Passer au contenu principal

Prix du livre d’Ottawa

Célébration des meilleurs écrivains d’Ottawa

À propos des Prix du livre d'Ottawa

Les Prix du livre d’Ottawa et les Ottawa Book Awards récompensent les meilleurs livres publiés respectivement en français et en anglais au cours de l’année précédente. Les deux prix comprennent des catégories distinctes pour la création littéraire et la non-fiction. Les finalistes sélectionnés reçoivent 1 000 $ et le lauréat remporte un prix de 7 500 $.

Depuis 1985, les Prix du livre d’Ottawa / Ottawa Book Awards ont rendu hommage aux écrivains exceptionnels de notre ville en mettant en lumière les meilleurs livres français et anglais publiés l’année précédente. Nous célébrons le talent et la créativité de nos auteurs passés et présents et applaudissons  leurs remarquables réalisations sur la scène littéraire mondiale. 

Annonce des finalistes

Les finalistes des Prix du livre d'Ottawa 2018 seront dévoilés le 17 septembre 2018.

Voir les finalistes du Prix du livre d’Ottawa 2017.

Cérémonie de remise des prix 2018

Le Prix du livre d’Ottawa et le Ottawa Book Award seront remis aux lauréats le mercredi 17 octobre 2018 à 19 h 00, à l’Hôtel de Ville d'Ottawa, Place Jean Pigott, 110, av. Laurier Ouest. 

De plus, les prix suivants seront remis lors de la cérémonie:

Nous désirons remercier nos partenaires de la Bibliothèque publique d'Ottawa / Ottawa Public LibraryL'Association des auteures et auteurs de l'Ontario, du Ottawa International Writers Festival, et de ARC Poetry Magazine.

Lignes Directrices

Le Prix du livre d’Ottawa reconnaît les œuvres littéraires exceptionnelles d’auteurs résidant à Ottawa. Un prix de 7 500 $ sera décerné dans chacune des catégories suivantes : œuvre de création littéraire en français, œuvre de non-fiction en français, œuvre de création littéraire en anglais et œuvre de non-fiction en anglais. Les auteurs des ouvrages retenus en sélection finale reçoivent un prix de 1 000 $.

Admissibilité

Les soumissions doivent respecter les conditions d’admissibilité suivantes :

  • L’œuvre doit être un livre publié qui possède une valeur littéraire et portant un numéro ISBN
  • L’œuvre doit avoir un minimum de 48 pages reliées (à l’exception des livres pour enfants)
  • Le livre doit être une œuvre de création littéraire (incluant romans, nouvelles, poésie ou littérature jeunesse) ou une œuvre de non-fiction (incluant biographies, mémoires, essais, journalisme littéraire ou histoire culturelle)
  • Le livre doit avoir été publié en 2018
  • Le livre doit être écrit en français ou en anglais
  • L’œuvre doit être le fruit d’un ou deux auteur(s) âgé(s) de 18 ans ou plus et qui réside(nt) à Ottawa* ou qui est (sont) membres de la nation algonquine Anishinabeg habitant dans un rayon de 150 km d’Ottawa**

* Pour remplir les critères de résidence, les auteurs doivent résider à Ottawa au moment de la date limite de soumission ou de la publication de l’œuvre et avoir habité la ville pendant au moins douze mois consécutifs avant la date de soumission ou de publication.  Le personnel de la Ville se réserve le droit de demander une preuve de résidence à Ottawa. Nous demandons comme preuve un avis de cotisation personnel de l’ADRC (le document qui vous est envoyé après la déclaration annuelle de revenus) de l’année précédente indiquant une adresse résidentielle actuelle à Ottawa.

