Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Étude sur l’eau souterraine de la région de Champlain (Ottawa-Est)

Étude sur l’eau souterraine de la région de Champlain (Ottawa-Est)

Contexte du projet
Des employés de la Ville mesurent l’alcalinité de l’eau à l’aide d’une trousse de titrage sur le terrain

La Ville d’Ottawa et les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) ont établi un partenariat avec la Conservation de la Nation Sud ainsi que la Commission géologique de l’Ontario afin d’effectuer une étude des eaux souterraines d’Ottawa-Est et du canton de Champlain. Le but de l’étude est d’élaborer des cartes démontrant la qualité prévue des eaux souterraines afin d’appuyer la planification de l’aménagement.

Des employés de la Ville remplissent des bouteilles d’échantillon sur le terrain
Contexte géologique 

La composition chimique des eaux souterraines varie dans le secteur à l’étude et dépend de plusieurs facteurs, dont la géologie locale, la composition de la roche et du sol, les modèles d’écoulement des eaux souterraines et les utilisations du sol avoisinantes. Dans l’Est de l’Ontario, la qualité de l’eau souterraine d’origine naturelle contenant des éléments dont les concentrations dépassent les normes, objectifs et lignes directrices en matière d’eau potable de l’Ontario est attribuée au milieu marin (eau salée) qui existait dans les basses-terres du Saint-Laurent à la fin de la plus récente période glaciaire, il y a plus de 10 000 ans. Certaines parties de l’Est de l’Ontario étaient couvertes par la mer Champlain, qui a déposé dans ces régions jusqu’à 40 mètres d’argile des grands fonds. Cette épaisse couche d’argile retient l’eau salée pendant de longues périodes; certains échantillons d’eau souterraine prélevés dans le secteur à l’étude avaient plus de 10 000 ans. En outre, l’argile des grands fonds couvre des couches complexes de substrat rocheux composées de calcaire et de schiste, ce qui peut contribuer à la mauvaise qualité de l’eau. Dans certaines parties de l’Est de l’Ontario, la chimie des eaux souterraines est la suivante : eau saumâtre à salée, taux élevé de sodium, chlorure, iodure et fluorure, pH élevé et taux élevé de méthane.

Zone à l’étude

La carte 1 (ci-dessous) montre la zone visée par l’étude sur l’eau souterraine de la région de Champlain et d’Ottawa-Est. À l’intérieur de la ville d’Ottawa, la zone à l’étude comprend le quartier 19 (Cumberland) et la partie est du quartier 20 (Osgoode). La zone à l’étude est délimitée à l’ouest par la faille de Gloucester; de façon générale, la qualité de l’eau potable provenant des eaux souterraines est meilleure à l’ouest de la faille de Gloucester.

Emplacement de la zone à l’étude. La zone à l’étude comprend la partie est du secteur rural d’Ottawa et le canton de Champlain, dans les Comtés unis de Prescott et Russell
Emplacement de la zone à l’étude. La zone à l’étude comprend la partie est du secteur rural d’Ottawa et le canton de Champlain, dans les Comtés unis de Prescott et Russell]

La présente étude est la continuation de deux études précédentes réalisées dans les CUPR, plus précisément dans la ville de Clarence-Rockland (projet pilote, 2013-2016) et dans le canton Alfred et Plantagenet (2015-2017). Ottawa et Champlain se situent à l’ouest et à l’est des zones visées par les études précédentes. La présente étude permettra d’améliorer notre compréhension des eaux souterraines de l’Est de l’Ontario, qui faisait autrefois partie du bassin de la mer Champlain.

Études de l’eau de puits 2017
Des employés de la Ville mesurent le niveau de l’eau d’un puits de grand diamètre foré à la sondeuse à l’aide d’un indicateur du niveau de l’eau

Des travaux sur le terrain visant à prélever des échantillons d’eau non traitée provenant de puits privés ont été effectués entre juin 2017 et août 2017 dans le cadre de l’étude sur l’eau souterraine de la région de Champlain et d’Ottawa-Est. Le prélèvement des échantillons d’eau de puits a été réalisé selon une grille de deux kilomètres afin d’assurer une distribution uniforme dans l’ensemble de la zone à l’étude; l’objectif des travaux était de prélever, à tous les deux kilomètres, des échantillons d’eau provenant de puits forés à la sondeuse (profonds) et de prélever, à tous les quatre kilomètres, des échantillons d’eau provenant de puits creusés (puits de surface). Le projet a été annoncé (brochure, affiches et annonces dans le journal) avant le début de la saison et les bénévoles ont été sélectionnés selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Des employés de la Ville ouvrent un puits foré à la sondeuse
L’objectif des études était de recueillir des renseignements de haute qualité sur la composition chimique des eaux souterraines afin d’appuyer l’élaboration des cartographies des aquifères, de déterminer l’âge des eaux souterraines et d’interpréter les modèles d’écoulement des eaux souterraines. Les méthodes d’échantillonnage des eaux souterraines utilisées dans l’étude sont conformes aux méthodes élaborées par la Commission géologique de l’Ontario dans le cadre du Programme de géochimie des eaux souterraines ambiantes de l’Ontario.

Aperçu des études de l’eau de puits 2017

  • 775 résidents locaux se sont portés volontaires pour participer
  • 239 puits d’eau souterraine ont été échantillonnés
  • 165 puits ont été échantillonnés à Ottawa-Est (121 puits forés à la sondeuse et 44 puits creusés)
  • 74 puits ont été échantillonnés dans le canton de Champlain (54 puits forés à la sondeuse et 20 puits creusés)
  • 82 paramètres chimiques, bactériologiques et relatifs au terrain ont été analysés pour chaque échantillon d’eau souterraine

 

Carte montrant l’emplacement des puits échantillonnés dans l’est du secteur rural d’Ottawa. Les points noirs indiquent les puits forés à la sondeuse (profonds) et les points blancs indiquent les puits creusés (puits de surface).
Carte montrant l’emplacement des puits échantillonnés dans l’est du secteur rural d’Ottawa. Les points noirs indiquent les puits forés à la sondeuse (profonds) et les points blancs indiquent les puits creusés (puits de surface). La grille utilisée aux fins de l’échantillonnage et dont les cases font 2 km de périmètre est indiquée en jaune sur la carte.]

Un résumé des travaux sur le terrain réalisés dans le cadre de l’étude sur l’eau souterraine de la région de Champlain et d’Ottawa-Est se trouve dans la publication suivante :

Di Iorio, T., M. Melaney, S. Foubister et S.M. Hamilton, 2017. « East Ottawa–Champlain Groundwater Study ». Sommaire des travaux sur le terrain et d’autres activités, 2017, Commission géologique de l’Ontario, Open File Report 6333, p. 27-1 à 27-8.

Étapes suivantes

Les bénévoles pourront accéder aux résultats de l’échantillonnage de l’eau des puits au printemps 2018; tous les bénévoles recevront une copie des analyses de la composition chimique de l’eau non traitée provenant de leur puits ainsi qu’un rapport sommaire.

Les cartes des eaux souterraines et le rapport final devraient être publiés à la fin de 2018. Veuillez visiter cette page Web pour obtenir les dernières nouvelles.

Ressources