Passer au contenu principal

Art public

À propos de la collection

Après la fusion en 2001, les œuvres d’art de la Région d’Ottawa-Carleton et des 11 municipalités ont été rassemblées pour former une seule collection. Aujourd’hui, la Collection d’art de la Ville d’Ottawa comprend plus de 2 700 créations réalisées par plus de 745 artistes, notamment Shahla Bahrami, Jennifer Dickson, Lorraine Gilbert, Adrian Göllner, Yousuf Karsh, Farouk Kaspaules et Cynthia O’Brien.

Les œuvres de la collection sont présentées dans plus de 150 lieux publics à Ottawa. Parmi les endroits où les résidents peuvent les admirer, citons les succursales de la bibliothèque, les centres communautaires, les parcs, les aires de jeux, les centres d’emploi, les stations de transport en commun et l’hôtel de ville.

La Ville d’Ottawa collectionne des œuvres qui se distinguent par leur créativité et leur originalité. La collection s’enrichit grâce à des achats, à des dons et à des commandes effectuées en fonction des recommandations d’un comité d’évaluation formé de pairs. Les commandes d’œuvres d’art accompagnent les grands projets d’immobilisations comme Ottawa, on se déplace et la Ligne de la Confédération. Par ses œuvres d’art exposées dans les lieux publics, la collection embellit le cadre de vie des collectivités, soutient les artistes de la région et définit le patrimoine d’arts visuels de la région d’Ottawa.

Découvrez la Collection d’art de la Ville d’Ottawa

Appels aux artistes

L’art public arrive près de chez vous! Les commandes d’œuvres d’art accompagnent les grands projets d’immobilisations comme la Ligne de la Confédération. Un pourcentage du budget total de ces projets est réservé à la commande d’une œuvre d’art destinée à un lieu public prédéterminé. La réalisation de l’œuvre est assurée par un artiste choisi d’après la recommandation d’un comité d’évaluation par les pairs. Une fois terminées, les œuvres d’art public commandées sont intégrées à la Collection d’art de la Ville d’Ottawa.

Inscrivez-vous à la Liste d’envoi du Programme de commandes. Les appels aux artistes et les annonces sont envoyés par courriel aux personnes inscrites.

Appel aux artistes: Réfection de la rue Elgin
Demande de qualifications (DDQ) : Artiste résident

Contenu mis à jour le 27 avril 2018

Ce concours est maintenant terminé. 

Figurez-vous sur la liste? Envoyez un courriel à l’adresse programmedartpublic@ottawa.ca en inscrivant la mention « Abonnement » dans la ligne objet pour recevoir des courriels sur le Programme d’achats directs, les commandes d’œuvres d’art public et la programmation des galeries.

Le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa invite les artistes à soumettre leur candidature d’artiste résident pour la conception, la fabrication et l’installation d’une œuvre d’art permanente pour la rue Elgin, selon les modalités décrites dans le présent document.

Présentation
En 1985, la Ville d’Ottawa a créé le Programme d’art public, l’un des premiers du genre au pays, pour valoriser les arts visuels auprès de la population. Le programme s’articule autour de la collecte, de la commande et de l’exposition d’œuvres d’art. Dans sa nouvelle Politique d’art public, Ottawa intègre ses forces des dernières décennies et réaffirme ses objectifs en matière de commande d’œuvres originales d’artistes professionnels destinées à des espaces publics. Un pour cent des fonds alloués à chaque aménagement municipal est réservé à ce programme, dont l’objectif est d’embellir les espaces publics et de démocratiser l’art.

Admissibilité
Conforme au principe d’égalité des chances, le concours s’adresse aux artistes et aux collectifs d’artistes professionnels ayant déjà créé des œuvres d’art communautaire et des œuvres d’art public permanentes. Les employés de la Ville d’Ottawa ne sont pas admissibles.

La Ville d’Ottawa prône les activités culturelles inclusives et représentatives de ses diverses communautés, dont les membres se distinguent par différentes caractéristiques, comme l’ascendance, les capacités, l’âge, le pays d’origine, la culture, le sexe, le revenu, la langue, la race et l’orientation sexuelle. D’ailleurs, la nation algonquine Anishinabeg est reconnue comme nation autochtone hôte d’Ottawa. La Ville d’Ottawa s’engage à appuyer les activités culturelles qui répondent aux appels à l’action du rapport de la Commission de vérité et réconciliation. Les artistes inuits, métis et des Premières Nations sont encouragés à participer. La Ville d’Ottawa entend accorder les mêmes droits, statuts et privilèges aux groupes des deux langues officielles.

Artiste résident
Le concours d’artiste en résidence pour la rue Elgin vise à recueillir des propositions de projets novateurs et captivants de la part d’artistes qui s’intéressent dans leur travail à la collaboration créative et au dialogue interdisciplinaire. La résidence est l’occasion pour un ou plusieurs artistes d’utiliser des stratégies innovantes dans la création conjointe d’une œuvre d’art public avec divers membres de la communauté ou différentes entreprises afin d’élargir les horizons artistiques de la collectivité et son lien avec l’art.

Le ou les artistes retenus organiseront des séances d’interaction et de collaboration avec la communauté de la rue Elgin pendant leur résidence de cinq mois, qui aura lieu d’août à décembre 2018. Cette période de création communautaire et inclusive donnera l’occasion à divers secteurs de la rue Elgin d’échanger sur l’art public en explorant les défis et les possibilités associés à chaque site. La résidence permettra de créer des œuvres d’art public permanentes, qui seront installées le long de la rue Elgin. On encourage aussi l’installation d’art public temporaire.

Un bureau à l’hôtel de ville, au 110, avenue Laurier, pourra être mis à la disposition de l’artiste ou du collectif, au besoin.

L’artiste résident devra :

  • établir un plan détaillant sa stratégie de mobilisation communautaire et les activités prévues au cours de sa résidence;
  • mettre en œuvre son plan de résidence en établissant une présence dans le quartier et en ligne (médias sociaux, blogue, etc.), en vue d’interpeller divers secteurs de la rue Elgin et d’interagir et de collaborer avec eux (voir la liste complète des organismes communautaires concernés à la section « Ressources communautaires » plus bas);
  • produire des rapports pour le Programme d’art public sur les progrès et les résultats du travail lié au plan de résidence, conformément à l’entente signée;
  • consigner toutes les réalisations du projet de résidence (photos, rapports écrits, etc.);
  • préparer une proposition détaillée sur l’œuvre d’art public permanente, et peut-être aussi temporaire, conçue avec l’aide de la communauté durant la résidence.

Mise en contexte
Le 10 mai 2017, le Conseil municipal a approuvé le plan fonctionnel des rues Elgin (de la rue Gloucester à la promenade Reine-Élizabeth) et Waverley (de la rue Elgin à la ruelle Jack-Purcell). La conduite d’eau principale et les égouts profonds sous ces rues sont parmi les plus anciens de la ville, datant de la fin des années 1800. Le remplacement de cette infrastructure vieillissante est une occasion en or d’évaluer les revêtements routiers et d’en revoir la conception afin qu’ils soient conformes à la désignation de rue principale traditionnelle du Plan officiel, à la politique sur les rues complètes et aux normes de conception accessibles de la Ville d’Ottawa.

La réfection de la rue Elgin vise à créer une combinaison d’utilisations bien équilibrée qui conviendra à la fois à la collectivité, au marché régional et aux touristes. Elle permettra de renforcer le rôle de la rue Elgin comme rue principale servant les quartiers du coin, ainsi que l’ensemble du centre-ville et de la région d’Ottawa.

Le projet de réfection de la rue Elgin comprendra ce qui suit :

  • Élargissement des trottoirs, voies partagées (cyclistes, véhicules) et aménagements de transport en commun (arrêts d’autobus, plateformes d’arrêt d’autobus, abribus).
  • Feux de circulation et mesures de modération de la circulation : intersections surélevées, voies plus étroites, limite de vitesse réduite (30 km/h), etc.
  • Espaces polyvalents pouvant servir au stationnement de rue, aux terrasses ou à d’autres utilisations saisonnières.
  • Améliorations du paysage de rue et des aménagements, notamment par l’aménagement paysager (arbres, matériaux inertes), l’art public et le mobilier urbain (bancs, poubelles, supports à vélo).
  • Conduites d’eau principales, égouts domestiques, pluviaux et unitaires.
  • Reconstruction des conduites de service (Hydro Ottawa, Bell, Rogers, Enbridge).
  • Lampadaires et signalisation.
  • Structure routière et revêtement.

Profil de quartier
La rue Elgin est une promenade piétonnière importante reliant le centre-ville au cœur d’Ottawa, au canal et à la Colline du Parlement. Rue phare de la capitale, elle comprend diverses utilisations du sol (centre-ville, rue principale traditionnelle, secteurs résidentiels et de connectivité). En direction nord et sud, la rue Elgin commence à la rue Wellington (Place de la Confédération), tout juste à l’est des édifices du Parlement, et se termine un peu à l’ouest du pont Pretoria, qui enjambe le canal Rideau. Le projet de réfection portera sur le tronçon qui s’étend de la rue Gloucester à la promenade Reine-Élizabeth, où le secteur passe du Parcours d’honneur à la rue principale bourdonnante d’activités et bordée de commerces, de restaurants et de bars. Vers le sud, la rue devient progressivement résidentielle avec ses petits immeubles d’habitation. Elgin prend fin au Queensway, où elle devient la rue Isabella jusqu’à la promenade Reine-Élizabeth. De plus, un segment de huit pâtés de maisons d’Elgin, de la rue Lisgar à l’avenue Gladstone, a été nommé « Red Mile »/« Sens Mile » par l’Elgin Area Business Association, en l’honneur des amateurs des Sénateurs d’Ottawa qui s’y rendent pour célébrer leur équipe lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Calendrier
La Ville en est actuellement à la conception détaillée du projet de réfection de la rue Elgin. Les travaux devraient commencer au début de 2019 et se terminer à l’été 2020. La résidence de cinq mois est prévue pour la période d’août à décembre 2018, et sera suivie d’une période de conception, d’ingénierie et de fabrication de l’œuvre d’art public. L’installation de l’œuvre, qui sera coordonnée en fonction des travaux, doit se faire au plus tard à l’été 2020 pour coïncider avec la fin du projet de réfection.

