Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Plans achevés

Étude sur le bassin / sous-bassin hydrographique de la rivière Carp

Étude du secteur étendu du sous-bassin hydrographique du ruisseau Cardinal

Résumé

Greater Cardinal Creek Subwatershed Management Plan [ PDF 8.120 MB ]
Appendix A [ PDF 269 KB ]
Appendix B [ PDF 8.499 MB ]
Appendix C1 [ PDF 853 KB ]
Appendix C2 [ PDF 6.310 MB ]
Appendix C3 [ PDF 3.926 MB ]
Appendix D [ PDF 3.685 MB ]
Appendix E [ PDF 764 KB ]

Compte tenu de sa nature technique, ce rapport n'est disponible qu'en anglais dans sa version intégrale. La Ville pourra, sur demande, traduire ce document au complet ou en partie. Les demandes de traduction doivent être présentées à Barbara Backland à l’adresse barbara.backland@ottawa.ca .

L'étude du secteur étendu du sous-bassin hydrographique du ruisseau Cardinal a été lancée en vue d'aborder trois problèmes liés à l'aménagement du territoire et à l'environnement :

  • Répercussions sur l'environnement des pressions d'aménagement urbain et rural dans le secteur à l'étude;
  • Problèmes documentés de la qualité de l'eau du ruisseau;
  • Préoccupations documentées entourant l'érosion et la stabilité des pentes le long du ruisseau Cardinal.

Cette étude a été planifiée et menée conformément à la politique 2.4.3 du Plan officiel – Plans des bassins et sous-bassins hydrographiques, qui désigne et protège le système du patrimoine naturel, recommande des secteurs propices à l'aménagement et à la préservation, fournit des directives sur l'aménagement et tient compte de la surveillance de tous les aspects du plan.

L'étude du sous-bassin hydrographique a également été réalisée à la manière d'un plan directeur aux termes du processus d'évaluation environnementale municipale de portée générale (catégorie B). Elle aborde les problèmes d'érosion et de stabilité des pentes le long du ruisseau Cardinal, décrit l'ampleur et la nature de ces problèmes, évalue les options envisagées et suggère une solution à privilégier. Après approbation par le Conseil de l'étude du sous-bassin hydrographique, la Ville la rendra publique pour une période de 30 jours, obligatoire aux termes de la Loi sur les évaluations environnementales, puis émettra un avis d'achèvement.

L'étude du secteur étendu du sous-bassin hydrographique du ruisseau Cardinal s'est déroulée en trois phases : préparation de l'inventaire terrestre et évaluation géomorphologique (2006-2007), préparation du rapport sur les conditions existantes (2008-2009) et préparation du plan de gestion du sous-bassin hydrographique, qui est au cœur de cette étude et du présent rapport.

Une partie du secteur à l'étude a été prise en compte en vue à des fins d'expansion urbaine (secteur d'expansion urbaine à l'étude 11) au cours de l'examen détaillé de 2009 du Plan officiel (MPO 76) et des appels subséquents. Après confirmation du rôle du secteur d'expansion urbaine 11, le champ d'application de l'étude du sous-bassin hydrographique a été accru pour englober l'élaboration de lignes directrices sur la gestion des eaux pluviales et d'autres directives environnementales en prévision de l'aménagement du secteur 11 (secteur d'aménagement du village de Cardinal Creek).

Ce plan de gestion du sous-bassin hydrographique porte sur l'identification des sous-bassins, sur les politiques de protection et les éventuelles possibilités de restauration de l'habitat du système du patrimoine naturel. Il met l'accent sur les techniques d'aménagement à faible impact dans la gestion des eaux pluviales et sur la vérification des objectifs de débit fixés pour les aménagements futurs dans le bassin hydrographique. La protection de l'eau de surface et des eaux souterraines est examinée et on y retrouve également un inventaire des utilisations agricoles et des pratiques de gestion exemplaires.

