Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Visibilité et sécurité

Règles de la route

Accidents de la circulation

En cas d’accident, la loi exige que le conducteur d’un véhicule s'identifie à l'autre conducteur et signale l’accident à la police s’il y a des blessures ou des dommages excédant 1 000 $.
En cas d’accident :

  • donnez vos nom, adresse et numéro de téléphone à l'autre conducteur;
  • notez le nom, l'adresse et le numéro de téléphone de l'autre conducteur, des renseignements détaillés sur son véhicule, et le numéro de sa police d'assurance, ainsi que le nom de son assureur;
  • appelez la police s'il y a des blessés;
  • vous pouvez régler la situation à l'amiable si les dommages sont minimes (moins de 1 000 $). N'oubliez pas que l'assurance « sans égard à la responsabilité » en Ontario ne vous permet pas de réclamer des dommages à la compagnie d'assurance de l'autre conducteur, mais vous pouvez toujours intenter des poursuites personnelles contre lui;
  • si les dommages excèdent 1 000 $, appelez la police; si l’on vous demande de vous rendre au poste pour faire un rapport, indiquez qu'il vous sera peut-être impossible de le faire, car vous êtes à bicyclette;
  • demandez le nom des témoins sur les lieux. Si une personne s'est arrêtée pour offrir son aide après l’accident, demandez-lui son nom et son numéro de téléphone;
  • si la police ne se rend pas sur les lieux de l'incident, rédigez un rapport d’un paragraphe pour décrire l'accident, demandez à toutes les personnes présentes de le signer et conservez-le afin de pouvoir le consulter ultérieurement.

Évitez les collisions en suivant un cours du programme BÉCANE.

Équipement

En vertu du Code de la route, votre vélo doit être muni :

  • d'une sonnette ou d’un avertisseur en bon état de marche;
  • d'au moins un dispositif de freinage sur la roue arrière capable de bloquer cette roue sur chaussée sèche et plane;
  • d'un feu avant blanc (visible à une distance d'au moins 150 mètres);
  • d'un feu ou catadioptre arrière rouge;
  • de 2 bandes de ruban réflecteur blanc, de 125 mm sur 25 mm chaque, sur la fourche avant;
  • de 2 bandes de ruban réflecteur rouge sur la fourche arrière.

Ces exigences doivent être respectées si vous devez vous déplacer durant la période allant d’une demi-heure avant le coucher du soleil à une demi-heure après le lever du soleil, ou dès que la visibilité est inférieure à 150 mètres.

Les bicyclettes électriques qui ressemblent à des bicyclettes traditionnelles peuvent circuler sur les pistes cyclables de la Ville d’Ottawa. Une bicyclette électrique est une bicyclette propulsée par un moteur électrique. Elle utilise des batteries rechargeables et peut atteindre une vitesse de 24 à 32 kilomètres à l’heure.

Les appareils assistés de type cyclomoteur et les bicyclettes d’apparence non conventionnelle ne sont PAS permis sur les pistes cyclables, car ils ont tendance à être plus lourds et posent donc un risque accru pour la santé et la sécurité en cas de collision.

Ces règlements ne s’appliquent pas aux appareils de transport personnel, tels que les fauteuils roulants électriques et les scooters électriques à trois ou à quatre roues.

Casques

Les cyclistes de moins de 18 ans doivent porter un casque de vélo. Avant d'acheter un casque de vélo ou de le mettre, vérifiez qu’il porte bien le logo d'homologation de la Canadian Safety Association (CSA) ou de la Consumer Safety Protection Commission (CSPC).

  • Pour offrir une protection optimale, le casque doit être bien droit et couvrir le front.
  • Il doit être bien ajusté à votre tête et ne pas glisser quand vous la bougez, même avant que la sangle de menton soit serrée.
  • Les sangles doivent être ajustées de manière à se croiser tout juste sous l'oreille sans toutefois être trop serrées. Pour de plus amples renseignements, appelez la Ligne info-santé publique Ottawa au 613-580-6744.