Vision de l’art public
L’œuvre créée pour la rue Elgin devra comprendre des éléments visuels significatifs conférant une identité et un caractère uniques à l’espace. En tant qu’héritage de l’artiste résident, elle embellira l’aménagement de la route et des environs en créant un environnement à la fois intéressant d’un point de vue esthétique et attrayant pour la collectivité, les piétons et les automobilistes. L’œuvre retenue sera novatrice sur les plans visuel et conceptuel et reflétera une compréhension profonde et sensible du lieu, du contexte et du milieu.

Exigences de conception pour le projet d’art public
L’œuvre devra :

  • témoigner de l’excellence artistique contemporaine;
  • constituer un héritage de l’engagement communautaire découlant de la résidence;
  • s’harmoniser au quartier et aux caractéristiques de l’endroit;
  • s’harmoniser au style et à la fonction de la rue;
  • être attrayante et sans danger pour le public;
  • être faite de matériaux durables qui conviennent à l’environnement et nécessitent peu d’entretien;
  • être conforme à tous les codes relatifs au bâtiment et à l’électricité ainsi qu’aux règlements municipaux.

Emplacement de l’œuvre
Des emplacements potentiels ont été proposés dans le plan de conception de la rue Elgin. Les artistes peuvent proposer un site pour leur œuvre n’importe où dans le périmètre de construction et dans les parcs publics adjacents. Les œuvres d’art bordant les trottoirs ne doivent pas gêner la circulation des piétons et doivent laisser un passage d’au moins deux mètres dans l’emprise. L’emplacement exact des œuvres d’art public doit être établi en collaboration avec l’équipe de projet et approuvé par cette dernière pour que les espaces minimaux requis soient respectés, de sorte que l’œuvre ne nuise pas à l’utilisation, notamment, des bancs, des poubelles ou des supports pour vélos ni au déneigement ou à toute autre opération. L’accès à l’électricité pourrait être accordé, sous réserve de l’approbation de l’équipe de projet. Les emplacements des œuvres d’art public de la rue Elgin doivent être sélectionnés en fonction des œuvres d’art public permanentes à proximité.

Les emplacements suivants ont été proposés comme sites d’installation potentiels :

  • Rue Nepean (coin nord-est)
  • Rue Lisgar
  • Rue Somerset
  • Rue Maclaren (coin sud-ouest)
  • Rue Gilmour
  • Parc Minto
  • Rue Lewis
  • Rue Waverly (côté ouest)
  • Rue Frank (coin nord-est)
  • Rue McLeod (coin sud-est)
  • Avenue Park (coin nord-est)

Documents PDF à l’appui
Pour obtenir une copie des documents PDF ci-après, veuillez écrire à l’adresse melissa.black@ottawa.ca.

Budget de la commande
Le budget global de cette commande est de 150 000 $, TVH en sus. Ce montant est réparti comme suit :

15 000 $           Artiste résident (d’août à décembre 2018)135 000 $        Installation d’art public
Ce montant comprend tous les coûts de conception, d’ingénierie, de fabrication, d’entreposage, de transport et d’installation associés à l’œuvre d’art public. Les coûts liés à l’ancrage, à la construction de fondations et à l’électricité seront couverts par le budget du projet de réfection de la rue Elgin. Ces coûts doivent être raisonnables et peuvent être négociés.

Sélection
La commande sera attribuée à la suite d’un processus indépendant en trois étapes :

Première étape : Demande de qualifications – Les candidatures seront évaluées par un comité de pairs formé d’artistes ayant l’expérience de l’art public, des représentants de la collectivité et d’un représentant de l’équipe du projet de réfection de la rue Elgin. Ce comité évaluera toutes les candidatures en fonction des critères de sélection et choisira, au plus, quatre candidats qui passeront à la deuxième étape.

Deuxième étape : Proposition pour la résidence – Les artistes sélectionnés participeront à une séance d’information avec l’équipe de projet (en personne ou à distance) et recevront un mandat pour les aider à peaufiner leurs propositions. Ces artistes (maximum de quatre) recevront un cachet de 1 500 $, TVH en sus, pour l’élaboration de leur plan de résidence, d’un plan d’engagement communautaire, d’un plan de travail, d’un budget provisoire et d’un calendrier pour la résidence.

Une fois la proposition pour la résidence soumise, les artistes rencontreront individuellement le comité d’évaluation par des pairs pour une entrevue de 30 minutes au cours de laquelle ils présenteront leur proposition et répondront aux questions. Le comité évaluera les propositions et offrira la résidence du projet d’art public de la rue Elgin à un artiste ou collectif d’artistes. Par ailleurs, les artistes finalistes se verront rembourser les frais liés au déplacement et à l’hébergement à Ottawa dans le cadre de l’entrevue, jusqu’à concurrence de 1 200 $ par artiste ou groupe d’artistes, sous réserve des preuves de dépenses.

Troisième étape : Proposition d’art public – À la suite de la résidence, l’artiste ou le collectif d’artistes retenus prépareront une proposition d’art public détaillée qui sera évaluée et approuvée par un comité technique et un comité d’évaluation par des pairs. Il y aura ensuite une période d’échange entre le ou les artistes et l’équipe de projet pour peaufiner la proposition en vue de la fabrication et de l’installation de l’œuvre.

Critères de sélection pour la première étape
Les propositions seront évaluées en fonction de l’expérience et des compétences des artistes (curriculum vitæ), de leurs réalisations antérieures (images numériques) ainsi que de la créativité de leur démarche (manifestation d’intérêt).

À noter :
La Ville d’Ottawa se réserve le droit de rejeter toute candidature, en tout ou en partie, de mettre fin au projet ou de l’annoncer sous une nouvelle forme. La décision du comité d’évaluation par des pairs est sans appel.

Ressources communautaires
Conseillère Catherine McKenney 
Elgin Area Business Association 
Centretown Citizens Community Association 
Association récréative Jack-Purcell 
Centre communautaire Jack-Purcell 
Elgin Street Public School 
Bike Ottawa

Références
Réfection de la rue Elgin
Étude de la conception fonctionnelle de la rue Elgin et de l’avenue Hawthorne 
Passé et Présent, « rue Elgin » 

Droits d’auteur et droits moraux
L’artiste conserve les droits d’auteur sur ses conceptions, ses dessins et ses œuvres finales, ainsi que ses droits moraux. La Ville d’Ottawa demandera l’autorisation de reproduire les images à des fins de publicité non lucratives.

Confidentialité
Le personnel de la Ville d’Ottawa et les membres du comité d’évaluation par les pairs sont tenus de traiter le contenu des propositions et les délibérations de manière confidentielle. Dans ce but, les membres du comité rendent leur copie des propositions à la fin de la réunion d’évaluation afin qu’elle soit déchiquetée.

Les membres du personnel de la Ville d’Ottawa et du comité d’évaluation par les pairs peuvent avoir accès aux renseignements personnels fournis par les participants. Les renseignements personnels contenus dans votre proposition sont recueillis en vertu de la Politique d’art public approuvée par le Conseil municipal; ils ne serviront qu’à évaluer votre candidature et à administrer le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa.

Demandes de renseignements
Melissa Black, agente d’art public
Melissa.black@ottawa.ca
613-244-4261

Appel aux artistes : Demande de qualifications
Projet d’art public pour l’île Maple

Contenu mis à jour le 27 avril 2018

image de l’île Maple

Ce concours est maintenant terminé. 

Figurez-vous sur la liste? Envoyez un courriel à l’adresse programmedartpublic@ottawa.ca en inscrivant la mention « Abonnement » dans la ligne objet pour recevoir des courriels sur le Programme d’achats directs, les commandes d’œuvres d’art public et la programmation des galeries.

La Ville d’Ottawa invite les artistes professionnels à soumettre une demande de qualification pour un projet visant la conception, la création et l’installation d’une œuvre d’art permanente sur l’île Maple, à Ottawa. Il s’agit d’un concours public en deux étapes, conforme à la Politique d’art public de la municipalité.

Présentation
En 1985, la Ville d’Ottawa a créé le Programme d’art public, l’un des premiers du genre au pays, pour valoriser les arts visuels auprès de la population. Le programme s’articule autour de la collecte, de la commande et de l’exposition d’œuvres d’art. Dans sa nouvelle Politique d’art public, Ottawa intègre ses forces des dernières décennies et réaffirme ses objectifs en matière de commande d’œuvres d’artistes professionnels, originales et destinées à des espaces publics. Un pour cent des fonds alloués à chaque aménagement municipal est réservé à ce programme, dont l’objectif est d’embellir les espaces publics et de démocratiser l’art.

Admissibilité
Conforme au principe d’égalité des chances, le concours s’adresse aux artistes et aux collectifs d’artistes professionnels d’Ottawa, du reste du Canada et de l’étranger ayant déjà créé des œuvres d’art public permanentes. Les employés de la Ville d’Ottawa n’y sont toutefois pas admissibles.

