Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Une économie diversifiée

Les sciences de la vie

Ottawa a su se tailler une place de choix sur la scène internationale en tant que foyer de découvertes, de développement et de commercialisation dans le secteur des sciences de la vie. La ville, siège du gouvernement fédéral du Canada, offre d’excellentes assises pour soutenir l’innovation puisqu’elle abrite les ministères directement responsables de la réglementation, de la protection, de la promotion et du financement de la recherche en matière de santé. Dotée d’un important réseau de chercheurs universitaires, de centres d’excellence et d’établissements de santé à la fine pointe, la capitale nationale s’avère un terreau fertile pour l’innovation ainsi que pour les technologies et les produits dernier cri.

Les hôpitaux de recherche de la région d’Ottawa sont de solides points de départ pour la recherche et le développement (R et D) : parmi les 40 meilleurs hôpitaux de recherche au Canada en 2016, cinq se trouvent à Ottawa. Leurs dépenses de recherche combinées s’élèvent à 180 millions de dollars en 2015. L’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO) est d’ailleurs le plus important centre de recherche cardiovasculaire au Canada et se classe dans les premiers 3 pour cent au monde selon la qualité et les répercussions de ses publications scientifiques. L’Hôpital d’Ottawa perpétue cette longue tradition de création et d’entrepreneuriat à Ottawa en générant, de 2015 à 2016, sept entreprises dérivées et six essais cliniques de calibre international.

Il s’est fait à Ottawa des découvertes médicales d’envergure mondiale, et la ville abrite dorénavant deux réseaux nationaux de centres d’excellence (RCE) consacrés aux sciences de la vie. On y soutient activement des programmes de recherche de grande ampleur dirigés par le milieu universitaire afin de stimuler la R et D et la commercialisation. Ces deux réseaux sont les suivants :

  • Le Réseau des cellules souches, le premier organisme de recherche canadien voué à l’application clinique et commerciale des recherches sur les cellules souches de même qu’à l’élaboration de politiques publiques dans le domaine;
  • Biothérapies pour le traitement du cancer (BioCanRx), un réseau pancanadien d’experts et d’infrastructures destiné à l’élaboration, à la fabrication et à l’essai clinique de nouvelles biothérapies personnalisées. Ces thérapies novatrices laissent entrevoir des solutions plus efficaces, plus abordables et plus sécuritaires que les thérapies oncologiques conventionnelles.

De façon globale, l’écosystème des sciences de la vie à Ottawa combine de grandes capacités en R et D ainsi que des entreprises de toutes tailles spécialisées en technologies de l’information en santé, en mSanté, en cybersanté et en appareils médicaux. Nordion, DNA Genotek et Best Theratronics, entre autres, se classent en tête de liste des précurseurs dans la capitale.

Pour aller plus loin : Les sciences de la vie

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Investir Ottawa :

7, chemin Bayview
Ottawa (Ontario)  K1Y 2C5
613-828-6274
worldclass@investottawa.ca

Les logiciels

Quand on considère le grand succès des entreprises de technologie issues de la ville d’Ottawa, de son potentiel en recherche et de développement de calibre mondial, de sa volonté marquée d’innover et du soutien qu’elle offre aux entreprises de toutes tailles, il n’est pas surprenant que l’industrie du logiciel y soit florissante. Des solutions qui mettent à profit les logiciel-service (SaaS), l’analyse de donnée et l’intelligence artificielle sont développées par des entreprises des quatre coins la ville afin de rendre possibles des technologies novatrices comme les véhicules autonomes, le commerce électronique, les initiatives pour une ville intelligente et l’Internet des objets.

Soutenue par les cinq plus importants vendeurs de progiciels (Microsoft, Oracle, système SAP, IBM et Dell EMC) et par des champions internationaux bien de chez nous (BlackBerry QNX, ProntoForms, You.i TV, Martello Technologies et Page Cloud), Ottawa est un centre de renommée mondiale qui attire des ressources et des pionniers de l’industrie du logiciel.

