Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Changements climatiques et énergie

Nouveautés et possibilités de participation

Roulons vert Ottawa!

Du dimanche 26 septembre au samedi 2 octobre, la Ville s’associe à EnviroCentre pour accueillir Roulons vert Ottawa!.

Cette semaine sera remplie d’activités : on y présentera des véhicules électriques, les incitatifs financiers prévus pour les acheteurs, les programmes et l’infrastructure de soutien ainsi que la nouvelle technologie. Si vous songez à acheter un véhicule, un vélo ou une trottinette électrique, cette semaine s’adresse à vous.

Activités

Exposition temporaire de véhicules électriques
Le dimanche 26 septembre
de 10 h à 17 h

Venez bavarder avec des propriétaires de véhicules électriques, jetez un coup d’œil à leur véhicule et découvrez comment ça se passe lorsqu’on est propriétaire d’une voiture électrique à Ottawa. L’expo temporaire se tiendra à quatre endroits différents de la ville pendant une heure chaque fois.

Série de conférences Roulons vert
Du lundi au vendredi

Cette série de conférences quotidiennes portera sur divers sujets, entre autres la technologie pour recharger les batteries, l’infrastructure, les incitatifs financiers, la micromobilité et les avantages que procurent les véhicules électriques. Ces conférences seront animées par des spécialistes de la Ville d’Ottawa, d’Envari, de l’Electric Vehicle Council of Ottawa, d’Hydro Ottawa et de Stuckless Consulting.

Balado Salon vert
Venez écouter Raymond Leury, président de l’Electric Vehicle Council of Ottawa, dans cette édition spéciale du balado Salon vert d’EnviroCentre.

Bingo Roulons vert
Vous cherchez quelque chose d’amusant à faire avec vos amis et votre famille? Téléchargez la feuille de bingo Roulons vert que vous pouvez remplir par voie électronique. Faites le tour de votre quartier et voyez combien de cases vous pouvez remplir.

Pour en savoir plus et vous inscrire

Aidez à modeler la Stratégie de résilience climatique de la Ville

La Ville est en train de mettre au point la Stratégie de résilience climatique afin d’évaluer la vulnérabilité d’Ottawa aux changements climatiques et de recenser des stratégies permettant de s’adapter aux conditions projetées et d’atténuer les plus grands risques climatiques.

Dans les prochaines décennies, le climat d’Ottawa est appelé à se réchauffer considérablement : les précipitations seront plus fortes et les épisodes météorologiques seront plus violents. Ces changements auront des répercussions sur notre santé et notre sécurité, sur les infrastructures, sur l’économie et sur l’environnement. Nous devons nous assurer d’être prêts à affronter ces répercussions.

Dans cette première phase de la consultation, nous souhaitons connaître votre avis sur :

  • les chocs climatiques qui vous inquiètent le plus;
  • les incidences du changement climatique dans votre vie;
  • les façons dont nous pouvons vous aider à vous préparer pour demain.

Vos commentaires nous permettront de mettre au point une stratégie qui répondra aux besoins de toutes les résidentes et tous les résidents d’Ottawa.

La Stratégie de résilience climatique ira de pair avec l’Évolution énergétique, soit la stratégie adoptée par la Ville pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Apprenez-en plus sur la Stratégie de résilience climatique et partagez votre avis en répondant au sondage.

Abonnez-vous au bulletin d’information électronique sur le changement climatique pour recevoir les dernières nouvelles concernant la Stratégie de résilience climatique et d’autres actualités sur le changement climatique.

Programme de prêts pour la mise en valeur des habitations

La Ville a réussi à obtenir un financement de 12 169 500 $ de la Fédération canadienne des municipalités, dans le cadre du Programme de prêts pour la mise en valeur des habitations, en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre à Ottawa.

Le Programme de prêts pour la mise en valeur des habitations rendra les rénovations domiciliaires plus faciles à payer et plus abordables pour les propriétaires puisqu’au fil du temps, ils économiseront sur leurs coûts d’énergie. Grâce au Programme de prêts pour la mise en valeur des habitations proposé, les propriétaires d’Ottawa pourraient bénéficier de prêts à faible taux d’intérêt équivalant à 10 % de la valeur de leur habitation pour payer les améliorations énergétiques résidentielles. Le prêt serait lié à la propriété, non au propriétaire. Par conséquent, en cas de vente de l’habitation avant le remboursement du prêt, le nouveau propriétaire assumera le solde du prêt.

