Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Arbres, plantes et forêts

Dommages aux fondations

Arbres proches des fondations

On croit souvent que ce sont les arbres qui causent des dommages aux fondations des immeubles, mais ce n’est pas toujours le cas.

Les dommages résultent fréquemment de la façon dont le sol se comporte sous les fondations. Une contraction inégale du sol peut entraîner un tassement non uniforme et provoquer des dommages aux fondations. La contraction de l’argile marine sensible constitue une cause importante de dommages aux fondations.

La Ville d’Ottawa est déterminée à protéger son environnement naturel et ses ressources. Afin d’assurer la préservation des arbres adultes, la Ville examine la situation des arbres soupçonnés de causer des dommages aux fondations.

Pour obtenir des renseignements sur le programme composez le 3-1-1.

Arbres et terrains intercalaires

Programme de conservation d’arbres sur les terrains intercalaires de la Ville d’Ottawa

La conservation des arbres est un élément jugé essentiel pour la croissance et le développement de la ville d’Ottawa. En effet, les arbres améliorent la qualité de l’air, réduisent les frais de chauffage et de refroidissement, diminuent notre empreinte écologique et augmentent la valeur des propriétés. Le Programme de conservation d’arbres sur des terrains intercalaires a été conçu dans le but de maintenir et d’accroître ces bienfaits dans la ville.

Les lignes directrices suivantes sur l'aménagement des terrains intercalaire s’appliquent à toute nouvelle maison unifamiliale ou jumelée et à tout nouveau duplex ou triplex construit à l’intérieur de la Ceinture de verdure et ne faisant pas l'objet d’une demande d’approbation de plan d’implantation ou de lotissement.

Programme de Conservation d'arbres sur les terrains intercalaires de la Ville d'Ottawa - pamphlet [ PDF 2.796 MB ]

Demande de permis de construire

Chaque demande de permis de construire une nouvelle habitation familiale ou jumelée, duplex et triplex à l’intérieur de la ceinture de verdure doit contenir les renseignements suivants :

• Dans le plan de nivellement, ou dans un rapport distinct, un arboriculteur devra préciser quels arbres sont à protéger en vertu du Règlement municipal sur la conservation des arbres urbains 2009-200 et du Règlement sur la protection des arbres et des espaces naturels municipaux 2006-279.
• Les plans de nivellement doivent inclure :

  • Un tableau précisant le diamètre à hauteur de poitrine (DHP) de tous les arbres protégés en vertu des règlements de la Ville, leur espèce, leur état, à qui ils appartiennent et s’ils doivent être conservés ou enlevés. Cette divulgation s’applique à tous les arbres appartenant à la Ville ainsi qu’aux arbres distinctifs (dont le DHP est de 50 cm ou plus) sur la propriété concernée et sur les propriétés adjacentes, dont le périmètre de la rhizosphère vitale (PRV) est situé à l’intérieur de la zone d’excavation. En ce qui a trait aux arbres sur les propriétés voisines, leur emplacement et leur DHP seront estimés.
  • Un plan indiquant l’emplacement de tous les arbres mentionnés au tableau ainsi que l’emplacement des arbres proposés. La zone d’excavation proposée devra également être indiquée et l’endroit où l’on prévoit creuser à l’intérieur du périmètre de la rhizosphère vitale de tous les arbres mentionnés au tableau; et une évaluation par un arboriculteur des répercussions de ces travaux sur les arbres doit être incluse. Cette évaluation devra comporter les mesures d’atténuation nécessaires pour les arbres conservés.

• À la délivrance du permis de construire, un dépôt remboursable de 700 $ pour la plantation d’arbres devra être déboursé afin d’assurer que les arbres enlevés lors de la construction soient remplacés

 Exigence préalable à la construction

  • En vertu des règlements de la Ville sur les arbres, une clôture protectrice (à neige ou en métal) devra être érigée autour de tous les arbres à protéger. Cette zone de protection couvrira l’espace autour de l’arbre interdit à la circulation de véhicules et au rangement de matériaux. Une pancarte sera installée sur la clôture indiquant quels arbres doivent être protégés en vertu des règlements municipaux.
  • Le requérant communiquera avec un inspecteur des Services forestiers avant le début des travaux de construction pour s’assurer que tous les arbres à protéger en vertu des règlements municipaux sur les arbres le sont conformément aux normes municipales.
  • Si on prévoit qu’un arbre distinctif avoisinant sera endommagé, il est recommandé au requérant de communiquer avec le voisin avant le début des travaux d’excavation afin de discuter des mesures d’atténuation.

S’il faut enlever un arbre

Arbres situés sur une propriété privée

Si le diamètre de l’arbre est de 50 cm ou plus (157 cm de circonférence), il faudra demander un permis pour l’enlèvement d’un arbre distinctif. Pour obtenir un tel permis, adressez-vous à votre centre du service à la clientèle local. Rendez-vous à ottawa.ca/arbresurbains pour de plus amples renseignements, notamment sur la façon de mesurer un arbre.

Arbres appartenant à la Ville

Pour abattre des arbres appartenant à la Ville, vous devez vous adresser aux Services forestiers au 3-1-1; un inspecteur des Services forestiers communiquera avec vous. Si l’enlèvement de l’arbre est approuvé, une valeur de compensation pour l’arbre sera établie et le montant déterminé devra être remis aux Services forestiers en plus du dépôt remboursable de 700 $ pour la plantation d’arbres. Les frais afférents à l’enlèvement et au remplacement de l’arbre seront assumés par le requérant.