**Les personnes n’ayant pas de certificat de statut d’Indien doivent joindre une lettre de reconnaissance de leur conseil de bande à leur demande

Soumissions inadmissibles

  • les traductions
  • nominations faites à titre posthume
  • les anthologies et les livres comprenant des œuvres de plus de deux auteurs
  • les livres écrits par des auteurs fantômes
  • les manuscrits non reliés
  • les œuvres publiés en format électronique seulement
  • les manuels, les catalogues, les livres de recettes, les manuels de référence, les thèses académiques, les manuels techniques, les livres de développement personnelles
  • rééditions ou nouvelles publications d’œuvres publiées antérieurement
  • les livres écrits par les employés ou les représentants élus de la Ville d’Ottawa

Un minimum de dix soumissions doit être reçu chaque année dans une catégorie et une langue donnée. Si ce minimum n’est pas atteint, les œuvres mises en candidature seront considérées au concours de l’année suivante.

Processus de soumission

L’auteur ou l’éditeur peut soumettre un livre admissible au concours. Cependant, dans le cas où le livre est soumis directement par l’éditeur, l’auteur est tenu de remplir et signer le formulaire sous pli séparé pour attester qu’il répond aux critères d’admissibilité et de résidence du programme.

Documents Required

Veuillez soumettre quatre exemplaires du livre sélectionné, ainsi que l’information suivante soit sur clé USB (insérée dans une enveloppe portant votre nom et le titre du livre) ou par courriel à anik.despres@ottawa.ca (indiquez le nom du programme et le nom de l’auteur dans le champ de sujet)

  • Une photo de l’auteur(e) en format électronique JPEG (minimum 300 dpi) avec mention de source
  • Une image en couleur de la couverture de l’œuvre en format électronique JPEG (minimum 300 dpi)
  • Une courte biographie de l’auteur (50 mots au maximum)
  • Une courte description de l’œuvre (60 mots au maximum)

Veuillez noter que les livres et la clé USB ne seront pas retournés.

Processus de sélection

La Ville d’Ottawa utilise un système d’évaluation par les pairs pour la sélection des lauréats du Prix du livre d’Ottawa. Dans chaque langue et catégorie, les œuvres sont soumises à un jury indépendant de trois personnes, composé d’écrivains et de professionnels du milieu littéraire, qui dresse une liste de finaliste et choisit le lauréat.

Critère d’évaluation

Le critère de sélection est l’excellence littéraire. Ceci est basé sur les qualités littéraires suivantes :

  • Fluidité narrative
  • Style/Technique
  • Ton/Point de vue
  • Perspective/Innovation
  • Idées nouvelles/Recherche
  • Portée

Date de soumission

La date limite de soumission est le lundi 7 janvier 2019 à 16 h. Toutes les soumissions doivent être déposées ou porter le cachet de la poste à cette date ou plus tôt. Les soumissions déposées après la date limite de seront pas retenues.

Quatre exemplaires de chaque titre soumis doivent être envoyés à l’adresse suivante:

Ville d’Ottawa
Prix de livre d’Ottawa
Section du soutien au financement culturel
110, avenue Laurier Ouest (01-49)
Ottawa (Ontario) K1P 1J1

Veuillez noter que les livres et la clé USB ne seront pas retournés.

L’annonce des finalistes et des lauréats

Les finalistes seront annoncés au mois de septembre 2019.

Les noms des lauréats seront annoncés au mois d’octobre 2019.

Formulaire de Demande et Coordonnées

 

Formulaire de demande 2018

Ne remplissez pas ce formulaire du navigateur web (tels que Google Chrome, Mozilla Firefox, Microsoft Edge ou autres). Veuillez d’abord télécharger ce formulaire sur votre ordinateur et ensuite ouvrez-le en utilisant Adobe Acrobat Reader pour le remplir. Tous les renseignements ajoutés au formulaire dans le navigateur seront perdus lorsque le formulaire sera téléchargé sur votre ordinateur.

