Section 1 - Introduction

Sur cette page

1.1 - The Role of the Official Plan

Le Plan officiel permet d’envisager la croissance de la ville et fournit un cadre stratégique pour orienter le développement matériel d’Ottawa d’ici à 2036. Représentant depuis toujours le foyer symbolique du Canada, Ottawa compte parmi les zones urbaines les plus étendues géographiquement et les plus peuplées du pays, et est responsable de la prestation de services à une population qui totalisait 940 000 habitants en 2013. [Modification no 180, 8 novembre 2017] [Modification no 150, 21 décembre 2017]

D’ici à 2036, la population d’Ottawa dépassera la barre du million d’habitants et atteindra peut-être 1,1 million. Ce taux de croissance offrira de nouvelles possibilités à la Ville et à ses résidents, mais entraînera également d'énormes changements et de nouveaux défis. Le Plan officiel fournit un cadre stratégique pour la gestion de cette croissance de manières qui renforceront les qualités de la Ville les plus chères aux résidents : ses quartiers où il fait si bon vivre, ses grands espaces verts et ouverts et les points de repère et caractéristiques de son relief qui distinguent Ottawa de tous les autres endroits. Il reconnaît Ottawa en tant que capitale, lieu de rencontre des Canadiens et des visiteurs de partout dans le monde, et ville d’accueil des institutions canadiennes les plus importantes aux plans politique, culturel, social et économique. [Modification #180 8 novembre, 2017] [Modification #150 21 décembre, 2017]

Le Plan officiel d’une ville est un des outils les plus importants dont elle dispose pour faire preuve de son engagement en matière de durabilité. La durabilité est l’objectif principal de ce plan, le développement durable étant défini comme une forme de « développement qui répond aux besoins de la génération actuelle sans nuire à la capacité des prochaines générations de répondre à leurs propres besoins ». Le Plan ne se veut pas un outil pour freiner la croissance, mais plutôt pour prévoir les changements, les gérer et garder ouvertes toutes les options. Il reconnaît la nécessité de tenir compte des conséquences socio-économiques, environnementales et culturelles des décisions relatives à l’utilisation du sol, et de leur incidence sur les générations futures. [Modification #150 21 décembre, 2017]

Le Plan officiel est un document juridique portant sur des questions d’intérêt provincial définies par la Déclaration de principes provinciale et qui oriente l’examen des demandes d’aménagement soumises en vertu de la Loi sur l’aménagement du territoire. [Modification no 150, 21 décembre 2017] [Modification #150 21 décembre, 2017]

1.2 - The Role of Ottawa: A Capital City and a Place to Call Home

[Modification #150 21 décembre, 2017]

Ottawa est la plus vaste municipalité de la région de la capitale nationale, région qui couvre 4 715 km2, soit une superficie comparable à celle de l’Île-du-Prince-Édouard. La région englobe la plus grande partie d’Ottawa, la ville de Gatineau et la totalité ou une partie de huit autres municipalités du Québec et de l’Ontario. La Commission de la capitale nationale, une société d’État fédérale, a pour mission d’orienter l’aménagement des terres fédérales et de préserver les grands espaces naturels appartenant au gouvernement fédéral. La CCN collabore étroitement avec Ottawa, Gatineau et d’autres municipalités de la région sur les enjeux liés aux déplacements interprovinciaux et au transport durable.

Au centre de la région de la capitale du Canada, Ottawa représente notre pays auprès de nos concitoyens et du reste du monde. La ville a accueilli plus de huit millions de visiteurs en 2010, dont un grand nombre ont été attirés par les musées, les institutions et les monuments d’envergure nationale, qui symbolisent l’histoire, la culture et les valeurs de notre pays. C’est également à Ottawa que se retrouvent les dirigeants politiques, les délégations internationales et les organisations nationales.