L'étude du secteur étendu du sous-bassin hydrographique du ruisseau Cardinal répond aux exigences techniques de l'évaluation environnementale (ÉE) municipale de portée générale, en ce qui a trait aux problèmes d'érosion et de stabilité des pentes le long du ruisseau Cardinal. Le projet a été réalisé en tant qu'évaluation environnementale de catégorie B, qui concerne les phases 1 et 2 du processus, c'est-à-dire l'identification du problème, la désignation et l'évaluation des options et la désignation d'une solution privilégiée.

Pour obtenir un complément d'information, veuillez communiquer avec :

Nick Stow
Urbaniste III
Urbanisme et Gestion de la croissance
110, avenue Laurier Ouest, 4e étage
Ottawa ON K1P 1J1
613-580-2424, poste 13000
Télécopieur : 613-580-2459
Courriel : Nick.Stow@ottawa.ca

Plan du sous-bassin hydrographique du tronçon 1 de la rivière Jock

Le plan de conception communautaire de Barrhaven-Sud, approuvé par le Conseil municipal d’Ottawa en 2006, était accompagné d’études de plans directeurs connexes visant la viabilisation de l’environnement, de l’infrastructure et du transport relative aux projets proposés. Le Plan du sous-bassin hydrographique du tronçon 1 de la rivière Jock constitue l’une de ces études; il consiste en un plan conceptuel de la gestion des eaux pluviales et de l’environnement naturel du secteur de Barrhaven-Sud, au sud de la rivière Jock, et des terrains non aménagés se trouvant de part et d’autre du chemin Strandherd, au nord de la rivière Jock.

one d'étude

Le Plan du sous-bassin hydrographique du tronçon 1 de la rivière Jock a respecté l’approche proposée dans le plan directeur; les phases 1 et 2 de l’évaluation environnementale de portée générale ont été mises en œuvre à une échelle globale. Les exigences de cette évaluation se rapportant aux projets de gestion des eaux pluviales et de restauration des cours d’eau pour le secteur de Barrhaven-Sud ont été satisfaites par l’élaboration du Plan directeur de viabilisation de Barrhaven-Sud. Des études plus approfondies devront être menées dans les secteurs au nord de la rivière Jock pour achever les plans conceptuels de la gestion des eaux pluviales et de l’environnement naturel.

Des réunions du comité consultatif technique et du comité de consultation publique, des journées portes ouvertes, des réunions publiques et des discussions avec d’autres organismes gouvernementaux ont eu lieu dans le cadre du processus d’évaluation environnementale; les conclusions de ces rencontres sont consignées dans le Rapport de consultation sur l’évaluation environnementale de Barrhaven-Sud.

Pour de plus amples renseignements sur cette étude, veuillez communiquer avec 

Nicholas Stow
Urbaniste III
Urbanisme et Gestion de la croissance
Infrastructure et Viabilité des collectivités
Ville d’Ottawa
110, avenue Laurier Ouest, 4e étage
Ottawa (Ontario) K1P 1J1
Tél. : 613-580-2424, p. 13000
Téléc. : 613-580-2459

Étude du sous-bassin hydrographique du ruisseau Mud

Le Conseil municipal d'Ottawa a approuvé l'Étude du sous-bassin hydrographique du ruisseau Mud le 27 janvier 2016. Cette étude porte sur le sous-bassin hydrographie du ruisseau Mud ainsi que le bassin récepteur du ruisseau Mahogany adjacent, qui se déversent tous les deux dans la rivière Rideau, dans le village de Manotick.

Vous pouvez lire l'étude en utilisant les liens fournis ci-dessous ou en demandant une copie papier à la Bibliothèque publique de Manotick ou au Centre du service à la clientèle de North Gower.

