Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est

Statut du projet: 
En cours

Session d’information en ligne #2 – du 15 juin 2018 au 13 juillet 2018

Publié: 
mercredi, 13 juin 2018, 11 h 51
Mise à jour: 
jeudi, 14 juin 2018, 9 h 05

Dates et heures

vendredi, 15 juin 2018, 8 h 00 au vendredi, 13 juillet 2018, 17 h 00

Séance d’information en ligne
ottawa.ca/bassinshydroest

La Ville d’Ottawa a lancé l’Étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l’Est en vue de l’établissement d’une stratégie pour les ruisseaux Taylor, Voyageur et Bilberry ainsi que pour les affluents urbains du ruisseau Green. Cette étude constitue l’un des 17 projets du Plan d’action de la rivière des Outaouais.

La raison d’être et les objectifs de l’étude ainsi que les conditions actuelles ont été présentés lors d’une première séance d’information en ligne tenue en juillet 2014. Ces renseignements sont toujours accessibles sur le site Web de la Ville à ottawa.ca/bassinshydroest

Nous vous invitons à la dernière séance d’information en ligne pendant laquelle vous pourrez prendre connaissance de la version préliminaire des conclusions de l’étude et la commenter. Le plan de modernisation envisagée propose une stratégie qui contribuera à atténuer les conséquences négatives d’un ruissellement non maîtrisé dans les secteurs de l’est de la ville ne disposant d’aucun ou de pratiquement aucun moyen de gestion des eaux pluviales. Cette étude a été menée à titre de plan directeur, conformément aux exigences des phases 1 et 2 du processus d’évaluation environnementale municipale de portée générale.

Panneaux de réunion portes ouvertes [ PDF 1.404 MB ]

Nous vous invitons à formuler vos commentaires d’ici le 13 juillet 2018. L’équipe chargée de l’étude examinera tous les commentaires qu’elle recevra et répondra à toutes les préoccupations et questions qui lui seront présentées avant le parachèvement de l’étude.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou faire ajouter votre nom à la liste d’envoi, veuillez communiquer avec :

Laurent Jolliet, ing.
Gestionnaire de projet / Gestion des biens
Ville d’Ottawa
Courriel : Laurent.jolliet@Ottawa.ca
613-580-2424, poste 17149

 

Nous joindre

Laurent Jolliet

Vue d’ensemble

La Ville d'Ottawa a entrepris la présente étude afin d'élaborer un plan de modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est. Veuillez visionner la présentation vidéo ainsi toute autre information qui vous indiquera :

  • en quoi consistent les sous-bassins hydrographiques de l'Est
  • en quoi consistent les eaux pluviales
  • en quoi consiste la modernisation de la gestion des eaux pluviales
  • les raisons pour lesquelles cette étude est nécessaire
  • la zone d'étude [ PDF 391.28 KB ] et les conditions existantes
  • la façon dont l'étude s'est déroulée
  • le plan préféré d'amélioration de la gestion des eaux pluviales

Pour obtenir des informations supplémentaires veuillez consulter le lien suivants :

Évaluation environnementale municipale de portée générale

L'étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est a été réalisée conformément aux Lignes directrices sur les évaluations environnementales municipales de portée générale dont le processus est approuvé aux termes de la Loi sur les évaluations environnementales de l'Ontario. L'étude suivra a suivi le processus d'évaluation environnementale municipale de portée générale, en réalisant les deux premières phases de ce processus. Des évaluations plus détaillées seront requises pour chacun des projets recommandés dans le plan. Le plan de modernisation constituera la base de ces futures évaluations et servira d'appui à celles-ci. 

Objectifs

Les objectifs* définissent une condition ou un résultat souhaité ainsi que l'orientation du changement nécessaire pour arriver à ce résultat.

  1. Réduire les risques d'inondation qui menacent la santé et la sécurité publiques, ainsi que les propriétés situées dans le couloir des ruisseaux**.
  2. Réduire les répercussions de l'érosion dans le couloir des ruisseaux, nuisible pour les propriétés, les infrastructures et l'habitat des cours d'eau.
  3. Préserver ou rétablir un cycle hydrologique plus naturel dans les sous-bassins hydrologiques de l'Est.
  4. Améliorer la qualité de l'eau des ruisseaux et de la rivière des Outaouais, en réduisant l'impact du ruissellement des eaux pluviales.
  5. Réduire l'impact du ruissellement des eaux pluviales sur la plage de l'île Petrie.
  6. Protéger, mettre en valeur ou remettre en état les caractéristiques naturelles et les fonctions du couloir des ruisseaux.
  7. Accroître la sensibilisation du public à la gestion des eaux pluviales et à l'engagement des résidents.

