Arbres et forêts communautaires

Dommages aux fondations

Arbres proches des fondations

On croit souvent que ce sont les arbres qui causent des dommages aux fondations des immeubles, mais ce n’est pas toujours le cas.

Les dommages résultent fréquemment de la façon dont le sol se comporte sous les fondations. Une contraction inégale du sol peut entraîner un tassement non uniforme et provoquer des dommages aux fondations. La contraction de l’argile marine sensible constitue une cause importante de dommages aux fondations.

La Ville d’Ottawa est déterminée à protéger son environnement naturel et ses ressources. Afin d’assurer la préservation des arbres adultes, la Ville examine la situation des arbres soupçonnés de causer des dommages aux fondations.

Pour obtenir des renseignements sur le programme composez le 3-1-1.

Arbres et terrains intercalaires

Programme de conservation d’arbres sur les terrains intercalaires de la Ville d’Ottawa

La conservation des arbres est un élément jugé essentiel pour la croissance et le développement de la ville d’Ottawa. En effet, les arbres améliorent la qualité de l’air, réduisent les frais de chauffage et de refroidissement, diminuent notre empreinte écologique et augmentent la valeur des propriétés. Le Programme de conservation d’arbres sur des terrains intercalaires a été conçu dans le but de maintenir et d’accroître ces bienfaits dans la ville.

Les lignes directrices suivantes sur l'aménagement des terrains intercalaire s’appliquent à toute nouvelle maison unifamiliale ou jumelée et à tout nouveau duplex ou triplex construit à l’intérieur de la Ceinture de verdure et ne faisant pas l'objet d’une demande d’approbation de plan d’implantation ou de lotissement.

Programme de Conservation d'arbres sur les terrains intercalaires de la Ville d'Ottawa - pamphlet [ PDF 2.796 MB ]

Demande de permis de construire

Chaque demande de permis de construire une nouvelle habitation familiale ou jumelée, duplex et triplex à l’intérieur de la ceinture de verdure doit contenir les renseignements suivants :

• Dans le plan de nivellement, ou dans un rapport distinct, un arboriculteur devra préciser quels arbres sont à protéger en vertu du Règlement municipal sur la conservation des arbres urbains 2009-200 et du Règlement sur la protection des arbres et des espaces naturels municipaux 2006-279.
• Les plans de nivellement doivent inclure :

  • Un tableau précisant le diamètre à hauteur de poitrine (DHP) de tous les arbres protégés en vertu des règlements de la Ville, leur espèce, leur état, à qui ils appartiennent et s’ils doivent être conservés ou enlevés. Cette divulgation s’applique à tous les arbres appartenant à la Ville ainsi qu’aux arbres distinctifs (dont le DHP est de 50 cm ou plus) sur la propriété concernée et sur les propriétés adjacentes, dont le périmètre de la rhizosphère vitale (PRV) est situé à l’intérieur de la zone d’excavation. En ce qui a trait aux arbres sur les propriétés voisines, leur emplacement et leur DHP seront estimés.
  • Un plan indiquant l’emplacement de tous les arbres mentionnés au tableau ainsi que l’emplacement des arbres proposés. La zone d’excavation proposée devra également être indiquée et l’endroit où l’on prévoit creuser à l’intérieur du périmètre de la rhizosphère vitale de tous les arbres mentionnés au tableau; et une évaluation par un arboriculteur des répercussions de ces travaux sur les arbres doit être incluse. Cette évaluation devra comporter les mesures d’atténuation nécessaires pour les arbres conservés.