Forte de l’effervescence que connaît son secteur des technologies, Ottawa favorise d'ailleurs la croissance des entreprises et facilite leur accès aux marchés publics, comme le démontre le parcours des entreprises locales Halogen, Kinaxis et Shopify, dont les revenus générés par les marchés publics sont plus élevés que les gains combinés amassés par chaque ville du Canada pour une période de cinq ans! En tant qu’hôte du premier accélérateur d’entreprise de SaaS (L-SPARK) canadien, et de la conférence canadienne de pointe sur les SaaS (SaaS North), Ottawa est la destination numéro un pour les talents en technologie et l’innovation de calibre international.

Pour aller plus loin : Les logiciels

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Investir Ottawa :

7, chemin Bayview
Ottawa (Ontario)  K1Y 2C5
613-828-6274
worldclass@investottawa.ca

Les médias numériques

Le secteur des médias numériques d’Ottawa est à la fine pointe de plusieurs domaines comme les jeux vidéo, l’animation et les réalités virtuelle, augmentée et mixte, pour ne nommer qu’eux. Grâce au repêchage de talents locaux et à la mise à profit d’incitatifs gouvernementaux des plus variés, les entreprises établies à Ottawa ont su frayer un chemin à des productions de jeux et d’animations reconnues internationalement comme des phares de l’industrie.

Les entreprises de médias numériques à Ottawa ont la possibilité de mettre sur pied des structures de coûts capables de rivaliser sur la scène internationale, avec l’aide de crédits d’impôt propres au secteur. Parmi ces incitatifs, notons le crédit d’impôt de l’Ontario pour les produits multimédias interactifs numériques (CIOPMIN), le crédit d’impôt pour la production cinématographique et télévisuelle ontarienne (CIPCTO) et le crédit d’impôt de l’Ontario pour les effets spéciaux et l’animation informatiques (CIOESAI). Ajoutons à cela d’autres crédits d’impôt avantageux comme celui de la recherche scientifique et du développement expérimental (RS&DE), du Programme d’aide à la recherche industrielle (PARI), du Fonds des médias du Canada (FMC) et des Centres d’excellence de l’Ontario : force est de constater que la capitale nationale saura contribuer à la réussite de votre entreprise en lui fournissant une base de capitaux solide.

Grâce à la possibilité de recruter les premiers de classe des programmes d’animation du Collège Algonquin, de modélisation et animation en technologie des jeux vidéo de l’Université d’Ottawa, et de ceux offerts à l’Université Carleton – développement de jeux sur ordinateur et modélisation en multimédias interactifs –, Ottawa met à votre disposition le parfait réseau diversifié de spécialistes de l’industrie, de visionnaires, d’innovateurs et d’artistes qui vous aidera à produire des œuvres primées.

Les armes d’Ottawa ne sont plus à faire sur la scène internationale des médias numériques : la capitale du Canada est devenue l’atout secret de studios d’envergure comme Disney, DreamWorks, Hasbro, Télétoon, Pixar et NASCAR, qui ont déjà collaboré avec plusieurs studios établis dans la ville. De surcroît, la pollinisation croisée du savoir-faire en logiciels et en arts numériques a su engendrer un écosystème très vivant où fleurit désormais le domaine de la réalité virtuelle.

Pour aller plus loin : Les médias numériques

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Investir Ottawa :

7, chemin Bayview
Ottawa, ON K1Y 2C5
613-828-6274
worldclass@investottawa.ca

Les technologies de communication

L’excellence d’Ottawa sur le plan des technologies de communication ne fait plus aucun doute dans la communauté internationale et continue de transformer le domaine des technologies sans fil à l’échelle planétaire. Ottawa abrite les cinq acteurs les plus importants du marché de l’équipement de service de raccordement mobile ainsi que les dix chefs de file en matière de vente de matériel de réseau optique et 90 % de l’effort de recherche en télécommunication. La capitale nationale est bel et bien un des artisans phares de l’avenir des réseaux de communication.

