Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Archivée - Pluie, grêle ou pandémie mondiale, l’opérateur de collecte des déchets Russel Potvin continue le transport par camion

Nous avons archivé cette page et elle ne sera plus mise à jour. Vous pouvez la consulter à des fins de recherche ou à titre de référence. Il est possible que certains liens ne fonctionnent plus.
2 avril 2020
Articles en vedette

La société est à l’arrêt et un grand nombre de résidents d’Ottawa se retrouvent confinés à la maison. Russel Potvin n’est pas l’un d’eux. Son travail l’oblige à se lever et à sortir de la maison avant l’aurore. En tant qu’opérateur de collecte des déchets, Russel joue un rôle est essentiel pour permettre à notre ville de continuer à fonctionner pendant cette pandémie. Il a pris quelques minutes avant son horaire pour partager ce que c’est que d’être au travail à Ottawa pendant la période de la COVID-19.

Un homme debout devant une maison porte un chandail jaune vif et un gilet de sécurité.
Les travailleurs de première ligne comme Russel Potvin continuent de quitter la maison tous les jours pour aller au travail et maintenir la ville à flot afin que le public puisse rester à la maison.

Comment se sent-on ces jours-ci quand on est opérateur de collecte des déchets à Ottawa?

C’est bizarre! La ville totalement désertée, je n’avais jamais vu ça avant. Je dois dire par contre que c’est assez étonnant de travailler dans un secteur qui pratiquement ne s’arrête jamais. Qu’il y ait une tempête de neige énorme, une vague de chaleur, ou même une pandémie mondiale, nous travaillons, peu importe la situation.

Rencontrez-vous des gens?

Absolument. Tout le monde est à la maison, à l’extérieur dans leurs cours et sur leurs porches, alors nous voyons plus de gens que d’habitude pendant la journée. La plupart se tiennent à l’écart pour notre sécurité et la leur, et c’est important qu’ils le fassent.

Pourtant, c’est formidable – les gens nous disent merci de loin, ils nous font savoir qu’ils apprécient le travail que nous faisons. Nous aimons aussi voir les dessins que les enfants font et accrochent dans leurs fenêtres.

Comment vous protégez-vous quand vous travaillez? Avez-vous des protocoles particuliers à suivre?

Dans la cour avant que nous sortions le matin, nous faisons les choses d’une manière totalement différente. L’autre jour, nous avons eu une réunion et même s’il faisait encore nuit, elle a eu lieu dehors pour que nous puissions tous respecter nos distances.

Quand nous sommes dehors sur nos itinéraires, nous portons des gants et des lunettes de sécurité comme nous le faisons habituellement, mais ces jours-ci nous avons aussi du désinfectant pour les mains, des lingettes désinfectantes et des gants jetables en quantité dans le camion au cas où nous en aurions besoin.

Un homme debout devant un camion à ordures porte un chandail jaune vif et un gilet de sécurité.
Comme les travailleurs essentiels, l’opérateur de collecte des déchets Russel Potvin et ses collègues font face à un monde différent. Les routes sont désertes et les maisons sont pleines.

Que faites-vous quand vous rentrez chez vous pour que votre domicile reste sécuritaire?

Quand je rentre chez moi, je laisse tout d’abord mes bottes à l’extérieur, je me lave les mains et je file prendre une douche. J’ai une épouse et un beau-fils âgé de 14 ans à la maison et je ne voudrais surtout pas qu’ils tombent malades à cause de moi.

Qu’est-ce que les gens devraient faire pour préserver votre sécurité et celle de vos collègues?

Nous apprécions vraiment quand les gens s’assurent que leurs déchets sont parfaitement attachés. Imaginez si nous devions ouvrir le bac vert de quelqu’un qui est malade et que des mouchoirs s’envolent partout autour?

Ça peut paraître insignifiant, mais cet effort supplémentaire pour garder les bacs propres et s’assurer que les mouchoirs et les serviettes soient à l’intérieur des sacs fait toute une différence pour nous.

Et bien sûr, le plus important est que tout le monde respecte les règles de distanciation physique.

Avec plus de gens à la maison, est-ce que tout le monde met plus de poubelles que d’habitude au bord de la rue?

Bien sûr. Je réalise que les gens ont besoin d’occuper le temps passé à la maison et font un peu de ménage de printemps, mais on aimerait vraiment les amis que vous évitiez de mettre des quantités énormes de déchets au bord du trottoir. À ce moment-ci de l’année, il y a beaucoup de feuilles et de déchets de jardin à ramasser aussi, alors suivre nos itinéraires efficacement nous permet de tous revenir à la maison et de maximiser notre propre distanciation physique.

Est-ce qu’il y a de bons côtés à cette situation?

De nouveau, ce sont les petites choses, je crois. Le café, c’est notre carburant et comme vous pouvez l’imaginer, notre camion ne peut pas circuler au service à l’auto chez Tim Hortons! Alors quand nous avons une pause, nous marchons dans l’aire du service à l’auto puisque c’est la seule option à notre disposition.

Il peut y avoir une lignée de voitures, mais généralement les gens sont vraiment aimables, ils nous font signe de passer devant. Les gens ont vraiment l’air d’apprécier le travail que nous faisons. C’est drôle, mais pendant cette pandémie, je pense que moi et tous les autres gars nous ressentons ce lien communautaire plus que jamais.

Articles liés:

Grand public

311

Médias

613-580-2450