Passer au contenu principal

Les Sports

Les sports ont toujours été une partie importante de la vie communautaire à Ottawa. Que ce soit le base-ball ou le hockey, ou toute autre activité sportive, les résidents de notre ville sont toujours aussi captivés par les sports. Dans les années d’après-guerre, les Rough Riders d’Ottawa ont gagné la coupe Grey et plusieurs médaillés olympiques sont revenus triomphants des Jeux. Mais la culture du sport existe également dans les plus petites arénas, où les résidents d’Ottawa participent à une grande variété de sports récréatifs, y compris le curling, le golf, le tennis, l’aviron, le base-ball et le patinage.

Mais ce n’est pas toujours sur le terrain qu’il a fallu jouer des coudes. Dans les années 1950, les fervents amateurs de sports se sont opposés à l’opinion conservatrice au sujet de la tenue d’événements sportifs les dimanches. La mairesse Charlotte Whitton a lancé une campagne contre la tenue d’événements sportifs les dimanches et un référendum municipal organisé en décembre 1952 a interdit toute possibilité de changer cette pratique. À la suite de trois votes publics, l’opinion publique a changé, et en 1965, il a été permis d’organiser des événements sportifs les dimanches à Ottawa.

En 1954, plusieurs facteurs ont fait en sorte que la ville d’Ottawa a perdu toutes ses équipes professionnelles de hockey, de football et de base-ball.

Course de fond au Collège Ashbury, le 27 avril 1957.

Titre/Description: Course de fond au Collège Ashbury, le 27 avril 1957. Les participants étaient divisés en quatre groupes d'âge, soit les élèves âgés de 11 ans et moins, les juniors, les intermédiaires et les séniors. Bruce Hillary a remporté la course de fond de quatre milles en 25 minutes. Le taux de participation était excellent pour l'année puisque 200 étudiants ont participé à la course.
Photographe: Andy Andrews.
Date: 27 avril 1957.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-049946-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Barbara Ann Scott

Portrait de Barbara Ann Scott, médaillée d'or aux Jeux olympiques de 1948 en patinage artistique.

Titre/Description: Portrait de Barbara Ann Scott, médaillée d'or aux Jeux olympiques de 1948 en patinage artistique, en costume, sur la glace.
Photographe: Inconnu.
Date: avril 1946.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-P-000156-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Au moment où la plupart des préadolescentes découvrent le maquillage, la patineuse artistique Barbara Ann Scott, âgée de 11 ans, entre dans l’histoire.

Après avoir remporté le championnat national de patinage artistique de 1940 dans la catégorie « Junior-Dames », elle se hisse au deuxième rang dans la catégorie « Senior–Dames » l’année suivante. En 1943, elle réussit un exploit historique, devenant la première femme à réussir un double lutz au cours d’une épreuve.

Les succès de Barbara Ann Scott en compétition sont remarquables. Elle remporte le championnat canadien de 1944 à 1948, le championnat nord-américain de 1945 à 1948, le championnat européen en 1947 et en 1948, et le championnat du monde en 1947 et en 1948. La médaille d’or gagnée aux Jeux olympiques d’hiver de St-Moritz, en Suisse, vient couronner sa carrière.

Le 7 mars 1947, la Ville d’Ottawa fait don d’une voiture décapotable à la patineuse, qui s’entraîne dans notre ville, et organise un défilé pour célébrer sa victoire aux Championnats du monde de 1947. Peu après, les responsables du mouvement olympique la préviennent que si elle conserve la voiture, elle risque de compromettre son statut d’athlète amateur. Elle rendra le véhicule et participera aux Jeux olympiques d’hiver de 1948.

Après sa victoire à ces jeux, la Ville lui retourne la voiture et organise un autre défilé ainsi qu’une cérémonie officielle en son honneur. Barbara Ann Scott se voit aussi remettre la clé de la ville à l’occasion d’une cérémonie à laquelle assistent 30 000 personnes.

 La championne olympique Barbara Ann Scott, en costume, pratique un numéro.