La Colline du Parlement et les institutions fédérales du secteur central représentent l’image qu’ont en tête les résidents d’Ottawa et les visiteurs de passage. Les résidences officielles des dirigeants du Canada, les ambassades et les édifices d’importance nationale définissent encore davantage l’image de capitale. De plus, l’image d’Ottawa nous renvoie aux plans d’eau, aux couloirs de verdure et aux espaces ouverts. C’est une ville construite tant pour les cortèges de voitures que pour les promeneurs du dimanche et les cyclistes.

Ottawa surplombe la rivière des Outaouais, un cours d’eau important qui sert de frontière entre l’Ontario et le Québec. Mais la ville est centrée sur la rivière Rideau et le canal Rideau, site du patrimoine mondial de l’UNESCO qui rejoint la rivière des Outaouais juste sous la Colline du Parlement.

Les accès à la rivière des Outaouais, à la rivière Rideau et au canal Rideau Canal sont des héritages du Plan pour la capitale nationale élaboré en 1950 par Jacques Gréber. On retrouve notamment dans ce plan des complexes de bureaux fédéraux ainsi que, le long de la rivière des Outaouais et du canal Rideau, des promenades aménagées sur des emprises qui ont été dégagées grâce au déplacement des voies ferrées dans le secteur central.

Le plan fédéral a également donné lieu à la création de la Ceinture de verdure de la capitale nationale, un espace vert couvrant une superficie de 20 000 ha destiné à entourer le centre urbain et à en contenir la croissance. Dans les années 1960 toutefois, des aménagements ont commencé à être réalisés dans les secteurs suburbains situés à l’extérieur de la Ceinture de verdure, des secteurs où l’on retrouve aujourd’hui les collectivités les plus jeunes d’Ottawa. La Ceinture de verdure offre à ceux qui traversent la ville et aux résidents des quartiers adjacents des points de vue verdoyants. Dans certains secteurs, elle s’intègre harmonieusement au reste de la zone rurale, qui occupe environ 90 pour cent du territoire municipal.

Comme la Ceinture de verdure, la zone rurale compte de vastes secteurs agricoles et une riche mosaïque de boisés, de terres humides, de ruisseaux et de vallées. Ses villages et ses hameaux implantés aux carrefours évoquent l’histoire agricole de la région, mais bon nombre de collectivités rurales se sont peu à peu développées en accueillant des familles en quête d’un mode de vie rural.  [Modification #150 21 décembre, 2017]

1.3 - The Challenge Ahead

[Modification #150, 2 mai 2018]

Ottawa est confronté au XXIe siècle à de nouveaux défis qui nécessitent de nouvelles réponses.

Une économie mondiale en pleine mutation – Dans un contexte de mondialisation, la santé économique du Canada est liée aux événements internationaux et à ceux observés aux États-Unis, son plus important partenaire commercial. Les emplois au gouvernement fédéral représentent environ un travailleur sur cinq[1] de notre ville et contribuent à amortir l’ampleur des récessions économiques. Pourtant, la Ville est également vulnérable aux restructurations du gouvernement et une diversification est nécessaire pour renforcer la stabilité économique. La Ville doit continuer de fournir les infrastructures, les biens-fonds destinés à l’emploi et les logements qui font d’Ottawa un lieu privilégié où vivre et faire des affaires.

Coûts énergétiques et consommation – Les systèmes de chauffage et de climatisation des bâtiments représentent l’essentiel de la consommation d’énergie à Ottawa, même si les automobiles et les autres formes de transport consomment de plus en plus d’énergie. Les préoccupations entourant la hausse des coûts énergétiques et les effets à long terme de la consommation énergétique sur l’environnement ont suscité un intérêt accru envers des formes de logement et de transport plus respectueuses de l’environnement.

Changement climatique – Les prévisions des effets du changement climatique à Ottawa font état d’un climat plus chaud et plus sec dans les années qui viennent, avec davantage d’événements météorologiques extrêmes sous la forme de pluies abondantes, de tempêtes de verglas et de canicules prolongées. À ce jour, les événements observés sur notre territoire ont souligné la nécessité d’être prêt aux situations d’urgence et de préserver les personnes âgées et les autres populations vulnérables. Les boisés et les terres humides continueront d’être appréciés comme moyens de gérer le débit de l’eau de surface.

