Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités

Sur cette page

À propos

six thèmes du Plan de sécurité et de bien être dans les collectivités : logement, bien-être mental, racisme et discrimination, violence à l'encontre des femmes, systèmes intégrés et réduction de la pauvreté.

En 2021, le Conseil municipal a approuvé le Plan [ 1 Mo ] de sécurité et de bien-­être dans les collectivités de la Ville d’Ottawa. Le plan décrit la façon dont la Ville collabore avec ses partenaires communautaires pour améliorer la sécurité, la santé et le bien-être des résidents d’Ottawa.

Le plan a pour objectif de créer une communauté durable où chacun peut :

  • être en sécurité;
  • avoir un sentiment d’appartenance;
  • avoir accès à des services;
  • combler ses besoins en matière d’éducation, de soins de santé, d’alimentation, de logement, de revenu et d’expression sociale et culturelle.

Priorités

Le plan vise à atténuer les risques locaux pour la sécurité et le bien-être de la communauté dans six domaines.Lors d’un processus de consultation, les résidents d’Ottawa ont mentionné ces enjeux comme étant les plus urgents :

  • Discrimination, marginalisation et racisme;
  • Sécurité financière et réduction de la pauvreté;
  • Violence fondée sur le genre et violence à l’endroit des femmes;
  • Logement;
  • Bien-être mental;
  • Systèmes intégrés et simplifiés.
""

Réalisations

Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités approuvé par le Conseil en octobre 2021.

Les activités de consultation menées auprès des résidents et des partenaires ont joué un rôle déterminant dans l’établissement des priorités du plan. Les commentaires recueillis lors des consultations avec les résidents et les partenaires en 2020 et 2021 ont été analysés puis résumés dans les rapports « Ce qui a été dit » suivants :

Résumé [ 2 Mo ] de la mobilisation pour l’établissement des priorités

Résumé [ 822 Ko ] de la consultation : Buts et objectifs 

Comité consultatif

Présidente : Donna Gray, (elle/la), directrice générale, Services sociaux et communautaires, Ville d’Ottawa

Donna Gray compte plus de 25 ans d’expérience dans la direction d’initiatives de transformation complexes à la Ville d’Ottawa. Dans son rôle actuel de directrice générale, Services sociaux et communautaires, Donna a dirigé le Groupe de travail sur les besoins humains quand la pandémie a été déclarée, l’intégration des services humains, ainsi que la prestation de services dans les domaines suivants : soins de longue durée, logement, services aux enfants, égalité des genres et des races, inclusion, relations avec les Autochtones et développement social, emploi et services sociaux et sécurité communautaire, bien-être, politique et analyse.

Dans le cadre de ses fonctions antérieures à la Ville, Donna a participé à d’autres grands projets de transformation, notamment : un examen universel des programmes de tous les services municipaux, la refonte des services sociaux en un modèle de prestation intégrée; la gestion de la création d’un nouveau service intégrant les services de loisirs de niveau inférieur aux services de santé publique et aux services sociaux; et la direction de la stratégie et de la gestion de projet pour la fusion des services d’urgence de 11 services en un seul.

Portrait de Donna Gray

« C’est un honneur et un privilège de présider le comité consultatif et de travailler aux côtés d’autres leaders pour élaborer un Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités pertinent et inclusif pour la sécurité et le bien-être de toutes les personnes résidentes. Pour réaliser nos ambitions, nous devrons placer les besoins de notre collectivité diversifiée au centre de nos stratégies et de nos approches. Il faudra également abattre les cloisons entre les secteurs, s’engager en faveur de solutions durables et investir dans nos principales parties prenantes. Nous renforcerons notre collaboration avec nos partenaires communautaires afin d’échanger les perspectives et de tirer parti des forces de chacune et chacun. »

Brianna Dusome, (elle/iel), directrice des programmes et des partenariats communautaires, Grands Frères Grandes Sœurs d’Ottawa

Brianna est la directrice des programmes et des partenariats communautaires de l’organisme Grands Frères Grandes Sœurs d’Ottawa. Brianna est vice­présidente du Comité d’assurance de la qualité et membre du groupe de travail sur la diversité, l’équité et l’inclusion de Grands Frères Grandes Sœurs du Canada.Elle est responsable d’une communauté de pratique en matière de mentorat des jeunes dont le but est de renforcer les capacités des organismes communautaires offrant des services aux jeunes d’Ottawa.