Titre/Description: La championne olympique Barbara Ann Scott, en costume, pratique un numéro.
Photographe: Bill Newton.
Date: 01 décembre 1948.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-009595-023.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Anne Heggtveit

Médaillée d’or olympique et originaire d’Ottawa, Anne Heggtveit a « fait ses premiers pas à ski » à l’âge de deux ans. Ses compétences athlétiques ont vite été remarquées et, à six ans, elle a commencé à se faire un nom au sein de la communauté des skieurs de la région.

En 1954, à seulement 16 ans, elle a gagné sa première course internationale à Oppdal, en Norvège. En janvier 1959, Heggtveit s’est classée première au slalom au Tournoi de ski international « Ruban blanc ». Lors des Jeux Olympiques d’hiver de Squaw Valley en 1960, Heggtveit a remporté la médaille d’or dans le slalom pour femmes.

En mars 1960, à l’âge de 21 ans, Heggtveit a annoncé qu’elle prenait sa retraite du ski de compétition. Ayant réalisé son rêve de gagner une médaille d’or olympique, elle a décidé d’adopter un mode de vie moins trépidant.

Le 10 mars 1960 a été officiellement déclaré Journée Anne Heggtveit. Lors de son retour au pays, elle a eu droit à six fanfares, à un défilé et à une soirée à laquelle assistaient quelque cinq cent invités, notamment le premier ministre Diefenbaker. Elle a aussi reçu un message de la Reine. La Ville lui a offert un service de thé en argent et, quelques semaines plus tard, à la suite d’une campagne publique de financement, une voiture.

La skieuse Anne Heggtveit, médaillée d'or aux Jeux olympiques de 1960, à Camp Fortune.

Titre/Description: La skieuse Anne Heggtveit, médaillée d'or aux Jeux olympiques de 1960, à Camp Fortune. Heggtveit était en vacances lorsque cette photo a été prise. Elle revenait d'Europe, où elle avait remporté diverses compétitions. Même dans ses temps libres, elle faisait du ski.
Photographe: Bill Lingard.
Date: 15 février 1959.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-A-000675-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Donald Jackson

Donald Jackson s’est joint au Minto Skating Club d’Ottawa en 1954, après la destruction par un incendie de la patinoire d’Oshawa, sa ville natale. Il prévoyait aller s’entraîner en Angleterre lorsqu’il fut invité à participer au spectacle sur glace des Minto Follies. Sa prestation lui valut un parrainage avec le Minto Skating Club, ce qui l’aida dans l’avancement de sa carrière.

Donald Jackson remporta le titre masculin junior du Championnat national de 1955, à sa première participation à cette compétition. Il poursuivra sur sa lancée, se classant deuxième chez les hommes de niveau senior en 1956 et 1957. Toujours en 1957, il se présente au Championnat du monde où il se hisse au septième rang. Après ce championnat, il décide de changer d’entraîneur et va s’installer à New York.

Au cours des années qui suivirent, il grimpa au classement mondial, remportant la médaille de bronze aux Jeux olympiques de 1960. Il porte le patinage vers de nouveaux sommets lors du Championnat du monde de 1962, en devenant le premier patineur à effectuer un triple lutz en compétition. Il faudra attendre 1972 avant qu’un autre patineur répète cet exploit. Donald Jackson a en outre remporté le trophée Lou Marsh en 1962.

Après le Championnat du monde de 1962, Donald Jackson passe au patinage professionnel et devient entraîneur au Minto Skating Club.

Don Jackson, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 1960 en patinage artistique.

Titre/Description: Don Jackson, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 1960 en patinage artistique.
Photographe: Inconnu.
Date: 1955.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-CA-007178-009.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Marilyn Bell

Marilyn Bell a marqué l’histoire de la natation quand, en septembre 1954, elle est devenue la première personne à avoir traversé le lac Ontario à la nage. Elle n’avait que 16 ans à l’époque.

Marilyn Bell commence à nager en 1946. Après avoir fait la rencontre de Gus Ryder, son entraîneur, et remporté un bon nombre de compétitions amateurs au cours de l’été 1952, elle se lance dans la compétition professionnelle.