La Ville d’Ottawa appuie les activités culturelles qui sont représentatives de la diversité d’Ottawa sur le plan de l’ascendance, des capacités, de l’âge, du pays d’origine, de la culture, du genre, du revenu, de la langue, de la race et de l’orientation sexuelle. La Ville d’Ottawa reconnaît la nation algonquine Anishinabe comme nation autochtone hôte d’Ottawa. La Ville d’Ottawa s’engage à appuyer les activités culturelles qui répondent aux appels à l’action du rapport de la Commission de vérité et réconciliation. Les propositions d’artistes et de commissaires d’exposition d’origines diverses sont les bienvenues. Nous encourageons notamment les Inuits, les Métis et les membres des Premières Nations à participer. La Ville d’Ottawa accorde les mêmes droits, statuts et privilèges aux deux groupes de langues officielles

Mise en contexte
Dans le cadre du réaménagement des ponts Minto, une œuvre d’art public sera installée sur l’île Maple.

Cette petite île qui flotte sur la rivière Rideau est le point de rencontre entre deux des ponts Minto. L’île et les ponts permettent aux piétons et aux cyclistes de circuler entre la Basse-Ville et New Edinburgh (quartiers 12 et 13). L’île, un havre de verdure à l’abri des regards, offre une vue imprenable sur la Tour de la Paix du Canada, à l’ouest. À l’origine, elle faisait partie du Parcours d’honneur, qui conduit de Rideau Hall au Parlement. L’histoire de cette étendue de terre est riche, marquée par la présence des peuples autochtones ainsi que des activités ferroviaires et industrielles. 

Documents de référence

Vision de l’art public
L’œuvre devra être innovante, sur le plan tant conceptuel que visuel, et témoigner d’une fine et profonde compréhension du lieu, du contexte et du milieu. De plus, l’artiste devra en faire un sanctuaire esthétiquement attrayant, à la fois tranquille et invitant, qui embellira l’endroit. Il faudra tenir compte de l’histoire du lieu et des quartiers voisins, anciens et actuels, et en particulier de l’importance historique de la rivière Rideau.

Exigences de conception

  • L’œuvre devra :
  • témoigner de l’excellence des artistes contemporains;
  • être indémodable et durable;
  • être en harmonie avec le décor environnant;
  • s’inspirer des caractéristiques du lieu;
  • attirer les visiteurs du parc et les usagers des ponts (piétons, cyclistes, automobilistes);
  • être sans danger pour la faune et son habitat naturel;
  • être sans danger pour le public;
  • être faite de matériaux durables qui conviennent à l’environnement et nécessitent peu d’entretien;
  • respecter tous les règlements applicables.

Emplacement
Verte et luxuriante, la petite île Maple, qui baigne dans la rivière Rideau, est le point de rencontre entre les ponts Minto (rue Union). Tout l’espace vert au sud est réservé à l’art public. De forme incurvée, il est couvert d’herbe et de grands arbres et orné d’arbustes le long de la rive. Il n’y a ni sentier, ni lampadaire, ni prise de courant, ni siège, à l’exception du banc du Monument commémoratif hongrois (extrémité sud de l’île). L’art public est d’ailleurs interdit dans un rayon de six mètres autour du monument. Les artistes sélectionnés pour participer à la demande de propositions auront l’occasion de rencontrer l’équipe de projet pour revoir les détails des emplacements et poser des questions en lien avec leur proposition.

La Ville d’Ottawa reconnaît se trouver sur un territoire ancestral non cédé de la nation algonquine Anishinabeg. Elle voue un grand respect aux peuples et aux aînés de cette nation, dont les ancêtres ont occupé ces terres durant des millénaires et dont la culture a enrichi – et continue d’enrichir – les lieux et les gens qui y vivent. La Ville tient aussi à reconnaître tous les Inuits, les Métis et les membres des Premières Nations d’Ottawa.  

Budget
Le budget total pour l’œuvre d’art sera de 52 000 $ (TVH en sus), ce qui inclut les coûts de conception, de fabrication, d’entreposage, de transport et d’installation, ainsi que les frais associés aux travaux techniques, aux équipements, à l’ancrage ou à la construction de fondations et au rétablissement de l’aménagement paysager.

Conformément à la Politique d’art public, le projet sera financé à même le budget destiné à la réfection des ponts Minto Est et Centre, qui ont fait l’objet d’importants travaux en 2015 et 2016.

Calendrier
Date limite de soumission : Le 16 mars 2018, à 16 h (HNE)
Notification de la deuxième étape : Le 23 mars 2018|
Rencontre : Le 9 avril 2018
Séance portes ouvertes : Le 22 juillet 2018
Entrevue de la deuxième étape : Le 2 août 2018
Sélection finale : Le 10 août 2018
Installation : Été 2019

Sélection
La présente commande d’art public sera attribuée à la suite d’un processus indépendant en deux étapes :

Première étape : Demande de qualifications – Les qualifications seront évaluées par un comité de pairs formé d’artistes ayant l’expérience de l’art public, d’un représentant de la collectivité, d’un représentant du ministère du Patrimoine canadien et d’un représentant de l’équipe de conception du projet. Quatre artistes tout au plus seront retenus pour la seconde étape.

Deuxième étape : Demande de propositions – Les artistes retenus recevront 1 000 $ (TVH en sus) et un mandat détaillant la façon de préparer leur proposition, leurs esquisses et leur budget. Un examen technique des propositions sera demandé avant la date de soumission des propositions finales. En effet, l’équipe du projet examinera les propositions, puis formulera des commentaires sur leur faisabilité technique et logistique à l’intention des artistes, pour qu’ils les intègrent dans leur proposition finale. Les propositions provisoires ne seront pas transmises aux membres votants du comité d’évaluation par les pairs.

Les artistes sélectionnés devront participer à une réunion portes ouvertes pour présenter leur projet et répondre aux questions. Les membres du public pourront formuler leurs commentaires à ce moment-là ou le faire sur le Web, où les propositions présélectionnées seront publiées. Tous les commentaires issus de la consultation seront transmis au comité d’évaluation par les pairs.

À la suite des consultations publiques, les artistes rencontreront individuellement le comité pour une entrevue de 30 minutes où ils présenteront leur proposition et répondront aux questions. C’est à ce moment-là qu’aura lieu la sélection finale. 

Enfin, la proposition finale sera soumise à l’approbation de la Commission de la capitale nationale et du ministère du Patrimoine canadien.

Critères de sélection pour la première étape
Tous les dossiers seront évalués sur la base de l’expérience et des qualifications (curriculum vitæ) des artistes, de leurs œuvres antérieures (images numériques) et de leur capacité à respecter la vision de l’art public (déclaration d’intérêt) dans le cadre de cet appel aux artistes.

Important : La Ville d’Ottawa se réserve le droit de rejeter toute candidature, en tout ou en partie, de mettre fin au projet ou de l’annoncer sous une nouvelle forme. La décision du comité d’évaluation par les pairs est sans appel.

Droits d’auteur et droits moraux
Les artistes conservent les droits d’auteur sur leurs conceptions, leurs esquisses et leurs œuvres finales, de même que les droits moraux s’y rapportant. La Ville d’Ottawa demandera l’autorisation de reproduire les images à des fins de publicité non lucratives.

Confidentialité des renseignements recueillis
Les employés de la Ville d’Ottawa et les membres du comité d’évaluation par les pairs sont tenus de traiter le contenu des dossiers et les délibérations de manière confidentielle. À cette fin, les membres du comité doivent faire déchiqueter leurs documents et supprimer les fichiers électroniques utilisés à la fin de la séance d’évaluation par les pairs.

Les membres du personnel de la Ville d’Ottawa et du comité d’évaluation par les pairs peuvent avoir accès aux renseignements personnels fournis par les participants. Ces renseignements sont recueillis conformément à la Politique d’art public, qui a été approuvée par le Conseil municipal. Ils ne serviront qu’à évaluer les candidatures et à administrer le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa.

Appel aux artistes : déclaration d’intérêts
Projet d’art public pour la passerelle sur le canal Rideau

Contenu mis à jour le 27 avril 2018

Ce concours est maintenant terminé. 

Figurez-vous sur la liste? Envoyez un courriel à l’adresse programmedartpublic@ottawa.ca en inscrivant la mention « Abonnement » dans la ligne objet pour recevoir des courriels sur le Programme d’achats directs, les commandes d’œuvres d’art public et la programmation des galeries.

La Ville d’Ottawa invite les artistes en arts visuels de diverses techniques à présenter une déclaration d’intérêt afin de participer à une possibilité de mentorat consistant en la conception, la fabrication et l’installation de bancs publics conçu par des artistes. Deux artistes seront sélectionnés pour concevoir des bancs qui seront installés du côté ouest du canal Rideau, entre le canal et les terres humides réaménagées. Ces bancs doivent contribuer à créer un sentiment d’appartenance unique. Ce concours public en deux étapes est tenu conformément à la Politique d’art public de la Ville d’Ottawa.

Introduction
En 1985, la Ville d’Ottawa a créé le Programme d’art public, l’un des premiers au pays, pour faire connaître et apprécier les arts visuels dans la ville en collectionnant et en commandant des œuvres d’art, pour ensuite les mettre en valeur. La nouvelle politique d’art public intègre les forces des dernières décennies à Ottawa et réaffirme les objectifs de la Ville en matière de commande d’œuvres originales d’artistes professionnels destinées à des espaces publics. Un pour cent des fonds alloués à chaque aménagement municipal est réservé à ce programme, dont l’objectif est d’embellir les espaces publics et de rendre l’art accessible à tous.