À l’achèvement de la construction

Une fois la construction du nouveau bâtiment achevée, le requérant devra planter un nouvel arbre dans l’emprise adjacente à la nouvelle habitation. S’il n’y a pas de place pour planter un arbre dans l’emprise, l’arbre pourra être planté sur une propriété privée.

  • L’arbre devra être planté conformément aux règles de la Ville d’Ottawa relativement à la plantation d’arbres sur les terrains intercalaires .
  • Une fois l’arbre planté, communiquez avec le 3-1-1 pour demander une visite d’inspection.
  • Un inspecteur des Services forestiers se rendra sur place et procédera à l’inspection de l’arbre. Si l’arbre a été planté conformément aux règles de la Ville d’Ottawa relativement à la plantation d’arbres sur les terrains intercalaires, le dépôt de 700 $ vous sera remboursé. Si l’arbre n’a pas été planté conformément aux règles de la Ville ou ne satisfait ses exigences, les Services forestiers conserveront le dépôt de 700 $ et un arbre sera planté dans l’emprise (si l’espace le permet) ou ailleurs dans la ville.
  • Si un arbre de la Ville situé dans l’emprise doit être conservé durant la construction, le dépôt remboursable pour la plantation d’arbres sera conservé pour en assurer la protection appropriée et il sera remboursé uniquement lorsqu’un inspecteur des Services forestiers aura établi que l’arbre n’a pas été endommagé pendant les travaux de construction. Si l’arbre a été endommagé, des frais additionnels pourront être exigés conformément au Règlement municipal sur la protection des arbres et des aires naturelles 2006-279.
  • Si l’enlèvement d’un arbre de la Ville a été approuvé par les Services forestiers avant les travaux de construction, le remplacement de l’arbre devra être effectué conformément à l’entente conclue à ce moment.

Critères sur la plantation d’arbres pour les terrains intercalaires

Les essences d’arbre et les lieux de plantation proposés doivent être approuvés par les Services forestiers avant la plantation sur l’emprise, ce qui se fait habituellement au moyen d’un plan d’aménagement paysager. Si la plantation ne correspond pas aux critères des Services forestiers, le dépôt de 700 $ pour la plantation d’arbres ne sera pas remboursé. Les lignes directrices à suivre figurent ci-dessous; s’il y a peu d’espace pour planter un arbre, veuillez communiquer avec l’inspecteur des Services forestiers du quartier pour discuter des possibilités.

Tout arbre planté sur l’emprise est immédiatement protégé par le Règlement sur la protection des arbres et des espaces naturels municipaux (no 2006-279) et ne peut être déplacé une fois planté.

Dans le cas d’un arbre à conserver qui appartient à la Ville, le dépôt pour la plantation d’arbres dans une aire d’aménagement intercalaire sera gardé à titre de garantie pour la protection de l’arbre et sera remis lorsque l’inspecteur des Services forestiers confirmera qu’il n’a pas été endommagé par les travaux de construction. Si l’arbre a été endommagé, des frais supplémentaires pourraient s’appliquer. Consultez les lignes directrices sur la protection des arbres pour plus d’information.

Planification de la plantation sur l’emprise

  • Déterminez combien d’espace libre (surfaces végétales) se trouve à l’emplacement de la plantation. On recommande au moins 9 mètres carrés (1 mètre de profondeur) de sol fertile pour soutenir un arbre. S’il n’y a pas assez d’espace pour planter l’arbre sur l’emprise, la plantation sur la propriété privée sera envisagée.
  • Prenez note des types d’obstacles et de leur emplacement, au niveau du sol et en dessous, en vous servant de vos observations et des plans d’arpentage existants, et faites marquer les emplacements des services publics en utilisant le site www.on1call.com ou en composant le 1-800-400-2255 (« Appeler avant de creuser »). Ces renseignements, ainsi que la liste de retraits ci dessous, vous permettront de déterminer un lieu de plantation convenable ainsi que la bonne taille d’arbre à planter.
  • En présence de fils aériens, consultez les conseils d’Hydro Ottawa sur la plantation d’arbres.
  • Si un rapport géotechnique a fait état de la présence d’argile marine, seules les essences d’arbre de petite taille nécessitant peu d’arrosage peuvent être plantées, et ce, à un minimum de 7,5 mètres de la maison.
  • Assurez-vous qu’aucun conflit éventuel lié aux saillies ou aux services publics au-dessus ou en dessous de l’endroit choisi ne causera de problème d’entretien ou n’empêchera la croissance de la couronne.
  • Les essences d’arbre doivent être choisies en fonction du site (taille de l’arbre parvenu à maturité, tolérance à la salinité, etc.). De nombreuses ressources en ligne peuvent vous aider à choisir le bon arbre pour votre lot. N’oubliez pas que souvent, les arbres indigènes sont bien adaptés au climat local, mais le sont moins aux conditions de forte salinité.
  • La plantation doit respecter les directives énoncées dans le dessin de détail des Services forestiers pour la plantation d’arbres.
  • Il faut arroser régulièrement les arbres plantés pour favoriser leur établissement. Des inspections auront lieu à l’automne, et la Ville sera alors responsable de l’entretien des arbres plantés sur l’emprise.