Au cours de l’été 1954, l’Exposition nationale canadienne demande à la célèbre nageuse de fond Florence Chadwick de traverser le lac Ontario à la nage. Winnie Roach Leuszler, une nageuse de fond canadienne, accepte également de relever le défi. Marilyn Bell décide, elle aussi, de tenter la traversée. Le 8 septembre 1954, en soirée, les trois femmes entament la traversée. Un petit bateau accompagne chaque nageuse.

Après des heures de lutte contre les hautes vagues, les courants, les lamproies et la fatigue, Florence Chadwick abandonne à la moitié du parcours. Victime de crampes musculaires, Winnie Leuszler abdique aux trois quarts de la traversée. En milieu d’après-midi le jour suivant, les Torontois réalisent que Marilyn Bell n’a toujours pas abandonné et commencent à se masser sur les terrains de l’Exposition à l’endroit où elle doit rejoindre la rive.

Alors que Marilyn Bell s’approche de la rive, le maître de port de Toronto décide qu’elle peut s’arrêter à la digue, à quelques centaines de mètres de la côte; elle en aura assez fait. Elle a passé près de 21 heures dans l’eau et parcouru une distance bien plus grande que les 32 miles estimés au départ. On ne connaîtra jamais la distance exacte parcourue par Marilyn Bell, mais on croit qu’elle aurait franchi entre 40 et 45 miles à la nage.

Marilyn Bell reçoit une décapotable et un chèque de 10 000 $ à la réception donnée en son honneur par l’Exposition nationale canadienne.

Marilyn Bell remporte le trophée Lou-Marsh en 1954. Au cours de l’été 1955, elle traverse la Manche à la nage. À son retour d’Europe, elle fait un arrêt inattendu à Ottawa, son avion ne pouvant atterrir à Montréal en raison du brouillard. Près de deux cent personnes sont présentes pour l’accueillir.

Marilyn Bell, nageuse de longue distance.

Titre/Description: Marilyn Bell, nageuse de longue distance. Cette photo a été prise lorsque l'avion de Mme Bell a été détourné à Ottawa alors qu'elle se rendait à une réception à Toronto. Elle est accueillie par une foule d'admirateurs et on la voit en train de signer des autographes.
Photographe: F. E.
Date: 19 août 1955
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-038014-002.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Les Rough Riders d'Ottawa

Match de football entre les Rough Riders d'Ottawa et les Tiger Cats de Hamilton.

Titre/Description: Match de football entre les Rough Riders d'Ottawa et les Tiger Cats de Hamilton. Russ Jackson était le plus célèbre joueur des Rough Riders d'Ottawa, ainsi qu'un des meilleurs quarts arrières du Canada à jouer dans la LCF. Juste avant la finale désastreuse de l'Est contre les Tiger Cats de Hamilton, en 1959, Jackson s'est blessé à la cheville et n'a pas pu jouer. Les Rough Riders d'Ottawa ont perdu 23 à 14.
Photographe: G.B., R.P.
Date: 26 septembre 1959.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-A-004218-028.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Le football devient très populaire après la Deuxième Guerre mondiale. En effet, de nombreux militaires y ont été initiés à l’étranger et reviennent à Ottawa habités d’un amour pour ce sport.

Les Rough Riders d’Ottawa font initialement partie du « club des quatre », la ligue interprovinciale de football-rugby, qui réunit les équipes de la capitale nationale, de Toronto, de Montréal et de Hamilton. En 1951, grâce à l’appui de ses partisans ottaviens et de son entraîneur en chef, Clem Crowe, l’équipe l’emporte par la marque de 21 à 14 contre les Roughriders de Regina, et gagne ainsi la Coupe Grey. Malheureusement, au fil des ans, l’équipe subit des défaites plus fréquentes et doit surmonter diverses difficultés à l’égard de son administration, de son rendement sur le terrain et de l’appui de ses partisans. En 1954, M. Crowe est congédié et remplacé par Chan Caldwell.

