Passer au contenu principal

Renseignements sur la sécurité-incendie

Découvrez l’importance de la détection des incendies, du plan d’évacuation, de la prévention, de la sécurité à l’extérieur et de la sécurité-incendie pendant les Fêtes.

La sécurité-incendie à l’extérieur

La sécurité-incendie n'est pas une préoccupation uniquement à l'intérieur de la maison. Elle est importante à l'extérieur également. Voyez les mesures qui peuvent être prises pour prévenir les feux en plein air.

En savoir plus

La sécurité-incendie pendant les fêtes et les occasions spéciales

Bien que les fêtes soient une période de détente, tous sont invités à prendre les précautions nécessaires pour être le plus en sécurité possible. Découvrez des conseils de sécurité et d’autres façons de réduire au maximum les incidents liés aux situations d’incendie durant les fêtes.

En savoir plus

La prévention des incendies pour votre maison ou votre chalet

Conseils de sécurité et mesures préventives pour que votre famille soit le plus en sécurité possible à la maison.

En savoir plus

La détection des incendies et le plan d’évacuation

Que faire lorsque vous découvrez un incendie et comment se préparer à une situation d’urgence.

En savoir plus

Attention au monoxyde de carbone!

Bien que la popularité des détecteurs-avertisseurs de monoxyde de carbone (CO) ait augmenté au cours des dernières années, on ne peut présumer que tout le monde connaît les dangers d’une intoxication au monoxyde de carbone dans la maison.

Souvent appelé le tueur sournois, le monoxyde de carbone est un gaz invisible, inodore et incolore qui se dégage lorsque des combustibles (comme l’essence, le bois, le charbon, le gaz naturel, le propane, le pétrole et le méthane) brûlent de manière incomplète. À la maison, les appareils de chauffage et de cuisson qui brûlent du combustible sont des sources éventuelles de monoxyde de carbone. Les véhicules ou génératrices qui fonctionnent dans un garage attenant peuvent également produire des niveaux dangereux de monoxyde de carbone.

Si vous soupçonnez qu’il y a du monoxyde de carbone dans votre maison, sortez immédiatement et appelez le service des incendies.

Parmi les conditions susceptibles de créer un danger lié au monoxyde de carbone, mentionnons :

  • Les appareils à combustion, les systèmes de ventilation et les cheminées qui n’ont pas été nettoyés et entretenus périodiquement par un technicien qualifié.
  • Une cheminée bloquée par un écureuil ou un nid d’oiseau, de la neige, de la glace ou d’autres débris.
  • Un appareil de chauffage dont le système d’évacuation est défectueux ou l’échangeur de chaleur est fissuré.
  • Les gaz d’échappement d’un véhicule en marche dans un garage attenant qui se répandent dans votre maison.
  • L’utilisation incorrecte d’appareils de chauffage portatifs.
  • L’utilisation d’appareils à combustible destinés à un usage en plein air (barbecues, lanternes, scies à chaîne, tondeuses à gazon, souffleuses à neige) dans un endroit fermé, comme un garage ou un atelier.
  • Des gaz de combustion qui se répandent dans une maison si trop d’air est consommé par un foyer ou qui s’échappent des ventilateurs de cuisine ou de salle de bains dans une maison hermétiquement fermée.

