Directives d'esthétique urbaine pour l'aménagement des grandes rues traditionnelles

Sur cette page

Glossary

Amenity: something that contributes to an area's needs, whether social, environmental or cultural

Articulation: architectural detail that gives a building interest and added richness

Boulevard: area between the curb and the sidewalk for: street trees, newspaper boxes, parking meters, light poles, bike rings etc. so that sidewalks are kept free and clear for pedestrians

Built form: buildings and structures

Clear pedestrian travel route: unobstructed 2.0 metre wide sidewalk

Compatible / Compatibility: when the density, form, bulk, height, setbacks, and/or materials of buildings are able to co-exist with their surroundings.

Curb cut: a break in the curb for car access from the street onto a lot

Driveway: a private way across land used for vehicular access from a public street - includes a private right-of-way

Glazing: clear or lightly tinted glass windows

Façade: the principal face of a building (also referred to as the front wall)

Fascia: a plain horizontal band along the facade, often where the building’s sign is placed (Refer Figure 13 & 19)

Frontage Zone: the area in the right-of-way between the building and the sidewalk; can include planting, outdoor patios, etc.

Gateway: a main point of entrance into a district or a neighbourhood and a good location for intensification

Hard landscape: landscape features other than plant materials (e.g. decorative pavers, planter boxes, walks, fences, retaining walls, etc.)

Intensification: higher, bigger and more compact, mixed-use, pedestrian-oriented development

Lane: a narrow street at the back of buildings, generally used for service and parking

Light pollution: light created from excessive illumination, by unshielded or misaligned light fixtures, and by inefficient lamp sources, with health implications to humans and wildlife

Mews: small pedestrian passageway to link parking to public sidewalks, parks to sidewalks etc.

Nodes: important locations in a city to highlight, feature or intensify, occurring at key intersections and neighbourhood gateways

Overlook: the design of a private amenity space of one unit has the potential, if incorrectly placed, to ‘overlook’ the private amenity space of another

Parking lot: a lot or other place used for the temporary parking of four or more passenger vehicles

Pedestrian scale: a size of a building or space that a pedestrian perceives as not dominating or overpowering

Pedestrian travel route: the unobstructed portion of the sidewalk

Pedestrian walkway: sidewalk on private property

Permeable surface: a surface formed of material that allows infiltration of water to the sub-base

Property line: the legal boundary of a property

Public realm: the streets, lanes, parks and open spaces that are free and available to anyone to use

Right-of-way: a public or private area that allows for passage of people or goods, including, but not limited to, freeways, streets, bicycle paths, alleys, trails and pedestrian walkways

Scale: the size of a building or an architectural feature in relation to its surroundings and to the size of a person

Screening: vegetation, landforms, or structures that serve to reduce the impact of development on nearby properties

Setback: the required distance from a road, property line, or another structure, within which no building can be located

Sidewalk: unobstructed concrete or paved area for pedestrian travel in the public right-of-way

Soft landscape: planting such as trees, shrubs, vines, perennials and annuals

Stacking lane: an on-site queuing lane for motorized vehicles, which is separated from other vehicular traffic and pedestrian circulation by barriers, markings or signs

Streetscape: the overall character and appearance of a street formed by buildings and landscape features that frame the public street. Includes building façades, street trees, plants, lighting, street furniture, paving, etc.

Street frontage: the front of the property facing the street

Street Section: a street cross-section which includes the horizontal line of the street plus the vertical edges of the buildings, on either side, that face it

Streetwall: street edge, along which a line of buildings can occur and defines the limits of the right-of-way.

Urban design: the analysis and design of the city's physical form

Urban form: the pattern of development in an urban area

Figure Credits

Figures Description
Figure 2, 4, 5, 6, 9, 13, 15, 16, 18, 19: Ottawa, Ontario. City of Ottawa
Figure 10: Toronto, Ontario.
Figure 14: Kingston, Ontario.

Directives d’esthétique urbaine pour l’aménagement des grandes rues traditionnelles

Approuvées par le Conseil municipal le 24 mai 2006
Publication no 21-03

Directives d'esthétique urbaine pour l'aménagement des grandes rues traditionnelles [PDF 1.57 Mo]

Les grandes rues sont définies dans le Plan officiel comme étant des « rues qui offrent certaines des possibilités les plus intéressantes à la Ville pour ce qui est de la densification par la création de formes d'aménagement plus concentrées, une combinaison dynamique des utilisations principales et un environnement favorable aux piétons ». Les grandes rues traditionnelles, contrairement aux grandes artères, sont définies comme étant les grandes rues aménagées surtout avant 1945. Elles présentent généralement un tissu urbain serré, avec des édifices souvent de petite échelle, avec des façades étroites et aménagées près de la rue, ce qui confère une forte orientation piétonnière et un environnement propice au transport public. Les utilisations du sol sont souvent mixtes, avec des utilisations commerciales au rez-de-chaussée et des utilisations résidentielles aux étages supérieurs. Ces rues présentent habituellement une coupe transversale à quatre voies, des places de stationnement sur rue et d’autres places, en nombre limité, dans les aménagements adjacents.