En 1956, Frank Clair devient le nouvel entraîneur des Rough Riders. Sous sa direction, l’équipe fait des progrès considérables. Tandis que la Ligue canadienne de football (LCF) commence à voir le jour en 1958, Russ Jackson, aujourd’hui le joueur le plus connu de l’équipe, est d’abord choisi comme demi arrière défensif, puis devient quart arrière.

Les années 1960 constituent l’âge d’or du football dans la capitale. Au cours de cette décennie, les Rough Riders remportent la Coupe Grey à trois reprises : en 1960, en 1968 et en 1969. Bien que cette équipe ait dû surmonter de nombreux obstacles, ses réussites sont largement célébrées. Elle a su réunir les membres de la communauté après la Deuxième Guerre mondiale et faire naître une véritable passion pour le football, tant chez les joueurs que chez leurs partisans.

Portrait de la coupe Grey.

Titre/Description: Portrait de la coupe Grey. Les Rough Riders d'Ottawa ont remporté la coupe Grey contre Regina en 1951. L'équipe a également remporté la coupe Grey en 1960, en 1968 et en 1969.
Photographe: Inconnu.
Date: 4 décembre 1951.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-P-001467-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Les Sénateurs d'Ottawa

Nombreux sont ceux qui considèrent le hockey comme un sport authentiquement canadien. L’histoire de l’équipe des Sénateurs d’Ottawa illustre cette passion pour ce sport.

L’équipe des Sénateurs d’Ottawa appartient à la Ligue nationale de hockey (LNH) de 1917 à 1934. Confrontés à une augmentation des coûts dans les années 1920, ses propriétaires se mettent à vendre les membres les plus populaires de l’équipe afin d’éponger leurs dettes. La vente de joueurs de talent est alors un phénomène courant parmi les équipes de hockey. Ayant mis un terme aux activités de l’équipe en 1931 à cause des dettes qui s’accumulent, les propriétaires louent leurs autres joueurs à différentes équipes de la ligue. Plusieurs des membres initiaux retournent à Ottawa après l’annonce qu’une équipe de la ligue senior jouera dans l’association amateur de hockey du Québec. Eddie Finnigan et Syd Howe, entre autres, se joignent alors aux Sénateurs Senior. Tommy Gorman, directeur général de l’équipe, mène celle-ci à la conquête de la coupe Allan le 7 mai 1949, à la suite d’une victoire contre les Flyers d’Edmonton dans la série finale Est-Ouest.

Les succès de l’équipe sont de courte durée. Au cours des années 1950, les auditoires diminuent et les Sénateurs Senior sont incapables de renouer avec la victoire. En décembre 1954, Tommy Gorman annonce le retrait de l’équipe de la Ligue du Québec, attribuant la situation à la présentation des matches de la LNH à la télévision.

Le retour des Sénateurs à Ottawa et dans la LNH au début des années 1990 ravit les amateurs de hockey. En 1996, la patinoire de Kanata, qui porte aujourd’hui le nom de Place Banque Scotia, devient le domicile des Sénateurs.

Portrait autographiée de l'équipe de hockey des Sénateurs (copie). Ce montage a été créé au sommet de la gloire des Sénateurs.

Titre/Description: Portrait autographiée de l'équipe de hockey des Sénateurs (copie). Ce montage a été créé au sommet de la gloire des Sénateurs. Au cours de la décennie qui a suivi, la Ville d'Ottawa a perdu la franchise jusque dans les années 90, en raison d'une baisse du taux d'assistance et du nombre peu élevé de victoires.
Photographe: Inconnu.
Date: 21 février 1950.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-P-001003-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Les Canadiens de Hull-Ottawa

Les Canadiens Hull-Ottawa remportent la Coupe Memorial contre Regina, 4 à 2.

Titre/Description: Les Canadiens Hull-Ottawa remportent la Coupe Memorial contre Regina, 4 à 2.
Photographe: Frank Barber.
Date: 6 mai 1958.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-057158-002.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Les Canadiens de Hull-Ottawa , club-école des Canadiens de Montréal, ont fait partie de la ligue Senior « A » de l’Ontario Hockey Association (OHA) de 1956 à 1959. De 1959 à 1963, l’équipe a évolué dans l’Eastern Professional Hockey League (EPHL) et ses entraîneurs ont été Sam Pollock et Scotty Bowman.

