Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Le ramassage des sacs de sable : témoignage

7 juin 2019
Articles en vedette

Carly Wolff, employée de la Ville, raconte comment s’est déroulé le ramassage des sacs de sable en compagnie de ses collègues cette semaine.

Le ramassage des sacs de sable est un travail difficile et salissant. Les sacs sont lourds, parfois humides et couverts d’insectes, en plus de sentir mauvais. Le travail répétitif qui consiste à soulever et à déplacer les sacs devient vite fatigant.

Mais il est aussi extrêmement gratifiant.

Comme plusieurs, j’ai sympathisé avec les résidents, nos voisins, qui ont été touchés par les récentes inondations. J’ai voulu apporter mon aide à ceux qui ont dû traverser cette épreuve.

Hier, j’ai travaillé aux côtés d’un groupe de personnes vaillantes et dévouées qui ont consacré toute leur énergie à cet effort bénévole. Rien ne pouvait les arrêter.

À l’endroit où j’étais affectée, je faisais partie d’une équipe diversifiée comptant 24 employés de toutes les directions générales de la Ville. Il y avait des employés qui sont souvent amenés à travailler sur le terrain, mais aussi d’autres qui, comme moi, travaillent habituellement derrière un bureau. La majorité des travailleurs municipaux proviennent de la Direction générale des travaux publics et de l’environnement ainsi que de la Direction générale des loisirs, de la culture et des installations. Des centaines de personnes s’attellent au ramassage des sacs de sable entourant les résidences aux quatre coins de la ville.

Nous nous sommes rencontrés au Centre Canadian Tire et avons pris la route de Crystal Beach vers midi. Peu d’entre nous se connaissaient déjà, mais nous sommes tous devenus de proches collaborateurs au fil de la journée. L’énergie et l’engagement au sein du groupe étaient contagieux.

Au cours de l’après-midi, nous avons démonté les digues, un sac après l’autre, et ramassé les débris se trouvant sur deux propriétés. Nous avons eu recours à diverses techniques pour enlever les sacs de sable souillés, notamment en formant une chaîne et en faisant passer les sacs d’une personne à l’autre jusqu’à une brouette. Les sacs étaient ensuite transportés jusqu’au trottoir pour que la Direction générale des travaux publics et de l’environnement puisse les ramasser. Les bénévoles changeaient de place dans la chaîne pour donner l’occasion aux personnes trop fatiguées d’être affectées à des tâches moins pénibles.

Certaines personnes courageuses ont même chargé leurs propres brouettes tandis qu’elles attendaient en file. Certains sacs de sable pouvaient peser jusqu’à 23 kg, et les bénévoles manœuvrant les brouettes transportaient de 8 à 10 sacs à la fois!

En cinq heures, nous avons aidé à ramasser environ 6 000 sacs de sable. Il reste encore beaucoup à faire, car de nombreuses propriétés sont entourées de centaines de milliers de sacs.

À la fin de la journée, après toutes les difficultés du ramassage des sacs de sable, j’étais bien entendu courbaturée, mais, surtout, j’ai ressenti un véritable sentiment de fierté et de satisfaction. Grâce au travail d’équipe, nous avons aidé notre communauté et permis à deux résidents de revenir quelque peu à la normale.

Je recommande à tous ceux qui en ont le temps de songer à offrir bénévolement leur aide pour ramasser les sacs de sable et les débris.

Si vous souhaitez participer aux efforts cette fin de semaine, visitez le site ottawa.ca pour en savoir plus.

Grand public

311

Médias

613-580-2450