PETITS CONSEILS SUR LA SÉCURITÉ LIÉE AU MONOXYDE DE CARBONE

  • Vérifiez le bon fonctionnement des détecteurs-avertisseurs de CO au moins une fois par mois; remplacez?les conformément aux instructions du fabricant.
  • Si le détecteur-avertisseur de CO retentit, rendez-vous immédiatement à un endroit où il y a de l’air frais à l’extérieur ou allez près d’une porte ou d’une fenêtre ouverte. Assurez-vous de n’oublier personne à l’intérieur. Appelez à l’aide à partir d’un endroit sûr et demeurez?y jusqu’à l’arrivée du personnel d’urgence.
  • Si vous devez réchauffer le moteur d’un véhicule, sortez ce dernier du garage immédiatement après l’avoir fait démarrer. Ne faites pas fonctionner un véhicule ni autre moteur à combustible à l’intérieur, même si les portes de garage sont ouvertes. Assurez-vous que le tuyau d’échappement d’un véhicule en marche n’est pas obstrué par de la neige.
  • Pendant et après une tempête de neige, assurez?vous que les évents de la sécheuse, de l’appareil de chauffage, de la cuisinière, du foyer ou de tout autre appareil à combustion sont exempts de toute accumulation de neige ou de glace.
  • Si vous devez utiliser une génératrice, faites-le toujours à l’extérieur dans un endroit bien ventilé, loin des fenêtres, des portes et des ouvertures d’aération.
  • Chaque année, faites inspecter et nettoyer les appareils de chauffage, cheminées, foyers et tout autre appareil à combustible, comme les sécheuses et cuisinières au gaz.
  • Ne faites jamais fonctionner un moteur à essence à l’intérieur ou dans un espace clos – Utilisez-les seulement à l’extérieur.
  • Ne faites jamais brûler du charbon à l’intérieur d’une maison, d’un garage, d’un véhicule ou d’une tente.
  • N’utilisez jamais d’appareils au gaz, comme cuisinières, fours ou sécheuses, pour chauffer la maison.
  • N’utilisez jamais de matériel de camping à combustion portatif à l’intérieur d’une maison, d’un garage, d’un véhicule ou d’une tente à moins que ce matériel n’ait été spécifiquement conçu pour être utilisé dans un espace clos et ne soit accompagné d’instructions sur son utilisation sécuritaire dans un espace clos.
  • Si un appareil émet un signal sonore de défectuosité, vérifiez les batteries qui sont peut?être faibles. Si les batteries sont faibles, remplacez?les. Si l’appareil émet toujours un signal sonore, appelez le service des incendies.
  • Les détecteurs-avertisseurs de CO devraient être installés dans un endroit central à l’extérieur de chaque chambre à coucher et sur chaque palier de la maison et aux autres endroits exigés par les lois, codes ou normes applicables. Afin d’assurer une protection optimale, reliez tous les détecteurs-avertisseurs au CO de la maison de manière à ce que, si l’un d’eux retentit, ils retentissent tous.
  • Suivez les instructions du fabricant pour savoir à quel endroit et à quelle hauteur fixer un détecteur-avertisseur.
  • Choisissez un détecteur-avertisseur de CO qui comporte l’étiquette d’un laboratoire d’essai reconnu et prenez le temps de lire les instructions du fabricant qui accompagnent chaque détecteur-avertisseur.

SYMPTÔMES D’INTOXICATION AU MONOXYDE DE CARBONE

Le monoxyde de carbone pénètre dans le corps par la respiration. Une intoxication au CO peut être confondue avec des symptômes de la grippe (sans la fièvre), une intoxication alimentaire et d’autres maladies. Parmi certains symptômes, mentionnons :

  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Souffle court
  • Nausée
  • Étourdissements

Une intoxication au monoxyde de carbone de niveau élevé donne progressivement lieu à des symptômes plus graves, y compris :

  • confusion mentale
  • vomissements
  • perte de la coordination musculaire
  • perte de conscience
  • ultimement le décès

Les dangers d’une exposition au monoxyde de carbone dépendent d’un certain nombre de variables, y compris l’état de santé et le niveau d’activité de la victime. Les nouveau?nés, les femmes enceintes et les personnes ayant des problèmes de santé qui limitent la capacité de l’organisme d’utiliser l’oxygène (c.?à?d. emphysème, asthme, maladie du cœur) peuvent être plus gravement touchés par de plus faibles concentrations de monoxyde de carbone que les adultes en bonne santé ne le seraient.

