Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Bilinguisme : un avantage économique

Profil de la communauté francophone

L'Ontario compte la plus importante communauté francophone minoritaire au Canada. La plupart des Franco-Ontariens habitent dans l'est de la province, à Ottawa et dans les environs.

Un marché de taille

Selon le Commissariat aux langues officielles, Ottawa est de loin la région économique comptant la plus grande part de la population franco-ontarienne :

  • Ottawa : 42,7 pour cent
  • Nord-est : 20,7 pour cent
  • Toronto: 19 pour cent
  • Péninsule de Hamilton-Niagara : 4,7 pour cent

Selon le recensement, Ottawa comptait un taux de bilinguisme de 37,6 pour cent en 2016 (347 510 personnes ont dit avoir des connaissances de l'anglais et du français), comparativement à 11,2 pour cent pour l'Ontario et 17,9 % pour le Canada (Statistique Canada).

De plus, le français était la langue maternelle de 13,8 pour cent (127 225 personnes) et la première langue officielle de 15 pour cent (138 900 personnes) de la population d'Ottawa (Statistique Canada).

En raison de la proximité d'Ottawa à Gatineau, les francophones représentent un marché régional encore plus important. Voici les données pour l'ensemble de la région métropolitaine de recensement d’Ottawa-Gatineau :

  • Connaissance des langues officielles – français et anglais : 44,8 pour cent (586 205 personnes)
  • Première langue officielle parlée – français : 32,6 pour cent (426 165 personnes)
  • Langue maternelle – français : 30,3 pour cent (397 125 personnes)
  • Connaissance des langues officielles – français seulement : 8,3 pour cent (108 830 personnes) (Statistique Canada)

De plus, des milliers de personnes provenant de pays francophones visitent Ottawa chaque année. Par exemple, la ville a accueilli environ 22 000 visiteurs venus de France en 2017. Les gens ayant indiqué « canadiens-français » comme la langue de leur ordinateur constituaient le troisième plus important public pour le site Web de Tourisme Ottawa, représentant 10,37 pour cent des visiteurs, soit environ 248 617 utilisateurs uniques.

C'est donc parfaitement logique pour toute entreprise de la région qui souhaite tirer profit de cet important marché d'offrir un service à la clientèle bilingue.

Un marché diversifié

Les francophones ont été les premiers colons européens dans l'actuelle ville d'Ottawa, s'établissant en formant des paroisses dans toute la région. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, lorsqu'Ottawa fut fermement établie en tant que centre administratif, les francophones vivaient principalement dans les quartiers Centre-ville, Basse-ville et Vanier. Ils commençaient également à se déplacer vers l'est en direction d'Orléans.

Au cours des vingt dernières années, Ottawa a connu un très fort taux d'immigration francophone provenant d'Haïti, de la Somalie et de l'Afrique subsaharienne. Cette immigration s'est accompagnée d'un déplacement vers l'ouest vers Barrhaven et Kanata (Ville d'Ottawa, Francophones : Optique d’équité et d’inclusion - Portrait).

Cet important marché diversifié représente une excellente opportunité pour les entreprises d'Ottawa, nouvelles et bien établies, qui souhaitent répondre à la demande pour un vaste éventail de produits et services culturels.

Accès à de la main-d'œuvre bilingue et multilingue

Les données du recensement indiquent qu'en 2011, 31,2 pour cent des francophones d’Ottawa travaillaient dans le secteur de l’administration publique, 10,3 pour cent dans celui des soins de santé et de l’aide sociale, et 9,6 pour cent dans celui des services d’éducation (recensement de 2011 cité dans Portrait des groupes de langues officielles de la région d’Ottawa, 2015).

Les immigrants de France, d'Afrique, d'Haïti et du Moyen-Orient ont contribué à soutenir la croissance de la population francophone d'Ottawa. Selon le Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa, chaque année, plus de 1 000 francophones provenant du monde entier choisissent de s’établir au Canada. Ces nouveaux venus ont diversifié la communauté francophone locale d'un point de vue social, culturel, politique et économique. Ils ont également apporté une mine de connaissances, d'expériences et de contacts internationaux qui peuvent profiter aux entreprises locales qui souhaitent affronter la concurrence dans l'économie mondiale.

Ressources francophones

Le programme Aide aux entreprises est coordonné par le Regroupement des gens d'affaires de la capitale nationale (RGA) et financé par Patrimoine Canada. Il aide les entreprises à devenir bilingues en offrant des services en français comme la traduction à faible coût, des ateliers de communication orale en français adaptés au secteur des services ainsi qu’un appui pour recruter du personnel bilingue.

Pour obtenir de plus amples renseignements :