Passer au contenu principal

Site 5 - Décharge du TEO/collecteur de la rivière Rideau et dérivation du CPR – New Edinburgh

Avis de Construction

Les travaux de construction initiaux ont commencé sur le site 5 pendant la semaine du 20 mars 2017.

Les travaux de construction commenceront sur deux chantiers du secteur de New Edinburgh: l’un se situe à l’intersection de la rue Queen Victoria et de l’allée River; l’autre est le chantier principal du parc Stanley (qui contient plusieurs sous-chantiers à l’intérieur d’une seule zone clôturée). Les camions nécessaires aux travaux circuleront selon les itinéraires déterminés lors de la consultation publique.

Ce site intégrera une installation de contrôle des odeurs, le puits d'entrée pour le tunnelier lorsqu'il commencera à creuser le tunnel est-ouest, l’égout de décharge-intercepteur qui se relie à la conduite d’égout existante et le bassin de dérivation du collecteur de la rivière Rideau. 

Documents de référence et plans :

Noise Control Plan – Site 5A, 5B, 5C – February 15, 2017 [ PDF 2.716 MB ]

Noise Analysis [ PDF 2.318 MB ]

« Compte tenu de la nature de ce rapport, il n'est disponible qu'en anglais. La Ville pourra, sur demande, traduire ce document au complet ou en partie. Les demandes de traduction doivent être présentées à Jennifer Carriera par courriel (TSEU@ottawa.ca). »

Examen des itinéraires provisoires de camionnage possibles pour le site 5/parc Stanley [ PDF 2.904 MB ]

Les itinéraires provisoires de camionnage [ PDF 994 KB ]

Pour lire les dernières nouvelles, consultez le bulletin électronique du projet.

Autres moyens d’obtenir des renseignements :

Envoyez un courriel l’équipe de projet à TSEU@ottawa.ca;

Inscrivez-vous à notre bulletin électronique à Cyberabonnement.

Foire aux questions

Pourquoi le TSEU est-il construit dans le parc Stanley?

L’emplacement du TSEU, décidé à l’issue du processus d’évaluation environnementale, a été choisi en fonction de sa capacité de répondre aux objectifs immédiats de la Ville en matière d’infrastructure et de régulation des surverses d’égouts unitaires (SEU). Le TSEU comprend un tunnel est-ouest (TEO) et un tunnel nord-sud (TNS). Ces ouvrages emmagasinent les eaux de surverses provenant de trois principaux égouts de trop-plein raccordés à quatre égouts collecteurs (l’égout de la rue Booth, le collecteur du ruisseau Cave, l’intercepteur du canal Rideau et le collecteur de la rivière Rideau). Ils retournent les eaux usées vers l’égout de décharge-intercepteur (EDI), qui les achemine ensuite vers le Centre environnemental Robert-O.-Pickard pour traitement, lorsque celui-ci peut les accueillir.

Le tunnel est-ouest (TEO) se jumellera essentiellement à l’EDI au centre-ville, entre les plaines LeBreton et le parc Stanley, ce qui assurera la redondance nécessaire et réduira considérablement le potentiel de débordement dans la rivière.

Le TSEU doit se situer dans le secteur de New Edinburgh parce que c’est là où se trouve une grande partie de l’infrastructure clé en place. Pour réduire les débordements dans la rivière de façon importante, il faut que le TSEU soit raccordé à cette infrastructure. Les travaux dans le parc Stanley permettront de capter les eaux de surverse provenant du collecteur de la rivière Rideau et de les orienter vers le TEO.

Existe-t-il d’autres chantiers de construction semblables à celui qui se trouve au parc Stanley?

Oui. Le chantier 10, qui se trouve à l’intersection de la rue Kent et de l’avenue Chamberlain, est l’emplacement du portail du tunnel nord-sud (TNS) et l’emplacement d’entreposage des déblais pour ce tunnel. Les activités sur ce chantier ont commencé en août 2016.

