Passer au contenu principal

Programme Graffiti et Mural

Unir nos efforts pour éliminer les graffitis

La Ville d’Ottawa et le Service de police d’Ottawa s’engagent à freiner le vandalisme lié aux graffitis et s’efforcent d’offrir une collectivité propre, dynamique, sécuritaire et accueillante aux résidents, aux entreprises et aux visiteurs.

Pour donner suite à cet engagement, la Ville d’Ottawa et ses partenaires ont adopté une stratégie de gestion des graffitis.

Qu’est-ce qu’un graffiti?

Un graffiti est une marque gravée, peinte ou faite d’une autre façon sur une propriété publique ou privée.

Tout graffiti constitue un acte de vandalisme et est par conséquent illégal.

Types de graffitis

Dans la région d’Ottawa, les graffitis les plus courants sont les tags, qui sont constitués de symboles identifiables, composés ou non de lettres, tracés au moyen de crayons ou de peintures en aérosol ou ordinaires. Les autres types de graffitis sont les graffitis personnalisés, politiques, offensants et haineux.

Les graffitis haineux sont ceux qui sont motivés, en totalité ou en partie, par la haine ou les préjugés liés à la race, à l’origine nationale ou ethnique, à la langue, à la couleur, à la religion, au sexe, à l’âge, aux incapacités mentales ou physiques, à l’orientation sexuelle ou à tout autre facteur similaire.

Les graffitis attribuables à des gangs de rue sont rares à Ottawa.

Endroits où l’on trouve des graffitis

On trouve des graffitis à peu près partout, autant dans les banlieues et les collectivités rurales qu’au centre-ville, sur de nombreuses structures, comme les ponts, les bâtiments, les murs, les boîtiers de service, les boîtes aux lettres et les véhicules, ainsi que dans les parcs.

Personnes touchées

Les graffitis font des victimes. Si rien n’est fait pour freiner leur prolifération dans la collectivité, ils peuvent :

  • Donner l’impression que personne ne s’en préoccupe et que personne ne contrôle la situation;
  • Susciter une augmentation de la criminalité et du vandalisme;
  • Occasionner une baisse du commerce et du magasinage, et, ainsi, entraîner une baisse du chiffre d’affaires des entreprises;
  • Diminuer la valeur esthétique des lieux;
  • Entraîner des frais de nettoyage pouvant atteindre des millions de dollars;
  • Soustraire des fonds provenant des impôts aux programmes et services communautaires;
  • Faire entrave à la prospérité et réduire la valeur des propriétés;
  • Porter atteinte au sentiment de sécurité des résidents et des visiteurs.

Mesures prises

La Ville d’Ottawa estime que, pour mieux s’occuper de la question des graffitis, il faut avoir recours à une démarche concertée et à plusieurs volets. C’est pourquoi, en collaboration avec le Service de police d’Ottawa et les chefs de file de la collectivité, elle mène un programme fondé sur les quatre principes suivants :

  • Sensibilisation du public – Sensibiliser la collectivité aux effets négatifs des graffitis et aux coûts connexes, ainsi qu’à l’importance de prévenir et d’éliminer rapidement les graffitis.
  • Responsabilisation – Maximiser le recours aux ressources et aux personnes disponibles, et inciter les propriétaires d’immeubles à jouer un rôle clé dans la prévention des graffitis.
  • Élimination – Éliminer les graffitis rapidement et efficacement, et favoriser leur signalement dans de brefs délais.
  • Application des lois et des règlements – Appliquer les règlements municipaux et les lois pertinentes, y compris le Règlement sur le contrôle des graffitis.

Comment signaler des graffitis

N’ignorez pas les graffitis : signalez-les. Plus vous le ferez tôt, plus les graffitis seront éliminés rapidement, et la probabilité que d’autres graffitis soient effectués pourrait diminuer dans une proportion de 85 %.
Voici quelques conseils en matière de signalement et de prévention des graffitis : 

  • Si vous voyez quelqu’un faire un graffiti, vous êtes témoin d’un acte criminel, que vous pouvez signaler au 9-1-1.
  • Si des graffitis ont été faits sur votre propriété, appelez le centre d’appels du Service de police d’Ottawa au 613-236-1222, poste 7300 (ATS : 613-760-8100). Tout graffiti à connotation haineuse devrait être signalé à la Section des crimes haineux du Service de police d’Ottawa au 613-236-1222, poste 2466. Les propriétaires sont responsables de l’élimination des graffitis sur leur propriété.
  • Pour signaler un graffiti sur un bien public (parc, route, plaque de rue, boîtier de services publics, distributrice de journaux, boîte aux lettres de la Société canadienne des postes) ou sur une propriété privée (résidentielle, commerciale ou industrielle), remplissez le formulaire en ligne ou appelez la Ville d’Ottawa au 3-1-1 (ATS : 613-580-2401). La Ville informera le propriétaire de la présence du graffiti et veillera à ce qu’il l’élimine rapidement.
  • Si vous souhaitez signaler des graffitis tout en gardant l’anonymat, appelez Échec au crime au 613-233-8477 ou au 1-800-222-8477.

Les graffitis et la loi

La loi est claire : il est criminel de faire des graffitis sur des propriétés publiques ou privées. 

  • Aux termes du Règlement sur le contrôle des graffitis de la Ville d'Ottawa, les graffiteurs sont passibles d’une amende de 615 $, incluant la suramende compensatoire.
  • Aux termes du Code criminel du Canada, un graffiti est considéré comme un acte de vandalisme, et l’accusation appropriée est « méfait de moins ou de plus de 5 000 $ ». En vertu de la loi, les graffiteurs peuvent également avoir à effectuer des heures de service communautaire ou faire l’objet d’accusations criminelles. Une déclaration de culpabilité peut se traduire par l’ouverture d’un casier judiciaire, qui peut avoir une incidence sur la possibilité de trouver un emploi ou d’effecteur des voyages à l’étranger.
  • En vertu de la Loi sur la responsabilité parentale, les parents sont financièrement responsables des biens qui sont perdus, endommagés ou détruits intentionnellement par leurs enfants de moins de 18 ans.

Propriétaires

Le Règlement sur le contrôle des graffitis de la Ville d’Ottawa exige que les propriétés situées sur le territoire de la ville soient exemptes de graffitis. Le Règlement prévoit une exception pour les zones désignées comme des « murs légaux ».

Les propriétaires qui n’enlèvent pas les graffitis rapidement reçoivent un avis écrit les obligeant à se conformer au Règlement. Un délai minimum de sept jours leur est accordé à cette fin. Si un propriétaire choisit de ne pas donner suite à l’avis, la Ville peut charger un entrepreneur d’enlever les graffitis et ajouter les frais à la facture de taxes municipales du propriétaire.

Qu’est-ce qu’un mur légal?

Un mur légal, également appelé « espace libre », est un endroit où les graffitis sont permis et encouragés. La Ville d’Ottawa compte trois murs légaux :

  1. Partie inférieure du pont Dunbar – 1301, avenue Bronson;
  2. Mur de soutènement du centre éducatif de la rue Albert – 422, rue Slater;
  3. Complexe récréatif Bob-MacQuarrie - Orléans – 1490, promenade Youville.

Objectifs de la Stratégie de gestion des graffitis

La Stratégie de gestion des graffitis vise principalement à garder la ville propre, sécuritaire et exempte de graffitis. Pour favoriser l’atteinte de cet objectif, nous avons pris les engagements suivants :

  • Faire disparaître les graffitis aussi rapidement que possible;
  • Renforcer la capacité de la collectivité de contrôler les graffitis;
  • Favoriser la fierté civique et la prospérité des résidents et des entreprises;
  • Favoriser le recours aux techniques de prévention;
  • Offrir des mécanismes de signalement faciles à utiliser et accessibles;
  • Aider les résidents et les entreprises au moyen des ressources et des outils appropriés;
  • Faire appel aux entreprises, aux résidents, aux jeunes, aux organismes communautaires et aux graffiteurs comme partenaires;
  • Adopter des pratiques exemplaires et des solutions fondées sur la recherche dans le domaine de la gestion des graffitis.

Programmes bénévoles

L’union fait la force!

