Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Projet d’agrandissement du Château Laurier

Statut du projet: 
En cours

Des nouvelles du projet - février 2019

Le Conseil municipal d'Ottawa a approuvé la délivrance d’un permis patrimonial, qui approuve conséquemment la volumétrie, l’emplacement et l’aménagement paysager proposé, mais a demandé à Larco de rendre l’annexe plus compatible avec l’hôtel sur le plan visuel en :

  • en utilisant davantage de calcaire de l'Indiana; 
  • en rompant l’uniformité de la façade nord;
  • en modifiant sa conception pour mieux évoquer le bâtiment existant.

Dans sa décision, le Conseil n’a pas exigé que l’annexe reprenne un style château, ni que les éléments architecturaux de l’hôtel actuel soient reproduits avec exactitude.

Principales vues de l’annexe 

Vue de la Cité parlementaire

Vue de la Cité parlementaire

Vue de la rivière des Outaouais

Vue de la rivière des Outaouais

Vue du Monument commémoratif de guerre du Canada à la nuit

Vue du Monument commémoratif de guerre du Canada à la nuit

Vue des écluses du canal Rideau 

Vue des écluses du canal Rideau 

Vue depuis la statue du lieutenant-colonel John By au parc Major’s Hill

Vue depuis la statue du lieutenant-colonel John By au parc Major’s Hill

Vue de l’avenue Mackenzie

Vue de l’avenue Mackenzie

La cour entre l’hôtel et l’annexe

 

La cour entre l’hôtel et l’annexe 

Consulter tous les plans et études reçus par la Ville d’Ottawa dans le cadre du processus de demande d’approbation du plan d’implantation sur la page Recherche de demandes d’aménagement. Vous pouvez faire part de vos commentaires en communiquant, d’ici au lundi 18 mars, avec la responsable du dossier.

Prochaines étapes 

  1. L’architecte présentera les révisions au Comité d’examen du design urbain pour commentaires au mars 2019. 
  2. Le personnel de la Ville préparera un rapport sur le plan d’implantation, qu’il présentera au Sous-comité du patrimoine bâti, en vue de la prise d’une décision par le Comité de l’urbanisme au printemps 2019. 
  3. Le demandeur sollicitera les approbations requises à la Commission de la capitale nationale pour les questions liées aux terres fédérales.
  4. Le Comité de dérogation prendra une décision en ce qui concerne la demande de dérogation mineure.
  5. Larco obtiendra un permis de construire et construira l’annexe.

Progrès de décembre 2016 à juin 2018

Aperçu 

La Ville a reçu en décembre 2016 une demande d’approbation du plan d’implantation pour une annexe à l’arrière du château Laurier. Les membres de l’équipe d’urbanisme ont sollicité les commentaires du public et des groupes intéressés par l’intermédiaire de deux campagnes officielles (hiver 2017 et hiver 2018). Le Conseil a approuvé la démolition du garage de stationnement en janvier 2018. Un projet révisé a été présenté, et le Conseil a approuvé conditionnellement la demande de modification de l’édifice historique au printemps 2018.

Campagne 1 (du 14 février au 15 mars 2017)

Le présent rapport sur ce qui a été dit [PDF 409 Ko] est une synthèse des commentaires remplis énoncés dans les formulaires de rétroaction. Les urbanistes de la Ville ont lu tous les commentaires transmis par les membres du public et ont mis à jour la foire aux questions en conséquence.   

La Ville a constitué un groupe de professionnels du patrimoine chargés de donner leur avis d’expert sur la conception de l’annexe. Le Groupe de travail sur le patrimoine s’est réuni à trois reprises entre février et avril 2017, et a fait part directement à l’architecte et à l’équipe de conception de ses commentaires au sujet de la conception. Des représentants de la Ville et de la Commission de la capitale nationale ainsi que le propriétaire étaient présents à ces réunions du Groupe de travail sur le patrimoine.

