Ce site utilise JavaScript. Veuillez activer la fonction JavaScript dans votre navigateur et recharger la page pour voir le site complet.

Le Prix de l'esthétique urbaine

Le programme des Prix de l’esthétique urbaine d’Ottawa est un programme de prix bisannuel qui rend hommage aux projets réalisés à Ottawa qui se distinguent par l’excellence de leur design urbain.

Notre programme est dans sa neuvième année, et les prix de 2021 rendront hommage à des projets exceptionnels réalisés à Ottawa entre le 1er septembre 2019 et le 31 août 2021.

Les gagnants d’un Prix de l’excellence auront la chance de représenter la Ville d’Ottawa au concours des Prix nationaux de l’esthétique urbaine 2022. En raison de la COVID‑19, les prix de 2021 seront offerts en ligne seulement.

Soumettre une candidature au Prix

La date limite de soumission est le vendredi 3 septembre 2021 à 16 h. Toutes les soumissions doivent être déposées en ligne à cette date ou plus tôt. Les soumissions déposées après la date limite de seront pas retenues.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des Prix de l’esthétique urbaine d’Ottawa, veuillez transmettre un courriel à l’adresse suivante : prixdelesthetiqueurbaine@ottawa.ca

Formulaire de soumission

Catégories de prix

1. Aménagement des terrains intercalaires

Sous-catégories :

  • Bâtiments de faible hauteur (un à quatre étages)
  • Bâtiments de moyenne ou de grande hauteur (cinq étages et plus)

Bâtiment ou groupe de bâtiments qui respectent des normes architecturales élevées et qui reflètent l’excellence et la créativité en matière de conception urbaine grâce à une compréhension profonde et sensible du contexte, des plans d’implantation, de l’agglomération et des commodités pour piétons. Le bâtiment ou le groupe de bâtiments agrémentera le tissu urbain du quartier.

Tous les types de bâtiments sont admissibles, qu’il s’agisse de points d’intérêt, d’éléments d’arrière-plan, de nouvelles constructions ou encore de projets de restauration ou de transformation. Cette catégorie comprend notamment les bâtiments donnant sur une rue principale et les bâtiments à utilisation mixte, résidentielle (habitations unifamiliales, jumelées, à logements multiples), commerciale, institutionnelle ou industrielle.

2. Places publiques et espaces populaires

Place délimitée par des bâtiments, de la végétation ou un parc, qui évoque la viabilité et qui promeut, amplifie et embellit le domaine public. Il peut s’agir d’espaces intérieurs ou extérieurs, pourvu que la population puisse y avoir accès : rues, cours, places, avant-cours, sentiers, parcs, ponts, paysages de rue, ruelles, etc.

Image de la Flora Footbridge – Gagnant du prix 2019 pour les lieux publics et les espaces civiques et l'élément urbain

3. Éléments urbains

Objet conçu, faisant partie d’un bâtiment ou d’un paysage, qui contribue au caractère d’un quartier à l’échelle humaine. Il ajoute des commodités, rehausse le paysage urbain et contribue à améliorer la qualité et l’accessibilité de l’environnement, et peut constituer une solution novatrice qui tient compte des principes d’aménagement universel. Il peut s’agir d’éléments comme le mobilier urbain, les œuvres d’art permanentes, les entrées de bâtiments, les points d’accès, les fontaines, les rampes, les façades, les dispositifs d’éclairage, les auvents, les allées ou la signalisation.

4. Visions et plans directeurs

Une vision d’avenir pour la ville, des études et des plans directeurs inspirants qui définissent des tendances et qui revêtent de l’importance pour l’aménagement futur de la ville.

5. Initiatives communautaires - Nouveau prix remis en 2019

Un projet de construction, aussi modeste soit-il, qui souligne de l’action ou de l’engagement communautaire. Un projet exceptionnel dans cette catégorie démontrera le rôle de la collectivité et de la conception dans la création d’un dialogue sur des questions locales comme la durabilité environnementale, la mobilité, l’inclusion, la conscience sociale et la qualité de vie. Les projets de cette catégorie sont lancés ou mis en œuvre par un membre ou un organisme de la collectivité et révèlent leur rôle de gardien, de formateur et de bâtisseur de la communauté. Le projet peut être lié au paysage de rue, à la programmation, à l’art public, à la commémoration, à l’intendance environnementale ou à l’interprétation culturelle, et sera inspirant, novateur, formateur ou ambitieux.