Sommaire exécutif

La Ville d'Ottawa a amorcé une Étude du sous-bassin hydrographique du ruisseau Mud afin d'examiner les conditions actuelles de la zone et de déterminer les mesures qui s'imposent pour améliorer la santé et la condition de son environnement à long terme. Les renseignements proviennent de divers rapports et études de la Ville et de l'Office de protection de la nature de la vallée Rideau. Le sous-bassin hydrographique du ruisseau Mud déverse ses eaux dans la rivière Rideau, directement au nord du village de Manotick. La zone d'étude comprend également le ruisseau Mahogany, un petit bassin récepteur adjacent au réseau du ruisseau Mud, qui se jette dans le havre Mahogany de la rivière Rideau. L'utilisation prédominante des sols est la culture, suivie par les zones naturelles (terrains boisés, terres humides et vallées). Manotick est le secteur aménagé le plus important de la zone d'étude.

Enjeux et possibilités

  • Le ruisseau Mud est un cours d'eau tempérée où évoluent de nombreuses espèces de poissons, mais la qualité de l'eau est affectée par le ruissellement des eaux des terres adjacentes. L'aménagement de zones tampons de végétation le long du ruisseau et de ses affluents aiderait à réduire ces répercussions.
  • L'esker Kars est une source précieuse d'eau souterraine et est reconnu dans le Plan de protection des sources de Mississippi-Rideau comme un aquifère très vulnérable.
  • Plusieurs vallées et terrains boisés ont été cernés comme éléments d'importance dans le système du patrimoine naturel de la Ville. La zone d'étude comprend également de nombreuses terres humides non évaluées associées à des terrains boisés d'importance.
  • Les reculs ont déjà été établis à plusieurs endroits dans le village de Manotick en raison des pentes abruptes et instables le long du ruisseau Mud et de ses affluents.
  • La Ville a élaboré des possibilités d'ajustement afin d'améliorer la gestion des eaux pluviales dans les secteurs aménagés du village de Manotick.

Recommandations

  • La gérance des ruisseaux et d'autres éléments naturels doit être encouragée au moyen des programmes existants de la Ville et de l'Office de protection de la nature de la vallée Rideau (p. ex. le Programme de subventions pour l'assainissement de l'eau en milieu rural d'Ottawa, le programme de naturalisation des berges de l'OPNVR, le programme Acres en verdure et le programme de surveillance des cours d'eau City Stream Watch).
  • L'aire de réapprovisionnement des eaux souterraines d'importance (y compris l'élément connu sous le nom d'esker Kars) doit être protégée de façon appropriée lors du processus d'examen des projets d'aménagement.
  • D'autres sections du ruisseau Mud et de ses affluents dans le secteur de Manotick qui ont été identifiées comme vallées ou autre élément d'importance doivent être ajoutées à la Zone sous-jacente du système du patrimoine naturel de la Ville dans le Plan officiel de la Ville. Les terres humides non évaluées ne sont pas ajoutées à la Zone sous-jacente, mais elles devraient tout de même être assujetties aux politiques de protection du système du patrimoine naturel du Plan officiel.
  • Les reculs existants le long des ruisseaux, dans Manotick, doivent être respectés pour réduire les risques de dommages aux propriétés et de conséquences néfastes pour l'environnement.
  • La Ville devrait envisager de concrétiser les possibilités qui existent en vue d'améliorer la gestion actuelle des eaux pluviales dans les secteurs aménagés du village de Manotick dans le cadre de prochains projets de renouvellement touchant les routes ou d'autres installations publiques.

Étude du bassin hydrographique du ruisseau Mud – rapport principal - [ PDF 900 KB ]
Figures [ PDF 5.102 MB ]
Annexe A – Consultation [ PDF 7.639 MB ]
Annexe B – Photos [ PDF 4.213 MB ]
Annexe C – Modernisation de la gestion des eaux pluviales de Manotick [ PDF 4.695 MB ]
Annexe D – Rapports du programme City Stream Watch et de l'Office de protection de la nature de la vallée Rideau [ PDF 4.965 MB ]
Annexe E – Espèces en péril [ PDF 185.48 ] 

Compte tenu de la nature de ce rapport, il n'est disponible qu'en anglais, (sauf pour un sommaire et figures en français). La Ville pourra, sur demande, traduire ce document au complet ou en partie. Les demandes de traduction doivent être présentées à Amy MacPherson, par courriel (amy.macpherson@ottawa.ca) ou au téléphone (613-580-2424, poste 14873).