Admissibilité
L’appel aux artistes vise la sélection d’artistes pour deux commandes d’art public. L’un des bancs commandés doit être conçu par un artiste ou une équipe d’artistes algonquins. L’autre commande est ouverte à tous les autres artistes ou équipes d’artistes. Les employés de la Ville d’Ottawa ne sont pas admissibles.

Les artistes doivent être en mesure de travailler efficacement en respectant les délais du projet et de collaborer, dans un environnement positif, avec les ingénieurs, les entrepreneurs généraux, divers organismes gouvernementaux, des groupes communautaires, le personnel de la Ville et les fabricants au besoin.

La Ville d’Ottawa appuie les activités culturelles inclusives qui sont représentatives des diverses communautés d’Ottawa, y compris des personnes dont l’ascendance, les capacités, l’âge, le pays d’origine, la culture, le sexe, le revenu, la langue, la race et l’orientation sexuelle sont variés. La Ville d’Ottawa reconnaît la nation algonquine Anishinabeg comme nation autochtone hôte d’Ottawa. Les propositions d’artistes et de représentants d’origines diverses, y compris les Inuits, les Métis et les membres des Premières nations, sont les bienvenues. La Ville d’Ottawa entend accorder les mêmes droits, statuts et privilèges aux deux groupes de langues officielles.

Mise en contexte
Construit entre 1827 et 1832, le canal Rideau est un bien patrimonial important reconnu comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, un site historique national du Canada et une rivière patrimoniale du Canada. La construction du canal été un catalyseur pour le développement qui a servi de fondation à l’essor de la capitale et de nos jours encore, le canal est un élément caractéristique de la capitale du Canada. Dans les années 1950 et 1960, la Commission de la capitale nationale (CCN) construisait chaque année des passerelles de bois au cours des mois d’hiver entre l’avenue Second et la rue Herridge. 

L’objectif de la nouvelle passerelle sur le canal Rideau est de favoriser des solutions en matière de transport durable et actif en améliorant la connectivité est-ouest et en établissant un lien entre la passerelle et les réseaux de sentiers piétonniers et de pistes cyclables en général. La nouvelle passerelle améliorera l’accès de tous les usagers au grand réseau de sentiers polyvalents piétonniers de la ville et constituera un lien entre les collectivités, telles que le Glebe, le Vieil Ottawa-Sud, le parc Lansdowne et le Vieil Ottawa-Est.

L’un des volets importants du projet de passerelle sur le canal Rideau est l’embellissement, la restauration et l’agrandissement des terres humides du côté ouest du canal, ce qui comprend la restauration du bassin de plantes aquatiques. 

Les principaux intervenants du projet sont la CCN, Parcs Canada, Transports Canada et les Algonquins de l’Ontario.

Vision du projet d’art public
La construction de la passerelle comprendra l’aménagement paysager et l’ajout de bancs le long du sentier pour permettre aux usagers de se reposer, de rencontrer des amis et de regarder les passants, ce qui présente une occasion pour les artistes de concevoir des pièces de mobilier uniques. Deux bancs, qui seront installés du côté ouest du canal Rideau, entre le canal et les terres humides réaménagées, seront conçus par des artistes. Ils contribueront à créer un sentiment d’appartenance unique et remplacent les bancs conventionnels. Bien qu’elles soient désignées comme des œuvres d’art publiques, ces pièces de mobilier conçues par des artistes devront remplir les fonctions traditionnelles d’un banc ou d’un siège et respecter les exigences de sécurité énoncées dans la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario. Les artistes sélectionnés travailleront sous le mentorat d’une entreprise de fabrication tierce dont les services sont retenus sous contrat par la Ville d’Ottawa pour produire l’œuvre d’art. Le fabricant concrétisera le concept de l’artiste dans la production et l’installation de l’œuvre. Dans leur concept, les artistes doivent tenir compte du paysage, de la collectivité et des éléments fondamentaux du passé, du présent ou du futur de ce quartier.

Documents de référence  

Exigences conceptuelles du projet d’art public
L’œuvre d’art devra:

  • témoigner de l’excellence artistique contemporaine (conceptuelle, esthétique et technique);
  • être de conception intemporelle et durable;
  • être attrayante pour les piétons et les cyclistes utilisant la passerelle et les sentiers adjacents;
  • être sécuritaire pour le public;
  • laisser le sentier au nord du bassin de plantes aquatiques ouvert à la circulation;
  • tenir compte des caractéristiques, de l’architecture, de l’aménagement paysager et de la végétation du lieu;
  • éviter tout effet négatif sur la faune du canal Rideau, des terres humides et du bassin et son habitat naturel;
  • être faite de matériaux durables, convenant à l’environnement et peu exigeants en entretien;être conforme notamment aux codes relatifs au bâtiment et à l’électricité, aux règlements municipaux et aux normes d’accessibilité.

Emplacement de l’œuvre d’art public
Le bassin de plantes aquatiques restauré et agrandi sera le point central des terres humides réaménagées, du côté ouest du canal Rideau. Les bancs conçus par des artistes seront installés sur les terres humides, en face du bassin de plantes aquatiques et au milieu de la flore indigène.  

La Ville d’Ottawa reconnaît qu’Ottawa est située sur des terres qui font partie du territoire ancestral non cédé de la Nation algonquine. La Ville d’Ottawa rend hommage aux peuples et aux Aînés de la Nation algonquine, dont les ancêtres ont occupé ce territoire durant des millénaires et dont la culture n’ont jamais cessé d’enrichir ces terres et leur peuple. 

Budget de la commande
Les artistes sélectionnés travailleront sous le mentorat d’un fabricant tiers dont les services sont retenus sous contrat par la Ville d’Ottawa. Jusqu’à six artistes présélectionnés recevront chacun un montant de 1 000 $, plus TVH, en honoraires de conception pour peaufiner leur concept en vue de la deuxième étape. Les deux artistes retenus lors de la sélection finale recevront chacun un montant de 3 000 $, plus TVH, en honoraires de production pour travailler avec le fabricant qui produira et installera les bancs en respectant le budget maximal de fabrication de 15 000 $. Cette commande sera financée au moyen de la part d’un pour cent du budget total de construction allouée à l’art public. 

Calendrier de la commande

  • Date limite de soumission : 26 février 2018, à 16 h (HNE)
  • Notification de la deuxième étape : 16 mars 2018
  • Rencontre : 23 mars 2018
  • Séance portes ouverte : 10 juillet 2018
  • Entrevue de la deuxième étape : 19 juillet 2018
  • Sélection finale : 10 août 2018
  • Installation : été 2019

Procédure de sélection
Cette commande sera attribuée suivant un processus indépendant en deux étapes :

  1. Première étape: Déclarations d’intérêt - Les déclarations d’intérêt seront évaluées par un comité de pairs, formé d’artistes ayant l’expérience de l’art public, d’un représentant de la collectivité, d’un représentant du ministère du Patrimoine canadien et d’un représentant de l’équipe de conception du projet. Ce comité retiendra au plus six artistes en vue de la deuxième étape.
  2. Deuxième étape: Demande de propositions  – Chaque artiste retenu recevra 1 000 $, plus TVH, en honoraires de conception et un mandat détaillant la façon de préparer leur proposition de concept en vue de la deuxième étape du concours Un examen technique des propositions sera demandé avant la date de soumission des propositions finales. Les propositions seront examinées par l’équipe du projet et le fabricant contractant, qui formuleront des commentaires sur la faisabilité technique et logistique de l’œuvre proposée. Les propositions provisoires ne seront pas transmises aux membres votants du Comité d’évaluation par les pairs. Les commentaires seront transmis aux artistes retenus afin qu’ils puissent en tenir compte dans la préparation de leur proposition finale. Les artistes retenus devront participer à une séance porte ouverte au cours de laquelle ils présenteront leur concept au public et répondront aux questions. Les propositions retenues seront également affichées sur le Web pour y être commentées par le public. Tous les commentaires reçus pendant ce processus de consultation seront acheminés au Comité d’évaluation par les pairs. À la suite des consultations publiques, les artistes rencontreront individuellement le Comité pour une entrevue de 30 minutes, au cours de laquelle ils présenteront leur proposition et répondront aux questions.

Critères de sélection – Première étape
Toutes les propositions seront évaluées en fonction de la capacité de l’artiste à respecter la vision du projet d’art public (déclaration d’intérêt) lié au présent appel aux artistes, ainsi que de ses œuvres antérieures (10 images numériques). À noter : La Ville d’Ottawa se réserve le droit de rejeter toute proposition ou partie de proposition, de mettre fin au projet ou de le relancer. La décision du Comité d’évaluation par les pairs est finale. En outre, la CCN et Patrimoine canadien doivent examiner et approuver la proposition finale.

Droits d’auteur et droits moraux
L’artiste conserve son droit d’auteur à l’égard des concepts, des dessins et des œuvres finales, ainsi que ses droits moraux. La Ville d’Ottawa demandera la permission de l’artiste avant de reproduire les images à des fins publicitaires sans but lucratif.

Confidentialité
Le personnel de la Ville d’Ottawa et les membres du Comité d’évaluation par les pairs sont tenus de traiter le contenu des soumissions et des délibérations de manière confidentielle. Les membres du Comité rendent intégralement leur exemplaire des documents pour déchiquetage et suppriment leurs fichiers informatiques à la fin de la réunion d’évaluation. L’information fournie par les artistes peut être mise à la disposition du personnel de la Ville d’Ottawa et des membres du Comité. Les renseignements personnels contenus dans votre candidature sont recueillis en vertu de la Politique d’art public approuvée par le Conseil municipal; ils ne serviront qu’à l’évaluation de votre dossier de candidature et à l’administration du Programme d’art public de la Ville d’Ottawa.