À ce jour, les travaux de forage et d’excavation ont eu lieu sans qu’aucune plainte ne soit déposée par des entreprises et des résidents du secteur.

Combien y a-t-il de sous-chantiers de construction à New Edinburgh?

Il y a deux sous-chantiers de construction à New Edinburgh : un sous-chantier secondaire à l’angle de la rue Queen Victoria et de l’allée River, et un sous-chantier principal au parc Stanley (qui comprend quelques emplacements situés dans une zone clôturée).

Des puits d’accès seront construits au parc Stanley, pour relier l’infrastructure en place et lancer les opérations de creusage du tunnel est-ouest, ainsi qu’à l’angle de l’allée River et de la rue Queen Victoria, pour relier le tunnel au collecteur de la rivière Rideau.

Combien de temps dureront les travaux de construction dans le secteur de New Edinburgh?

La période de construction s’échelonne sur 36 mois pour le parc Stanley. Les travaux se dérouleront sur environ 12 mois au sous-chantier à l’angle de la rue Queen Victoria et de l’allée River.

Des camions auront accès aux deux sous-chantiers durant la construction, et leurs itinéraires exacts seront déterminés après la tenue d’une consultation auprès de la collectivité.

Le projet de tunnel de stockage des égouts unitaires (TSEU) aura-t-il des répercussions sur les arbres dans le parc Stanley?

L’aménagement des plateformes de travail dans le parc Stanley limitera les répercussions sur les arbres et maximisera leur conservation. Au total, 42 arbres de 10 centimètres de diamètre ou plus seront enlevés. Pour chaque arbre abattu, au moins deux arbres seront plantés.

Aucun arbre commémoratif ne sera abattu ou touché par la construction.

Quel est le volume de camions prévu durant la réalisation des travaux dans le secteur de New Edinburgh?

Pendant la construction, le nombre de camions en circulation variera selon le type d’activité en cours.

Le plus grand volume de camions lié aux travaux dans le secteur de New Edinburgh sera enregistré au cours de la période de 10 mois durant laquelle se déroulera la construction du tunnel est-ouest (TEO) et l’enlèvement des matériaux de déblai (excavés) du parc Stanley. Au cours de cette période d’excavation et de construction du tunnel s’échelonnant sur 10 mois, nous estimons que de 2 à 4 camions à l’heure seront nécessaires au soutien des opérations de creusement du tunnel. Le volume maximal de camions prévu représentera une augmentation de 1,6 % à 7,7 % par rapport au volume horaire de camions actuel, selon l’itinéraire choisi et l’heure de la journée.

Pendant les 20 derniers mois (11 mois avant et 9 mois après les opérations d’excavation), le volume de camions sera généralement beaucoup plus faible et très variable. Ainsi, de longues périodes exemptes d’activités de camionnage alterneront avec de brèves périodes de pointe au cours desquelles de 3 à 4 camions à l’heure se déplaceront pour transporter des sols et des matériaux granulaires ou livrer du béton. Ces périodes de pointe seront de courte durée en raison de la faible quantité de sol qui devra être transportée. Ces activités, tout comme les déplacements qui en découleront, ne coïncideront pas.

Il convient de noter que le volume de camions proposé, soit celui correspondant aux périodes pendant lesquelles le nombre de camions en circulation sera le plus élevé durant le projet, représentera une augmentation de 1,6 % à 7,7 % par rapport au volume horaire de camions actuel, selon l’itinéraire choisi et l’heure de la journée. Quel que soit l’itinéraire choisi, l’augmentation temporaire du nombre de camions en circulation est considérée comme étant relativement peu importante sur le plan de la gestion de la circulation.

 

Comment l’entrepreneur atténuera-t-il les répercussions du bruit?

Des pratiques exemplaires courantes permettent d’atténuer le bruit. On peut, par exemple, exiger que certaines activités n’aient lieu que le jour, utiliser du matériel bien entretenu et équipé de silencieux et limiter le temps de marche au ralenti.

L’entrepreneur a soumis un plan de surveillance du bruit avant le début des travaux.