Pour en savoir plus, communiquez avec :

Amy MacPherson
Urbaniste, Systèmes naturels
Urbanisme et Gestion de la croissance
110, avenue Laurier Ouest, 4e étage
Ottawa (Ontario) K1P 1J1
Tél.: 613-580-2424, poste 14873
Téléc. : 613-580-2459
Courriel : amy.macpherson@ottawa.ca

Étude du sous-bassin hydrographique de Sawmill Creek

Limite de la zone d’étude

Limite de la zone détude
Cliquez ici pour agrandir l'image.

La Ville d’Ottawa a entrepris la mise à jour de l’étude du sous-bassin hydrographique de Sawmill Creek afin de promouvoir l’application de mesures environnementales visant à améliorer la condition du système naturel de Sawmill Creek. La zone d’étude comprend les localités d’Alta Vista, de Billings Bridge, de South Keys, de Hunt Club et de Blossom Park. Les objectifs de cette étude sont les suivants :

  • étudier les caractéristiques naturelles (boisés, terres humides, ruisseau) du bassin hydrographique;
  • vérifier et mettre à jour les objectifs de l’étude;
  • revoir les stratégies relatives au bassin hydrographique afin d’assurer la protection, la remise en état et la mise en valeur du système naturel du ruisseau;
  • mettre à jour le Rapport d’étude environnementale élaboré en vue de la construction de l’installation de gestion des eaux de ruissellement de terres humides (qui sera situé derrière le mail de South Keys) par la production d’un addenda d’évaluation environnementale (ÉE).

En décembre 2002, l’équipe de conseillers a présenté diverses stratégies :

  • Stratégie de gestion de l’eau : méthodes pour améliorer la qualité de l’eau le long du ruisseau et pour atténuer les problèmes d’inondation et d’érosion;
  • Stratégie d’aménagement de Valley Lands : différents éléments destinés à assurer la protection, la préservation et l’amélioration à long terme du corridor du ruisseau;
  • Stratégie de mise en œuvre : ordre prioritaire des travaux qui seront recommandés à la suite de l’étude;
  • Accès au public : carte des sentiers existants; utilisations possibles et lieux d’intérêt réunis à la lumière des avis formulés par le public.

Entrepris en 2004, le Projet d’aménagement de la zone humide de Sawmill Creek a fait suite à une recommandation de la Stratégie de gestion de l’eau du Plan d’aménagement du bassin hydrographique de Sawmill Creek

L’aménagement de la zone humide visait les objectifs suivants :

  • limiter les risques d’inondation dans les secteurs résidentiels et commerciaux de South Keys (c.-à-d. à l’est de la rue Bank, entre la voie de chemin de fer du CN et la promenade Cahill) par la réduction du débit du ruisseau principal pendant les périodes de ruissellement important;
  • traiter les eaux de ruissellement d’une partie considérable du bassin hydrographique, y compris le drainage des terres vers l’affluent de Cahill et le ruisseau principal au sud du centre commercial de South Keys;
  • limiter l’érosion en aval du canal en réduisant le débit dans le canal principal du ruisseau en aval de l’installation;
  • mettre en valeur les éléments naturels et les possibilités récréatives qu’offre le bassin hydrographique.

Pour obtenir un complément d’information, veuillez communiquer avec :

Suraj Harish
Urbanisme et Gestion de la croissance
Téléphone : 613-580-2424, poste 21828
Télécopieur : 613-560-6064
Courriel : suraj.harish@ottawa.ca

ou

Darlene Conway
Urbanisme et Gestion de la croissance
Téléphone : 613-580-2424, poste 22518
Télécopieur : 613-580-2578
Courriel : Darlene.Conway@ottawa.ca

Étude sur le sous-bassin hydrographique du ruisseau Shields

Limite de la zone d’étude

photo indicant la limite de la zone d’étude
Cliquez ici pour agrandir l'image.