Principales lignes directrices sur l’espacement (distance minimale)

Arbres à feuilles caduques (feuillus)

  • Calibre minimal prévu de 50 mm
  • 1 m des boîtiers de service
  • 1,5 m des trottoirs, des allées, des passages piétonniers, des clôtures, des murs antibruit et des vieilles souches
  • 2,5 m des bordures, des transformateurs électriques ou derrière les bornes-fontaines
  • De 4 à 7 m de toute partie d’un arbre déjà présent, selon la largeur de la couronne
  • 10 m des abribus et des boîtes postales communautaires

Arbres à feuillage persistant (conifères)

Prévoyez les mêmes retraits que pour les arbres à feuilles caduques. Toutefois, comme les branches les plus larges se trouvent à la base de l’arbre, les conifères ont besoin de plus grandes distances de retrait lorsqu’il y a des obstacles au sol.

  • Hauteur minimale prévue de 200 cm
  • 4,5 m des trottoirs, des passages piétonniers, des allées et des bordures
  • Ne plantez pas de conifères aux coins où les lignes de visibilité seraient compromises.

Remise du dépôt pour la plantation d’arbres

  • Une fois l’arbre planté, composez le 3-1-1 et demandez une « inspection pour la plantation d’arbres dans une aire d’aménagement intercalaire ». Les inspections ont lieu chaque automne.
  • Un inspecteur des Services forestiers viendra inspecter l’arbre. S’il a été planté conformément aux critères, le dépôt de 700 $ sera remboursé. Si l’arbre n’a pas été planté, les Services forestiers garderont le dépôt et planteront un arbre sur l’emprise (s’il y a assez d’espace) ou ailleurs dans la ville.

Pour de plus amples renseignements, composez le 3-1-1

Principales définitions

Arboriculteur : un spécialiste en soin et en entretien des arbres; il peut s’agir d’arboriculteur reconnu par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l’Ontario, un arboriculteur agréé par la Société internationale d’arboriculture, un arboriculteur-conseil inscrit auprès de l’American Society of Consulting Arborists, un travailleur forestier professionnel ou une autre personne possédant des compétences semblables sous réserve de l’approbation
du directeur général.

Périmètre de la rhizosphère vitale (PRV) : désigne la zone critique des racines, à savoir 10 cm du tronc d’un arbre pour chaque centimètre de son diamètre à hauteur de poitrine (DHP). La formule pour calculer le PRV est la suivante: DHP x 10 cm. Car cette mesure n’est pas obligatoire pour le tableau de divulgation des arbres, elle aide tout de même à déterminer l’emplacement de la clôture de protection d’arbres.

Diamètre à hauteur de poitrine (DHP) : désigne la mesure du tronc d’un arbre à une hauteur de cent vingt (120) centimètres

L'arrosage de vos arbres

Arbres récemment plantés

Les arbres récemment plantés ont besoin d’être arrosés fréquemment, car leurs racines ne sont pas encore assez établies pour pouvoir absorber suffisamment d’eau. Il est donc nécessaire de mettre de l’eau dans le trou avant la plantation et d’arroser régulièrement par la suite.

Au cours des périodes de sécheresse, utilisez un tuyau poreux ou tuyau d’arrosage conventionnel à faible débit pour effectuer l’arrosage d’appoint. La meilleure façon de s’assurer que l’eau pénètre jusqu’aux racines, c’est de maintenir l’anneau ou la cuvette d’arrosage autour de l’arbre. Placez le tuyau d’arrosage dans la terre et arrosez pendant deux heures deux fois par semaine. Au cours d’une semaine où il pleut deux jours ou plus, il n’est pas nécessaire d’arroser.

Il est préférable d’arroser le matin avant que la température ne se réchauffe. Si l’eau s’accumule ou s’écoule ailleurs, c’est que le débit est trop élevé ou que le sol est saturé; vous devriez alors cesser d’arroser. Servez-vous d’un tuyau d’arrosage muni d’une minuterie afin de vous assurer de ne pas trop arroser.

Arbres parvenus à maturité

Un arbre qui a été planté il y a plus de 15 ans peut survivre sans votre aide. Ses racines peuvent aller chercher l’eau et les oligo-éléments nécessaires même si les conditions à la surface semblent très arides. Les arbres de tous âges subissent les effets de longues sécheresses. Les arbres plantés dans des endroits où les conditions ne sont pas idéales, comme le long des trottoirs, près des terrasses ou dans les pelouses surélevées d’où l’eau s’écoule naturellement, se détérioreront rapidement s’ils manquent d’eau. Au cours des périodes de sécheresse, l’arrosage régulier peut prévenir les insectes et les maladies.

Arbres situés près des fondations

Lorsque le temps est très sec, les particules du sol maintiennent les molécules d’eau à un niveau minimal. Les sols argileux vont véritablement réduire de volume en raison de la perte d’eau, ce qui diminue la capacité du sol à soutenir les structures adjacentes comme les fondations. Les dommages causés aux fondations par des sols argileux instables peuvent être évités en s’assurant que les arbres situés à proximité des fondations sont toujours bien irrigués.