Une personne peut être intoxiquée par une petite quantité de monoxyde de carbone sur une longue période ou par une grande quantité de monoxyde de carbone sur une période plus courte. 

Réveillez-vous! Procurez-vous un détecteur de fumée qui fonctionne

Réveillez-vous! Procurez-vous un détecteur de fumée qui fonctionne

Un détecteur de fumée qui fonctionne peut sauver la vie des membres de votre famille en cas d'incendie.

Saviez-vous que 90 % des incendies résidentiels pourraient être évités? En Ontario, de 1995 à 2004, près de la moitié (48 %) des incendies évitables ayant fait des victimes n’ont pas été signalés par un détecteur de fumée. Or,

  • dans 60 % des cas, les détecteurs n’avaient pas de pile ou avaient été débranchés;
  • dans 7 % des cas, les piles étaient mortes;
  • dans 4 % des cas, les piles étaient mal installées.

À Ottawa, 44 personnes ont péri dans des incendies depuis 2002.

Responsabilité légale

En Ontario, la loi exige qu’il y ait un détecteur de fumée qui fonctionne à l’extérieur de toutes les chambres à coucher d’un logement. Depuis le 1er mars 2006, il doit aussi y avoir au moins un détecteur de fumée qui fonctionne à chaque étage où il n’y a pas de chambre à coucher. C’est la loi.

Si vous habitez dans un logement loué, il revient au propriétaire de s’assurer que les détecteurs de fumée du logement fonctionnent.

De plus, il est illégal de désactiver un détecteur de fumée.

Vérifiez vos détecteurs de fumée

Pour vous assurer que vos détecteurs de fumée fonctionnent, vérifiez-les une fois par mois en appuyant sur le bouton d'essai.

Si vous croyez que vos détecteurs de fumée ont plus de 10 ans, remplacez-les par de nouveaux appareils. 

On change l’heure, on change la pile

Pour vous assurer que les piles de vos détecteurs de fumée sont toujours chargées, remplacez-les quand on change l’heure au printemps et à l’automne.

S'il n'y a pas de détecteur de fumée qui fonctionne chez vous ou si vous désirez recevoir plus de renseignements sur les détecteurs de fumée et la sécurité-incendie, communiquez avec le Service des incendies, au 613-580-2860.

[ haut ]

Attitude du public en matière de sécurité-incendie

Une étude nationale réalisée pour le compte de la société Duracell et de l’Association canadienne des chefs de pompiers a révélé ce qui suit :

  • Bien qu’un Canadien sur dix ait vécu un incendie à domicile, 48 % des Canadiens pensent qu’un tel événement ne leur arrivera jamais.
  • 64 % des Canadiens affirment avoir un plan d’évacuation, mais 63 % d’entre eux ne font jamais d’exercices d’évacuation.
  • 28 % des Canadiens ont déjà remplacé un détecteur de fumée.
  • 19 % des Canadiens n’ont jamais remplacé les piles de leurs détecteurs de fumée.

Un incendie peut détruire une maison en quelques minutes seulement.

Sources d’alimentation des détecteurs de fumée

Voici ce que stipule le Code du bâtiment de l’Ontario au sujet des sources d’alimentation des détecteurs de fumée : 9.10.19.3. Alimentation électrique (1) Sauf dans les cas autorisés par le paragraphe (2), les détecteurs de fumée doivent être raccordés de façon permanente à un circuit électrique et il ne doit pas y avoir d’interrupteur général entre le dispositif de protection contre les surintensités et le détecteur de fumée.

Un grand nombre de résidences de l’Ontario sont munies de détecteurs de fumée uniquement alimentés par le système électrique. Lorsque le courant est coupé pour une raison ou pour une autre, les détecteurs de fumée cessent de fonctionner. Or, les interruptions de courant sont souvent planifiées et gérées. Pour un grand nombre de clients, il est préférable que ces interruptions surviennent la nuit, lorsque les besoins en électricité sont minimums. Malheureusement, il s’agit de la période où la plupart des gens dorment et dépendent de détecteurs de fumée qui puissent les réveiller en cas d’incendie.