Règles de cyclisme sur les sentiers

Les cyclistes sont autorisés à rouler sur les sentiers polyvalents, mais doivent suivre les directives suivantes :

  • rester à droite de la ligne jaune centrale (s'il y en a une);
  • dépasser seulement lorsqu’ils peuvent le faire sans danger;
  • prévenir les autres usagers qu’ils vont les dépasser en les avertissant de vive voix (« Je vous dépasse à gauche », par exemple) ou en donnant un coup de sonnette;
  • rouler à une vitesse raisonnable sur un sentier polyvalent (la vitesse maximale recommandée est de 20 km/h).
  • être prudents en soirée, surtout dans les sentiers non éclairés; ralentir, en particulier dans les tournants sombres, et rester visibles en portant des vêtements clairs.

Règles de cyclisme sur la route

Les cyclistes sont tenus de donner leur nom et leur adresse au policier qui les arrête pour infraction au Code de la route ou à un règlement municipal régissant la circulation.

En vertu du Règlement sur la circulation et le stationnement de la Ville d'Ottawa, il est interdit de faire du vélo sur les trottoirs à moins qu'un panneau officiel ou autorisé ne le permette.

Veuillez vous reporter au site du ministère des Transports de l’Ontario pour prendre connaissance des mises à jour apportées au Code de la route, y compris la règle obligeant les conducteurs à conserver une distance d’un mètre lorsqu’ils dépassent des cyclistes.

Les cyclistes qui se déplacent souvent au Québec devraient se familiariser avec le Code de la sécurité routière du ministère des Transports de cette province.
 

Les enfants et le cyclisme

Il faut apprendre aux enfants que les vélos doivent respecter les mêmes règles que les autres véhicules. Comme adultes, nous avons tendance à présumer que les enfants savent comment circuler sur la route et ce que les panneaux de signalisation veulent dire. Avec l'exercice jumelé à l'expérience et sous la surveillance d'un adulte, le bon usage du vélo s’ancrera chez les jeunes cyclistes. Les parents peuvent donner le bon exemple en portant un casque de vélo.

Votre enfant est-il prêt à se rendre à l'école seul à bicyclette?

Votre enfant désire se rendre à l'école à bicyclette et l'idée vous inquiète. Rappelez-vous que les enfants de moins de neuf ans ne maîtrisent pas encore suffisamment bien le vélo pour pouvoir circuler en toute sécurité sans la surveillance d'un adulte et que tous les cyclistes de moins de 18 ans doivent porter un casque. D’autres facteurs sont à prendre en considération.

Votre enfant peut-il manœuvrer un vélo assez bien pour

  • jeter un coup d'œil derrière lui tout en continuant de rouler en ligne droite; 
  • freiner avec rapidité et confiance pour s'arrêter à un point prédéterminé; 
  • conduire à une main tout en effectuant des signaux précis de l'autre.

Votre enfant possède-t-il les habiletés suivantes :

  • capacité d'évaluer la vitesse des autres véhicules;
  • capacité de différencier la droite de la gauche;
  • capacité de se concentrer sur une tâche sans se laisser distraire;
  • capacité de verrouiller lui-même sa bicyclette.

Votre enfant comprend-il les règles de la route suivantes :

Les programmes de cyclisme de la Ville sont offerts par des moniteurs qualifiés. Nos programmes sont axés sur le cyclisme récréatif et utilitaire.

Les programmes sont offerts du mois d’avril au mois d’octobre, un peu partout dans la ville.

Faites-vous partie d’un club de cyclisme? Inscrivez votre groupe à l’un de nos cours.

Au plaisir de vous voir sur la route, sur les sentiers et les pistes cyclables!

Personne-ressource
Programmes à l’échelle de la Ville : 613-247-4883 ou cycling@ottawa.ca

Le cyclisme en compagnie de votre enfant

Il y a bien des façons d'emmener les enfants faire une promenade en vélo; l'âge de votre enfant dicte celle la mieux adaptée à vos besoins.

