Détecteurs et extincteurs

Sur cette page

Détecteurs de fumée

Responsabilité légale

Selon la loi, les résidences de l’Ontario doivent être équipées d’un détecteur de fumée à chaque étage et à l’extérieur de chaque chambre.

Dans les logements locatifs, c’est le propriétaire qui est légalement responsable de fournir des détecteurs de fumée en état de marche. Le locataire est tenu de vérifier tous les mois que ceux-ci fonctionnent et de signaler immédiatement tout problème au propriétaire.

Il est illégal de désactiver un détecteur de fumée.

Vérification des détecteurs de fumée

Vérifiez une fois par mois que vos détecteurs fonctionnent en appuyant sur le bouton de test. C’est la loi.

Profitez-en pour regarder leur date d’expiration. Les détecteurs doivent être remplacés tous les 7 à 10 ans. Si vous avez des doutes ou si vous ne voyez pas de date d’expiration, remplacez-les.

Petits conseils

  • Assurez-vous d’avoir un détecteur de fumée sur chaque étage et à l’extérieur de chaque chambre.
  • Installez vos détecteurs de fumée au plafond ou près du plafond, conformément aux instructions du fabricant.
  • Remplacez les piles au moins une fois par an.
  • Vérifiez que vos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone fonctionnent tous les mois.
  • Installez des détecteurs de fumées interconnectés (qui se déclenchent tous en même temps) pour entendre l’alerte peu importe où vous vous trouvez dans la maison.
  • Privilégiez les détecteurs de fumée câblés ou munis d’une pile scellée d’une durée de vie de 10 ans.
  • Songez à installer des systèmes d’extinction automatique, comme des gicleurs.
  • Dormez avec la porte fermée.

Fausses alertes

  • Appuyez sur le bouton silence pour faire taire les alertes causées par la cuisson, la poussière ou la vapeur.
  • Si un détecteur sonne alors que vous avez la certitude qu’il n’y a pas d’incendie, nettoyez-le et changez les piles.
  • Déplacez ou remplacez les détecteurs qui sont trop près de la cuisine, de la salle de bain ou d’un registre de chaleur.
  • Remplacez les détecteurs défectueux le plus rapidement possible.

Types de détecteurs de fumée

Tous les détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone doivent porter le sceau de certification « ULC » ou « cUL ».

Les détecteurs de fumée peuvent avoir diverses sources d’alimentation :

  • Câble
  • Pile scellée d’une durée de vie de 10 ans
  • Pile jetable de 9 V
  • Double alimentation (câble et pile de secours)

Les détecteurs câblés sont alimentés par l’électricité de la maison, ce qui signifie qu’ils cessent de fonctionner en cas de panne ou d’autre coupure de courant. Pour assurer une protection continue, il est important d’installer des détecteurs supplémentaires à pile.

Les détecteurs à double alimentation sont dotés d’une pile de secours leur permettant de demeurer fonctionnels même sans courant. Cette pile doit être changée une fois par an.

Technologie de détection

Il existe deux types de détecteurs approuvés qui répondent aux normes canadiennes et détectent les types d’incendies résidentiels les plus courants : les détecteurs à ionisation et les détecteurs photoélectriques. Il est recommandé d’installer les deux.

Avantages des détecteurs à ionisation

  • Ce type est le plus efficace pour détecter les feux flambants.
  • Certains modèles ont un bouton silence ou un mode silence temporaire permettant de les faire taire sans retirer la pile.
  • Certains modèles sont dotés d’une pile longue durée.

Avantages des détecteurs photoélectriques (idéaux près de la cuisine)

  • Ce type est le plus efficace pour détecter les feux couvants et la fumée blanche ou grise.
  • Ces détecteurs sont moins sensibles à la cuisson, à l’humidité, et à la vapeur de la douche.

Renseignements supplémentaires

Si vous n’avez pas de détecteur de fumée fonctionnel ou si vous voulez en savoir plus sur les détecteurs et la sécurité-incendie, communiquez avec le Service des incendies d’Ottawa au 613‑580‑2860 ou à l’adresse preventionincendies@ottawa.ca.

Détecteurs de monoxyde de carbone

Si votre détecteur sonne ou que vous soupçonnez la présence de monoxyde de carbone dans votre résidence, sortez sur-le-champ et appelez le 9‑1‑1.

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible, inodore et incolore émis par la combustion incomplète de combustibles (essence, bois, charbon, gaz naturel, propane, mazout, méthane, etc.); il peut être libéré par les appareils de chauffage et de cuisson qui brûlent du combustible. En outre, les véhicules ou génératrices qui fonctionnent dans un garage attenant peuvent engendrer des niveaux dangereux de monoxyde de carbone.