Les bénévoles peuvent renforcer la collectivité et faire d’Ottawa une ville sans graffitis.

En participant au Programme de gestion des graffitis à titre de bénévole, vous bénéficierez de nombreux avantages, dont profitera aussi votre quartier :

  • Renforcement de la capacité de votre quartier de contrôler les graffitis;
  • Regroupement des résidents pour l’élaboration de solutions communautaires;
  • Adoption d’un comportement modèle pour la collectivité;
  • Participation du voisinage à la prévention du crime;
  • Accroissement de la sécurité et de la propreté;
  • Promotion et maintien de la santé du quartier.

Voici comment vous pouvez y participer :

  1. Procurez-vous la trousse communautaire gratuite conçue pour l’enlèvement des graffitis et engagez-vous à faire disparaître les graffitis qui se trouvent sur les biens publics dans votre quartier. Cette trousse vous permettra de faire disparaître des graffitis sur des surfaces lisses comme les enseignes, les boîtiers des circuits de commande des feux de circulation, les boîtes à journaux et les boîtes aux lettres. Elle comprend des chiffons, des gants, des instructions et des consignes de sécurité. De nombreux résidents d’Ottawa ont déjà changé l’apparence de leur quartier grâce à cette trousse. Inscrivez un projet de nettoyage de graffiti auprès de la campagne du Grand ménage de la capitale à l'adresse http://ottawa.ca/menage.  Vous pouvez également présenter une demande par courriel afin de recevoir une trousse de nettoyage.
  2. Organisez une activité communautaire d’enlèvement des graffitis de manière indépendante ou dans le cadre du Grand ménage de la capitale. La planification d’une telle activité n’a pas à être complexe : il suffit d’un peu d’enthousiasme et d’attention. La Ville d’Ottawa peut vous aider en vous fournissant du matériel pour l’enlèvement des graffitis et des ressources additionnelles au besoin.
  3. Participer aux programmes Adoptez un parc et Adoptez une route et assurez-vous que votre environnement demeure exempt de graffitis. Établis dans toute la ville, ces programmes favorisent la participation de la collectivité à l’entretien des parcs et des routes, dans le cadre d’un partenariat entre des bénévoles et la Ville. Ils visent les groupes communautaires et les particuliers qui souhaitent jouer un rôle actif dans l’amélioration de la qualité de vie au sein de notre collectivité.

Ensemble nous pouvons faire d’Ottawa une ville sans graffitis.

Pour en savoir davantage au sujet de la gestion des graffitis, regardez cette vidéo.

Contactez-nous

Pour obtenir un complément d’information, veuillez communiquer avec le :

Programme de gestion des graffitis
100, croissant Constellation, 5e étage
Ottawa (Ontario)
K2G 6J8

Courriel : gestiondesgraffitis@ottawa.ca
Télécopieur : 613-580-9605
Téléphone : 3-1-1

Conseils à l'intention des parents

Qu’est-ce qu’un tagueur?

Un tagueur est une personne ayant adopté un surnom ou une signature – appelé tag – qu’elle trace sur des objets ou des immeubles sous forme de graffiti. Son objectif est de gagner du respect et de la reconnaissance au sein du graffitisme, en taguant le plus possible et dans le plus grand nombre d’endroits marquants possible. Certains tagueurs se donnent beaucoup de mal, allant jusqu’à placer des tags dans des endroits très dangereux.

Comment puis-je savoir si mon enfant est un tagueur?

Les signes généraux pouvant indiquer que votre enfant est un tagueur sont notamment les suivants :

  • il a adopté une nouvelle signature ou un surnom que ses amis utilisent.
  • il transporte un carnet de croquis (souvent appelé « livre noir ») contenant des tags ou des dessins de style « bande dessinée ».
  • des tags apparaissent sur des cahiers, des meubles, des murs, des planches à roulettes ou des endroits comme sous la visière d’une casquette de baseball.
  • il consulte des sites Web et des babillards sur les graffitis, et il lit des revues sur le sujet.
  • il possède des divers articles pour la réalisation de graffitis (ex. : peintures en aérosol et embouts, marqueurs, contenants de cirage à chaussures, articles de gravure (acide, papier abrasif, outils à bois, pochoirs, pierres, clous, coupe-verre, tournevis) et des autocollants portant la mention « Bonjour, je m’appelle », qui sont couramment utilisés par les tagueurs.
  • ses mains ou ses vêtements portent des traces de marqueur ou sont tachés de peinture.
  • il possède un grand nombre de gants à usage médical.
  • il rentre souvent tard la nuit (en général, les tagueurs sont à l’œuvre entre minuit et 6 h).
  • il devient très réservé ou protecteur à propos de certaines choses comme des parties de sa chambre, des sacs ou des vêtements. (De nombreux tagueurs adoptent une tenue vestimentaire précise, souvent un chandail à capuchon de couleur foncée, pour réaliser leurs activités.)
  • il fréquente d’autres jeunes affichant les caractéristiques ci-dessus.

Encouragez votre enfant à s’adonner à d’autres activités créatives. Il peut faire sa marque d’autres façons.

  1. Incitez votre enfant à participer à des activités positives, comme des sports ou des activités scolaires.
  2. Aidez votre enfant à exprimer sa créativité d’une manière positive, notamment dans le cadre de cours d’art ou de projets de conception.
  3. Faites participer votre enfant et ses amis à une initiative de nettoyage communautaire, comme le Grand ménage de la capitale. En participant à de telles activités, les élèves de niveau secondaire non seulement apportent quelque chose de positif à la collectivité, mais aussi peuvent faire en sorte que les heures passées à nettoyer soient considérées comme faisant partie de leurs heures de travail bénévole obligatoires.

Prévention et élimination des graffitis

Prévention

Voici des méthodes simples qui vous permettront de dissuader les graffiteurs et de prévenir l’apparition ou la réapparition de graffitis sur votre propriété.

  • Enlevez les graffitis dès leur apparition. Plus vous les ferez disparaître vite, moins votre propriété sera susceptible d’être la cible des vandales.
  • Faites de votre mieux pour que votre propriété soit d’apparence propre et soignée. Les déchets, les clôtures brisées et les broussailles sont des signes d’indifférence pouvant attirer les vandales.
  • Plantez des vignes, des arbustes ou des plantes épineuses pour limiter l’accès aux murs.
  • Éloignez les véhicules, les bennes à rebuts et les autres objets des murs, et recouvrez les tuyaux afin d’empêcher l’accès au toit ou aux étages supérieurs des immeubles.
  • Appliquez un enduit spécial sur les surfaces pour les protéger des dommages pouvant être causés par l’enlèvement des graffitis.
  • Concevez et construisez des structures qui ne constituent pas des cibles attrayantes pour les graffiteurs. Évitez les grandes surfaces lisses aux couleurs claires.
  • Posez des clôtures et d’autres obstacles pour dissuader les gens de passer près de votre maison ou de votre établissement.
  • Commandez à des artistes communautaires la réalisation d’une murale sur un mur qui est constamment la cible des graffiteurs

Collaboration avec la collectivité

La collaboration avec d’autres entreprises et résidents constitue un moyen efficace de prévenir l’apparition de graffitis dans une rue ou un quartier.

  • Favorisez la fierté et le respect au sein de la collectivité. Avec vos voisins, participez aux programmes Adoptez un parc et Adoptez une route, et faites en sorte qu’il n’y ait pas de graffitis dans votre quartier.
  • Dans le cadre du Grand ménage de la capitale, organisez un projet d’élimination des graffitis dans votre collectivité. Les groupes communautaires et les résidents qui souhaitent faire disparaître des graffitis se trouvant sur des structures publiques peuvent se procurer des trousses conçues à cet effet.
  • Intensifiez la sécurité en mettant sur pied un programme de surveillance de quartier ou de surveillance des entreprises, et incitez vos voisins à assurer une surveillance mutuelle.
  • Établissez des partenariats et partagez des ressources avec les propriétaires et les commerçants du voisinage afin d’engager un spécialiste de l’enlèvement des graffitis OU formez une équipe communautaire d’enlèvement des graffitis afin d’aider les personnes qui sont incapables de faire ce travail elles-mêmes. Ces mesures favorisent une disparition rapide et constante des graffitis, aident à prévenir l’apparition d’autres graffitis et contribuent au maintien de la valeur collective des propriétés avoisinantes.

