Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Comité de révision de la conception urbaine

Version mise à jour en juillet 2018.

Le Comité d’examen du design urbain d’Ottawa est un organisme consultatif indépendant constitué de professionnels bénévoles qui se penchent objectivement, en collaboration, sur les projets d’infrastructures et les projets d’investissement du secteur privé dans l’ensemble des secteurs prioritaires de conception des aménagements de la Ville. Ce comité est un élément essentiel du processus formel d’examen de la conception de la Ville; son objectif consiste à rehausser les compétences de la Ville pour assurer l’excellence de la conception architecturale et de l’esthétique urbaine.

Le Conseil municipal a approuvé, le mercredi 6 octobre 2010, la constitution et la permanence du Comité d’examen du design urbain de la Ville d’Ottawa.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

David Maloney
Services des emprises, du patrimoine et du design urbain
Services de planification, d'infrastructure et de développement économique
Ville d'Ottawa

110 av Laurier Avenue ouest - 4e étage
Ottawa, ON, K1P 1J1
P: 613-580-2424 poste 14057
E: David.Maloney@ottawa.ca

Demandes visées par le processus du Comité d'examen du design urbain

Les propositions d’aménagement des sites situés dans les secteurs prioritaires de conception suivants sont assujetties au processus du Comité d’examen du design urbain d’Ottawa, dont les modalités sont précisées ci‑après :

  1. les secteurs du centre‑ville au sens défini dans la Stratégie de conception urbaine du centre‑ville d’Ottawa (SCUCVO);
  2. les rues principales traditionnelles et les grandes artères répertoriées dans l’annexe B du Plan officiel;
  3. les centres polyvalents indiqués dans l’annexe B du Plan officiel;
  4. les autres secteurs qui ont des besoins esthétiques spéciaux comme les rues principales dans les villages désignés dans l’annexe A du Plan officiel, les secteurs du centre des villages répertoriés dans le volume 2C du Plan officiel, ainsi que les secteurs communautaires centraux indiqués dans les plans de conception communautaire ou dans les plans secondaires approuvés par le Conseil municipal.

Carte des secteurs prioritaires de conception (secteurs urbains)

Le Comité donne des conseils et fait des commentaires pour la conception urbaine sur les documents et les projets suivants :

  1. les demandes déposées dans le cadre des règlements de zonage pour accroître la hauteur ou la densité, ainsi que les demandes de réglementation du plan d’implantation, proposées dans les secteurs prioritaires de conception (SPC) dans lesquels les demandes portent sur des bâtiments ou des annexes de plus de quatre étages;
  2. les projets d’immobilisations réalisés dans les SPC, par exemple les projets de réfection dans les rues principales traditionnelles, les grandes artères et les rues des centres polyvalents et des centres-villes. Si un projet d’infrastructure oblige à mener une évaluation environnementale (EE), il est préférable d’en saisir le Comité;
  3. les plans de conception communautaire, les plans secondaires et les plans d’aménagement axés sur le transport en commun dans lesquels on propose de modifier considérablement un secteur;
  4. les projets d’aménagement obligeant à déposer une demande réglementation du plan d’implantation relativement à d’importantes institutions politiques, culturelles, sociales et économiques situées dans les SPC, par exemple les musées, les hôpitaux, les établissements d’enseignement supérieur et les centres de congrès;
  5. les projets qui ne font pas partie de ceux qui sont visés en 1) ci‑dessus, mais qui ont un caractère complexe en raison de leur contexte dans les centres des villages, de leur proximité par rapport à des ressources patrimoniales bâties ou de leur voisinage par rapport à des sites naturels. La décision d’en saisir le Comité est laissée à la discrétion du responsable du dossier, de concert avec le coordonnateur du CEDU.

Les deux types de demandes : la consultation préalable non officielle et l’examen officiel

Les recommandations du CEDU constituent un aspect essentiel du processus d’examen des projets d’aménagement de la Ville. Il existe deux moyens selon lesquels le CEDU se penche sur les demandes d’aménagement : i) la consultation préalable non officielle; et ii) l’examen officiel.

