Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Distribution des vaccins

Groupe de travail sur la distribution des vaccins contre la COVID-19

À la lumière des annonces récentes liées à la commercialisation d’éventuels vaccins pour lutter contre la COVID-19, la Ville d’Ottawa crée un Groupe de travail sur la distribution des vaccins contre la COVID-19.

Ce groupe de travail sera composé de divers services municipaux qui joueront un rôle important lors de l’administration des vaccins aux résidents d’Ottawa.

Grâce à ces travaux préparatoires, la Ville sera prête à distribuer efficacement le vaccin lorsqu’il sera disponible.

Le 4 janvier 2021, Anthony Di Monte, directeur général des Services de protection et d’urgence, et la Dre Vera Etches, médecin-chef en santé publique, ont présenté au maire et aux membres du Conseil municipal, la mise à jour suivante relative à la distribution des vaccins contre la COVID-19: 

Le but de cette note de service est de fournir aux membres du Conseil une mise à jour des hypothèses de planification actuelles concernant la distribution et l’administration des vaccins contre la COVID-19 dans notre collectivité, selon les directives de la province. La Ville d’Ottawa et Santé publique Ottawa (SPO) adoptent une approche de planification proactive, décrite ci-dessous, afin d’être prêts à mesure que d’autres vaccins sont approuvés par Santé Canada et que la province reçoit des doses supplémentaires.

En lisant ce document, veuillez garder à l’esprit que de nouveaux détails sur les vaccins et les plans de distribution fédéraux et provinciaux apparaissent chaque jour. Les renseignements ci-dessous reflètent un moment dans le temps d’un projet en cours et en évolution. Soyez assurés que le personnel surveille continuellement les mises à jour et harmonise nos efforts de planification en fonction des nouveaux développements.

Cadre des compétences

Le gouvernement fédéral a pris l’initiative de l’approbation et de l’achat des vaccins contre la COVID-19 au Canada. Le gouvernement fédéral a mis en place son Centre national des opérations par l’intermédiaire de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), dirigée par le major général Dany Fortin.

Le gouvernement provincial reçoit les vaccins contre la COVID-19 du gouvernement fédéral et est responsable de l’identification des groupes de population prioritaires, puisqu’il distribue les vaccins partout en Ontario. La province est également responsable du suivi des vaccins et de la gestion des dossiers médicaux et a mis en place le Groupe de travail provincial sur la distribution des vaccins contre la COVID-19, dirigé par le général (retraité) Rick Hillier. Le Centre provincial des opérations d’urgence (CPOU) et le Centre des opérations d’urgence du ministère de la Santé ont également été mis en place.

À terme, le SPO recevra de la province des vaccins à administrer conformément aux groupes de priorisation mandatés par la province. La Ville a mis en place un groupe de travail avec des partenaires de SPO et de l’Hôpital d’Ottawa et a également mis en place le Centre des opérations d’urgence de la municipalité pour soutenir ces efforts.

Approbation des vaccins

Santé Canada a approuvé le vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech le 9 décembre 2020 et le vaccin contre la COVID-19 de Moderna le 23 décembre 2020. D’autres vaccins potentiels devraient suivre, notamment les vaccins candidats de Janssen, AstraZeneca et Novavax. L’ASPC a annoncé que le gouvernement fédéral a négocié des ententes avec sept fabricants de vaccins qui donneraient accès aux vaccins contre la COVID-19 à toute personne vivant au Canada d’ici septembre 2021.

Les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna nécessitent deux doses. Actuellement, le vaccin de Pfizer-BioNTech est approuvé pour les personnes âgées de 16 ans et plus et le vaccin de Moderna est approuvé pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Des rapports ont indiqué que les vaccins sont proches d’une efficacité équivalente. D’après les données des essais de vaccins, les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna sont respectivement efficaces à 95 et 94,1 % pour prévenir l’infection symptomatique par la COVID-19, après deux doses du vaccin.