De nombreux établissements de recherche et de développement (R et D) s’affairent à accélérer la croissance de ce secteur à Ottawa, comme :

Le Centre de recherches sur les communications (CRC), un centre de recherche appliquée en télécommunications sans fil financé par le gouvernement fédéral;

Le Centre canadien de fabrication de dispositifs photoniques (CCFDP), le seul centre exclusivement voué à la fabrication de dispositifs optiques en Amérique du Nord;

Le Centre of Excellence in Next Generation Networks (CENGN), qui relie les acteurs de la chaîne d’approvisionnement des figures de proue multinationales et facilite la commercialisation en permettant d’accéder à une tribune de calibre international où valider les produits, les applications et les services de pointe;

Le Laboratoire David-Florida, le centre d’intégration, d’assemblage et d’essais d’engins spatiaux de l’Agence spatiale canadienne;

Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), le chef de file en matière de sciences et technologie (S et T) dans le domaine de la défense au Canada.

Ces centres de R et D jouent un rôle complémentaire crucial aux côtés des entreprises locales, notamment QNX de BlackBerry, Huawei, Nokia et Cisco, dans l’effort de soutien aux projets de recherche visant l’élaboration de technologies à visées commerciales. En retour, ces entreprises investissent en recherche et développement, enrichissent le bassin de talent et attirent les investissements.

Pour aller plus loin : Les technologies de communication

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Investir Ottawa :

7, chemin Bayview
Ottawa (Ontario)  K1Y 2C5
613-828-6274
worldclass@investottawa.ca

 

Les Technologies Propres

En bonne voie de devenir un chef de file du perfectionnement et de l’avancement des technologies propres, le Canada attire les regards sur la scène internationale par ses services aux clients d’ici et d’ailleurs. En effet, 57 % des recettes des technologies propres proviennent de clients internationaux, comme la Chine, les États-Unis et l’Inde, qui étaient ensemble responsables de la moitié des investissements en énergie propre dans le monde en 2016 (348 milliards de dollars canadiens). Compte tenu de cet immense potentiel économique, le gouvernement du Canada a fait de l’innovation dans les technologies propres une priorité, pour appuyer les activités de recherche, de développement et de démonstration.

Située en Ontario, qui accueille 10 % plus d’entreprises de technologies propres que toute autre province au Canada, la ville d’Ottawa a l’avantage géographique. Ville la plus scolarisée au pays, elle présente la plus grande concentration de scientifiques et d’ingénieurs et accueille de prestigieuses entreprises du palmarès Fortune 500, telles que Waste Management, Johnson Controls, Wesco, Honeywell et Enbridge; la capitale nationale est un lieu d’innovation, de développement et d’exportation de technologies à la fine pointe de l’industrie.

En tant que capitale du G7, la ville est forte d’une grande concentration d’organismes et de laboratoires de recherche fédéraux. En voici certains, axés sur la technologie propre :

La collaboration entre les chercheurs, le secteur privé et le milieu universitaire à Ottawa est le catalyseur de percées technologiques novatrices qui aboutiront en solutions mondialement concurrentielles et écoresponsables. Les entreprises de technologies propres d’Ottawa peuvent aussi tirer profit de leur proximité au secteur des technologies de l’information et de la communication, qui leur donne accès à une expertise de pointe leur permettant d’améliorer leur compétitivité internationale.

Pour aller plus loin : Les technologies propres

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Investir Ottawa :

7, chemin Bayview
Ottawa (Ontario)  K1Y 2C5
613-828-6274
worldclass@investottawa.ca

L’aérospatiale, la défense et la sécurité

En tant que capitale du G7 et hôte de l’administration centrale de la plupart des ministères du gouvernement fédéral, Ottawa est le carrefour national du secteur de l’aérospatiale, de la défense et de la sécurité au Canada. Compte tenu de sa proximité à un vaste réseau d’infrastructures de recherche et de développement, de multinationales à la tête de l’industrie et d’établissements d’enseignement postsecondaire d’exception, et de sa forte concentration de talents en technologie, la capitale nationale est un environnement compétitif sur la scène mondiale, où l’innovation d’envergure internationale en aérospatiale, en défense et en sécurité prospère.