* Nota : L'ordre n'a qu'une fonction de commodité et n'indique aucune priorité.
** Il s'agit des ruisseaux Bilberry, Voyageur et Taylor ainsi que les affluents du ruisseau Green en milieu urbain (ruisseau McEwan, drain municipal Cyrville et Mather Award).

Avis de début d’étude et session d'information en ligne - 2014

Du 31 juillet au 19 septembre 2014

La Ville d'Ottawa a lancé le début de l'Étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est en vue de déterminer une stratégie quant aux ruisseaux Taylor, Voyageur, Bilberry et aux affluents urbains du ruisseau Green. Cette étude fait partie des 17 projets du Plan d'action de la rivière des Outaouais.

Zone d'étude [ PDF 391.28 KB ]

Une fois terminée, l'étude permettra d'établir une stratégie visant à :

  • améliorer la qualité de l'eau des ruisseaux et des cours d'eau de la région de la rivière des Outaouais;
  • rétablir un cycle hydrologique plus naturel pour les sous-bassins hydrographiques de l'Est;
  • réduire les cas d'inondation et d'érosion liés aux ruisseaux;
  • améliorer la santé des cours d'eau;
  • réduire les répercussions du ruissellement des eaux pluviales sur la plage de l'île Petrie.

Cette étude a été menée à titre de Plan directeur, conformément aux exigences des phases 1 et 2 de l'Évaluation environnementale municipale de portée générale.

Session d’information en ligne #1 – du 31 juillet 2014 au 19 septembre 2014

Les vidéos ci-dessous explique brièvement les raisons pour lesquelles cette étude est menée, la démarche adoptée, les objectifs de la Ville et la façon dont les conclusions de cette étude peuvent vous toucher. 

Partie 1 - Introduction

Partie 2 - Aperçu du secteur à l'étude et mesures de modernisation de la gestion des eaux pluviales

Partie 3 - Aperçu des conditions actuelles du secteur à l'étude

 

Partie 4 - Aperçu des processus et du calendrier de l'étude

Les résultats préliminaires de l’étude, incluant l’ébauche du plan de modernisation, [ PDF 2.85 MB ] ont été présentés à l’hôtel de ville le 14 juin 2014 au cours de l’évènement "Water Round Table".

Script de la session d'information en ligne

Diapositive no 1 : Étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est

  • Bienvenue à la session d'information en ligne concernant l'Étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est.
  • Merci de prendre le temps de visionner cette présentation. Cette vidéo explique brièvement les raisons pour lesquelles cette étude est entreprise, la démarche adopté, les objectifs de la Ville et la façon dont les conclusions de cette étude peuvent vous toucher. Il s'agit de la première partie d'une présentation en quatre parties.

Diapositive no 2 : En quoi consistent les eaux pluviales?

  • Commençons avec l'eau et son cycle naturel de recyclage. L'eau des lacs, des fleuves et des océans s'évapore. Elle se transforme alors en vapeur d'eau et forme les nuages. Elle retombe sur terre, sous forme de pluie ou de neige, puis elle s'évapore à nouveau.
  • Les différentes quantités d'eau tombent sous forme de pluie ou de neige, s'infiltrent dans le sol, s'évaporent, sont absorbées par les plantes ou alors s'écoulent sur la surface vers les cours d'eau. Ce cycle sans fin porte aussi le nom de « bilan hydrique ».

Diapositive no 3 : En quoi consistent les eaux pluviales?

  • Les eaux pluviales proviennent du ruissellement généré par la pluie ou par la fonte des neiges. En milieu urbain, les eaux pluviales peuvent devenir problématiques en raison de l'augmentation des eaux pluviales qui découle des changements d'aménagement du territoire, lesquels modifient le bilan hydrique naturel. Quand les champs et les forêts sont remplacés par des routes et des bâtiments, une moindre quantité d'eau de pluie s'infiltre dans le sol, une moindre quantité est absorbée par les plantes et une quantité supérieure ruisselle sur la surface.
  • Dans les zones urbaines, ce volume accru d'eau de ruissellement se déverse rapidement dans les cours d'eau voisins par les surfaces asphaltées et les égouts pluviaux.

Diapositive no 4 : En quoi consiste la gestion des eaux pluviales?