Changement démographique – Le changement le plus important au cours des 20 prochaines années sera peut-être le vieillissement de la génération du baby-boom et le doublement de la population des plus de 65 ans. Ottawa continuera également de se diversifier par le biais de l’immigration d’étrangers, à condition que la ville maintienne sa position concurrentielle à l’échelle internationale en matière de qualité de vie et de possibilités économiques.

Capacité financière – Auparavant, les municipalités focalisaient leurs investissements en infrastructure dans la construction des infrastructures nécessaires à l’expansion urbaine et au développement rural. La croissance considérable survenue depuis les années 1950 a laissé Ottawa et d’autres municipalités avec des routes, des ponts, des bâtiments et d’autres infrastructures dont le maintien en bon état nécessite à présent d’importants investissements. Confronté au besoin d’augmenter considérablement les dépenses annuelles consacrées au renouvellement des infrastructures des zones aménagées au cours des dix prochaines années, Ottawa a adopté un Programme de gestion intégrale des actifs destiné à prioriser les investissements et à garantir une utilisation optimale de l’argent des contribuables.

La Ville doit par ailleurs suivre un modèle de croissance plus abordable, fondé sur des densités plus élevées et une utilisation accrue du transport en commun. Ce modèle permet une utilisation plus efficace des infrastructures municipales et réduit la nécessité de construire des routes et de les entretenir tout au long de leur cycle de vie. Ce modèle favorise les aménagements groupés et permet une prestation plus efficace des services municipaux, notamment la collecte des déchets solides et les services d’urgence, qui sont coûteux à offrir sur de vastes secteurs.

Santé – En 2011, la moitié des adultes d’un sondage réalisé à Ottawa ont indiqué se considérer en surpoids ou obèses[1]. Le manque d’activité physique est un facteur clé de l’incidence de l’obésité. L’inactivité physique et l’obésité contribuent au risque de développer des maladies chroniques, comme le diabète de type 2, les cardiopathies, les AVC, certains cancers et un abaissement du bien-être psychologique. Les modes de vie sains et la pratique quotidienne d’une activité physique sont favorisés dans les collectivités où les résidents peuvent se rendre facilement et en toute sécurité à pied ou à vélo jusqu’aux arrêts d’autobus, aux écoles ou aux magasins et aux services de leur quartier. Ces déplacements créent également des occasions de rencontrer ses voisins et contribuent au sentiment d’appartenance à la collectivité.

Des collectivités durables, résilientes et où il fait bon vivre peuvent aider Ottawa à relever les défis du XXIe siècle. Elles se caractérisent par les possibilités de transport actif qu’on y trouve, notamment des installations sécurisées de marche et de cyclisme, un service de transport en commun efficace, des rues et des espaces ouverts bien reliés entre eux ainsi qu’une variété de logements où l’on peut facilement atteindre les boutiques, les services et les lieux de travail. L’attention portée au design urbain permet de créer des espaces et des bâtiments attrayants et fonctionnels. La qualité de vie est favorisée en créant :

  • Un secteur urbain plus abordable et regroupé, où la marche, le cyclisme et le transport en commun sont autant d’options attrayantes, et où la dépendance à l’automobile privée est moins marquée;
  • Une ville plus saine où, chaque jour, s’offrent des possibilités de socialiser et de marcher ou faire du vélo en toute sécurité;
  • Une production alimentaire implantée dans les zones urbaines, par le biais de paysages comestibles, de jardins communautaires et de fermes urbaines de petite et moyenne échelle;
  • Un accès pratique aux services et aux installations, qui permet aux personnes âgées de conserver leur autonomie au sein de la collectivité, et aux familles d’élever leurs enfants dans un environnement sûr et stimulant;
  • Des secteurs plus prospères, où l’efficience, l’excellence conceptuelle et le dynamisme culturel font d’Ottawa un lieu de choix où travailler et faire des affaires;
  • Une ville plus verte et plus propre, avec moins de pollution de l’air attribuable à la circulation, et moins de consommation d’énergie consacrée au transport et au logement;
  • Des collectivités regroupées qui utilisent le sol efficacement et qui réduisent la pression d’aménagement sur les terres agricoles et dans les zones naturelles. [Modification #150, 2 mai 2018]