En tant que personne adoptée dans le cadre d’une adoption transraciale, Brianna reconnaît que l’oppression et les traumatismes intergénérationnels ont engendré des problèmes persistants, comme la surreprésentation des enfants noirs, autochtones et racisés parmi les enfants placés en dehors de leur famille et de leur communauté. Elle travaille à éliminer les obstacles, à offrir des services de manière équitable et à créer des programmes intentionnels et plus sécuritaires axés sur l’expérience vécue. Brianna est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en service social et possède plus de 15 années d’expérience dans les domaines des ressources humaines, du travail communautaire, du travail social, de l’enseignement et du leadership.

Mon expérience vécue des identités intersectionnelles a influencé ma perception des inégalités sociales et nourri ma passion pour le travail que je fais en tant que travailleuse sociale et directrice. Je considère ce comité comme une avancée concrète dans la lutte contre les inégalités et les obstacles présents dans notre communauté, et j’ai bien hâte d’y apporter une contribution. »

Portrait de Brianna Dusome

Dr Claire Kendall, (elle/la), doyenne associée, Responsabilité sociale, Faculté de médecine, Université d’Ottawa

La Dr Claire Kendall est doyenne associée, Responsabilité sociale, de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa.  Elle est professeure agrégée au Département de médecine familiale de l’Université d’Ottawa, chercheure clinicienne à l’Institut de recherche Bruyère et médecin de famille pratiquant au sein de l’Équipe de santé familiale Bruyère. Elle est titulaire de la Chaire de recherche clinique en renforcement des soins primaires pour une équité intégrée en matière de santé de l’Université d’Ottawa, dont le programme de recherche vise à améliorer la prestation des soins de santé primaires aux populations mal desservies.

« Je suis très enthousiaste à l’idée d’apporter mes perspectives en matière de soins primaires et d’équité en santé au comité consultatif. Ottawa a toujours été mon foyer, je me sens donc particulièrement privilégiée de pouvoir contribuer à la santé de notre ville en plaçant les priorités et la voix de la collectivité au centre de notre travail commun. »

Portrait de Claire Kendall

Isabelle Jasmin, (elle/la), trésorière municipale adjointe, Finances municipales, Ville d’Ottawa

Isabelle Jasmin est trésorière municipale adjointe, Finances municipales, à la Ville d’Ottawa.  Elle possède plus de 35 ans d’expérience en gestion financière et en services de conseil.  Elle s’est jointe à la Ville d’Ottawa en 2014 et, depuis, elle a dirigé l’élaboration des plans financiers à long terme de la Ville pour les taxes, les tarifs et le transport en commun, les budgets annuels de fonctionnement et d’immobilisations, les états financiers et le rapport annuel ainsi que la gestion de la dette et des investissements de la Ville.  Avant de se joindre à la Ville, elle était directrice financière de Centraide Ottawa et, avant cela, elle a travaillé pendant seize ans comme consultante pour une grande entreprise, fournissant des services de conseil financier. 

« Ce qui me passionne, c’est de fournir des conseils et une expertise à cette équipe pour aider à élaborer une stratégie financière durable et abordable pour le Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités. » 

Portrait de Isabelle Jasmin

Karen Green, (elle/la), directrice, Ottawa Aboriginal Coalition

Karen, originaire du territoire mohawk de Tyendinga, est une avocate qui a passé sa carrière à défendre et à promouvoir les droits des peuples des Premières Nations, en particulier ceux des femmes et des enfants des Premières Nations.  Elle a travaillé pendant la majeure partie de sa carrière au ministère de la Justice, où elle a occupé des postes de cadres, notamment en tant que directrice générale du Centre fédéral de gestion des conflits et directrice de l’unité « Diversité et égalité des genres ».  Karen a été la principale rédactrice et conseillère du chapitre sur les femmes du rapport de la Commission royale sur les peuples autochtones. Depuis qu’elle a quitté le gouvernement, Karen a travaillé comme conseillère principale sur les questions autochtones à l’Université d’Ottawa et comme directrice du Bureau de l’équité à l’Université Carleton.  Karen continue de travailler avec le ministère de la Justice et se joint à ce comité forte du travail qu’elle fait avec l’Ottawa Aboriginal Coalition (OAC).