  • Il y a près de 30 ans, en Ontario, les effets néfastes de cette démarche relative à l'écoulement des eaux pluviales ont commencé à être largement reconnus : dégradation de la qualité de l'eau, augmentation des inondations, accélération de l'érosion, détérioration des propriétés et des infrastructures et destruction de l'habitat piscicole.

Diapositive no 5 : En quoi consiste la gestion des eaux pluviales?

  • La gestion des eaux pluviales vise à éviter ces répercussions prévisibles liées au développement urbain. Il est possible d'y parvenir en mettant en place des mesures qui atténuent ces effets. Par exemple, des bassins aménagés permettent aux corps polluants de se déposer avant que l'eau de ruissellement soit acheminée vers les cours d'eau voisins.
  • La gestion des eaux pluviales est appliquée aux nouveaux développements urbains depuis les années 1980. Au cours des dernières décennies, cette gestion axée uniquement sur la réduction des inondations a évolué pour intégrer l'amélioration de la qualité de l'eau et la réduction de la quantité totale d'eau de ruissellement grâce à la conception de sites qui permettent à une plus grande quantité d'eau de pluie de s'infiltrer dans le sol. Tous ces travaux ont comme objectif d'imiter la configuration du ruissellement qui existait avant que le territoire soit urbanisé.

Diapositive no 6 : En quoi consiste la gestion des eaux pluviales?

  • La plus grande partie de la ville a été construite avant que la gestion des eaux pluviales ne soit devenue une exigence normale. Dans ces secteurs, les eaux pluviales sont déversées directement dans les cours d'eau sans aucun traitement ni contrôle. Le déversement permanent du ruissellement incontrôlé des eaux pluviales dans la rivière des Outaouais et ses nombreux affluents a été reconnu comme un problème permanent auquel la Ville doit s'attaquer. Pour ce faire, la Ville a mis en œuvre le Plan d'action de la rivière des Outaouais (PARO) en 2010. Le PARO est le plan de travail de la Ville visant à améliorer et à protéger la santé de la rivière des Outaouais et de ses nombreux affluents. Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements sur le PARO en consultant le lien fourni dans la page d'accueil du site Web de la présente étude.

C'est la fin de la Partie 1. Veuillez passer à la Partie 2 afin d'obtenir un aperçu du secteur à l'étude et plus de renseignements sur les « mesures de modernisation de la gestion des eaux pluviales ».

Diapositive no 7 : En quoi consistent les sous-bassins hydrographiques de l'Est?

  • Le PARO a désigné les sous-bassins hydrographiques de l'Est comme une priorité afin de lutter contre les effets du ruissellement incontrôlé des eaux pluviales sur les ruisseaux de la région, la rivière des Outaouais et la plage de l'île Pétrie.
  • La zone d'étude est bordée par le chemin Trim à l'Est, la Ceinture de verdure au Sud, le chemin Conroy à l'Ouest et la rivière des Outaouais au Nord.
  • L'expression sous-bassin hydrographique fait référence à toutes les terres drainées par un cours d'eau particulier.

Dans le cas présent, les sous-bassins hydrographiques de l'Est sont formés par toutes les terres drainées par

    • Les ruisseaux Taylor,
    • Une zone drainée directement par la rivière des Outaouais connue sous le nom de bassins hydrographiques Queenswood,
    • Le ruisseau Bilberry,
    • Le ruisseau Voyageur,
    • La zone urbaine du ruisseau Green,
    • Et les tributaires urbains du ruisseau Green qui sont :
      • Le drain Cyrville,
      • Le drain Mather Award,
      • Et le drain McEwan.
  • Notez que la plupart des secteurs urbains où sont situés les sous-bassins hydrographiques de l'Est ont été aménagés sans qu'aucune installation de gestion des eaux pluviales ou presque ne soit construite.

Diapositive no 8 : En quoi consiste la modernisation de la gestion des eaux pluviales?

  • La modernisation de la gestion des eaux pluviales comprend une série de mesures à réaliser au sein de quartiers anciens qui ont été construits sans les infrastructures nécessaires à la gestion des eaux pluviales.
  • Parmi les répercussions qui se font sentir dans le secteur des sous-bassins hydrographiques de l'Est, on compte la dégradation de la qualité de l'eau des ruisseaux et de la rivière des Outaouais, ce qui entraîne un plus grand nombre de fermetures à la plage de l'île Pétrie, une augmentation des inondations et une accélération de l'érosion des cours d'eau, lesquelles présentent un danger pour les propriétés et les infrastructures.
  • Le défi à relever pour la modernisation de la gestion des eaux pluviales consiste à déterminer un éventail de mesures efficaces qui peuvent être mises en place alors que les possibilités sont souvent limitées.