Statistique Canada. Emploi au gouvernement fédéral. Salaires et traitements. Septembre 2010.
2 Santé publique Ottawa. Saine alimentation, vie active et poids santé, 2012. http://ottawa.ca/calendar/ottawa/citycouncil/obh/2012/05- 07/HEAL_Report2012_EN_Final_Updated_May 07 2012.pdf

1.4 - Building a Sustainable Capital City

[Modification #150, 2 mai 2018]

Le Conseil a adopté le présent Plan afin de contribuer à sa vision d’une ville durable, résiliente et où il fait bon vivre. Cette vision se manifeste par le biais d’objectifs de durabilité d’Ottawa qui sont enchâssés dans le Plan stratégique de la Ville. Ces objectifs permettent de s’assurer que les décisions prises tiennent compte de leurs répercussions à long terme sur la prospérité économique, l’environnement, le bien-être collectif, la culture et l’identité d’Ottawa.

Le Plan stratégique de la Ville désigne les objectifs de durabilité à long terme pour Ottawa comme étant les suivants :

Santé et qualité de vie  
          Tous les résidents apprécient une grande qualité de vie et contribuent au mieux-être de la collectivité

Prospérité économique

La prospérité économique soutient les résidents, le bien-être collectif et la santé écologique

Culture et identité

La vitalité et la diversité culturelles contribuent à la forte identité de la région

Biodiversité et santé des écosystèmes     
       Les écosystèmes sont sains, protégés et favorables à la biodiversité

Gouvernance et prise de décisions    

Les prises de décisions sont ouvertes, éclairées et inclusives

Changement climatique

La région s’adapte au changement climatique

Énergie

L’énergie est utilisée efficacement et provient de sources écologiques et renouvelables

Liaisons et mobilité

La marche, le vélo et le transport en commun sont les choix privilégiés des résidents en matière de transport

Matériaux et déchets solides 

La production de déchets est réduite à zéro

Eau et eaux usées 

Les ressources en eau sont respectées, conservées et protégées 

Logement 

Les choix de logement sont écologiques et répondent aux besoins de toute la collectivité

Alimentation et agriculture  

Le réseau alimentaire local est durable et fournit aux résidents des aliments sains et abordables

Le Plan officiel contribue à l’atteinte de ces objectifs en établissant des orientations en matière de gestion de la croissance, de construction d’infrastructures et de protection de l’environnement. Il décrit comment la Ville gérera la croissance de manière à ce que son développement soit regroupé et que les terrains des secteurs urbains soient utilisés efficacement. Ce modèle permet de réduire les répercussions sur les terres agricoles et la production locale d’aliments, et contribue à préserver la biodiversité et la santé des écosystèmes des aires naturelles. Le Plan officiel cartographie le système du patrimoine naturel d’Ottawa et requiert une analyse minutieuse et une atténuation des éventuelles répercussions des aménagements sur les boisés, les terres humides et les autres caractéristiques naturelles. L’eau s’écoule à travers le système du patrimoine naturel et est protégée par le biais de politiques régissant comment la Ville doit gérer les eaux pluviales dans les secteurs urbains et permettre la viabilisation des zones rurales.

Conjugués aux déplacements à pied, à vélo et en transport en commun, les aménagements regroupés réduisent la consommation d’énergie et les répercussions sur l’environnement. Pris ensemble, les aménagements regroupés et les pratiques de transport durables donnent lieu à des options durables de prestation de services municipaux et d’infrastructures, et offrent à un grand nombre de ménages des choix abordables en matière de logement et de déplacements.