Zones de conservation, forêts et parcs

Partez en randonnée! Ottawa compte de nombreux espaces naturels : des sentiers urbains asphaltés aux terrains sauvages accidentés. Vous trouverez des pistes et des sentiers panoramiques qui feront le bonheur de tous les randonneurs, débutants comme experts! Allez à la découverte de notre ville, et laissez-vous séduire par sa nature et ses superbes attraits.

Exemples d’espaces naturels montrant un marais, une forêt, un ruisseau, un raton laveur, un papillon

Carte d'espaces naturels

À l'intérieur de la ceinture de verdure

Zone de conservation Britannia

Zone de conservation de Britannia

Ce que vous verrez

La zone de conservation de Britannia, une étendue sauvage de 79 hectares au cœur d'un cadre urbain, est un espace incroyable de forêts et de milieux humides. Elle abrite un étang appelé le lac Mud et des centaines d'espèces animales, comme des ratons-laveurs, des grenouilles, des tortues et des renards. C'est un excellent territoire pour observer les oiseaux, où des ornithologues amateurs se rendent chaque année en grand nombre pour observer des centaines d'espèces différentes. Une escapade à l'écart de la vie urbaine vous attend dans cet espace naturel accessible.

Caractéristiques
  • Longueur : De 3 à 5 km de sentiers
  • Emplacement : Le long de la rivière des Outaouais dans le Village de Britannia
  • Plan [ PDF 791 KB ]
Ce que le site a à offrir
  • Un réseau de sentiers faciles à parcourir autour du lac Mud offrant plusieurs itinéraires possibles, des trottoirs de bois et des vues sur le lac et la rivière des Outaouais.
  • Une expérience plaisante dans une pinède très ancienne.
  • La zone de conservation de Britannia et l'un des meilleurs endroits à Ottawa pour photographier des oiseaux, dont le spectaculaire canard branchu.
  • Stationnement et toilettes au parc Britannia.
  • Accessible en vélo, en autobus (circuit 16) ou en voiture.
Pour s'y rendre :

Sur l'autoroute 417, prenez la sortie du chemin Pinecrest (sortie 129). Roulez vers le nord sur Pinecrest, puis tournez à droite (est) sur le chemin Richmond. Une fois passée l'avenue Carling, tournez à gauche (nord) sur l'avenue Poulin, et allez jusqu'au chemin Britannia. Tournez à droite sur Britannia, et allez jusqu'à la rue Cassels. Vous pouvez vous garer sur la rue Cassels.

Zone de conservation Caldwell-Carver

Zone de conservation Caldwell-Carver

Ce que vous verrez

La zone de conservation Caldwell-Carver offre des sentiers à l'est du lac McKay et un petit étang aux berges sablonneuses. Son riche terrain boisé abrite des espèces d'oiseaux en abondance.

Caractéristiques
Ce que le site a à offrir
  • On peut y faire de la randonnée et observer la nature.
  • La baignade est autorisée dans « l'étang » (une ancienne carrière tout près du lac McKay) entre 7 h et 14 h. Il est interdit de se baigner dans le lac McKay.
  • Faune : Oiseaux chanteurs, porcs-épics, tamias et écureuils.
  • Accessible en vélo, en autobus (circuit 5 d'OC Transpo) ou en voiture.
Pour s'y rendre :

À partir de l'autoroute 417, prenez la sortie de la promenade Vanier, puis continuez vers le nord jusqu'à l'avenue Beechwood. Tournez à droite sur l'avenue Beechwood, qui devient la rue Hemlock plus loin. Tournez à gauche sur la rue Pond, et restez du côté droit. Stationnement sur rue disponible.

Parc Richelieu

Parc Richelieu

Ce que vous verrez

Le parc Richelieu est une riche forêt d'érables qui abrite de nombreuses espèces d'oiseaux et de petits animaux des bois. Ce parc est un lieu très populaire pour ses tables de pique-nique, ses bancs de parc, ses parterres fleuris et ses 2,5 km de sentiers pédestres et de pistes cyclables. La cabane à sucre du parc Richelieu continue de faire vivre la tradition des parties de sucre d'antan. Chaque année, près de 1000 arbres sont entaillés de façon traditionnelle et on réussit, selon les années, à produire jusqu'à 400 litres de sirop d'érable.

Caractéristiques
Ce que le site a à offrir
  • Balades, promenades à vélo, pique-niques, terrains de jeux et festival annuel de sirop d'érable.
  • Le site offre une grande variété de services, tels des terrains de pétanque, de croquet et de soccer, le Muséoparc Vanier, la cabane à sucre d'Action-Vanier ainsi que la succursale Vanier de la Bibliothèque publique d'Ottawa.
  • Faune : Oiseaux chanteurs, porcs-épics, tamias et écureuils.
  • Accessible en vélo, en autobus (circuit 5 d'OC Transpo) ou en voiture.
Pour s'y rendre :

Sur l'autoroute 417, prenez la sortie de la promenade Riverside/Vanier. Continuez vers le nord sur la promenade Vanier, puis tournez à droite sur le chemin Montréal, à gauche sur l'avenue Marier, à droite sur la rue Longpré et enfin, à droite sur l'avenue des Pères-Blancs. L'édifice se trouve tout au bout. Stationnement au Centre communautaire Richelieu-Vanier (300, avenue des Pères-Blancs).