Diapositive no 9 : Mesures de modernisation de la gestion des eaux pluviales

  • Les mesures de modernisation de la gestion des eaux pluviales sont classées selon leur emplacement dans le système de drainage des eaux pluviales.
  • Les premières sont les mesures à la source. Ces mesures sont prises au niveau de la parcelle. Elles réduisent la quantité d'eau de pluie qui s'écoule et empêche les polluants d'être emportés à l'extérieur de la parcelle. Les mesures à la source sont considérées comme la première ligne de protection pour le maintien ou la restauration de la santé d'un bassin hydrographique. Même si la dimension de chaque parcelle peut être relativement petite, le recours à des mesures à la source peut être appliqué à de nombreuses propriétés afin de fournir des avantages cumulatifs.
  1. Les mesures à la source comprennent habituellement: des citernes d'eaux pluviales collectant l'eau de pluie qui sera utilisée sur la propriété; des jardins pluviaux et d'autres mesures d'aménagements qui absorbent et capturent les eaux pluviales ou les laissent s'infiltrer; des toitures végétales et l'utilisation de divers matériaux perméables pour la construction des voies d'accès à la propriété et des aires de stationnement.

Diapositive no 10 : Mesures de modernisation de la gestion des eaux pluviales

  • Les mesures au niveau de l'acheminement font suite aux mesures à la source. Ces mesures permettent de collecter et d'accumuler les eaux pluviales de chacune des parcelles et de les transporter à l'exutoire du système de drainage, habituellement le cours d'eau le plus près. Les mesures liées à l'acheminement des eaux pluviales comprennent les tranchées et les rigoles de drainage, les égouts pluviaux et les emprises routières.
  • Les mesures de modernisation liées à l'acheminement comprennent également des drains perforés et des avancées de trottoir ou saillies de trottoir qui traitent et absorbent les eaux de ruissellement grâce à l'utilisation de terreaux et de plantations, ce qu'on appelle système de biorétention. Voici un exemple de mesure au niveau de l'acheminement que la ville d'Ottawa réalise actuellement sur l'avenue Sunnyside dans le quartier du Vieil Ottawa-Sud. Cette mesure est une combinaison entre un système de biorétention et de drains perforés qui seront mis en place à divers endroits en prolongeant les bordures existantes de la route et en rétrécissant la largeur asphaltée de la chaussée. Cette conception va capturer les eaux d'écoulements de la chaussée, les refroidir, les nettoyer et les infiltrer.

Diapositive no 11 : Mesures de modernisation de la de la gestion des eaux pluviales

  • Les prochaines mesures sont les mesures liées au point de rejet, situées à l'extrémité du système d'égout pluvial, là où celui-ci se déverse dans le cours d'eau le plus près. Les mesures liées au point de rejet consistent en des installations de plus grande dimension qui reçoivent les eaux de ruissellement collectées par les égouts pluviaux et les traitent afin d'améliorer la qualité des eaux de ruissellement avant qu'elles soient déversées. Ces installations peuvent également retenir les eaux de ruissellement afin d'éviter les inondations.
  • Les mesures liées au point de rejet comprennent les zones humides et les bassins de rétention aménagés. Le bassin de rétention des eaux pluviales récemment aménagé près de l'extrémité en aval du ruisseau McEwan est un bon exemple d'une modernisation liée au point de rejet.

Diapositive no 12 : Mesures de modernisation de la gestion des eaux pluviales

  • Il est parfois nécessaire d'envisager des mesures de remise en état d'un cours d'eau afin de renforcer la capacité d'un cours d'eau à recevoir les débits de ruissellement des agglomérations tout en maintenant ses caractéristiques et fonctions naturelles.
  • De telles mesures peuvent comprendre la reconstruction d'un secteur d'un cours d'eau, en créant des bassins isolés pour entreposer l'eau des terres inondables, et en abaissant les berges pour raccorder un canal érodé à sa terre inondable. Bien que le but soit d'éviter de consolider le cours d'eau dans la mesure du possible, cela est parfois nécessaire si les infrastructures ou les propriétés sont menacées par une érosion permanente.

C'est la fin de la Partie 2. Veuillez passer à la Partie 3 afin d'obtenir un aperçu des conditions actuelles du secteur à l'étude.