Ottawa est une mine d’occasions à saisir sur le marché public, car on y trouve l’administration centrale des organisations suivantes :

  • Ministère de la Défense nationale (MDN)
  • Sécurité publique Canada
  • Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS)
  • Gendarmerie royale du Canada (GRC)
  • Agence des services frontaliers du Canada (ASFC)
  • Centre de la sécurité des télécommunications (CST)
  • Commandement du renseignement des Forces canadiennes
  • Bureau du Conseil privé (BCP)
  • Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité (CSARS)
  • Service canadien de renseignements criminels (SCRC)
  • Ministère des Finances Canada
  • Affaires mondiales Canada
  • Ministère de la Justice Canada
  • Transports Canada

Grâce à la présence d’entreprises du palmarès Fortune 500 telles que General Dynamics, Thales, Raytheon et Lockheed Martin, Ottawa est un centre globalement compétitif qui regroupe des petites et moyennes entreprises du secteur de l’aérospatiale, de la défense et de la sécurité en un grand bassin de talents.

En plus de profiter de la proximité au marché public, les entreprises du secteur ont un accès privilégié à certains des meilleurs organismes de recherche et développement du Canada. Par exemple :

Ottawa recèle non seulement des entreprises et des installations de recherche de premier plan, mais ses établissements d’enseignement postsecondaire offrent un avantage stratégique grâce à leurs programmes de pointe : Aéronautique et génie aérospatial et Sécurité TI à l’Université d’Ottawa, protection des infrastructures et sécurité internationale et génie mécanique et aérospatial à l’Université Carleton, et technologies des systèmes informatiques – sécurité au Collège Algonquin.

Pour aller plus loin : L’aérospatiale, la défense et la sécurité

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Investir Ottawa :

7, chemin Bayview
Ottawa (Ontario)  K1Y 2C5
613-828-6274
worldclass@investottawa.ca

Éducation

Ottawa jouit d’un secteur de l’éducation florissant. Cette ville offre aux étudiants de nombreuses options d’études universitaires ou de perfectionnement professionnel, tant en français qu’en anglais. Dans un sondage mené à l’échelle mondiale en 2017, Ottawa s’est classée au premier rang des villes étudiantes, selon les étudiants (QS Top Universities)!

Population étudiante

Ottawa compte quatre conseils scolaires publics regroupant les écoles publiques anglophones, les écoles catholiques anglophones, les écoles publiques francophones et les écoles catholiques francophones. Leurs nombres d’inscriptions combinés pour 2015‑2016 étaient de 96 290 pour le niveau élémentaire et de 45 248 pour le niveau secondaire (Perspectives Ottawa, Fondation communautaire   d’Ottawa)[i].

Ensemble, les quatre établissements d’enseignement postsecondaire d’Ottawa instruisent jusqu’à 130 000 étudiants et 20 pour cent de cette population se spécialise dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM). La région comporte aussi un grand nombre de collèges privés d’enseignement professionnel qui offrent une formation axée sur l’acquisition de compétences uniques et spécialisées pour notre marché du travail dynamique (Investir Ottawa).

Main‑d’œuvre

Le secteur de l’éducation est l’un des principaux moteurs de l’économie locale. En février 2018, le taux de chômage de la région d’Ottawa‑Gatineau chute à son plus bas niveau en 9 ans. L’un des principaux facteurs de cette baisse est un gain de 17 pour cent dans le secteur de l’éducation, qui emploie 66 000 travailleurs (Ottawa Citizen).

Avantages économiques et commerciaux

La Ville et les entreprises bénéficient de ce secteur en plein essor, qui comporte les avantages suivants :

  • L’accès à un bassin de talents constant;
  • L’accès à de multiples réseaux de recherche universitaires et industriels;
  • Un important marché de consommation offrant une gamme diversifiée de biens et de services (p. ex. logement, divertissement, transports).

La Ville d’Ottawa collabore activement avec les établissements d’enseignement postsecondaire, ainsi que d’autres intervenants du secteur, à l’élaboration de stratégies visant à attirer et à retenir les talents. Parmi les collaborations antérieures, mentionnons le Sommet sur l’éducation et l’économie de 2016, l’événement d’accueil des étudiants internationaux à Ottawa et le groupe de travail du G33 en matière de développement des talents.

[i] Il importe de souligner que la zone desservie par les deux conseils francophones dépasse largement les frontières d’Ottawa.