Ouest

Forêt des collines de Carp Hills

Forêt des collines de Carp

Ce que vous verrez

Les collines de Carp, un prolongement de l'écosystème du Bouclier canadien qu'on retrouve dans le parc de la Gatineau et le parc Algonquin, sont composées d'affleurements rocheux et de terrains boisés. La Ville possède 1 000 hectares de cet espace naturel qui présente de nombreux étangs de castors peu profonds reliés par de petits cours d'eau. Sur les hautes terres recouvertes d'une mince couche d'humus poussent de jeunes forêts d'érables rouges, d'érables à sucre, de trembles, d'épinettes blanches, de chênes à gros fruits et de chênes rouges. Plusieurs colonies de grands hérons s'arrêtent dans les étangs qu'on y trouve.

Caractéristiques
  • Longueur : Sentier de 1 à 2 km au parc Hidden Lake dans le village de Carp et autres sentiers plus accidentés ailleurs
  • Emplacement : Les collines de Carp s'étendent au nord-ouest depuis les hautes terres de South March, du chemin March au chemin Kinburn Side.
  • Plan [ PDF 816 KB ]
Ce que le site a à offrir
  • De superbes vues sur les terres agricoles de la vallée de la rivière Carp et affleurements de l'assise granitique qui se recouvrent de fleurs sauvages, de mousses vertes, de carex et de lichens au printemps.
  • Les sentiers du parc Hidden Lake au village de Carp.
  • Le paysage rocheux à proximité de la promenade Thomas A. Dolan, qui est très vulnérable à la circulation piétonnière et le cyclisme. On recommande aux visiteurs de marcher sur le roc dénudé lorsque c'est possible pour éviter de perturber le couvert de mousses et de lichens.
  • La chasse est autorisée dans la forêt des collines de Carp. On recommande aux visiteurs de rester sur les chemins forestiers et les sentiers aménagés pendant la saison de chasse de l'automne et de porter des couleurs vives.
  • Faune : Chevreuils, ours noirs, castors, porcs-épics, tortues mouchetées, oiseaux chanteurs, hérons, tamias et écureuils.
Pour s'y rendre :

Il existe plusieurs points d'accès aux collines de Carp. Un stationnement et un sentier de 1 à 2 km sont accessibles au 149, croissant Hidden Park, au parc Hidden Lake dans le village de Carp. Il y a un espace de stationnement limité en bordure de rue et l'entrée d'un sentier accidenté sur la promenade Thomas A. Dolan, à environ 2,1 km de l'intersection du chemin Carp (vers le nord-est) et à 1,6 km de l'intersection du chemin Stonecrest (vers le sud).

Zone de conservation de Morris Island

Zone de conservation de l'île Morris

Ce que vous verrez

Ce site de 47 hectares offre un environnement naturel diversifié, composé de milieux humides et de hautes terres ponctuées de superbes baies, des petites îles au large et des vues panoramiques spectaculaires sur la rivière des Outaouais. Des aires de pique-nique et des points de mise à l'eau pour les canoës sont accessibles. On y pêche couramment le doré, la perchaude et le brochet. Sa population d'oiseaux variée en fait un lieu prisé des ornithologues amateurs.

Caractéristiques
  • Longueur : 6 km de sentiers
  • Emplacement : Le long de la rivière des Outaouais près du port de Fitzroy Harbour
  • Plan [ PDF 856 KB ]
Ce que le site a à offrir
  • Deux grands sentiers de randonnée pédestre, dont une boucle de 0,5 km accessible en fauteuil roulant. Des plateformes de pêche, des points de mise à l'eau pour les canoës et des aires de pique-niques.
  • Cet espace est ouvert au public toute l'année et offre des activités récréatives, comme la randonnée pédestre, les pique-niques, le canoë-kayak, la pêche et l'observation de la nature. L'île Morris est un endroit idéal pour photographier le feuillage d'automne, qui se reflète souvent dans les eaux calmes de la zone de conservation.
  • Faune : Oiseaux, chevreuils, castors, tamias, ratons-laveurs et porcs-épics.
  • Des toilettes modernes accessibles en fauteuil roulant se trouvent à côté du parc de stationnement, et des toilettes extérieures sont installées à divers endroits dans la zone de conservation.
Pour s'y rendre :

Sur l'autoroute 417, prenez la sortie Antrim, et roulez 0,8 km vers le nord-est jusqu'à Antrim et la route 17. Tournez à gauche (nord-ouest) sur la route 17, et roulez 6,2 km jusqu'à la route secondaire Galetta. Tournez à droite, et roulez 4,2 km jusqu'à la voie Loggers, puis encore à droite, et empruntez le pont vers l'île Morris 0,8 km plus loin.

Boisé Kemp

Boisé Kemp

Ce que vous verrez

Situé à Stittsville, le boisé Kemp est une forêt de cèdres matures de bien plus de 100 ans. Cet espace naturel est contigu au Sentier transcanadien, et on y trouve des sentiers non aménagés.