Élimination

Si des graffitis ont été faits sur votre propriété, il est important que vous les éliminiez dès que possible, idéalement dans les 48 à 72 heures suivant leur apparition. Voici pourquoi :

  • L’élimination rapide des graffitis indique clairement qu’il est inacceptable de défigurer votre propriété.
  • Si les graffitis sont enlevés dans les 48 heures, le risque que d’autres graffitis fassent leur apparition est réduit de 85 p. 100.
  • Les produits de nettoyage sont plus efficaces sur les graffitis qui viennent d’être faits.
  • L’élimination rapide des graffitis empêche les graffiteurs d’obtenir la reconnaissance publique qu’ils recherchent.
  • L’élimination rapide des graffitis contribue à maintenir la propreté de votre propriété et de votre quartier.

Méthodes d’élimination des graffitis

L’efficacité des solutions dépend du type de surface

Il ne faut pas oublier que les renseignements ci-dessus ne sont fournis qu’à titre indicatif. La Ville d’Ottawa ne garantit pas l’exactitude ni l’exhaustivité de l’information présentée sur son site Web et ne peut être tenue responsable des dommages découlant des méthodes d’enlèvement des graffitis qui y sont décrites.

Conseils pour l’élimination des graffitis

Consultez toujours un professionnel avant de tenter de faire disparaître des graffitis. Vous trouverez une liste de spécialistes dans la section « Graffiti-Enlèvement » des pages jaunes ou à l’adresse pagesjaunes.ca.

Si vous essayez de faire disparaître vous-même des graffitis, n’oubliez pas les points suivants :

  • Les produits de nettoyage sont plus efficaces sur les graffitis qui viennent d’être faits. Essayez d’éliminer les graffitis dès que vous les remarquez.
  • Lisez et suivez les directives du fabricant des produits.
  • Respectez les mesures de sécurité appropriées.
  • Portez des lunettes et des vêtements de protection.
  • Faites attention au milieu environnant et aux dangers naturels, comme le vent.
  • Utilisez les produits chimiques dans un endroit bien ventilé.
  • Faites d’abord l’essai de tous les produits de nettoyage sur une petite surface.
  • Entreposez tout produit inutilisé dans un endroit sûr.

Méthodes d’élimination des graffitis

Les méthodes les plus courantes sont les suivantes :

  1. Méthode chimique
    Cette méthode implique l’utilisation d’un solvant chimique et d’eau. Les solvants chimiques sont efficaces sur la plupart des surfaces. Il est toujours préférable de consulter un professionnel avant d’utiliser un produit chimique pour faire disparaître des graffitis. L’utilisation inadéquate d’un tel produit peut entraîner l’incrustation des graffitis ou causer des dommages additionnels à la propriété.
  2. Lavage à la pression
    Cette méthode, qui consiste à projeter de l’eau chaude sous pression, est très efficace lorsqu’on applique également un solvant chimique et un abrasif convenant à la surface à nettoyer. Elle est particulièrement indiquée dans le cas de la brique, de la pierre, du stucco, de l’aluminium et du vinyle.
  3. Application de peinture
    Sur les surfaces déjà peintes, l’application de peinture sur les graffitis constitue une façon peu coûteuse de faire disparaître ceux-ci. Assurez-vous que la nouvelle couche de peinture est de la même couleur que la surface, appliquez un apprêt pour éviter que les graffitis ne transparaissent et couvrez une aussi grande partie de la surface que possible. Une combinaison de peintures différentes constitue une toile idéale pour les graffiteurs et peut favoriser la réalisation d’autres graffitis. L’application de peinture sur des graffitis n’est recommandée que dans le cas du bois, du métal et du plastique déjà peints ou lorsque les autres techniques d’enlèvement ont échoué.

Élimination selon le type de surface

L’efficacité des solutions dépend du type de surface

Il ne faut pas oublier que les renseignements ci-dessus ne sont fournis qu’à titre indicatif. La Ville d’Ottawa ne garantit pas l’exactitude ni l’exhaustivité de l’information présentée sur son site Web et ne peut être tenue responsable des dommages découlant des méthodes d’enlèvement des graffitis qui y sont décrites.

La clé du succès consiste à employer la quantité de solvant appropriée (on peut faire beaucoup avec peu) et à exercer une bonne pression. Pour protéger la surface, commencez par utiliser un linge doux, puis, au besoin, frottez avec une brosse ou un tampon doux. On peut éliminer la plupart des produits servant à enlever les graffitis en rinçant la surface au moyen d’un boyau d’arrosage ou d’un flacon pulvérisateur rempli d’eau chaude. *

Type de surface

Solution

Brique / pierre

Avec une brosse douce, appliquez un décapant pour peinture ou graffitis, puis rincez la surface à l’eau.

Si les graffitis sont difficiles à enlever, appliquez un gel et laissez-le agir pendant 10 à 15 minutes. Rincez la surface au moyen d’un pulvérisateur puissant.

Selon le type de peinture utilisé, il se peut que des marques subsistent après le nettoyage. En général, un deuxième nettoyage enlèvera ou atténuera ces marques.

NOTA : Le lavage à la pression à l’eau chaude est plus efficace qu’à l’eau froide.

Métal

Appliquez une petite quantité de décapant pour graffitis, frottez avec un linge ou un tampon doux, puis rincez la surface en y pulvérisant de l’eau.

Il est possible d’obtenir des trousses communautaires pour faire disparaître les graffitis sur les immeubles de la Ville et autres biens publics.

Tuile / granite / marbre

Ces surfaces étant très délicates, nous vous recommandons de consulter un professionnel.

Vous pouvez appliquer une petite quantité de décapant pour graffitis sur une petite surface, puis l’enlever en frottant légèrement. Si vous constatez que cette méthode cause des dommages, cessez le travail sans délai. 

Bois

La méthode la plus efficace peut consister à appliquer une nouvelle couche de peinture ou à faire un lavage à la pression. Dans certains cas, on peut appliquer du décapant pour graffitis, puis frotter la surface avec un tampon doux. Avant de couvrir de décapant la totalité d’une surface, faites toujours un essai sur une petite zone.

Si vous choisissez d’appliquer une nouvelle couche de peinture, essayez dans toute la mesure du possible d’utiliser la même couleur et peignez la totalité de la surface.

Plastique (y compris les revêtements en vinyle)

Appliquez du décapant pour graffitis sur la surface, frottez légèrement avec un tampon et rincez-la ou faites un lavage à la pression.

MISE EN GARDE : Certains plastiques se dégradent dès que le décapant est appliqué. C’est pourquoi il est préférable de faire d’abord un essai sur une petite surface. Dans certains cas, il est possible de faire disparaître les graffitis au moyen d’un produit de nettoyage domestique doux. Cette méthode peut toutefois nécessiter l’application d’une nouvelle couche de peinture de la même couleur. N’utilisez pas de diluants pour peintures : ils peuvent amollir le plastique et le rendre terne ou collant en permanence. 

Verre

Supprimez les graffitis au moyen de lames de rasoir ou de décapant pour graffitis. Si l’utilisation de lames de rasoir ne les fait pas disparaître complètement, frottez légèrement la surface avec de la laine de bronze ultrafine et de l’eau pour enlever la peinture résiduelle.

Revêtements de sol

Appliquez du décapant pour graffitis (peut-être sous forme de gel), puis faites un lavage à la pression (un nettoyage au bicarbonate de soude peut également s’avérer efficace).

Si vous êtes incapable de faire disparaître des graffitis, veuillez communiquer avec un professionnel. Voir la section « Graffitis-Enlèvement » dans les pages jaunes ou à l’adresse pagesjaunes.ca.

Règlement sur le contrôle des graffitis

Règlement sur le contrôle des graffitis

Pour qu’il y ait contrôle des graffitis, il faut les éliminer dès leur apparition. C’est pourquoi le Règlement sur le contrôle des graffitis a été promulgué en janvier 2008. Aux termes de celui-ci, TOUTES* les propriétés de la ville d’Ottawa doivent demeurer exemptes de graffitis. Veuillez consulter le Règlement no 2008-01 sur le contrôle des graffitis.

