Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Direction des services en français

À propos de nous

Mandat

La Direction des services en français (DSF) a été créée en mai 2001 par suite de l’adoption, par le Conseil municipal, de la Politique de bilinguisme. La DSF a pour mandat de veiller à la mise en œuvre de la Politique de bilinguisme de concert avec l’administration municipale. Elle travaille en collaboration avec les Directions générales de la Ville afin que celles-ci offrent, de façon proactive, des services et des programmes en français aux résidents et aux employés. De plus, la DSF coordonne les services de traduction de la Ville.

Fonctions et services

Pour ce faire, la DSF :

  • appuie l’administration municipale et les différentes directions générales dans la prestation proactive de services en français;
  • conseille le personnel de la Ville au sujet de la mise en œuvre de la Politique de bilinguisme;
  • aide les Services à élaborer, à mettre en œuvre et à évaluer des programmes et des services en français offerts aux résidents et aux employés;
  • prête main-forte aux directions générales afin d’adapter leurs stratégies de communication afin de mieux rejoindre la communauté francophone;
  • fournit les services de traduction, de révision, de lecture d’épreuve et de terminologie à l’échelle de la Ville;
  • reçoit et traite les plaintes concernant les services en français pour la Ville;
  • appuie le Comité consultatif sur les services en français dans l’accomplissement de son mandat.

Questions ou commentaires au sujet des services municipaux en français

Si vous avez des questions ou des commentaires concernant les services en français à la Ville d’Ottawa, veuillez communiquer avec nous :

  • en composant le 613-580-2424, poste 21000,
  • ou par courriel à l’adresse suivante : dsf-flsd@ottawa.ca.

Politique de bilinguisme

Le 9 mai 2001, le Conseil municipal d’Ottawa adoptait une Politique de bilinguisme qui réaffirme son engagement à offrir, à la fois aux résidents et à son personnel, des services en français et en anglais. Cette politique se fonde largement sur celle de l’ancienne Ville d’Ottawa et est jugée à la fois pratique et flexible.

La Politique de bilinguisme contient des dispositions régissant plusieurs aspects de l’activité municipale, notamment les communications; la prestation proactive de services dans les deux langues aux citoyens et aux employés; l’organisation du travail, dont la désignation des postes bilingues; la formation linguistique et la gestion des programmes culturels.

L’énoncé de principe résume bien l’objectif général poursuivi par le Conseil municipal au moment de l’adoption de la Politique de bilinguisme. On y lit notamment que « la Ville d’Ottawa entend accorder les mêmes droits, statuts et privilèges aux deux groupes de langues officielles ».

La Politique de bilinguisme prévoit aussi la mise en place d’un mécanisme pour donner suite aux plaintes des citoyens et des employés concernant la disponibilité et la qualité des services dans les deux langues officielles. C’est à la Direction des services en français qu’incombe cette responsabilité. Cette Direction est elle-même placée sous l’autorité du Bureau du greffier municipal, responsable de la mise en œuvre de la politique.

Enfin, la Politique prévoit la formation d’un comité consultatif permanent - le Comité consultatif sur les services en français (CCSF), qui est chargé de faire des recommandations au Conseil municipal d’Ottawa sur les questions qui touchent la mise en œuvre de la Politique de bilinguisme ainsi que sur les répercussions de cette politique sur les services, les programmes, les politiques et les initiatives de la Ville. Avant tout, le Comité doit veiller à ce que ses activités soient en harmonie avec les priorités stratégiques du Conseil municipal et les complète.

Liens

Plaintes sur les services en français

La Direction des services en français (DSF), qui relève du Bureau du greffier municipal, est responsable de la gestion des plaintes concernant la qualité de la prestation de services en français à la Ville d’Ottawa.

La gestion des plaintes sur les services en français permet à la DSF :

  • d’appuyer les directions générales de la Ville dans l’amélioration de la prestation de services de qualité en français pour les résidents et le personnel;
  • de mieux répondre aux besoins et aux préoccupations des résidents et du personnel;
  • de collaborer avec les directions générales afin que celles-ci prennent les mesures qui s’imposent afin de prévenir la récurrence des problèmes soulevés.

Qui peut déposer une plainte?

Tout résident ou employé qui estime qu’il y a eu manquement à la prestation des services en français de la part de la Ville peut déposer une plainte.

Comment déposer une plainte?

Suivez ce lien direct vers le formulaire électronique de plainte sur les services en français.

