Changements climatiques et énergie

Sur cette page

Nouveautés et possibilités de participation

Changements climatiques – bénévoles 

Avez-vous pris des mesures pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre, comme des rénovations domiciliaires, l’installation d’une thermopompe ou l’abandon de votre véhicule à essence? L’équipe des changements climatiques et de la résilience veut connaître les mesures que vous avez prises. En fait, elle est d’avis que tout le monde veut les connaître! L’équipe pilote un programme de sensibilisation bénévole sur les changements climatiques afin que vous partagiez votre histoire avec d’autres personnes qui veulent elles aussi prendre des mesures pour lutter contre les changements climatiques. 

Si vous voulez y participer bénévolement, écrivez à changementsclimatiques@ottawa.ca

La Ville d’Ottawa participe à la campagne Objectif zéro

La Ville d’Ottawa et des partenaires de partout à Ottawa se sont joints à la campagne Objectif zéro des Nations Unies. L’Objectif zéro regroupe une coalition mondiale de villes, d’entreprises et d’établissements qui mettent en place des mesures pour contrer les changements climatiques.

En participant à l’Objectif zéro, les organismes doivent élaborer des plans et prendre des mesures immédiates pour parvenir à réduire à zéro leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, en plus de rendre des comptes publiquement sur les progrès accomplis. Les organismes suivants d’Ottawa se sont inscrits à la campagne et partagent une vision en faveur d’une reprise saine, résiliente et sans carbone qui prévient les menaces futures, crée des emplois décents et favorise une croissance durable et inclusive :

La Ville d’Ottawa satisfait à toutes les exigences d’Objectifs zéro grâce à son Plan directeur sur les changements climatiques et à Évolution énergétique. La Ville invite d’autres entreprises et établissements à se joindre à elle pour s’inscrire à la campagne Objectif zéro et à s’engager à prendre des mesures pour contrer les changements climatiques à Ottawa. Consultez le site Web de la campagne Objectif zéro pour en savoir plus et vous inscrire.

Événements à venir

Clavardage en direct sur Twitter

Déconstruction de 10 mythes répandus sur les véhicules électriques
Le jeudi 24 novembre

de midi à 13 h

Vous avez des questions sur les véhicules électriques? Joignez-vous aux représentants d’Expérience VE sur [Clavardage%20en%20direct%20sur%20Twitter]Twitter pour prendre part à une séance de questions et réponses en direct et poser vos questions à des spécialistes de l’industrie. Utilisez le mot-clic [Clavardage%20en%20direct%20sur%20Twitter]#EVXChats pour participer à la séance.

Pour trouver d’autres activités sur le climat tenues à Ottawa, veuillez consulter le calendrier des événements communautaires sur le climat (en anglais seulement).

Urgence climatique

Le 24 avril 2019, le Conseil municipal a déclaré l’état d’urgence climatique afin de nommer, d’encadrer et d’intensifier l’engagement de la Ville à protéger son économie, ses écosystèmes et ses communautés des changements climatiques.

La déclaration indique au personnel comment approfondir son travail sur le Plan directeur sur les changements climatiques, la stratégie Évolution énergétique et le futur plan de résilience aux changements climatiques.

Initiatives municipales de lutte contre les changements climatiques

Le document suivant présente en bref des politiques et des initiatives municipales concrètes, et cite des exemples qui montrent comment la Ville et d’autres intervenants luttent contre les changements climatiques.

Initiatives de lutte contre les changements climatiques de la ville d’Ottawa [ 268 KB ]

Vous voulez en savoir plus?

Abonnez-vous au bulletin d’information électronique sur les changements climatiques

Invitez l’équipe des changements climatiques et de la résilience à venir rencontrer votre groupe communautaire ou votre organisation. Ses membres seront heureux de vous faire une présentation s’ils sont disponibles et que le nombre de participants est suffisant. Écrivez à Emma Langham, coordonnatrice, Sensibilisation et communications.

Plan directeur sur les changements climatiques

Le Plan directeur sur les changements climatiques est le cadre global de la Ville pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et s’adapter aux effets actuels et futurs des changements climatiques.

