Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Que faire en cas de problème de circulation dans votre quartier?

Solutions pour la gestion de la circulation

Que faire en cas de problème de circulation dans votre quartier?

Pour demander l'application des limites de vitesse ou signaler des automobilistes ayant une conduite dangereuse, veuillez communiquer avec le Service de police d'Ottawa au 613-236-1222, poste 7300.

Si vous souhaitez que la Ville étudie un problème de circulation dans votre quartier, veuillez en faire la demande par courriel à l'adresse 311@ottawa.ca ou par téléphone au 3-1-1. Donnez le plus de détails possible afin que votre demande soit transmise à la bonne personne.

Un numéro de demande est créé dès qu'un résident communique avec le 3-1-1; ce numéro sert à suivre l'avancement de votre demande. Dans certains cas, elle sera confiée à un spécialiste de l'évaluation de la circulation aux fins d'analyse par l'Unité de la sécurité routière et des enquêtes sur la circulation du Service des travaux publics. D'après les résultats obtenus, le spécialiste fournira différentes solutions telles que celles présentées ci dessous ou soumettra votre demande à l'Unité de la gestion de la circulation locale, s'il est pertinent de poursuivre l'analyse.

Solutions pour la gestion de la circulation

Solution rapide : Dans certains cas, ce genre de solution peut être utilisé pour tenter de régler les problèmes localisés, principalement ceux concernant la vitesse ou le comportement des automobilistes. Les solutions rapides peuvent prendre les formes suivantes :

  • Enquête sur la vitesse (pour renseigner les résidents sur la vitesse réelle de la circulation ou cerner un problème particulier);
  • Utilisation de panneaux radars afficheurs portatifs
  • Intervention ciblée du service de police.

Intervention de nature opérationnelle pour des raisons de sécurité : Certains problèmes importants nécessitent une intervention immédiate pour des raisons de sécurité, par exemple un panneau d'arrêt manquant ou des feux de circulation défectueux. Ces problèmes sont immédiatement soumis au service municipal concerné.

Renvoi : Dans certains cas, les mesures de gestion de la circulation peuvent être inappropriées ou inefficaces. Ces problèmes seront donc soumis au service concerné, par exemple les problèmes en lien avec l'utilisation du sol, les activités commerciales, l'entretien des routes et le service ou les infrastructures de transport en commun.

Solutions temporaires peu coûteuses : Parfois, une solution peu coûteuse peut permettre de régler un problème, par exemple l'installation de panneaux supplémentaires, la mise en place de mesures temporaires de modération de la circulation ou l'ajout de marques sur la chaussée. Vous trouverez de plus amples renseignements sur le sujet dans le Catalogue de la Circulation routière.

Route locale – Demande d'une limite de vitesse de 40 km/h : La Ville d'Ottawa permet aux résidents de demander, au moyen d'une pétition, que la vitesse maximale autorisée soit réduite à 40 km/h sur les voies publiques désignées comme des « rues locales » dans le Plan directeur des transports de la Ville. Pour que la pétition soit acceptée, il doit y avoir consensus d'au moins 66 % des résidents de toute la rue (confirmé par la pétition).

Présélection des projets de gestion de la circulation locale : S'il est impossible de résoudre un problème rapidement ou de mettre en place les solutions ci dessus, celui-ci passera le processus de sélection pour déterminer si une étude de la gestion de la circulation locale serait justifiée.

Mesures de gestion de la circulation

Le programme de gestion de la circulation locale de la Ville sert de ressource aux communautés pour aider à élaborer et à mettre en place des mesures de gestion et de modération de la circulation locale. La mise en place de ces mesures peut être justifiée lorsque les autres solutions se sont avérées inefficaces.

La gestion de la circulation locale (GCL) est un processus qui met en œuvre un ensemble de mesures visant à assurer une utilisation adéquate des rues d'un secteur donné. L'objectif premier est de réduire au minimum l'incidence des véhicules motorisés et d'améliorer la sécurité et la qualité de vie de tous les usagers de la route.

Afin que le processus soit juste et transparent et que la priorité soit accordée aux problèmes selon leur gravité, la Ville a approuvé, en 2004, les Lignes directrices sur la gestion de la circulation locale, qui détaillent le processus, les procédures et les méthodes utilisés pour évaluer les demandes de gestion et de modération de la circulation de toute la ville, pour en déterminer l'ordre de priorité et les traiter.

Entreprendre une étude GCL permet aux communautés de :

  • Comprendre les intérêts opposés – Les intérêts sont souvent opposés au sein d'une même communauté en ce qui concerne la manière dont les rues devraient fonctionner. Ce genre d'étude est donc une belle occasion pour les membres d'une communauté de connaître les intérêts de chacun.
  • Trouver une solution qui fait consensus – Les résidents participent au processus et arrivent à un consensus pour régler un problème précis en proposant diverses solutions (en relevant les avantages et les répercussions de chacune) et en choisissant la solution à privilégier.