• À la délivrance du permis de construire, un dépôt remboursable de 700 $ pour la plantation d’arbres devra être déboursé afin d’assurer que les arbres enlevés lors de la construction soient remplacés

 Exigence préalable à la construction

  • En vertu des règlements de la Ville sur les arbres, une clôture protectrice (à neige ou en métal) devra être érigée autour de tous les arbres à protéger. Cette zone de protection couvrira l’espace autour de l’arbre interdit à la circulation de véhicules et au rangement de matériaux. Une pancarte sera installée sur la clôture indiquant quels arbres doivent être protégés en vertu des règlements municipaux.
  • Le requérant communiquera avec un inspecteur des Services forestiers avant le début des travaux de construction pour s’assurer que tous les arbres à protéger en vertu des règlements municipaux sur les arbres le sont conformément aux normes municipales.
  • Si on prévoit qu’un arbre distinctif avoisinant sera endommagé, il est recommandé au requérant de communiquer avec le voisin avant le début des travaux d’excavation afin de discuter des mesures d’atténuation.

S’il faut enlever un arbre

Arbres situés sur une propriété privée

Si le diamètre de l’arbre est de 50 cm ou plus (157 cm de circonférence), il faudra demander un permis pour l’enlèvement d’un arbre distinctif. Pour obtenir un tel permis, adressez-vous à votre centre du service à la clientèle local. Rendez-vous à ottawa.ca/arbresurbains pour de plus amples renseignements, notamment sur la façon de mesurer un arbre.

Arbres appartenant à la Ville

Pour abattre des arbres appartenant à la Ville, vous devez vous adresser aux Services forestiers au 3-1-1; un inspecteur des Services forestiers communiquera avec vous. Si l’enlèvement de l’arbre est approuvé, une valeur de compensation pour l’arbre sera établie et le montant déterminé devra être remis aux Services forestiers en plus du dépôt remboursable de 700 $ pour la plantation d’arbres. Les frais afférents à l’enlèvement et au remplacement de l’arbre seront assumés par le requérant.

À l’achèvement de la construction

Une fois la construction du nouveau bâtiment achevée, le requérant devra planter un nouvel arbre dans l’emprise adjacente à la nouvelle habitation. S’il n’y a pas de place pour planter un arbre dans l’emprise, l’arbre pourra être planté sur une propriété privée.

  • L’arbre devra être planté conformément aux règles de la Ville d’Ottawa relativement à la plantation d’arbres sur les terrains intercalaires .
  • Une fois l’arbre planté, communiquez avec le 3-1-1 pour demander une visite d’inspection.
  • Un inspecteur des Services forestiers se rendra sur place et procédera à l’inspection de l’arbre. Si l’arbre a été planté conformément aux règles de la Ville d’Ottawa relativement à la plantation d’arbres sur les terrains intercalaires, le dépôt de 700 $ vous sera remboursé. Si l’arbre n’a pas été planté conformément aux règles de la Ville ou ne satisfait ses exigences, les Services forestiers conserveront le dépôt de 700 $ et un arbre sera planté dans l’emprise (si l’espace le permet) ou ailleurs dans la ville.
  • Si un arbre de la Ville situé dans l’emprise doit être conservé durant la construction, le dépôt remboursable pour la plantation d’arbres sera conservé pour en assurer la protection appropriée et il sera remboursé uniquement lorsqu’un inspecteur des Services forestiers aura établi que l’arbre n’a pas été endommagé pendant les travaux de construction. Si l’arbre a été endommagé, des frais additionnels pourront être exigés conformément au Règlement municipal sur la protection des arbres et des aires naturelles 2006-279.
  • Si l’enlèvement d’un arbre de la Ville a été approuvé par les Services forestiers avant les travaux de construction, le remplacement de l’arbre devra être effectué conformément à l’entente conclue à ce moment.

Critères sur la plantation d’arbres pour les terrains intercalaires

Les essences d’arbre et les lieux de plantation proposés doivent être approuvés par les Services forestiers avant la plantation sur l’emprise, ce qui se fait habituellement au moyen d’un plan d’aménagement paysager. Si la plantation ne correspond pas aux critères des Services forestiers, le dépôt de 700 $ pour la plantation d’arbres ne sera pas remboursé. Les lignes directrices à suivre figurent ci-dessous; s’il y a peu d’espace pour planter un arbre, veuillez communiquer avec l’inspecteur des Services forestiers du quartier pour discuter des possibilités.