Appel aux artistes : Demande de qualifications
Projet d’art public pour la casernede pompiers 55

Contenu mis à jour le 27 avril 2018

Représentation d’artiste de la vue en direction sud-est.

Ce concours est maintenant terminé. 

Figurez-vous sur la liste? Envoyez un courriel à l’adresse programmedartpublic@ottawa.ca en inscrivant la mention « Abonnement » dans la ligne objet pour recevoir des courriels sur le Programme d’achats directs, les commandes d’œuvres d’art public et la programmation des galeries.

La Ville d’Ottawa invite les artistes professionnels à se qualifier pour participer à un concours visant la conception, la fabrication et l’installation d’une œuvre d’art permanente destinée à la caserne de pompiers 55. Ce concours public en deux étapes est tenu conformément à la Politique d’art public de la Ville d’Ottawa.

Introduction
En 1985, la Ville d’Ottawa a créé le Programme d’art public, l’un des premiers au pays, pour faire connaître et apprécier les arts visuels dans la ville en collectionnant et en commandant des œuvres d’art, pour ensuite les mettre en valeur. La nouvelle politique d’art public intègre les forces des dernières décennies à Ottawa et réaffirme les objectifs de la Ville en matière de commande d’œuvres originales d’artistes professionnels destinées à des espaces publics. Un pour cent des fonds alloués à chaque aménagement municipal est réservé à ce programme, dont l’objectif est d’embellir les espaces publics et de rendre l’art accessible à tous.

Admissibilité
La présente demande de qualifications est ouverte également à tous les artistes et collectifs d’artistes professionnels qui ont de l’expérience dans des projets d’engagement communautaire et la création d’œuvres d’art public. Les employés de la Ville d’Ottawa ne sont pas admissibles.

La Ville d’Ottawa appuie les activités culturelles inclusives qui sont représentatives des diverses communautés d’Ottawa, y compris des personnes dont l’ascendance, les capacités, l’âge, le pays d’origine, la culture, le sexe, le revenu, la langue, la race et l’orientation sexuelle sont variés. La Ville d’Ottawa reconnaît la nation algonquine Anishinabeg comme nation autochtone hôte d’Ottawa. Les propositions d’artistes et de représentants d’origines diverses, y compris les Inuits, les Métis et les membres des Premières nations, sont les bienvenues. La Ville d’Ottawa entend accorder les mêmes droits, statuts et privilèges aux groupes des deux langues officielles.

Mise en contexte
Le Conseil a approuvé la construction d’une casernes de pompiers à 2 baies d’une superficie de 1 013 m2 au 2283, boulevard Portobello, qui permettra de réduire les délais d’intervention en cas d’urgence dans le nouveau secteur de croissance d’Orléans-Ottawa. Conformément à la Politique d’art public de la Ville d’Ottawa, une partie des fonds alloués à ce projet d’aménagement municipaux est réservée à la commande d’une œuvre d’art public pour cet emplacement.

Documents de référence pour la caserne de pompiers 55:

Vision de l’art public
L’artiste collaborera avec la collectivité au processus de création d’une œuvre d’art public adaptée à l’emplacement et intégrée à l’environnement de la caserne de pompiers 55, à Orléans. La commande consistera en un projet d’engagement communautaire qui se traduira par une œuvre d’art public permanente. L’œuvre finale devra refléter les résultats du processus d’engagement communautaire ainsi que les intérêts des employés du Service des incendies et des membres de la collectivité locale.

Critères de conception
L’œuvre doit :

  • interpeler toutes les parties concernées;
  • illustrer les buts et intérêts de la collectivité et du Service des incendies;
  • être un témoignage d’excellence en matière d’art contemporain;
  • témoigner de la sensibilité du créateur à la collectivité environnante;
  • être sans danger pour le public.

Emplacement de l’œuvre d’art public
L’œuvre d’art sera installée sur le terrain de la caserne de pompiers, au 2283, boulevard Portobello. Idéalement, l’œuvre sera aménagée à l’avant de la partie « résidentielle » du bâtiment, à droite de l’entrée principale, face au boulevard Portobello. Sinon, elle pourrait être installée du côté nord de la caserne, et être visible du stationnement du Centre récréatif François-Dupuis. Le Centre récréatif adjacent comprend des piscines intérieures et offre des programmes de conditionnement physique et de loisirs. On y trouve aussi deux œuvres d’art public : Eau, de Jennifer Stead, et Almanac, d’Amy Alice Thompson. Les artistes sélectionnés pour participer à la demande de propositions auront l’occasion de rencontrer l’équipe de projet pour revoir les détails des emplacements et poser des questions précises en lien avec leur proposition.

Représentation d’artiste de l’élévation ouest.

Plan de situation illustrant l’emplacement proposé du projet, au 2283, boulevard Portobello.

Budget
Le budget de la commande est de 27 000 $ plus la TVH, ce qui inclut tous les coûts de conception, de fabrication, d’entreposage, de transport et d’installation de l’œuvre ainsi que le coût des travaux techniques, de l’équipement et du rétablissement de l’aménagement paysager. Le coût des fixations ou fondations de l’œuvre sera pris en charge par l’équipe du projet de construction, selon des limites raisonnables.

Calendrier

  • Date limite de soumission : Le 26 janvier 2018, à 16 h (HNE)
  • Notification de la deuxième étape : Le 16 février 2018
  • Rencontre : Le 22 février 2018
  • Séance portes ouvertes : Le 21 juin 2018
  • Entrevue de la deuxième étape : Le 26 juin 2018
  • Sélection finale : Le 29 juin 2018
  • Installation : Été 2019

Sélection: La commande sera attribuée suivant un processus indépendant en deux étapes.

  1. Première étape : Demande de qualifications – Les qualifications seront évaluées par un comité de pairs, formé d’artistes ayant l’expérience de l’art public, d’un représentant de la collectivité, d’un représentant du ministère du Patrimoine canadien et d’un représentant de l’équipe de conception du projet. Quatre artistes au plus seront retenus pour la seconde étape.
  2. Deuxième étape : Demande de propositions – Les artistes retenus recevront 800 $, plus la TVH, et un mandat détaillant la façon de préparer leur proposition, leurs dessins et leur budget. Un examen technique des propositions sera demandé avant la date de soumission des propositions finales. Les propositions seront examinées par l’équipe du projet, qui formulera des commentaires sur la faisabilité technique et logistique de l’œuvre proposée. Les propositions provisoires ne seront pas transmises aux membres votants du Comité d’évaluation par les pairs. Les commentaires seront transmis aux artistes retenus afin qu’ils puissent en tenir compte dans la préparation de leur proposition finale.

Les artistes retenus devront participer à une séance portes ouvertes au cours de laquelle ils présenteront leur concept au public et répondront aux questions. Les propositions retenues seront également affichées sur le Web pour y être commentées par le public. Tous les commentaires reçus pendant ce processus de consultation seront acheminés au Comité d’évaluation par les pairs. À la suite des consultations publiques, les artistes rencontreront individuellement le Comité pour une entrevue de 30 minutes au cours de laquelle ils présenteront leur proposition et répondront aux questions.

Critères de sélection -Première étape
Toutes les soumissions seront évaluées sur la base de l’expérience et des qualifications (curriculum vitæ) des artistes, d’œuvres antérieures (images numériques) et de leur capacité de répondre à la vision de l’art public (déclaration d’intérêt) dans le cadre de cet appel aux artistes.

À noter : La Ville d’Ottawa se réserve le droit de rejeter toute soumission ou partie de soumission, de mettre fin au projet ou de le relancer. La décision du Comité d’évaluation par les pairs est finale.

Droits d’auteur et droits moraux
L’artiste conserve son droit d’auteur à l’égard des concepts, des dessins et des œuvres finales, ainsi que ses droits moraux. La Ville d’Ottawa demandera l’autorisation de reproduire les images à des fins de publicité non lucratives.

Confidentialité
Les employés de la Ville d’Ottawa et les membres du Comité d’évaluation par les pairs sont tenus de traiter le contenu des soumissions et des délibérations de manière confidentielle. Les membres du Comité rendent intégralement leur exemplaire des documents pour déchiquetage et suppriment leurs fichiers informatiques à la fin de la réunion d’évaluation.

L’information fournie par les artistes peut être mise à la disposition des employés de la Ville d’Ottawa et des membres du Comité. Les renseignements personnels contenus dans votre soumission sont recueillis conformément à la Politique d’art public approuvée par le Conseil municipal; ils ne serviront qu’à évaluer votre soumission et à administrer le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa.

Appel aux artistes : Demande de qualifications
Projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) et de réaménagement de la Cour des arts

Contenu mis à jour le 27 avril 2018

Ce concours est maintenant terminé. 

Figurez-vous sur la liste? Envoyez un courriel à l’adresse programmedartpublic@ottawa.ca en inscrivant la mention « Abonnement » dans la ligne objet pour recevoir des courriels sur le Programme d’achats directs, les commandes d’œuvres d’art public et la programmation des galeries.

La Ville d’Ottawa invite les artistes et collectifs d’artistes à se qualifier pour participer à un concours visant la conception, la fabrication et l’installation d’une œuvre d’art permanente adaptée au site et destinée au projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) et de réaménagement de la Cour des arts. Ce concours en deux étapes est tenu conformément à la Politique d’art public.

Introduction
En 1985, la Ville d’Ottawa a créé le Programme d’art public, l’un des premiers au pays, pour faire connaître et apprécier les arts visuels dans la ville en collectionnant et en commandant des œuvres d’art, pour ensuite les mettre en valeur. La nouvelle politique d’art public intègre les forces des dernières décennies à Ottawa et réaffirme les objectifs de la Ville en matière de commande d’œuvres originales d’artistes professionnels destinées à des espaces publics. Un pour cent des fonds alloués à chaque aménagement municipal est réservé à ce programme, dont l’objectif est d’embellir les espaces publics et de rendre l’art accessible à tous.