La Ville d'Ottawa, en collaboration avec la Société de conservation de la rivière South Nation, a entrepris l'Étude sur le sous-bassin hydrographique du ruisseau Shields en 2002. L’aire à l’étude comprend le village de Greely, le secteur irrigué par le ruisseau Shields et certains terrains adjacents au sous-bassin hydrographique.

Les auteurs de l'étude ont examiné le sous-bassin hydrographique et les terrains adjacents afin de chercher réponse aux questions suivantes :

  • Quel est l'état actuel du milieu naturel (terrains boisés, terres humides, qualité de l'eau, habitat du poisson, structure du ruisseau et érosion)?
  • Comment le réseau de drainage de surface fonctionne-t-il? Un rapport intérimaire sur les conditions actuelles de drainage sera élaboré à partir de lignes directrices provisoires afin de régler les problèmes immédiats en attendant l’achèvement de l'étude sur le sous-bassin hydrographique.
  • Quels sont les effets possibles de l'utilisation actuelle et future du sol et des activités d'aménagement dans le secteur?
  • Quelles sont les mesures ou activités à mettre en œuvre pour contrer efficacement ces effets?

Cette étude était conforme au processus d'évaluation environnementale de portée générale de la Municipal Engineers Association pour les projets de l'annexe B.

L’étude sur le sous-bassin hydrographique du ruisseau Shields consiste en une Stratégie de gestion orientant les futurs projets d’utilisation du sol et autres activités dans le bassin hydrographique afin d’assurer la bonne condition et la durabilité du système naturel. La stratégie vise à permettre l’atteinte des objectifs fixés pour le secteur en fonction des caractéristiques du bassin hydrographique.

La Stratégie de gestion du sous-bassin hydrographique du ruisseau Shields regroupe les diverses mesures de gestion sous les principaux éléments suivants :

  1. Réseau de patrimoine naturel – Désignation des aires naturelles d’importance et des couloirs de cours d’eau recommandés aux fins de protection; marges de dégagement énoncées pour les ruisseaux Shields, Finlay, Mosquito et Grey ainsi que d’autres canaux de drainage municipaux dans l’aire à l’étude
  2. Gestion des eaux de ruissellement – Établissement d’objectifs précis en matière de gestion des eaux de ruissellement et d’exigences à l’égard des projets d’aménagement actuels et futurs visant à résoudre les problèmes concernant la qualité et la quantité des eaux de surface, l’érosion, les eaux souterraines, la géomorphologie et le milieu aquatique
  3. Plan de remise en état – Travaux de restauration recommandés le long des tronçons du corridor des ruisseaux Shields, Finlay, Mosquito et Grey afin d’en améliorer la forme, la fonction et les caractéristiques écologiques
  4. Plan de mise en œuvre – Exigences nécessaires à l’exécution de la stratégie de gestion
  5. Surveillance – Exigences de surveillance associées au programme de surveillance à l’entrée du cours d’eau et suivi du plan de mise en œuvre

L’Étude sur le sous-bassin hydrographique du ruisseau Shields a été menée parallèlement au Plan de conception communautaire du village de Greely et à l'Étude de caractérisation des eaux souterraines du village de Greely. Le Rapport final de l’Étude sur le sous-bassin hydrographique du ruisseau Shields (Totten Sims Hubicki, juin 2004) a reçu l’approbation du Conseil municipal le 23 février 2005.

Pour obtenir un complément d’information, veuillez communiquer avec :

Étude sur le sous-bassin hydrographique du ruisseau Shields
Jennifer Boyer
Urbaniste II
Urbanisme et Gestion de la croissance
Ville d’Ottawa
110, avenue Laurier Ouest, 4e étage
Ottawa ON K1P 1J1
613-580-2424, poste 16907
Télécopieur : 613-580-2459
Courriel : jennifer.boyer@ottawa.ca

Étude de caractérisation des eaux souterraines
Michel Kearney
Urbanisme, Transport en commun et Environnement
Ville d’Ottawa
110, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario) K1P 1J1
Tél. : 613-580-2424, poste 22872
Courriel : Michel.Kearney@ottawa.ca

Les ruisseaux Shirley et Watts

Limite de la zone d’étude

photo de la limite de la zone d'étude
Cliquez ici pour agrandir l'image.