Même si les détails du programme sont encore en cours d’élaboration et pourraient changer, les critères d’admissibilité à un financement comprendront sans doute ce qui suit :

  • isolation du sous-sol, du grenier et des murs extérieurs;
  • étanchéisation à l’air (comme coupe-brise ou calfeutrage);
  • remplacement des portes et fenêtres;
  • pompes aérothermiques et géothermiques;
  • systèmes de chauffe-eau solaire;
  • modules solaires photovoltaïques;
  • stockage dans des batteries;
  • bornes de recharge pour les véhicules électriques de niveau 2.

Les derniers détails du programme vous seront annoncés dans les prochains mois. Pour recevoir les mises à jour de ce programme et d’autres nouvelles à propos des changements climatiques, abonnez-vous au Bulletin d’information électronique sur les changements climatiques.

Urgence climatique

Le 24 avril 2019, le Conseil municipal a déclaré l’état d’urgence climatique afin de nommer, d’encadrer et d’intensifier l’engagement de la Ville à protéger son économie, ses écosystèmes et ses communautés des changements climatiques.

La déclaration indique au personnel comment approfondir son travail sur le Plan directeur sur les changements climatiques, la stratégie Évolution énergétique et le futur plan de résilience aux changements climatiques.

Initiatives municipales de lutte contre les changements climatiques

Le document suivant présente en bref des politiques et des initiatives municipales concrètes, et cite des exemples qui montrent comment la Ville et d’autres intervenants luttent contre les changements climatiques.

Initiatives de lutte contre les changements climatiques de la ville d’Ottawa [ 268 KB ]

Vous voulez en savoir plus?

Abonnez-vous au bulletin d’information électronique sur les changements climatiques

Invitez l’équipe des changements climatiques et de la résilience à venir rencontrer votre groupe communautaire ou votre organisation. Ses membres seront heureux de vous faire une présentation s’ils sont disponibles et que le nombre de participants est suffisant. Écrivez à Emma Langham, coordonnatrice, Sensibilisation et communications.

Plan directeur sur les changements climatiques

Le Plan directeur sur les changements climatiques est le cadre global de la Ville pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et s’adapter aux effets actuels et futurs des changements climatiques.

Ce plan vise à prendre des mesures collectives inédites afin de transformer Ottawa en une ville propre, écologique et résiliente d’ici 2050. Le Conseil municipal a adopté des cibles de réduction des GES à court, à moyen et à long terme basées sur l’année repère de 2012 :

  • Réduire les émissions de la collectivité de :
    • 43 % d’ici 2025;
    • 68 % d’ici 2030;
    • 96 % d’ici 2040;
    • 100 % d’ici 2050.
  • Réduire les émissions des activités municipales de :
    • 30 % d’ici 2025;
    • 50 % d’ici 2030;
    • 100 % d’ici 2040.

Principes directeurs

Le Plan directeur sur les changements climatiques repose sur les principes suivants :

  • Responsabilité – Tout le monde a la responsabilité de gérer la consommation d’énergie et d’atténuer les risques.
  • Collaboration – Les divers ordres de gouvernement, les fournisseurs de services publics, les acteurs du milieu et la collectivité dans son ensemble doivent collaborer pour provoquer le changement et trouver des solutions communes.
  • Leadership municipal – Il faut du leadership de la part de la municipalité pour garantir une approche intégrée et globale au sein de la Ville et à l’échelle de la collectivité.
  • Coordination – Il importe de coordonner tous les plans municipaux à long terme pour garantir une approche stratégique cohérente.
  • Équité et inclusion – Les problématiques de l’équité et de l’inclusion doivent être intégrées à l’ensemble des processus décisionnels.

Mesures prioritaires

Le Plan directeur sur les changements climatiques définit huit mesures prioritaires pour les cinq prochaines années (2020-2025) :

  1. Mettre en œuvre la stratégie Évolution de l’énergie.
  2. Évaluer la vulnérabilité aux changements climatiques et élaborer une stratégie de résilience.
  3. Appliquer l’optique des changements climatiques au nouveau Plan officiel de la Ville et à ses documents complémentaires.
  4. Appliquer l’optique des changements climatiques à la gestion des biens et aux projets d’immobilisation.
  5. Créer un budget carbone pour la collectivité et la municipalité.
  6. Trouver des options de stockage du carbone et réfléchir au rôle des infrastructures vertes.
  7. Encourager l’action collective par l’éducation ainsi que par des mesures incitatives, des mesures de soutien et un travail de persuasion auprès des instances supérieures.
  8. Établir une structure de gouvernance pour coordonner les efforts des divers acteurs et mobiliser la collectivité.