Le personnel de la Ville et de la CCN a également commenté la conception originale et ses versions subséquentes au cours du printemps, de l’été et de l’automne 2017. Les discussions ont notamment porté sur les points suivants :

  • La hauteur et la volumétrie 
  • L’expression du toit
  • La configuration des fenêtres
  • Le revêtement extérieur en pierre ou en verre
  • L’apparence autonome de l’annexe à côté de l’hôtel à l’architecture emblématique
  • L’interface du domaine public et le lien entre le bâtiment et les terrasses adjacentes du canal Rideau, le parc Major’s Hill et l’avenue Mackenzie

La démolition du garage de stationnement (2018)

Le 31 janvier 2018, le Conseil municipal a approuvé la demande de démolition du garage du Château Laurier. Le garage présentait des défauts structurels, et le demandeur envisageait de démolir les quatre étages supérieurs, laissant un stationnement de surface pour les clients. 

Campagne 2 (du 9 février au 9 mars 2018)

En réponse aux commentaires recueillis, Larco a soumis une proposition révisée en février 2018. Le personnel de la Ville a tenu une rencontre communautaire le 28 février 2018 et environ 80 personnes y ont assisté. Il est possible de regarder la présentation en TV Rogers

Comme c’était le cas auparavant, le personnel d’urbanisme de la Ville a lu tous les commentaires (courriels, feuilles de commentaires, appels téléphoniques) et résumé les formulaires de rétroaction remplis. Le personnel a repéré divers thèmes : 

  • Aucun changement ne devrait être permis
  • Tout ajout devrait s’agencer à l’architecture existante de l’hôtel 
  • La conception proposée ne s’harmonise pas à l’ensemble
  • La conception devrait être plus audacieuse.
  • L’annexe est trop haute et elle empêche de bien voir le bâtiment actuel
  • L’annexe modifiera quelque peu les lignes d’horizon sur l’avenue Mackenzie
  • Le verre n’est pas un matériau extérieur convenable
  • L’architecture est indésirable

La propriété visée se trouve dans un secteur prioritaire de conception; la demande de réglementation du plan d’implantation devait être soumise à l’examen du Comité d’examen du design urbain. L’architecte et l’équipe de Larco lui ont donc présenté leur proposition lors d’une réunion d’examen officielle tenue le 1er mars 2018, réunion ouverte au public, ainsi qu’à une réunion d’examen approfondi, qui a eu lieu le 10 avril et à laquelle ont pris part des membres du personnel municipal et trois membres du Comité. Les recommandations issues de la réunion du 1er mars et les commentaires formulés aux deux réunions ont été intégrés à la proposition révisée de mai 2018.

Conception du mai 2018

En mai 2018, Larco Investissements a présenté une proposition d’annexe érigée à l’arrière du Château Laurier. L’annexe comporterait sept étages abritant 164 chambres. Dans cette proposition, le Château Laurier est conservé dans sa totalité et les parois actuelles du parc de stationnement font place à un pavillon en L qui jouxte en partie les ailes est et ouest du Château Laurier.

Le personnel de la Ville a appuyé ce projet et rédigé un rapport contenant des recommandations pour le Sous-comité du patrimoine bâti.

Approbation conditionnelle de la demande de permis patrimonial (juin 2018)

Le 27 juin 2018, le Conseil municipal a donné son approbation conditionnelle à la demande de modification de l’hôtel Château Laurier, situé au 1, rue Rideau et désigné bien patrimonial aux termes de la partie IV de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario.

Le Sous-comité du patrimoine bâti avait recommandé l’approbation de la volumétrie et de l’emplacement de l’annexe ainsi que de l’aménagement paysager proposé, mais avait indiqué qu’il fallait faire plus pour rendre l’annexe plus compatible avec l’hôtel actuel sur le plan visuel.

Le Sous-comité a demandé au personnel de travailler avec le demandeur afin de répartir la volumétrie de l’annexe sur les plans visuel et physique depuis la vue du côté nord. Il a également demandé qu’une plus grande quantité de pierre calcaire soit utilisée et que toutes les façades s’inspirent des motifs des fenêtres et des éléments architecturaux du bâtiment historique.

Dans sa décision, le Conseil n’a pas exigé que l’annexe reprenne un style château, ni que les éléments architecturaux de l’hôtel actuel soient reproduits avec exactitude.