  1. La consultation préalable non officielle : Le Comité examine les projets d’aménagement et fait des recommandations avant le dépôt de la demande d’aménagement. Les consultations préalables non officielles auprès du CEDU se tiennent après que le promoteur se soit réuni avec le personnel de la Ville à l’occasion d’une séance de consultation préalable. Les consultations préalables non officielles auprès du CEDU sont facultatives et ne sont pas ouvertes au public; les recommandations du Comité ne sont pas non plus publiées sur le site Web de la Ville;
  2. L’examen officiel : Le Comité se penche sur les projets et formule des recommandations lorsque le promoteur a déposé une demande d’aménagement. L’examen officiel avec le CEDU est un aspect obligatoire du processus d’examen du projet d’aménagement. La séance portant sur l’examen officiel est ouverte au public, et les recommandations sont publiées sur le site Web de la Ville. Les recommandations du CEDU sont également rappelées dans le rapport qui est ensuite déposé auprès du Comité de l’urbanisme et du Conseil municipal.

Exigences à respecter dans la présentation des demandes d’aménagement

Le requérant doit déposer des documents détaillés deux semaines avant la réunion du Comité (cf. le Calendrier des réunions du Comité). Si les documents déposés auprès du CEDU sont complets et qu’ils le sont dans les délais, on fait connaître au requérant la date et le lieu de sa réunion avec le Comité environ une semaine avant cette réunion. Il faut noter qu’il se peut que le nombre de dossiers présentés dépasse la capacité prévue à l’ordre du jour. Dans ces cas, certaines demandes peuvent être reportées à la réunion suivante du CEDU.

Pour qu’une demande soit inscrite à l’ordre du jour d’une réunion du CEDU :

le requérant doit tenir une consultation préalable non officielle avec le personnel de la Ville avant la date d’échéance prévue pour le dépôt du dossier.

  • Les commentaires écrits et les premières directives de conception du personnel doivent être déposés avant la date d’échéance fixée pour le dépôt du dossier.
  • Pour les examens officiels de la réglementation du plan d’implantation ou les modifications à apporter aux règlements de zonage, la demande doit être déposée auprès de la Ville, être déclarée complète par le responsable du dossier et être publiée sur le site Web des Demandes d’aménagement de la Ville.
  • Pour la consultation préalable non officielle comme pour l’examen officiel auprès du CEDU, le requérant doit faire savoir, au responsable du dossier et au coordonnateur du Comité, qu’il a l’intention de s’inscrire à l’ordre du jour de la prochaine réunion avant la date d’échéance fixée pour le dépôt du dossier.
  • Le requérant doit soumettre tous les documents obligatoires au plus tard à la date d’échéance publiée. Tous les projets recevables viennent s’ajouter à l’ordre du jour définitif selon l’ordre dans lequel les demandes sont déposées. Les documents déposés doivent être préparés professionnellement, être lisibles, être établis à l’échelle et représenter fidèlement tous les aspects de la conception du projet visé.

Pour que les dossiers présentés au CEDU soient jugés complets, ils doivent comprendre le document suivant :