Foire aux questions [PDF-116kb]

Admissibilité
La présente demande de qualifications est ouverte également à tous les artistes et collectifs d’artistes professionnels locaux, nationaux et internationaux qui ont de l’expérience dans la création d’œuvres d’art public permanentes. Les employés de la Ville d’Ottawa ne sont pas admissibles.

La Ville d’Ottawa appuie les activités culturelles inclusives qui sont représentatives des diverses communautés d’Ottawa, y compris des personnes dont l’ascendance, les capacités, l’âge, le pays d’origine, la culture, le sexe, le revenu, la langue, la race et l’orientation sexuelle sont variés. La Ville d’Ottawa reconnaît la nation algonquine Anishinabeg comme nation autochtone hôte d’Ottawa. Les propositions d’artistes et de représentants d’origines diverses, y compris les Inuits, les Métis et les membres des Premières nations, sont les bienvenues. La Ville d’Ottawa entend accorder les mêmes droits, statuts et privilèges aux groupes des deux langues officielles.

Mise en contexte
Le projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa (GAO) et de réaménagement de la Cour des arts s’inscrit dans le cadre d’une vision à long terme de revitalisation du centre-ville d’Ottawa. En plus de permettre à la GAO de faire peau neuve, il fera mieux connaître la Cour des arts en tant que centre artistique du centre-ville d’Ottawa situé sur l’avenue Daly, au cœur du quartier des commerces, des arts et des spectacles du centre-ville Rideau, entouré par l’Université d’Ottawa, le Centre Rideau et le Centre des congrès, et à quelques pas du canal Rideau, du Centre national des arts, du marché By et des nouvelles stations du train léger sur rail.

Ce projet de construction municipal vraiment unique se traduira par une GAO aux normes muséales sur un terrain dont la Ville d’Ottawa est propriétaire, et son intégration à un projet d’aménagement et d’investissement complémentaire du secteur privé. Nous rénovons également les espaces de la Cour des arts pour fournir à nos organisations artistiques locales et au Théâtre de la Cour des arts des installations modernes et plus spacieuses, en plus d’en améliorer l’accessibilité pour le public.

Le projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts est un projet d’aménagement public et privé.

Les composantes public incluent :

  • La construction d’une nouvelle GAO, qui inclut des salles d’exposition et de conservation à atmosphère contrôlée, des installations pour la tenue d’activités et l’enseignement, ainsi qu’un café et une boutique-cadeaux (surface de plancher hors œuvre brute de 5 860 m2)
  • La construction d’une salle de spectacle de type boîte noire de 120 places pour le département de théâtre de l’Université d’Ottawa et de 4 salles de cours (surface de plancher hors œuvre brute de 1 481 m2)
  • Une salle multifonctionnelle de 250 places dotée de sièges rétractables et d’une cabine de projection de films traditionnels et numériques pour la tenue de conférences et autres activités
  • Une terrasse sur le toit et trois cours extérieures, y compris un café au rez-de-chaussée, à l’entrée de l’avenue Daly
  • Une nouvelle entrée principale accessible sur l’avenue Daly, de nouveaux quais de chargement et des ascenseurs reliant la GAO, le département de théâtre de l’Université d’Ottawa et la Cour des arts sur les quatre étages
  • Un lien piétonnier est-ouest amélioré traversant la Cour des arts et reliant la GAO, l’Université d’Ottawa et la future station de train léger sur rail au Centre Rideau
  • La rénovation d’espaces de la Cour des arts qui permettra de disposer de bons locaux pour la création, la production, l’exposition et l’interprétation d’œuvres et de spectacles par certains centres de premier plan d’Ottawa dirigés par des artistes et qui présentent des productions à la Cour des arts, notamment la Galerie SAW, le Club SAW, SAW Video, la Coopérative des cinéastes indépendants d’Ottawa et Artengine (surface de plancher hors œuvre brute de 2 014 m2)
  • Des nouvelles galeries dans la Cour des arts et une cour extérieure rénovée et entièrement accessible qui servira d’espace de prestation
  • L’amélioration esthétique des rues adjacentes, comme le prévoit la Stratégie de conception urbaine du centre-ville d’Ottawa préparée par la Ville
  • L’excellence dans la conception architecturale et le maintien du sens et de la norme et de la qualité d’exécution du concept exemplaire des lieux

Les concepts modèles, qui comprennent un projet privé de tour sur le site, sont le fruit de PKG Joint Venture Architects, un consortium composé de Barry Padolsky Architects Inc. et de KPMB Architects. La construction des volets public et privé de ce projet a été confiée à Régis Côté et associés, architectes.

Le volet privé du projet comprend ce qui suit :

  • Les copropriétés résidentielles ArtHaus, de DevMcGill, du 15e au 23e étage de la nouvelle tour
  • L’hôtel-boutique Le Germain, du grand hall au 14e étage de la nouvelle tour

Galerie d’art d’Ottawa
La Galerie d’art d’Ottawa (GAO) est une galerie d’art municipale indépendante sans but lucratif qui se consacre à l’acquisition, à la présentation, à l’interprétation et à la diffusion d’œuvres d’art contemporain au profit de la communauté artistique locale. Abordant un ensemble de problématiques, ses programmes comprennent expositions, causeries, conférences, visites commentées et publications.

La GAO possède une collection en pleine croissance d’œuvres historiques et contemporaines liées à la région. Elle abrite aussi la Collection Firestone d’art canadien. Propriété de la Ville, la Collection regroupe plus de 1 600 œuvres acquises par les collectionneurs ottaviens O.J. et Isobel Firestone du début des années 1950 aux années 1970.

Cour des arts
Logée dans un bâtiment désigné édifice historique, la Cour des arts abrite 25 organisations artistiques indépendantes, dont Artengine, la Galerie SAW, SAW Video, la Coopérative des cinéastes indépendants d’Ottawa, le Centre de danse contemporaine d’Ottawa, le Théâtre de la Cour des arts et le Conseil des arts d’Ottawa. Site historique du centre-ville, la Cour des arts ne cesse d’évoluer comme un centre dynamique pour les artistes et le public.

Artengine est un centre d’artistes autogéré de production et de diffusion en art médiatique. Chef de file du développement en art médiatique dans l’Outaouais, Artengine partage son expertise dans nombre de langages de programmation open source avec les artistes, s’inscrit dans un réseau international d’artistes programmeurs, et fournit des outils et de la formation aux artistes indépendants de toutes disciplines.

La Galerie SAW est un centre d’artistes autogéré qui soutient l’art engagé socialement et politiquement. En plus de ses programmes d’exposition, la Galerie SAW gère un espace multidisciplinaire, le Club SAW, qui accueille chaque année plus de 150 manifestations très variées, dont des activités, concerts, performances, lectures, projections, discussions et réceptions, et attire quelque 30 000 visiteurs.

Le Centre d’art médiatique SAW Video est un centre d’artistes autogéré à but non lucratif en art médiatique. Il favorise le développement des artistes en leur donnant accès à de l’équipement, à de la formation, à du mentorat et à des programmes. Fort de ses 275 membres, SAW Video est le principal centre d’art médiatique de l’Est de l’Ontario.

La Coopérative des cinéastes indépendants d’Ottawa (CCIO) est un centre pour les artistes qui expriment leurs idées, valeurs et expériences sous forme de films. La CCIO fournit, sur le principe d’une coopérative, de la formation, des installations (chambre noire de 9,3 m2), de l’équipement, du financement, des ressources informationnelles et les moyens de présenter des œuvres.

Le Centre de danse contemporaine d’Ottawa (ODD) est un espace de création pour la danse contemporaine qui abrite la Compagnie ODD et SÉRIE DANSE 10. L’ODD est un lieu de création, de performance et de résidence artistiques. L’ODD BOX est une salle de 50 places et un studio de répétitions au plancher souple et élastique qui accueille des artistes locaux, nationaux et internationaux des milieux de la danse et du théâtre.

Le Théâtre de la Cour des arts, géré par le Festival Fringe d’Ottawa, comprend une salle de spectacles multifonctionnelle de 130 places, un studio de type boîte noire polyvalent, et deux espaces de répétitions et de performance informelle. La programmation y est assurée par les organismes de la Cour des arts et des festivals locaux, comme le Festival Fringe d’Ottawa et le Festival international d’animation d’Ottawa.

Le Conseil des arts d’Ottawa est un organisme de regroupement artistique qui défend les intérêts des artistes d’Ottawa et est voué au renforcement de sa base de membres et du secteur artistique et culturel d’Ottawa.

La Cour des arts abrite de nombreux autres organismes artistiques et patrimoniaux essentiels qui soutiennent des projets artistiques et culturels à Ottawa et contribuent à leur promotion.

Vision de l’art public
L’œuvre d’art public retenue pour le projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts doit être emblématique, porteuse de sens et conforme aux normes d’excellence les plus élevées en art contemporain. Elle doit être un pôle d’attraction pour le public, un point de ralliement dynamique qui reflète le rôle prédominant de la GAO et de la Cour des arts à l’échelle municipale et comme centre de créativité, d’expérimentation et de collaboration dans le milieu des arts. L’œuvre doit être novatrice et, dans la mesure du possible, bouleverser les idées reçues en art public et en architecture.