Image du Gather-Ring – Gagnant du prix 2019 pour les initiatives communautaires

6. Projets étudiants

Projet d’aménagement théorique ou préparé dans un studio qui porte sur la Ville d’Ottawa. Les étudiants des universités de la région inscrits dans un programme d’architecture, d’architecture paysagère, d’urbanisme ou de design industriel peuvent présenter leur projet.

Admissibilité

Sont admissibles les différents types de projets réalisés entre le 1er septembre 2019 et le 31 août 2021 :

  • bâtiments (utilisation résidentielle, mixte, récréative, commerciale, institutionnelle ou industrielle);
  • ajouts ou rénovations extérieures aux bâtiments;
  • parcs ou espaces ouverts;
  • édifices municipaux;
  • services publics;
  • améliorations apportées aux rues;
  • art public.

Les projets suivants NE SONT PAS admissibles aux Prix de l’esthétique urbaine :

  • projets de décoration intérieure des bâtiments;
  • aménagements ne faisant pas partie du domaine public (p. ex. jardins, arrière-cours ou toits privés);
  • propositions ou plans incomplets;
  • propositions ou plans situés hors des limites de la ville d’Ottawa;
  • préservation ou réutilisation adaptée des bâtiments patrimoniaux et historiques (projets visés par les Prix du patrimoine d’Ottawa, dont la date limite sera à l’automne 2020).

Le concours s’adresse à tous les designers urbains, urbanistes, architectes‑paysagistes, architectes, ingénieurs, promoteurs, artistes, entrepreneurs, conseillers, propriétaires, groupes communautaires, étudiants et au public qui ont contribué à façonner le paysage urbain d’Ottawa.

Évaluation et membres du jury 

Les candidatures aux Prix de l’esthétique urbaine d’Ottawa seront évaluées en septembre 2021 par un jury composé d’experts indépendants. Nous communiquerons par courriel avec le candidat dont le nom figure sur le formulaire de présentation du projet gagnant en octobre 2021. Il incombe au candidat du projet gagnant d’informer tous les membres de son équipe, y compris le propriétaire foncier.

Un Prix de l’excellence peut être remis à un projet exceptionnel dans chaque catégorie. Les gagnants d’un Prix de l’excellence auront la chance de représenter la Ville d’Ottawa au concours des Prix nationaux de l’esthétique urbaine 2022.

Un certificat de mérite peut également être remis dans chaque catégorie aux créateurs de projets dignes d’être soulignés. Plus d’un certificat de mérite peut être décerné par catégorie.

Un Prix du mérite du partenaire communautaire peut être décerné pour un projet primé de toute catégorie, qui illustre le mieux le résultat positif des efforts de collaboration entre l’équipe du projet et la collectivité. Les lauréats seront des projets publics ou privés, de petite ou de grande envergure, qui soulignent l’importance capitale d’établir un dialogue constructif entre tous les intervenants et d’obtenir d’eux une coopération et une participation exceptionnelles afin de parvenir à une forme urbaine judicieuse, à un design d’excellence et à une bonne intégration au contexte.

Important : Le jury pourra décerner le nombre et le type de prix qu’il entendra, et sa décision sera irrévocable. Il n’est pas tenu de remettre un prix dans chacune des catégories et il peut évaluer le projet dans une autre catégorie qu’il juge mieux appropriée.

Membres du jury

Matthew Hickey
B. design, M. Arch, OAO, MIRAC, LEED AP
Associé, Two Row Architect

Matthew Hickey

Matthew est Mohawk, clan du loup, de la réserve des Six Nations de la rivière Grand. Titulaire d’une maîtrise en architecture de l’Université de Calgary et d’un baccalauréat en design de l’École d’art et de design de l’Ontario, son parcours continue d’influencer grandement son travail. Pratiquant l’architecture depuis 14 ans chez Two Row Architect, situé dans la réserve des Six Nations, il supervise actuellement la conception et le développement du cabinet. Le cabinet se concentre sur le design et l’architecture autochtones et conçoit des bâtiments, des paysages et des installations, dans les réserves et en dehors, sur toute l’île de la Tortue.

En matière de durabilité, Matthew s’intéresse surtout à la conception régénératrice et réparatrice, qui englobe les principes écologiques, culturels et économiques. Son travail met en avant les concepts de paysage intégré, d’inclusion universelle, d’équité alimentaire, d’importance de l’eau et de préservation des lieux pour toutes les espèces, y compris les humains. Les recherches de Matthew portent notamment sur l’histoire autochtone en architecture de l’Amérique du Nord et de l’Amérique centrale et sur le réalignement de l’idéologie occidentale vers des technologies historiques durables pour le climat nord-américain contemporain.