Bébés

N’emmenez pas à vélo un bébé qui n’est pas fort assez pour tenir sa tête droite en portant un casque. Attendez plutôt que l'enfant puisse s'asseoir par lui-même et porter un casque protecteur homologué ajusté convenablement.

Tout-petits

Transportez les tout-petits dans une remorque ou dans un siège fixé au cadre de la bicyclette. Il faut toujours s'assurer que l'enfant porte un casque homologué et bien ajusté et que l'équipement est bien fixé à la bicyclette.

Remorques

La remorque de bicyclette procure un environnement plus stable et sûr pour votre tout-petit, mais les remorques sont moins visibles et votre enfant est éloigné de vous. Fixez un drapeau orange à la remorque pour qu'elle soit plus visible, et essayez de vous déplacer en compagnie d'un autre adulte qui la suit.

Sièges fixés à l'arrière

Le siège fixé à l'arrière permet à votre enfant d'être près de vous au cours des randonnées à vélo. Cependant, ce type de siège rend le vélo instable en déplaçant son centre de gravité. Les parents qui désirent utiliser un siège fixé à l'arrière devraient d'abord s'exercer à circuler à vélo en y plaçant un poids comparable à celui de l'enfant. Un bon siège est muni d'un haut dossier, d'un harnais à triple point de fixation et de cales qui protègent les pieds des rayons de la roue.

Sièges fixés à l'avant

La conception et la position sur le vélo varient d’un siège fixé à l'avant à l’autre. Évitez les sièges fixés au guidon qui peuvent entraver la conduite du vélo. Les sièges qui se fixent à la tige de la selle et du guidon sont plus stables et vous permettent de mieux surveiller votre enfant et la route.

Jeunes enfants

Les jeunes enfants peuvent se déplacer sans aide ou à l'aide d'un demi-vélo qui se fixe à la tige de la selle et transforme un vélo d'adulte en tandem conçu pour les enfants. Il est particulièrement utile pour les longs déplacements lorsque le jeune enfant n'a pas l'énergie nécessaire pour se déplacer seul. N'oubliez pas que les enfants doivent porter un casque de vélo homologué et bien ajusté lorsqu'ils roulent en demi-vélo ou en vélo.
 

Le programme de sensibilisation à la sécurité en vélo

Le Programme de sensibilisation à la sécurité en vélo (PSSV) est un programme de sensibilisation et d’éducation du public sur la sécurité à vélo. 

En savoir plus

Partagez la route

La bicyclette est un véhicule au même titre que les autobus, les gros camions, les motocyclettes et les automobiles. Cela signifie que les cyclistes doivent suivre les mêmes règles de conduite que tous les autres véhicules qui circulent sur la route. Les automobilistes doivent aussi respecter le droit des cyclistes de circuler sur les routes. Voici quelques conseils visant à permettre à tous de profiter d'une expérience plus sécuritaire et plaisante sur la route.

Partagez la route [ PDF 385 KB ]

Cyclistes

Partagez la route avec les automobilistes

  • Suivez le Code de la route en tout temps.
  • Soyez visibles la nuit! Utilisez un phare avant, un feu arrière et des réflecteurs, et portez des vêtements de couleur pâle ou rétro-réfléchissants de sorte que les automobilistes puissent vous voir.
  • Les conducteurs ne s'attendent peut-être pas à voir un cycliste sur leur chemin, alors restez sur vos gardes.
  • Ne compromettez jamais votre sécurité pour rendre service à un automobiliste.
  • Dans la mesure du possible, conduisez en ligne droite et évitez de vous faufiler entre les véhicules stationnés, dans les voies d’arrêts d’autobus ou les obstacles.
  • Sachez où vous allez et regardez en avant pour vous placer dans la bonne voie. Évitez de vous placer dans la voie de « virage à droite seulement » si vous prévoyez d'aller tout droit à une intersection.