« Je suis heureuse de siéger au Comité consultatif pour le Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités  au nom de l’Ottawa Aboriginal Coalition (OAC) afin de veiller à ce qu’une voix autochtone soit reflétée et que le travail de ce comité complète le travail continu de l’OAC. »

Portrait de Karen Green

Krista Ferraro, (elle/la), directrice générale, Commission de services policiers d’Ottawa

Krista Ferraro est la directrice générale de la Commission de services policiers d’Ottawa. Elle travaille pour la Commission depuis un peu plus de cinq ans et demi, fournissant des conseils et un soutien stratégique sur une série de questions concernant la politique, la gouvernance, l’engagement communautaire et les relations de travail. Avant de se joindre à la Commission, elle a fait partie du Service de police d’Ottawa pendant neuf ans et demi, où elle a occupé un large éventail de rôles, du centre d’appels à la liaison avec les tribunaux, en passant par les relations avec les médias, les communications de l’organisation et un certain nombre de projets particuliers. L’expérience collective qu’elle a acquise au cours des 15 dernières années lui a permis d’acquérir une solide compréhension du maintien de l’ordre et de la collectivité, ainsi que de la nécessité de partenariats et de collaborations solides.

« Je crois fermement que l’approche multidisciplinaire, collaborative et intersectionnelle décrite dans le Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités, jumelée à l’engagement continu du public et des intervenants, est la meilleure façon pour les résidents d’Ottawa de travailler collectivement à l’atténuation des préjudices dans notre collectivité et à la promotion de la sécurité et du bien-être à court et à long terme. J’estime la sécurité et le bien-être des collectivités comme un casse-tête dont nous possédons tous une pièce. Je suis vraiment impatiente de jouer mon rôle et de contribuer à ce travail important de toutes les manières possibles. »

Portrait de Krista Ferraro

Leslie Wells, (elle/la), directrice, Équipe Santé Ottawa

Leslie Wells est directrice de l’Équipe Santé Ottawa (ÉSO), où elle facilite les efforts déployés par plus de soixante organismes de santé et de services sociaux pour transformer la prestation locale des soins de santé et évoluer vers un système intégré, équitable et axé sur la clientèle. Avant de rejoindre l’ÉSO, Leslie a travaillé dans le secteur de la santé mentale et de la toxicomanie, à la fois dans la prestation de services de première ligne et dans la planification des systèmes.  

« Je suis enthousiaste à l’idée de travailler avec le Comité consultatif sur la sécurité et le bien-être de la collectivité, car il offre la possibilité d’aborder les déterminants sociaux fondamentaux de la santé au sein de notre collectivité. »

Portrait de Leslie Wells

Meseret Haileyesus, (elle/la), fondatrice et directrice générale, Centre canadien pour l’autonomisation des femmes

Meseret Haileyesus est une leader primée à plusieurs reprises. Elle est la fondatrice du Centre canadien pour l’autonomisation des femmes, la seule organisation canadienne qui s’attaque à l’injustice économique. Elle s’intéresse particulièrement aux obstacles systémiques et aux autres défis qui empêchent l’autonomisation économique des femmes marginalisées au moyen d’activités novatrices de défense des politiques, de recherche, d’éducation et d’autonomisation économique. 

Elle siège au conseil d’administration du Centre de santé communautaire du centre-ville, du End FGM Canada Network et est membre du Conseil consultatif sur les politiques publiques du Réseau pour l’avancement des collectivités noires, qui s’occupe de la lutte contre le racisme systémique et des problèmes de santé mentale auxquels sont confrontés les jeunes personnes noires et leurs familles au Canada. Elle est également la fondatrice de Maternity Today, une organisation internationale qui améliore et promeut la santé des femmes et des nouveau-nés au moyen de mesures de sensibilisation, de recherche et d’éducation de qualité supérieure. Meseret Haileyesus est également l’ambassadrice de diverses initiatives mondiales en vue d’atteindre les objectifs de développement durable des Nations Unies, notamment en matière de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.