Le 6 mai 1958, les Canadiens de Hull-Ottawa l’emportent par la marque de 4 à 2 sur les Pats de Regina et gagnent la Coupe Memorial, devenant la première équipe de la région d’Ottawa à accomplir cet exploit. Plus de 5 000 amateurs célèbrent la victoire, décrite en ces termes par le chroniqueur sportif Jack Kinsella:

[…] les scènes de liesse, voire de légère hystérie, qui se sont produites après que la sirène annonçant la fin du match se soit fait entendre sont entièrement pardonnables. Ce n’est pas tous les ans que l’on gagne la Coupe Memorial. En fait, dans notre région, cette coupe se fait encore plus rare que les amateurs de hockey, bien que l’on ne puisse minimiser l’importance de l’admirable soutien que l’équipe a reçu au cours de la belle série qui vient de s’achever. (Kinsella, “Habs” 17)

Les Canadiens Hull-Ottawa remportent la Coupe Memorial contre Regina. Le capitaine de l'équipe reçoit le trophée.

Titre/Description: Les Canadiens Hull-Ottawa remportent la Coupe Memorial contre Regina. Le capitaine de l'équipe reçoit le trophée.
Photographe: Frank Barber.
Date: 06 mai 1958.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-057158-003.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Club de baseball Ottawa Athletics

Après une interruption de 53 ans, le baseball fait une brève réapparition après la guerre avec la venue, en 1951, des Giants d’Ottawa de la ligue mineure AAA. Malheureusement, le club termine au septième et avant-dernier rang cette année-là et n’attire que 132 000 amateurs à ses 77 matches, disputés au parc Lansdowne. Le club est dissous après une seule saison.

En 1952, les Athletics de Philadelphie de la Ligue Américaine choisissent d’installer leur équipe AAA à Ottawa. Le 24 avril 1954, les Athletics d’Ottawa jouent leur premier match de la saison contre les Bisons de Buffalo, attirant 7 305 partisans au parc Lansdowne. La mairesse Charlotte Whitton lance la première balle de la saison. Les Bisons l’emportent contre les Athletics par la marque de 9 à 2. Toutefois, les faibles assistances au parc Lansdowne entraînent le départ des Athletics pour Kansas City.

Ouverture de la saison de baseball des Ottawa Athletics, en 1954.

Titre/Description: Ouverture de la saison de baseball des Ottawa Athletics, en 1954. L'équipe a par la suite déménagé à Kansas City en raison du peu d'intérêt de la population.
Photographe: Newton.
Date: 24 avril 1954.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-CA-004012-002.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.

Les sports récréatifs dans la communauté

La scène sportive récréative d’Ottawa était exceptionnellement diversifiée dans les années qui ont suivi la guerre jusqu’en 1960. Les équipes de sport récréatif offraient aux personnes les avantages d’un mode de vie actif et promouvaient auprès des participants tout comme des spectateurs le sens de la communauté. Le Ottawa Citizen couvrait les compétitions et les événements sportifs importants.

Inondation de la première patinoire intérieure appartenant à la Ville et exploitée par cette dernière, l'aréna de l'avenue Elmgrove.

Titre/Description: Inondation de la première patinoire intérieure appartenant à la Ville et exploitée par cette dernière, l'aréna de l'avenue Elmgrove. La majorité des patinoires d'Ottawa étaient antérieurement des patinoires extérieures et les patinoires intérieures appartenaient à des entreprises privées. L'aréna de l'avenue Elmgrove permettait aux joueurs de hockey et aux patineurs de pratiquer leur sport à l'abri des intempéries. D'autres arénas de ce genre ont été construits par la suite.
Photographe: Andy Andrews.
Date: 23 décembre 1959.
Crédit: Fonds : Andrews-Newton Photographers / Les Archives de la Ville D'Ottawa / MG393-AN-AH-000551-001.
Droit d’auteur: Les Archives de la Ville D'Ottawa.