De nombreux détaillants offrent des détecteurs de fumée possédant plusieurs caractéristiques, dont la possibilité d’être alimentés par deux sources d’énergie. Prévue afin de satisfaire aux exigences du Code du bâtiment de l’Ontario, cette option procure une source d’alimentation supplémentaire, soit une pile de 9 volts. Les appareils de ce type offrent une protection continue en cas d’interruption du courant électrique. Étant donné qu’ils ne possèdent pas de dispositif de chargement de la pile, celle-ci doit être changée deux fois l’an, tout comme celle des détecteurs de fumée à pile. Une autre façon d’assurer une protection continue pendant une interruption de courant consiste à installer des détecteurs de fumée supplémentaires fonctionnant à pile.

N’oubliez pas de changer vos piles lorsque vous changer l’heure.

Conseils pour les détecteurs de fumée

Quel type de détecteur de fumée un propriétaire doit-il acheter?

Il appartient au consommateur d’évaluer la situation propre à son ménage et de choisir le détecteur qui convient le mieux. Toutefois, la conformité à une norme reconnue constitue un facteur important dans le choix d’un détecteur de fumée. En Ontario, la norme CAN/ULC-S531 constitue la norme reconnue tant pour les détecteurs à ionisation que pour les détecteurs à cellule photoélectrique. On trouve sur le marché à la fois des détecteurs à ionisation et des détecteurs à cellule photoélectrique qui sont conformes à cette norme. La présence du label ULC ou cUL sur un détecteur indique au propriétaire que cet appareil satisfait aux exigences de la norme mentionnée ci-dessus.

Quel type de détecteur est le plus efficace?

Il n’existe pas de réponse simple à cette question. Les deux types de détecteurs fonctionnent selon des principes différents et peuvent donc réagir différemment selon les conditions. Voici quelques-uns des avantages propres à chaque type de détecteurs :

Détecteurs à ionisation

  • Délai de déclenchement le plus court dans le cas des feux qui flambent.
  • Appareils les moins coûteux et les plus vendus.
  • Certains modèles sont munis d’un dispositif de pause qui permet de taire temporairement l’alarme sans enlever la pile.
  • Certains modèles possèdent une pile longue durée.

Détecteurs à cellule photoélectrique

  • Délai de déclenchement le plus court dans le cas des feux qui couvent ou en présence de fumée blanche ou grise.
  • Risquent moins de se déclencher de façon intempestive lorsque l’on cuisine.

Malgré ces différences, les deux types de détecteurs doivent être évalués en fonction de la même norme et satisfaire aux mêmes exigences pour obtenir l’homologation ULC. Les détecteurs à cellule photoélectrique peuvent se déclencher légèrement plus vite quand un feu couve, alors que les détecteurs à ionisation peuvent se déclencher légèrement plus vite quand un feu flambe. Étant donné qu’il est impossible de prédire quel genre de feu pourrait survenir, il est difficile de recommander un type d’appareil. Les deux types de détecteurs décèlent tous les genres d’incendies qui surviennent habituellement dans une résidence. Le fait d’installer les deux sortes de détecteurs dans votre maison peut en accroître le degré de sécurité-incendie.

Renseignements fournis par le Commissaire des incendies de l’Ontario.

Que doivent faire les locataires qui n’ont pas de détecteur de fumée en bon état de fonctionnement?

Aux termes du Code de prévention des incendies de l’Ontario, l’installation et l’entretien des détecteurs de fumée relèvent de la responsabilité des propriétaires. Le Code prévoit également que les propriétaires doivent maintenir les détecteurs de fumée en état de fonctionnement en tout temps. Les locataires doivent vérifier le fonctionnement des détecteurs de fumée conformément aux recommandations du fabricant.

