Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Faits saillants du budget 2021

Budget préliminaire de 2021 en bref

Investir dans notre communauté pour qu'Ottawa aille de l'avant 

Faits saillants du budget

L’année 2020 n’a été à nulle autre pareille. Dans des villes partout au Canada, la pandémie de COVID-19 a fait payer un lourd tribut aux résidents, aux entreprises et aux gouvernements locaux. Les services municipaux sont essentiels dans le cadre de l’intervention contre la pandémie, ce qui souligne à quel point les résidents dépendent de la Ville. Ottawa a démontré qu’elle excelle une saine gestion financière, mais laCOVID-19 a entraîné des pertes de revenus et des coûts imprévus, occasionnant un déficit prévu en fin d’exercice.

La phase 1 de l’Accord sur la relance sécuritaire de l’Ontario a affecté 124 millions de dollars en financement fédéral et provincial afin d’appuyer nos interventions contre laCOVID-19 et a permis de réduire le déficit budgétaire de 2020. Ces fonds nous permettent de protéger et de fournir un grand nombre des services municipaux dont les résidents dépendent.

Le budget provisoire de 2021 est un budget sans superflus qui établit un équilibre entre le soutien des besoins communautaires en évolution durant la pandémie et la prestation de services municipaux essentiels, tout en réalisant les priorités du Conseil. C’est un élément indispensable, tant pour la reprise de la communauté que pour la prospérité future d’Ottawa.

De nombreux résidents dans notre communauté font face à des difficultés financières permanentes; il est plus important que jamais qu’Ottawa demeure abordable pour nous permettre de rester sur de solides bases financières. Le budget provisoire de 2021 maintient les services qui répondent aux besoins en évolution de la communauté tout en limitant la hausse de l’impôt foncier et en honorant la promesse du Conseil de plafonner les augmentations à trois pour cent.

L’année qui vient présente des défis et comprend de nombreuses inconnues, mais des décennies de gestion financière prudente ont fait d’Ottawa une municipalité résiliente.Grâce à l’engagement continu de la part de nos partenaires fédéraux et provinciaux, nous bénéficions de solides assises alors que nous œuvrons en vue d’un avenir dynamique et continuons de relever les défis du monde en évolution dans lequel nous vivons. Le budget provisoire de 2021 a été élaboré avec prudence alors que nous attendons d’autre information sur du financement municipal supplémentaire de la part des gouvernements fédéral et provincial au cours des prochains mois.

Assurer la sécurité des résidents

La santé et la sécurité des résidents constituent notre priorité absolue. Une communauté saine et résiliente est la fondation dont nous avons besoin pour faciliter la reprise des activités sociales et économiques et maintenir l’élan. L’offre de services municipaux essentiels est au cœur du bien-être de nos résidents – soit les services sociaux clés, les soins de longue de durée, la réponse de la santé publique ou les programmes de loisirs pour la santé physique et mentale de votre famille.

Points saillants

Parcs, loisirs et culture

  • 6 millions de dollars pour la modernisation et l’amélioration des parcs
  • 1,03 million de dollars pour l’établissement de partenariats avec des groupes communautaires pour développer, rénover, agrandir et améliorer les parcs et les installations récréatives
  • 682 000 $ pour la modernisation des infrastructures récréatives afin de mieux répondre aux besoins communautaires
  • 500 000 $ pour le réaménagement de parcs
  • 300 000 $ pour la réparation d’installations et l’amélioration de l’accès public et des services offerts dans les édifices de la Ville
  • 100 000 $ par quartier, que le conseiller pourra utiliser à sa discrétion, afin d'améliorer les installations de loisirs ou des parcs

