Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Eaux pluviales - Foire aux questions

Qu’est-ce que le ruissellement des eaux pluviales?

Le ruissellement des eaux pluviales est le ruissellement des eaux issues des précipitations ou de la neige fondante qui s’accumulent à la surface ou qui s’écoulent dans les conduites d’égout, et qui ne s’infiltrent pas dans le sol.

Les eaux de ruissellement peuvent :

  • s’infiltrer dans le sol;
  • être absorbées par les plantes;
  • s’évaporer;
  • s’écouler à la surface en direction de l’égout ou du cours d’eau le plus près.

Les régions urbaines ont un grand volume d’eau de ruissellement, car elles ont réduit la capacité de l’environnement à les absorber. Lorsque les champs et les forêts sont remplacés par des routes, des parcs de stationnement et des bâtiments, le sol n’absorbe plus autant l’eau, qui s’accumule alors sur les surfaces solides. L’eau de ruissellement sur l’asphalte s’écoule rapidement dans les égouts pluviaux, puis dans les cours d’eau et les rivières.

Pourquoi devrais-je me soucier des eaux pluviales?

Lorsqu’on remplace les plantes par de l’asphalte, on réduit la capacité naturelle de la ville à absorber les eaux pluviales : lorsqu’il pleut, l’eau s’infiltre difficilement dans le sol et s’accumule à la surface. Par conséquent, une faible averse peut faire augmenter le niveau et le débit des rivières et des cours d’eau, ce qui peut entraîner des inondations et de l’érosion.

Non seulement les eaux de ruissellement sont plus rapides et abondantes en surface, mais divers polluants – p. ex. poussière, huile, excréments d’animaux – s’y accumulent et affectent la qualité des cours d’eau locaux. Ensuite, les eaux pluviales atteignent la rivière des Outaouais, la source d’eau potable d’Ottawa, et de nombreuses autres municipalités en aval. Le ruissellement des eaux pluviales polluées influe sur la qualité de l’eau des plages et peut entraîner la fermeture de ces dernières. Les phénomènes météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquents, d’où l’importance grandissante de la bonne gestion des eaux pluviales pour éviter les inondations et préserver la qualité de l’eau.

Qu’est-ce qui cause la pollution des eaux pluviales?

La pluie et la neige tombent sur les toits, les entrées, les parcs de stationnement et les routes, puis ruissellent vers les cours d’eau. Les eaux de ruissellement se chargent alors de différents polluants (poussière, phosphore, métaux, nitrogène, excréments d’animaux, etc.) et débris (gazon coupé, déchets, mégots de cigarettes, etc.) qui nuisent à la qualité de l’eau.

Quelle est la différence entre les égouts pluviaux, sanitaires et unitaires?

Il y a trois types d’égouts à Ottawa :

  1. les égouts pluviaux, qui acheminent l’eau de pluie et les eaux de ruissellement directement à un bassin de rétention des eaux pluviales, ou à la rivière, au ruisseau ou au cours d’eau le plus près, généralement sans les traiter;
  2. les égouts sanitaires, qui recueillent les eaux usées des résidences, des entreprises et des sites industriels et les transportent par un réseau d’égouts jusqu’au Centre environnemental Robert-O.-Pickard (CEROP), où elles sont traitées;
  3. les égouts unitaires, qui transportent les eaux usées et de ruissellement jusqu’au CEROP, où elles sont traitées : ces égouts situés au centre-ville peuvent se déverser dans les cours d’eau locaux lorsque la quantité d’eaux pluviales est supérieure à leur capacité. 

Que signifie le poisson sur les grilles d’égout?

Les grilles d’égouts pluviaux sont souvent ornées d’un poisson pour indiquer que leur contenu se déverse dans les rivières et les cours d’eau locaux. Le poisson rappelle aux résidents que ce qu’on rejette dans les égouts peut faire du tort à nos rivières et à nos cours d’eau. N’oubliez pas : les égouts pluviaux doivent seulement contenir des eaux pluviales.

Que fait la Ville pour gérer et traiter les eaux pluviales?

La gestion des eaux pluviales est intégrée aux nouveaux aménagements urbains d’Ottawa depuis les années 1980. Au cours des dernières décennies, elle a évolué pour comprendre l’amélioration de la qualité de l’eau et la réduction de la quantité totale d’eaux de ruissellement grâce à la conception d’aménagements qui favorisent l’infiltration des eaux pluviales dans le sol. Les installations de gestion des eaux pluviales – étangs artificiels, ponceaux, puisards de rue, etc. – sont conçues pour retenir les eaux temporairement.

Les étangs contribuent aussi à l’amélioration de la qualité de l’eau en filtrant les polluants et les débris. Une eau plus propre est alors progressivement rejetée dans les cours d’eau naturels, reproduisant ainsi la qualité et le débit du ruissellement qu’on observerait dans la nature. Cela contribue à prévenir les inondations et l’érosion des berges.

Les eaux pluviales des secteurs plus anciens d’Ottawa s’écoulent directement dans les ruisseaux et les rivières, sans traitement ou contrôle préalable. La Ville reconnaît que le déversement continu d’eaux de ruissellement non traitées dans la rivière des Outaouais et ses affluents constitue un problème important auquel elle doit s’attaquer. En 2010, la Ville a mis en œuvre le Plan d’action de la rivière des Outaouais (PARO) pour améliorer la santé de cette rivière et de ses affluents.

Comment gère-t-on les eaux pluviales dans les secteurs ruraux?

Dans les régions rurales, les eaux de ruissellement s’infiltrent davantage à travers de plus grandes surfaces perméables. Ces eaux sont également dirigées vers les fossés et les ponceaux, avant de s’écouler dans le cours d’eau le plus proche. Cependant, elles peuvent contenir des produits agricoles, comme de l’engrais, des pesticides et du fumier. Les eaux de ruissellement provenant des activités agricoles peuvent contaminer les sources d’eaux de surface comme les eaux souterraines, les cours d’eau, les lacs et les rivières. Le Programme d’assainissement de l’eau en milieu rural d’Ottawa (PAEMRO) fournit des subventions pour assainir les eaux de surface et souterraines.