Ce plan préciser :

  • les récepteurs de bruit qui se trouvent le plus près de la source (les résidents);
  • le matériel bruyant qui sera utilisé;
  • les seuils de bruit autorisés;
  • les niveaux de bruit prévus.

L’entrepreneur surveillera les niveaux de bruit durant les travaux.

Le projet tient-il compte des effets possibles sur la santé des résidents des environs?

Comme pour tout projet de construction, la Ville a tenu compte des effets possibles sur les résidents du voisinage. La Ville verra, avec l’entrepreneur, à atténuer ces effets en installant une clôture pleine à certains emplacements et préviendra les résidents de la tenue de travaux majeurs. La Ville continuera d’évaluer les effets et les mesures d’atténuation durant les travaux et adaptera ces mesures au besoin.

Les résidents doivent-ils prendre les mêmes mesures de santé et de sécurité que les travailleurs?

Les mesures de santé et de sécurité visent les travailleurs d’un chantier de construction actif et sont fondées sur l’exposition aux dangers à long terme (durant une carrière). Le chantier de construction actif sera isolé au moyen d’une clôture ou d’une palissade, et il sera inaccessible aux résidents.

Quand et de quelle façon le parc Stanley sera-t-il remis en état?

Le chantier devrait être remis en état d’ici l’automne 2019.

La remise en état du chantier inclura la plantation d’arbres de grand diamètre pour remplacer ceux qui ont été abattus. Les arbres seront plantés dans le secteur sud-ouest du parc; les rigoles de drainage, les ponceaux, les voies pédestres et cyclables et le sentier polyvalent seront également restaurés.

Comment les résidents peuvent-ils obtenir de l’information sur le projet?

Plusieurs sources tiendront les résidents au courant des activités de construction, des répercussions et de l’avancement des travaux du projet de TSEU, notamment par les moyens suivants :

  • bulletins électroniques réguliers faisant le point sur les activités, les répercussions et la progression des travaux – pour recevoir ces mises à jour automatiquement, les résidents peuvent s’inscrire aux cyberabonnements;
  • page Web ottawa.ca/TSEU, qui publiera de l’information et des mises à jour sur l’ensemble du projet;
  • demandes de renseignements que les résidents pourront adresser à TSEU@ottawa.ca.

Quel genre d’avis les résidents pourraient-ils recevoir de la Ville durant les travaux?

Le bulletin électronique du projet de TSEU (s’inscrire aux cyberabonnements) publiera des mises à jour tout au long des travaux, y compris de l’information sur les activités majeures prévues.

Si le calendrier des travaux subit des changements importants ou comporte des activités particulièrement perturbatrices, comme une courte interruption d’un service public, on préviendra directement les résidents voisins du chantier 5c.

Que devront faire les résidents s’ils constatent des dommages qui, à leur avis, sont attribuables aux travaux du TSEU?

Les résidents devront communiquer avec l’équipe du projet du TSEU à l’adresse électronique dédiée (TSEU@ottawa.ca) afin de résoudre la question directement. Si la question ne peut être résolue directement, le personnel de la Ville étudiera la situation et indiquera aux résidents la façon de soumettre une réclamation à l’entrepreneur.

Pourquoi faut-il que les travaux aient lieu dans la rue Queen Victoria et la ruelle River?

Pour que le TSEU réduise considérablement la fréquence des surverses d’égouts dans la rivière des Outaouais, il doit rejoindre l’infrastructure souterraine d’égouts unitaires existante. La phase de planification a confirmé que le site 5c, l’un des quatre principaux égouts de décharge acheminant la surverse d’eaux usées dans la rivière des Outaouais, était situé sous la ruelle River. Pour respecter certains engagements énoncés dans le Plan d’action de la rivière des Outaouais (PARO), la Ville d’Ottawa doit réaliser le projet du TSEU.

La Ville a-t-elle déjà exécuté des travaux comparables à ceux du site 5c?