Portrait de Meseret Hailyesus

« En tant que leader, le Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités est une grande occasion pour moi de travailler avec d’autres personnes et de trouver des moyens innovants pour améliorer nos problèmes complexes en matière d’équité, y compris les obstacles systémiques qui ont des répercussions sur le bien-être économique des collectivités marginalisées, et les inégalités en matière de santé. J’espère que cela permettra à la Ville d’être réactive en utilisant les données et l’expérience vécue pour prendre des décisions fondées sur des données probantes, l’innovation, la mobilisation civique et la collaboration. Je suis impatiente de travailler en collaboration avec le Comité consultatif et la collectivité pour atteindre nos objectifs communs et assurer la sécurité de notre collectivité après la pandémie. »

Michelle Groulx, (elle/la), directrice générale, Coalition des zones d’amélioration commerciale d’Ottawa

Michelle Groulx est originaire d’Ottawa et a passé ses vingt-deux années de carrière à faciliter le changement positif dans les secteurs de la haute technologie, des organismes à but non lucratif et du civisme. En tant que directrice générale de la Coalition des zones d’amélioration commerciale d’Ottawa (OCOBIA), Michelle joue un rôle clé en tant que défenseure, partenaire et ressource pour les dix-neuf zones d’amélioration commerciale de la grande ville et les 6 400 entreprises membres qu’elles desservent.  Par l’intermédiaire de l’OCOBIA, Michelle s’efforce de faire en sorte que les zones d’amélioration commerciales d’Ottawa soient les piliers du développement économique de quartiers distincts et prospères, et que les entreprises de ces zones soient les moteurs d’une collectivité saine et dynamique.

« Ce qui m’enthousiasme le plus à l’idée de contribuer au Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités en tant que membre du Comité consultatif, c’est que nous travaillerons à l’élimination des obstacles et à l’amélioration de la qualité de vie à Ottawa, en particulier pour celles et ceux qui en ont le plus besoin. Un mode de vie digne, équitable, sûr et abordable a des répercussions sur l’ensemble de notre écosystème, des personnes qui y résident aux entreprises. Je suis très enthousiaste à l’idée de faire partie de ce comité, à la fois pour apporter ma contribution et pour apprendre des autres. »

Portrait de Michelle Groulx

Steve Bell, (il/le), chef intérimaire, Service de police d’Ottawa

Le chef intérimaire Steve Bell compte 26 ans d’expérience au sein du Service de police d’Ottawa (SPO), où il occupe le poste de chef intérimaire depuis février 2022.

Au cours de ses années de service au SPO, il a acquis de l’expérience dans divers postes, notamment : chef de l’administration (avril-décembre 2021); chef de police intérimaire (mai-octobre 2019); chef adjoint des directions des enquêtes criminelles, des services de soutien et de la planification, du rendement et de l’analyse; agent de quartier, unité antidrogue, unité des armes à feu et des gangs, section de la jeunesse, normes professionnelles, tribunaux et garde temporaire et direction du ressourcement et du développement. 

L’expérience du chef intérimaire Steve Bell lui confère une solide compréhension des besoins diversifiés de la collectivité ainsi que des besoins des membres des services de police. Il a fait ses preuves en tant que penseur innovant et stratégique et a réussi à gérer des changements organisationnels complexes. Il a joué un rôle clé dans plusieurs projets importants, notamment la suppression de la violence par arme à feu, la police de quartier, l’audit de genre, l’initiative de service et la stratégie de bien-être.  

Portrait de Steve Bell

« Je suis ravi de continuer à soutenir le Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités de la Ville d’Ottawa. Ce travail, aux côtés de nos partenaires, est essentiel pour garantir l’intégration d’une approche communautaire globale de la sécurité publique. C’est en travaillant ensemble que nous avançons le mieux. »

Tom D’Amico, (il/le) directeur de l’éducation, La Commission scolaire catholique d'Ottawa

Tom D’Amico est le directeur de l’éducation de la Commission scolaire catholique d'Ottawa.  Il possède plus de 32 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation et a assumé de nombreux rôles, notamment en tant qu’enseignant, directeur d’école et surintendant des ressources humaines et de la technologie. Il a reçu le Prix du premier ministre pour l’excellence de son enseignement et le prix du meilleur directeur d’école du Canada.