* (Le Règlement s’applique à toutes les propriétés de la ville d’Ottawa, à l’exception des secteurs désignés comme des murs légaux.)

Graffiteurs

La loi est claire : il est criminel de faire des graffitis sur des propriétés publiques ou privées. Aux termes du Règlement, les graffiteurs sont passibles d’une amende de 610 $ incluant une suramende compensatoire. En vertu de la loi, les graffiteurs peuvent également avoir à effectuer des heures de service communautaire ou faire l’objet d’accusations criminelles.

Propriétaires

Aux termes du Règlement, les propriétaires sont tenus de faire disparaître les graffitis de leur propriété dans les sept (7) jours après avoir reçu un avis de la Ville à cet effet. Dans le cas des propriétaires qui ne font pas disparaître des graffitis dans le délai prescrit, la Ville peut confier à des entrepreneurs la tâche de le faire et ajouter les frais connexes à la facture de taxes municipales des propriétaires concernés. 

Il existe de nombreuses mesures que vous pouvez prendre pour empêcher que des graffitis ne soient faits dans votre quartier ou pour faire disparaître des graffitis, notamment les suivantes :

  1. Organiser un programme de surveillance de quartier;
  2. Participer au programme communautaire d’enlèvement des graffitis en demandant à recevoir une trousse à cet effet;
  3. Organiser une journée d’enlèvement des graffitis dans votre quartier;
  4. Faire appel à un spécialiste de l’enlèvement des graffitis.

Qu’en est-il de l’art urbain?

L’art public et urbain joue un rôle important dans notre collectivité et peut contribuer à la fierté communautaire et à l’embellissement de la ville. Or, les graffitis relèvent du vandalisme : il ne s’agit pas d’œuvres d’art. En incitant les résidents à faire des choix responsables lorsqu’ils placent légalement des œuvres d’art dans les lieux publics et privés, nous pouvons assurer l’intégrité et la beauté de notre ville. Des murs légaux, des programmes d’art communautaire et des possibilités de réaliser des murales sont offerts dans toute la ville afin d’appuyer les artistes et de favoriser la créativité.

Prenez connaissance des programmes et des possibilités qu’offrent les endroits suivants :

  1. École d’art d’Ottawa
  2. House of Paint
  3. Murs réservés aux graffitis : Pont George-Dunbar (avenue Bronson), Complexe récréatif Bob MacQuarrie Orléans et le Centre d’éducation de la rue Albert Street (rue Slater).

Programme de murales d'Ottawa

Les murales sont des œuvres d’art de grande taille créées sur un mur ou fixées à un mur avec l’autorisation du propriétaire de l’immeuble. Il est prouvé que les murales extérieures constituent une bonne façon de gérer le vandalisme par graffitis, de soutenir les arts et la culture, de contribuer au développement économique et de fournir aux jeunes des occasions de s’investir dans un projet.

Ce programme a pour but d’appuyer la Stratégie de gestion des graffitis d’Ottawa et d’embellir la ville en facilitant la conception et la production de murales.

Le Programme de murales d'Ottawa comprend les volets suivants:

  • Un processus d’examen des projets qui fournit de l’information et de l’aide aux propriétaires et aux artistes intéressés par un projet de murale
  • Le programme À vos pinceaux! est un programme de participation des jeunes favorisant l’utilisation de murales extérieures pour décourager le vandalisme par graffitis, tout en soutenant les arts et la culture dans la région, en embellissant la ville aux yeux des résidents et des visiteurs, et en incitant des jeunes à risque à participer à des expériences positives de renforcement de leur compétences.
  • Murales pour passages inférieurs, est une initiative visant à embellir le paysage de rue.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec le coordonnateur du Programme de murales d’Ottawa, au 613-580-2424, poste 13350, ou à mural@ottawa.ca

Appel aux professionnels du milieu des arts – Demande de candidatures

Date limite de soumission : Vendredi 17 mars 2017, 16 h (HE)

Budget : 40 000 $ 

La Ville d’Ottawa invite les professionnels du milieu des arts à présenter leur candidature pour consulter la communauté et collaborer avec elle dans le cadre de la conception et de la réalisation de deux murales originales sur les deux murs du passage inférieur de la rue Main, sous l’autoroute 417. Les murales reflèteront les environs et créeront des portails dynamiques dans la ville.

Contexte et vision du projet de murales dans les passages inférieurs

Ce projet a été mis sur pied dans le but d’enjoliver les passages inférieurs de la ville et de créer des portails créatifs qui font le pont entre les quartiers dynamiques de la ville et reflètent la communauté locale. La collaboration avec les groupes communautaires, les associations et les entreprises du secteur et leur consultation constituent des éléments essentiels de cette vision globale.

Calendrier

  • Date limite pour proposition de candidature: Vendredi 17 mars 2017, 16 h (HE)
  • Annonce des candidats présélectionnés : 24 mars 2017
  • Séance d’information à l’intention des artistes : Semaine du 27 mars 2017
  • Entrevues de l’étape II : Semaine du 1er mai 2017
  • Annonce des résultats finaux : 8 mai 2017
  • Début de la réalisation des murales : Début de mai 2017 – Cette étape comprend la réalisation et la mise en œuvre d’un plan d’engagement communautaire,  l’examen du concept final par la Direction générale des travaux publics et de l’environnement et le ministère des Transports de l’Ontario, et l’exécution des murales.
  •  Date limite d’exécution des murales : Lundi 19 juin 2017

Admissibilité

  • La présente demande est ouverte aux professionnels du milieu des arts, y compris les collectifs artistiques, les galeries d’art, les groupes communautaires dirigés par des artistes, les équipes d’artistes, les conservateurs, les concepteurs, les artistes de murale et les artistes en art visuel.
  • ​Ce projet vise à financer une œuvre ou un concept original.

Emplacement des murales

Passage inférieur de la rue Main, sous le pont de l’autoroute 417
Dimensions des murales à peindre : deux murs de 8 pi de haut x 125 pi de large chacun.Ce passage inférieur est situé sur la rue Main, près de l’intersection de la rue Harvey. Les deux murs seront ornés d’une murale réalisée par le candidat sélectionné.

Éclairage du passage inférieur de la rue Main, sous l’autoroute 417

  • Lampes dirigées vers le bas installées près du plafond du passage inférieur (disposition de type 4)
  • Cinq lampes de chaque côté (total : 10)
  • Température de couleur proximale de 4 000 K et IRC d’au moins 70
  • Flux lumineux initial : 2 138 lumens
  • Contrôle par cellule photoélectrique

Exigences de conception pour le projet de murales dans les passages inférieurs 

Les œuvres d'art ou les concepts doivent respecter la contexte et vision du projet, tout en témoignant de l’excellence artistique contemporaine. Ce projet exige la tenue d’une consultation et d’un processus d’engagement, de dialogue et de collaboration avec la population du secteur visé pour la création du concept ou de l’œuvre.

L'œuvre d'art devra :

  • témoigner de l'excellence artistique;
  • ​​​refléter la communauté;
  • être sécuritaire pour le public;
  • être durable et d'entretien facile;
  • respecter les exigences du ministère des Transports de l’Ontario (voir ci-dessous);
  • ​respecter les rexigences de la Ville d'Ottawa (voir ci-dessous).

Exigences du ministère des Transports de l’Ontario et de la Ville d’Ottawa

  • Les murales ne doivent pas contenir de publicité ou de tags, et le concept doit convenir à un public de tous âges.
  • ​Les échafaudages permanents sont interdits en raison du volume élevé de circulation et des exigences en matière d’accessibilité.
  • Les professionnels du milieu des arts sont responsables de tout le matériel et de tout l’équipement sur les lieux.
  • Les professionnels du milieu des arts doivent souscrire une assurance responsabilité commerciale de 2 000 000 $ pour ce projet.
  • Ils devront assurer la propreté et la sécurité de l’environnement de travail en tout temps.
  • Les murales doivent être effectuées avec un apprêt de haute qualité (p. ex., Bulls Eye 1 2 3 de Zinsser, Durex Brush Coat ou un produit équivalent approuvé). La Ville d’Ottawa nettoiera les murs avant l’exécution des murales.