  • Feuille de résumé du projet du requérant (Svp soumettre le sommaire comme un document séparer)
  • Dossier de présentation : tous les documents doivent être déposés en PDF ou en PowerPoint, dans le format 11 x 17, et être regroupés dans un seul et même fichier d’au plus 20 Mo. En raison des limites fixées pour la taille des courriels, seuls les fichiers de moins de 12 Mo peuvent être présentés par courriel. Si la taille du fichier présenté est supérieure à 12 Mo, c’est au requérant que revient la responsabilité de s’assurer qu’e le fichier parvient effectivement au coordonnateur du Comité dans un système de partage de fichiers (par exemple, un serveur FTP, Dropbox ou WeTransfer) au plus tard à la date d’échéance fixée pour la présentation. Quand le dossier de la présentation est très long, le requérant peut aussi préparer, à l’intention du Comité, une présentation distincte et plus succincte afin de respecter les contraintes relatives à la durée de la réunion. Le dossier de présentation et la présentation doivent être déposés auprès du coordonnateur du CEDU deux semaines avant la réunion.
  • photographies représentant l’état actuel des lieux et le contexte environnant. Joindre une carte précisant (avec des cotes) les lieux où chaque photo a été prise et rappeler ces cotes sur les photos des lieux. Il est également utile de tracer des flèches illustrant l’orientation de la photo;
  • un mémoire de conception imprimé d’environ quatre pages, comportant :
    •  une synthèse et la réaction concise aux lignes directrices et aux politiques d’esthétique urbaine pertinentes de la Ville;
    • un ensemble d’objectifs d’esthétique urbaine propres au site, inspirés de la consultation préalable au dépôt de la demande auprès du personnel de la Ville, ainsi qu’une synthèse et la réaction aux enjeux de l’esthétique urbaine définis à l’occasion de la consultation préalable au dépôt de la demande auprès du personnel de la Ville;
    • une analyse contextuelle décrivant ou représentant les propriétés voisines, les principales destinations et les liens dans un rayon de 100 m (ou dans un rayon supérieur, pour les projets plus vastes et plus complexes), par exemple les stations de transport en commun, les réseaux de transport pour les automobilistes, les cyclistes et les piétons, les points de mire et les nœuds urbains, les passerelles, les parcs et les espaces ouverts, la topographie, les panoramas du site, les structures urbaines (rues et quadrilatères), les propositions éventuelles et actuelles, l’art public et les ressources patrimoniales, entre autres;
  • énoncé de durabilité : exposer les approches de la conception architecturale permettant de réduire la consommation de l’énergie, la répartition de la superficie privilégiant le transport actif plutôt que l’utilisation des véhicules, ou les initiatives paysagères de faible impact, entre autres;
  • les maquettes ou les illustrations représentant la masse du projet d’aménagement et les relations avec les terrains dans le contexte urbain du projet;
  • les dessins de perspective détaillés ou les maquettes informatisées (en mettant surtout l’accent sur les premiers étages et sur l’adaptation et les liens du projet avec son contexte urbain). Les dessins de perspective doivent être établis dans le paysage urbain de rue existant, en indiquant la complémentarité dans le projet d’aménagement des deux côtés de la rue. L’objectif consiste à expliquer au Comité les liens entre la conception et l’échelle du projet d’aménagement proposé et le contexte existant; en outre, les illustrations de la masse permettent au Comité de comprendre l’approche prépondérante dans la conception du site;
  • plan du site (en indiquant les retraits);
  • plan de paysagement;
  • plans d’élévation des bâtiments (en précisant les matériaux et les coloris proposés);
  • plan indiquant les services existants et proposés;
  • vues en coupe et plans d’étage;
  • études d’ensoleillement et d’ombrage, à la demande du personnel de la Ville pendant la consultation préalable;
  • études sur les effets du vent pour le projet d’aménagement, à la demande du personnel de la Ville pendant la consultation préalable;
  • les parties des élévations des bâtiments à une échelle de 1/50, à la demande du personnel de la Ville pendant la consultation préalable.

Veuillez noter que les documents à déposer sont parfois moins nombreux dans les consultations préalables non officielles auprès du CEDU que dans les examens officiels. Les documents à déposer selon la portée du projet sont laissés à la discrétion du responsable du dossier.

Le promoteur doit préparer le dossier de présentation, qui doit mettre en évidence les principales caractéristiques de l’esthétique urbaine de la proposition. Le dossier doit expliquer les raisons pour lesquelles l’aménagement proposé constitue la solution de conception la mieux adaptée au site.

Le dossier de présentation doit comprendre des diagrammes, des plans, des vues en coupe, des illustrations, des perspectives, des photos et une description limitée pour expliquer l’intention, les résultats et les incidences de la conception.