Objet et application

Ces directives ont pour objet d’orienter l’esthétique urbaine à l’étape de la demande d’aménagement, afin d’évaluer, de favoriser et de réaliser l’aménagement adéquat des grandes rues traditionnelles. Le contexte et les conditions propres aux emplacements seront examinés conjointement avec ces directives. 

Ces directives doivent être observées sur l’ensemble du territoire municipal, dans l’aménagement de toutes les rues désignées dans le Plan Officiel comme grandes rues traditionnelles. Si un plan de conception communautaire ou une étude d’aménagement pertinente peut s’appliquer, ces directives viendront s’y greffer. Elles serviront également à étayer la préparation de nouveaux plans de conception communautaire.

Objectifs

  • Promouvoir les aménagements qui mettront en valeur et renforceront l’échelle et le caractère, reconnus ou planifiés, des grandes rues traditionnelles
  • Promouvoir les aménagements compatibles avec les utilisations environnantes et qui les complètent
  • Réaliser des formes bâties de grande qualité et améliorer la continuité des bâtiments dans les grandes rues traditionnelles
  • Encourager les aménagements compacts, favorables aux piétons et qui interagissent avec les commodités retrouvées au niveau de la rue
  • Permettre une vaste gamme d’utilisations, y compris de vente au détail, de services, commerciales, de bureau, résidentielles et institutionnelles où l’on peut habiter, faire des achats et accéder à des commodités

Orientation du Plan officiel et des règlements municipaux

Dans le cas des grandes rues traditionnelles, le Plan officiel appuie les aménagements compatibles qui respectent le caractère de la rue et des environs, afin qu’un modèle d’aménagement plus compact, polyvalent et axé sur les piétons, avec des hauteurs de bâtiment variant entre quatre et six étages, puisse être mis en place ou confirmé (modification du Plan officiel no 28, article 3.6.3).

L’annexe 1 du Plan officiel stipule que les emprises protégées doivent être d’une dimension suffisante pour l’aménagement d’éléments de paysage de rue et pour répondre aux besoins des piétons et des cyclistes.

L’annexe 3 du Plan officiel contient un certain nombre de considérations conceptuelles suggérant comment respecter les objectifs et les principes d’aménagement de la section 2.5.1 du Plan officiel. Toutes les autres politiques du Plan officiel et de la réglementation pertinente, comme le Règlement municipal sur les voies d'accès privées, le Règlement municipal sur les enseignes et le Règlement de zonage, doivent également être satisfaites.

En outre, il convient de se conformer aux politiques municipales et provinciales précisément liées aux annexes et aux aménagements intercalaires visant les édifices et les secteurs patrimoniaux : Plan officiel de la Ville d’Ottawa, articles 4.6.1.2, 4.6.1.7 et 4.6.1.8, et l'énoncé de politique provinciale 2.6, Patrimoine culturel.

Contexte et enjeux

Les grandes rues traditionnelles sont situées principalement dans les parties les plus anciennes de la ville, souvent avec des exigences préalables en matière de stationnement individuel sur place. Elles servent de principale rue commerciale pour la communauté avoisinante et, grâce à leurs magasins de spécialités uniques, elles attirent souvent une clientèle extérieure au secteur. Les terrains vacants, les centres commerciaux linéaires et vieillissants, les bâtiments à un seul étage, les terrains de vendeurs d’automobiles, les parcs de stationnement et les stations-service situés dans les grandes rues traditionnelles ont un potentiel de densification et de réaménagement.

Pour demeurer concurrentielles avec les centres commerciaux de la grande banlieue , les grandes rues traditionnelles doivent continuer à s’adapter aux tendances du marché. En même temps, pour qu’elles préservent leur rôle au sein même de la communauté avoisinante, les nouveaux aménagements doivent adopter un style et une échelle compatibles et conformes au contexte de la rue. Ces directives ont pour objet d’appuyer et de mettre en valeur les qualités spatiales et conceptuelles du paysage de rue, et de favoriser un environnement axé sur les piétons dans les grandes rues traditionnelles.