Avant de déposer une plainte, veuillez prendre connaissance de la procédure de soumission d’une plainte auprès de la Ville. Vous pouvez aussi accéder au formulaire électronique dans la section intitulée Bureau du greffier municipal.

Événements francophones annuels

Un brin d’histoire

Une importante population francophone était présente dans la région au moment de la fondation du village de Bytown en 1826, village qui allait devenir, en 1855, la cité d’Ottawa, puis en 1867, la capitale nationale du Canada.

Les contributions de la communauté francophone à la création de la Ville ont été nombreuses et importantes. Pensons, par exemple, à l’Hôpital d’Ottawa, fondé en 1860 par les Sœurs de la Charité sous l’égide d’Élisabeth-Bruyère, ou encore à l’Université d’Ottawa, fondée par les Pères Oblats.

Au fil des ans, de nombreuses autres institutions et initiatives ont vu le jour, et ce dans des domaines aussi variés que l’éducation, l’économie, la santé, les services sociocommunautaires, les loisirs, les arts et la culture. Pensons à l’Hôpital Montfort, à La Cité, plus grand collège d'arts appliqués et de technologie de langue française en Ontario, ainsi qu’au Festival franco-ontarien et à la radio communautaire francophone (Unique FM 95,4).

Célébrons ensemble la Francophonie 

La Direction des services en français (DSF) organise deux grands événements annuels, le Rendez-vous annuel francophone du maire et le Jour des Franco-ontariens et des Franco-ontariennes.

Ces événements sont deux excellentes occasions de connaître et de célébrer les nombreuses facettes de cette communauté dynamique tout en contribuant à faire d’Ottawa une ville où il fait bon vivre. Pour participer aux célébrations, souscrivez au cyberabonnement afin d’être invité aux prochains événements francophones à l’hôtel de ville.

Mois de mars – Rendez-vous francophone annuel du maire

Le maire Jim Watson accompagné des campeurs du Mifo
Rendez-vous francophone annuel du maire 2019

Afin de souligner l’apport inestimable et la vitalité de la communauté francophone d’Ottawa, le maire Jim Watson accueille, une fois l’an, des représentants de la communauté et du personnel dans le cadre de son Rendez-vous francophone du maire (petit déjeuner annuel).

De nombreuses autres célébrations ont lieu partout à travers le monde durant le mois de mars dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie. Pour obtenir des renseignements au sujet du thème des célébrations de cette année et pour découvrir la panoplie d’activités au programme dans la région, visitez le site Les Rendez-vous de la francophonie. En mars, célébrons ensemble la richesse et la vitalité de la communauté francophone d’ici! Visionnez la dernière édition du Rendez-vous francophone du maire d'Ottawa!

 

Mois de septembre – Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes

Le maire Jim Watson tient la proclamation du jour des francos accompagné de conseillers et Soukina Boutiyeb
Jour des Franco-Ontarien(ne)s - Édition 2020

Célébrez la Journée franco-ontarienne le 25 septembre avec plus de 622 340 francophones de l’Ontario. Près du quart des Franco-ontariens et Franco-Ontariennes vivent ici même à Ottawa. Il s’agit de la plus grande communauté francophone du Canada hors du Québec.

C’est en 2010 que la province a officiellement désigné le 25 septembre Jour des Franco-ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce jour-là, nous reconnaissons et célébrons les contributions de la communauté francophone au développement de la culture, de l’histoire, de la société, de l’économie et de la structure politique de l’Ontario.

Rappelons que le drapeau franco-ontarien a été hissé pour la première fois le 25 septembre 1975 à l’Université Laurentienne de Sudbury. Il a été conçu par le professeur d’histoire Gaétan Gervais et l’étudiant en sciences politiques Michel Dupuis. Le drapeau est devenu le symbole de la communauté franco-ontarienne et a été officiellement reconnu en 2001. Prenez connaissance de la Loi de 2001 sur l’emblème franco-ontarien et visionnez la dernière édition du Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes à l'hôtel de ville.

 

Le saviez-vous?

  • La francophonie canadienne, c’est près de 7 millions de personnes qui ont choisi de vivre aux quatre coins du pays.
     
  • Ottawa est la quatrième ville du Canada et le bastion de la francophonie en Ontario depuis sa fondation.
     
  • La Ville d’Ottawa souligne l’anniversaire du drapeau franco-ontarien depuis 2006.
     
  • Il y a 15 Monuments de la francophonie en Ontario, dont huit sont situés dans différents secteurs d’Ottawa. Consultez la carte ici.
     