Caractéristiques
  • Longueur : Sentiers non aménagés
  • Emplacement : Stittsville
Ce que le site a à offrir
  • On peut y faire de la randonnée et observer la nature.
  • Le réseau des sentiers est non aménagés.
  • Faune : Oiseaux chanteurs, porcs-épics, tamias et écureuils.
  • Il y a des toilettes au Complexe récréatif Goulbourn.
  • Accessible en vélo, en autobus (circuit 96 d'OC Transpo) ou en voiture.
Pour s'y rendre :

Sur l'autoroute 417, prenez la sortie Terry Fox vers le sud jusqu'au chemin Hazeldean. Tournez à droite sur le chemin Hazeldean, puis à gauche sur le chemin Iber, et à droite sur la rue Abbott. Stationnement accessible au Complexe récréatif Goulbourn à l'intersection du chemin Shea et de la rue Abbott, à côté de la Sacred Heart High School. L'adresse est le 1500, chemin Shea.

Terres humides Kizell

Terres humides Kizell

Ce que vous verrez

Les terres humides Kizell, un site d'importance provincial, englobe une zone appelée l'étang des castors. Il a été intégré à la collectivité de Kanata Lakes. Des sentiers sont aménagés de part et d'autre des terres humides. Découvrez l'arboretum de Kanata! À l'étang Beaver dans la communauté de Kanata Lakes il y a un mini-arboretum de spécimens d'arbres Canadienne.

Caractéristiques
  • Longueur : 3 km de sentiers
  • Emplacement : Kanata-Nord
Ce que le site a à offrir
  • Randonnée pédestre, promenade avec son chien, course à pied, raquette, observation de la nature, arboretum
  • Faune : Chevreuils, castors, tortue mouchetée, oiseaux chanteurs, grenouilles, tamias et écureuils, canards, oies, porcs-épics.
Pour s'y rendre :

Situés non loin de l'intersection de la promenade Terry Fox et de l'avenue Kanata, vers le nord, les sentiers sont accessibles à partir du chemin Goulbourn Forced ou de l'extrémité est de la promenade Walden. Vous trouverez un parc de stationnement au début du sentier sur la promenade Walden.

Parc Sheila McKee

Parc Sheila-McKee

Ce que vous verrez

L'escarpement sur la berge de la rivière des Outaouais permet aux visiteurs de s'imprégner de la paix et de la beauté du site. Cette berge rocheuse présente quelques particularités : des chutes d'eau en été, des formations de glace en hiver, des arbres miniatures à feuillage persistant et de très vieux conifères qui poussent dans les falaises abruptes.

Caractéristiques
  • Longueur : 2 km de sentiers
  • Emplacement : Le long de la rivière des Outaouais à l'est du chemin Dunrobin
  • Plan [ PDF 686 KB ]
Ce que le site a à offrir
  • Marche et accès piéton à la rivière des Outaouais.
  • La Ville a pris une entente d'achat de services avec le Kanata Nordic Ski Club pour le damage des pistes de ski de fond du parc.
  • Faune : Salamandres, écureuils, porcs-épics et oiseaux chanteurs.
Pour s'y rendre :

Le parc Sheila-McKee se trouve au 1730, chemin Sixth Line, au nord de la promenade Riddell. Prenez la sortie du chemin March sur l'autoroute 417. Roulez vers le nord sur le chemin March, puis tournez à droite sur le chemin Dunrobin à la première courbe. Tournez encore à droite presque immédiatement sur la promenade Riddell. Suivez la promenade Riddell vers l'est, qui devient le chemin Sixth Line après la forte courbe à gauche. Dépassez l'entrée du Y Camp et, un peu plus loin, tournez à droite dans l'entrée du parc, où vous verrez l'enseigne du parc Sheila-McKee.

protégée des hautes terres de South March

Forêt protégée des hautes terres de South March

Ce que vous verrez

Visitez 450 hectares d'habitats magnifiques et variés, des terrains boisés aux milieux humides en passant par les affleurements rocheux du Bouclier canadien. On y trouve une forêt mature d'érables à sucre, des belvédères, de nombreuses mares, un vaste milieu humide central, des étangs, un terrain accidenté et des pentes abruptes.

Caractéristiques
  • Longueur : 15,2 km de sentiers entretenus par l'Ottawa Mountain Bike Association ouverts à tous
  • Emplacement : Kanata-Nord
  • Plan : Ottawa Mountain Bike Association 
Ce que le site a à offrir
  • Randonnée pédestre, promenade avec son chien, ski, raquette et vélo de montagne.
  • Faune : Chevreuils, ours noirs, castors, porcs-épics, tortues mouchetées, oiseaux chanteurs, hérons, tamias et écureuils.
Pour s'y rendre :

Les hautes terres de South March se trouvent à Kanata-Nord. L'un des principaux points d'entrée et un espace de stationnement se trouvent à l'intersection du chemin Klondike et du chemin Second Line, le long de l'accotement du chemin Second Line. Le parc de stationnement du Complexe récréatif Richcraft donne accès aux hautes terres de South March (par les sentiers).

Bois Trillium

Bois Trillium

Ce que vous verrez

La biodiversité, les sentiers récréatifs, l'étang à grenouilles et les excellentes occasions de voir des trilles blancs et d'autres fleurs sauvages au printemps font toute la richesse de cet espace naturel de 134 hectares de bois, connu pour sa forêt mature en zone sèche, composée d'érables à sucre, de hêtres, de pins blancs et de chênes rouges.