Transport

  • 12,6 millions de dollars pour l’amélioration des installations de transport actif à l’aide du Plan de la circulation piétonnière d’Ottawa et du Plan sur le cyclisme d’Ottawa
  • 4 millions de dollars pour la mise en œuvre du Plan d’action stratégique en matière de sécurité routière
  • 806 000 $ pour la mise en place de mesures temporaires d’atténuation de la circulation
  • 523 000 $ pour l’amélioration de la sécurité routière
  • 512 000 $ pour l’installation de passages pour piétons
  • 500 000 $ pour l’amélioration de la technologie et l’appui de l’élaboration d’un programme de stationnement pour vélos
  • 7,8 millions de dollars pour la conception, la modernisation et l’agrandissement de l’installation d’entreposage du matériel d’hiver du dépôt Huntley et de deux bâtiments au dépôt d’entretien municipal de la promenade Moodie
  • 50 000 $ pour les projets de modération de la circulation par quartier, guidés par le conseiller de quartier
  • 12 millions de dollars pour l'amélioration d'intersections, l'ajout de feux de circulation et pour répondre aux inquiétudes en matière de sécurité dans les secteurs en croissance

Transport en commun

  • 23,9 millions de dollars pour l’achat et l’installation de l’équipement de perception des tarifs destiné à tous les prolongements de l’Étape 2, et pour la modernisation de l’équipement existant afin d’autoriser les paiements sans contact
  • 13 millions de dollars pour l’amélioration des stations Blair et Tunney’s Pasture, en ajoutant des marquises et des panneaux d’information, ainsi qu’en remplaçant un ascenseur et en ajoutant un ascenseur à la station Blair
  • 6 millions de dollars pour l’installation de barrières de protection pour les chauffeurs d’autobus dans les autobus existants
  • 6 millions de dollars pour la préparation et la réalisation d’un prolongement du service ferroviaire des Lignes 1 et 2
  • 3 millions de dollars pour la modification des circuits, des panneaux de signalisation et d’autres mesures de la circulation pour améliorer la vitesse et la fiabilité des autobus
  • 2 millions de dollars pour la mise à niveau des systèmes de tarification d’OC Transpo
  • 1,5 million de dollars pour l’installation d’autres caméras vidéo haute résolution dans les stations de transport en commun
  • 1,5 million de dollars pour l’amélioration des stations et d’autres installations avec des commodités comme des bancs
  • 1 million de dollars pour l’installation de nouvelles plateformes d’arrêt d’autobus, de nouveaux abris et d’autres améliorations aux arrêts d’autobus
  • 500 000 $ pour l’amélioration de l’accessibilité aux stations et dans d’autres installations

Services d’urgence  

  • Avec ce budget, embauche de 14 employés paramédics à temps plein par la Ville – engagement à embaucher 54 paramédics supplémentaires pendant ce mandat du Conseil
  • Budget provisoire de 2021 : promesse d’un soutien constant par l’ajout de 85 nouveaux agents de police au cours du mandat actuel, dont 30 seraient embauchés en 2021
  • 7,5 millions de dollars pour la construction d’une nouvelle caserne de pompiers à Kanata-Nord et 2 millions de dollars pour la construction d’une installation pour le déploiement des paramédics dans le secteur ouest

Environnement 

  • 8,7 millions de dollars pour le plafonnement de l’Étape 3 de la décharge contrôlée du chemin Trail 
  • 3,1 millions de dollars pour le rehaussement de la prévention de la corrosion des usines de purification de l’île Lemieux et de Britannia 
  • 3 millions de dollars pour l’amélioration et la modernisation des installations et la réduction de l’utilisation de l’énergie, des coûts et des émissions de gaz à effet de serre avec une période de rentabilisation moyenne de huit ans
  • 1,5 million de dollars pour la plantation de 125 000 arbres
  • 300 000 $ pour l’épandage contre le panais sauvage, y compris sur 1 500 km en bordure de route et dans plus d’une centaine de terrains à vocation de parcs
  • 1,2 million de dollars pour les projets de gestion des déchets solides, notamment le recyclage dans les parcs

Foyers de soins de longue durée

  • 15 millions de dollars pour la dotation en personnel, l’EPI et le contrôle des infections aux quatre foyers de soins de longue durée de la Ville afin d’aider à prévenir la propagation de la COVID-19
  • 9 millions de dollars pour les travaux de rénovation, l’équipement et l’accessibilité visant à assurer la sécurité des résidents et à leur fournir des services professionnels de qualité