Tourisme

Aperçu

Le tourisme est l’un des principaux moteurs économiques d’Ottawa. Environ 85 000 personnes travaillent dans ce secteur. En 2017, Ottawa a accueilli 11 millions de visiteurs qui ont dépensé plus de 2,3 milliards de dollars dans la ville. En tant que capitale nationale abritant des infrastructures et des attractions touristiques importantes telles que la Colline du Parlement, le canal Rideau (site du patrimoine mondial de l’UNESCO), le Musée des beaux-arts du Canada, le Centre Shaw et l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa, la Ville d’Ottawa est bien placée pour continuer à développer cet important secteur.

Depuis 1971, Tourisme Ottawa  a pour mandat premier d’attirer les visiteurs, les visites guidées, les grands événements, les médias et les congrès à Ottawa et dans la région de la capitale du Canada. Grâce à son leadership dans le secteur et au marketing de destination, Tourisme Ottawa collabore avec plus de 400 entreprises touristiques membres pour présenter la région d’Ottawa comme un lieu diversifié et attrayant à visiter. Tourisme Ottawa fait la promotion de la ville à l’échelle nationale et internationale afin d’accroître le nombre de visiteurs dans la ville et de produire des retombées économiques dans le secteur du tourisme.

Avantages économiques et commerciaux

Le secteur du tourisme engendre des retombées pour la Ville non seulement sur les plans des possibilités d’emploi et des dépenses touristiques, mais aussi pour les autres raisons suivantes :

Les attractions et les expériences touristiques comme les festivals contribuent de manière notable à la qualité de vie – un indicateur économique important et un facteur clé pour attirer et fidéliser les commerces et les talents;

Les initiatives de développement de la destination, comme la création d’une image de marque des lieux, d’enseignes et de nouveaux produits, rehaussent l’expérience globale des visiteurs;

Une destination forte et une hausse du nombre de visiteurs sont favorables aux petites et moyennes entreprises telles que les restaurants, les détaillants, les fournisseurs de services de congrès, etc.

Administrations publiques

Aperçu

Les administrations publiques représentent un secteur influent dans la région. Comme Ottawa est la capitale du Canada, les trois ordres de gouvernement ont une forte présence dans la ville. Selon le Recensement de 2016, 20,1 pour cent de la population active occupée de la région d’Ottawa‑Gatineau travaille dans le secteur des administrations publiques (Série « Perspective géographique », Recensement de 2016).

Le gouvernement fédéral est un employeur important dans cette région. En 2018, des 273 571 employés actifs du gouvernement fédéral, 41,3 pour cent travaillaient dans la région de la capitale nationale (Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada : Effectif de la fonction publique fédérale, et Effectif de la fonction publique fédérale dans la région de la capitale nationale).

Avec un effectif d’environ 17 000 employés à temps plein et à temps partiel dans de nombreux domaines, l’administration municipale compte également parmi les principaux employeurs de la ville.

Bien que la présence du gouvernement provincial soit moins importante dans cette région, une partie de ses effectifs travaille à Ottawa.

Avantages économiques et commerciaux

En ce qui a trait aux possibilités d’emploi, le secteur des administrations publiques profite non seulement à la ville, mais aussi aux entreprises à bien des égards. Ce secteur comprend les avantages suivants :

  • Un accès facile et rapide aux décideurs;
  • Des capacités et des possibilités accrues en matière de recherche et de développement avec les 65 laboratoires de recherche fédéraux que compte la région;
  • L’accès à des millions de dollars en contrats gouvernementaux.

Fabrication

La fabrication est un autre secteur qui contribue à la diversité des emplois dans la ville.

Selon le Conference Board du Canada (Note de conjoncture métropolitaine 1 : Ottawa-Gatineau, printemps 2018), l'emploi dans la fabrication à Ottawa-Gatineau représentait 25 300 emplois en 2018, soit une hausse de 2 100 (8,3 pour cent) emplois par rapport à 23 200 en 2015.