Présentation du nouveau plan conceptuel (février 2019)

Pour respecter les conditions du permis en matière de patrimoine délivré en juin 2018, Larco Investments a redessiné l’extérieur de l’annexe proposée et a soumis de nouveaux plans en février 2019. La façade nord de l’annexe a été divisée en trois portions asymétriques : un pavillon est, une unité centrale et un pavillon ouest. Ces pavillons sont en calcaire de l’Indiana, et l’unité centrale qui les relie est en verre. L’annexe est aussi ornée d’accents en bronze. Sa base contient du granit, un matériau qui ressemble à celui de l’aile est existante. L’annexe comporte divers retraits sur la limite nord du terrain, qui rehaussent l’attrait visuel, et les deux étages du haut de l’unité centrale sont également en retrait.

Du côté nord, faisant face au parc, on trouve maintenant une entrée à hauteur double. Les chambres d’hôtel qui étaient au-dessus de cette entrée ont été retirées pour créer un lobby près des ascenseurs et rendre le bâtiment historique visible à travers l’annexe. L’annexe compte maintenant 147 chambres, plutôt que les 164 qui étaient proposées en juin. 

Ont été ajoutés des sentiers extérieurs, des couloirs intérieurs, des entrées et des espaces accessibles au public, comme une cour et un escalier qui mènent aux terrasses du canal Rideau. Le projet comporte un garage de stationnement souterrain de 361 espaces sur cinq niveaux. L’avant-cour de l’avenue Mackenzie est maintenant plus fonctionnelle pour le chargement et les livraisons, et des arbres de rue et un aménagement paysager ont été ajoutés.

Projet d’agrandissement du Château Laurier

Détails de la proposition

Larco Investments a présenté une nouvelle proposition d’annexe de sept étages et 147 chambres, qui s’érigerait à l’arrière du Château Laurier actuel. Dans cette proposition, le Château Laurier est conservé dans sa totalité et les parois actuelles du parc de stationnement font place à un pavillon en L qui jouxte en partie les ailes est et ouest du Château Laurier.

L’annexe proposée est également reliée à l’hôtel par un lien vitré qui longe la partie ouest de l’aile est de l’hôtel. Une cour aménagée sépare le Château Laurier de l’annexe proposée. Des modifications apportées aux fenêtres du rez-de-chaussée permettent d’avoir accès à la cour à partir de la salle de bal et de la salle de réception, tandis qu’un nouvel escalier y conduit à partir de la terrasse publique située à l’est du canal Rideau.

La vue de l’hôtel original et de son toit emblématique depuis le parc Major’s Hill et d’autres points d’observation ne serait pas masquée par l’annexe de sept étages. Le rez-de-chaussée comprendra des salles de réunion et des espaces accessibles au public. Un lien visuel sera créé entre l’annexe et le parc Major’s Hill, au nord, au moyen d’un long couloir bordant la façade nord. L’angle nord-ouest donnerait sur les niveaux inférieurs des terrasses du canal Rideau. Un escalier accessible mènera de la cour intérieure de l’hôtel aux terrasses du canal. S’élevant au-dessus de l’escalier, une passerelle de trois étages aménagé relieront l’annexe à l’aile ouest de l’hôtel.

Site et environnement

L'emplacement de 12 037 m2 est situé à l'angle nord-ouest de la rue Rideau et de l'avenue Mackenzie, le long de la route cérémoniale du boulevard de la Confédération. Des voies d’accès mènent au stationnement et aux aires de débarquement depuis les deux rues.

Les utilisations du sol suivantes avoisinent l’emplacement :

  • Au nord : le parc Major, propriété de la Commission de la capitale nationale et entretenue par la CCN
  • À l'est : un bâtiment polyvalent au 700, rue Sussex et le marché By aux utilisations diverses - vente au détail, restaurants et logements - un District de conservation du patrimoine
  • Au sud : le Centre de conférences gouvernemental (ancienne gare Union) et le canal Rideau au delà
  • À l'ouest : le canal Rideau et la Colline du Parlement au-delà

L'emplacement est désigné Secteur central dans le Plan officiel de la Ville d'Ottawa et se trouve à l'intérieur du Secteur distinctif du canal dans le Plan secondaire de l'Aire centrale. La désignation de zonage est Centre-ville polyvalent, assujettie à un rapport plancher-sol de 4,5 (MD F(4.5)) et également à une désignation patrimoniale.