Budget​

Le budget total alloué pour la commande est de 40 000 $ (TVH en sus, le cas échéant). Ce montant comprend tous les coûts de conception, de fabrication et d’installation de l’œuvre, ainsi que les ateliers, les activités ou les réunions requis pour le volet d’engagement communautaire du projet. Le budget doit également tenir compte des besoins techniques comme les plateformes élévatrices (s’il y a lieu), l’entreposage et l’éclairage supplémentaire, de même que des assurances.

Exigences de la demande de candidatures

Votre proposition de candidature doit comprendre les quatre éléments précisés ci-dessous.  Les documents écrits doivent être fournis en format DOC, DOCX ou PDF et réunis en un seul document électronique.

Les propositions de candidature doivent être présentées par voie électronique. Veuillez envoyer les documents requis ainsi que des images de bonne qualité de vos œuvres au moyen de l’outil WeTransfer, à l’adresse CommunityArtsCommunautaires@ottawa.ca.

Les documents qui exigent l’installation ou le téléchargement de logiciels spécialisés, de pilotes, de modules d’extension ou d’autres exécutables seront refusés, de même que les images intégrées dans une présentation (p. ex., PowerPoint, site Web, document Word).

1. Curriculum vitæ à jour
Votre curriculum vitæ, d’un maximum de trois pages en format DOC, DOCX ou PDF, doit mettre en valeur l’expérience pertinente pour le projet. Assurez-vous qu’il comporte votre nom, votre adresse postale, votre numéro de téléphone et votre adresse de courriel. S’il y a plus d’un candidat, le curriculum vitæ de chacun doit être inclus, et une personne-ressource doit être désignée.

2. Consultation communautaire et plan d’engagement
Veuillez fournir des exemples d’expériences liées à la mobilisation et à l’engagement communautaire, qui doivent comprendre différentes stratégies d’engagement de la communauté, ainsi que la preuve de la capacité du candidat à faire participer la communauté à la création du produit final. Il peut s’agir, par exemple, de consultations communautaires avec des intervenants comme les centres et associations communautaires et les conseillers de quartier de la Ville d’Ottawa.

3. Liste d’œuvres antérieures
Veuillez fournir une liste détaillée de chaque image. Au besoin, veuillez préciser le lieu d’exposition de l’œuvre, la technique employée ainsi que le montant total du budget des commandes pour tout projet d’art public antérieur.

4. Images d’œuvres antérieures
Les candidats doivent fournir un maximum de 10 images en format numérique. Si des images supplémentaires sont incluses, seules les 10 premières seront examinées. Ces images devront être en format JPG, TIFF ou BMP lisible sur PC et faire 72 ppp et au plus 2 Mo chacune.

Critères et procédure de sélection

Les candidats doivent montrer la capacité de respecter la vision du projet de murales dans les passages inférieurs ainsi que le plan d’engagement communautaire. Chaque candidature sera évaluée en fonction de leur expérience et compétence, de la créativité de leurs œuvres antérieures, ainsi que de leur capacité à respecter les exigences de conception.

Les commandes seront attribuées à la suite d’un processus indépendant en deux étapes :

• Étape 1 – Demande de candidatures – Les candidats seront évalués par un comité de pairs composé de professionnels du milieu des arts expérimentés dans le domaine des murales, de l’équipe de gestion du projet et d’un représentant communautaire. Ce comité évaluera toutes les candidatures en fonction des critères de sélection, et choisira au plus trois candidats qui passeront à l’étape II.

• Étape II – Les candidats présélectionnés recevront un mandat afin de peaufiner leur proposition, d’entamer leur processus de mobilisation et d’engagement communautaire et de préparer un budget détaillé. Ils rencontreront ensuite le comité d’évaluation par les pairs pour une entrevue individuelle en personne ou à distance d’environ 30 minutes (semaine du 1er mai 2017) pendant laquelle ils présenteront les résultats de leurs démarches de mobilisation et d’engagement communautaire et le concept final.

• Rétribution pour l'étape II
Les candidats présélectionnés recevront un montant de 700 $ qui couvrira les frais liés à l’étape II, y compris l’élaboration du plan d’engagement communautaire et la création des ébauches.

Date limite et avis

Les candidatures devront être transmises au moyen de l’outil WeTransfer à l’adresse CommunityArtsCommunautaires@ottawa.ca et reçues au plus tard le 17 mars 2017 à 16 h (HE). Les candidatures envoyées par télécopieur ou par courriel seront rejetées, tout comme les propositions incomplètes ou en retard. Tous les participants seront avisés par voie électronique des résultats de l’étape I du processus de sélection d’ici le 27 mars 2017

Demande d'information
communityartscommunautaires@ottawa.ca 613-244-4435
mural@ottawa.ca 613-580-2424, poste 13350

Droits d'auteur et droits moraux

L’artiste conserve les droits d’auteur sur tous les concepts, dessins, maquettes et œuvres finales, de même que les droits moraux y afférents. La Ville d’Ottawa demandera la permission de l’artiste avant de reproduire les images à des fins publicitaires sans but lucratif.

Confidentialité des renseignements recueillis

Le personnel de la Ville d’Ottawa et les membres du comité d’évaluation par les pairs sont tenus de traiter le contenu des propositions et les délibérations de manière confidentielle. Pour protéger la confidentialité, les membres du comité doivent faire déchiqueter leurs documents et supprimer les fichiers électroniques relatifs aux propositions à la fin de la séance d’évaluation par les pairs.

Le membres du personnel de la Ville d'Ottawa et du comité d’évaluation par les pairs pourraient avoir accès aux renseignements fournis par les participants. Les renseignements personnels contenus dans les propositions sont recueillis en vertu des articles 8 à 10 de la Loi de 2001 sur les municipalités, L.O. 2001, chap. 25, et ne serviront qu’à évaluer les candidatures et à administrer le projet de murales dans des passages inférieurs de la Ville d’Ottawa.

La Ville d’Ottawa se réserve le droit de rejeter toutes les candidatures ou une partie de celles-ci, de mettre fin au projet ou de l’annoncer sous une nouvelle forme.

 

Murales pour passages inférieurs

Murales de 2016

Murales de 2016 dans les passages inférieurs

À la suite de deux années réussies dans le cadre du projet de murales dans les passages inférieurs, deux nouvelles murales ont été installées à l’été 2016. Créées par des artistes pour embellir et revaloriser ces portes d’entrée névralgiques de la ville, les murales représentent la culture locale, l’histoire de la région ou une vision artistique propre aux artistes de chez nous.

Les murales extérieures constituent une façon efficace de décourager le vandalisme par graffiti, de soutenir l’art et la culture et de contribuer au développement économique.

Les deux passages inférieurs retenus pour le volet 2016 de ce projet sont les suivants :

  • Passage inférieur de la promenade Colonel-By, sous l’avenue Laurier
  • Passage inférieur de la promenade Reine-Élizabeth, sous l’avenue Laurier

Les murales de chaque passage, peintes par des artistes locaux, sont inspirées du quartier et ont été conçues en collaboration avec ses résidents. Elles encadrent le canal Rideau, un lieu historique qui fait partie des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour en savoir plus sur les possibilités de commandite, ou pour obtenir de plus amples renseignements, appelez au 3-1-1 ou écrivez à murale@ottawa.ca.

Lieu : Passage inférieur de la promenade Colonel-By, sous l’avenue Laurier
Artiste : Ryan Smeeton

La murale
Cette murale souligne l’importance du canal Rideau et incite à réfléchir sur ce qui le rend si important pour les Canadiens, tant sur le plan historique que sur celui des loisirs et du tourisme. L’œuvre est fondée sur des thèmes qui rappellent la conception et la construction du canal ainsi que son utilisation opérationnelle et quotidienne. Le but premier de l’artiste était de créer une murale qui embellirait le sentier du canal et qui inspirerait de l’émerveillement et de la fierté chez les gens.

Murale au passage inférieur de la promenade Colonel By sous l'avenue Laurier (mur est)

détail de la murale au passage inférieur de la promenade Colonel By sous l'avenue Laurier (mur est)

L’artiste
Ryan Smeeton habite à Ottawa. Il partage son temps entre son atelier de peinture et la création de murales uniques. Par son travail, il vise à présenter une perspective différente du monde en déconstruisant et en repensant des sujets anodins.