Les exigences en matière de conservation au froid sont différentes pour les deux vaccins. Le vaccin de Moderna contre la COVID-19 doit être conservé à moins 20 degrés Celsius, tandis que le vaccin de Pfizer doit être conservé à moins 70 degrés Celsius. Pour cette raison, le vaccin de Pfizer-BioNTech nécessite des congélateurs ultrafrais que les unités de santé publique, les cabinets médicaux et la plupart des pharmacies ne possèdent pas. À l’heure actuelle, seuls quelques hôpitaux sont équipés pour conserver et administrer le vaccin de Pfizer-BioNTech, alors que le vaccin de Moderna peut être administré par un plus grand nombre de professionnels de la santé grâce à l’acquisition de congélateurs spéciaux qui peuvent répondre aux exigences de conservation à des températures élevées.

Distribution des vaccins

Au total, le Canada a obtenu l’accès à 20 millions de doses de Pfizer-BioNTech et à 40 millions de doses de Moderna, avec la possibilité d’en acheter davantage au besoin. La quantité totale de vaccins qui sera distribuée à la Ville d’Ottawa et les dates précises de livraison ne sont pas encore connues. Ces décisions sont prises par la province.

Diverses tactiques seront utilisées pour distribuer et administrer les vaccins partout à Ottawa, en fonction de la quantité et du type de vaccins reçus tout au long de 2021. Les principales tactiques qui seront utilisées sont les suivantes : établissements hospitaliers, équipes de vaccination mobiles, cliniques communautaires, pharmacies, fournisseurs de soins de santé primaires tels que les médecins de famille et d’autres professionnels de la santé tels que les infirmières travaillant dans des lieux de vie collective, notamment les foyers de soins de longue durée et les refuges.

Calendrier provincial

Le tableau ci-dessous présente les trois phases que la province a annoncées pour la distribution des vaccins en Ontario. La province a également annoncé que les unités de santé publique devraient être prêtes à convertir les cliniques de vaccination contre la grippe dans le cadre de la phase 2 de la distribution. Ces délais sont susceptibles d’être modifiés en fonction de l’approvisionnement et de la disponibilité des vaccins.

Phase 1 : À compter du 15 décembre 2020. Phase 2 : À compter de l’hiver 2021. Phase 3 Lorsque l’offre le permet.

Phase 1 et phase d’essai Le Canada s’attend à recevoir un total de six millions de doses des vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna contre la COVID-19 pour distribution au cours du premier trimestre 2021, soit suffisamment pour que trois millions de Canadiens soient vaccinés selon les deux doses recommandées. Le gouvernement de l’Ontario a précédemment annoncé qu’il s’attendait à recevoir environ deux millions de doses d’ici la fin mars, ce qui équivaudrait à environ un million de personnes entièrement vaccinées.

Si ces vaccins étaient distribués par habitant, Ottawa recevrait jusqu’à 160 000 doses d’ici la fin mars, ce qui suffirait à vacciner complètement 80 000 habitants des groupes prioritaires. Toutefois, étant donné que certaines régions de la province ont été plus gravement touchées par la COVID-19, la grande taille géographique et les régions éloignées de la province, ainsi que d’autres facteurs, il est raisonnable de supposer que le nombre de doses reçues à Ottawa pourrait être inférieur à cette projection optimiste.

Les trois principales tactiques qui seront utilisées au cours de la phase 1 comprennent des établissements hospitaliers, des équipes de vaccination mobiles et du personnel infirmier travaillant dans des établissements de soins collectifs pour personnes âgées.

Le 15 décembre 2020, le gouvernement ontarien a choisi l’hôpital d’Ottawa (campus Civic) et le University Health Network de Toronto pour recevoir et administrer une petite quantité du vaccin de Pfizer-BioNTech dans le cadre de la phase d’essai provinciale. La Ville et SPO ont soutenu l’Hôpital d’Ottawa dans sa clinique pilote et, au 31 décembre 2020, ils avaient reçu 12 675 doses du vaccin de Pfizer-BioNTech. Actuellement, la clinique Civic a la capacité d’inoculer jusqu’à 1 200 personnes par jour.

