Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

C’est la recherche qui garde l’eau d’Ottawa et ses spécialistes en eau au premier rang

17 mars 2021
Articles en vedette

Le saviez-vous? Vous trouverez à l’Usine de purification de l’eau de Britannia une reproduction fonctionnelle d’elle-même 5000 fois plus petite. On l’appelle l’Usine pilote de recherche.

L’usine pilote consiste en deux versions miniatures adjacentes des usines de traitement de l’eau d’Ottawa en taille réelle, qui acheminent chaque jour 275 millions de litres d’eau potable à la population.

« Notre municipalité est l’une des seules en Ontario à posséder ce type d’installation », indique Joshua Elliott, ingénieur des opérations. « D’autres usines ont une usine pilote à des degrés divers, mais aucune ne recrée le processus de traitement complet. »

Joshua Elliot et l’Usine pilote
Joshua Elliot et l’Usine pilote (photo prise avant mars 2020)

À l’aide de cette merveille miniature composée de tuyaux, de réservoirs et de colonnes de verre, l’équipe peut effectuer la comparaison en parallèle de processus de traitement de l’eau inédits et prometteurs et du processus actuel. L’usine pilote n’est pas raccordée au réseau de distribution d’eau municipal, donc il est possible de faire des essais qui seraient autrement impossibles.

« Nous avons ainsi la liberté d’explorer de nouvelles techniques tout en éliminant tout risque pour les résidents d’Ottawa, » ajoute Penny Wilson, chimiste de la qualité de l’eau. « C’est un espace qui nous permet de mettre à l’essai la physique, la chimie et la microbiologie de notre processus tout en veillant à la santé et à la sécurité des résidents. »

Habituellement, l’équipe procède à l’examen et à la recherche d’une nouvelle approche et effectue des bancs d’essai au laboratoire sur plusieurs mois. Si l’approche est prometteuse, elle passe aux expérimentations pour l’usine pilote avant d’effectuer des essais grandeur nature.

« C’est le passage du nouveau concept théorique à la mise en pratique qui fait briller l’installation, » dit Ian Douglas, ingénieur de la qualité de l’eau d’Ottawa. « Nous collaborons avec plusieurs chercheurs scientifiques et universités pour évaluer de nouveaux changements qui pourraient être apportés au processus. Depuis 25 ans, nous avons amélioré ou mis à niveau presque tous les aspects de notre processus de traitement de l’eau. »

L’usine pilote permet à l’équipe responsable de la qualité de l’eau d’Ottawa d’effectuer un type de travail de pointe sur la qualité de l’eau dont d’autres municipalités sont incapables.

« Nous pouvons ainsi continuellement communiquer nos résultats à nos collègues de partout en Amérique du Nord et assumer un rôle moteur dans le secteur de la qualité de l’eau », affirme M. Douglas. « C’est une source de fierté pour nous de pouvoir répondre à chaque fois et de partager nos connaissances. Ottawa est bien connue comme chef de file en matière de qualité et de traitement de l’eau potable. Elle a présenté plus de 75 articles scientifiques lors de conférences et ateliers de l’industrie, depuis la construction de l’usine pilote. »

Depuis l’ouverture de l’usine pilote en 1992, grâce à un projet commun avec l’Université de Waterloo et le gouvernement provincial et fédéral, nous avons accueilli plusieurs partenaires, notamment l’Université d’Ottawa, l’Université Carleton, l’École Polytechnique, l’Université de Toronto, le ministère de l’Environnement et Santé Canada, qui sont venus collaborer avec nous.

« Ce sont ainsi plus de 40 projets que nous avons réalisés avec ces partenaires, leur allouant de l’espace dans notre usine pilote et apportant notre expertise d’avant-garde » ajoute M. Douglas. « Ottawa a toujours eu une longueur d’avance en matière de recherche. C’est dans notre ADN de chercher de nouvelles solutions pour le traitement de l’eau et de rester connectés à l’industrie de l’eau. »

L’usine pilote permet aussi à l’équipe de comprendre intimement la source d’eau qu’est la rivière des Outaouais et de découvrir davantage le fonctionnement du processus de traitement d’Ottawa avec cette source d’eau.

« Notre usine pilote est située dans l’Usine de Britannia, car notre eau est unique », indique Andy Campbell, le technologue de la qualité de l’eau de l’équipe. « Nous utilisons l’eau de la rivière des Outaouais, et nos résultats ne peuvent être reproduits nulle part ailleurs dans le monde. Nous avons mis sur pied une base de connaissances de notre processus de traitement qui est incomparable. »

Ian Douglas n’hésite pas à souligner le principe directeur : l’objectif d’améliorer l’eau potable de la ville.

« Les idées prometteuses ne fonctionnent pas toutes, mais au fil du temps, nous avons été en mesure d’améliorer nos processus de traitement, et nous sommes fiers de voir cette qualité briller dans l’eau des robinets d’Ottawa. Nous souhaitons que nos résidents aient entièrement confiance en nous lorsqu’ils ouvrent leurs robinets. »

Pour plus de renseignements sur les programmes et services de la Ville, veuillez consulter ottawa.ca ou téléphoner au 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). Vous pouvez également nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram.

Grand public

311

Médias

613-580-2450