  • Un détecteur de monoxyde de carbone doit être installé :
    • à l’extérieur de chaque chambre;
    • à chaque étage;
    • à tout autre endroit requis par les lois, les codes ou les normes applicables.
  • Il est recommandé de relier les détecteurs pour qu’ils se déclenchent tous simultanément en cas de danger.
  • Vérifiez que vos détecteurs fonctionnent au moins une fois par mois.
  • Remplacez vos détecteurs à la fréquence recommandée par le fabricant.
  • Si un détecteur se déclenche :
    • dirigez-vous immédiatement vers une source d’air frais (allez à l’extérieur ou placez-vous près d’une fenêtre ou d’une porte ouverte);
    • vérifiez que le reste de la maisonnée est aussi en sûreté;
    • téléphonez au 9‑1‑1 et demeurez en lieu sûr jusqu’à l’arrivée des intervenants d’urgence.

Conseils de sécurité

  • Sortir son véhicule du garage dès que le moteur tourne :
    • Ne pas faire fonctionner de véhicule ou d’appareil à moteur à combustion à l’intérieur.
    • S’assurer que le tuyau d’échappement du véhicule en marche n’est pas obstrué par de la neige.
  • Pendant et après une tempête de neige, vérifier que les évents de la sécheuse, des appareils de chauffage, de la cuisinière, du foyer et de tout autre appareil à combustion sont exempts de neige ou de glace.
  • N’utiliser les génératrices et autres appareils fonctionnant au gaz que dans un espace extérieur bien aéré, loin des fenêtres, des portes et des prises d’air.
  • Faire inspecter et nettoyer chaque année les appareils de chauffage, cheminées, foyers et autres appareils à combustion, comme les sécheuses et les cuisinières à gaz.
  • Ne jamais se chauffer avec un appareil fonctionnant au gaz, comme une cuisinière, un four ou une sécheuse.
  • Ne jamais utiliser de barbecue ou d’appareil à combustion pour le camping à l’intérieur d’une habitation, d’un garage, d’un véhicule ou d’une tente, à moins que celui-ci ne soit spécifiquement conçu pour les espaces clos.
  • Déneiger les conduites d’évacuation d’air, les évents de sécheuses et les prises d’air des appareils à combustion.

Extincteurs d’incendie

Un extincteur portatif peut sauver votre vie et vos biens en vous permettant d’éteindre un petit incendie ou de le circonscrire jusqu’à l’arrivée des pompiers. Cependant, les flammes peuvent s’intensifier et se propager rapidement, et la priorité absolue demeure de faire sortir tout le monde.

Les extincteurs fonctionnent en pulvérisant un agent refroidissant sur le combustible enflammé ou en privant les flammes d’oxygène pour les arrêter. Il est important d’utiliser le bon extincteur pour chaque incendie.

Conseils sur le choix d’un extincteur

  • Les extincteurs portatifs ne doivent être utilisés que si :
    • l’incendie est circonscrit à un petit espace (ex. : poubelle);
    • les flammes ne s’intensifient pas;
    • tout le monde a évacué le bâtiment;
    • les pompiers ont été appelés (ou le seront);
    • la fumée n’emplit pas la pièce.
  • Les extincteurs ordinaires couvrent :
    • les feux de classe A (combustibles ordinaires comme le bois et le papier);
    • les feux de classe B (graisse, essence et huiles);
    • les feux de classe C (fils électriques).
  • Les extincteurs multi-usages (« ABC ») fonctionnent pour tous les types d’incendies résidentiels.
  • Choisissez un extincteur suffisamment gros pour éteindre un petit incendie, mais assez léger pour bien se manœuvrer.
  • Choisissez un extincteur certifié par un laboratoire indépendant (ex. : Association canadienne de normalisation, Laboratoires des assureurs du Canada).
  • Placez votre extincteur près d’une sortie, dans un endroit visible et accessible.
  • Suivez les instructions d’entretien du fabricant.
  • Vérifiez le manomètre une fois par mois.

Utilisation d’un extincteur

Le Service des incendies d’Ottawa offre des formations pratiques aux écoles, aux entreprises et aux organismes. Pour en savoir plus, voir la présentation sur les extincteurs.

N’utilisez un extincteur que dans les circonstances suivantes :

  • L’incendie est circonscrit à un petit espace et ne se propage pas à ses environs immédiats.
  • Vous avez repéré un chemin non obstrué vers la sortie qui ne pourra pas être gagné par les flammes.
  • Vous avez lu et compris les instructions et avez confiance en votre capacité à utiliser l’extincteur correctement.

Extinction du feu

Positionnez-vous à environ 2,5 m (6 à 8 pi) du feu, dos à une sortie dégagée que vous pourrez atteindre facilement si les flammes ne peuvent être maîtrisées. Si la pièce s’emplit de fumée, baissez-vous et dirigez-vous immédiatement vers la sortie.

Pour utiliser l’extincteur, souvenez-vous du TOPO :

    1. Tirez sur la goupille, pointez la buse devant vous et faites un test pour vérifier que l’extincteur fonctionne avant de vous approcher du feu.
    2. Orientez la buse vers la base du feu.
    3. Pesez lentement sur le levier en gardant une pression égale.
    4. Oscillez la buse de gauche à droite.

Si les flammes ne diminuent pas instantanément, sortez sur-le-champ.

Comment se débarrasser d’un vieil extincteur

Pour savoir où et comment se débarrasser de déchets ménagers dangereux comme les extincteurs, consulter le navigateur de déchets.