Mesures de gestion de la circulation

Diverses mesures peuvent être envisagées, notamment des mesures réglementaires, des mesures concrètes et des programmes. La faisabilité et le contexte de chacune de ces mesures doivent être évalués individuellement puisque chacune d'elles a des avantages et des répercussions dont il faut tenir compte. La Ville tentera de résoudre les problèmes en évaluant la mise en place des mesures de chacune des « catégories de mesures » présentées ci dessous.

L'efficacité de ces mesures augmente lorsqu'elles font partie d'un plan complet. Les mesures de gestion de la circulation font d'ailleurs partie intégrante des rues complètes et des communautés saines.

Tout plan visant à régler les préoccupations des résidents d'un quartier doit permettre de parvenir à un juste équilibre entre ces trois critères :

  • l'efficacité à régler le problème en question;
  • les effets indésirables potentiels et non intentionnels;
  • les coûts de fonctionnement et d'immobilisation.

Catégories de mesures

1. Gestion de la circulation – Débit

Les mesures de gestion de la circulation suivantes sont utilisées pour résoudre les problèmes liés au débit de circulation :

  • Avancée à mi-chaussée
  • Impasse
  • Terre-plein diagonal
  • Îlot de canalisation
  • Îlot tourne-à-droite
  • Terre-plein continu en carrefour
  • Virages et mouvements interdits
  • Rue à sens unique
  • Modification à une artère
2. Gestion de la circulation – Vitesse et comportement

Les mesures réglementaires et physiques ci-dessous sont utilisées pour régler les problèmes liés à la vitesse ou au comportement des automobilistes :

  • Zones de limitation de vitesse
  • Conversion d'une voie à sens unique en voie à double sens
  • Stationnements sur rue
  • Marques sur la chaussée
  • Rétrécissement de la chaussée
  • Intersections à tracé modifié
3. Mesures physiques – Modération de la circulation

Les mesures de modération de la circulation visent principalement à réduire la vitesse des véhicules et à améliorer le comportement des conducteurs par une déviation horizontale ou verticale du parcours des véhicules. Les mesures de modération de la circulation s'avèrent particulièrement efficaces pour réduire la vitesse, s'appliquent d'elles-mêmes et ont habituellement peu d'effets indésirables dans les rues locales. Par contre, ces effets sont plus importants sur les routes dont la classification est plus élevée. Voici les mesures qui peuvent être prises :

  • Bosses de ralentissement allongées (avec ou sans plateau)
  • Passage pour piétons surélevé
  • Intersection surélevée
  • Îlot circulaire (mini carrefour giratoire)
  • Chicane
4. Mesures physiques – Autre

Il est possible d'apporter un certain nombre d'autres modifications physiques aux rues pour améliorer l'environnement piétonnier ou le comportement des conducteurs en définissant plus clairement le tracé de la chaussée.

  • Avancée de trottoir à l'intersection
  • Avancée de trottoir à mi-pâté
  • Terre-plein central
  • Bordure à rayon réduit
  • Déviation latérale
5. Sensibilisation et surveillance

Les efforts de sensibilisation et de surveillance visent à résoudre des problèmes liés à la vitesse et au comportement des conducteurs. Ils ont généralement peu d'effets indésirables, mais leur mise en œuvre peut être relativement coûteuse si elle se fait à grande échelle. À moins d'être appliquées régulièrement, les mesures de surveillance ont une efficacité limitée.

Le Service de police d'Ottawa sera encouragé à coordonner ses efforts de surveillance avec des initiatives de sensibilisation et d'autres éléments d'un programme global de gestion de la circulation locale. La surveillance devrait se faire de manière à préserver la qualité de vie dans les quartiers et la sécurité de leurs résidents.

6. Environnement de la rue

L'aménagement paysager, le paysage de rue, les points d'entrée et l'utilisation de divers matériaux dans la chaussée peuvent contribuer à créer un environnement qui réduit la prépondérance des véhicules motorisés, et à faire comprendre aux automobilistes la nécessité de respecter la communauté où ils circulent. En voici quelques exemples :

  • Aménagement du paysage de rue
  • Point d'entrée
  • Passage pour piétons texturé
  • Surface texturée
  • Trottoir
7. Régulation de la circulation

Voici quelques exemples de mesures de régulation de la circulation :

  • Panneau d'arrêt (au besoin)
  • Carrefour giratoire
  • Mini carrefour giratoire

Veuillez noter que les mesures réglementaires telles que l'installation de panneaux d'arrêts ou de feux de circulation se font en fonction des critères qui établissent les seuils déterminant l'utilisation de ces mesures. Les panneaux d'arrêt sont un type de mesure qui sert à indiquer la priorité de passage à une intersection. Ils ne sont pas conçus pour être utilisés comme une mesure de réduction de la vitesse. Les automobilistes ont tendance à ne pas respecter les panneaux d'arrêt injustifiés et même, dans certains cas, à rouler plus vite malgré ceux-ci. Les feux de circulation non nécessaires, quant à eux, augmentent généralement les émissions de gaz à effet de serre, le temps de déplacement et le nombre de collisions.