Tout arbre planté sur l’emprise est immédiatement protégé par le Règlement sur la protection des arbres et des espaces naturels municipaux (no 2006-279) et ne peut être déplacé une fois planté.

Dans le cas d’un arbre à conserver qui appartient à la Ville, le dépôt pour la plantation d’arbres dans une aire d’aménagement intercalaire sera gardé à titre de garantie pour la protection de l’arbre et sera remis lorsque l’inspecteur des Services forestiers confirmera qu’il n’a pas été endommagé par les travaux de construction. Si l’arbre a été endommagé, des frais supplémentaires pourraient s’appliquer. Consultez les lignes directrices sur la protection des arbres pour plus d’information.

Planification de la plantation sur l’emprise

  • Déterminez combien d’espace libre (surfaces végétales) se trouve à l’emplacement de la plantation. On recommande au moins 9 mètres carrés (1 mètre de profondeur) de sol fertile pour soutenir un arbre. S’il n’y a pas assez d’espace pour planter l’arbre sur l’emprise, la plantation sur la propriété privée sera envisagée.
  • Prenez note des types d’obstacles et de leur emplacement, au niveau du sol et en dessous, en vous servant de vos observations et des plans d’arpentage existants, et faites marquer les emplacements des services publics en utilisant le site www.on1call.com ou en composant le 1-800-400-2255 (« Appeler avant de creuser »). Ces renseignements, ainsi que la liste de retraits ci dessous, vous permettront de déterminer un lieu de plantation convenable ainsi que la bonne taille d’arbre à planter.
  • En présence de fils aériens, consultez les conseils d’Hydro Ottawa sur la plantation d’arbres.
  • Si un rapport géotechnique a fait état de la présence d’argile marine, seules les essences d’arbre de petite taille nécessitant peu d’arrosage peuvent être plantées, et ce, à un minimum de 7,5 mètres de la maison.
  • Assurez-vous qu’aucun conflit éventuel lié aux saillies ou aux services publics au-dessus ou en dessous de l’endroit choisi ne causera de problème d’entretien ou n’empêchera la croissance de la couronne.
  • Les essences d’arbre doivent être choisies en fonction du site (taille de l’arbre parvenu à maturité, tolérance à la salinité, etc.). De nombreuses ressources en ligne peuvent vous aider à choisir le bon arbre pour votre lot. N’oubliez pas que souvent, les arbres indigènes sont bien adaptés au climat local, mais le sont moins aux conditions de forte salinité.
  • La plantation doit respecter les directives énoncées dans le dessin de détail des Services forestiers pour la plantation d’arbres.
  • Il faut arroser régulièrement les arbres plantés pour favoriser leur établissement. Des inspections auront lieu à l’automne, et la Ville sera alors responsable de l’entretien des arbres plantés sur l’emprise.

Principales lignes directrices sur l’espacement (distance minimale)

Arbres à feuilles caduques (feuillus)

  • Calibre minimal prévu de 50 mm
  • 1 m des boîtiers de service
  • 1,5 m des trottoirs, des allées, des passages piétonniers, des clôtures, des murs antibruit et des vieilles souches
  • 2,5 m des bordures, des transformateurs électriques ou derrière les bornes-fontaines
  • De 4 à 7 m de toute partie d’un arbre déjà présent, selon la largeur de la couronne
  • 10 m des abribus et des boîtes postales communautaires

Arbres à feuillage persistant (conifères)

Prévoyez les mêmes retraits que pour les arbres à feuilles caduques. Toutefois, comme les branches les plus larges se trouvent à la base de l’arbre, les conifères ont besoin de plus grandes distances de retrait lorsqu’il y a des obstacles au sol.

  • Hauteur minimale prévue de 200 cm
  • 4,5 m des trottoirs, des passages piétonniers, des allées et des bordures
  • Ne plantez pas de conifères aux coins où les lignes de visibilité seraient compromises.