Diapositive no 13 : Conditions existantes

  • Comme il a déjà été mentionné, le développement urbain des sous-bassins hydrographiques de l'Est s'est effectué au cours des dernières décennies, et en grande partie sans aucune gestion des eaux pluviales. Cette situation a eu des répercussions négatives pour les ruisseaux, la rivière des Outaouais et la plage de l'île Pétrie. La section suivante offre une vue d'ensemble sur les conditions existantes des sous-bassins hydrographiques de l'Est.

Diapositive no 14 : Environnement bâti

  • La zone urbaine située dans le secteur des sous-bassins hydrographiques de l'Est est d'environ 7 200 hectares. Les terres urbaines existantes sont utilisées aux fins de :
  • Résidences: 36 %
  • Institutions/commerces/industries: 26 %
  • Transport: 20 %
  • Espaces verts: 18 %
  • Dans la zone d'étude, il existe environ 650 Km d'égouts pluviaux, 90 points de rejet des eaux pluviales qui se déversent dans les cours d'eau locaux ou directement dans la rivière des Outaouais et approximativement 24 installations de gestion des eaux pluviales.

Diapositive no 15 : Hydrologie

  • Le pourcentage d'imperméabilité correspond à la superficie d'un sous-bassin hydrographique couvert par des revêtements durs. Pour les sous-bassins hydrographiques de l'Est, le pourcentage moyen d'imperméabilité varie d'environ 29 % pour le ruisseau Voyageur à environ 38 % pour le drain Mather Award et à 49 % pour le drain Cyrville.
  • Les ruisseaux Voyageur, Taylor et Bilberry et les affluents urbains du ruisseau Green (dont les drains Cyrville et Mather Award et le ruisseau McEwan) réagissent de façon intermittente aux précipitations. En d'autres mots, quand il pleut, les eaux de ruissellement s'écoulent très rapidement, provoquant des débits de pointe élevés et des vitesses de passage qui érodent les berges des ruisseaux.
  • L'hydrologie d'un bassin hydrographique aménagé en zone urbaine – ou la circulation de l'eau – varie grandement par rapport à celle d'un bassin hydrographique naturel. La modernisation de la gestion des eaux pluviales vise à imiter de plus près les processus hydrologiques naturels en mettant en place diverses mesures.

Diapositive no 16 : Configurations des cours d'eau

  • Un grand nombre des ruisseaux en amont des sous-bassins hydrographiques de l'Est ont été éliminés ou canalisés. Les ruisseaux en amont sont les affluents les plus petits situés dans la partie supérieure du bassin hydrographique d'un cours d'eau. Ces petits affluents sont importants pour la santé globale des cours d'eau.
  • Les berges sont souvent érodées le long des nombreux passages de ruisseaux et de canaux de drainage et dans certains cas, l'érosion augmente les risques de dommages aux infrastructures situées dans les corridors des ruisseaux. La hauteur des berges des ruisseaux varie d'environ un à trois mètres et la hauteur des vallées varie de trois à quinze mètres.
  • Les drains Cyrville et Mather Award sont des affluents urbains du ruisseau Green qui ont été redressés, élargis ou creusés au cours des années. Des sections du drain Cyrville et du ruisseau McEwan ont été canalisées. Le passage en aval du ruisseau Voyageur a également été canalisé dans un grand égout pluvial.
  • La mise en place de mesures de modernisation de la gestion des eaux pluviales peut contribuer à renforcer la stabilité des ruisseaux en freinant les eaux pluviales, en réduisant les écoulements et/ou en restaurant les berges érodées.

Diapositive no 17 : Qualité de l'eau

  • La qualité de l'eau dans les ruisseaux des sous-bassins hydrographiques de l'Est est caractéristique des cours d'eau urbains.
  • Les concentrations de bactéries, de chlorure, de nutriments et de métaux lourds contenus dans les ruisseaux dépassent les objectifs provinciaux en matière de qualité de l'eau.
  • La qualité de l'eau à la plage de l'île Pétrie dépasse souvent les lignes directrices en matière de baignade.
  • Bien que le ruissellement des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est affecte la plage de l'île Pétrie, la qualité de l'eau à la plage peut également être affectée par les débordements des égouts unitaires, par la configuration des débits de la rivière ainsi que par la présence de sauvagines sur la ligne littorale. De plus amples renseignements concernant la façon dont la Ville lutte contre les débordements des égouts unitaires sont offerts dans le lien du Plan d'action de la rivière des Outaouais fourni sur la page d'accueil du site Web de la présente étude.
  • La rénovation de la gestion des eaux pluviales améliorera la qualité de l'eau des sous-bassins hydrographiques de l'Est et de la rivière des Outaouais.