Lieu : Passage inférieur de la promenade Reine-Élizabeth, sous l’avenue Laurier
Artistes : Cassandra Dickie et Dodo Ose

La murale

Cette murale présente une approche surréaliste de l’évolution du canal Rideau. Le concept est inspiré à la fois de la photographie à double exposition et de la peinture à l’aquarelle. L’œuvre est composée de grandes images historiques en noir et blanc, parsemées de scènes plus petites et détaillées montrant les lumières urbaines actuelles. Ces éléments illustrent une promenade sur le canal, dans la nature et dans la ville, en été et en hiver, hier et aujourd’hui. La variation des tons en arrière-plan donne un second souffle au béton en accentuant sa texture naturelle. Les observateurs pourront explorer les formes qui dansent d’une image à l’autre.

Murale au  passage inférieur de la promenade Reine-Elizabeth sous l'avenue Laurier (mur ouest)

détail de la murale au  passage inférieur de la promenade Reine-Elizabeth sous l'avenue Laurier (mur ouest)

Les artistes

Cassandra Dickie – Style Over Status/Ottawa Urban Arts 

Artiste polyvalente, Cassandra Dickie détient des diplômes en animation ainsi qu’en illustration et conception graphique. Elle a consacré le début de sa carrière au développement du mouvement artistique urbain d’Ottawa et à la revitalisation des quartiers défavorisés. Elle a depuis peint des murales dans diverses villes en Amérique du Nord. S’inspirant de son vaste bagage artistique, elle a exploré plusieurs techniques et styles, de la peinture et de la sculpture traditionnelle aux bandes dessinées romanesques et aux caricatures. Ses influences transparaissent dans ses murales, qui sont le résultat d’une approche illustrative, de compositions dynamiques et de concepts uniques. Son œuvre est une réflexion éloquente de la vie et de l’environnement dynamique qui l’entoure. 

Dodo Ose – A’Shop 

Né dans la prestigieuse ville de Lyons, Dodo Ose a été initié à l’art dès son jeune âge. Après avoir obtenu un baccalauréat en beaux-arts à Cannes, il a décidé de réorienter son style, passant de l’approche urbaine de sa jeunesse à la peinture traditionnelle. Il s’est donc appuyé sur diverses influences tirées du milieu universitaire pour perfectionner son travail et exposer dans des galeries à Cannes. Une fois ses objectifs atteints dans sa ville natale, sa soif de connaissance et d’expérience l’ont amené à déménager à Montréal en 2010. C’est là, poussé par l’ambiance libre et créative de la ville, qu’il a renoué avec ses racines et perfectionné son style personnel. En jouant avec le symbolisme et les archétypes universels, il concocte des paysages oniriques et surréalistes qui fusionnent le figuratif et l’imaginaire. Il cherche à transmettre les sentiments abstraits qui dansent derrière nos paupières, et son travail évoque l’énergie jungienne de la poésie et de la fantaisie. 

Murales peintes en 2015 dans les passages inférieurs

Les deux passages inférieurs retenus pour le volet 2015 de ce projet sont les suivants :

  • Passage inférieur de la rue Bank, sous l’autoroute 417
  • Passage inférieur de l’avenue Carling, sous l’autoroute 417

Chaque passage arbore une murale soulignant le 150e anniversaire de la Confédération, qui aura lieu en 2017, créée par Nicole Belanger, artiste locale réputée pour ses murales.

Des murales inspirées par le quartier ont aussi été peintes par des artistes locaux sur les murs opposés de ces passages.

Lieu : Passage inférieur de l’avenue Carling, sous l’autoroute 417
Titre de la murale : Felled
Artistes : Adam Cutts, Patrick Thompson et Alexa Hatanaka

La murale
La murale représente un frêne abattu et les nouvelles formes de vie qu'il génère. Ce sont des personnages de la communauté, des dessins d'enfants fréquentant une école du quartier, des structures de bois complexes agrémentant les parcs voisins et d'autres points d'intérêt locaux. On a organisé des activités et des jeux pour des élèves de 2e année, où ils devaient créer des images composites et surréalistes qui témoigneraient d'un processus de création imaginatif et qui serviraient de base au processus de création de la murale et au choix des matériaux utilisés.

L'équipe artistique est formée d'Adam Cutts, de Patrick Thompson et d'Alexa Hatanaka. Ils considèrent les surfaces comme un espace de collaboration; ils débordent de leurs sections respectives pour peindre dans celle de l'autre et transforment ainsi un espace austère et triste en un appel à la rêverie, ce qui nous rappelle que les lieux publics peuvent être originaux et sources de créativité.

Felled (Abattu)

Les artistes
Le duo PA System, composé de Patrick Thompson et d'Alexa Hatanaka, s'adonne à l'art textile, à la gravure d'art, à la peinture, au film et à la création d'œuvres d'art public grand format. Ils travaillent aux quatre coins du monde, et particulièrement dans le Grand Nord canadien.

Adam Cutts, artiste et aspirant urbaniste, participe surtout à des projets communautaires collaboratifs qui lui permettent de réinventer les espaces publics. Il a une grande expérience dans l'engagement communautaire et les approches créatives de planification et de design urbain.

Emplacement : Rue Bank, passage inférieur de l’autoroute 417
Titre de la murale : The Heart of a City in Motion (Au cœur d’une ville en mouvement)
Artistes : AMPLove

La murale

Les artistes ont saisi l’occasion de transformer un espace sombre du paysage urbain en un endroit lumineux et accueillant. Un lien de dépendance entre la communauté et la nature est illustré par une ville qui avance; en marchant, en dansant ou en volant. La riche palette de couleurs célèbre la belle diversité des habitants de la Terre qui ont fait d’Ottawa leur chez-soi. On voit une ville en mouvement; elle rassemble les gens autour des thèmes de la nature, de la famille et de l’amitié et elle reconnaît que ce sont eux qui créent ce lien chaleureux dans la communauté. Les citoyens sont le cœur battant de la Ville.

L’équipe AMPLove regroupe les artistes Drew Mosley, Labrona et Troy Lovegates, dont l’objectif est de démentir les préjugés associés au graffiti et à l’art de la rue et d’en redorer l’image en créant des espaces publics magnifiques et sûrs.

Au coeur d'une ville en mouvement

Les artistes

Drew Mosley est un artiste et un charpentier-menuisier qui partage ses journées entre son studio et ses différents projets de construction et de menuiserie dans la vallée de l’Outaouais. Les thèmes de la solitude et de la résilience de la nature sont prédominants dans ses peintures.

Labrona est au nombre des cent artistes de rue les plus connus au monde. Ses œuvres représentent des visages et des animaux multicolores aux traits sombres. Inspiré par la culture de la planche à roulettes des années 1980 et l’expressionnisme allemand, son travail témoigne de la fascination de l’artiste pour l’émotion à vif.

Troy Lovegates est un artiste folk nomade dont les œuvres lumineuses recouvrent les parois des wagons de train un peu partout sur la planète et ornent les murs, en petit et en grand format, des rues et des galeries à l’international.

Murales peintes en 2014 dans les passages inférieurs

Quatre murales ont été réalisées sur les passages inférieurs de deux viaducs à Ottawa au cours de l’été 2014, et ce, dans le cadre d’une nouvelle initiative visant à égayer le paysage urbain. Embellissant et agrémentant ces ponts routiers qui sont en fait d’importants portails vers la ville, les murales se veulent l’expression artistique de la culture et de l’histoire d’Ottawa, et le reflet de la vision de leurs créateurs. En plus de sensibiliser les citoyens aux arts visuels et à la culture, ces œuvres permettent de remédier efficacement au problème de graffiti en contribuant également au développement économique. 

Les deux passages inférieurs repeints sont :

  • celui de la rue Metcalfe, sous l’autoroute 417;
  • celui de la promenade Riverside, sous le viaduc Bronson.

On trouve sous chaque viaduc une fresque visant à inviter les citoyens à célébrer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne qui aura lieu en 2017. Et du côté opposé, ce sont des murales d’inspiration communautaire réalisées par des artistes locaux. Les murales pour les célébrations de 2017 sont l’œuvre de Nicole Bélanger, artiste peintre de la région jouissant d’une grande réputation.

