne rien manquer
Société Canadienne de l’ouïe

Sécurité aquatique

Messages liés à la sécurité aquatique

  • Assurez-vous de toujours garder les enfants à portée de bras lorsqu’ils se trouvent dans l’eau ou à proximité d’un plan d’eau. Ne laissez jamais un enfant sans surveillance, qu’il se trouve dans un bain, une piscine, une rivière ou un lac.
  • Assurez-vous que les enfants et les nageurs moins expérimentés portent un gilet de sauvetage ou des vêtements de flottaison individuels (V.F.I.) lorsqu’ils se trouvent dans des embarcations ou près de l’eau.
  • Supervisez les enfants et baignez-vous avec eux seulement lorsque vous n’êtes pas sous l’influence de l’alcool ou d’une drogue ou qu’il n’y a pas de distractions sur le lieu de baignade.
  • Gardez de l’équipement de sécurité et un téléphone à portée de main près de la piscine.
  • Santé publique Ottawa recommande d’installer une clôture à quatre côtés qui sépare complètement la piscine de la maison afin d’empêcher les enfants d’y accéder directement.
  • Les enfants de moins de 5 ans ne doivent jamais se trouver dans un spa, même en présence d’un adulte. L’eau des spas est trop chaude pour les jeunes enfants; elle peut contenir des bactéries, et les enfants pourraient rester coincés dans le drain.
  • Inscrivez-vous ainsi que les membres de votre famille à des cours de natation.
  • Naviguez en toute sécurité! Assurez-vous que toutes les personnes à bord de l’embarcation portent un gilet de sauvetage ou des vêtements de flottaison individuels (V.F.I.) bien ajustés. Gardez cet équipement de sécurité dans un endroit sec, ventilé et à l’abri des rayons du soleil lorsqu’ils ne sont pas utilisés. 
  • Assurez-vous de savoir ce que vous devez faire en cas d’urgence, y compris le RCR et composer le 9-1-1.

Règlementation :

Discutez de la sécurité aquatique avec vos enfants

Enseignez à votre enfant à :

  • ne pas s’approcher des rivières et des ruisseaux dont le courant est rapide;
  • composer le 9-1-1 lorsqu’une personne est en difficulté;
  • toujours se baigner en compagnie d’un ami ou d’un adulte;
  • porter un gilet de sauvetage/V.F.I.
  • vérifier la profondeur de l’eau et la présence possible de sources de danger dans l’eau.

Liens recommandés :

Casques de sécurité

Ce que vous devez savoir à propos des casques de sécurité 

Façon dont le casque protège la tête 

Choisir le casque approprié

L’ajustement du casque

À quel moment devez-vous remplacez vôtre casque de sécurité

Ce que vous devez savoir à propos des casques de sécurité

Tout cycliste de moins de 18 ans est obligez porter un casque de sécurité pour vélo homologué. (Code de la route de l’Ontario)

Les enfants de 10 ans et moins ainsi que les personnes de toutes âges qui ne savent pas bien patiner, doivent portez un casque à impacts multiples homologué pendant les séances de patinage public dans les arénas de la Ville d’Ottawa (Politique de la ville d’Ottawa).

Le port du casque est recommandé pour à toutes personnes qui s’adonne a participer a : à la planche à roulettes, au patinage à roues alignées, au vélo, à la glissade sur neige, au patinage sur glace, au ski et à la planche à neige.

[Haut]

Façon dont le casque protège la tête

Le casque prévient des blessures graves au cerveau ou à la tête par l’absorption de la force d’un impact lors d’une chute ou d’un coup à la tête. Il existe plusieurs types de casque. La plupart correspondent à l’une des trois catégories suivantes : 

  • Impact unique – Ce casque est conçu pour UN SEUL impact, et il doit être remplacé après une collision ou un grand impact, même si le casque ne semble pas avoir été endommagé.
  • Impacts multiples – Ce casque est conçu pour plus d’un impact, et il doit être remplacé si le dommage au casque est visible
  • Multisports – Ce casque a été approuvé et peut être utilisez pour plus d’une activité. Consultez l’étiquette du fabricant pour connaître la liste des activités pour lesquelles le casque offre une protection.

[Haut]

Choisir le casque approprié

Ce qu’il faut vérifier en achetant un casque

  • Vérifiez s’il y a un collant d’homologation à l’intérieur ou à l’extérieur du casque.
  • Achetez un casque de la bonne grandeur, et non un casque plus grand pour le garder plus longtemps.
  • N’achetez jamais de casque d’occasion. 

Choisissez le bon casque pour la bonne activité 

Activité

Casque recommandé

Type de protection

Homologation (canadienne, américaine et européenne)

Vélo et trottinette

casque de vélo

impact unique

CSA, CPSC, ASTM ou Snell

Patinage à roues alignées

casque de vélo/ patinage à roues alignées/planche à roulettes

surtout à impact unique

CSA, CPSC, ASTM ou Snell

Vélo BMX

casque de BMX

impacts unique / multiples

ASTM ou CPSC 

Planche à roulettes

casque de planche à roulettes ou certains types de casque de vélo

impact unique / multiples

ASTM, Snell, CEN,
CSA, CPSC, ou ASTM

Hockey et patinage sur glace

casque de hockey

impacts multiples

CSA

Ski et planche à neige

casque de ski

impact unique

Snell, ASTM ou CSA

Glissade/toboggan

casque de hockey ou de ski

impacts multiples / unique 

CSA, ASTM ou Snell

[Haut]

L'ajustement du casque 

Casque de vélo

Placez le casque droit sur la tête afin qu’il ne tombe ni vers l’avant ni vers l’arrière. Vérifiez les points suivants à chaque utilisation :
 

Deux doigts entre le casque et les sourcils
Deux doigts entre le casque et les sourcils

Les courroies en forme de V autour des oreilles
Les courroies en forme de V autour des oreilles

Un doigt entre le menton et la courroie
Un doigt entre le menton et la courroie


Secouez la tête de haut en bas puis de gauche à droite. Le casque devrait tenir en place et être confortable.

Casque de hockey

Placez le casque droit sur la tête afin qu’il ne tombe ni vers l’avant ni vers l’arrière. Vérifiez les points suivants à chaque utilisation :

Un doigt entre la courroie et le menton
Un doigt entre la courroie et le mentonUn doigt entre le casque et les sourcils
Un doigt entre le casque et les sourcilsLe casque ne bouge pas
Le casque ne bouge pasSecouez la tête de haut en bas puis de gauche à droite. Le casque devrait tenir en place et être confortable. 

Pour tous les autres casques de sport

  • Assurez-vous que le casque est droit sur la tête afin qu’il ne tombe ni vers l’avant ni vers l’arrière.
  • Ajustez les courroies sous le menton et de chaque côté du casque selon les directives du fabricant.
  • Secouez la tête de haut en bas puis de gauche à droite. Le casque devrait tenir en place et être confortable.

[Haut]

À quel moment devez-vous remplacez votre casque sécurité

  • Après une collision ou si le casque a été heurté très fort.
  • Lorsqu’il est devenu trop petit.
  • S’il est fissuré ou bosselé, ou si ses courroies s’effilochent ou se déchirent.
  • Les casques de vélo doivent être remplacés après 5 ans, qu’ils aient été endommagés ou non. 

Les instructions sur le port du casque et les illustrations sont offertes par Pensez d’abord.

Thinkfirst Canada
[Haut]