La Ville d’Ottawa a effectué des travaux comparables en différents endroits de la ville, dont New Edinburgh. Les travaux du site 5c du TSEU sont semblables aux travaux exécutés à l’angle de la rue Keefer et de la ruelle River durant l’installation du régulateur Keefer en 2008-2009. Le projet Keefer-River Lane comportait des activités d’excavation profonde dans le roc et la construction d’une vaste galerie souterraine. La différence entre l’installation du régulateur Keefer et le site 5c du TSEU réside dans la construction du tunnel reliant les sites 5c et 5b au parc Stanley.

La planification du projet du TSEU a tenu compte des leçons tirées du projet Keefer-River Lane et des préoccupations des résidents.

Les résidents peuvent-ils consulter les relevés de préconstruction réalisés par Explotech pour le site 5c?

Comme pour tout projet de construction, on a mandaté une entreprise tierce pour l’inspection des immeubles et structures avoisinant le site 5C avant le début des travaux. Explotech a réalisé les inspections et consigné l’état des maisons avant les travaux afin de protéger les propriétaires et la Ville dans l’éventualité peu probable où des problèmes seraient observés après les travaux.

Par souci d’indépendance, les données concernant les propriétés privées sont conservées en entièrement et uniquement accessibles au besoin.

La Ville verse-t-elle de l’aide financière aux résidents qui choisissent d’habiter ailleurs durant les travaux?

La Loi sur les municipalités n’oblige pas la Ville d’Ottawa à fournir une aide financière aux résidents touchés par des projets de construction.

Quelle considération la Ville a-t-elle accordée aux biens patrimoniaux durant la phase de planification du projet du TSEU?

Le niveau maximal de vibrations fixé pour le projet garantira la protection de tous les bâtiments, y compris les biens présentant des caractéristiques patrimoniales. Durant les travaux, des activités de surveillance permettront d’assurer que les vibrations soient inférieures à la limite fixée. La remise en état qui suivra les travaux rétablira le caractère actuel du quartier.

Quelles sont les heures de travail de l’entrepreneur?

Le Règlement sur le bruit de la Ville d’Ottawa (2004-253) autorise les activités de construction de 7 h à 22 h, du lundi au samedi. Au site 5c, l’entrepreneur prévoit des journées de travail normales (pouvant durer 12 heures) débutant à 7 h. Actuellement, il ne prévoit pas d’activités les samedis. Il importe cependant de préciser que l’entrepreneur est autorisé à travailler jusqu’à 22 h, y compris le samedi s’il le juge nécessaire, ce qui peut arriver si les travaux accusent du retard.

Comment les camions accéderont-ils au site 5c?

Les camions viendront du secteur du parc Stanley en empruntant la rue Queen Victoria. Ils se rendront au site 5c surtout durant les phases d’excavation de terre et de roche en place et de creusement du tunnel. Une seconde entrée située dans la rue Queen Victoria et accessible par la rue Crichton permettra l’accès de certains équipements et membres du personnel.

Comment se fera l’excavation de la roche en place au site 5c?

L’entrepreneur pourra utiliser une combinaison de purgeage et de dynamitage contrôlé. Tout dynamitage contrôlé fera l’objet d’un avis préalable envoyé aux résidents. La méthode de construction définitive reste encore à déterminer et pourrait changer en fonction des conditions en chantier.

Les niveaux de bruit au site 5c atteindront-ils 130 dBA?

Le niveau de 130 dBA représente le seuil maximal de bruit autorisé et est associé au dynamitage contrôlé. Le bruit typique des activités de construction n’est pas censé se maintenir à 130 dBA.

Protection des structures patrimoniales dans New Edinburgh

Pour aider à comprendre les répercussions que les vibrations découlant des travaux de construction peuvent avoir sur les environs du parc Stanley et du district de conservation du patrimoine de New Edinburgh, veuillez consulter la foire aux questions (FAQ) suivante :

La Ville d'Ottawa permet-elle le dynamitage contrôlé?