Rapport

En décembre 2020, le personnel a soumis au Comité permanent de la protection de l’environnement, de l’eau et de la gestion des déchets un rapport d’étape annuel sur les émissions de gaz à effet de serre de la Ville et de la collectivité, les progrès réalisés en regard des cibles et les huit mesures prioritaires. On peut télécharger la mise à jour depuis le portail des réunions des comités et du Conseil. Le Plan directeur sur les changements climatiques, la stratégie Évolution énergétique et la Stratégie de résilience face aux changements climatiques feront l’objet d’un examen complet en 2025.

Plan directeur sur les changements climatiques [ 1.02 MB ]

Émissions de gaz à effet de serre à Ottawa

La Ville d’Ottawa fait un suivi annuel du volume d’émissions de gaz à effet de serre produites sur son territoire. Chacune de nos activités – le chauffage, les déplacements, le traitement des déchets solides et des eaux usées – peut faire augmenter nos émissions.

La Ville effectue deux types d’inventaires des gaz à effet de serre :

  • Un inventaire des émissions de la collectivité : celles qui découlent des activités se déroulant sur le territoire de la ville. On y inclut les émissions générées par les bâtiments, le transport, les déchets et l’agriculture.
  • Un inventaire des émissions de la Ville : celles associées aux activités municipales. On y inclut les émissions générées par les installations, le parc de véhicules, les déchets solides et le traitement des eaux usées.

Plan directeur sur les changements climatiques

Émissions générées par la collectivité :

  • 45 % des émissions de gaz à effet de serre d’Ottawa proviennent des maisons et des bâtiments, principalement de la combustion du gaz naturel pour le chauffage des espaces et de l’eau.
  • 44 % des émissions de gaz à effet de serre d’Ottawa proviennent des transports, principalement de l’essence et du diesel utilisés comme carburant. 
  • Le reste provient des secteurs des déchets (8 %) et de l’agriculture (3 %).
  • Les émissions de la collectivité ont diminué de 12 % entre 2012 et 2019; toutefois, les émissions totales ont légèrement augmenté depuis 2018, et sont restées relativement stables depuis 2016. La baisse des émissions s’explique principalement par l’élimination progressive du charbon par la province. La production d’électricité a également entraîné une diminution non négligeable des émissions.

Émissions générées par la Ville :

  • 63 % des émissions de la Ville proviennent du parc de véhicule – véhicules de transport en commun (48 %), de police (2 %), et autres véhicules municipaux (13 %).
  • Les émissions de la Ville représentent environ 4 % des émissions totales à Ottawa.
  • Les émissions de la Ville ont diminué de 34 % entre 2012 et 2019, ce qui dépasse la cible à court terme de 30 % par rapport au niveau de 2012 d’ici 2025. La baisse des émissions s’explique principalement par la modernisation de la décharge du chemin Trail. L’abandon graduel des usines de charbon à l’échelle provinciale et la production d’électricité ont également contribué à la baisse.

Pour plus d’information sur les inventaires d’émissions de gaz à effet de serre à Ottawa :

Pour en savoir plus, écrivez à climatechange@ottawa.ca

Évolution énergétique

e plan d’action Évolution énergétique décrit comment la Ville d’Ottawa compte atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En savoir plus

Projet de conversion à l’éclairage de rue DEL

Les progrès réalisés dans le domaine de la technologie des diodes électroluminescentes (DEL) sur les plans de l’efficacité, du rendement et du coût font en sorte que cette technologie peut remplacer avantageusement les appareils d’éclairage traditionnels, notamment les appareils à vapeur de sodium haute pression ou aux halogénures métalliques. Le Projet de conversion à l’éclairage de rue DEL devrait permettre à la Ville d’Ottawa de réduire de façon considérable la consommation d’électricité de son réseau d’éclairage public. Ce projet est réalisé conformément au Partenariat privilégié pour l’éclairage de rue conclu entre la Ville d’Ottawa et Envari Energy Solutions Inc. (« Envari »), une filiale d’Hydro Ottawa, qui est responsable de l’installation et de l’entretien des appareils d’éclairage DEL qui seront mis en place. Le projet cadre en outre avec les initiatives du Plan stratégique 2015-2018 de la Ville en matière de gestion et de conservation de l’énergie.