Le Plan est favorable à des collectivités durables, résilientes et où il fait bon vivre, et à la qualité de vie de tous les résidents. Il soutient la durabilité à long terme d’Ottawa, en association avec d’autres plans approuvés par le Conseil, notamment :

  • Le Plan d’action renouvelé pour les arts, le patrimoine et la culture  – Ce plan d’action s’appuie sur les forces d’Ottawa et ouvre une voie qui permettra de profiter de grands effets économiques et de récolter les avantages sociaux et environnementaux des activités culturelles organisées à Ottawa.
  • Partenariats pour la prospérité – La stratégie économique d’Ottawa est axée sur la  concurrence internationale, l’image de marque et le développement des marchés, et sur le  leadership de la Ville en matière d’orientation économique. Elle vise à obtenir un équilibre entre la prospérité des entreprises et l’équité sociale, la responsabilité environnementale et l’expression culturelle.
  • Stratégie environnementale – Cette stratégie établit l’orientation et une approche globale de saine gestion environnementale des pratiques et des politiques de la Ville.
  • Plan directeur des parcs et des loisirs – Ce plan propose une série de principes de fonctionnement et de recommandations stratégiques visant à orienter l’élaboration et la mise en place de services de parcs et de loisirs.
  • Plan relatif aux personnes âgées – Ce plan aborde les besoins spécifiques des résidents âgés d’Ottawa, actuels et futurs, dans des domaines stratégiques comme le transport, le logement, la communication et l’information.

  • Plan d’action du Sommet pour les jeunes – La Ville s’est engagée à appliquer 31 mesures  d’amélioration des services municipaux destinés aux jeunes, dans des domaines comme les conseils de gestion de carrière, le bénévolat, et la participation des jeunes au processus décisionnel.

  • Optique d’équité et d’inclusion – L’optique est un outil qui permet à la Ville d’être systématique, constante et cohérente dans ses efforts de promotion de l’équité et de l’inclusion dans tous les domaines d’activités municipales.

  • Normes de conception accessible – Ces normes optimisent l’accessibilité des nouvelles constructions ou des installations existantes réaménagées que la Ville possède, loue ou exploite, afin de répondre aux besoins des divers utilisateurs et de garantir un environnement            favorisant l’intégration.

Le Plan officiel s’applique en parallèle avec plusieurs plans connexes qui fournissent une orientation tirée des politiques du Plan officiel, en particulier ses orientations relatives à la croissance et sa manière de la gérer d’ici à 2036. [Modification #180, 8 novembre 2017]

Les principaux plans connexes au Plan officiel sont les suivants :

  • Plan directeur des transports – Ce plan exhaustif fixe l'approche de la Ville dans la gestion et la satisfaction de la demande d'installations de transport, notamment les priorités en matière d’infrastructures futures. Ce plan est appuyé par le Plan sur le cyclisme d’Ottawa et le Plan de           la circulation piétonnière d’Ottawa, qui proposent des infrastructures, des politiques et des programmes destinés à favoriser les déplacements durables.
  • Plan directeur de l’infrastructure – Document de planification intégrée et de gestion des systèmes, le Plan directeur de l’infrastructure coordonne les initiatives de la Ville au chapitre de la demande d'approvisionnement en eau et de gestion des eaux usées et pluviales;
  • Plan directeur des espaces verts – Ce plan détermine le caractère de tous les éléments des espaces verts de la ville, les évalue et formule un éventail de politiques en matière de protection, d'acquisition et de gestion des espaces verts.

