Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Plan d’action de réconciliation de la Ville d’Ottawa

Le 30 septembre est la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Trois personnes debout à l'intérieur du logo de la ville d'Ottawa (à gauche). Image d'une plume avec des oiseaux (à droite).
Trois personnes debout à l'intérieur du logo de la ville d'Ottawa (à gauche). Image d'une plume avec des oiseaux (à droite).

Cette journée est l’occasion de sensibiliser les gens à l’héritage douloureux et aux répercussions du système des pensionnats, en particulier à la lumière des découvertes de tombes non marquées sur les sites des anciens pensionnats cette année. C’est le moment de faire progresser nos efforts de réconciliation afin de construire un meilleur avenir pour tous les membres de notre communauté

Apprenez comment reconnaître cette journée.

Reconnaissance du territoire

En hommage aux peuples de la Nation algonquine Anishinabe et des Premières Nations, ainsi qu’aux Inuits et aux Métis

Ottawa est bâtie sur un territoire non cédé de la Nation algonquine Anishinabe.

Les peuples de la Nation algonquine Anishinabe vivent sur ce territoire depuis des millénaires. Leur culture et leur présence l’ont enrichi et l’enrichissent toujours.

La Ville d’Ottawa rend hommage aux peuples et au territoire de la Nation algonquine Anishinabe.

La Ville d’Ottawa rend hommage à toutes les Premières Nations, à tous les Inuits et à tous les Métis, de même qu’aux précieuses contributions passées et présentes à cette terre.

Énoncé de réconciliation officiel

Durant la réunion du Conseil, tenue le 28 mars 2018, le maire Jim Watson a fait la lecture de l’Énoncé de réconciliation officiel de la Ville.

Version adaptée de la déclaration d’appui à la réconciliation du 1er juin 2015 du Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités

QUE le Conseil municipal d’Ottawa adopte la déclaration de réconciliation du 1er juin 2015 du Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités :

Le Conseil municipal d’Ottawa reconnaît l’importance de la tenue de la Commission de vérité et réconciliation, qui a publié son rapport final et ses recommandations. La Commission est le fruit de longues décennies de revendications par les victimes des pensionnats, et les années passées à recueillir des preuves et des témoignages et à formuler des recommandations se sont avérées épuisantes – tant pour les survivants que pour les commissaires.

Nous reconnaissons le profond traumatisme qu’ont causé les pensionnats indiens du Canada sur les communautés autochtones comme non autochtones, les individus et leur famille. L’histoire de ces pensionnats, marquée par la souffrance et de flagrantes injustices, ne peut être ignorée : nous devons tous déployer des efforts continus et concertés pour dévoiler la vérité, reconnaître ce chapitre du passé et ses répercussions sur nos villes aujourd’hui ainsi que nous engager dans une démarche commune de réconciliation.

À l’heure actuelle, de nombreux Autochtones vivant dans les plus grandes villes du pays continuent de souffrir des pires séquelles laissées par les traumatismes intergénérationnels remontant aux pensionnats. Cela dit, nous sommes résolus à véritablement changer les choses en collaborant avec les dirigeants autochtones.

Aujourd’hui, nous déclarons notre solidarité avec les maires des grandes villes du Canada et la Fédération canadienne des municipalités. Nous nous engageons à apprendre des leçons de la Commission de vérité et réconciliation, de même qu’à faire en sorte de tenir compte de l’ensemble des besoins et des aspirations des Autochtones dans nos politiques et dans l’aménagement des villes formidables que nous cherchons à bâtir.

Aujourd’hui, nous unissons nos voix pour nous engager à établir un partenariat égal avec les Autochtones du Canada : un partenariat fondé sur la vérité, la dignité et le respect mutuel.

Plan d’action de réconciliation de la Ville d’Ottawa

En juin 2015, la Commission de vérité et réconciliation (CVR) a publié ses conclusions et 94 appels à l’action, visant à remédier aux séquelles laissées par les pensionnats et à faire avancer le processus de réconciliation au Canada. Ces appels à l’action s’adressent à tous les ordres du gouvernement, au secteur privé et à la population canadienne dans son ensemble.

En février 2018, le plan d’action de réconciliation de la Ville d’Ottawa { 6.28 Mo } a été approuvé. Ce plan donne suite aux appels à l’action de la CVR et vient confirmer l’engagement de la Ville à l’égard de la réconciliation. Il est directement issu de la relation de confiance et de collaboration qui existe entre la Ville, les communautés autochtones d’Ottawa et de nombreux partenaires communautaires. On y trouve 14 mesures dans les domaines suivants :

  1. Culture
  2. Emploi
  3. Services à l’enfance
  4. Éducation et sensibilisation

Santé publique Ottawa (SPO) et la Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO) travaillent également à donner suite aux appels à l’action de la CVR. En effet, SPO a préparé la version préliminaire d’un plan de réconcili-ACTION pour répondre aux appels qui concernent la santé, et la BPO a publié en février 2018 un rapport sur les appels à l’action de la CVR qui comprend des recommandations sur les mesures à prendre, notamment la mise en œuvre d’un programme de reconnaissance visuelle du territoire dans toutes ses succursales.

Découvrez quels sont ces appels à l’action en lisant le rapport d’action de réconciliation.

Comité d’étude sur les questions autochtones

Mandat

Créé en 2007, le Comité d’étude sur les questions autochtones a pour mission de collaborer avec la collectivité pour s’attaquer aux problèmes émergents entourant les services municipaux destinés aux communautés autochtones afin de les améliorer. Depuis ses débuts, il s’emploie à renforcer la confiance, les relations et la sensibilisation par des actions concrètes. Ses partenaires sont très fiers du travail accompli depuis le début de leur collaboration; les faits saillants de 2018 sur les réalisations en matière de vérité et de réconciliation mettent en lumière une partie de ce travail.

Membres

Coprésidents

  • Directrice générale, Direction générale des services sociaux et communautaires, Ville d’Ottawa
  • Président de l’Ottawa Aboriginal Coalition

Membres

L’Ottawa Aboriginal Coalition est représentée par les organismes suivants :

Nous remercions les partenaires et les fournisseurs de services de l’Ottawa Aboriginal Coalition de leur soutien et leur contribution. La Ville accorde une grande importance à sa relation avec ses partenaires autochtones, relation qui témoigne de ce que nous pouvons accomplir en étant à l’écoute des collectivités pour lesquelles nous travaillons.

Modèle de travail

Diagramme 1. Modèle de travail du Comité d’étude sur les questions autochtones
Modèle de travail du Comité d’étude sur les questions autochtones

Le Comité d’étude sur les questions autochtones suit un modèle de travail culturel, et élabore des plans d’action qui reflètent les priorités des communautés autochtones urbaines, en partenariat avec l’Ottawa Aboriginal Coalition.

Ses champs d’action sont notamment les suivants :

  • Culture
  • Emploi
  • Éducation
  • Logement
  • Santé

Prochaines étapes

La réconciliation est un cheminement. Le Comité d’étude sur les questions autochtones continuera de collaborer avec ses partenaires pour répondre aux priorités des communautés autochtones urbaines d’Ottawa et pour faire évoluer le plan d’action de réconciliation en fonction de ces priorités. Nous entretiendrons également un dialogue ouvert avec la Nation algonquine à cet égard.

Pour nous joindre

Pour en savoir plus sur le Comité d’étude sur les questions autochtones ou sur le plan d’action de réconciliation de la Ville d’Ottawa, écrivez à aboriginalcommittee@ottawa.ca.