Caractéristiques
  • Longueur : 5 km de sentiers (À CONFIRMER)
  • Emplacement : Kanata-Nord
Ce que le site a à offrir
  • Sentiers pédestres accessibles, randonnée pédestre, promenade avec son chien, course à pied, ski, raquette et vélo de montagne.
  • Faune : Chevreuils, porcs-épics, castors, tortues mouchetées, oiseaux chanteurs, grenouilles des bois, tamias et écureuils.
  • Accès aux sentiers des hautes terres de South March au nord du chemin Terry Fox.
  • Toilettes au Complexe récréatif Richcraft.
Pour s'y rendre :

Le début du sentier du bois Trillium est au Complexe récréatif Richcraft, situé au 4101, promenade Innovation. On trouve beaucoup d'espaces de stationnement au complexe récréatif (il y a un autre parc de stationnement au début du sentier au sud du terrain de sport), à Kanata-Nord, près de l'intersection de la promenade Terry Fox et du chemin March.

Forêt Torbolton

Ce que vous verrez

Forêt Torbolton

La forêt Torbolton, c'est 260 hectares de grands pins rouges, blancs et gris au centre du village de Constance Bay. Après une promenade dans la forêt, profitez de la plage qui se trouve à proximité, au bord de la rivière des Outaouais! Cet espace naturel, qui se trouve dans les dunes de sable de la baie Constance, est une forêt dunaire d'importance provinciale. Comme ce site est connu pour son herbe à puce, il faut prendre des précautions.

Caractéristiques
Ce que le site a à offrir
  • Marche, équitation, cyclisme, ski et motoneige.
  • Le Torbolton Nordic Ski Club entretient environ 30 km de pistes de ski dans la forêt de Torbolton et dans la péninsule.
  • La piste de motoneige, qui traverse la forêt au centre, est balisée et damée, mais exige le laissez-passer de la West Carleton Snowmobile Trails Association.
  • Faune : Oiseaux chanteurs, porcs-épics, ours noirs, cerfs de Virginie et renards roux.
  • La végétation dans les dunes est très vulnérable et est une végétation indigène qui est rare ou peu fréquente dans la ville. Il faut éviter de marcher dans les dunes lorsque c'est possible.
  • Il y a des toilettes au centre communautaire de Constance Bay.
Pour s'y rendre :

Sur l'autoroute 417, prenez la sortie du chemin March, qui vous mènera jusqu'au chemin Dunrobin. Après 17 km sur le chemin Dunrobin, tournez à droite sur le chemin Constance Bay. Prenez le chemin Allbirch, qui est la première route à droite. Suivez le chemin Allbirch jusqu'au bout (1 km), tournez à gauche sur la promenade Bishop Davis, qui devient la promenade Bayview après une courbe vers la droite. Continuez sur la promenade (1 km), et tournez sur la promenade Len-Purcell (première rue à droite).

Vous pouvez vous garer au centre communautaire de Constance Bay, au 262, promenade Len-Purcell.

Est

Forêt de Cumberland

Forêt de Cumberland

Ce que vous verrez

La forêt de Cumberland, un espace de 600 hectares, est divisée en trois parcelles qui entourent le village de Vars. La forêt est dominée par des érables rouges, des peupliers, des bouleaux, des pins rouges et des pins blancs. La parcelle centrale englobe les terres humides flottantes de Limoges, un site d'importance provinciale sillonné par des trajets de passage de la faune essentiels.

Caractéristiques
Ce que le site a à offrir
  • Randonnée pédestre, équitation, ski de fond et motoneige. Plusieurs sentiers traversent chaque parcelle; ceux qui se trouvent à proximité du chemin Sand sont régulièrement utilisés et entretenus par le Carleton Regional Snowmobile Club.
  • Faune : Oiseaux chanteurs, porcs-épics, ours noirs, cerfs de Virginie, renards roux, coyotes, canards, oies et tortues.
Pour s'y rendre :

Sur l'autoroute 417, prenez la sortie du chemin Anderson, tournez à droite, et suivez le chemin Anderson jusqu'à la première intersection. Tournez sur le chemin Leitrim (route régionale 14 d'Ottawa). Continuez sur le chemin Russell (route régionale 26 Est d'Ottawa) et tournez à droite sur le chemin Sand. La forêt est aussi accessible par les chemins Dunning, Clayton ou Saumure.

Île Petrie

Île Petrie

Ce que vous verrez

L'île Petrie est une zone de loisirs et de conservation située dans la rivière des Outaouais, à l'est de la ville. Surtout connue pour sa plage, on y pratique aussi la randonnée pédestre et le canoë-kayak, et c'est une destination prisée des naturalistes et des randonneurs. L'île Petrie, composée de milieux humides, de forêts et d'une série d'îlots, possède environ 12 km de berges si l'on tient compte de l'ensemble des chenaux et des baies. On y trouve des terres humides d'importance provinciale. Les Amis de l'île Petrie gèrent un centre d'interprétation de la nature dans le vieux chalet, près de l'aire de pique-nique. Le centre est ouvert les fins de semaine de mai, de juin et de septembre, et tous les jours en juillet et en août.