Soutenir des conditions de vie et de logement abordables

La marque de toute ville prospère et dynamique est sa capacité à fournir à chaque résident la même possibilité d’atteindre l’autosuffisance et de contribuer à la communauté. De nombreux résidents n’ont pas les moyens d’avoir un chez-soi – tout particulièrement des jeunes, des adultes plus âgés à revenus fixes et les personnes au salaire minimum. La pandémie accentue les problèmes d’abordabilité du logement alors que davantage de personnes font face à des mises à pied, des pertes d’emploi et à une diminution de leur revenu.

Faits saillants

Logement

  • 15 millions de dollars pour la création de nouveaux logements abordables et en milieu de soutien, un montant équivalent aux investissements prévus dans les budgets de 2019 et de 2020 pour un total de 45 millions de dollars sur trois ans
  • 5 millions de dollars de cet investissement consistent en une augmentation du budget de base relatif aux logements abordables, qui s’ajoutent à une augmentation d’un million de dollars en 2020, avec promesses de futures ressources à investir dans un nombre accru de projets de logements abordables s’étalant sur plusieurs années
  • Ottawa a obtenu un financement du gouvernement fédéral de 32 millions de dollars pour favoriser la création rapide de logements abordables. Avec les 15 millions de dollars de la Ville, il s’agit d’un investissement record en immobilisations dans les logements abordables s’élevant à 47 millions de dollars
  • 33 millions de dollars pour les programmes et les soutiens en matière de logement communautaire et de lutte contre l’itinérance

Services communautaires 

  • 25,2 millions de dollars pour un financement communautaire permettant d’aider les fournisseurs de services sociaux sans but lucratif à faire face aux besoins plus grands des résidents, soit une augmentation de 485 000 $
  • 500 000 $ pour un financement ponctuel visant à soutenir les organismes locaux lorsque la Ville met en œuvre le nouveau cadre de financement 

Transport en commun

  • Comme les moyens de transport abordables sont essentiels pour les résidents à faible revenu, le coût de l’Equipass et du laissez-passer communautaire pour les bénéficiaires du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées sera gelé aux tarifs de 2018 pour une autre année.
  • Les services de garde sont essentiels pour la reprise économique d’Ottawa. De plus, des subventions continuent d’être offertes aux familles afin de leur permettre de retourner au travail ou à l’école. Il est nécessaire d’investir dans ces programmes pour le bien-être des enfants et des familles.

Investir dans les infrastructures

Les investissements dans les infrastructures constituent un élément clé nécessaire pour appuyer l’économie d’Ottawa durant la pandémie, sur notre voie vers la reprise et l’avenir. Ils mèneront à plus de développement, attirant de nouveaux investissements et de nouvelles entreprises, qui généreront des emplois qui en retour soutiendront notre secteur local du commerce de détail et de l’industrie des services. L’Étape 2 de notre prolongement du réseau de TLR est l’un de nos nombreux projets majeurs d’infrastructure qui aidera à faire progresser notre économie et le marché futur de l’emploi.

Les fonds destinés à l’entretien et à la réfection des infrastructures, telles que routes, trottoirs et installations de la Ville, augmenteront de 25 millions de dollars, pour un total de 171 millions de dollars en 2021. Ces fonds permettront à la Ville de rattraper une partie du retard accumulé dans le financement de ses infrastructures, soit l’écart entre ce qu’elle dépense et ce qu’elle devrait dépenser, annuellement, pour les maintenir en bon état. Ainsi, cet écart sera moindre de 6 millions de dollars en 2021, c’est-à-dire d’un peu moins de 43 millions de dollars, comparativement à 70 millions en 2017.