Pour mettre les choses en contexte, l'emploi total était en hausse de 29 100 (4,1 pour cent) emplois pour tous les secteurs à Ottawa-Gatineau entre 2015 et 2018, et l'emploi total se chiffrait à 739 700 emplois dans tous les secteurs.

La fabrication représentait 3,42 pour cent de l'emploi total en 2018, derrière :

  1. l'administration publique (21,6 pour cent)
  2. les soins de santé et l'aide sociale (12,5 pour cent)
  3. le commerce de gros et de détail (12,2 pour cent)
  4. les services professionnels, scientifiques et techniques (9,9 pour cent)
  5. les finances, les assurances, l'immobilier, l'entreprise, la construction et autres services de soutien (8,7 pour cent)
  6. les services d'éducation (8,0 pour cent)
  7. la construction (5,8 pour cent)
  8. l'accueil et la restauration (5,5 pour cent)
  9. les autres services (4,0 pour cent)

Elle se classait devant le transport et l'entreposage (3,1 pour cent), les arts, spectacles et loisirs (2,6 pour cent) et les industries de l'information et de la culture (2,1 pour cent).

Dans un sondage mené auprès des employeurs de la ville en 2016, sur les quelque 1 000 établissements manufacturiers dans la seule ville d'Ottawa, 70 pour cent avaient moins de 10 employés, 28 pour cent avaient de 10 à 249 employés et moins de 2 pour cent avaient 250 employés ou plus.

 

Milieu rural

L’une des caractéristiques uniques d’Ottawa est son vaste milieu rural. La zone rurale couvre 80 pour cent du territoire de la ville, ce qui en fait la plus grande zone rurale de toutes les villes au Canada. Un peu moins de 10 pour cent (9,8 pour cent) de la population de la région d’Ottawa vit en milieu rural, environ 41 pour cent de la population vit dans les 26 villages de la ville et le reste des habitants vit sur des fermes ou dans d’autres petites collectivités. De 2001 à 2016, la croissance de la population rurale d’Ottawa a été plus rapide que la hausse moyenne de la population la ville dans son ensemble (soit 21,2 pour cent contre 19,5 pour cent).

Selon le sondage sur l’emploi de 2012 mené par la Ville, 4,5 pour cent des emplois dans la ville étaient en zone rurale. Au cours des cinq années précédant 2012, le nombre d’emplois dans cette zone a augmenté d’environ 16 pour cent.

Le secteur rural d’Ottawa joue un rôle vital pour la ville. À Ottawa, l’économie rurale contribue au PIB à hauteur d’environ 1 milliard de dollars (Ville D’Ottawa : Plan Financier à Long Terme III 2006). L’activité économique rurale comprend les secteurs de l’agriculture, des ventes au détail, de la construction, de la foresterie, des mines (agrégats), du tourisme, de la fabrication, des services personnels et d’affaires et des transports, pour ne nommer que ceux-là.

Le secteur agricole d’Ottawa comprend 1 045 fermes totalisant 252 423 acres de terres. Celles-ci sont cultivées par plus de 1 200 exploitations agricoles, employant environ 10 000 personnes. L’agriculture représente près de 3 000 emplois directs dans la région d’Ottawa si l’on tient compte des employés agricoles rémunérés (1 439) et des exploitants agricoles (1 485) (Statistique Canada, 2017).

Le tourisme rural contribue également de façon importante à l’économie locale. Ottawa offre une vaste gamme d’activités touristiques et récréatives qui sont propres aux secteurs ruraux. Les édifices patrimoniaux et les musées, les parcs provinciaux, les terrains de camping, les labyrinthes dans les champs de maïs, les ranchs d’équitation et les tours de tracteurs dans les champs de citrouilles en sont des exemples. Les villages ruraux organisent chaque année des foires et des festivals annuels qui attirent les résidents des secteurs d’Ottawa-Gatineau, des comtés voisins, ainsi que de partout ailleurs au Canada et de l’étranger. Environ un quart des emplois en arts, en culture et en divertissement sont situés dans des zones rurales de la ville.

La Ville accorde une grande importance aux activités économiques de ses zones rurales. C’est pourquoi le développement économique en milieu rural est l’un des quatre piliers de la stratégie de développement économique de la Ville.