Le Conseil applique son Plan officiel et les plans connexes lors de ses prises de décisions relatives à l’utilisation des terrains et à l’investissement des fonds publics. Ces décisions comprennent :

  • l’examen et l’approbation des demandes d’aménagement soumises par des promoteurs et des propriétaires souhaitant modifier l’utilisation de leur bien-fonds;
  • les modifications au Règlement de zonage visant des emplacements en particulier ou des types d’activité comme le stationnement, et qui sont conformes aux dispositions du Plan officiel; 
  • l’élaboration et la mise à jour de plans de conception communautaire destinés à orienter les aménagements dans les nouvelles collectivités et les changements dans les quartiers établis;
  • l’approbation de lignes directrices détaillées relatives à diverses questions de principe comme les études d’impact sur l’environnement et la conception communautaire;
  • la planification et l’approbation de travaux publics devant être réalisés par la Ville en prévision de la croissance future, notamment les infrastructures d’approvisionnement en eau et de collecte des eaux usées, les routes, les installations de transport en commun ainsi que les        parcs publics;
  • la préparation des budgets municipaux annuels et des plans à long terme de dépenses en immobilisations.

La mise en œuvre du présent Plan nécessitera la collaboration de divers intervenants externes à l’administration municipale, non seulement parce qu’ils doivent respecter le Plan, mais également parce qu’ils possèdent le mandat, l’expérience et les compétences pour mettre en œuvre une grande partie du Plan.

La Ville doit créer un partenariat avec les gouvernements provincial et fédéral, y compris la Commission de la capitale nationale, ainsi qu'avec la Ville de Gatineau et la province de Québec pour gérer des questions liées à l'infrastructure de transport, à la gestion des ressources naturelles, au développement économique, etc.

Le secteur privé, notamment les entrepreneurs en construction et les promoteurs immobiliers, a un rôle grandissant à jouer dans le cadre de partenariats conclus avec la Ville, par exemple, en ce qui concerne la création et la gestion d'installations et de services, la croissance économique, la création de projets d’utilisation mixte, etc.

Toute une panoplie d'organismes comme les Offices de protection de la nature, les conseils scolaires, les associations de logement sans but lucratif et les coopératives de logement ont des responsabilités qui contribuent à la qualité de vie à Ottawa.

Enfin, les particuliers et les groupes communautaires définissent déjà souvent les questions publiques et les solutions, et leur participation continue est essentielle à la mise en œuvre du présent Plan. [Modification #150, 2 mai, 2018]

 

1.5 - Structure of the Official Plan

Le présent Plan est organisé en cinq sections principales, allant des grands principes de planification aux mesures pratiques de mise en œuvre. Il doit être consulté dans sa globalité, en tenant compte à la fois de ses principes stratégiques les plus généraux et de ses orientations précises en matière de mise en œuvre.

Section 1 :           Introduction

Section 2 :           Orientation que prendront les politiques stratégiques de la Ville au cours des années à venir 

Section 3 :           Politiques relatives aux désignations d’utilisation du sol sur le territoire municipal, et orientation sur les types d’utilisation autorisés dans les désignations d’utilisation du sol

Section 4 :           Questions liées à l’examen des demandes d’aménagement

Section 5 :           Questions particulières liées à la mise en œuvre et à l’interprétation du Plan officiel

Annexes :            Désignations d’utilisation du sol

Appendices :      Certains des appendices font partie du présent Plan, mais ce n’est pas le cas pour la plupart d’entre eux. Ceux qui en font partie sont énumérés dans la politique 2 de la section 5.4.

Volume 2 :          Plans secondaires, politiques propres à des emplacements et plans des villages

[Modification #150 21 décembre, 2017]

1.6 - How the Guiding Principles are Addressed in the Official Plan

Each of the five growth management plans addresses the guiding principles from its unique perspective. The Official Plan addresses the principles from a land-use and community design perspective. The following points indicate some of the ways that the Official Plan responds to each principle. The details and scope of each are found in Sections 2, 3, 4 and 5 of the Official Plan.