Les murales pour les célébrations de 2017

Les murales d’inspiration communautaire ont été sélectionnées par un comité indépendant d’artistes du milieu et de membres de la collectivité, et les sujets représentés ont été déterminés à la suite d’une vaste consultation auprès de la population locale.

Où : passage inférieur du viaduc de la rue Metcalfe, sous l’autoroute 417
Titre de la murale :  Connection 
Artistes concepteurs : Ottawa Urban Arts 
Toute en lumière et en beauté, cette murale accueille, au nord, les automobilistes empruntant la rue Metcalfe vers le centre-ville et, au sud, ceux se rendant dans le Glebe et à Lansdowne. Son titre, Connection, tient du fait que le viaduc fait le lien entre deux quartiers ayant chacun une identité bien propre. On y voit notamment des morceaux de casse-tête qui s’imbriquent et qui se détachent tout le long du mur, ainsi que la représentation de citoyens, de groupes communautaires et de l’architecture locale.

L'équipe artistique Ottawa Urban Arts se compose de Cassandra Dickie, Michael Dykman Davis, Dominic Laporte et Phil Laporte. Ottawa Urban Arts est un groupe d'artistes dont le but est d'habiliter les jeunes de la collectivité et de leur fournir un espace pour s'exprimer de façon positive et créative.

passage inférieur du viaduc de la rue Metcalfe, sous l’autoroute 417

Où : passage inférieur de la promenade Riverside sous le viaduc Bronson
Titre de la murale :  Peregrine Falcons 
Artiste : Christopher Griffin

Cette murale fait de la promenade Riverside un point d’accès à la ville d’une beauté époustouflante. Ses quatre faucons pèlerins représentent la faune vivant dans le secteur et le long du canal Rideau. L’œuvre rend hommage au club d’observation des faucons du Ottawa Field-Naturalists’ Club. Depuis 2011, ce groupe surveille de près un couple de faucons pèlerins nichant à proximité du chemin Heron et de l’avenue Bronson.

passage inférieur de la promenade Riverside sous le viaduc Bronson

passage inférieur de la promenade Riverside sous le viaduc Bronson

Le projet des murales de passages inférieurs est issu d’un partenariat entre divers services de la Ville d’Ottawa, le ministère des Transports de l’Ontario et la Commission de la capitale nationale.

Processus d'examen des projets

Les projets de murales réalisés à Ottawa sont assujettis aux règlements municipaux, provinciaux et fédéraux. Le processus d’examen des projets est un service proactif offert à toute personne qui souhaite qu’une murale soit réalisée à Ottawa. Il aide à s’assurer que la murale projetée satisfait aux exigences des lois et règlements applicables avant qu’elle ne soit réalisée. Ce processus en deux étapes porte sur l’emplacement proposé et sur l’œuvre projetée.

A qui le processus d'examen s’adresse-t-il?

Le processus d’examen peut aider les personnes ou groupes qui souhaitent améliorer leur quartier au moyen d’une murale, notamment les suivants :

  • Artistes
  • Propriétaires d’entreprises et d’immeubles
  • Organismes communautaires, organisations de jeunes, organismes de promotion des arts et du patrimoine

Qu’est-ce qu’une murale?

Les murales sont des œuvres d’art de grande taille créées sur un mur ou fixées à un mur avec l’autorisation du propriétaire de l’immeuble. Il est prouvé que les murales extérieures constituent une bonne façon de gérer le vandalisme par graffitis, de soutenir les arts et la culture, de contribuer au développement économique et de fournir aux jeunes des occasions de s’investir dans un projet. Les murales peuvent servir à embellir et à améliorer des secteurs au moyen d’images illustrant la culture et l’histoire du quartier ou exprimant une vision artistique.

Publicité

Une murale peut attirer des gens vers votre entreprise ou dans votre quartier. Toutefois, il faut comprendre que, aux termes du Règlement sur les enseignes permanentes sur les propriétés privées (no 2016-326), les murales ne peuvent pas inclure de texte faisant la promotion d’une entreprise ou d’un produit particulier. En outre, à Ottawa, une murale ne peut contenir aucun symbole ou texte représentant une marque de commerce, un nom d’entreprise ou d’artiste, sauf dans une surface d’un mètre carré située dans sa partie inférieure, où peuvent figurer le nom des artistes l’ayant réalisée et celui des commanditaires.

Exigences imposées par l’administration municipale et le gouvernement provincial

Les projets de murales réalisés à Ottawa sont assujettis aux règlements municipaux, provinciaux et fédéraux suivants :

Les exigences s’appliquant aux murales sont notamment les suivantes :

  • Les murales ne peuvent être utilisées pour aucune forme de publicité commerciale, ou d’information ou de sollicitation du public. En d’autres termes, elles ne peuvent pas contenir de noms d’artiste, d’adresses de site Web ou de blogue, de noms de marque, de logos, de slogans ni de longues descriptions, par exemple. Toutefois, une surface d’un mètre carré située dans l’un des angles inférieurs ou au point le plus bas de la murale peut servir à remercier les commanditaires.
  • Les murales ne peuvent contenir aucun tag ni sigle ou acronyme. Elles ne peuvent renfermer que des inscriptions qui ont un sens pour le grand public.
  • Les murales ne peuvent pas contenir d’inscriptions ou d’images inappropriées ou controversées.
  • La collectivité locale doit être consultée quant à l’emplacement d’une murale et à l’œuvre proposée.

Les murales qui ne satisfont pas aux exigences prévues par les règlements, les normes et les lois applicables risquent d’être éliminées. Pour obtenir de l’aide ou des renseignements, écrivez à mural@ottawa.ca.

Sources de financement possible 

Organismes

Programme

Ville d’Ottawa

Programme de financement du patrimoine

Programme de financement des arts

Financement non renouvelable de projets communautaires et financement de Prévention du crime Ottawa

Prévention du crime Ottawa

À vos pinceaux!

Conseil des Arts du Canada

Subventions de projets aux artistes des arts visuels

Subventions de projets aux organismes des arts visuels

Arts visuels : Programme de collaboration entre les artistes et la communauté 

Conseil des arts de l’Ontario

Artistes dans un milieu communautaire et scolaire

Projets d'arts visuels et médiatiques

Projets d'éducation artistique

Centraide Ottawa - subventions aux projets communautaires

Centraide Ottawa – Possibilités de financement

Fondation communautaire d’Ottawa

Subventions communautaires

Autres

Entreprises, organismes de service, associations communautaires, centres communautaires, zones d’amélioration commerciale (ZAC)

Il est possible que des organismes sans but lucratif ou à but lucratif acceptent de financer le projet si celui-ci les concerne ou répond à leurs objectifs.

Mural Routes

Mural Routes est un organisme de bienfaisance sans but lucratif qui offre des services aux muralistes de l’Ontario et fait la promotion des murales comme façon de revitaliser et d’embellir les villes. L’organisme Mural Routes est reconnu internationalement pour avoir établi au Canada un réseau destiné à répondre aux besoins des muralistes. Il a trouvé, dans le milieu des arts, un créneau spécial en abordant tous les aspects de la production de murales. Son site Web, www.MuralRoutes.com, est considéré comme l’une des ressources les plus complètes sur le muralisme.

Communiquez avec nous

L’œuvre proposée et son emplacement doivent satisfaire aux exigences des deux règlements municipaux applicables, ainsi qu’à celles de la réglementation provinciale et fédérale pertinente. Communiquez avec la Ville au 613-580-2424, poste 13350, ou à mural@ottawa.ca pour de plus amples renseignements.

À vos pinceaux!

La carte avec photos des murales du programme À vos pinceaux! a été lancée le 1er mars 2010, dans le cadre du Programme de murales d’Ottawa, afin de bonifier la Stratégie de gestion des graffitis d’Ottawa. Ce programme de participation des jeunes à la création de murales favorise l’utilisation de murales extérieures pour décourager le vandalisme par graffitis tout en soutenant les arts et la culture dans la région, en embellissant la ville aux yeux des résidents et des visiteurs, et en incitant des jeunes à risque à participer à des expériences positives de renforcement de leurs compétences.

