Au sujet des Archives

Sur cette page

Mise à jour sur la COVID-19

Depuis le 21 mars 2022, les Archives de la Ville d’Ottawa sont ouvertes au public uniquement sur rendez-vous (en personne ou en mode virtuel).
Les personnes qui se présentent sans rendez-vous pourraient devoir attendre qu'un rendez-vous se libère.

Du mardi au vendredi : de 9 h à midi et de 13 h à 16 h
Le samedi : de 10 h à 13 h et de 14 h à 17 h
Le dimanche et le lundi : les Archives sont fermées

Les visiteurs devront répondre à un questionnaire d’auto-évaluation avant de pouvoir entrer dans la salle de référence des Archives.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour prendre un rendez-vous, veuillez communiquer avec les Services de référence : archives@ottawa.ca ou 613-580-2857.

Pour en savoir plus sur le fait d’apprendre à vivre avec la COVID-19, veuillez visiter la nouvelle page Web de Santé publique Ottawa sur la COVID-19 : Réduire les risques liés à la COVID-19.

Mandat

Les Archives de la Ville d’Ottawa conservent les dossiers permanents et historiques de la Ville d’Ottawa et de ses nombreux services, ainsi que les archives communautaires à valeur historique de la région. Nous acquérons et préservons ces documents pour les générations présentes et futures, et les rendons accessibles au personnel de la Ville, au public et aux chercheurs. Notre objectif est de faciliter notre compréhension de l’histoire et de l’évolution du tissu social et de l’environnement naturel et bâti de la ville d’Ottawa ainsi que des personnes qui y ont vécu ou travaillé et qui ont grandement contribué à la façonner.

Les archives publiques encouragent la responsabilité et la transparence de l’administration municipale et rendent compte des interactions entre les représentants élus et les résidents. Elles favorisent ainsi la participation des citoyens, qui se réapproprient leur administration municipale et leur ville.

Le mandat des Archives de la Ville, qui comporte un volet municipal et un volet communautaire, est un élément caractéristique du système archivistique canadien, inscrit dans un rapport rédigé en 1980 par Ian E. Wilson, bibliothécaire et archiviste du Canada, et qui est à l’origine de la création du Conseil canadien des archives actuel et du réseau de conseils provinciaux et territoriaux.

Mandat municipal
En vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités, ces dernières sont tenues de conserver et de préserver en toute sécurité les documents municipaux qui donnent un relevé exact des fonctions et des transactions opérationnelles, ainsi que d’en donner l’accès au public, et ce, afin de favoriser une gouvernance efficace et d’encourager la transparence et la responsabilisation. L’ancienne Ville d’Ottawa a créé un programme des archives en 1976, en partie pour satisfaire à ces exigences prévues par la loi. Le programme actuel contribue à l’efficacité administrative de l’organisme ainsi qu’au développement culturel, social et économique de la ville en tant que société libre et démocratique.

Les Archives de la Ville d’Ottawa sont chargées de :

promouvoir de bonnes pratiques en matière de tenue de dossiers par la Ville, et ce, afin de faciliter le repérage et la préservation de documents municipaux qui ont une valeur durable parce qu’ils rendent compte de ses transactions et fonctions opérationnelles;

  • repérer les documents qui ont une valeur archivistique et d’autoriser leur transfert aux Archives de la Ville afin qu’ils soient gardés et préservés en toute sécurité;
  • recenser les dossiers municipaux qui n’ont plus de valeur et d’autoriser leur destruction conformément au règlement sur la conservation des documents approuvé par le Conseil municipal (Règlement no 2003-527 sur la conservation et la disposition des documents);
  • donner au public accès aux documents dont elles ont la garde.

Le Conseil municipal, en approuvant le Plan des arts et du patrimoine 2020 d’Ottawa en 2003, a rendu les Archives de la Ville responsables de reconnaître et de préserver le patrimoine documentaire de cette dernière. Conformément à leur mandat, les Archives sont notamment responsables des documents d’archives des douze anciennes municipalités avant leur fusion en 2001, ainsi que du Conseil de transition d’Ottawa, de la Bibliothèque d’Ottawa, du Service de police et d’OC Transpo.

Mandat communautaire

Le programme des Archives de la Ville joue un rôle essentiel dans la préservation de la mémoire collective en encourageant les personnes, les organismes et les entreprises d’Ottawa à créer leurs propres archives. L’objectif consiste à préserver les documents afin de faciliter notre compréhension de l’histoire et de l’évolution du tissu social et de l’environnement naturel et bâti d’Ottawa ainsi que des personnes qui y ont vécu ou travaillé et qui ont grandement contribué à la façonner. Le programme des Archives recense et acquiert les documents générés par la collectivité et qui seraient perdus faute d’un endroit pour les préserver et les rendre accessibles.

Pour appuyer leur mandat communautaire, les Archives de la Ville d’Ottawa font participer de façon proactive la communauté archivistique en général à leurs activités de promotion et mobilisent leurs amis, leurs partenaires, les établissements d’enseignement et les groupes qui représentent le patrimoine ethnique, culturel et religieux de la ville.

La Ville remplit son mandat communautaire par l’intermédiaire de programmes éducatifs, d’expositions et d’autres activités de sensibilisation communautaire qui visent à établir un lien avec divers groupes ethniques, religieux et culturels sur son territoire.

Qui est James K. Bartleman?

En reconnaissance pour le dévouement à l’égard d’Ottawa, de l’Ontario et du Canada dont James K. Bartleman a fait preuve toute sa vie, le maire Jim Watson lui a dédié l’édifice des Archives centrales et du Centre de distribution du matériel le 3 avril 2012.

Né à Orillia, en Ontario, en 1939, James K. Bartleman est membre de la Première Nation des Chippewas de Mnjikaning. Diplomate très respecté, il a représenté le Canada à partir de 1967, et ce, pendant plus de 35 ans. Il a été le premier lieutenant-gouverneur autochtone de l’Ontario (2002 à 2007). À ce titre, il a établi trois priorités : éliminer les préjugés associés aux maladies mentales, combattre le racisme et la discrimination et favoriser les occasions d’apprentissage pour les jeunes autochtones. Ces priorités illustrent l’état d’esprit axé sur le développement de la conscience communautaire et le service du public de James K. Bartleman, deux objectifs qui ont marqué sa vie.