Il faut exposer, dans le dossier de présentation, les considérations suivantes relativement à l’esthétique urbaine : la conception du site, la forme bâtie, l’articulation du bâtiment, le caractère, le traitement architectural, l’éclairage, la signalisation, la viabilisation, les considérations patrimoniales et la durabilité ou les considérations relatives aux technologies vertes.

Le dossier de présentation ne doit pas comporter de longs extraits de texte du Plan officiel, ni d’un plan secondaire ou d’un plan de conception communautaire applicable.

Calendrier des réunions du Comité

Calendrier des réunions pour 2019

Lieu : hôtel de ville

Calendrier des réunions (modifiable)
Date de réunion Date limite de soumission pour les promoteurs (documents soumis au personnel d’Urbanisme de la Ville par 16h 00)
Vendredi, le 11 janvier, 2019 Vendredi, le 28 décembre, 2018
Vendredi, le 1 février, 2019 Vendredi, le 18 janvier, 2019
Vendredi, le 1 mars, 2019 Vendredi, le 15 février, 2019
Vendredi, le 5 avril, 2019 Vendredi, le 22 mars, 2019
Vendredi, le 3 mai, 2019 Jeudi, April 18, 2019
Vendredi, le 7 juin, 2019 Vendredi, le 24 mai, 2019
Vendredi, le 12 juillet, 2019 Vendredi, le 28 juin, 2019
Août 2019 – Aucune reunion
Vendredi, le 6 septembre, 2019 Vendredi, le 23 août, 2019
Vendredi, le 4 octobre, 2019 Vendredi, le 20 septembre, 2019
Vendredi le 1 novembre, 2019 Vendredi, le 18 octobre, 2019
Vendredi, le 6 décembre, 2019 Vendredi, le 22 novembre, 2019

Le jour de la réunion du CEDU

Présences

Le requérant doit se présenter à sa réunion avec le Comité au moins dix minutes avant l’heure prévue. Le coordonnateur du Comité fait connaître au requérant la date, l’heure et le lieu exacts auxquels le Comité examine sa proposition. L’architecte du projet et l’architecte paysagiste doivent obligatoirement participer à la réunion du Comité.

Le requérant peut inviter des membres de son équipe d’experts‑conseils ou le maître de l’ouvrage du site à participer à la réunion. Il est toutefois recommandé qu’une seule personne prenne la parole, puisque la présentation doit être limitée à une dizaine de minutes.

Veuillez noter que l’information sur le projet doit être publiée en ligne sur le site Outil de recherche des demandes d’aménagement de la Ville au moins une semaine avant la réunion du Comité.

Présentation au Comité

L’objectif de la présentation consiste à expliquer clairement l’intention du projet en ce qui a trait à l’esthétique urbaine et à l’implantation de l’ouvrage et à préciser comment il répond aux politiques de conception et aux lignes directrices pertinentes de la Ville.

Exigences relatives au dépôt des documents

  • Le fichier de la présentation ne doit pas être supérieur à 20 Mo.
  • La présentation doit être déposée, avec le dossier de présentation, deux semaines avant la réunion du Comité.

La présentation doit :

  • présenter le contexte et expliquer comment il éclaire la conception;
  • présenter et définir clairement les principaux objectifs de la conception du projet;
  • expliquer la réaction aux possibilités et aux contraintes de la conception du secteur;
  • expliquer la réaction à l’orientation fixée dans les politiques et les lignes directrices sur la conception;
  • démontrer comment la proposition cadre avec le contexte et la vision à long terme du secteur ou s’y rapporte;
  • expliquer les mesures adoptées dans le cadre du projet pour en assurer la durabilité;
  • démontrer clairement et expliquer la réponse aux directives et aux recommandations faites par le personnel de la Ville à l’occasion de la consultation préalable. Les graphiques, diagrammes et illustrations « avant et après » constituent des moyens clairs d’expliquer les changements qui ont été apportés.