Ce projet de conversion qui s’échelonne sur quatre ans a été lancé en juillet 2016 par la Ville afin de remplacer 58 000 appareils d’éclairage de rue à vapeur de sodium haute pression ou aux halogénures métalliques par des appareils utilisant la technologie DEL. Les appareils d’éclairage affichant la plus forte consommation d’énergie ou la plus grande puissance ont été remplacés en premier afin de maximiser les possibilités d’économies d’énergie et de coûts d’entretien et de réduire au minimum les répercussions sur l’environnement. Les lampadaires décoratifs ne sont pas visés par le projet, car ces appareils sont en général de faible puissance et consomment peu d’énergie. En 2014, les appareils d’éclairage de rue représentaient 17 % de la consommation d’électricité totale de la Ville, pour un coût annuel de 7,2 millions de dollars.

Avantages de l’éclairage DEL

Les nombreuses améliorations apportées à la technologie DEL en matière d’efficacité, de productivité et de coûts en font une solution de remplacement intéressante à nos dispositifs d’éclairage actuels. On estime que la conversion permettra de réduire la consommation d’électricité de plus de 50 %. Outre la réduction de la consommation d’électricité, la technologie DEL offre les avantages suivants :

  • Consommation d’énergie réduite : Le remplacement des appareils d’éclairage traditionnels par des appareils DEL permettra de réduire la consommation d’électricité de plus de 50 %.
  • Coûts d’entretien réduits : La durée de vie des appareils d’éclairage types varie entre 12 000 et 18 000 heures. Quant à la durée de vie des appareils DEL types, elle varie entre 50 000 et 100 000 heures.
  • Entretien plus efficace : Les appareils DEL sont équipés de capteurs qui envoient automatiquement un signal d’avertissement en cas de défaillance d’un lampadaire. Ces signaux d’avertissement réduisent les temps d’arrêt ainsi que le nombre de plaintes des résidents.
  • Surveillance améliorée : Les contrôles automatisés permettent l’enregistrement des données de consommation d’électricité et la facturation en fonction de l’utilisation réelle.
  • Contrôle accru : L’intensité lumineuse des appareils DEL peut être ajustée tout au long de leur cycle de vie; la quantité de lumière émise est plus constante, et la durée de vie de l’appareil peut être prolongée. Comme les lampadaires DEL réduisent l’éclairage vers le haut et l’intrusion de la lumière, ils conviennent mieux à la protection du ciel nocturne.
  • Meilleure qualité de la lumière : La technologie DEL produit une lumière qui se rapproche davantage de la lumière du soleil que celle des appareils traditionnels; les piétons, les cyclistes et les conducteurs profitent ainsi d’une meilleure visibilité.

Considérations particulières

La Ville d’Ottawa s’est engagée à intégrer de façon responsable la technologie DEL à l’éclairage de rue, en veillant à ce que tous les lampadaires soient conçus conformément aux normes les plus récentes de l’Illuminating Engineering Society of North America (IES) et de l’Association des transports du Canada (ATC). Pour ce faire, la Ville utilise un système de contrôle qui lui permet de s’assurer que le niveau d’éclairage des rues est adéquat et de limiter ainsi toute répercussion sur l’environnement.

De plus, la température de couleur des lampadaires DEL installés dans le cadre du projet de conversion est comparable à celle des lampadaires actuels; elle n’est pas modifiée. Par exemple :

  • La température de couleur des lampadaires des routes collectrices et résidentielles locales est d’environ 3 000 kelvins, ce qui est comparable à celle des lampadaires à vapeur de sodium haute pression actuels;
  • La température de couleur des lampadaires des artères non résidentielles est de 4 000 kelvins, ce qui est comparable à la lumière blanche produite par les lampadaires aux halogénures métallisés.

La technologie d’éclairage DEL concentre la lumière sur la chaussée, ce qui réduit la pollution par la lumière, y compris l’éclairage vers le haut et l’arrière et l’éblouissement. Grâce à sa consommation réduite, un tel éclairage ciblé permet de réaliser des économies d’énergie.

La Politique sur l’éclairage de la voie publique, révisée en 2015, autorise l’utilisation de la technologie DEL dans toute l’infrastructure d’éclairage des rues de la Ville d’Ottawa.

Données, politiques, rapports et stratégies en matière d’environnement

La Ville d’Ottawa élabore et met en œuvre une gamme de stratégies, de politiques et de programmes pour protéger les écosystèmes et réduire la pollution, l’utilisation des ressources et la consommation d’énergie. Voici les liens vers les pages d’ottawa.ca qui portent sur le sujet.

Rapports annuels

Règlements municipaux et autres règlements

Données

Plans

Politiques, stratégies et études

Programmes

Qualité de l’air

Selon le rapport sur la qualité de l’air de l’Ontario en 2011, la qualité de l’air d’Ottawa se compare favorablement à celle des autres villes du Sud de l’Ontario. Mais il y a encore de bonnes raisons de chercher à l’améliorer, car les effets de la pollution atmosphérique sont souvent pires chez les enfants et les personnes âgées.