Les ruisseaux Shirley et Watts (et leur affluent, l’étang Kizell) se déversent dans la rivière des Outaouais et drainent une superficie de quelque 52 kilomètres carrés de terres dans le secteur ouest d’Ottawa (anciennement Kanata et Nepean). Ensemble, les aires de captage de ces deux systèmes forment les principales zones de drainage du secteur Kanata. L’étude des sous-bassins hydrographiques a été achevée en 1999 pour faire en sorte que la planification de tout futur aménagement se déroule d’une façon respectueuse de l’environnement conformément au Plan officiel.

Le processus de planification de la gestion des sous-bassins hydrographiques comportait quatre principaux volets :

  1. comprendre les éléments des sous-bassin versants (naturels et sociaux/culturels) et leur mode de fonctionnement;
  2. prévoir les incidences sur l’environnement naturel de tout aménagement et changement d’utilisation des sols;
  3. recommander des mesures d’amélioration ou de restauration écologiques susceptibles de rehausser les fonctions et les éléments des sous-bassins versants, et
  4. élaborer une approche en matière de gestion de l’aménagement des sous-bassins versants ainsi que des politiques liées aux éléments du patrimoine naturel et aux zones à bâtir.

L’équipe interdisciplinaire de Dillon Consulting s’est vue confier le soin de mener un programme d’étude détaillée sur le terrain et une analyse des éléments environnementaux suivants : l’utilisation des sols, la biologie aquatique et terrestre, la géologie, l’hydrogéologie, la qualité des eaux de surface, l’hydrologie et la morphologie des cours d’eau.

L’analyse et l’étude sur le terrain ont permis de cerner six principaux enjeux ou problèmes découlant de l’activité humaine qui pourraient s’envenimer avec tout nouvel aménagement à moins que des mesures de gestion ne soient prises. Ces principaux enjeux sont les suivants :

  • Des problèmes d’inondation et d’érosion subsistent dans les zones sensibles des ruisseaux et tout aménagement risque d’avoir des incidences directes sur les berges et sur la capacité des infrastructures existantes.
  • L’absence d’une stratégie globale de gestion des eaux pluviales a découlé de la multitude d’anciennes mesures de gestion incompatibles ou de l’absence de telles mesures propres au site.
  • La qualité médiocre des eaux de surface est évidente et découle de l’absence de contrôle des eaux de ruissellement polluées et des problèmes d’érosion associés aux utilisations agricoles et urbaines des sols actuelles.
  • Les habitats halieutiques et aquatiques ont été dégradés par les eaux pluviales polluées et par la destruction de l’habitat du poisson et de la végétation des cours d’eau qui modère la température de l’eau et aide à filtrer les polluants.
  • La perte de l’habitat terrestre à la suite de la disparition de boisés et de terres humides qui a entraîné la fragmentation des aires naturelles, réduisant ainsi la biodiversité et la qualité de l’habitat faunique.
  • L’approvisionnement en eau souterraine est important pour le maintien du débit de base nécessaire pour préserver l’habitat aquatique et aider à diluer les polluants qui pénètrent dans les cours d’eau.
  • La qualité des eaux souterraines risque d’être contaminée du fait que le substratum rocheux se trouve près de la surface.

Buts et objectifs

En s’appuyant sur les principaux enjeux, l’équipe chargée de l’étude a établi, en consultation avec le public, les buts et les objectifs qui orienteront l’élaboration du plan de gestion des sous-bassins hydrographiques, notamment :

Objectif 1 – Protéger les résidents des sous-bassins versants, les utilisateurs, la propriété et les ressources naturelles contre les risques naturels comme les inondations et l’érosion.