La province a récemment annoncé que 17 autres hôpitaux de l’Ontario allaient ouvrir des cliniques similaires (toutes en dehors d’Ottawa) et que d’autres hôpitaux suivraient. Chaque hôpital sera responsable de la conservation et de l’administration des vaccins qu’il reçoit. Étant donné les exigences de la chaîne du froid du vaccin de Pfizer-BioNTech et le fait qu’il ne peut actuellement pas être déplacé du site où il est reçu, les travailleurs de la santé des maisons de retraite et de soins de longue durée, ainsi que les soignants essentiels, reçoivent le vaccin au campus Civic de l’Hôpital d’Ottawa. D’autres travailleurs de la santé essentiels, tels que le personnel des urgences et des unités de soins intensifs, les personnes travaillant dans les services liés à la COVID-19, les ambulanciers et autres, peuvent également recevoir le vaccin à la clinique de l’hôpital.

Avec l’approbation du vaccin de Moderna par Santé Canada, il sera possible de vacciner les personnes âgées vivant dans des lieux de rassemblement spécifiques une fois que la province aura fourni le vaccin. Ottawa ne devrait pas recevoir les premières doses de Moderna, qui seront destinées aux régions les plus touchées de la province et aux collectivités éloignées du nord. En attendant, le personnel travaille avec les maisons de retraite et de soins de longue durée pour comprendre leurs besoins et leur capacité à vacciner leurs résidents avec les infirmières travaillant dans ces établissements, le cas échéant. Il y a 28 maisons de soins de longue durée et 90 maisons de retraite dans la Ville d’Ottawa.

En plus de la disponibilité des infirmières travaillant dans les établissements de soins collectifs qui se voient déléguer le pouvoir d’administrer des vaccins, SPO est en train de concevoir des équipes de vaccination mobiles qui peuvent être déployées dans les maisons de soins de longue durée et les maisons de retraite pour administrer les vaccins sur place. SPO développe ce modèle en se basant sur les pratiques exemplaires existantes qui ont été établies dans le cadre des cliniques de vaccination régulières, comme pour la grippe et la méningite (c.-à-d. le processus, les fournitures, les pratiques d’administration, etc.) D’autres services de la Ville aideront SPO à coordonner la logistique et à renforcer les capacités en matière de ressources en identifiant les vaccinateurs d’autres organisations et services comme le Service paramédical d’Ottawa, les hôpitaux locaux ainsi qu’en fournissant un soutien au personnel non clinique.

Bien que la province ait indiqué que la conversion des cliniques de vaccination contre la grippe existantes ne sera pas nécessaire avant la phase 2 de la distribution, la Ville et SPO seront prêts à lancer leurs quatre cliniques communautaires dès la mi-janvier pour les groupes de population visés par la phase 1. Ces cliniques ont été identifiées comme une mesure d’urgence au cas où davantage de vaccins seraient disponibles (ou arriveraient plus tôt) que prévu. Les quatre sites des cliniques sont désignés comme suit :

  1. Édifice de l’horticulture du parc Lansdowne – 1525, voie Princess Patricia
  2. Centre commémoratif Eva-James – 65, promenade Stonehaven
  3. Centre de service à la clientèle d’Orléans – 255, boulevard Centrum
  4. Sportsplex de Nepean – 1701, avenue Woodroffe

SPO utilisera son modèle actuel de clinique de vaccination contre la grippe et la méningite pour mettre en place ces cliniques communautaires de vaccination contre la COVID-19 avec des dispositions spécifiques établies par la province, pour des éléments tels que les besoins en espace (15 000 pieds carrés), la disposition/le flux de la clinique, la technologie (p. ex., le système d’enregistrement), etc. Ces quatre cliniques ont la capacité d’administrer 1 200 vaccins par jour sur chaque site et, pour garantir un meilleur accès, elles fonctionneront 7 jours sur 7 de 8 h à 20 h. La capacité totale de ces quatre cliniques serait de 134 400 vaccins par mois.

