Modération de la circulation

Sur cette page

Survol

Les mesures de modération de la circulation contribuent à réduire la vitesse des véhicules et à rendre les rues plus sûres pour l’ensemble des usagers, ce qui en fait un ingrédient essentiel d’un quartier sain et sûr. Voici quelques renseignements pertinents si vous souhaitez informer la Ville d’un problème de circulation dans votre quartier.

Pour signaler un excès de vitesse ou un cas de conduite dangereuse, communiquer avec le Service de police d’Ottawa au 613‑236‑1222, poste 7300 ou remplir un rapport en ligne à l’adresse ottawapolice.ca.

Pour signaler un problème de circulation à la Ville, il faut écrire à 311@ottawa.ca, ou composer le 3-1-1. Vous devez donner le plus de détails possible afin que votre demande soit transmise à la bonne personne.

Si vous communiquez avec le 3-1-1, un numéro de demande de service sera créé; vous pourrez vous en servir pour suivre l’avancement de votre demande. La Ville évalue les problèmes de circulation signalés à partir de divers facteurs – contexte, historique du problème, utilisation du sol, accès aux transports, usagers de la route et caractéristiques de la circulation (débit, vitesse, etc.) – et peut visiter les lieux et recueillir des données pour confirmer les conditions.

Pour résoudre un problème de circulation, le personnel municipal peut envisager plusieurs types de solutions :

Intervention de nature opérationnelle pour des raisons de sécurité : Certains problèmes importants nécessitent une intervention immédiate pour des raisons de sécurité, comme un panneau d’arrêt manquant ou des feux de circulation défectueux. Ils sont alors immédiatement soumis à la direction générale concernée, qui prendra les mesures requises.

Renvoi : Parfois, il n’est pas indiqué d’appliquer des mesures de gestion de la circulation, par exemple dans le cas de problèmes relatifs à l’utilisation du sol, à des activités commerciales, à l’entretien des routes, aux transports en commun et aux services publics. Ces problèmes seront plutôt soumis à la direction générale concernée.

Demande de changement de la limite de vitesse sur une route locale : La Ville d’Ottawa permet aux résidents de demander, au moyen d’une pétition, que la vitesse maximale autorisée soit réduite à 40 km/h (ou 30 km/h, s’il y a lieu) sur les voies publiques désignées comme des « rues locales » dans le Plan directeur des transports de la Ville. Pour que la pétition soit acceptée, il doit y avoir consensus : au moins 66 % des résidents de toute la rue doivent être en faveur de la demande.

Communication et application de la loi : Cette solution vise à renseigner les automobilistes et à les sensibiliser à l’importance d’une conduite sécuritaire. On recourra par exemple à des panneaux, à différentes mesures de sensibilisation et à des opérations ciblées pour faire appliquer la loi.

Ajustements mineurs : Il s’agit de mesures économiquement viables qui ont un impact mineur sur la forme et la fonction actuelles des rues. Entrent dans cette catégorie les panneaux flexibles, les marques sur la chaussée et les tableaux d’affichage de la vitesse. Ces mesures temporaires ou saisonnières sont habituellement couvertes par le Programme de mesures temporaires de modération de la circulation de la Ville, qui octroie un montant à chacun des quartiers. Les emplacements sont choisis en consultation avec le conseiller de quartier.

Mesures d’ingénierie : Ces mesures visent à modifier les rues physiquement et de façon permanente en vue d’inciter les automobilistes à adopter des comportements et une vitesse appropriés. Leur mise en œuvre peut prendre des années, puisqu’elles s’inscrivent soit dans des projets de reconstruction de routes ou des projets ponctuels de modernisation réalisés dans le cadre du Programme de modération de la circulation dans les quartiers. De plus amples renseignements sur le type de mesures d’ingénierie qui conviennent aux rues de la Ville se trouvent ici.

Mesures d’ingénierie pour modérer la circulation

La modération de la circulation est une combinaison de mesures qui permettent de réduire les répercussions négatives de la circulation automobile, de modifier le comportement des automobilistes et d’améliorer les conditions des usagers de la voie publique qui n’utilisent pas de véhicule motorisé. Elle peut contribuer à réduire la vitesse de circulation, le débit de la circulation de transit, la gravité et la fréquence des collisions et les répercussions négatives des véhicules motorisés sur l’environnement.