Mesures pour réduire la pollution de l’air et ses impacts

La Ville a pris un train de mesures qui ont permis de réduire la pollution atmosphérique, par exemple : encourager l’utilisation du transport en commun; installer des voies réservées aux cyclistes pour faciliter et multiplier leurs déplacements en vélo; et aménager davantage de carrefours giratoires pour réduire la fréquence des arrêts et démarrages des véhicules. Les mesures précises sont résumées ci-dessous.

Planification des transports

Le Plan directeur des transports, le Plan de la circulation piétonnière et le Plan sur le cyclisme d’Ottawa ont tous pour but de faciliter l’utilisation du transport en commun et des modes de transport actifs et d’ainsi réduire la pollution de l’air et d’autres impacts tels que la congestion et les dangers liés à la circulation.

Règlement sur la marche au ralenti

En septembre 2007, Ottawa a adopté le Règlement sur la marche au ralenti, qui interdit de laisser tourner le moteur d’un véhicule au ralenti pendant plus de trois minutes lorsque la température se situe entre 5 °C et 27 °C à l’extérieur.

Politique municipale contre la marche au ralenti

La Ville d’Ottawa s’engage à réduire l’émission de gaz par les véhicules et l’équipement du parc automobile municipal tout entier qui tournent au ralenti. Cette politique précise les règles de marche au ralenti à suivre durant l’utilisation des véhicules et de l’équipement que possède ou loue la Ville. La formation à la politique est offerte dans le cadre du programme des conducteurs municipaux.

Programme d’alerte au smog

Ottawa a mis en application le protocole ontarien d’établissement d’un programme local d’intervention en cas de smog. Le programme énonce les mesures à prendre pour se préparer et pour intervenir en cas d’alerte au smog : informer le public, réduire ou cesser les activités de la Ville qui contribuent au smog (comme la tonte du gazon ou l’abattage des arbres) et encourager la population à faire de même.

Économie d'énergie

 Économie d'énergie

Hydro Ottawa

La Ville sensibilise aussi la population à l'égard des économies d'énergie et de programmes par l'intermédiaire de son service public d'électricité, Hydro Ottawa.

Prêcher par l'exemple

Politique de la Ville sur les bâtiments écologiques

Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) est un système de certification des immeubles écologiques. La politique de la Ville sur les immeubles écologiques exige que toutes les nouvelles constructions et rénovations qui s'étendent sur plus de 500 m2 obtiennent la certification de LEED du niveau " argent ".
Le nouveau Quartier général du Service paramédic de la Ville d'Ottawa a été le premier bâtiment à recevoir la certification de LEED. D'autres projets en cours comprennent la caserne d'incendie Vars et le projet de partenariat public-privé (P3) du Centre des arts d'Orléans.
La section de notre site Web consacrée aux bâtiments écologiques fournit des renseignements sur ces bâtiments de la Ville, entre autres, de même que sur les autres activités qui ont lieu à Ottawa dans ce domaine.

Programme d'amélioration énergétique

La Ville travaille constamment à rendre ses immeubles plus efficaces sur le plan énergétique afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'économiser de l'argent. Pour les quatre premières phases, la Ville a investi 4,2 millions de dollars.

Suite à un investissement d'un million de dollars en 2007, les économies réalisées grâce à ces initiatives seront d'environ 835 000 $ par an - soit un taux de rendement de 20 pour cent sur tout l'investissement pour toutes les phases du programme.

Programme de sensibilisation aux économies d'énergie

La Ville sensibilise à l'efficacité énergétique et à la réduction de la consommation d'énergie dans les immeubles municipaux, afin de réaliser des gains d'efficacité opérationnelle et de réduire la consommation énergétique. On est en train d'évaluer plus de 100 propositions mises de l'avant par le personnel quant à leur potentiel de mise en oeuvre à court et à long terme.

Produits de nettoyage écologiques

Ottawa a adopté un produit de nettoyage écologique à titre d'essai en 2006. Plus de 30 installations municipales ont participé à cet essai, et ce programme qui s'est avéré un succès sera étendu à d'autres opérations dans ses immeubles en 2007. Cela permet de réduire les déchets dangereux et aide à protéger la salubrité de l'air et de l'eau.

Politique municipale d'acquisition de produits écologiques

La Ville est résolue à s'approvisionner en produits écologiques afin de réduire l'impact des articles qu'elle achète sur les ressources et l'environnement. La politique est en cours d'élaboration et sera mise en oeuvre en 2012.