Si 160 000 vaccins sont reçus au cours du premier trimestre de 2021, le fonctionnement des cliniques hospitalières, des équipes de vaccination mobiles, des infirmières travaillant dans des établissements de soins collectifs et la possibilité de lancer des cliniques communautaires en cas d’urgence permettront à la Ville de disposer de la capacité requise dans le cadre de la phase 1 du plan de distribution de la province.

Phase 2

Pour le deuxième trimestre de 2021, l’Ontario s’attend à recevoir un total combiné d’environ 15 millions de doses. Ce chiffre est suffisant pour que 7,5 millions d’autres Ontariens puissent être entièrement vaccinés. Selon un modèle de distribution par habitant, qui n’a pas été confirmé par la province, Ottawa recevrait environ 1,2 million de doses au deuxième trimestre de 2021. Les projections pour le premier trimestre de 2021 estiment qu’environ 80 000 résidents seraient vaccinés, et que 600 000 autres résidents seraient vaccinés au cours du deuxième trimestre de 2021. Cela signifie que jusqu’à 680 000 résidents d’Ottawa susceptibles d’être vaccinés pourraient l’être d’ici début juillet, selon les estimations provinciales actuelles et la disponibilité de l’approvisionnement en vaccins – deux variables qui risquent fort de changer.

Les quatre principales stratégies de la phase 2 comprennent l’extension des établissements hospitaliers, la mise en place d’équipes de vaccination mobiles, le lancement de cliniques et de pharmacies communautaires.

La distribution des vaccins aux pharmacies partout en Ontario dépendra de la province. Les pharmacies disposent d’infrastructures et de moyens pour vacciner les résidents et sont bien réparties dans la ville, ce qui leur permet de contribuer de façon significative au soutien des efforts de vaccination.

Pour la phase 2 de la distribution des vaccins, la Ville continuera de déployer des équipes mobiles de vaccination pour compléter le groupe de population de la phase 1 qui comprend les maisons de retraite et de soins de longue durée, d’autres établissements de soins regroupés et les collectivités autochtones. Par ailleurs, la Ville est prête à étendre les quatre cliniques communautaires mentionnées comme urgence dans la phase 1 ci-dessus, avec trois cliniques communautaires supplémentaires pour un total de sept cliniques de vaccination massive. Ces emplacements ne sont pas encore connus et le personnel évalue diverses options qui s’alignent sur les orientations fournies par la province.

Ces nouveaux sites nécessiteront 90 autres personnes administrant les vaccins et 60 employés de soutien non clinique pour fonctionner. D’autres ressources seront probablement nécessaires pour appuyer ces sites afin de répondre également aux besoins logistiques. Pour doter ces sites en personnel, la Ville examine diverses options, telles que des redéploiements et de nouveaux recrutements. Ces options tiendront également compte des redéploiements existants qui sont déjà en place avec SPO pour les tests et la recherche des contacts. Les établissements hospitaliers existants établis dans le cadre de la phase 1 se poursuivraient également et pourraient être étendus à d’autres hôpitaux de la région, selon les directives de la province.

Si Ottawa reçoit 1,2 million de vaccins au cours du deuxième trimestre de 2021, la vaccination par les pharmacies, les cliniques communautaires d’immunisation de masse, les établissements hospitaliers, les équipes de vaccination mobiles et les infirmières dans les établissements de soins collectifs garantiront que la Ville dispose de la capacité requise dans le cadre de la phase 2 du plan de distribution de la province.

Phase 3

Si Ottawa reçoit les doses estimées d’ici juillet 2021, nous pourrions, d’ici la phase 3, revenir à un état stable grâce à des mécanismes réguliers de distribution des vaccins,Page 6 de 8comme les cliniques de vaccination contre la grippe, les pharmacies et les fournisseurs de soins de santé primaires.

Considérations clés

La province a noté qu’il s’agira du « plus grand déploiement de vaccins des dernières décennies ». Les processus de logistique et de distribution des vaccins sont complexes, et la Ville collabore avec des experts en santé publique et des partenaires industriels, comme les hôpitaux, pour s’assurer que les vaccins sont administrés de façon rapide, efficace et sécuritaire.Il y a de nombreux défis logistiques à examiner, notamment, mais sans s’y limiter :

  • établissement des horaires du personnel;
  • réservation des clients; 
  • transport; 
  • gestion de l’approvisionnement (p. ex., fournitures cliniques, équipements de protection individuelle, etc.); 
  • technologie clinique et gestion des données; 
  • conservation, manipulation et distribution des vaccins; 
  • circulation et stationnement; 
  • sécurité.