Il est possible de mettre en place des mesures d’ingénierie permanentes pour modérer la circulation dans le cadre de divers projets ou programmes :

Différentes mesures permanentes peuvent être envisagées. C’est au cas par cas que la faisabilité et le contexte d’un projet doivent être évalués, puisque chaque mesure présente ses propres avantages et répercussions. Le personnel doit élaborer un plan de modération de la circulation exhaustif, basé sur les critères suivants :

  • Résolution efficace des problèmes de circulations ciblés;
  • Réduction des conséquences secondaires non intentionnelles et potentiellement indésirables;
  • Abordabilité (immobilisations, fonctionnement et entretien).

Ainsi, la Ville peut envisager les mesures d’ingénierie permanentes suivantes :

Pour en savoir plus sur ces types de mesures, reportez-vous aux outils de modération de la circulation (Traffic Calming Toolbox), dans la partie 2 des Lignes directrices sur la conception de mesures de modération de la circulation de la Ville.

Veuillez noter que les mesures réglementaires telles que les panneaux d’arrêts ou les feux de circulation sont implantées conformément aux critères qui établissent les seuils justifiant le recours à ces mesures. Les panneaux d’arrêt servent à déterminer la priorité de passage à une intersection. Ils ne sont pas conçus pour réduire la vitesse. Si l’installation d’un tel panneau n’est pas justifiée, les automobilistes auront tendance à ne pas le respecter, voire à augmenter leur vitesse. Pour leur part, les feux de circulation non nécessaires tendent à augmenter les émissions de gaz à effet de serre, le temps de déplacement et le nombre de collisions.

Foire aux questions

Qu’est-ce que la modération de la circulation?

  • C’est une combinaison de mesures visant à réduire les répercussions négatives des véhicules motorisés, à modifier les comportements des conducteurs et à améliorer les conditions pour les usagers de la voie publique qui n’utilisent pas de véhicule motorisé.

Quels sont les avantages de la modération de la circulation?

  • Elle peut aider à réduire la vitesse des véhicules, le volume de la circulation de transit, la gravité et la fréquence des collisions et les répercussions négatives des véhicules motorisés sur l’environnement. Elle contribue à améliorer la sécurité pour tous les usagers.

Quels sont les types de mesures de modération de la circulation possibles?

1. Communication et application de la loi :

  • Panneaux d’information (p. ex., panneaux « Ralentissez pour nous »);
  • Campagnes de sensibilisation;
  • Tableaux d’affichage de la vitesse;

2. Ajustements mineurs :

  • Marques sur la chaussée (p. ex., messages sur la route et lignes transversales);
  • Dispositifs verticaux au centre de la route (p. ex., piquets flexibles);
  • Stationnement sur rue

3. Mesures d’ingénierie :

  • Déviations verticales (p. ex., passages pour piétons surélevés et dos d’âne allongés);
  • Déviations horizontales (p. ex., chicanes, terre-pleins centraux, avancées de trottoir et mini carrefours giratoires);
  • Gestion de la circulation (p. ex., îlots tourne à droite et barrières de déviation);
  • Traitement des surfaces (p. ex., intersections et surfaces texturées);
  • Design urbain (p. ex., points d’entrée et paysage de rue);

Ne pourriez-vous pas simplement installer un panneau d’arrêt toutes directions?

  • Les panneaux d’arrêt servent à déterminer la priorité de passage à une intersection. Ils ne sont pas conçus pour réduire la vitesse. Les études ont d’ailleurs permis de constater leur inefficacité à cet égard, ayant révélé ce qui suit :
    • Lrsqu’un panneau d’arrêt toutes directions n’est pas justifié, il est peu respecté;
    • Il crée alrs un faux sentiment de sécurité pour les piétons, qui s’attendent à ce que les voitures s’arrêtent;
    • Il peut même inciter les cnducteurs à augmenter leur vitesse près de l’intersection.

Peut-on ralentir le débit de circulation en abaissant la limite de vitesse?