Ce plan vise à prendre des mesures collectives inédites afin de transformer Ottawa en une ville propre, écologique et résiliente d’ici 2050. Le Conseil municipal a adopté des cibles de réduction des gaz à effet de serre à court terme, à moyen terme et à long terme basées sur l’année repère de 2012 :

  • Réduire les émissions de la collectivité de :
    • 43 % d’ici 2025;
    • 68 % d’ici 2030;
    • 96 % d’ici 2040;
    • 100 % d’ici 2050.
  • Réduire les émissions des activités municipales de :
    • 30 % d’ici 2025;
    • 50 % d’ici 2030;
    • 100 % d’ici 2040.

Principes directeurs

Le Plan directeur sur les changements climatiques repose sur les principes suivants :

  • Responsabilité – Tout le monde a la responsabilité de gérer la consommation d’énergie et d’atténuer les risques.
  • Collaboration – Les divers ordres de gouvernement, les fournisseurs de services publics, les acteurs du milieu et la collectivité dans son ensemble doivent collaborer pour provoquer le changement et trouver des solutions communes.
  • Leadership municipal – Il faut du leadership de la part de la municipalité pour garantir une approche intégrée et globale au sein de la Ville et à l’échelle de la collectivité.
  • Coordination – Il importe de coordonner tous les plans municipaux à long terme pour garantir une approche stratégique cohérente.
  • Équité et inclusion – Les problématiques de l’équité et de l’inclusion doivent être intégrées à l’ensemble des processus décisionnels.

Mesures prioritaires

Le Plan directeur sur les changements climatiques définit huit mesures prioritaires pour les cinq prochaines années (2020-2025) :

  1. Mettre en œuvre la stratégie Évolution de l’énergie.
  2. Évaluer la vulnérabilité aux changements climatiques et élaborer une stratégie de résilience.
  3. Appliquer l’optique des changements climatiques au nouveau Plan officiel de la Ville et à ses documents complémentaires.
  4. Appliquer l’optique des changements climatiques à la gestion des biens et aux projets d’immobilisation.
  5. Créer un budget carbone pour la collectivité et la municipalité.
  6. Trouver des options de stockage du carbone et réfléchir au rôle des infrastructures vertes.
  7. Encourager l’action collective par l’éducation ainsi que par des mesures incitatives, des mesures de soutien et un travail de persuasion auprès des instances supérieures.
  8. Établir une structure de gouvernance pour coordonner les efforts des divers acteurs et mobiliser la collectivité.

Rapport

Le personnel soumettra annuellement au Comité permanent de la protection de l’environnement, de l’eau et de la gestion des déchets un rapport d’étape sur les émissions de gaz à effet de serre générées par la Ville et par la collectivité, les progrès réalisés quant aux cibles et huit mesures prioritaires.

Le personnel mettra en place des indicateurs de rendement clés afin de mesurer davantage les progrès réalisés en vue d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’Ottawa.

Plan directeur sur les changements climatiques [ 1.02 MB ]

Émissions de gaz à effet de serre à Ottawa

La Ville d’Ottawa fait un suivi annuel du volume d’émissions de gaz à effet de serre produites par des activités menées à l’intérieur de ses limites géographiques et générées par des opérations municipales. Les activités quotidiennes, telles que le chauffage des maisons, les déplacements en ville et le traitement des déchets solides et des eaux usées, peuvent contribuer à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

La Ville effectue deux types d’inventaires des gaz à effet de serre :

  • Un inventaire des émissions de la collectivité : celles qui découlent des activités se déroulant sur le territoire de la ville. On y inclut les émissions générées par les bâtiments, le transport, les déchets et l’agriculture.
  • Un inventaire des émissions de la Ville : celles associées aux activités municipales. On y inclut les émissions générées par les installations, le parc de véhicules, les déchets solides et le traitement des eaux usées.