Coordonnées

Renseignements sur le programme

Pour obtenir des renseignements particuliers sur votre demande ou pour discuter de votre admissibilité, communiquez avec :

Anik Després
613-580-2424 poste 27208

Renseignements généraux

Pour des renseignements généraux ou pour commander les formulaires de demande :

Infoculture
613-580-2424, ext. 29404

Lauréats 2017

La lauréate du Prix du livre d'Ottawa 2017 a été annoncée lors de la cérémonie de remise de prix, qui a eu lieu à l'Hôtel de Ville d'Ottawa - Place-Jean-Pigott, le mercredi 18 octobre 2017. 

Communiqués de presse: La Ville d’Ottawa dévoile les lauréats du Prix du livre d’Ottawa et des Ottawa Book Awards

Création littéraire

ANDRÉE CHRISTENSEN
Épines d'encre

(Les Éditions David)

Épines d'encre

Par une éclosion d’images inattendues, l’auteure nous entraîne dans sa roseraie secrète où, sous le couvert de trente-trois masques, la rose revêt des visages surprenants, émouvants, contemplatifs. Ne nous ressemblent-elles pas, ces fleurs, qui, de notre noirceur et notre angoisse, aspirent d’instinct à la lumière ?  Andrée Christensen est une véritable jardinière de mots et d’images, d’espaces et d’émotions.

Andrée Christensen est poète, romancière, traductrice littéraire et artiste visuelle. Elle a publié notamment quatorze recueils de poésie, un récit et deux romans. Quelques-uns de ses livres ont été traduits en anglais et en roumain.  Au fil des ans, l’auteure a mérité plus de 25 prix et distinctions.

Énoncé de jury:
Véritable tour de force, Épines d’encre est une étourdissante promenade dans la roseraie d’Andrée Christensen, agrémentée de belles peintures de l’auteure-artiste. Ses poèmes nous entraînent, grâce à des images surprenantes et audacieuses, dans une exploration poétique, fine et évocatrice des drames du cœur et des méandres de la destinée humaine.

Membres du jury: Pierre-Luc Bélanger, Jean Mohsen Fahmy, Michèle Matteau

Finalistes 2017

Les livres des finalistes du Prix du livre d’Ottawa 2017 sont disponibles à la bibliothèque publique d’Ottawa.

Finalistes 2017 : Création littéraire

Ce prix est décerné à un auteur francophone pour une œuvre exceptionnelle de création littéraire, incluant le roman, la nouvelle, la poésie et la littérature jeunesse.

Voir vidéo: Finalistes des Prix du livre d’Ottawa de 2017 Œuvre de création littéraire en français

Jean Boisjoli

La mesure du temps

La mesure du temps

Bernard, un homme du monde dans la soixantaine, retourne à Saint-Boniface pour renouer avec ses origines. Accompagné de Marjolaine, une jeune femme qui a été sa protégée, il arpente la ville sur les traces des lieux, des êtres et des événements qui ont marqué son enfance singulière. Roman imagé aux accents poétiques, La mesure du temps effectue une plongée saisissante dans la psyché humaine.

Jean Boisjoli est né et a grandi à Saint-Boniface, au Manitoba. Journaliste à Radio-Canada et à CBC, puis avocat, il a notamment été directeur de cabinet du ministre fédéral chargé des Affaires constitutionnelles. Il a fait son entrée dans les lettres comme poète et a publié trois recueils, qui ont été bien reçus.

 

Marie Gingras

La poulette grise

La poulette grise

Paulette n’est pas « la poulette grise qui a pondu dans l’église ». Elle ne comprend ni l’humour ni le mensonge. Dans ce corps de jeune fille habite une enfant qui prend les choses au pied de la lettre et croit tout ce qu’on lui dit. Comment réagira-t-elle aux trahisons, aux premiers émois amoureux, à la perte de ses repères ?

Marie Gingras exerce sa profession de psychologue clinicienne à Ottawa et enseigne au niveau universitaire. Passionnée des mots, elle fut couronnée championne de sa catégorie à la Dictée des Amériques, en 2004. Son premier roman, Anatomie d’un suicide et autres mensonges (2008), fut finaliste au prix littéraire Le Droit.

 

Christian Milat

Si je connaissais...

