Le Comité entend les considérations patrimoniales pour le projet Lansdowne 2.0

Published on
6 novembre 2023
Arts, patrimoine et événements
Conseil, comités et mairie
Planification, développement et construction

Le Comité du patrimoine bâti a entendu aujourd’hui les répercussions patrimoniales du projet Lansdowne 2.0. Les édifices patrimoniaux sur le site ne seront pas altérés, mais les nouvelles constructions auront une incidence sur les lignes de vue et la visibilité.

Lansdowne fait l’objet d’une Entente de servitude de conservation du patrimoine conclue en 2012 entre la Ville d’Ottawa et la Fiducie du patrimoine ontarien afin de préserver les ressources patrimoniales, et les travaux appelés à être menés sur le site devront être approuvés par les deux parties. Le personnel a établi, en consultation avec la Fiducie du patrimoine ontarien, une série de mesures de conservation du patrimoine qui seront mises en œuvre par le biais de la modification du Règlement de zonage et du plan d’avant-projet approuvé par le Conseil.

Ce rapport sera présenté au Conseil municipal lors de la réunion extraordinaire prévue le mercredi 8 novembre à 13 h, à la suite de la réunion ordinaire du Conseil.

Le Comité a recommandé que le Conseil désigne le Centre Bronson, situé au 211, avenue Bronson, comme étant une propriété patrimoniale. Le bâtiment est à présent un carrefour pour les services sociaux, les arts et les divertissements, mais il a par le passé abrité l’école secondaire Immaculata et a été associé à la Congrégation des Sœurs Grises. Il s’agit d’un exemple représentatif d’édifice institutionnel de style néo-gothique collégial, construit par étapes entre 1929 et 1962. Comme le bâtiment est en cours de réfection, le Comité a aussi recommandé un permis patrimonial pour que ces travaux puissent continuer.

Le Comité a approuvé la démolition des 283 et 285, rue McLeod et la demande de construction d’un nouvel édifice résidentiel de cinq étages et 31 logements. Les bâtiments actuels ont été construits dans les années 1900 et 1920, mais les propriétés ont été considérablement transformées quelque temps après 1975. Par conséquent, leur contribution au paysage urbain est limitée à leur hauteur, leur volumétrie, leur implantation et leur retrait de cour avant. Le site se trouve en face du Musée de la nature et la nouvelle construction respecterait le cachet historique environnant. Le bâtiment proposé maintient le retrait de cour avant établi et la hauteur existante de deux à trois étages sur la rue McLeod, hauteur qui pourrait atteindre cinq étages en son point le plus élevé à l’arrière du lot.

Le Comité a aussi approuvé la demande de transformation de l’ancienne station de pompage d’Hintonburg au 5, rue Onigam. La station de pompage a été mise hors service en 1924 et transformée en résidence et en guérite pour servir la nouvelle usine de traitement des eaux de l’île Lemieux. Au fil des ans, l’exposition aux éléments a nui à la stabilité de la structure; les travaux proposés permettront de la consolider et de la restaurer pour un usage public.

À moins d’indication contraire, les points découlant de la réunion d’aujourd’hui seront présentés au Conseil le mercredi 22 novembre.