Passer au contenu principal

Rick Chiarelli - Conseiller - Quartier 8 Collège

Portrait of Rick Chiarelli

Coordonnées

110 avenue Laurier Ouest
Ottawa, ON K1P 1J1
Canada
613-580-2478
613-580-2518

À propos

Rick Chiarelli est né et a grandi dans le quartier Collège, au sein d’une famille propriétaire d'une petite entreprise. Il vit à Lynwood avec son épouse Lida (née Fiala), qui a également grandi dans le quartier Collège, et leurs trois filles. Titulaire d'un baccalauréat en communications et d'un B.S.Sc. en sciences économiques, il est diplômé en droit de l'Université d'Ottawa.

M. Chiarelli s'intéresse depuis longtemps aux enjeux locaux. Tout jeune, il était déjà militant politique et sa notoriété à l'échelle provinciale s’est rapidement établie. Il est d’ailleurs devenu le plus jeune élu en Ontario lorsqu'il a été choisi comme conseiller scolaire pour représenter Nepean dans les années 1980, alors qu’il n’avait pas encore 20 ans.

Plus tard, M. Chiarelli a assumé trois mandats au Conseil municipal de Nepean, où il a également été maire par intérim. À titre de membre du Comité des politiques et de l'administration de Nepean, il a contribué au gel ou à la réduction des impôts fonciers pendant sept années consécutives. Avec ses collègues du Conseil, il a vigoureusement défendu la politique d'emprunt zéro, c'est-à-dire la méthode de financement par répartition, qui a permis à Nepean de se libérer de ses dettes. Cette politique désormais bien connue a été instaurée par Andy Haydon et institutionnalisée par Ben Franklin avec des collègues du Conseil qui partageaient ses vues, dont M. Chiarelli.

En tant que conseiller de la nouvelle Ville d'Ottawa, Rick Chiarelli représente un quartier deux fois plus grand que celui qu'il représentait à Nepean, son travail à ce titre l’occupant d’ailleurs à temps plein. Le quartier de la nouvelle Ville englobe les anciens quartiers de Nepean Centre et de Carleton.

Dans la nouvelle Ville d'Ottawa, M. Chiarelli a assumé diverses responsabilités touchant l'ensemble de la Ville. Il a été élu président du Comité de planification financière à long terme du Conseil. Selon les dirigeants de Moody's Investment Services, le plan que celui-ci a élaboré a été l'une des principales raisons pour lesquelles la Ville a reçu une cote de crédit triple A. Ce plan a été conçu pour amener graduellement la nouvelle Ville à adopter un système financier s'apparentant à celui de Nepean. Des progrès ont été réalisés en ce sens : un règlement prévoyant la constitution d’un fonds de réserve minimal a été établi et la hausse des impôts fonciers a suivi l'inflation ou s’est située en deçà de celle-ci tout au long du mandat de M. Chiarelli à la présidence. Rick Chiarelli a également présidé le seul examen des services de base mené par la Ville, lequel a permis de relever un certain nombre de réductions et de rajustements pouvant accroître l'efficacité de l'administration municipale et a donné au Conseil l'occasion de réinventer les services locaux au cours des dix années suivantes. Certaines des mesures proposées ont été adoptées.

En 2006, un nouveau maire a été élu, Larry O'Brien. Celui-ci a voulu montrer son engagement à l’égard du financement en reprenant les rênes du processus de planification financière à long terme. M. Chiarelli s’est donc volontairement effacé.

M. Chiarelli a également été choisi pour présider le Conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa, composé de 15 membres, durant la période difficile de la fusion (2000-2006). Grâce au travail d'équipe qu'il a dirigé, les Services de bibliothèque ont été le seul volet touché par la fusion à offrir un niveau de service plus élevé avec un effectif réduit. Cet exploit a valu à M. Chiarelli et à la nouvelle Bibliothèque publique d'Ottawa d’être honorés à Toronto par l'Association des bibliothèques de l'Ontario et de recevoir un prix provincial spécial pour leur réalisation exceptionnelle et pour le leadership et la créativité extraordinaires dont ils ont fait preuve pendant la fusion.