Si je connaissais...

Christian Milat aborde un thème peu exploité en poésie, soit la connaissance, celle de soi, de ceux qui nous entourent, de notre cadre de vie ainsi que celle de l’humanité.  Sous une forme maîtrisée et en apparence classique, les poèmes de ce recueil nous invitent à réfléchir sur le rapport entre le langage et la condition humaine.

Professeur au Département de français de l’Université d’Ottawa, Christian Milat y enseigne la création littéraire ainsi que le roman français des XXe et XXIe siècles, sur lesquels il a publié de nombreuses études. Aux Éditions David, il a fait paraître un premier recueil de poésie, Douloureuse aurore, en 2006.

 

Sébastien Pierroz

Entre parenthèses

Entre parenthèses

Paul vit une existence sans surprise à Ottawa, rythmée entre son travail dans une entreprise de publicité, sa blonde, ses amis et ses collègues. Il fait alors la connaissance d’Amy, une jeune anglophone au comportement excessif et à la santé fragile. Véritable catalyseur, cette rencontre le poussera à tout abandonner pour s’engager dans un road trip à deux vers l’Ouest, en quête du Pacifique.

Sébastien Pierroz est né en 1983 à Annecy, dans les Alpes françaises. Il a obtenu un master en histoire politique à l’Université Paris Panthéon-Sorbonne. En 2009, il émigre au Canada. Après avoir travaillé pour différents groupes médias, il rejoint l’équipe de TFO Ottawa en tant que journaliste-réalisateur affecté à la politique et aux Affaires francophones.

 

Finalistes 2017: Non-fiction

Ce prix est décerné à un auteur francophone pour une œuvre exceptionnelle de non-fiction, incluant les biographies, les mémoires, les essais, le journalisme littéraire et l’histoire culturelle.

Veuillez prendre note que le prix dans cette catégorie ne sera pas décerné en 2017

 

(Afin d’obtenir la liste des ouvrages exceptionnels publiés en anglais, consultez la liste des finalistes des Ottawa Book Awards 2017.)

Prix du livre d'Ottawa : Lauréats des années précédentes

Année

Prix du livre d'Ottawa

CRÉATION LITÉRAIRE

Prix du livre d'Ottawa

NON FICTION

Ottawa Book Award

FICTION

Ottawa Book Award

NON FICTION

2017 Andrée Christensen, Épines d'encre s.o. John Metcalf, The Museum at the End of the World Charlotte Gray, The Promise of Canada: 150 Years - People and Ideas That Have Shaped Our Country
2016 Pierre-Luc Landry, Les corps extraterrestres Patricia Smart, De Marie de l'Incarnation à Nelly Arcand Nadine McInnis, Delirium for Solo Harp Tim Cook, Fight to the Finish: Canadians in the Second World War, 1944-1945
2015 Blaise Ndala, J’irai danser sur la tombe de Senghor s.o. Scott Randall, And to Say Hello Heather Menzies, Reclaiming the Commons for the Common Good

2014

s.o.

Philippe Bernier Arcand, La dérive populiste David O'Meara, A Pretty Sight

Paul Wells, The Longer I'm Prime Minister: Stephen Harper and Canada, 2006 -

2013

Marie-Josée Martin, Un jour, ils entendront mes silences

s.o. Missy Marston, The Love Monster

Michael Petrou, Is This Your First War? Travels Through the Post - 9/11 Islamic World

2012

Estelle Beauchamp, Un souffle venu de loin

s.o. Jamieson Findlay, The Summer of Permanent Wants

Ruth B. Phillips, Museum Pieces: Toward the Indigenization of Canadian Museums

2011

s.o.