A Caring and Inclusive City

  • Housing policies support increased availability of affordable housing and address the integration of a range of housing into all neighbourhoods to meet the varied needs of all household types including families, seniors and young people.
  • Safety and security is addressed by policies on community design, floodplains, contaminated sites and unstable slopes, as well as a safe transportation system.
  • Community design plans will be prepared for growth areas of the city using a collaborative planning approach that directly involves residents and other stakeholders.
  • A better-balanced transportation system, which puts more emphasis on transit, cycling and pedestrian facilities, and improves mobility and access for all citizens, including those who do not own a car.

A Creative City Rich in Heritage, Unique in Identity

  • Compatibility criteria address urban and rural historic sites and strengthen the identities of local communities.
  • A series of policies preserve Ottawa’s built heritage of architectural, historical, and cultural significance.
  • Community design plans help create complete communities.
  • Amenities are protected and enhanced (river shores, parks, trails).
  • A design-oriented strategy places greater emphasis upon quality design. How the pieces go together in a three-dimensional way, through quality buildings, streets and open spaces, will become more important than traditional planning criteria.
  • “Context” and “fit” are important considerations in terms of the evaluation and approval of compact, mixed-use development.
  • The incorporation of public art in buildings, civic works, and landscapes is encouraged.
  • The City supports the Central Area as a focal point. More people choose to live downtown because of the quality of life it offers.
  • Rural development is focussed on Villages, and agricultural lands and environmental features are preserved.

A Green and Environmentally-Sensitive City

  • Planning on the basis of natural systems to protect and enhance natural processes and ecological functions (e.g., watershed planning, groundwater and surface water protection and greenspace policies) is supported.
  • Policies to protect natural diversity (e.g., urban and rural woodlands, wetlands, and wildlife habitat) are provided for.
  • Natural resources (e.g., agricultural land, minerals, and natural environment areas) are designated and protected.
  • Soil contamination is identified and dealt with.
  • Focusing on alternative modes of transport and reducing the reliance on the automobile improve air quality.

A City of Distinct, Liveable Communities

  • Community design plans provide specific criteria for areas identified for intensification and ensure planning policies respond to the specific needs and opportunities of those communities.
  • The qualities that make neighbourhoods special and contribute to their identity are valued in any consideration of land-use change.
  • A mix of land uses, housing types, compact and inclusive development, clustering of neighbourhood facilities and services and excellent pedestrian connections make communities more complete as well as walkable. Their attractiveness and pedestrian functions are increased by proactive urban design that improves the relationships between public and private land uses, built forms and the surrounding landscape.[Amendment #76, August 04, 2010]
  • Liveability is addressed by accommodating new growth and development in a more sustainable manner utilizing compact, mixed-use built form principles, including a moderate increase in density.
  • In underdeveloped areas, density is increased by adding more buildings in appropriate locations.

An Innovative City Where Prosperity is Shared Among All

  • Sufficient serviced urban land is provided to meet long-term employment needs and move towards a balance of jobs and housing in communities.
  • The attractiveness of the city is actively cultivated as a major contributor to its economic health and vitality.
  • A full range of commercial goods and services for residents is available at appropriate locations throughout the city.
  • A strong, healthy business community is supported by the city.
  • Home-based businesses are permitted throughout the city.
  • A full range of employment activities are accommodated in the Central Area and a strong and vibrant downtown is actively supported.
  • A wide range of economic development activities – from farming and tourism to home-based businesses – is permitted in the rural area.
  • The transportation system is keyed to land use, such as high-quality transit to employment nodes.
  • Land-use intensification, infill development, and mixed-use development are reinforced in order to improve the business environment, make service provision more efficient and enhance the quality of life.
  • Partnerships and innovative approaches are explored to work with the business and development community to achieve a compact, mixed-use pattern of development.
  • The provision of affordable housing by the public and private sectors is promoted as a key vehicle for sharing economic prosperity and stimulating growth.