On procède à l’excavation du roc lors de projets de la Ville ou sur des propriétés privées par excavation mécanique ou dynamitage contrôlé. Étant donné que l’on retrouve couramment une couche de roc dense près de la surface dans divers secteurs géographiques de la ville, le dynamitage contrôlé est une pratique de construction acceptable et courante dans la ville d’Ottawa. (Le dynamitage peut être nécessaire dans divers projets de construction, y compris la construction ou l’installation de routes, d'égouts, de conduites d’eau principales, de services publics, de fondations, de tunnels, etc.)

Que l’on utilise des moyens d’excavation mécaniques ou le dynamitage, les occupants des propriétés environnantes pourront entendre le bruit et ressentir les vibrations que produisent les travaux. Dans un cas comme dans l'autre, des normes et des règlements s’appliquent en vue de réduire le bruit et les répercussions des travaux et de maintenir les vibrations à un niveau assez faible pour éviter tout dommage aux propriétés adjacentes. Ces normes et règlements portent également sur des points tels que la manière de conduire les travaux, les renseignements à fournir préalablement aux propriétaires des environs, les travaux préparatoires à mener ainsi que les activités de surveillance à organiser avant, pendant et après les travaux.

Vous pouvez en apprendre davantage sur le dynamitage à Ottawa, y compris les normes réglementaires et les spécifications applicables.

Quelles mesures le contractant prendra pour garantir que ma propriété ne sera pas endommagée par les vibrations causées par le projet de TSEU?

Les résidents doivent être conscients qu’ils pourraient ressentir les vibrations produites par les travaux de construction, mais que celles-ci seront bien inférieures aux niveaux susceptibles de causer des dommages. Les plans de l’entrepreneur stipulent que les spécifications énoncées dans la clause spéciale F-1201 de la Ville d’Ottawa seront suivies. Ces lignes directrices définissent les limites imposées au niveau de vibrations afin de protéger les structures à proximité. Le dynamitage contrôlé est conçu pour répondre aux exigences réglementaires, et chaque dynamitage est soigneusement contrôlé par un ingénieur-conseil indépendant afin d'assurer le respect de ces limites.

Conformément au règlement, l’entrepreneur en excavation doit réduire l'ampleur du dynamitage à mesure qu'il se rapproche des structures existantes. Plus la charge de dynamite est faible, plus les vibrations sont faibles, contribuant ainsi à protéger l’intégrité des structures adjacentes. Les spécifications du projet de TSEU réduisent encore les limites imposées au niveau de vibrations énoncées dans la clause spéciale F-1201 de la Ville d’Ottawa.

Ma maison est très vieille et le mur de fondation est en moellons. Le mur de fondation pourrait-il s'effondrer en raison des vibrations?

La qualité des murs de fondation en moellons bien construits n'est pas inférieure à celle des murs en béton coulé. Les bâtiments avec des fondations en moellons, par opposition aux murs de sous-sol rigides en béton coulé, ont tendance à fléchir et à absorber les vibrations qui pourraient autrement se transférer à la partie supérieure du bâtiment.

Quel que soit le type de fondation, les strictes limites de vibration dues à la construction définies dans les spécifications du projet de TSEU contribuent à réduire davantage la possibilité de dommages aux bâtiments existants.

Quel est l'impact du dynamitage contrôlé répété sur ma propriété?

Le Bureau of Mines des États-Unis (USBM) a étudié l’effet des vibrations répétées sur les structures. Ses recherches comprenaient une enquête quotidienne continue sur le dynamitage pendant 28 ans afin d'identifier les effets cumulatifs du dynamitage sur un bâtiment. Il a conclu que si les niveaux de vibration étaient inférieurs aux limites réglementées par l’USBM, il n'y avait aucun effet cumulatif. Les limites de vibration du projet de TSEU sont deux fois et demi inférieures aux limites recommandées par l’USBM.

Pourquoi me demande-t-on de permettre une inspection de ma maison avant que la construction ne commence?