Objectif 2 – Protéger, préserver et rehausser les communautés de poissons d’eaux chaudes et autres communautés aquatiques dans les ruisseaux Shirley et Watts et l’étang Kizell.

Objectif 3 – Protéger, préserver et rehausser les éléments terrestres naturels d’importance (terres, forêt et faune) et les fonctions écologiques des sous-bassins versants.

Objectif 4 – Protéger, préserver et rehausser la qualité et la quantité de ressources en eaux de surface et en eaux souterraines dans les sous-bassins versants.

Plan de gestion des sous-bassins hydrographiques recommandé

Le Plan de gestion des sous-bassins recommandé regroupe six stratégies de gestion différentes, quoique étroitement liées, chacune comportant tout un train de mesures conçues pour : protéger et rehausser les fonctions écologiques et les éléments naturels des sous-bassins versants; restaurer les fonctions et éléments dégradés, et orienter l’aménagement futur de manière à assurer à long terme la santé de l’environnement.

Des stratégies de gestion ont été élaborées dans les domaines suivants tant pour résoudre des problèmes existants que pour en prévenir d’autres dans l’avenir :

  • Gestion des aires naturelles – identification des habitats terrestres et aquatiques et niveau de protection recommandé;
  • Gestion des risques d’inondation;
  • Gestion de l’érosion – réseau de drainage, protection et restauration du chenal de cours d’eau; élaboration de politiques;
  • Gestion de la quantité et de la qualité des eaux souterraines – élaboration de lignes directrices pour l’approvisionnement en eau potable privée;
  • Gestion des terres agricoles et rurales – règles de l’art en matière de gestion, et
  • Gestion des eaux pluviales urbaines pour tout nouvel aménagement.

Le conseil a approuvé l’étude des sous-bassins hydrographiques des ruisseaux Shirley et Watts (Dillon, 1999). Vous en trouverez des exemplaires aux succursales de bibliothèque Beaverbrook et Hazeldean.

Pour obtenir un complément d’information :

Nicholas Stow
Urbaniste III
Urbanisme et Gestion de la croissance
Services d’infrastructure et de la viabilité des collectivités
Ville d’Ottawa
110, avenue Laurier Ouest, 4e étage
Ottawa ON K1P 1J1
Téléphone : 613-580-2424, poste 13000
Télécopieur : 613-580-2459

Projet de restauration du tronçon supérieur du ruisseau Poole

La Ville d’Ottawa fait équipe avec l’Office de protection de la nature de la vallée de la Mississippi (OPNVM) pour restaurer le ruisseau Poole, qui coule au cœur de Stittsville et dont les eaux exceptionnellement froides contribuent au maintien d’un écosystème unique d’une grande valeur environnementale et récréative pour la collectivité d’Ottawa. Les travaux de restauration sont décrits dans l'Étude du sous-bassin hydrographique du tronçon supérieur du ruisseau Poole (Marshall, Macklin, Monaghan, 2000).

Les travaux de restauration du ruisseau ont débuté à l’automne 2004 par la végétalisation des rives entre la rue Main et le chemin Jonathon Pack, avec le concours de bénévoles, de l’OPNVM et du personnel de la Ville. À l’automne 2005, des obstacles à la circulation des poissons ont été retirés et remplacés par des fascines de pierres servant à améliorer l’habitat du poisson et à freiner l’érosion des berges. Le projet s’achèvera en 2006 avec l’installation de panneaux d’interprétation à l’intention du public. Les travaux de restauration du ruisseau Poole ont été exécutés avec la collaboration du ministère des Pêches et des Océans et du ministère des Richesses naturelles.

Pour obtenir un complément d’information, veuillez communiquer avec :

Nicholas Stow
Urbaniste III
Urbanisme et Gestion de la croissance
Services d’infrastructure et de la viabilité des collectivités
Ville d’Ottawa
110, avenue Laurier Ouest, 4e étage
Ottawa ON K1P 1J1
Téléphone : 613-580-2424, poste 13000
Télécopieur : 613-580-2459