A Responsible and Responsive City

  • The existing infrastructure is used more effectively. More compact and infill development reduces the need to extend infrastructure to new areas.
  • Urban growth is contained within a firm boundary that maintains good quality agricultural lands and the rural countryside, and minimizes impacts on the natural environment.
  • The link between development and public transit is strengthened.
  • Growth and development is accommodated in a more sustainable manner, utilizing compact, mixed-use urban form in appropriate locations.
  • The existing housing stock is protected and conserved.
  • The City uses the community design plan process and collaborative planning to both empower the community and achieve the objectives of the Official Plan at the local level.

A Healthy and Active City

  • Human and ecosystem health issues are addressed through such means as reducing the reliance on the private automobile to lessen the impact on air quality.
  • The provision of parklands, recreational pathways and facilities, community gardens, walking and cycling provide opportunities for a healthy lifestyle.
  • Polices that foster the development of more compact, mixed-use development and design policies provide opportunities for walking in a pedestrian-oriented environment.
  • Policies to protect groundwater help to ensure potable drinking water in the rural area.

1.7 - Interpretation and Implementation of the Official Plan

The policies contained in this Plan are designed to help guide day-to-day decision-making on land-use issues in the city. One key to translating Official Plan policies into consistent decisions “on the ground” is the zoning by-law. This comprehensive municipal regulatory document, based on wide public consultation, sets out the permitted uses, densities, and other important rules for development.

Another key tool for implementing this Plan is the provision for creating community design plans. These plans, to be developed in close collaboration with the affected communities, will provide detailed direction to development in specific areas of the city. Community design plans focus on providing solutions that are innovative and attractive while respecting the policies expressed in the Official Plan. They help interpret the general policies found in the Official Plan and ensure their relevance to each of Ottawa’s diverse communities. In all cases, it is the intent of the City to build on work that has already been completed, such as existing secondary plans, and to enhance it, where required, to achieve the objectives of this Plan.

It is important to recognize that the assumptions that lie behind the policies expressed in the Official Plan may change over the timeframe of the Plan (from 2003 to 2021). For instance:

  • Population growth may differ from current projections;
  • The demand for housing or other types of land uses may change due to emerging economic trends;
  • The supply of serviced land may be consumed more quickly or slowly than foreseen in the current Plan;
  • The City’s ability to invest in infrastructure may be restricted by financial constraints.

While the Plan is conceived in a way so as to remain relevant despite minor changes in these and other variables, major changes may require the Plan to be updated from time to time. Towards this end, the City will monitor relevant conditions and make adjustments to the Plan or the implementing actions as necessary, as part of the five-year review.

The impetus to amend the Plan may also come from the planning applications, such as when a property owner requests a change in land use that is not consistent with the provisions of the Plan. Under these circumstances, City Council may consider the proposed amendment while taking into account the impact the proposed change might have on the City’s ability to achieve the policies set out in the Plan. City Council will consider the compatibility with existing communities; whether the change in land use is really needed given the supply of already-designated land in the same category; and the effect of the proposed change on the need for water, wastewater, transportation, and other City services.

Finally, implementing this Plan will require the cooperation of a wide variety of actors outside the municipal administration, not only because they must respect the Plan but also because they have the mandate, experience and expertise to implement much of it. The City must partner with the provincial and federal governments, including the National Capital Commission, as well as the City of Gatineau and the Province of Québec, on issues related to transportation infrastructure, management of natural resources, economic development, and more. The private sector, including builders and developers, has an increasing role to play through partnerships with the City. Examples include building and managing facilities and services, economic development, provision of mixed-use projects, and more. A host of agencies such as the Conservation Authorities, school boards, and non-profit and cooperative housing associations have responsibilities that contribute to the quality of life in Ottawa. Finally, individuals and community groups do much already to define public issues and solutions and their on-going participation is essential to implementing this Plan.

Each of these diverse entities, groups and interests has resources to bring to the table, whether they are financial, knowledge-based, motivational, or physical. The City will make the best use of this web of resources by seeking out new partnerships and innovative approaches to achieving the vision laid out in this Plan.