Partagez la route avec les piétons

  • Ne circulez pas sur les trottoirs.
  • Cédez le passage aux piétons aux intersections.
  • Ne vous arrêtez pas sur les passages pour piétons aux intersections : le fait de vous y arrêter oblige les piétons à circuler sur la chaussée.
  • Surveillez les piétons lorsque vous tournez dans une entrée, un stationnement ou un autre endroit où vous devez traverser un trottoir.
  • Remarquez la présence de piétons lorsque vous tournez, en particulier sur les rues à sens unique. Si les véhicules peuvent se déplacer seulement dans une direction, les piétons se promènent dans les deux sens.
  • Soyez vigilants là où des enfants peuvent être présents, c'est-à-dire près des écoles, des garderies et des sentiers.
  • Surveillez les piétons sur les routes qui ne sont pas bordées d'un trottoir. Ils peuvent marcher sur l'accotement à contre-courant de la circulation.

Partagez la route avec les autobus

  • Évitez de circuler dans l'angle mort sur les côtés ou à l'arrière d'un autobus, là où le chauffeur ne peut pas vous voir. Si vous ne pouvez pas voir les yeux du chauffeur dans le rétroviseur de l'autobus, il ne peut pas vous voir non plus.
  • Restez bien en arrière de l'autobus, à gauche, et n'oubliez pas que les autobus font des arrêts fréquents.
  • Doublez toujours un autobus du côté gauche : ne vous retrouvez pas coincé entre l'autobus et le trottoir.
  • Maintenez une distance suffisante lorsque vous doublez un autobus, et ne vous précipitez jamais.
  • Évitez les dépassements à répétition.
  • Évitez d’emprunter les voies d’arrêt d’autobus en vélo.
  • Sur les rues Albert et Slater, circulez dans la voie à l'extrême gauche afin de ne pas gêner les véhicules qui tournent. Pour effectuer un virage à droite, signalez et changez de voie une à la fois.

Partagez la route avec les camions

  • Lorsque vous vous arrêtez derrière un camion, n'oubliez pas qu'il peut reculer de quelques pieds lorsqu'il redémarre, en particulier dans une pente.
  • Voir et être vu : les camions ont de grands angles morts des deux côtés, directement à l'arrière et à l'avant. Évitez ces angles morts le plus possible. Si vous pédalez derrière un camion et ne pouvez pas voir l'un des rétroviseurs latéraux, le conducteur du camion ne peut pas vous voir non plus.
  • Accordez beaucoup d'espace à un camion qui tourne. Ne vous glissez jamais dans l'espace libre sur le côté du camion si le conducteur a signalé son intention de tourner, car il peut s'apprêter à effectuer un virage.
  • La taille du camion affectera directement la grandeur des angles morts, la distance de freinage du véhicule et l'espace nécessaire pour effectuer un virage.

Automobilistes

  • Respectez le Code de la route en tout temps.
  • Les bicyclettes sont considérées comme des véhicules au titre du Code de la route, alors ne faites aucune distinction par rapport aux autres véhicules sur la route.
  • Les cyclistes circulent généralement dans la voie à l'extrême droite, à environ un mètre du trottoir ou des automobiles stationnées.
  • Les cyclistes ne sont pas tenus d'utiliser les pistes cyclables ou les sentiers et ont le droit de circuler sur toutes les routes d'Ottawa, sauf le Transitway, sur les autoroutes 416 et 417 et la route régionale 174 (menant à Orléans).
  • Il est interdit aux automobilistes de conduire ou de stationner sur les voies cyclables.
  • Le Code de la route exige des véhicules qu’ils gardent une bonne distance entre eux et les cyclistes pendant un dépassement.
  • Les cyclistes ont le droit de circuler au milieu d'une voie lorsqu'ils estiment que la route est trop étroite pour qu'un véhicule puisse les dépasser ou s'ils jugent que leur sécurité est compromise.
  • Ralentissez ou évitez les flaques d'eau lorsque vous doublez un cycliste.
  • Les cyclistes peuvent circuler sur la chaussée pavée, l'accotement pavé ou l'accotement non pavé sur les routes de campagne.
  • Les conducteurs de véhicules lourds devraient se méfier de l'effet du vent lorsqu'ils doublent un cycliste, en particulier sur les routes poussiéreuses.