Lucie Joubert, L’envers du landau Gabriella Goliger, Girl Unwrapped

Eric Enno Tamm, The Horse that Leaps Through Clouds

2010

Claire Rochon, Fragments de Sifnos (Éditions du Noroît)

s.o. Craig Poile, True Concessions

Andrew Horrall, Bringing Art to Life: a Biography of Alan Jarvis

2009

Margaret Michèle Cook, Chronos à sa table de travail

Maurice Henrie, Esprit de sel Andrew Steinmetz, Eva’s Threepenny Theatre

Kerry Pither, Dark Days: The Story of Four Canadians Tortured in the Name of Fighting Terror

2008

Andrée Christensen, 
Depuis toujours, j’entendais la mer

s.o. Elizabeth Hay, Late Nights on Air

Tim Cook, At the Sharp End: Canadians Fighting the Great War 1914-1916

2007

Daniel Poliquin, La Kermesse

s.o. Janet Lunn, A Rebel’s Daughter

Charlotte Gray, Reluctant Genius: The Passionate Life and Inventive Mind of Alexander Graham Bell

2006

Gilles Lacombe, Trafiquante de lumière

Réjean Robidoux, D’éloge et de critique

John-James Ford, Bonk on the Head

John Geddes, The Sundog Season

Heather Menzies, NO TIME: Stress and the Crisis of Modern Life

2005

Maurice Henrie, Les roses et le verglas

Michel Thérien, L’aridité des fleuves

s.o. Frances Itani, Poached Egg on Toast

Valerie Knowles, From Telegrapher to Titan: The Life of William C. Van Horne

2004

Maurice Henrie, Mémoire Vive

Mila Younes, Ma mère, ma fille, ma sœur Elizabeth Hay, Garbo Laughs

Madelaine Drohan, Making A Killing: How And Why Corporations Use Armed Force To Do Business

2003

Jean Mohsen Fahmy, Ibn Kaldoun : l'Honneur et la Disgrâce

Nancy Vickers, La Petite Vieille aux poupées

  Brian Doyle, Mary Ann Alice

 

2002

 

Françoise Lepage, Histoire de la littérature pour la jeunesse  

Anna Heilman, Never Far Away

2001

Nicole Champeau, Dans les pas de la louve

Michèle Matteau, Quatuor pour cordes sensibles

  Alan Cumyn, Burridge Unbound

 

2000

 

Patricia Smart, Les femmes du Refus Global

 

Roy MacGregor, A Life in the Bush: Lessons From My Father

1999

Pierre Raphaël Pelletier, Il faut crier l’injure

  Alan Cumyn, Man of Bone

 

1998

 

René Dionne, Histoire de la Littérature Franco-Ontarienne des origines à nos jours  

Dr. Isaac Vogelfanger, Red Tempest

1997

Maurice Henrie, Le Balcon dans le ciel

  Patrick Kavanagh, Gaff Topsails

 

1996

 

Dr. Elisabeth J. Lacelle, L’incontournable échange. Conversations oecuméniques et pluridisciplinaires  

Clyde Sanger, Malcolm MacDonald: Bringing an End to Empire

1995

Andrée Christensen, Noces d’ailleurs

 

John Barton, Notes Towards a Family Tree

Frances Itani, Man Without Face

 

1994

 

Gilberte Paquette, Dans le sillage d’Élizabeth Bruyère  

Penelope Williams, That Other Place: A Personal Account of Breast Cancer

1993

Maurice Henrie, Le Pont sur le temps

Gabrielle Poulin, Petites Fugues pour une saison sèche

 

Rita Donovan, Daisy Circus

Nadine McInnis, The Litmus Body

 

1992

 

s.o.  

John Sawatsky, Mulroney: The Politics of Ambition

1991

Daniel Poliquin, Visions de Jude

  Rita Donovan, Dark Jewels

 

1990

 

   

Roy MacGregor, Chief: The Fearless Vision of Billy Diamond

1989

Maurice Henrie, La chambre à mourir

   

 

1988

 

   

Patricia Morley, Kurelek: A Biography

1987

 

  John Metcalf, Adult Entertainment

 

1986

 

   

Joan Finnigan, Legacies, Legends and Lies

Jean Bruce, Back the Attack! : Canadian Women During the Second World War