La présentation NE DOIT PAS :

  • comprendre les dessins ou les rendus qui ne faisaient pas partie du dossier de la présentation.

Structure des réunions du Comité

Présentation et format de l’examen de la conception

Le déroulement de l’examen est animé par le président du Comité d’examen du design urbain et respecte la séquence générale décrite ci‑après. Les réunions durent environ une heure; on recommande une durée de cinq à dix minutes pour ce qui est de la présentation du requérant au Comité. S’il faut prévoir une plus longue durée pour la présentation, il faut indiquer la durée souhaitée au coordonnateur du Comité au plus tard avant l’échéance fixée pour la présentation.

Durée prévue Déroulement
5 minutes Dans certains cas, le président du CEDU demande au responsable du dossier de présenter un aperçu des principales considérations esthétiques du projet exprimées dans les documents d’urbanisme et de conception de la Ville, un aperçu des directives de la conception données au requérant et les questions d’esthétique sur lesquelles le personnel de la Ville souhaite connaître l’avis du Comité.
5-10 minutes (durée recommandée)

Le promoteur se présente et expose le projet le plus succinctement possible. Il doit obligatoirement déposer une présentation en PowerPoint ou en PDF.

10 minutes

Questions et demandes d’éclaircissements du Comité : le promoteur répond aux questions ou aux demandes d’éclaircissements du Comité.

Le président du Comité amorce la période des commentaires en réaffirmant les enjeux essentiels et les secteurs dans lesquels on demande l’avis du Comité. Le Comité s’exprime sur le projet de manière à adresser au promoteur des commentaires objectifs et constructifs.

20 minutes

Le promoteur peut assister aux délibérations, sans toutefois pouvoir intervenir auprès du Comité pendant ses délibérations. En règle générale, le Comité ne discute pas des projets sans qu’au moins un représentant de l’équipe de conception du promoteur soit présent.

5 minutes

Le président fait la synthèse des recommandations du Comité

10 minutes Le promoteur a l’occasion de réagir aux commentaires du Comité.

Prochain ordre du jour

Comité de révision de la conception urbaine d’Ottawa 

La réunion aura lieu dans la salle de Honeywell de l’hôtel de ville.

Ordre du jour de la réunion du 12 juillet 2019
Heure Adresse  Type de demande Responsable du dossier Conceptrice d’urbanisme Promoteur
11 h 00 (50 minutes)

89, chemin Richmond
Examen officiel

Demande de modification au Plan officiel, de zonage et d’approbation du plan d’implantation afin de construire un immeuble polyvalent de six-étages Jenny Kluke Christopher Moise DSEL; rla / architecture; SAAISH Inc.; Fotenn Planning & Design.
13 h 30 (50 minutes)

Algonquin College
1385, av Woodroffe
Examen officiel

Demande d’approbation du plan d’implantation afin de construire un complexe récréatif et administratif sur le campus du Collège Algonquin.

Stream Shen Melanie Knight HOK Architects Corporation; Algonquin College.
14 h 30 (50 minutes)

3, rue Booth Zibi, Block 211
Examen officiel

Demande d’approbation du plan d’implantation afin de construire un immeuble à bureau de huit-étages au le district Zibi.

Simon Deiao Randolph Wang, Sally Coutts (Heritage) Windmill DREAM Ontario 211 LP; KPMB Architects; Adamson Associates Architects; CSW.

Recommandations du Comité

Le Comité d'examen du design urbain se réunit le premier jeudi de chaque mois (sauf au mois d'août entre les années 2010-2012), à l'hôtel de ville, 110, avenue Laurier Ouest, Ottawa. Les recommandations du Comité sont fournies ici.

En savoir plus

Membres du Comité

Le Comité est formé de sept experts en conception. Tous les membres sont tous des professionnels chevronnés en mesure d’évaluer des projets en lien avec leur profession et dont le contexte et la complexité diffèrent.

