Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Archivée - La Ville d’Ottawa dévoile les lauréats du Prix du livre d’Ottawa et des Ottawa Book Awards

Nous avons archivé cette page et elle ne sera plus mise à jour. Vous pouvez la consulter à des fins de recherche ou à titre de référence. Il est possible que certains liens ne fonctionnent plus.
22 octobre 2015
Annonces et événements

Ottawa –Trois écrivains de la région ont été couronnés lors de la remise des prestigieux Prix du livre d’Ottawa et Ottawa Book Awards ce soir à l’hôtel de ville d’Ottawa : Heather Menzies, Blaise Ndala et Scott Randall ont chacun reçu  un prix de 7 500 $. L’ ARC Poetry Magazine a également décerné le titre d’œuvre de poésie la plus marquante de l’année au recueil de Shane Book, qui a ainsi remporté le prix Archibald Lampman 2015.

Cette année marque le 30e anniversaire du Prix du livre d’Ottawa et des Ottawa Book Awards.

« Depuis 30 ans, ces prix nous permettent d’honorer les meilleurs auteurs d’ici », a déclaré le maire Jim Watson. «  Je suis fier que la Ville encourage et cultive leur talent remarquable au moyen d’initiatives comme l’événement de ce soir. »

Cette année, des prix ont été décernés dans trois catégories. Scott Randall a reçu le prix de l’œuvre de fiction en anglais pour son recueil de nouvelles And to Say Hello (DC Books). Pour sa part, Heather Menzies a remporté le prix de l’œuvre de non-fiction en anglais pour son ouvrage Reclaiming the Commons for the Common Good (New Society Publishers).

Le prix de l’œuvre de création littéraire en français a été remis à Blaise Ndala pour son roman J’irai danser sur la tombe de Senghor (Les Éditions L’Interligne). Aucun prix n’a été décerné dans la catégorie Œuvre de non-fiction en français en raison du nombre insuffisant de candidatures.

« Le Prix du livre d’Ottawa et les Ottawa Book Awards mettent en valeur la diversité d’Ottawa, le grand talent de ses auteurs et la qualité de la littérature qu’on y produit », affirme la conseillère Diane Deans, présidente du Comité des services communautaires et de protection.

Les livres primés ont été sélectionnés par un jury de pairs

  • Œuvre de création littéraire en anglais : Mary di Michele, Mark Frutkin et Tim Wynne-Jones
  • Œuvre de non-fiction en anglais : Dr. Richard T. Clippingdale, Suzanne Evans et  Merilyn Simonds
  • Œuvre de création littéraire en français : Edem Awumey, Céline Forcier et Paul Savoie

Voici ce que le jury avait à dire sur le recueil de nouvelles de M. Randall : «... ces histoires se distinguent par leur dimension psychologique tout en subtilité et leur prose remarquable qui sonde les profondeurs inexplorées du quotidien, signe d’un auteur talentueux en pleine possession de ses moyens. »

Le jury a également fait l’éloge de l’œuvre de non-fiction gagnante : « Dans cet ouvrage éloquent et hautement personnel, Heather Menzies transporte le lecteur dans l’Écosse de ses ancêtres [...] Par sa plume subtile et par moments poétique, elle explique pourquoi cette tradition ancestrale de partage et d’amour de la terre aurait sa place à notre époque. »

Enfin, le jury a encensé la prose du roman de M. Ndala, qui porte sur le légendaire combat de boxe entre Mohamed Ali et George Foreman : « Puissante, dense, logique et magique, l’écriture met en scène des personnages bien incarnés qui réinvestissent l’Histoire, la Grande, qui continue de nous parler. »

Vous trouverez les déclarations complètes du jury et une biographie des auteurs à l’adresse ottawa.ca/prixdulivre. 

-30-

Grand public

3-1-1

Médias

613-580-2450