Critères de conception
L’œuvre doit :

  • être conforme aux normes d’excellence les plus élevées en art contemporain;
  • être novatrice sur les plans conceptuel et visuel;
  • être un pôle d’attraction pour les visiteurs;
  • faire écho à la vocation créative de la GAO et de la Cour des arts;
  • être faite de matériaux durables, convenant à l’environnement et peu exigeants en entretien;
  • être sans danger pour le public;
  • être conforme aux codes du bâtiment et de l’électricité et aux règlements de la Ville.

Emplacements
L’œuvre d’art public du projet d’agrandissement de la GAO et de réaménagement de la Cour des arts doit être installée à l’extérieur des installations. On a désigné des emplacements jugés idéaux. L’artiste peut envisager un autre emplacement, mais celui-ci devra être approuvé par l’équipe de projet. Si une œuvre d’art public doit être fixée à l’édifice de la Cour des arts (façade ou toit), l’approbation de la Ville d’Ottawa est nécessaire, puisque le bâtiment est désigné édifice historique. Les artistes sélectionnés pour participer à la demande de propositions auront l’occasion de rencontrer l’équipe de projet pour revoir les détails des emplacements et poser des questions précises en lien avec leur proposition.

1.  Angle de la rue Nicholas et de l’avenue Daly, à la Cour des arts

  • C’est un emplacement idéal, puisqu’il est visible de la place Ogilvy, du mail piétonnier au nord de la Cour des arts et du pont Mackenzie King, au sud.
  • L’enseigne de la Cour des arts doit être démolie et déplacée. L’œuvre peut donc être installée à sa place.

2.  Entrée de la Cour des arts sur l’avenue Daly

  • L’entrée de la Cour des arts sur l’avenue Daly est un autre emplacement envisagé. L’escalier, les piédestaux, les murs et les zones paysagées adjacentes sont des emplacements potentiels.

3.  Cour de la Galerie SAW

  • La cour paysagée sur la rue Nicholas peut accommoder une œuvre d’art public. Cela dit, comme cet espace est utilisé pour des activités et spectacles, l’œuvre doit tenir compte de sa vocation.

Pour des documents de référence et plans supplémentaires, écrivez à melissa.black@ottawa.ca

Budget
Le budget de la commande est de 385 000,00 $CAN, plus la TVH, ce qui inclut tous les coûts techniques, de conception, de fabrication, d’entreposage, de transport et d’installation de l’œuvre, y compris les fondations et l’électricité.

Sélection
La commande sera attribuée suivant un processus indépendant en deux étapes.

Première étape – Demande de qualifications : Les qualifications seront évaluées par un comité de pairs, formé d’artistes ayant l’expérience de l’art public et de représentants de l’équipe de projet. Cinq artistes au plus seront retenus pour la seconde étape.

Deuxième étape – Demande de propositions : Les artistes retenus (5 au maximum) recevront 3 000 $CAN, plus la TVH, et un mandat détaillant la façon de préparer leur proposition, y compris des modèles 3D ou numériques et une présentation promotionnelle pour cette seconde étape. Un examen technique des propositions sera demandé avant la date de soumission des propositions finales.

Les propositions retenues feront l’objet d’un sondage sur le Web, avec des images et une présentation promotionnelle des œuvres proposées, afin d’obtenir les commentaires du public. Tous les commentaires reçus pendant ce processus seront acheminés au Comité d’évaluation par les pairs.

À la suite des consultations publiques, les artistes rencontreront individuellement le Comité pour une entrevue de 30 minutes au cours de laquelle ils présenteront leur proposition et répondront aux questions. Les entrevues se feront en personne ou à distance, à l’aide de Skype.

Critères de sélection : Première étape 
Toutes les propositions seront évaluées sur la base de l’expérience et des qualifications (curriculum vitæ) des artistes, d’œuvres antérieures (images numériques) et de leur capacité de répondre à la vision de l’art public (déclaration d’intérêt) dans le cadre de cet appel aux artistes.

À noter : La Ville d’Ottawa se réserve le droit de rejeter toute proposition ou partie de proposition, de mettre fin au projet ou de le relancer. La décision du Comité d’évaluation par les pairs est finale.

Droits d’auteur et droits moraux
L’artiste conserve son droit d’auteur à l’égard des concepts, des dessins et des œuvres finales, ainsi que ses droits moraux. La Ville d’Ottawa demandera l’autorisation de reproduire les images à des fins de publicité non lucratives.
Confidentialité
Les employés de la Ville d’Ottawa et les membres du Comité d’évaluation par les pairs sont tenus de traiter le contenu des soumissions et des délibérations de manière confidentielle. Dans ce but, les membres du Comité rendent intégralement leur exemplaire des soumissions, dès la fin de la réunion d’évaluation, pour déchiquetage.

L’information fournie par les artistes peut être mise à la disposition des employés de la Ville d’Ottawa et des membres du Comité. Les renseignements personnels contenus dans votre soumission sont recueillis conformément à la Politique d’art public approuvée par le Conseil municipal; ils ne serviront qu’à évaluer votre soumission et à administrer le Programme d’art public de la Ville d’Ottawa.

Demandes d’information
Melissa Black, agente d’art public
meilssa.black@ottawa.ca
613-244-4261

Annonces

Consultation en ligne sur l’art public
Projet d’art public pour la passerelle sur le canal Rideau

Publié le 15 juin 2018 

la passerelle sur le canal Rideau

Nous invitons le public à participer à un sondage en ligne, à examiner les quatre œuvres proposées et à nous faire part de ses commentaires. Le comité de sélection des œuvres d’art prendra ces commentaires en considération quand il se réunira pour évaluer les propositions et choisir le concept gagnant.

Le public aura accès au sondage du 3 au 15 juillet.

Quatre artistes ont été retenus afin de participer à une initiative de mentorat relative à la conception, la fabrication et l’installation d’un banc public conçu par des artistes. Deux artistes seront sélectionnés pour concevoir des bancs qui seront installés du côté ouest du canal Rideau, entre le canal et les terres humides réaménagées. La commande d’un banc sera tout particulièrement attribuée à un artiste algonquin ou à un groupe d’artistes algonquins.

46 artistes ont répondu avec enthousiasme à une déclaration d'intérêt. Le Comité de sélection des œuvres d’art a ensuite retenu les quatre artistes suivants :

  • Claude Latour
    Claude Latour : banc public conçu par l'artiste
  • Doreen T. Stevens
    Doreen T. Stevens : banc public conçu par l'artiste
  • Emily Brascoupé-Hoefler
    Emily Brascoupé-Hoefler : banc public conçu par l'artiste
  • Sally Lee Sheeks

Sally Lee Sheeks : banc public conçu par l'artiste

La Ville d’Ottawa commande à des artistes professionnels des œuvres destinées à être exposées dans des espaces publics. Un pourcentage des fonds destinés aux projets d’aménagement municipaux est mis de côté pour l’art public afin d’embellir les espaces et de rendre l’art accessible à tous.

Si vous désirez obtenir plus de renseignements, veuillez envoyer un message à l’adresse suivante : programmedartpublic@ottawa.ca.

L’outil de recherche à facettes du Programme d’art public est disponible!

Publié le 18 mai 2018

4 images

UN NOUVEL OUTIL POUR VOUS AIDER À FAIRE UNE RECHERCHE DANS VOTRE COLLECTION!

Vous pouvez faire une recherché PAR TECHNIQUE!
Installation / Technique mixtes / Murale / Nouveaux médias / Autre / Penture / Photographie / Sculpture / Textile / Œuvre sur papier

Vous pouvez faire une recherche PAR LIEUX!
Œuvres d’art le long de la Ligne de la Confédération / Œuvres d’art le long du Transitway / Œuvres d’art le long de la Ligne Trillium / Œuvres d’art dans les bâtiments / Œuvres d’art dans les parcs / Œuvres d’art dans la rue

  • Trouvez, partagez et explorez du contenu numérique portant sur la collection d’art de la Ville d’Ottawa.
  • Accédez plus facilement aux œuvres d’art possédées par la Ville et produites par des artistes locaux.
  • Grâce aux ressources numériques, découvrez quand, pourquoi et comment une œuvre d’art a été acquise et où elle se trouve dans la ville!
  • Consultez la collection régulièrement! De nouveaux éléments seront ajoutés à l’outil de recherche à facettes

Découvrez la Collection d’art de la Ville d’Ottawa!

L’art public amène de la couleur, de l’inspiration et de la fantaisie aux quartiers d’un bout à l’autre de la ville. Qu’on parle d’une murale à une station du Transitway ou d’une sculpture le long d’un trottoir, l’art public fait désormais partie du tissu urbain d’Ottawa, au grand plaisir des résidents comme des visiteurs!

La nouvelle Politique d’art public intègre les forces des dernières décennies à Ottawa et réaffirme les objectifs de la Ville en matière de commande d’œuvres originales d’artistes professionnels destinées à des espaces publics. Par ses œuvres d’art exposées dans les lieux publics, la collection embellit les communautés, soutient les artistes de la région et définit le patrimoine d’arts visuels de la région d’Ottawa.

Les commandes d’œuvres d’art accompagnent les grands projets d’immobilisations, comme la Ligne de la Confédération de l’O-Train. En effet, un pourcentage du budget total de ces projets est réservé à la commande d’une œuvre d’art, destinée à un lieu public prédéterminé. La réalisation de l’œuvre est assurée par un artiste choisi selon une recommandation d’un comité d’évaluation formé de pairs. Une fois terminée, l’œuvre est intégrée à la Collection d’art de la Ville d’Ottawa.

Ces œuvres sont exposées dans plus de 150 lieux publics à Ottawa, dont les bibliothèques, les centres communautaires, les parcs, les aires de jeux, les centres d’emploi, les stations de transport en commun et l’hôtel de ville.