Faits saillants

Infrastructure  

  • 45 millions de dollars pour le resurfaçage des routes, soit une hausse comparativement à la moyenne annuelle de 35,5 millions de dollars au cours du dernier mandat du Conseil
  • 28 millions de dollars pour la réfection de l’infrastructure routière, entraînant des économies de coûts grâce à la coordination des travaux routiers et sur les égouts qui sont nécessaires
  • 40 millions de dollars pour le soutien aux infrastructures rurales, un investissement qui équivaut à la moyenne annuelle des quatre dernières années de 39,7 millions de dollars
  • 57 millions de dollars pour le financement des projets de développement du réseau routier
  • 9,9 millions de dollars pour la réparation d’asphalte et de nids-de-poule
  • Avec les investissements routiers de cette année, la Ville pourrait procéder au resurfaçage, à la réfection ou à la remise en état d’environ 116 km de routes
  • 5 millions de dollars pour les projets de développement du transport en commun, y compris 2,4 millions de dollars pour le réseau de transport en commun rapide par autobus sur le chemin Baseline
  • 13 millions de dollars pour l’amélioration du réseau d’aqueduc et la remise en état des réseaux de distribution et des conduites d’eau principales 
  • 9,5 millions de dollars pour la réparation et l’amélioration des réseaux d’égouts 
  • 4,5 millions de dollars pour la réfection des égouts sans tranchée 
  • 3,7 millions de dollars pour l’accroissement de la capacité des égouts et des stations de pompage
  • 3,5 millions de dollars pour la remise en état des infrastructures d’égouts et d’eaux pluviales 
  • 2,7 millions de dollars pour la réfection de ponceaux et le réasphaltage de l’autoroute 174
  • 2,5 millions de dollars pour la mise en œuvre du Plan d’action de la rivière des Outaouais et du Plan de gestion des infrastructures en période de précipitation 
  • 1,9 million de dollars pour la réfection des glissières 
  • 1,9 million de dollars pour faire du chemin Richmond une rue complète
  • 1,5 million de dollars pour la mise à niveau des égouts de l’avenue Byron
  • 360 000 $ pour la gestion intégrale des actifs 
  • 240 000 $ pour la cartographie des zones inondables 
  • 200 000 $ pour la réalisation de la Stratégie de viabilisation des terrains ruraux

Programme d'immobilisations de 2021 780,7 milliards $ - par service

Programme d'immobilisations de 2021 780,7 millions $ - par source de financement

Programme d'immobilisations de 2021 780,7 milliards $ - par categorie de service municipaux

Racette totales en 2021 3,94$ milliards - par source de financement

Dépenses totales en 2020 3,764 milliards $ - par service

 

 

Budget préliminaire de 2021 - Document d'information

Regard sur le TLR et les infrastructures

L’Étape 2 du réseau de TLR d’Ottawa est toujours au centre de l’investissement dans les infrastructures de la Ville, améliorant la mobilité de notre collectivité et devenant un atout qui attirera de futurs aménagements et investissements à la Ville. L’Étape 2 se poursuit, et du financement est prévu pour préparer le prolongement du service vers l’est grâce à l’ajout de 12 kilomètres et de 5 stations, vers l’ouest grâce à l’ajout de 15 kilomètres et de 11 stations, vers le sud grâce à l’ajout de 12 kilomètres et de 8 stations, et d’une liaison vers l’Aéroport international d’Ottawa.

Le réseau de TLR est le projet d’infrastructure le plus vaste de l’histoire d’Ottawa et il comptera, au terme de l’Étape 2, 24 nouvelles stations sur 44 kilomètres de voie ferrée. Lorsque l’Étape 2 sera terminée, 77 % des résidentes et des résidents d’Ottawa habiteront dans un rayon de 5 km d’une station de TLR. En reliant les communautés et en réduisant la congestion, le réseau transformera les déplacements à Ottawa. Ce projet de 4,6 milliards de dollars est financé conjointement par le gouvernement du Canada, le gouvernement de l’Ontario et la Ville d’Ottawa.