  • Voici quelques noms de célébrités franco-ontariennes venant d’Ottawa :
    • Alanis Morissette
    • Alex Trebec
    • Patrick Groulx
    • Chantal Hébert
  • Près de 15 % de la population d’Ottawa a indiqué avoir le français comme langue maternelle lors du recensement de 2016. Pour plus d’information, consultez le tableau de comparaison 2011‐2016 Français Langue Maternelle (FLM) ‐ population par quartier d’Ottawa [PDF - 0.35M].

Transcription de la vidéo Mois de la Francophonie 2021

Le maire Jim Watson, accompagné de Lise Sarazin, directrice générale du Regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale (RGA)

Monsieur le Maire : Bonjour à tous, je suis fière aujourd’hui de lancer le Mois de la Francophonie au sein de la communauté des affaires.

Le Mois de la Francophonie nous donne l’occasion de célébrer la langue et la culture françaises avec nos 140,000 résidents qui parlent le français.

Je souhaite une bienvenue particulière à Lise Sarazin, la directrice générale du RGA, qui est avec moi pour lancer le Mois de la Francophonie.

Lise Sarazin : Bonjour Monsieur le Maire. Merci beaucoup de m’accueillir aujourd’hui pour le lancement du Mois de la Francophonie.

Le RGA est fier de promouvoir la francophonie et l’importance du bilinguisme auprès des entreprises dans la région de la capitale nationale.

Monsieur le Maire : Lise joue un rôle important au sein de mon Groupe de travail des partenaires économiques, qui travaille avec notre personnel ici à la Ville d’Ottawa, pour aider nos petites entreprises à passer à travers la pandémie.

Lise Sarazin : Effectivement, le RGA remercie le conseil municipal d’Ottawa pour son engagement envers les PME ainsi que son appui au programme Aide aux entreprises.

Monsieur le Maire : Nous continuerons d’encourager les entreprises à desservir leur clientèle dans les deux langues officielles et à se prévaloir du programme Aide aux entreprises administré par le RGA.

Lise Sarazin : Grace aux programme « Bilingualism, (bilinguisme) c'est payant ! », le RGA a permis à de nombreux entrepreneurs unilingues anglophones d'Ottawa d'offrir un service dans les deux langues officielles.

D’ailleurs la Ville d’Ottawa a collaboré avec le RGA pour mettre en œuvre un lexique d’expressions utiles dans les deux langues pour les entreprises afin d’être plus inclusif auprès de nos clientèles et notre communauté francophone.

Le lexique contient des grandes expressions variées et utiles dans les deux langues officielles pour les entreprises.

C’est aussi simple de dire : Hello / Bonjour

Ou bien, Hello / Bonjour, How may I help you? Comment puis-je vous aider?

Parfois la reconnaissance de la clientèle francophone par une formule d’accueil ou bien en ayant un site internet bilingue peut créer un avantage économique pour les entreprises et attire une plus grande clientèle.

Vous pouvez visiter ou visiter notre nouveau site Web: BI - LIN- GUA- LISM RGA point CA ...où se retrouve notre lexique d’expression utilise pour les PME.

Le bilinguisme amène une ville plus riche en talents, économiquement prospère et globalement progressiste.

Monsieur le Maire : Je te remercie Lise et le RGA qui nous appuie dans nos efforts de promouvoir le bilinguisme ici à la Ville d’Ottawa, notre capitale du Canada.

Et maintenant j’aimerais présenter la proclamation officielle du Mois de la Francophonie.

ATTENDU QUE les Francophones et Francophiles représentent plus de 34 % de la population d’Ottawa; et

ATTENDU QUE la capacité de la communauté à vivre pleinement et fièrement en français s’est maintenue, voire améliorée, au cours des dernières années; et

ATTENDU QUE la volonté de notre communauté d’affaires d’offrir des services en français profite à nos résidents francophones autant qu’au succès de notre industrie touristique auprès du marché francophone; et

ATTENDU QUE depuis 37 ans, Le regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale et ses membres bâtissent un milieu économique et financier florissant pour la communauté de langue et de culture françaises en offrant des services de traduction et de formation en langue seconde au milieu des affaires;

PAR CONSÉQUENT, je, Jim Watson, maire de la Ville d’Ottawa, proclame par la présente le mois de mars 2021 Mois de la Francophonie au sein du milieu des affaires à Ottawa.

Lise Sarazin : Merci beaucoup monsieur le maire.

Monsieur le Maire : C’est mon plaisir.

Regarder le video.