Les émissions de la collectivité

Graphique circulaire faisant état de la répartition, par secteur, des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité en 2020

Répartition, par secteur, des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité en 2020 :

  • Agriculture – 3 %
  • Bâtiments – 46 %
  • Transports – 42 %
  • Déchets – 9 %
Graphique circulaire faisant état de la répartition, selon la source, des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité en 2020

Répartition, selon la source, des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité en 2020 :

  • Agriculture – 3 %
  • Électricité – 4 %
  • Gaz naturel – 38 %
  • Propane – 2 %
  • Mazout – 1 %
  • Bois – 1 %
  • Essence – 21 %
  • Diésel – 12 %
  • Carburant d’aviation – 9 %
  • Déchets – 9 %

Les émissions de la municipalité

Graphique circulaire faisant état de la répartition, par secteur, des émissions de gaz à effet de serre de la municipalité en 2020

Répartition, par secteur, des émissions de gaz à effet de serre de la municipalité en 2020 :

  • Traitement des eaux usées – 6 %
  • Infrastructures – 22 %
  • Parc automobile des transports en commun – 44 %
  • Parc automobile municipal – 13 %
  • Parc automobile du Service de police – 2 %
  • Déchets solides – 13 %
Graphique circulaire faisant état de la répartition, par source, des émissions de gaz à effet de serre de la municipalité en 2020

Répartition, selon la source, des émissions de gaz à effet de serre de la municipalité en 2020 :

  • Traitement des eaux usées – 6 %
  • Électricité – 4 %
  • Gaz naturel – 18 %
  • Essence – 8 %
  • Diésel – 51 %
  • Déchets solides – 13 %

Principaux résultats des inventaires de 2020

Émissions générées par la collectivité :

  • Les émissions communautaires ont baissé de 15 % entre 2012 et 2020. Pour atteindre les cibles à court terme et à moyen terme d’Ottawa, la communauté devra réduire ses émissions de 5 à 6 % chaque année, au cours des 5 à 10 prochaines années.
  • La pandémie de COVID-19 a joué un rôle important dans la réduction des émissions. On a notamment remarqué une baisse de 30 % d’essence consommée entre 2019 et 2020.
  • Environ 90 % des émissions communautaires proviennent des secteurs des bâtiments et des transports. Les 10 % restants proviennent des secteurs des déchets et de l’agriculture.
  • La consommation de gaz naturel est la principale source d’émissions communautaires, représentant 38 % de toutes les émissions communautaires. L’essence et le diesel représentent respectivement 21 % et 12 % des émissions.

Émissions générées par la Ville :

  • Les émissions de la Ville ont diminué de 43 % entre 2012 et 2020. Cela permet à la Ville de prendre de l’avance sur sa cible à court terme visant à réduire de 30 % d’ici 2025 les émissions par rapport aux niveaux de l’année de base 2012. Cette baisse peut s’expliquer principalement par les gains en efficacité réalisés à la décharge du chemin Trail, grâce au système de captage des gaz.
  • Le parc automobile des transports en commun a été le secteur le plus polluant, représentant 44 % du total des émissions de la municipalité.
  • La consommation de diesel constitue la plus grande source d’émissions, représentant 51 % du total des émissions de la municipalité.

Pour plus d’information sur les inventaires d’émissions de gaz à effet de serre à Ottawa :

Pour en savoir plus, écrivez à climatechange@ottawa.ca

Projet de conversion à l’éclairage de rue DEL

Les progrès réalisés dans le domaine de la technologie des diodes électroluminescentes (DEL) sur les plans de l’efficacité, du rendement et du coût font en sorte que cette technologie peut remplacer avantageusement les appareils d’éclairage traditionnels, notamment les appareils à vapeur de sodium haute pression ou aux halogénures métalliques. Le Projet de conversion à l’éclairage de rue DEL devrait permettre à la Ville d’Ottawa de réduire de façon considérable la consommation d’électricité de son réseau d’éclairage public. Ce projet est réalisé conformément au Partenariat privilégié pour l’éclairage de rue conclu entre la Ville d’Ottawa et Envari Energy Solutions Inc. (« Envari »), une filiale d’Hydro Ottawa, qui est responsable de l’installation et de l’entretien des appareils d’éclairage DEL qui seront mis en place. Le projet cadre en outre avec les initiatives du Plan stratégique 2015-2018 de la Ville en matière de gestion et de conservation de l’énergie.