Au milieu de son deuxième mandat au Conseil d'Ottawa, M. Chiarelli a appuyé la création du Bureau du vérificateur général pour aider à déceler les abus financiers au sein de l'importante bureaucratie fusionnée et à trouver des moyens de réaliser des économies qui profiteraient aux contribuables.

Contrairement à ce que bien des gens pensent, les rapports annuels du vérificateur général ne dorment pas sur les tablettes, et Rick Chiarelli est l'un de ceux qui s'assurent qu'on s'en serve.

M. Chiarelli et trois autres conseillers ont été choisis par leurs collègues pour faire partie du Groupe de travail du Conseil sur la vérification. Il s'agit du sous-comité du Conseil municipal qui a supervisé avec succès l'équipe de direction de la Ville pour s'assurer que les centaines de recommandations formulées chaque année par le vérificateur général sont bel et bien mises en œuvre afin de protéger l'argent des contribuables.

Rick Chiarelli est aussi un membre actif du Comité sur la technologie de la Ville, auquel il a récemment présenté une proposition visant l’instauration de la carte à puce O-Carte. Cette carte, que les résidents pourront réactiver sur leur ordinateur à la maison, aura de multiples usages : laissez-passer d'autobus et carte de bibliothèque, elle servira aussi pour s’inscrire aux programmes récréatifs et culturels municipaux et pour obtenir des précisions sur la facturation. Elle permettra même aux détenteurs de remettre de l'argent dans les parcomètres à l'aide de leur téléphone cellulaire sans quitter leur réunion, leur dîner ou leurs activités quelles qu’elles soient. L'O-Carte peut faire économiser des millions de dollars aux contribuables en réduisant la taille de divers services de facturation de la Ville.

M. Chiarelli a également accompli de grandes choses dans d'autres domaines. Il est l'un des artisans du rajeunissement du parc Lansdowne et a joué un rôle clé dans la réalisation d’aménagements importants dans le secteur du chemin Baseline et de l'avenue Woodroffe et dans la remise en état des installations communautaires du parc Qualicum-Graham. Tout de suite après la dernière élection, Bells Corner est tombé sous sa responsabilité et il y a lancé, dans l'intérêt des résidents et des entreprises, un programme ambitieux de renouvellement dont les résultats sont déjà très positifs.

En plus de cumuler toutes ces fonctions, Rick Chiarelli fait partie du Comité des services organisationnels et du développement économique, du Comité des services communautaires et de protection, du conseil de gestion de la Zone d’amélioration commerciale de Bells Corners et du conseil d’administration du Musée de Nepean.

Élevé dans le quartier, Rick Chiarelli a fréquenté l'École secondaire St. Pius X, où il a déjà obtenu le titre d'étudiant de l'année pour l'Ontario, décerné par la FCEAO. En 1999, il a reçu le Prix d'excellence communautaire du Federation and Culture Club of Ottawa-Carleton. En outre, il a été président fondateur du Comité de l’environnement du Conseil de Nepean, président du Conseil d’administration de la Bibliothèque publique d’Ottawa, président du Forum de tous les conseils des bibliothèques publiques d'Ottawa-Carleton et membre du Comité du développement économique ainsi que des comités des Travaux publics et de l’Urbanisme. Il a en outre été chargé par le Conseil d'élaborer le Plan de mesures d'urgence de la Ville. Alors qu’il était à la tête du Comité de direction, il a lutté pour protéger le fonds de réserve des résidents dans le cadre de la fusion et mis en doute la promesse d'énormes réductions fiscales faite par les promoteurs de la fusion locale.

Membre de l'ancienne Société de logement communautaire d'Ottawa, M. Chiarelli a plus tard fait partie de la Commission du logement de la nouvelle Ville d'Ottawa. Il a été le président fondateur de la Coalition pour la conservation de la Ceinture de verdure et a présidé le Comité contre l'alcool au volant et le Comité des communications de Nepean.