Les facteurs susmentionnés seront pris en compte dans les différentes phases de la distribution des vaccins.Le Groupe de travail de la Ville sur la distribution des vaccins a été mis sur pied le 16 novembre 2020 et a commencé à travailler avec les principaux intervenants, comme SPO et l’Hôpital d’Ottawa.

Le groupe de travail a rapidement établi sa structure de gouvernance et s’est réuni régulièrement sur une base hebdomadaire. Plusieurs membres du groupe de travail se sont joints à des tours de table provinciaux, tandis que d’autres travaillent en étroite collaboration avec les directeurs généraux des hôpitaux de la région, le ministère de la Santé de l’Ontario et d’autres bureaux de santé publique.

Le Groupe de travail sur la distribution des vaccins a pris l’initiative de sécuriser les installations pour aider à convertir les cliniques de santé publique en cliniques communautaires COVID-19 et a réaménagé les sites pour répondre aux exigences de la province en matière de conservation du froid, de sécurité et de gestion des stocks, entre autres. À la suite de la déclaration de l’état d’urgence par la Ville, le personnel a également été en mesure d’acquérir rapidement trois autres congélateurs dans le cadre d’un plan d’urgence de sécurité publique afin de se préparer de façon proactive à maintenir son approvisionnement en vaccins Moderna, pour un coût total inférieur à 20 000 $.

Par ailleurs, une solide stratégie de communication et de mobilisation communautaire est en cours de mise en place pour promouvoir la sécurité et l’efficacité du vaccin, tout en assurant l’harmonisation entre les nombreuses organisations partenaires.

Une partie de ce travail inclura aussi un plan complet de sensibilisation de la collectivité pour les populations marginalisées, racisées et à haut risque partout à Ottawa et envisagera la mobilisation des cliniques communautaires dans les zones les plus touchées par la COVID-19.

Gestion des urgences

Afin de s’assurer qu’Ottawa est bien préparée à une nouvelle année historique, le Centre des opérations d’urgence (COU) de la ville évolue également dans le cadre de notre modèle de Système de gestion des incidents (SGI), qui constitue une pratique exemplaire pour la gestion des urgences en Amérique du Nord. Ainsi, le Groupe de travail sur la distribution des vaccins contre la COVID-19 est en train de devenir une équipe de commandement en cas d’incident avec des fonctions clés du SGI qui seront étendues à notre Centre des opérations d’urgence.

Structure organisationnelle du COU en 2021

Structure organisationnelle du COU en 2021

Le groupe de contrôle du COU est composé de l’équipe de la haute direction ainsi que d’autres dirigeants clés de la ville (médecin hygiéniste, chef de la police, chef du Service des incendies, chef du Service paramédical, etc.) Ce groupe restera en place et continuera de se focaliser sur l’élaboration de stratégies et la définition d’orientations politiques pour la réponse aux situations d’urgence. L’équipe de commandement se concentre sur la continuité des activités et la gestion des conséquences à l’échelle de la ville, tandis que le groupe des activités gère les besoins opérationnels quotidiens des services. Ensemble, ces trois groupes assureront une réponse bien coordonnée à l’échelle de la ville.

Depuis le début de la pandémie, la Ville a dû réagir rapidement à des renseignements nouveaux et changeants qui continuent d’arriver à un rythme sans précédent. Malgré ce défi, nous nous sommes rapidement adaptés pour répondre aux besoins de nos résidents et pour soutenir notre personnel lors de la réponse à la COVID-19. Nous continuerons sur cette voie tout en nous efforçant d’être prêts à administrer des vaccins aux collectivités d’Ottawa afin de contribuer à mettre un terme à la pandémie.

Veuillez agréer l’expression de nos sentiments distingués.