  • La plupart des automobilistes estiment rouler à une vitesse raisonnable et sûre, vu l’état des routes et les conditions routières et environnementales. On remarque que si la vitesse limite affichée est supérieure ou inférieure à celle qui conviendrait selon l’état des routes ou les conditions routières, la plupart des automobilistes ne la respectent pas.
  • D’habitude, la modification des limites de vitesse est si négligeable qu’elle n’entraîne que très peu de changements dans le comportement des automobilistes. C’est pourquoi toute réduction de la limite de vitesse doit s’accompagner d’opérations de contrôle, de l’infrastructure connexe, ainsi que d’une campagne de sensibilisation. Si elle est irréaliste, la nouvelle limite de vitesse pourrait accroître le risque de collision.

Comment demander un plus grand contrôle policier sur nos rues?

  • Pour signaler un excès de vitesse ou un cas de conduite dangereuse, il faut communiquer avec le Service de police d’Ottawa au 613‑236‑1222, poste 7300 ou faire une plainte en ligne.

Quelle est la marche à suivre pour faire installer un panneau d’arrêt ou des feux de circulation?

  • Les résidents peuvent demander que soit installé un panneau d’arrêt ou des feux de circulation en communiquant avec la Ville d’Ottawa au 3-1-1 ou par courriel à l’adresse 311@ottawa.ca. Ces dispositifs peuvent convenir s’il s’agit de clarifier l’ordre de priorité à une intersection. Leur installation doit se faire en fonction de critères qui établissent les seuils justifiant le recours à des mesures de régulation de la circulation.

Quelle est la marche à suivre pour faire installer un appareil photographique relié aux feux rouges?

  • Les résidents peuvent demander que soit installé un appareil photographique relié aux feux rouges en communiquant avec la Ville d’Ottawa au 3-1-1 ou par courriel à l’adresse 311@ottawa.ca. L’emplacement des appareils est habituellement déterminé par le Conseil municipal, en fonction des taux de collision.

Comment puis-je demander des mesures de modération de la circulation dans ma rue?

  • Les résidents peuvent demander une étude sur la modération de la circulation dans les quartiers pour leur rue en communiquant avec la Ville d’Ottawa au 3-1-1 ou par courriel à l’adresse 311@ottawa.ca. La Ville évalue l’admissibilité des demandes au moyen d’un processus approuvé par le Conseil. Les demandes admissibles sont ensuite classées en ordre de priorité pour l’ensemble de la ville, dans le cadre du Programme de modération de la circulation dans les quartiers, de façon à ce que le personnel traite les problèmes les plus criants en premier.

Qu’est-il possible de faire à court terme?

  • Les résidents peuvent demander des panneaux « Ralentissez pour nous » ou « Laisse faire le cellulaire » par l’intermédiaire du programme Sécurité des routes Ottawa, à l’adresse SRO@ottawa.ca.
  • Ils peuvent aussi communiquer avec leur conseiller de quartier pour demander la mise en place de mesures temporaires ou saisonnières de modération de la circulation. On sait, par exemple, que les automobilistes sont souvent inconscients de la vitesse à laquelle ils roulent; l’installation d’un tableau d’affichage de la vitesse, par l’intermédiaire du Programme de mesures temporaires de modération de la circulation, permettra de les conscientiser. Par ailleurs, l’installation de piquets flexibles sur les rues résidentielles contribue à ralentir la vitesse de circulation.

Quelle est la différence entre un dos d’âne, un dos d’âne allongé, un dos d’âne allongé avec plateau et un coussin berlinois?

  • La description visuelle de chacune de ces mesures :
  • Les dos d’âne sont des saillies abruptes de la chaussée qui entraînent un mouvement vertical des véhicules. Ils sont absents des rues de la ville; on les trouve surtout sur les routes privées et dans les stationnements.
  • Les dos d’âne allongés sont des saillies de la chaussée qui entraînent un mouvement vertical des véhicules. Ils sont généralement plus longs que les dos d’âne et ont un impact moindre que ceux-ci.
  • Les dos d’âne allongés avec plateau sont des saillies de la chaussée qui entraînent un mouvement vertical des véhicules. Ils sont généralement plus longs que les dos d’âne allongés et ont un impact moindre que ceux‑ci.
  • Les coussins berlinois sont des saillies, à l’instar des dos d’âne allongés, mais ne couvrent pas la pleine largeur de la chaussée. Ils sont conçus pour permettre aux gros véhicules de les franchir, mais pour imposer une déviation verticale aux autres types de véhicules.