Astuces à l'intention des parents pour parler de sexualité

Les parents sont vraiment les premiers éducateurs de leurs enfants en matière de sexualité. Les enfants apprennent de leurs parents quand ces derniers les aiment, prennent soin d’eux, leur donnent des conseils et les réconfortent. Ils observent notre comportement avec notre partenaire et nos propres parents, et dans notre rôle à la maison, au travail et dans la collectivité.

Partir de bon pied: Conseils aux parents afin de parler de sexualité

Comment parler de sexualité avec vos enfants d’âge préscolaire ou scolaire

Conseils aux parents afin de parler de sexualité

Clarifiez vos propres valeurs sur la sexualité

Sachez exactement où vous vous situez et donnez un message clair à votre enfant. Parlez d'amour, de relations, de communication et d'intimité, ainsi que des conséquences possibles des relations sexuelles.

Tenez compte du stade de développement de l'enfant

Tenez compte du niveau de développement intellectuel de votre enfant. Prenez en considération ce que votre enfant est en train de vivre sur le plan social et émotionnel. Vous aurez des indications de ce qu'il peut comprendre à partir de certaines questions qu'il pose. Les enfants d'âge préscolaire s'intéressent beaucoup aux renseignements factuels, mais pas nécessairement aux longues explications. Les situations de tous les jours vécues par votre enfant vous serviront aussi de guide pour vos discussions. La grande préoccupation des préadolescents est d'avoir des amis, de faire partie d'un groupe et de se sentir « normal », tandis que l'adolescent plus âgé peut être préoccupé par les rendez-vous, les relations amoureuses et diverses pressions sociales.

Parlez de vos valeurs, mais sans faire de sermon

Rappelez-vous qu'il est important de ne pas imposer vos valeurs afin d’éviter un bras de fer. Écoutez ce que votre enfant a à vous dire. Les adolescents, aiment se faire leur propre opinion. Si vous les forcez à adopter vos valeurs et vos croyances, ils pourraient rejeter votre opinion pour être indépendants. Expliquez à votre enfant ce que vous pensez, et pourquoi. Vous pouvez commencer par des phrases du genre « Je pense/je crois que… parce que… ». Vous avez vraiment une grande influence sur votre enfant. Maintenez la communication ouverte afin que votre enfant sente que c’est facile de vous parler. Faites comprendre à votre enfant que vous l'aimez et que vous êtes toujours là pour l'aider, même s'il fait des choses que vous n'aimez pas.

Vous avez le droit de vous sentir mal à l'aise

Il n'est pas nécessaire que vous soyez un « expert en sexualité » pour aider votre enfant. Le processus d'ouverture et votre désir de lui parler sont importants. Avouez votre inconfort; votre enfant appréciera votre honnêteté et saura que vous être prêt malgré tout à discuter avec lui d'un sujet important. Si vous êtes incapable de répondre à une question, proposez à votre enfant de chercher ensemble la réponse. Il n'est pas obligatoire non plus de répondre immédiatement à une question. Vous pouvez reconnaître qu'il s'agit d'une question importante, mais demander un peu plus de temps pour réfléchir à votre réponse. Assurez-vous toutefois de reprendre la discussion avec votre enfant une fois que vous avez pu réfléchir.

Encouragez les questions

Faites toujours comprendre à votre enfant que sa question vous fait plaisir. Assurez-vous de bien comprendre ce que votre enfant vous demande (« D'où est-ce que je viens? » peut en fait vouloir dire « Dans quelle ville suis-je né? »). Bien des questions que posent les enfants et les adolescents sont en fait un moyen détourné de demander s’ils sont normaux. Faites en sorte de répondre à ces questions déguisées. Renseignez-vous sur ce qu'ils savent déjà, de manière à leur donner une réponse qui comble leurs besoins.

N'attendez pas toujours que votre enfant vous pose la question

Il y a des enfants qui ne poseront jamais de question, mais ils ont besoin de la même information que les autres. Prenez les situations de la vie de tous les jours comme point de départ pour aborder le sujet; par exemple, profitez de la grossesse d’une amie ou d’une parente pour demander à l’enfant s’il sait d’où viennent les bébés. Les émissions de télévision que vous regardez ensemble peuvent aussi vous fournir l'occasion d'engager la discussion sur un sujet en particulier.

Parler de la sexualité aux enfants d'âge préscolaire ou scolaire (3 à 8 ans)

Commencez tôt

  • Vous avez le temps de réfléchir à vos valeurs et convictions en ce qui concerne la sexualité, ce qui vous permettra de savoir clairement ce que vous voulez dire à votre enfant.
  • Vous pouvez donner un peu de renseignements à la fois et ajouter graduellement des détails sur les sujets déjà abordés.
  • Sentez-vous à l'aise pour discuter des sujets liés à la sexualité (ce que vous apprécierez plus tard quand les enfants seront plus vieux et les questions, plus complexes).

Quelques renseignements de base...