Une inspection préalable aux travaux, destinée à consigner les conditions observées sur place, doit être effectuée à des fins de comparaison au cas où une réclamation pour dommages serait déposée. Cette mesure est prise dans le but de protéger les propriétaires de maisons lors de certains projets de construction. Une inspection préalable aux travaux est exigée pour l’ensemble des bâtiments, des services publics, des structures, des puits et des installations se trouvant à moins de 75 m d'un lieu de dynamitage contrôlé. En plus d'effectuer cette inspection préalable, l’entrepreneur doit aussi être couvert par une assurance responsabilité avant d’entreprendre des travaux.

Quel est le matériel de surveillance des vibrations près de chez moi et que mesure-t-il?

Le matériel installé à côté des bâtiments existants est un sismographe. Un sismographe mesure les vibrations provenant de n’importe quelle source, y compris le forage, le creusement de tunnel, l'excavation à la rétrocaveuse et le dynamitage contrôlé.

Il y a un sismographe installé à côté de la maison de mon voisin. Pourquoi n'y en a-t-il pas un à côté de ma maison?

Les sismographes sont stratégiquement placés par les ingénieurs-conseils en vibrations qui choisissent l’endroit le plus approprié pour enregistrer les vibrations. Les mesures recueillies par un sismographe sont représentatives des niveaux de vibration à cet endroit et aux bâtiments voisins.

Si je ressens les vibrations, est-ce que cela signifie que le bâtiment subit des dommages?

Les gens (et les animaux) perçoivent facilement la moindre vibration. Toutefois, sans un instrument scientifique (sismographe), une personne ne peut attribuer avec précision une valeur au niveau de vibration produit. Le seuil de perception humaine des vibrations est compris entre 0,2 mm/s et 0,5 mm/s (vitesse de crête d'une particule). En comparaison, la vitesse de crête d'une particule acceptée par l'industrie pour les structures résidentielles est de 50 mm/s. Une porte qui claque, un orage et le vent produisent tous des vibrations que nous ressentons, mais que nous ignorons, car ce sont des événements courants. Le niveau de vibration du dynamitage contrôlé n’est généralement pas plus élevé que ces événements courants.

Pourquoi certaines vibrations semblent-elles plus fortes que d’autres?

La position et l’orientation de la source de vibration peuvent faire en sorte que l'on perçoit une vibration comme étant plus forte qu'une autre. Votre emplacement - dans un bâtiment ou à l’extérieur - changera également votre perception des vibrations. Les sismographes sont utilisés pour mesurer avec précision les vibrations.

Existe-t-il un risque de projection de débris en raison du dynamitage?

Les experts en dynamitage contrôlé conçoivent leurs explosions contrôlées avec soin et utilisent un équipement de protection pour éliminer les débris projetés (et garder les vibrations au minimum). Chaque dynamitage est individuellement conçu et calibré pour respecter des paramètres précis en utilisant une série de petites explosions successives afin de réduire l’énergie libérée lors de chacune. En outre, des couches de lourds paillassons sont placées sur la zone de dynamitage.

Pourquoi y a-t-il des fissures dans ma fondation ou dans mes cloisons sèches?

La plupart des gens ne se rendent pas compte des contraintes que subit une maison au Canada. Le Code du bâtiment exige que les maisons soient conçues pour être flexibles afin de s’adapter à ces contraintes. Il y a plusieurs raisons qui expliquent ces fissures : peu de temps après sa construction, des fissures peuvent apparaître dans un bâtiment en raison du séchage des matériaux de construction, et dans de plus vieux bâtiments, des fissures apparaissent souvent en raison des conditions environnementales extrêmes ou simplement du vieillissement des matériaux.

Que doivent faire les résidents s’ils découvrent des dommages qu’ils croient être causés par le projet de TSEU?

Les résidents doivent informer l’équipe du projet de TSEU en utilisant l’adresse courriel dédiée (TSEU@ottawa.ca) afin de résoudre le problème directement et, s’il est impossible de le résoudre directement, pour obtenir des conseils sur la façon de présenter une réclamation à l’entrepreneur.