Remise du dépôt pour la plantation d’arbres

  • Une fois l’arbre planté, composez le 3-1-1 et demandez une « inspection pour la plantation d’arbres dans une aire d’aménagement intercalaire ». Les inspections ont lieu chaque automne.
  • Un inspecteur des Services forestiers viendra inspecter l’arbre. S’il a été planté conformément aux critères, le dépôt de 700 $ sera remboursé. Si l’arbre n’a pas été planté, les Services forestiers garderont le dépôt et planteront un arbre sur l’emprise (s’il y a assez d’espace) ou ailleurs dans la ville.

Pour de plus amples renseignements, composez le 3-1-1

Principales définitions

Arboriculteur : un spécialiste en soin et en entretien des arbres; il peut s’agir d’arboriculteur reconnu par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l’Ontario, un arboriculteur agréé par la Société internationale d’arboriculture, un arboriculteur-conseil inscrit auprès de l’American Society of Consulting Arborists, un travailleur forestier professionnel ou une autre personne possédant des compétences semblables sous réserve de l’approbation
du directeur général.

Périmètre de la rhizosphère vitale (PRV) : désigne la zone critique des racines, à savoir 10 cm du tronc d’un arbre pour chaque centimètre de son diamètre à hauteur de poitrine (DHP). La formule pour calculer le PRV est la suivante: DHP x 10 cm. Car cette mesure n’est pas obligatoire pour le tableau de divulgation des arbres, elle aide tout de même à déterminer l’emplacement de la clôture de protection d’arbres.

Diamètre à hauteur de poitrine (DHP) : désigne la mesure du tronc d’un arbre à une hauteur de cent vingt (120) centimètres

L'arrosage de vos arbres

Arbres récemment plantés

Les arbres récemment plantés ont besoin d’être arrosés fréquemment, car leurs racines ne sont pas encore assez établies pour pouvoir absorber suffisamment d’eau. Il est donc nécessaire de mettre de l’eau dans le trou avant la plantation et d’arroser régulièrement par la suite.

Au cours des périodes de sécheresse, utilisez un tuyau poreux ou tuyau d’arrosage conventionnel à faible débit pour effectuer l’arrosage d’appoint. La meilleure façon de s’assurer que l’eau pénètre jusqu’aux racines, c’est de maintenir l’anneau ou la cuvette d’arrosage autour de l’arbre. Placez le tuyau d’arrosage dans la terre et arrosez pendant deux heures deux fois par semaine. Au cours d’une semaine où il pleut deux jours ou plus, il n’est pas nécessaire d’arroser.

Il est préférable d’arroser le matin avant que la température ne se réchauffe. Si l’eau s’accumule ou s’écoule ailleurs, c’est que le débit est trop élevé ou que le sol est saturé; vous devriez alors cesser d’arroser. Servez-vous d’un tuyau d’arrosage muni d’une minuterie afin de vous assurer de ne pas trop arroser.

Arbres parvenus à maturité

Un arbre qui a été planté il y a plus de 15 ans peut survivre sans votre aide. Ses racines peuvent aller chercher l’eau et les oligo-éléments nécessaires même si les conditions à la surface semblent très arides. Les arbres de tous âges subissent les effets de longues sécheresses. Les arbres plantés dans des endroits où les conditions ne sont pas idéales, comme le long des trottoirs, près des terrasses ou dans les pelouses surélevées d’où l’eau s’écoule naturellement, se détérioreront rapidement s’ils manquent d’eau. Au cours des périodes de sécheresse, l’arrosage régulier peut prévenir les insectes et les maladies.

Arbres situés près des fondations

Lorsque le temps est très sec, les particules du sol maintiennent les molécules d’eau à un niveau minimal. Les sols argileux vont véritablement réduire de volume en raison de la perte d’eau, ce qui diminue la capacité du sol à soutenir les structures adjacentes comme les fondations. Les dommages causés aux fondations par des sols argileux instables peuvent être évités en s’assurant que les arbres situés à proximité des fondations sont toujours bien irrigués.