Membres actuels du Comité

Photo of Ronji Borooah

Ronji Borooah, M. Arch., M. Sc (PL), FIRAC, OAA, MICU, RPP, APA

Architecte municipal et chef de l'esthétique urbaine, Ville de Markham

Ronji Borooah est architecte membre de l'Ordre et urbaniste professionnel certifié (RPP) spécialisé en esthétique urbaine. M. Borooah est présentement architecte municipal et chef de l'esthétique urbaine de la Ville de Markham. Il est membre du Collège des Fellows de l'Institut royal d'architecture du Canada (IRAC), et ancien membre du jury du programme des Prix de l'esthétique urbaine d'Ottawa, du programme des Prix de l'esthétique urbaine de Toronto, du programme d'arts publics du prolongement du métro York-Spadina de la TTC, ainsi que le conseiller professionnel du programme des Prix d'excellence en conception de Markham. Auparavant, M. Borooah travaillait dans le secteur privé pour les firmes Young & Wright Architects et Markson Borooah Architects, où son travail lui a valu plusieurs prix prestigieux, y compris le prix du Gouverneur général en architecture et des prix de l'OAA, de l'ICU, de l'IPPO et de l'AAPC. M. Borooah a enseigné l'esthétique urbaine à l'Université de Toronto et a été conférencier invité à plusieurs conférences de l'IRAC, de l'OAA, de l'ICU, de l'IPPO, de l'APA, de Construct Canada, de la Strategy Institute et d'autres organismes.

Photo of David Leinster

David Leinster, OALA, AAPC

David Leinster est architecte-paysagiste et membre du Planning Partnership de Toronto. Doté d’une expertise en planification et en conception des espaces publics et d’une grande expérience comme critique de conception et juré, M. Leinster est un ancien membre du Projet pilote d’examen de la conception urbaine du centre-ville et du jury pour les Prix de l’esthétique urbaine d’Ottawa.

Photo of James Parakh

James Parakh, OAO

Architecte agréé, James Parakh est responsable de l'urbanisme de la ville de Toronto et du district d'East York. Au cours des dix dernières années, il a dirigé le studio d'urbanisme qui a contribué à l'examen de tous les projets d'ensembles résidentiels du centre-ville de Toronto et des environs. Il a également travaillé comme urbaniste, concepteur et architecte dans le secteur privé, tant au Canada qu'à l'étranger. Maintes fois primé, il a reçu le prix de l'Association ontarienne des architectes en 2008 pour avoir lancé le programme 1:50. Il a récemment mené une initiative visant à donner forme à l'étiquette « Privately Owned Public Spaces (POPS) » [espaces publics, propriétés privées] à Toronto. En 2014, il a été nommé conseiller au Council on Tall Buildings and Urban Habitat, un organisme international s'occupant de gratte-ciel et d'habitat urbain durable. James Parakh est diplômé en architecture et en urbanisme de l'université de Houston et de l'université Columbia.

Heather Rolleston

Heather Rolleston, B.Arch.
Directrice et conceptrice principale, Quadrangle

Heather est conceptrice en architecture et détient le poste de directrice et conceptrice principale à Quadrangle. Elle compte plus de 20 ans d’expérience en matière de conception, de direction et de gestion de nombreux projets visant des secteurs résidentiels, des secteurs d’utilisations mixtes, des plans directeurs et des secteurs commerciaux. Elle a obtenu son diplôme de la Daniels Faculty of Architecture, Landscape and Design de l’Université de Toronto et en tant que critique invitée à son alma mater et à l’école d’architecture de l’Université de Waterloo, Heather participe activement au milieu universitaire.

Le travail de Heather a remporté de nombreux prix, notamment la Médaille du gouverneur général en architecture de l’IRAC et le prix international du RIBA pour le Terrence Donnelly Centre for Cellular and Biomolecular Research.

En tant que membre de l’équipe du championnat du Women’s Leadership Initiative de l’Urban Land Institute et grâce à son engagement envers l’organisation Building Equality in Architecture Toronto, Heather prête sa voix pour défendre l’égalité des sexes dans le domaine de l’architecture.