Ce programme est administré par Prévention du crime Ottawa (PCO) et financé par la Ville d’Ottawa. Ainsi, PCO verse annuellement jusqu’à 50 000 $ aux organismes locaux souhaitant embaucher des jeunes pour créer des murales dans des quartiers connaissant un taux élevé de vandalisme par graffitis.


La création de murales extérieures peut constituer un moyen efficace de gérer les graffitis, car, dans la plupart des cas, les graffiteurs font preuve de respect pour les œuvres d’art en évitant d’y apposer leur tag. Depuis son lancement, en 2010, le programme a attiré plus de 1200 jeunes de 12 à 22 ans, qui ont travaillé un peu partout à Ottawa sur 50 projets ayant bénéficié de subventions moyennes de 5 000 $ de la Ville.


Le rôle de la Ville en tant que partenaire de ce programme consiste à aider les demandeurs à réaliser la murale, à coordonner l’approbation par les Services des règlements municipaux et à faciliter la création de partenariats. PCO aide les organismes de services communautaires à déposer leur demande, administre le processus de demande et d’affectation des fonds, organise des séances d’information sur le programme À vos pinceaux!, aide à créer des partenariats et administre les contrats de financement.


Les formulaires de demande et les lignes directrices du programme À vos pinceaux!, de même que la date limite de soumission d’une demande, sont disponibles sur le site Web de PCO et au 613-580-2424, poste 22454.

Projet pilote visant l’application d’un enduit de vinyle résistant aux graffitis sur les boîtiers des circuits de commande des feux de circulation

Dans le cadre d'un projet pilote visant à réduire le vandalisme sous forme de graffitis et à diminuer les coûts liés à l'enlèvement des graffitis sur les propriétés de la Ville, les boîtiers des circuits de commande des feux de circulation le long de la rue Bank sont maintenant enveloppés d'un enduit de vinyle coloré. Cet enduit est recouvert d'un produit scellant résistant aux graffitis ce qui permet de les enlever plus efficacement.

Le motif graphique sur l'enduit de vinyle représente des éléments reflétant le paysage d'Ottawa.

Pour la Ville d'Ottawa, comme pour la plupart des grandes villes, les graffitis sont une source de problèmes continue et dispendieuse en ce qui a trait à l'entretien. En trouvant des façons innovatrices de réduire le nombre de graffitis, nous profiterons tous d'une plus belle ville et d'économies importantes liées à l'enlèvement des graffitis sur les propriétés publiques.

On prévoit que l'application de l'enduit de vinyle résistant aux graffitis sur 24 boîtiers de circuits de commande des feux de circulation le long de la rue Bank permettra de réduire les coûts liés à l'enlèvement des graffitis.

Uniquement en 2011, la Ville a déboursé 4 460 $ pour l'enlèvement de graffitis sur les boîtiers des circuits de commande des feux de circulation dans le secteur déterminé pour le projet pilote sur la rue Bank. Par ailleurs, à l'échelle de la Ville, les dépenses liées à l'enlèvement des graffitis sur les boîtiers des circuits de commande des feux de circulation ont dépassé 35 000 $ pour la même période.

Nouvel enduit de vinyle résistant aux graffitis

L'application de l'enduit de vinyle résistant aux graffitis coûte entre 197 $ et 397 $ par boîtier selon son format. La surveillance du projet pilote s'étendra sur une période d'un an et elle permettra d'évaluer les avantages à tirer de l'élargissement du programme à d'autres secteurs faisant l'objet de nombreux graffitis dans la Ville.

Le motif graphique sur l'enduit de vinyle représente des éléments reflétant le paysage d'Ottawa. L'espace laissé libre est minimal afin d'empêcher les graffitis et le marquage. Les images choisies servent à raconter et promouvoir l'initiative « Ottawa, on se déplace » dont les transformations liées au train léger, à l'autobus, à la bicyclette et aux piétons.

Ce projet s'inscrit dans la Stratégie de gestion des graffitis de la Ville. L'efficacité de la gestion des graffitis est supérieure lorsqu'une approche concertée et comptant plusieurs facettes est utilisée encourageant l'ensemble de la collectivité à participer à la prévention des graffitis. Le Programme de gestion des graffitis respecte le modèle d'élimination des graffitis en quatre points qui comprennent l'éducation, l'autonomisation, la lutte et l'exécution (modèle 4E : Education, Empowerment, Eradication et Enforcement).

L'application d'enduits de vinyle a été effectuée dans plusieurs villes canadiennes comme moyen efficace pour réduire le nombre de graffitis. Poste Canada a récemment revêtu ses boîtes aux lettres d'un enduit de vinyle résistant aux graffitis et les villes de Surrey et de Burnaby en Colombie Britannique appliquent des enduits de vinyles sur leurs boîtiers des circuits de commande des feux de circulation dans le cadre de leur stratégie de gestion des graffitis.

Pour nous faire part de vos commentaires au sujet de ce projet pilote ou pour obtenir de plus amples renseignements sur les moyens pris par la Ville d'Ottawa pour empêcher les graffitis, veuillez composer le 3-1-1 ou envoyer un courriel à graffitimanagement@ottawa.ca

Signaler un graffiti sur une propriété privée

Vous pouvez créer une demande de service pour signaler la présence d’un graffiti sur une propriété privée. La propriété privée inclut les logements résidentiels, les entreprises ainsi que les immeubles commerciaux et industriels. Veuillez indiquer tout autre type de propriété sous « Graffiti sur une propriété publique » Si vous souhaitez signaler plus d’un graffiti, veuillez remplir une demande de service pour chacun d’eux. 

Graffitis haineux

Les graffitis haineux sont motivés par la haine ou les préjugés liés à la race, à l’origine nationale ou ethnique, à la langue, à la couleur, à la religion, au sexe, à l’âge, aux handicaps mentaux ou physiques, à l’orientation sexuelle ou à tout autre facteur semblable. Signalez les graffitis haineux sans attendre, en appelant le 3-1-1.  En raison de leur caractère délicat, ces demandes ne peuvent pas être soumises en ligne.  

Vandalisme par graffitis

Cette forme de vandalisme consiste à écrire, à peindre ou à dessiner un symbole, ou « tag », pouvant ou non contenir des lettres. Les graffitis de ce type ne sont pas considérés comme offensants ni haineux. Rapporter un cas de vandalisme par graffitis sur une propriété privée.

Graffitis offensants

De manière générale, ces graffitis comportent un caractère obscène ou offensant. Pouvant notamment comporter des jurons ou des dessins de nature sexuelle, ils ne sont toutefois pas fondés sur la haine. Rapporter des graffitis offensants sur une propriété privée.

Signaler un graffiti sur une propriété publique

Vous pouvez produire une demande de service afin de signaler la présence de graffitis sur propriété publique. Les biens publics incluent les propriétés de la Ville, les boîtiers de services publics, les écoles, la Commission de la capitale nationale et toute autre propriété gouvernementale ainsi que les distributrices de journaux et les chemins de fers. Veuillez indiquer tout autre type de propriété sous « Graffiti sur une propriété privée » Si vous souhaitez signaler plus d’un graffiti, veuillez remplir une demande de service pour chacun d’eux.

Graffitis haineux

Les graffitis haineux sont motivés par la haine ou les préjugés liés à la race, à l’origine nationale ou ethnique, à la langue, à la couleur, à la religion, au sexe, à l’âge, aux handicaps mentaux ou physiques, à l’orientation sexuelle ou à tout autre facteur semblable. 

Signalez les graffitis haineux sans attendre, en appelant le 3-1-1.  En raison de leur caractère délicat, ces demandes ne peuvent pas être soumises en ligne.  

Vandalisme par graffitis

Cette forme de vandalisme consiste à écrire, à peindre ou à dessiner un symbole, ou « tag », pouvant ou non contenir des lettres. Les graffitis de ce type ne sont pas considérés comme offensants ni haineux. Rapporter un cas de vandalisme par graffitis sur une propriété publique.

Graffitis offensants

De manière générale, ces graffitis comportent un caractère obscène ou offensant. Pouvant notamment comporter des jurons ou des dessins de nature sexuelle, ils ne sont toutefois pas fondés sur la haine. Rapporter des graffitis offensants sur une propriété publique.