Résident d’Ottawa depuis toujours, Tom est actif en tant que membre du conseil d’administration du réseau d’Ottawa pour l’éducation, du conseil d’administration de Prévention du crime Ottawa, du Cercle de la diversité de l’Université d’Ottawa, du conseil d’administration de la Régie du transport scolaire d'Ottawa, de l’Initiative pour les enfants et les jeunes d’Ottawa, de la table de leadership du Partenariat local pour l’immigration d’Ottawa, du comité consultatif stratégique de Digital Equity Ottawa et, à l’échelle nationale, du conseil d’administration du Réseau ÉdCan, de C21-Canadians for 21st Century Learning and Innovation, d’ERDI-Education research development and innovation et de la Canadian co-lead for New Pedagogies for Deep Learning. 

Portrait de Tom DAmico

« Je suis ravi d’avoir l’occasion de donner une orientation stratégique à ce Plan.  Le secteur de l’éducation fournit une perspective intersectionnelle, et j’espère que les voix collectives continueront à renforcer l’accent mis par Ottawa sur la sécurité et le bien-être dans notre grande ville. »

Dr Vera Etches, (elle/la), médecin chef en santé publique, Santé publique Ottawa

La Dr Etches a été nommée médecin chef en santé publique de Santé publique Ottawa (SPO) en avril 2018, après avoir occupé le poste de médecin chef en santé publique adjointe pendant trois ans et de médecin chef en santé publique associée pendant cinq ans auparavant. Elle est passionnée par la prévention des maladies et des blessures et par la collaboration avec des partenaires de nombreux secteurs pour maintenir les gens en bonne santé et promouvoir la santé de la population. Il s’agit notamment de favoriser une culture de mobilisation de la collectivité et de la clientèle et de fournir des informations pour aider les personnes à s’orienter dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Elle s’engage également dans le domaine de la santé publique pour lutter contre les inégalités en matière de santé découlant du racisme et du colonialisme.

Avant de se joindre à SPO, la Dr Etches a été médecin chef en santé publique associée, médecin chef en santé publique par intérim et directrice des services cliniques du Service de santé publique de Sudbury et du district après avoir terminé sa formation spécialisée en santé publique et en médecine préventive en 2005 à l’Université de Toronto.

Portrait de Vera Etches

« Je suis heureuse de contribuer au travail du Plan de sécurité et de bien-être dans les collectivités, qui s’efforcera d’améliorer certaines des causes fondamentales de la santé et du bien-être dans la Ville, notamment en s’attaquant aux problèmes de discrimination, d’emploi et de logement. »

Wendy White, (elle/la), directrice des services, Société d’aide à l’enfance d’Ottawa

Wendy White possède plus de 20 ans d’expérience dans le domaine de la protection de l’enfance à la Société d’aide à l’enfance d’Ottawa (SAEO). Elle a commencé en tant que bénévole, puis a travaillé en tant qu’agente de première ligne, superviseure, gestionnaire et est maintenant directrice de service. Dans le cadre de ses fonctions, elle supervise divers services dans les domaines cliniques et des ressources de l’agence. En outre, Wendy est responsable du portefeuille de l’équité, de la diversité et de l’inclusion, ce qui implique d’attirer l’attention sur les inégalités systémiques dans la prestation de services et de s’efforcer d’obtenir des résultats équitables pour les enfants, les jeunes et les familles qui travaillent avec la SAEO.

Wendy fait partie de plusieurs comités et initiatives locaux, provinciaux et nationaux en matière d’équité, de diversité et d’inclusion, tels que le Conseil sur l’équité du Service de police d’Ottawa, le Partenariat d’équité d’Ottawa et le Comité permanent d’équité et d’inclusion afro-canadien.

« Ce comité implique des leaders de différents secteurs. Cela m’enthousiasme, car pour réaliser des progrès, des améliorations et des changements progressifs permanents, il faut galvaniser la collectivité. »

Portrait de Wendy White