L'Hôtel Château Laurier a été construit entre 1908 et 1912 par la Compagnie ferroviaire du Grand Tronc dans le style victorien tardif rappelant un château français. Une aile le long de la rue Mackenzie a été ajoutée en 1929. Le garage de stationnement a été ajouté en 1969 et en 1985, l’aire de débarquement le long de la rue Rideau a été élargie et une façade vitrée a été ajoutée au bar d'ambiance Zoe’s. 

Demandes connexes de planification

Une demande de dérogation mineure devra être présentée du fait que le projet n’est pas conforme au zonage. Une demande de réglementation du plan d’implantation est aussi requise.

Demandes soumises à l’examen de la Ville

Réglementation du plan d’implantation

La Loi sur l'aménagement du territoire habilite la Ville à adopter un règlement sur la réglementation du plan d'implantation [PDF 178 Ko]. Ce document juridique sert à déterminer quels travaux d'aménagement doivent obtenir l'approbation du plan d'implantation avant d'être réalisés.

La Ville effectue un examen approfondi de chaque projet d'aménagement pour déterminer si son plan d'implantation peut être approuvé. Ce processus lui permet d'influencer l'aménagement du territoire et de veiller à ce qu'il soit sécuritaire, fonctionnel et harmonieux. Il sert également à garantir l'application des normes d'aménagement approuvées par la Ville et d'autres organismes.

Pour déterminer si le plan d’implantation d’une proposition peut être approuvé, le personnel effectue un examen approfondi des plans et études soumis avec la demande [PDF 1.08 Mo]. Les organismes techniques, les conseillers de quartier et le public aident le personnel dans sa décision d’approuver, de modifier ou de refuser l’approbation du plan d’implantation. 

L'examen porte notamment sur l'emplacement des bâtiments, le traitement du paysage, l'accès piétonnier, la régulation du drainage et la disposition des stationnements.

Avis public et consultation des résidents

Certaines propositions de plans d'implantation doivent suivre le processus d'avis public et de consultation des résidents de la Ville. Un grand panneau résumant le projet est alors installé sur la propriété pour aviser le public de la présentation d'une demande. Les organismes communautaires inscrits auprès de la Ville sont également avisés lorsqu'une proposition de plan d'implantation touchant leur quartier est déposée.

Des renseignements détaillés sur les propositions devant suivre ce processus, y compris un exemplaire du plan d'implantation, sont affichés en ligne. Toute personne qui souhaite transmettre des commentaires au personnel peut le faire dans la période prévue à cet effet. L'état d'avancement d'une demande indique si la période de consultation en lien avec cette demande est en cours. Pour envoyer vos commentaires au personnel, cliquez sur le numéro de la demande dans la liste de résultats, puis sur le lien prévu à cet effet, sous « Responsable du dossier » dans la page de détails de la demande.

Si une proposition suscite un intérêt considérable, une séance communautaire d'information et de consultation peut être organisée.

Principales étapes du processus d'approbation du plan d'implantation par la Ville

  • Le requérant prend rendez-vous pour une consultation préalable avec la Ville. Cette rencontre est obligatoire pour les propositions qui doivent faire l'objet d'un avis public et d'une consultation des résidents.
  • Le requérant dépose une demande complète accompagnée des études, des plans et des droits requis à un centre du service à la clientèle. Les exigences concernant les études, les plans et les droits sont présentées lors de la consultation préalable. Pour savoir comment répondre à ces exigences, consultez le Guide de préparation d'études et de plans de la Ville.
  • Un responsable de dossier est chargé de l'examen de la demande. Les détails de la proposition sont envoyés à des organismes techniques et publics et au conseiller de quartier.
  • À la fin de la période de consultation, le responsable du dossier discute des résultats du processus avec le requérant. S'il y a lieu, les modifications apportées à la proposition sont reportées dans les plans soumis à l'approbation de la Ville.
  • Le Conseil municipal a délégué au personnel de la Ville le pouvoir d'approuver les demandes de réglementation du plan d'implantation, mais les conseillers peuvent lui retirer ce pouvoir. En pareil cas, la demande est soumise à la décision du Comité de l'urbanisme ou du Comité de l'agriculture et des affaires rurales. Si le requérant est en désaccord avec les conditions de l'approbation, il peut interjeter appel devant le Tribunal d’appel de l’aménagement local.
  • Conformément au Règlement régissant la réglementation du plan d'implantation [PDF 178 Ko], le requérant doit conclure un accord ou prendre un engagement avec la Ville. À compter de la date d'approbation, il a six mois pour signer une lettre d'engagement et un an pour conclure un accord.
  • Dans le cadre de l'accord, le requérant fournit à la Ville une estimation des coûts d'aménagement pour permettre le calcul de la garantie financière appropriée. La Ville conserve la garantie afin de s'assurer que les travaux sont conformes au plan d'implantation approuvé. Le requérant fournit la garantie sous forme d'une lettre de crédit de la banque, ainsi qu'un certificat d'assurance qui couvre le personnel travaillant sur la propriété privée.
  • Lorsque les travaux de construction sont terminés, le personnel inspecte l'aménagement pour vérifier s'il est conforme aux plans approuvés. Le cas échéant, la garantie est libérée.

