Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Un voisin à la rescousse!

14 mai 2019
Articles en vedette

Le lieutenant Paul Champion-Demers, doreur de profession, a toujours pour règle d’or : « Traite les autres comme tu voudrais que l’on te traite ». C’est pourquoi il est si fier de travailler main dans la main avec les membres de sa communauté et de participer au maintien de la sécurité de ses voisins.

Paul est pompier volontaire à Ottawa depuis 20 ans. Il est lieutenant de l’unité spécialisée en sauvetage nautique à la station 62 de Fitzroy Harbour. Au fil des ans, ses expériences lui ont appris à respecter l’eau en raison des dangers qu’elle pose.

« Les sauvetages nautiques représentent un grand défi, explique Paul. Un milieu aquatique est très différent de toute autre situation de sauvetage. Une mauvaise décision peut mettre votre vie en danger, de même que celle de vos collègues. »

Lt. Paul Champion-Demers and members of the Water Rescue team.

Le lt Paul Champion-Demers et des membres de l’équipe de sauvetage nautique

Les sauvetages sur glace sont les plus exigeants et les plus dangereux. Lorsque le Service des incendies d’Ottawa reçoit un appel signalant qu’une personne est tombée dans l’eau parce que la glace a cédé sous ses pieds, ce sont Paul et ses collègues techniciens de sauvetage nautique qui y répondent. Ils connaissent rarement l’emplacement exact de l’incident et doivent donc parcourir plusieurs kilomètres, sur une couche de glace précaire, dans le noir, afin de trouver et de sauver la victime.

Les techniciens de sauvetage nautique n’ont pas chômé durant les inondations de 2019. Ils sont venus en aide aux résidents de Constance Bay, Buckham’s Bay et Fitzroy Harbour, avec Paul à leur tête.

« Nous avons été très actifs durant les inondations pour venir en aide à la population, affirme-t-il. Les gens ont fait appel à nos services régulièrement en raison des dangers que représentent les inondations. Les eaux troubles peuvent receler des dépressions, des trous, des encadrements de soupirail et d’autres écueils. Avec l’équipement et la formation que nous possédons, nous pouvons évacuer les résidents ou les ramener à leur domicile en toute sécurité, ce qui est crucial en situation d’urgence. »

Les inondations ont touché les propriétés sur la promenade Bayview et ailleurs. À l’aide de leur équipement spécialisé, les techniciens de sauvetage nautique ont pu transporter les responsables de Santé publique Ottawa et d’autres intervenants d’urgence à chaque résidence, afin de s’assurer que les citoyens se portaient bien et de détecter d’autres dangers potentiels. Ils se déplaçaient en équipes qui comptaient deux techniciens de sauvetage nautique, un responsable de la santé publique, un paramédic et un policier.

Two Water Rescue technicians approaching a house in the flooded area

Deux techniciens de sauvetage nautique approchant d’une résidence en zone inondée

Comme plusieurs résidences étaient privées d’électricité, certains résidents se servaient de génératrices électriques, sans savoir qu’ils se mettaient eux-mêmes en danger.

« Au cours des visites à domicile, nous avons remarqué une maison où une génératrice était en fonction à l’intérieur. Comme nous étions avec des responsables de la santé publique, nous pouvions tester la présence de monoxyde de carbone (CO). Dans cette résidence, les émissions de CO avaient atteint des niveaux très élevés, ce qui mettait la vie des résidents en danger, sans qu’ils en aient conscience. Sans une intervention rapide et sans l’aide de nos partenaires de Santé publique Ottawa et des Services d’urgence de la Ville, il y aurait eu des pertes de vie à déplorer. »

L’inondation a mis l’équipe de sauvetage nautique à l’épreuve : aux fréquentes visites à domicile et aux deux foyers d’incendie distincts — qui ont tous deux nécessité l’intervention des pompiers à même l’eau — se sont ajoutées d’autres interventions d’urgence.

Paul est résident de Fitzroy Harbour et a vécu les inondations de 2017. Il était donc doublement préparé à affronter la situation actuelle. Et les résidents étaient rassurés de voir un visage familier.

En effet, durant leurs visites à domicile, les pompiers sont arrivés à une maison dont la résidente devait être évacuée en raison de risques électriques. La résidente, de nature plutôt recluse, n’aimait pas l’idée de quitter son domicile. Lorsque le lt Paul Champion-Demers est arrivé pour aider à l’évacuation, la femme a accepté de partir, reconnaissant le lieutenant qui figurait sur la photo suspendue chez elle, où l’on voyait Paul qui lui avait prêté mainforte durant les inondations de 2017.

Le lt Paul Champion-Demers et ses collègues de l’équipe de sauvetage nautique mènent une résidente en lieu sûr. Photo : Wayne Cuddington, Postmedia.

« Elle s’est souvenue de moi, en plus d’avoir cette photo sur son mur, se rappelle Paul. Le fait de reconnaître un visage familier a facilité le processus d’évacuation pour cette résidente. Ça, c’est ce qu’on appelle de l’entraide entre voisins. »

Grand public

311

Médias

613-580-2450