• Utilisez les « mots du dictionnaire » pour désigner les parties du corps, de façon naturelle p. ex., « bon, maintenant il faut laver ton pénis ». Ainsi, les enfants apprendront les termes appropriés, comprendront que les seins, la vulve et le pénis ne sont pas des choses « sales » et qu'ils ont la permission d'en parler.

• Expliquez à l'enfant ce qu'on entend par les «parties privées» (généralement, les parties du corps que couvre le maillot de bain). Les enfants doivent savoir qu'eux seuls peuvent toucher leurs parties privées, bien que leurs parents ou les personnes qui s'en occupent doivent les aider parfois au moment de se laver ou d'aller aux toilettes. Faites comprendre aux enfants qu'ils peuvent toujours vous parler de ces questions.

Lire un livre avec votre enfant peut être un excellent moyen de susciter la discussion.

Certains enfants ne poseront peut-être jamais de questions, mais il faut quand même leur donner ces renseignements. Si votre enfant de six ou sept ans n'a jamais demandé d'où viennent les bébés, commencez à penser à des moyens d'aborder le sujet (parlez d'une émission de télévision dont un personnage attend un bébé, ou d'une amie qui est enceinte).

• Parlez de la masturbation quand cette question se présentera (il est normal que les enfants se masturbent ou touchent leurs parties génitales pour ressentir du réconfort ou du plaisir). Reconnaissez que c'est très agréable, mais qu'il s'agit d'une activité qui se fait en privé.

• Chez certaines fillettes, les menstruations apparaissent dès l'âge de huit ou neuf ans. Les menstruations s'établissent habituellement environ deux ans après que les seins ont commencé à se développer; par conséquent, les fillettes dont les seins se développent devraient être préparées en vue de la première menstruation.

D'où je viens?

Voici quelques idées qui vous aideront à aborder cette importante question.

• Approuvez la question (« C'est une très bonne question. Je suis contente (ou content) que tu m'aies demandé cela. »)

• Essayez de savoir ce que votre enfant sait ou pense sur ce sujet. Il se pourrait que l’enfant veuille simplement savoir de quelle ville il vient. Vous pourriez profiter de l'occasion pour commencer à parler de la naissance de votre enfant.

• Il n'est peut-être pas nécessaire de tout expliquer en même temps. Parlez-lui de l’essentiel et donnez-lui le temps d’absorber l’information, car il pourrait avoir d’autres questions à poser.

    Vous pourriez profiter de l'occasion pour discuter des relations sexuelles, si le moment vous semble approprié.

    Comme votre enfant pourrait ne pas pouvoir absorber l’information du premier coup, vous pourriez devoir la répéter.

Voici une suggestion de réponse à la question « d’où je viens? » : « « Pour faire un bébé, il faut un spermatozoïde d'un homme, et un ovule (un tout petit œuf) d'une femme. Les spermatozoïdes (une semence spéciale) sont fabriqués dans les testicules de l'homme, et sortent par son pénis (par le même tube que l'urine). Les ovules sont fabriqués dans les ovaires de la femme, qui sont situés dans son ventre. Pour que le spermatozoïde et l'ovule se joignent, l'homme introduit son pénis dans le vagin de la femme. Les spermatozoïdes qui sortent de son pénis remontent dans l'utérus et dans un tube spécial où ils rencontrent l'ovule. Un spermatozoïde se joint à l'ovule, et un nouveau bébé commence à se former! » Vous voudrez peut-être ajouter d'autres détails, par exemple (veuillez indiquer vos valeurs personnelles ou culturelles à ce point) qu'il s'agit d'une activité réservée aux adultes, vraiment agréable pour les deux partenaires, et qui est une façon pour les adultes qui s'aiment de manifester leur amour l’un pour l’autre.

Quelques mots sur le développement...

Le niveau de développement de l'enfant influe fortement sur sa capacité de penser et de comprendre. Par exemple, les enfants d'âge préscolaire peuvent inventer des explications s'ils ne disposent pas de renseignements appropriés. Les enfants un peu plus vieux comprennent ce qui est réel et ce qui est imaginaire, mais leur pensée est axée sur le moment présent (pensée concrète). Vous pouvez aider les enfants à comprendre en faisant le lien avec une expérience qu'ils ont vécue (p. ex. « Te souviens-tu de la façon dont le ventre de tante Julie a grossi avant que Simon vienne au monde? C'est parce qu'il se développait dans son utérus »). Les enfants adorent qu'on leur parle de la période où leur mère était enceinte et des événements qui sont survenus lors de leur naissance. Les enfants adoptés aiment aussi entendre parler de leur arrivée dans la vie de leurs parents; c’est une décision très personnelle de la part des parents adoptifs.

Même si le fait de parler de la sexualité aux enfants peut causer un peu d'anxiété aux parents, cela en vaut vraiment la peine. Les discussions que vous aurez pourraient vous rapprocher de votre enfant. Vous montrerez en même temps aux enfants qu'ils peuvent s'adresser à vous quand ils veulent parler de quelque chose.