À titre de rappel au sujet du partage de la chaussée, vous pouvez regarder les vidéos suivantes :

Bicyclettes électriques

Depuis le 3 octobre 2009, les bicyclettes électriques qui ressemblent à des bicyclettes traditionnelles ou à des cyclomoteurs et qui répondent à la définition de bicyclette assistée, que l’on a précisée précédemment, peuvent circuler sur les chemins et les routes où les bicyclettes traditionnelles sont autorisées. Elles doivent suivre les règles du Code de la route qui s’appliquent aux cyclistes, à quelques exceptions près.

En Ontario, une bicyclette assistée, ou bicyclette électrique, est une bicyclette qui :

  • A un poids maximal de 120 kg (ce qui comprend le poids de la bicyclette et le poids de la batterie);
  • A des roues dont le diamètre est d’au moins 350 mm et une largeur d’au moins 35 mm;
  • Correspond à la définition du gouvernement fédéral d’une bicyclette assistée :
    • a un guidon et est équipé de pédales;
    • est conçu pour rouler sur au plus trois roues en contact avec le sol;
    • peut être propulsé par l’effort musculaire;
    • est muni d’un ou de plusieurs moteurs électriques ayant, seul ou en groupe, les caractéristiques suivantes :
      • la puissance totale nominale de sortie continue, mesurée à l’arbre de chaque moteur, ne dépasse pas 500 W,
      • s’il est enclenché par l’effort musculaire, la propulsion par le moteur cesse dès que cesse l’effort,
      • s’il est enclenché par une commande d’accélération, la propulsion par le moteur cesse dès que sont appliqués les freins,
      • il n’a plus d’effet d’entraînement lorsque la vitesse de la bicyclette assistée atteint 32 km/h sur un terrain plat,
      • il porte une étiquette, apposée par le fabricant de façon inamovible et bien en évidence, qui précise dans les deux langues officielles qu’il s’agit d’une bicyclette assistée au sens du présent paragraphe,
      • il est équipé de l’un des dispositifs de sécurité suivants : un mécanisme marche-arrêt pour partir et arrêter le moteur électrique, lequel est distinct de la commande d’accélération et est installé de façon à pouvoir être actionné par le conducteur; ou un mécanisme qui empêche l’enclenchement du moteur avant que la bicyclette n’ait atteint la vitesse de 3 km/h.

Toutes les bicyclettes électriques ressemblent-elles à des bicyclettes?

Les bicyclettes électriques peuvent ressembler à des bicyclettes traditionnelles, ou ressembler à des cyclomoteurs et à des motocyclettes à vitesse limitée, comme on peut le voir ici :

 

Depuis le 3 octobre 2009, les bicyclettes électriques qui ressemblent à des bicyclettes traditionnelles ou à des cyclomoteurs et qui répondent à la définition de bicyclette assistée, que l’on a précisée précédemment, peuvent circuler sur les chemins et les routes où les bicyclettes traditionnelles sont autorisées. Ils doivent suivre les règles du Code de la route qui s’appliquent aux cyclistes, à quelques exceptions près.

Sur quelles routes les bicyclettes électriques peuvent-elles circuler?

Les bicyclettes électriques peuvent circuler partout où les bicyclettes sont autorisées. Tout règlement municipal qui interdit aux bicyclettes l’accès à des routes sur leur territoire s’applique également aux bicyclettes électriques. Les municipalités peuvent adopter des règlements municipaux sur les bicyclettes électriques, et leur interdire de circuler sur les routes de la municipalité, les trottoirs, les pistes cyclables, les sentiers de bicyclettes et les bandes cyclables situés sur leur territoire.

Les bicyclettes électriques, tout comme les bicyclettes, ne peuvent circuler sur les routes à accès limité comme les autoroutes de la série 400, l’autoroute Queen Elizabeth, le Queensway à Ottawa ou l’autoroute de Kitchener-Waterloo, ni sur les routes municipales et les trottoirs où les bicyclettes ne peuvent circuler en raison de règlements municipaux.