Le budget provisoire de 2021 prévoit consacrer 6 millions de dollars pour un service ferroviaire élargi sur la Ligne 1 et la Ligne 2 de même que 6,2 millions de dollars à l’appui de la mise en œuvre du service élargi dans le cadre de l’Étape 2. Le budget consacre près de 24 millions de dollars à l’achat et à l’installation d’équipement perception des tarifs pour les trois prolongements et pour moderniser l’équipement actuel pour permettre le paiement sans contact.

Le budget provisoire de 2021 consacre aussi des fonds pour la modernisation de la Ligne 1, notamment 13 millions de dollars pour des travaux d’amélioration des stations Blair et Tunney’s Pasture, qui incluent l’ajout de panneaux d’information et de marquises aux quais extérieurs de même que le remplacement et l’ajout d’un ascenseur à la station Blair.

Des investissements supplémentaires dans l’infrastructure comprennent 45 millions de dollars pour le resurfaçage des routes, soit une hausse comparativement à la moyenne annuelle de 35,5 millions de dollars au cours du dernier mandat du Conseil, ainsi que 28 millions de dollars pour des projets de réfection intégrée de la chaussée afin de réaliser des économies sur les coûts en coordonnant les travaux nécessaires aux égouts et à la chaussée. Les régions rurales profiteront de 40 millions de dollars en infrastructure, un investissement comparable à la moyenne de 39,7 millions de dollars des quatre dernières années. Pour leur part, les cyclistes et les piétons jouiront d’un investissement de 12,6 millions de dollars pour l’amélioration des installations de transport actif par le biais des programmes pour les piétons et les cyclistes.

 

Regard sur les logements abordables

Compte tenu des répercussions de la pandémie sur la santé et l’économie, les mesures d’aide en matière de logement sont plus que jamais nécessaires. En effet, la pandémie a mis en évidence les inégalités qui touchent nos résidentes et résidents les plus à risque et qui n’ont nulle part où habiter afin de rester en sécurité. Le budget présenté est le troisième budget consécutif qui prévoit des investissements record visant à accroître l’offre de logements abordables à Ottawa.

Le budget provisoire de 2021 réserve un autre investissement de 15 millions dans les immobilisations pour encourager l’aménagement d’un plus grand nombre de logements abordables et en milieu de soutien pour les gens qui en ont le plus besoin, un montant équivalent au financement qui avait été octroyé dans les budgets de 2019 et de 2020, pour un total de 45 millions de dollars sur trois ans. Dans l’investissement de cette année, 5 millions de dollars représentent une augmentation du budget de base relatif aux logements abordables, qui s’ajoutent à une augmentation d’un million de dollars en 2020 et qui allouent des futures ressources à investir dans un nombre accru de projets de logements abordables s’étalant sur plusieurs années. En tout, 60 millions de dollars seraient octroyés sur dix ans, et en ajoutant 20 millions de dollars supplémentaires en redevances d’aménagement et en vente de terrains excédentaires, contribueraient à financer la construction d’environ 2100 logements au cours des dix prochaines années.

De plus, Ottawa a obtenu un investissement de 32 millions de dollars du gouvernement fédéral dans le cadre de l’Initiative pour la création rapide de logements pour aider la Ville à aménager rapidement des logements abordables dans le cadre de projets d’acquisition, de conversion et de construction modulaire. En tout, il s’agit d’un investissement record en immobilisations dans les logements abordables s’élevant à 47 millions de dollars.

Lorsqu’elle élargit l’accès aux logements adéquats, abordables et en milieu de soutien, la Ville offre aux résidentes et aux résidents d’Ottawa la possibilité d’améliorer leur bien-être, leur stabilité et leur participation communautaire. Cette stratégie favorise la création d’une économie locale plus forte et durable. Ces investissements permettront aussi de diminuer les coûts que doit absorber le système en matière de services de refuges, de soins de santé et d’autres services d’urgence associés à l’itinérance et aux logements précaires.