Dérogation mineure

Le Comité de dérogation est autorisé à examiner les demandes de dérogation mineure au Règlement de zonage en vertu de l’article 45 de la Loi sur l’aménagement du territoire.

Les dérogations mineures sont souvent exigées par des circonstances propres à un bien-fonds et qui empêchent le propriétaire de l’aménager d’une manière conforme aux dispositions d’un règlement de zonage. Entre autres exemples de demande de dérogation mineure, mentionnons celles concernant les retraits d’immeuble, les hauteurs de bâtiment et les exigences de stationnement d’un règlement de zonage.

Le Comité est autorisé à accorder une dérogation mineure si tous les critères suivants, communément appelés les « quatre conditions », sont respectés :

  • Si la dérogation est de nature mineure
  • Si la dérogation est souhaitable pour l’aménagement ou l’utilisation appropriée du sol
  • Si le but et l’esprit général du règlement de zonage sont respectés
  • Si le but et l’esprit général du Plan officiel sont respectés

Le Comité refusera toute demande s’il considère qu’un ou plusieurs des critères susmentionnés n’ont pas été respectés.

Le Comité ne peut accorder de dérogation au règlement qui, de fait, entraînerait une modification de zonage. Le cas échéant, il est suggéré que les propriétaires adressent une demande de modification au Règlement de zonage.

Demandes liées au patrimoine

Tout ajout à un bâtiment patrimonial désigné doit être approuvé par la Ville d’Ottawa en vertu de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario. Le propriétaire foncier doit présenter une demande à la Direction générale de la planification, de l’infrastructure et du développement économique. Une fois que la demande est jugée complète, le personnel de la Ville envoie un accusé de réception au demandeur. En vertu de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario, la demande doit être traitée dans les 90 jours qui suivent l’envoi de l’accusé de réception. 

Le personnel de la Ville informe le conseiller du quartier, l’association communautaire locale et Patrimoine Ottawa de la demande et sollicite leurs commentaires officiels. Les propriétaires d’un bien-fonds adjacent sont informés de la demande par une lettre indiquant la date et l’heure des réunions du Sous-comité du patrimoine bâti, du Comité de l’urbanisme et du Conseil municipal

Le personnel de la Ville examine les demandes relatives au patrimoine pour s’assurer qu’elles respectent le caractère patrimonial du bâtiment désigné. Il examine les projets proposés par rapport à l’énoncé de valeur du patrimoine culturel établi pour l’édifice et aux Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada. Il examine également l’étude d’impact sur le patrimoine culturel préparée pour le projet proposé. La Direction générale de la planification, de l’infrastructure et du développement économique formule des recommandations sur la demande au Sous comité du patrimoine bâti, au Comité de l’urbanisme et au Conseil municipal. 

Comment fonctionne la planification

Cette section décrit et illustre l’aménagement du territoire et la façon dont le Plan officiel et les plans directeurs orientent la croissance. Elle met aussi en relief les défis auxquels notre ville fait face et les éléments de base dont nous avons besoin pour atteindre nos buts.  

En savoir plus

Abécédaire de l'aménagement

Ce programme vise la création de liens solides entre la Ville et ses collectivités, et il renseigne et outille les résidents qui prennent part au processus d’aménagement du territoire.  

En savoir plus

Personne-ressource

Steve Gauthier
Direction générale de la planification, de l’infrastructure et du développement économique
Ville d’Ottawa 
110, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario) K1J 1P1
Courriel : chateaulaurier@ottawa.ca
Tél. : 613-580-2424, poste 27889