Où dois-je installer mes détecteurs de fumée?

Le Code de prévention des incendies de l'Ontario stipule que :

« Depuis le 1er mars 2006, la loi stipule que chaque domicile en Ontario doit avoir un avertisseur de fumée en bon état de marche à chaque étage et à l'extérieur de toute pièce où l'on dort. Avec l'entrée en vigueur de cette modification annoncée au Code de prévention des incendies, on espère réduire le nombre de blessures et de décès évitables dus à des incendies.

Cette obligation s'applique aux maisons individuelles, jumelées ou en rangées, qu'elles soient occupées par le propriétaire ou par des locataires. »

Quand dois-je remplacer mon détecteur?

Des études ont révélé que les détecteurs doivent être remplacés après une période de sept à dix ans.

Pourquoi mon détecteur se déclenche-t-il souvent?

Il est peut-être sale. Nettoyez-le tout d'abord avec l'aspirateur. La poussière est souvent la cause de ces déclenchements.

Il se peut également que vous deviez déplacer le détecteur s'il est situé trop près de la cuisine, de la salle de bains ou d'une plinthe de chauffage. Il pourrait également être défectueux, auquel cas vous devrez le remplacer au plus tôt.

Pourquoi mon détecteur émet-il des sons brefs?

Cela signifie généralement que la pile est faible ou du mauvais modèle. Installez une nouvelle pile du modèle recommandé par le fabricant.

Commissaire des incendies de l'Ontario

Un avertisseur de fumée en bon état - c'est la loi!

Extincteurs d’incendie

Un extincteur d’incendie portatif peut sauver des vies et protéger les biens en permettant d’éteindre un petit incendie ou de le contenir jusqu’à l’arrivée des pompiers, mais ces extincteurs portatifs ont des limites. Le feu grossit et se propage si vite que les résidents doivent avoir comme priorité d’évacuer les lieux de façon sécuritaire.

Sachez quand il faut évacuer. Les extincteurs d’incendie sont l’un des éléments du plan d’intervention en cas d’incendie, mais l’élément premier demeure l’évacuation sécuritaire. Tous les ménages doivent avoir un plan d’évacuation du domicile en cas d’incendie et des avertisseurs de fumée fonctionnels en place.

Conseils pour choisir le bon extincteur d’incendie

  • Utilisez un extincteur portatif lorsque le feu fait rage dans un espace restreint, tel qu’une poubelle, et qu’il ne grossit pas. Tout le monde doit avoir évacué le bâtiment, le Service des incendies doit avoir été prévenu ou doit être prévenu à l’instant même, et la pièce ne doit pas être remplie de fumée.
  • Pour la maison, choisissez un extincteur polyvalent (qui peut servir pour tous les types de feu dans la maison) qui est assez gros pour éteindre un petit incendie, mais pas si lourd qu’il est difficile à manipuler.
  • Choisissez un extincteur d’incendie qui arbore l’étiquette d’un laboratoire d’essai indépendant.

Comment utiliser un extincteur

  1. Lisez les directives fournies par le fabricant de votre extincteur d’incendie et familiarisez-vous avec sa forme et son utilisation avant qu’un incendie ne se déclare.
  2. Les services d’incendie locaux et les distributeurs d’équipement de lutte contre les incendies offrent souvent des formations pratiques sur les extincteurs d’incendie. Apprenez-en davantage sur la formation liée aux extincteurs d’incendie du SIO.
  3. Pour activer un extincteur d’incendie, souvenez-vous des lettres RVAB :
    1. Retirer la goupille. Tenir l’extincteur en pointant le gicleur devant vous et déverrouiller le mécanisme de blocage.
    2. Viser vers le bas, à la base du feu.
    3. Appuyer sur la gâchette lentement et de façon égale.
    4. Balayer la base des flammes d’un mouvement horizontal.