Heather siège également au comité d’examen du design de la Ville de Toronto.

 John J.Stewart

John J. Stewart, BLA, OALA, CSLA, CAHP.

Bachelier en architecture de paysage, John J. Stewart, OALA, AAPC, ACECP, est architecte-paysagiste et spécialiste du patrimoine. Il est l'un des directeurs de Commonwealth Historic Resource Management. Depuis 40 ans, il œuvre principalement dans la planification et la conception des ressources culturelles, la conservation des édifices et du paysage et la revitalisation urbaine. Diplômé de l'Université de Guelph, M. Stewart a également étudié à l'Université Cornell aux États-Unis et à l'Université d'Oxford du Royaume-Uni. Il est titulaire d'un diplôme en préservation des monuments de Parcs Canada. Avant la création de Commonwealth Historic Resource Management, il a été le premier directeur du programme Rues principales d'Héritage Canada. Le nom « Commonwealth » provient de l'ancien anglais « commonweal », qui désigne une communauté ou un groupe œuvrant de concert pour le bien commun. Dans cet esprit, M. Stewart préconise une approche collaborative dans la participation aux projets de consultation et de développement. M. Stewart est un membre fondateur de l'Association canadienne d'experts-conseils en patrimoine (ACECP). Il siège au comité consultatif en matière de menuiserie patrimoniale du Collège Algonquin et il est l'ancien président du comité consultatif municipal sur le patrimoine de Perth. John J. Stewart a écrit avec Larry Turner l'ouvrage Perth: Tradition and Style in Eastern Ontario.

Alex Taranu

Alex Taranu, FICU, MCIP, RPP, OAA
Directeur du Service de conception architecturale, Ville de Brampton

Alex Taranu est architecte agréé dans la province de l’Ontario et urbaniste professionnel enregistré. Il présente plus de 30 ans d’expérience en urbanisme, en design urbain et en architecture. Au cours des années 1990, il a pris part à divers projets de design urbain et d’architectural dans de nombreuses villes ontariennes, en particulier à Toronto à titre de consultant dans des projets tels que « Railway Lands (City Place) » et  « Waterfront Design Schemes and Charrettes ». Depuis 2001, il participe très activement à la réurbanisation des secteurs suburbains, notamment par le biais du projet de revitalisation du centre-ville et de densification du secteur central de Brampton. En sa qualité de membre fondateur et ancien président du Groupe de travail en design urbain de l'Institut des planificateurs professionnels de l'Ontario et d’autres organisations professionnelles de défense d’intérêts, il bénéficie en outre d’une très vaste expérience professionnelle comme défenseur du design urbain dans les processus de planification.

Emmanuelle van Rutten

Emmanuelle van Rutten, B. Arch, OAA, OAQ, MIRAC, PA LEED BD+C

Mme van Rutten est architecte agréée dans les provinces de l'Ontario et du Québec, ainsi que directrice du bureau d'architectes Moriyama & Teshima d'Ottawa. Son domaine d'intérêt professionnel constitue les bâtiments d'institution à grande échelle d'Ottawa. Ces projets représentent des conceptions exceptionnelles et des réalisations très précises.

Au fil des ans, Mme van Rutten a été reconnue comme une communicatrice remarquable (dans les deux langues officielles), une gestionnaire de projet méticuleuse et une excellente conceptrice. Parmi ses projets les plus importants, il y a le Musée canadien de la guerre et la Délégation de l'imamat ismaïli sur la promenade Sussex.

Mme van Rutten participe activement à la communauté des concepteurs d'Ottawa. Elle entretient une relation étroite avec sa alma mater, l'École d'architecture Azrieli de l'Université Carleton, où elle est souvent invitée comme chargée de cours et spécialiste.

Complément d’information

Pour en savoir davantage sur la constitution du CEDU, son évolution et ses activités actuelles, veuillez vous adresser au coordonnateur du CEDU, qui sera heureux de donner cette information.