Il enseigne actuellement à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario et joue le rôle de critique à l’Université de Toronto. Il est convaincu que la transmission des connaissances et l’encouragement des jeunes générations sont essentiels pour faire progresser les modes de pensée autochtones en matière de design et d’architecture. Matthew a donné des conférences partout au Canada, notamment, tout récemment, dans le cadre de la série Architecture Now à l’Université de Lethbridge. L’art coulant dans ses veines, il est fier de siéger au conseil d’administration d’Artscape Toronto Inc. et d’être membre du Comité d’examen de la conception du secteur riverain de Toronto.

 

Meg Graham
B. Env, B.Arch, M. design, OAO, FIRAC
Directrice, Superkül

Meg Graham

Avec plus de 20 ans d’expérience, Meg est très respectée au sein de la vaste collectivité de l’architecture et de l’immobilier du Canada. Elle est connue pour son sens aigu du design, sa diligence rigoureuse, son approche pratique et son style de communication chaleureux et honnête. Aux côtés de son partenaire Andre D’Elia, elle dirige la pratique florissante de Superkül et supervise les projets résidentiels, universitaires, institutionnels, commerciaux et polyvalents du cabinet.

En tant que militante, éducatrice et mentor, Meg joue un rôle de premier plan dans la collectivité du design et au-delà. Depuis 2001, elle enseigne à la Faculté d’architecture, d’aménagement du paysage et de design John H. Daniels de l’Université de Toronto. Elle est régulièrement invitée à donner des conférences et à formuler des critiques dans les écoles d’architecture d’Amérique du Nord. Meg apporte également son expertise en occupant des postes de bénévole et de membre de conseils d’administration, notamment en tant qu’ancienne présidente de la Toronto Society of Architects et coprésidente actuelle du Comité d’examen du design de la Ville de Toronto, ainsi qu’au sein du Comité d’examen de conformité à l’excellence du design du TLR de Hamilton de Metrolinx et du Conseil des anciens élèves de la Graduate School of Design de l’Université Harvard. Depuis 2015, Meg est membre du conseil d’administration des écoles de l’Université de Toronto ainsi que du comité directeur pour le renouvellement du campus scolaire de la rue Bloor.

Meg a obtenu son baccalauréat à l’Université de Waterloo, remportant la médaille d’or de l’American Institute of Architects, et est titulaire d’une maîtrise en études de design de l’Université Harvard. Elle est architecte inscrite auprès de l’Ordre des architectes de l’Ontario et a été nommée membre de l’Institut royal d’architecture du Canada en 2015. En 2020, Meg a reçu le prix H. J. Crawford des écoles de l’Université de Toronto en reconnaissance de ses contributions à l’avancement de l’école par son engagement, son dévouement et son bénévolat, et d’une vie pleine de réalisations importantes contribuant à la société dans son ensemble.

 

Donald Schmitt
CM, OAO, FIRAC, AIA
Directeur, Diamond Schmitt

Don Schmitt

Don Schmitt est directeur de Diamond Schmitt et architecte agréé au Canada et aux États-Unis. Diplômé de l’Université de Toronto, Don a plusieurs décennies d’expérience dans la planification, la programmation et le design d’une architecture primée.

Membre associé de l’Institut royal d’architecture du Canada et membre de l’American Institute of Architects, M. Schmitt et son cabinet ont remporté plus de 400 prix de design, dont sept Prix du Gouverneur général.

Les récents projets notables de Don à Ottawa comprennent la transformation du Centre national des Arts, l’édifice du Sénat du Canada et le Centre de conservation et de collection du Musée des sciences et de la technologie. Parmi ses autres réalisations, mentionnons le Centre Gilgan pour la recherche et l’apprentissage au Sick Children’s Hospital, l’Emily Carr University of Art + Design à Vancouver, le pavillon Lazaridis à l’Université Wilfrid Laurier, le Geffen Hall au Lincoln Centre à New York et la Place SmartCentres compacte, à usage mixte, reliée au transport en commun et axée sur les piétons à Vaughan, qui, avec ses 20 millions de pieds carrés, est l’un des nouveaux quartiers urbains les plus importants en Amérique du Nord.

Don est le président fondateur de la Commission d’art public de Toronto, ce qui lui a valu la Médaille civique. Il a été membre du Comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier de la Commission de la capitale nationale à Ottawa pendant 12 ans (2004-2016) et membre du Comité d’examen du design du secteur riverain de Toronto (2006-2016). Don siège au Comité consultatif de la Canadian Art Foundation et est professeur à l’Académie royale des arts du Canada. Donald Schmitt est membre de l’Ordre du Canada.