Compte tenu des pratiques antérieures, nous pensons que la contribution de 15 millions de la Ville nous permettra d’obtenir un investissement équivalent de la part du gouvernement fédéral et du gouvernement provincial. Ces fonds devraient permettre de créer jusqu’à 250 nouveaux logements en milieu de soutien et abordables. À l’heure actuelle, 644 nouveaux logements abordables sont en cours d’aménagement. Et tout récemment, en juillet 2020, nous avons obtenu l’approbation nécessaire pour commencer l’aménagement de 608 autres logements abordables.

Le budget provisoire de 2021 prévoit un montant additionnel de 33 millions de dollars pour les programmes et les soutiens communautaires en matière de logement et d'itinérance.

 

Regard sur les émissions de gaz à effet de serre

En 2019, le Conseil a déclaré l’état d’urgence climatique, et la Ville a fait de l’environnement l’une de ses priorités. Elle s’est donc engagée à consacrer 2,6 millions de dollars à des projets ayant pour objectif l’atteinte des cibles ambitieuses de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) à Ottawa. Notre objectif est de réduire les émissions de 100 % d’ici 2040 au sein de l’organisation et d’ici 2050 à l’échelle d’Ottawa. En plus d’atténuer les conséquences des changements climatiques, ce virage vers l’utilisation de sources d’énergie à faible émission de carbone dynamisera l’économie locale et améliorera la santé publique.

La Ville a décidé d’affecter l’excédent provenant des dividendes de l’année passée d’Hydro Ottawa à la stratégie Évolution énergétique pour réduire les émissions de GES dans le cadre d’une série de 20 projets. Ces projets, qui seront réalisés en partenariat avec la communauté, porteront sur les manières les plus efficaces de diminuer les émissions : l’électrification des véhicules personnels et commerciaux; la rénovation des bâtiments résidentiels et commerciaux; et l’étude des différentes façons de transformer les déchets organiques en gaz naturel renouvelable.

Le budget provisoire de 2021 compte également un investissement de 3 millions de dollars, cette année, pour améliorer et rénover les installations municipales à Ottawa. Ce montant contribuera à la réduction de la consommation et des coûts d’énergie, ce qui produira des économies annuelles de 365 000 $. Nous prévoyons un délai de récupération de huit ans. Il s’agit là d’un important pas à faire pour diminuer les émissions de GES à Ottawa par 680 tonnes métriques chaque année.

Dans le cadre des investissements prévus, la Ville déploiera et élargira les systèmes immotiques de 75 installations pour optimiser la consommation d’énergie et le confort, ce qui réduira les coûts en électricité et la consommation d’énergie annuels. En 2021, la Ville convertira 12 000 luminaires plus vieux en DEL haute efficacité dans 60 installations et en remplacera 5000 autres, ce qui réduira la consommation d’électricité de 30 % à 90 % ainsi que la pollution lumineuse. L’installation de chaudières électriques dans les plus grandes installations permettra à la Ville de profiter de tarifs d’électricité plus faible, économisant 29 500 $ par année et réduisant les émissions par 228 000 kilogrammes. Voici d’autres améliorations de l’efficacité énergétique : remplacement d’appareils de traitement de l’air, intégration de dispositifs d’entraînement à vitesse variable aux moteurs, passage à des fenêtres écoénergétiques et ajout d’équipement de recyclage de la chaleur et de réduction des coûts du chauffage.

En 2021, un nouveau projet pilote permettra à la Ville d’utiliser des drones pour évaluer la construction d’installations. Les drones surveilleront les pertes de chaleur, ce qui mènera à des économies en énergie et à la découverte proactive de problèmes structuraux et énergétiques d’un bâtiment lors de sa construction.

Le personnel municipal présentera une ventilation annuelle au Conseil du coût de plus de 1400 comptes d’électricité de la Ville, y compris toutes les économies d’énergie et la consommation d’électricité.

La Ville investira en plantant 125 000 arbres l’année prochaine, en poursuivant son Plan d’action de la rivière des Outaouais, en réalisant l’Étape 2 du TLR, en lançant le projet des autobus électriques et en mettant en œuvre le Plan de la circulation piétonnière et le Plan sur le cyclisme. Tous ces projets contribuent à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et permettent à la Ville d’atteindre ses objectifs.