Restez à l’affût : il y aura bientôt de l’art public près de chez vous!
Pour en savoir plus, écrivez à programmedartpublic@ottawa.ca.

Images (de gauche à droite) : locomOtion, Champ de blocs erratiques, L’esprit d’OC Transpo, Morphologie

Consultation en ligne sur l’art public
Projet d’art public de la caserne de pompiers no 55

Publié le 18 mai 2018

à l’avant de la partie « résidentielle » du bâtiment, à droite de l’entrée principale, face au boulevard Portobello.

Donnez-nous votre avis!

Le public est invité à participer à un sondage en ligne, à examiner les quatre œuvres proposées et à donner des commentaires. Le comité de sélection des œuvres d’art prendra ces commentaires en considération quand il se réunira pour évaluer les propositions et choisir la conception gagnante.

L’enquête est clôturée
Merci de vous intéresser à cette enquête.

Quatre artistes ont été retenus pour créer des conceptions détaillées de leurs installations d’art public créatif pour la caserne de pompiers no 55 à Orléans. L’œuvre d’art sera installée sur le terrain de cette caserne, qui est située au 2283, boulevard Portobello.

Idéalement, l’œuvre sera aménagée à l’avant de la partie « résidentielle » du bâtiment, à droite de l’entrée principale, face au boulevard Portobello. Une autre possibilité serait d’installer l’œuvre du côté nord de la caserne de pompiers, où elle serait visible du terrain de stationnement à côté du Centre récréatif François-Dupuis.

Le comité de sélection des œuvres d’art a retenu les quatre artistes suivants parmi les 24 artistes internationaux qui ont répondu avec enthousiasme à la Demande de qualifications 

  • Chi Wei Lee et Alisdair MacRae
    installation
  • François Mathieu
    installation
  • Frédéric Laforge
    installation
  • Jennifer Demitor
    installation

La Ville d’Ottawa commande des œuvres à des artistes professionnels pour les exposer dans des lieux publics. Un pourcentage des fonds destinés aux projets d’aménagement municipaux est mis de côté pour l’art public dans le but d’embellir l’espace et de mettre l’art à la portée de tous.

Pour plus de renseignements, veuillez écrire à programmedartpublic@Ottawa.ca.

Portes ouvertes sur l’art public : L’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et de réaménagement de la Cour des arts

Publié le 27 avril 2018

Édifice de la cours des arts

Crédit photo : David Barbour

Portes ouvertes sur l’art public
Date : le mardi 15 mai 2018
Heure : 16 h à 19 h
Lieu : Théâtre de la Cour des arts
2, avenue Daly, Ottawa

Dans le cadre du projet d’agrandissement de la Galerie d’art d’Ottawa et du réaménagement de la Cour des arts, cinq artistes ont été retenus pour créer des conceptions détaillées de leurs installations d’art public créatif pour les espaces extérieurs de l’édifice de la Cour des arts.

La population est invitée à rencontrer les artistes, à examiner leurs propositions et à écrire ses commentaires. Le comité de sélection des œuvres d’art prendra ces commentaires en considération quand il se réunira pour évaluer les propositions et choisir la conception gagnante. 

Au total, 148 artistes internationaux ont répondu avec enthousiasme à la Demande de qualifications. Voici la liste des candidats qui ont été retenus par le comité de sélection des œuvres d’art :    

Artist: Adam Frank

Adam Frank est un concepteur d’éclairages, un inventeur et un créateur d’art public.  L’ensemble de son œuvre reflète une recherche en cours sur la lumière, l’interactivité et notre perception de la nature. Adam utilise de nouvelles techniques pour intégrer des phénomènes lumineux naturels au milieu bâti.   

Artist: Christian Moeller

Nombre des œuvres à emplacement spécifique de Christian Moeller sont d’envergure architecturale et de nature cinétique. Il travaille habituellement avec le métal, parfois avec des matériaux composites et plus récemment, avec le bois. Il préconise la simplicité et ses œuvres ont un caractère de plus en plus anthropomorphique.   

Artist: David Spriggs

L’œuvre de David Spriggs se situe entre la deuxième et la troisième dimension. Dans son art, il explore la représentation et les stratégies du pouvoir, le symbolisme de la couleur et les limites de la forme et de la perception. Spriggs utilise surtout une technique qu’il a mise au point en 1999 et qui fait appel à la superposition dans l’espace de multiples images peintes pour créer des installations artistiques en trois dimensions monumentales d’apparence éphémère.

Artiste: Josée Dubeau

Comment l'architecture découpe l’espace selon des alignements rectilinéaires conduit, Josée Dubeau, à la déconstruction de l’espace en subdivisions techniques, géométriques et linéaires. Il en résulte souvent des dessins en trois dimensions dont les formes architectoniques illusoires rappellent le langage de la grille et ses transformations infinies en motifs décoratifs divers. La simplicité de la ligne se combine alors à la géométrie des volumes pour développer un espace libre et ouvert qui joue souvent la relation dynamique entre le bidimensionnel et le tridimensionnel, une notion de base qui s’interpose dans la construction de notre environnement architectural. 

Artiste: Mathew Mazzotta

L’œuvre de Matthew Mazzotta se situe à la croisée de l’art, de l’activisme et de l’urbanisme, mettant l’accent sur le pouvoir que possède le milieu bâti de façonner nos relations et nos expériences.  Ses projets d’art public à emplacement spécifique intègrent de nouvelles formes de participation citoyenne et d’engagement social dans le milieu bâti et révèlent comment les espaces dans lesquels nous circulons et passons notre vie ont le pouvoir de devenir des sites distincts, propices à des échanges significatifs, intimes et radicaux.

La Ville d’Ottawa commande à des artistes des œuvres destinées à être exposées dans des espaces publics. Un pourcentage des fonds destinés aux projets d’aménagement municipaux est mis de côté pour l’art public dans le but d’embellir l’espace et de permettre à tous d’apprécier l’art.

Pour plus de renseignements : publicartprogram@ottawa.ca.

Nouvelle œuvre d’art public sélectionnée pour Barrhaven

Publié le 7 février 2017

Brandon Vickerd a été retenu pour réaliser le projet d’art public du secteur du chemin Greenbank à Barrhaven. Le projet s’intitule provisoirement Monuments imaginés. Le projet commence par un volet résidence artistique au début de 2017. L’artiste compte utiliser le langage et les matériaux de la sculpture d’art public traditionnelle pour relater l’ordinaire du quartier; afin de faire sa recherche pour son œuvre définitive, il va effectuer des visites guidées du quartier et écouter les récits des gens qui y habitent. Il veut que son projet montre que tous les récits et toutes les expériences communes sont dignes d’un monument. Pour en savoir plus, visitez le site web ImaginedMonuments.com.

La résidence artistique sera suivie de la fabrication et de l’installation de l’œuvre d’art permanente le long du chemin Greenbank. Les membres du comité de sélection par les pairs qui ont choisi Brandon Vickerd pour ce projet ont noté « sa façon originale de définir l’art public, sans faire appel à l’histoire ou avoir recours aux objets, mais en validant le vécu collectif dans un contexte contemporain ».

Brandon Vickerd possède une vaste expérience de l’art public. Il a reçu de nombreuses subventions et de multiples prix pour ses sculptures et a été artiste résident en Islande et au Yukon. Il est connu pour ses projets artistiques novateurs, élaborés en collaboration avec des gens qui ne sont pas des artistes, comme des carrossiers ou des grutiers. À la fois pédagogue et artiste, il détient une maîtrise en beaux-arts de l’Université de Victoria et un baccalauréat en beaux-arts de l’université Nova Scotia College of Art and Design. Parmi ses projets antérieurs figurent des sculptures cinétiques, des œuvres de land art et des spectacles publics.

La Ville d’Ottawa lancé un concours d’art public pour le chemin Greenbank en juillet 2016. Les fonds pour l’œuvre d’art public proviennent du budget du projet d’élargissement du chemin Greenbank. Le projet comporte, entre autres, l’élargissement du chemin Greenbank, de deux voies à chaussée unique à quatre voies délimitées par un terre-plein central.

Modalités d'usage

La Ville d’Ottawa offre un accès public à sa collection d’œuvres d’art aux fins de divertissement, d’information et d’éducation, et pour des raisons de commodité.

Le terme « document » englobe l’ensemble des renseignements, images, œuvres d’art, textes, vidéos, enregistrements audio, animations et autres éléments d’art public se trouvant sur ottawa.ca. Ce site Web contient des œuvres protégées par la Loi sur le droit d’auteur, ses règlements d’application et d’autres lois internationales semblables.

Les documents sont utilisés avec permission par la Ville d’Ottawa et pourraient être assujettis à d’autres restrictions, y compris des droits d’auteur et d’autres droits patrimoniaux détenus par des tiers. Les éléments d’art public se trouvant sur ottawa.ca sont uniquement destinés à la consultation, au visionnement, au téléchargement et à l’écoute à des fins non commerciales, éducatives et personnelles. Les utilisateurs qui téléchargent, impriment ou utilisent de quelque manière que ce soit les documents s’engagent à faire une utilisation équitable des éléments d’art public aux termes de la Loi sur le droit d’auteur, et à ne pas enfreindre les droits patrimoniaux ou moraux de la Ville d’Ottawa ou d’autres parties. Les utilisateurs doivent indiquer la source des documents au moyen de l’URL www.ottawa.ca.

Pour toute question sur le contenu, la consultation, l’emprunt, ou l’utilisation d’images ou d’œuvres connexes, communiquer avec la Ville d’Ottawa aux coordonnées indiquées dans les pages de la collection d’art sur ottawa.ca.