Installez des extincteurs d’incendie près des sorties et placez-vous dos à une sortie dégagée lorsque vous utilisez un extincteur pour pouvoir évacuer facilement les lieux si le feu ne peut pas être contrôlé. Si la pièce se remplit de fumée, évacuez immédiatement les lieux.

Comment et où élimine-t-on les extincteurs d’incendie périmés ou trop vieux?

Apprenez-en davantage sur l’élimination des déchets ménagers dangereux, y compris comment et où éliminer les vieux extincteurs d’incendie au moyen de l’outil Navigateur de déchets.

Renseignements fournis par la National Fire Protection Association (NFPA)

Mesures de sécurité : poêles à bois et cheminées

Nous aimons tous profiter de l'ambiance feutrée que procurent les feux de foyer, mais pour éviter les mauvaises surprises, il faut prendre des précautions :

Cheminées

Cheminée d'une maison

Toutes les cheminées se détériorent avec le temps, avec l'usage ou par négligence. Les sources de danger sont nombreuses : briques manquantes ou fendillées, engorgement des conduits, effritement du mortier, détérioration du capuchon, corrosion du solin, corrosion des cheminées préfabriquées, accumulation de créosote, etc.

La créosote est formée de goudron de bois non consommé qui colle à la paroi de la cheminée. Cette substance est très inflammable et peut facilement déclencher un feu de cheminée, c'est-à-dire un feu qui se propage rapidement à l'intérieur de la cheminée, dégage une chaleur intense et risque d'endommager toute la maison! Toutefois, un tel sinistre peut facilement être évité par une simple vérification annuelle de votre cheminée.

Poêles à bois

Poêle à bois

Assurez-vous de bien suivre les directives d'installation, d'utilisation et d'entretien fournies par le fabricant et de respecter le Code du bâtiment en vigueur.

Allumez toujours votre feu à l'aide de papier et de petit bois d'allumage; n'utilisez jamais d'accélérants. Ces derniers peuvent déclencher un feu incontrôlable en quelques secondes!

Alimentez le feu de bois sec seulement. Le bois humide ou vert ne brûle pas aussi efficacement et accélère l'accumulation de créosote.

Retirez régulièrement les cendres de votre poêle à bois. Entreposez-les dans un récipient de métal avec couvercle car un tison exposé à l'air libre peut facilement enflammer de l'herbe, des feuilles ou un arbre. Placez toujours le récipient à une bonne distance de la maison et des bâtiments environnants.

Détecteurs de fumée et extincteurs

Testez chaque détecteur de fumée et changez?en les piles régulièrement. Si, pour une raison ou une autre, vous devez débrancher un détecteur de fumée, assurez-vous ensuite de le rebrancher. Cette simple mesure de sécurité peut SAUVER DES VIES! Les détecteurs de fumée sont en vente dans la plupart des quincailleries et des magasins de rénovation ainsi que dans les succursales de plusieurs grandes chaînes de magasins. Ils constituent un moyen peu coûteux d'assurer votre sécurité et celle de votre famille.

Ayez un extincteur à la portée de la main et veillez à ce que chaque membre de la famille sache l'utiliser. Gardez-le en bon état : un extincteur défectueux n'est pas d'une grande utilité!

Bref...
  • Faites vérifier et ramoner votre cheminée par un ramoneur agréé et assuré.
  • N'employez jamais d'accélérants pour allumer un feu.
  • Ne faites brûler que du bois bien sec.
  • Retirez régulièrement les cendres.
  • Entreposez les cendres dans un récipient de métal avec couvercle, que vous placerez à une bonne distance de la maison.
  • Assurez-vous du bon fonctionnement de vos détecteurs de fumée.
  • Procurez-vous un permis de construire avant d'installer votre poêle à bois.
  • Ayez un extincteur à proximité.
  • Assurez-vous que votre extincteur est en bon état et que toute la famille sait comment s'en servir.

[ haut ]