Diapositive no 18 : Écologie aquatique

  • L'habitat aquatique se dégrade en raison d'un ruissellement incontrôlé d'eaux pluviales.
  • Les débits et les volumes de pointe des ruissellements ont causé de l'instabilité et une baisse de la diversité de l'habitat aquatique.
  • L'habitat aquatique se dégrade également en raison de la mauvaise qualité de l'eau, de la canalisation des ruisseaux et de longs encaissements.
  • L'échantillonnage des poissons a permis d'établir la présence de diverses espèces de poissons d'eaux chaudes et d'eaux froides dans les ruisseaux Taylor, Bilberry et Voyageur. Des échantillons de la population piscicole des tributaires urbains de la rivière Green ont montrés la présence d'espèces adaptées à des conditions d'eau plus chaude.
  • La modernisation de la gestion des eaux pluviales et la réalisation de projets de remise en état de ruisseaux permettront d'atténuer les conséquences négatives du ruissellement incontrôlé des eaux pluviales sur l'habitat du poisson.

C'est la fin de la Partie 3. Veuillez passer à la Partie 4, la dernière partie de cette présentation, qui vous donnera un aperçu des processus et du calendrier de l'étude.

Diapositive no 19 : Démarche de l'étude

  • Les conditions existantes des sous-bassins hydrographiques de l'Est permettent de comprendre la situation actuelle.
  • Ce que nous souhaitons réaliser grâce à l'étude de modernisation de la gestion des eaux pluviales est exprimé dans les objectifs de l'étude, lesquels comprennent l'amélioration de la qualité de l'eau, la réduction des inondations et de l'érosion, l'amélioration de la santé des ruisseaux et de la rivière des Outaouais et l'augmentation de la sensibilisation du public quant à l'importance de la gestion des eaux pluviales. Pour obtenir de plus amples renseignements concernant les objectifs proposés, veuillez consulter le lien Objectifs et cibles de l'étude fourni sur la page d'accueil du site Web de la présente étude.
  • Le plan de modernisation de la gestion des eaux pluviales représente les mesures que nous devrons mettre en place au fil du temps pour atteindre les objectifs de l'étude. Le développement de l'ébauche du plan de développement de modernisation a inclus les elements suivants:
    • Une gamme de scénarios de modernisation de la gestion des eaux pluviales a été définie : les scenarios de modernisation considèrent différents taux et combinaisons de mesures. Les scenarios mettent l'emphase sur les mesures à la source, les mesures au niveau de l'acheminement ainsi que les mesures liées au point de rejet. Les divers scénarios sont tributaires des possibilités d'améliorations qui ont été déterminées au fur et à mesure de l'étude.
    • Chaque scénario de modernisation a été évalué par sa manière de répondre aux objectifs de l'étude. Par exemple, quels sont les avantages et les coûts de chacun des scénarios? Quel scénario obtient la faveur des résidants d'Ottawa? Dans quelle mesure chacun des scénarios sera-t-il facile (ou difficile) à mettre en œuvre?
    • Une ébauche du plan de modernisation de la gestion des eaux pluviales à privilégier pour les sous-bassins hydrographiques de l'Est a été identifiée. Ce dernier comprend des projets et des programmes précis à mettre en œuvre, une estimation des coûts et un délai d'exécution. Des détails supplémentaires concernant l'ébauche du plan de modernisation ainsi que des informations complémentaires relatifs à la procédure peuvent êtres consultées sur le présent site web de l'étude.

Diapositive no 20 : Calendrier de l'étude

  • Au cours de l'été 2014, après avoir pris connaissance des commentaires reçus lors de la session d'information en ligne, le plan d'amélioration de la gestion des eaux pluviales sera complété.
  • A la fin de l'automne 2014, le plan d'amélioration de la gestion des eaux pluviales sera présenté au Comité de l'environnement et au Conseil municipal de la Ville d'Ottawa pour approbation.

Diapositive no 21 : Quelle est votre opinion?

  • Veuillez nous faire part de votre opinion. Vous pouvez le faire en cliquant sur le lien « Commentaires » fourni sur le site Web de la présente étude. Merci de l'intérêt que vous portez à cette question. Nous serons ravis de recevoir vos commentaires.

Foire aux questions

L'étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales (GEP) des sous-bassins hydrographiques de l'Est est l'un des 17 projets du Plan d'action de la rivière des Outaouais (PARO) de la Ville. 

En quoi consistent les sous-bassins hydrographiques de l'Est?