Ce projet de conversion qui s’échelonne sur quatre ans a été lancé en juillet 2016 par la Ville afin de remplacer 58 000 appareils d’éclairage de rue à vapeur de sodium haute pression ou aux halogénures métalliques par des appareils utilisant la technologie DEL. Les appareils d’éclairage affichant la plus forte consommation d’énergie ou la plus grande puissance ont été remplacés en premier afin de maximiser les possibilités d’économies d’énergie et de coûts d’entretien et de réduire au minimum les répercussions sur l’environnement. Les lampadaires décoratifs ne sont pas visés par le projet, car ces appareils sont en général de faible puissance et consomment peu d’énergie. En 2014, les appareils d’éclairage de rue représentaient 17 % de la consommation d’électricité totale de la Ville, pour un coût annuel de 7,2 millions de dollars.

Avantages de l’éclairage DEL

Les nombreuses améliorations apportées à la technologie DEL en matière d’efficacité, de productivité et de coûts en font une solution de remplacement intéressante à nos dispositifs d’éclairage actuels. On estime que la conversion permettra de réduire la consommation d’électricité de plus de 50 %. Outre la réduction de la consommation d’électricité, la technologie DEL offre les avantages suivants :

  • Consommation d’énergie réduite : Le remplacement des appareils d’éclairage traditionnels par des appareils DEL permettra de réduire la consommation d’électricité de plus de 50 %.
  • Coûts d’entretien réduits : La durée de vie des appareils d’éclairage types varie entre 12 000 et 18 000 heures. Quant à la durée de vie des appareils DEL types, elle varie entre 50 000 et 100 000 heures.
  • Entretien plus efficace : Les appareils DEL sont équipés de capteurs qui envoient automatiquement un signal d’avertissement en cas de défaillance d’un lampadaire. Ces signaux d’avertissement réduisent les temps d’arrêt ainsi que le nombre de plaintes des résidents.
  • Surveillance améliorée : Les contrôles automatisés permettent l’enregistrement des données de consommation d’électricité et la facturation en fonction de l’utilisation réelle.
  • Contrôle accru : L’intensité lumineuse des appareils DEL peut être ajustée tout au long de leur cycle de vie; la quantité de lumière émise est plus constante, et la durée de vie de l’appareil peut être prolongée. Comme les lampadaires DEL réduisent l’éclairage vers le haut et l’intrusion de la lumière, ils conviennent mieux à la protection du ciel nocturne.
  • Meilleure qualité de la lumière : La technologie DEL produit une lumière qui se rapproche davantage de la lumière du soleil que celle des appareils traditionnels; les piétons, les cyclistes et les conducteurs profitent ainsi d’une meilleure visibilité.

Considérations particulières

La Ville d’Ottawa s’est engagée à intégrer de façon responsable la technologie DEL à l’éclairage de rue, en veillant à ce que tous les lampadaires soient conçus conformément aux normes les plus récentes de l’Illuminating Engineering Society of North America (IES) et de l’Association des transports du Canada (ATC). Pour ce faire, la Ville utilise un système de contrôle qui lui permet de s’assurer que le niveau d’éclairage des rues est adéquat et de limiter ainsi toute répercussion sur l’environnement.

De plus, la température de couleur des lampadaires DEL installés dans le cadre du projet de conversion est comparable à celle des lampadaires actuels; elle n’est pas modifiée. Par exemple :

  • La température de couleur des lampadaires des routes collectrices et résidentielles locales est d’environ 3 000 kelvins, ce qui est comparable à celle des lampadaires à vapeur de sodium haute pression actuels;
  • La température de couleur des lampadaires des artères non résidentielles est de 4 000 kelvins, ce qui est comparable à la lumière blanche produite par les lampadaires aux halogénures métallisés.

La technologie d’éclairage DEL concentre la lumière sur la chaussée, ce qui réduit la pollution par la lumière, y compris l’éclairage vers le haut et l’arrière et l’éblouissement. Grâce à sa consommation réduite, un tel éclairage ciblé permet de réaliser des économies d’énergie.

La Politique sur l’éclairage de la voie publique, révisée en 2015, autorise l’utilisation de la technologie DEL dans toute l’infrastructure d’éclairage des rues de la Ville d’Ottawa.