Caractéristiques
  • Longueur : 5 km de sentiers
  • Emplacement : Accessible par la sortie du chemin Trim sur la route régionale 174
  • Plan [ PDF 704 KB ]
Ce que le site a à offrir
  • Randonnée pédestre, course à pied, pique-nique, baignade à la plage et observation de la nature.
  • Les vélos ne sont pas autorisés dans les sentiers.
  • Les chiens ne sont pas permis.
  • Les Amis de l'île Petrie offrent des programmes d'été pour les enfants 
  • Le Rideau Canoe Club offre un programme d'une demi-journée pour permettre aux enfants de se familiariser avec le kayak.
  • L'île abrite des oiseaux, des tortues (peinte et géographique), des grenouilles et des canards.
  • Facilement accessible en vélo ou en voiture.
Pour s'y rendre :

Roulez sur l'autoroute 417 puis la route régionale 174, et tournez à gauche (nord) sur le chemin Trim. Dépassez le boulevard Jeanne d'Arc Nord pour vous rendre jusqu'à l'île. Stationnement payant sur place à 2 $ pour 5 heures, de 7 h à 18 h, tous les jours.

Il est possible d'utiliser le transport en commun pour se rendre à proximité de l'île, au parc-o-bus du chemin Trim et à l'arrêt du réseau d'autobus local sur le boulevard Jeanne-d'Arc Nord. Le circuit 95 passe toutes les 15 minutes la semaine, et l'autobus local passe toutes les heures. Certains autobus sont dotés d'un support à vélo. À partir de l'arrêt d'autobus, la promenade à pied (15 à 20 minutes) ou à vélo (5 à 7 minutes) jusqu'à l'île Petrie, vers le bas de la colline et sur la route en remblai, offre de nombreux points de vue sur l'eau et des sentiers optionnels à l'écart de la route principale.

En été, le circuit 198 d'OC Transpo circule fréquemment entre la station Place D'Orléans et la plage de l'île Petrie les fins de semaine et les jours fériés.

Sud

Forêt Marlborough

Forêt Marlborough

Ce que vous verrez

La forêt Marlborough est l'un des plus importants espaces naturels d'Ottawa pour la préservation de la biodiversité et des fonctions écologiques. La Ville possède 8 149 hectares de ce vaste territoire, constitué de divers types de milieux humides, d'une grande variété de forêts, de fourrés et de clairières. En plus du sentier de randonnée qui s'étend d'Ottawa à Kingston, qui fait partie du réseau de sentiers de la rivière Rideau, la forêt Marlborough offre le sentier naturel Cedar Grove (parc de stationnement sur la promenade Roger Stevens) et plusieurs pistes de motoneige entretenues par la Rideau Snowmobile Association.

Caractéristiques
  • Longueur : Les 2 km du sentier naturel de Cedar Grove sont entretenus par la Rideau Trail Association. Il y a de nombreux autres chemins et sentiers dans la forêt.
  • Emplacement : Promenade Roger Stevens
  • Plan [ PDF 946 KB ]
Ce que le site a à offrir
  • Randonnée pédestre, ski, et pistes de motoneige.
  • Il y a des projets d'aménagement faunique par Canards Illimités Canada autour des étangs qui attireront les oiseaux chanteurs et canards.
  • Faune : Chevreuils, grouses, orignaux, castors, hérons, tortues et grenouilles.
  • La chasse est autorisée dans la forêt Marlborough. On recommande aux visiteurs de rester sur les chemins forestiers et les sentiers aménagés pendant la saison de chasse de l'automne et de porter des couleurs vives.
  • Installations sanitaires au parc de stationnement du sentier naturel Cedar Grove.
Pour s'y rendre :

La forêt Marlborough est accessible à divers endroits. On trouve trois parcs de stationnement sur la promenade Roger Stevens entre le chemin Malakoff et le chemin Dwyer Hill et sur le chemin Paden. Pour accéder au parc de stationnement du sentier naturel Cedar Grove, prendre la sortie de la promenade Roger Stevens sur l'autoroute 416. Roulez sur la promenade Roger Stevens vers le sud-ouest (14,5 km).

de conservation de Richmond

Zone de conservation de Richmond

Ce que vous verrez

La zone de conservation de Richmond, un territoire de 56 hectares, borde la rivière Jock. La zone présente trois grands étangs artificiels (ou cellules de bassin), des prés parsemés de jeunes conifères et de petites parcelles de forêt en régénération. Plusieurs sentiers sillonnent les zones forestières et contournent les bassins, où les oiseaux de rivage et les sauvagines en migration ont l'habitude de se poser. En 2015 et en 2016, des tronçons du sentier pourraient être fermés en alternance en raison des travaux de construction de la conduite de refoulement de Richmond.

Caractéristiques
  • Longueur : De 2 à 4 km de sentiers
  • Emplacement : Village de Richmond
Ce que le site a à offrir
  • Randonnée, ski de fond et motoneige.
  • Une partie du sentier est entretenue par la Rideau Trail Association.
  • Faune : Oiseaux chanteurs sensibles à la superficie de l'habitat, canards, hérons, tortues et castors.
Pour s'y rendre :

On peut se rendre facilement au village de Richmond par l'autoroute 416, en prenant la sortie de la promenade Brophy, puis l'autoroute 417 par le chemin Eagleson Sud. Il y a un parc de stationnement pour la zone de conservation, accessible du côté ouest du chemin Eagleson, juste au nord de l'intersection avec le chemin Barnsdale.

Plantes

Découvrez les plus de 1 000 plantes indigènes de la région d'Ottawa.

En savoir plus