Les sous-bassins hydrographiques de l'Est s'étendent sur environ 150 km2 à l'extrémité est de la Ville d'Ottawa. L'expression « sous-bassin hydrographique » fait référence à toutes les terres drainées par un cours d'eau particulier. Dans le cas présent, les sous-bassins hydrographiques de l'Est sont formés par toutes les terres drainées par les ruisseaux Taylor, Bilberry, Voyageur et Green et par une zone drainée directement par la rivière des Outaouais connue sous le nom de « bassins hydrographiques Queenswood ». Ce secteur est bordé par le chemin Trim à l'Est, la Ceinture de verdure au Sud, le chemin Conroy à l'Ouest et la rivière des Outaouais au Nord.

Secteur à l'étude : sous-bassins hydrographiques de l'Est

Zone d'étude

Du nord au sud, les sous-bassins hydrographiques de l’Est s’étendent de la rivière des Outaouais au chemin Leitrim. D’est en ouest, le secteur à l’étude s’étend du chemin Trim à la rue Bank.

En quoi un plan de modernisation pour les sous-bassins hydrographiques de l'Est est-il nécessaire?

La majeure partie du secteur urbanisé des sous-bassins hydrographiques de l'Est a été, à peu de choses près, aménagée sans plan de gestion des eaux pluviales. Par temps de pluie, les eaux pluviales ruissellent des toits, des routes et des parcs de stationnement pour se retrouver dans les égouts pluviaux avant de se décharger sans aucun contrôle dans les ruisseaux locaux ou directement dans la rivière des Outaouais. Les eaux pluviales non contrôlées drainent une foule de polluants et représentent des volumes importants d'eaux de ruissellement qui entraînent des débits de pointe élevés dans les cours d'eau. Cette situation nuit à la qualité de l'eau, accroît l'érosion, dégrade l'habitat du poisson, menace l'infrastructure et entraîne des fermetures de la plage de l'île Petrie.

Les sous-bassins hydrographiques de l'Est sont considérés dans le PARO comme une question à traiter en priorité pour lutter contre les effets du ruissellement incontrôlé des eaux pluviales. L'étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est permettra d'élaborer un plan à long terme pour :

  • améliorer la qualité de l'eau des ruisseaux locaux et de la rivière des Outaouais;
  • réduire les inondations et l'érosion dans les ruisseaux;
  • améliorer la santé des ruisseaux;
  • contribuer à réduire le nombre de fermetures de la plage de l'île Petrie.

Quels sont les objectifs de cette étude?

Voici les objectifs* de l'étude :

  1. Réduire les risques d'inondation qui menacent la santé et la sécurité publiques, ainsi que les propriétés situées dans le couloir des ruisseaux**.
  2. Réduire les répercussions de l'érosion dans le couloir des ruisseaux, nuisible pour les propriétés, les infrastructures et l'habitat des cours d'eau.
  3. Rétablir un cycle hydrologique plus naturel dans les sous-bassins hydrologiques de l'Est.
  4. Améliorer la qualité de l'eau des ruisseaux et de la rivière des Outaouais, en réduisant l'impact du ruissellement des eaux pluviales.
  5. Réduire l'impact du ruissellement des eaux pluviales sur la plage de l'île Petrie.
  6. Protéger, mettre en valeur ou remettre en état les caractéristiques naturelles et les fonctions du couloir des ruisseaux.
  7. Accroître la sensibilisation du public à la gestion des eaux pluviales et à l'engagement des résidents.

* Nota : L'ordre n'a qu'une fonction de commodité et n'indique aucune priorité.
** Il s'agit des ruisseaux Bilberry, Voyageur et Taylor ainsi que les affluents du ruisseau Green en milieu urbain (ruisseau McEwan, drain municipal Cyrville et Mather Award).

De quelle manière cette étude est-elle menée?

L'étude est menée sous la forme d'un plan directeur dans le cadre du processus d'évaluation environnementale municipale de portée générale. Elle permettra de déterminer comment les différentes mesures de gestion des eaux pluviales peuvent être modernisées dans les collectivités existantes.

L'étude permettra :

  • de définir une série de scénarios de modernisation (différentes combinaisons et quantités de mesures décrites ci-dessous);
  • d'évaluer leur capacité à atteindre les objectifs de l'étude;
  • de désigner un plan privilégié de modernisation pour les sous-bassins hydrographiques de l'Est.

Quelles sont les mesures de gestion des eaux pluviales envisagées?

Les mesures de GEP sont classées par secteur au sein du réseau d'égouts pluviaux et comprennent :

Les « mesures à la source » sont prises au niveau de la parcelle. Elles réduisent la quantité d'eau de pluie qui s'écoule et empêche les polluants d'être emportés à l'extérieur de la parcelle. Les mesures à la source sont considérées comme la première ligne de protection pour le maintien ou la restauration de la santé d'un bassin hydrographique. Même si la dimension de chaque parcelle peut être relativement petite, le recours à des mesures à la source peut être appliqué à de nombreuses propriétés afin de fournir des avantages cumulatifs.

Les mesures à la source comprennent habituellement: des citernes d'eaux pluviales collectant l'eau de pluie qui sera utilisée sur la propriété; des jardins pluviaux et d'autres mesures d'aménagement qui absorbent et capturent les eaux pluviales ou les laissent s'infiltrer; des toitures végétales et l'utilisation de divers matériaux perméables pour la construction des voies d'accès à la propriété et des parcs de stationnement.

Redirection des descentes pluviales

Exemple de réorientation d’un tuyau de descente pluviale

Citernes d'eaux pluviales

Exemple de réorientation d’un tuyau de descente pluviale

Jardins pluviaux

Exemple de jardin de pluie dans un secteur résidentiel

Matériaux perméables

Exemple de pavés perméables dans un parc de stationnement

Les « mesures au niveau de l'acheminement » font suite aux mesures à la source. Ces mesures permettent de collecter et d'accumuler les eaux pluviales de chacune des parcelles et de les transporter à l'exutoire du système de drainage, habituellement le cours d'eau le plus près. Les mesures liées à l'acheminement des eaux pluviales comprennent les tranchées et les rigoles de drainage, les égouts pluviaux et les emprises routières. Les mesures de modernisation liées à l'acheminement comprennent également des drains perforés et des avancées de trottoir ou « saillies de trottoir » qui traitent et absorbent les eaux de ruissellement grâce à l'utilisation de terreaux et de plantations, ce qu'on appelle « système de biorétention »

Avancées de trottoir 

Exemple de rue qui rétrécit à l’endroit où des structures de biorétention ont été ajoutées dans l’emprise de la voie 

Les prochaines mesures sont les « mesures liées au point de rejet », situées à l'extrémité du système d'égout pluvial, là où celui-ci se déverse dans le cours d'eau le plus près. Les mesures « liées au point de rejet » consistent en des installations de plus grande dimension qui reçoivent les eaux de ruissellement collectées par les mesures liées à l'acheminement. Ces installations peuvent également retenir les eaux de ruissellement afin d'éviter les inondations. Les mesures liées au point de rejet comprennent des bassins de rétention aménagés et des zones humides aménagées.

Bassin de rétention aménagé

Étang humide dans un secteur résidentiel

Les « mesures de remise en état de cours d'eau » sont parfois nécessaires afin de renforcer la capacité d'un cours d'eau de résister aux débits des agglomérations tout en conservant ses caractéristiques et fonctions naturelles. De telles mesures peuvent comprendre la reconstruction du secteur d'un cours d'eau, en créant des bassins isolés pour entreposer l'eau des terres inondables, et en abaissant les berges pour raccorder un canal érodé à sa terre inondable. Bien que le but soit d'éviter de « consolider » le cours d'eau dans la mesure du possible, ces mesures sont parfois nécessaires si les infrastructures ou les propriétés sont menacées par une érosion permanente.

Désableurs-déshuileurs

Exemple de désableur-déshuileur

Toutes ces mesures sont envisagées dans la préparation du plan de modernisation de la GEP.

Comment participer?

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'étude sur la modernisation de la gestion des eaux pluviales des sous-bassins hydrographiques de l'Est, visionnez la vidéo ainsi que les informations additionnelles disponibles sur le ce site Web. Veuillez nous faire part de vos commentaires. Si vous avez d'autres questions ou voudriez ajouter votre nom à la liste d'envoi de l'étude communiquez avec Laurent Jolliet.

Personne-ressource

Si vous avez des questions ou souhaitez que votre nom soit ajouté à la liste d'envois de l'étude, afin d'obtenir des renseignements à jour et des bulletins d'information, veuillez communiquer avec:

Laurent Jolliet, P. Eng.
Gestionnaire de projet
Service de la planification, d'infrastructure et de développement économique
110, avenue Laurier Ouest, 3e étage
Ottawa (Ontario) K1P 1J1
Téléphone : 613-580-2424, poste 17149
Courriel : Laurent.Jolliet@ottawa.ca